Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 00:00
ARCHIVES  N° 7- du 31 janvier 2013 (J+45 après le dépôt)
 
FLASH-INFO :
 
   Alors qu’en cette fin de janvier 2013, les problèmes de gestation pour autrui (GPA) viennent défrayer « sans discrétion » la chronique, il peut être intéressant d’examiner sous ce nouvel éclairage la présente archive et plus généralement  le rôle joué dans la gestation d’un hyper par le « maire porteur ». Auxonne-utérus artificiel offert au service des volontés procréatives d’un papa vésulo-luron confronté aux réticences doloises ? Voilà bien une perspective renouvelée sur la vieille affaire du Charmoy ! Passons à présent aux archives…
 
UN CAS AVÉRÉ DE GÉNÉRATION  SPONTANÉE
AUTOUR DE  LA CDAC DU 09/10/09
    Nul ne peut ignorer à présent, qu’à l’appui du tandem constitué par le maire d’Auxonne, « porteur » du projet et par son promoteur, un lobby local politico-associatif a milité activement en faveur du projet d’hypermarché « Leclerc ». Nous développerons plus loin, et tout au fil de l’affaire, les preuves tangibles de  cet engagement.   Pour l’heure, alors que selon l’expression édilitaire, « très discrètement, nous arrivons déjà à la fin janvier », portons, sans discrétion cette fois, notre regard sur la genèse « spontanée » et fulgurante du dernier né au sein de ce lobby.  Il devait constituer in-extremis et fort opportunément le quatrième à la grande belote de la « consultation » de juin 2010.
     Il s’agit de l’Association Auxonne Avenir Consommateurs, sous la présidence de Monsieur Philippe Montial, déclarée en Préfecture de la Côte-d’or le 18 janvier 2010, identification R.N.A. : W212005106 (paru au J.O. du 30/01/2010 N° d’annonce : 310).      
      Inf’auxonne N° 27  de janvier 2010 devait d’ailleurs s’empresser d’annoncer l’heureux évènement  dans ses colonnes en page 2 :
 
        « UNE NOUVELLE ASSOCIATION EST NÉE : AUXONNE AVENIR CONSOMMATEURS (A.A.C.)
Son but statutaire est le suivant : « expression, représentation et défense des intérêts des consommateurs d’Auxonne et des communes environnantes ». Nous sommes donc tous concernés. Son président M. Philippe MONTIAL, est à votre disposition au 0380313289 pour tous renseignements et/ou adhésion (5 euros/an) »
    Jusqu’à l’automne 2009, l’audience de ce Monsieur semble avoir été très confidentielle à Auxonne. Sans l’affaire du Charmoy, il se serait sans doute dispensé de gravir les degrés des tribunes publiques, et en ce sens, lui et moi, sommes logés à la même enseigne. La comparaison s’arrêtera là.
    A peine un lecteur attentif aurait-il pu remarquer la présence du nom de son épouse dans un échantillon de la liste du Comité de soutien à Raoul Langlois. Nous devons avouer que nous avons fait cette découverte a posteriori en exhumant d’un tiroir un tract 4 pages A3 diffusé lors des élections municipales de mars 2008 sous le slogan « Auxonne…Passionnément… »
      Si Madame fut un soutien actif aux municipales 2008, Monsieur devait, quant à lui, comme nous le verrons plus tard, apporter sans nuances sa pierre à l’édifice lors des cantonales 2011.    
     Cette mise en perspective préalable ayant été faite, écoutons, de l’aveu même de son président, la cause véritable de la création de l’association Auxonne-Avenir-consommateurs :
      « L’Association que je préside est née de la déception des consommateurs Auxonnais et des communes environnantes suite à l’avis défavorable émis par la CDAC sur le projet d’implantation « Leclerc », zone du Charmoy, à Auxonne. »
       Cet acte de naissance figure dans une profession de foi datée du 19 janvier 2011, rédigée  par Monsieur Philippe Montial  lui-même, à l’appui du dossier Leclerc 2011 lors de ses passages en commissions, et insérée dans celui-ci.
        On notera donc le caractère proprement ad hoc de cette association locale de consommateurs : pour celle-ci, il s’agit avant tout de défendre le « projet d’implantation « Leclerc » ». Il suffira, pour s’en convaincre, de lire attentivement l’argumentaire du document  que nous venons de citer et qui est reproduit ci-dessous.
 MONTIAL DOSSIER
 
   Cet argumentaire, n’est-il pas le clone ou le frère jumeau de la doxa municipale, inspirée elle-même du discours du promoteur (Cf. lettre de ce dernier au maire d’Auxonne publiée dans Inf’auxonne N° 25 (mai 2009) en page 4) ?  
 Il coïncide en tout cas, point pour point, aux arguments avancés dans les pages d’ Inf’auxonne, organe officiel de la municipalité. Il suffit pour s’en assurer de parcourir les colonnes du magazine sur papier glacé pour retrouver la même kyrielle de bonnes raisons : 
-intérêt général
-concurrence
-amélioration de l’offre commerciale locale
-promesses d’emploi
-l’investisseur supportera le coût
Oui, chers consommateurs, vous trouverez tout cela dans les colonnes bien achalandées d’Inf’auxonne N° 25 (mai 2009), dont on suppute sans peine à quelle centrale d’achat  il a dû s’approvisionner et dont voici les meilleurs morceaux : 
Inf’auxonne N° 25 (mai 2009) (page 3) 
« Pourquoi la Municipalité soutient-elle ce projet ? 
- Parce qu’elle doit satisfaire l’intérêt général, sachant que ce projet répondra aux attentes d’une grande majorité de consommateurs en demande de plus d’offre et plus de concurrence au niveau local, qui n’auront alors plus à se déplacer. »
Les finances de la Commune seront-elles mises à contribution ?
En aucun cas puisqu’il s’agit d’un projet entièrement PRIVE, sans aucun coût financier pour la Commune. 
Combien d’emplois seront-ils créés ? 
Outre les répercussions économiques directement liées aux travaux qui dureront environ 18 mois (marchés à portée des entreprises locales, logement et consommation des ouvriers …), environ 250 emplois « équivalents temps plein » pérennes seront créés sur la zone.
D’où proviendront les recrutements ?
L’investisseur s’est engagé par écrit à recruter en priorité au niveau local. Pour rappel, le nombre de demandeurs d’emploi à Auxonne, avoisine les 378.
Et la fameuse « locomotive » ? Patience, elle arrivera à son heure dans Inf’auxonne N° 26 (octobre 2009)
 
Inf’auxonne N° 26 (octobre 2009) (page 1)
 « La municipalité s’est engagée très clairement et très fermement pour l’aménagement d’une zone commerciale. L’enseigne Leclerc est la locomotive de cet aménagement. Leclerc représente une surface de 3500 m² de surface de vente sur une zone de 200 000m² soit 20ha. Nous espérons avec cette locomotive attirer d’autres commerces ou services, notamment un hôtel. Un débat riche et fructueux a eu lieu. Nous savons qu’une majorité d’Auxonnais est favorable à cette implantation.
 N.D.L.R. :
       Le lecteur désireux de se divertir après la consultation austère des archives pourra goûter un moment de détente en rejoignant les « Esquisses pour un Journal du Charmoy », œuvre de pure fiction du dessinateur alsacien Claudi Hoffnung dont notre blog publie actuellement l’album dans sa rubrique « Feuilleton ».
 Couverture album C.H.
 
 
 C. S. Rédacteur de Chantecler,
 Auxonne, le 31 janvier 2012 (J+45 après le dépôt)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Archives
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 00:00

ÉPISODE N° 6 : HYPERSCOOP - du 28 janvier 2013 (J+ 42  après le dépôt)

   H - Hyperscoop 

N.D.L.R. : Cette œuvre étant de pure fiction, toute ressemblance avec des personnes existantes doit être considérée comme fortuite.

      Il est néanmoins possible que l’auteur ait jugé bon de s’inspirer librement de certains faits réels en relation avec la zone du Charmoy. A ce propos, le lecteur pourra se reporter utilement à notre rubrique ARCHIVES.

 Bouton archives                                                                                   

ARCHIVES N° 6    

 

  

  

Couverture album C.H.

 

 

FEUILLETER L'ALBUM

                                                                                                                                                                                          

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 janvier 2012 (J+42 après le dépôt)

 

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Feuilleton 1
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 00:00

 ARCHIVES  N° 6 - du 28 janvier 2013 (J+42 après le dépôt)

DES RÉALITÉS QUI CRÈVENT LES YEUX

Une relecture attentive des pages 2, 3, 4 d’Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009 s’impose à nouveau

http://www.auxonne.fr/telechargements

     Une esquisse datée du 02/04/09 et représentant le projet est figurée en haut de la page 3. On y voit représentée une masse polygonale bleue portant une légende illisible sur le PDF. Cependant, sur l’exemplaire papier on peut lire clairement, sinon confortablement, cette précieuse indication : «  HYPERMARCHE VENTE 4000 m² ».

Hypermarché 4000m²

 

En page 3, 1ère colonne, tiers inférieur, le contenu du projet est maintenant décrit en ces termes :

« Le futur

Que comportera ce projet ?

Sont projetés (cf esquisse) :

- une grande surface LECLERC avec, notamment,

alimentation, bazar léger, vêtements, culture-loisirs,

restauration rapide, galerie marchande,

- un magasin de bricolage

- un centre auto avec station service

- une zone d’environ 5000 m² de moyennes surfaces

avec différentes enseignes (sports, jouets etc)

- une cafétéria

- un hôtel de 40 à 50 chambres. »

    On remarquera que la qualification du projet est formulée dans le texte de manière très vague « Une grande surface LECLERC avec, notamment, alimentation, bazar léger, vêtements, culture-loisirs, restauration rapide… »

     N’était le plan trop bavard, figuré en haut de page, le lecteur pourrait bien oublier, fort opportunément, qu’en fait de « grande surface » il s’agit plus précisément :

d’un HYPERMARCHÉ commerce de détail non spécialisé à prédominance alimentaire  établissement de vente au détail en libre-service qui réalise plus du tiers de ses ventes en alimentation et dont la surface de vente est supérieure ou égale à 2 500 m².

Vraiment, pour un lecteur averti, cet Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009 avec son argumentation serrée et convaincante ( qu’on se rappelle ici ce fumeux couplet :« Très réactif, le Groupe LECLERC a alors modifié son projet qui, depuis 2005 et  jusqu’au vote [N.D.L.R. : Ah ! cet incroyable vote !] comportait une grande surface à prédominance alimentaire [N.D.L.R. : tiens, tiens, il ne s’agit donc plus de « dominante » ?!]. Après examen, l’avant-projet s’est avéré intégralement conforme aux prescriptions de différentes natures en vigueur, notamment aux restrictions votées [nous soulignons], aux orientations d’aménagement intégrées au PLU etc. »)  son plan lumineux et sa lettre reconnaissante et prometteuse (voir Archives N° 4)  aura été  formidablement instructif !!!

       Après avoir conquis si « discrètement » la « maîtrise foncière de la zone », Monsieur le maire, en publiant  dans sa gazette, les documents probants que constituent cette lettre et ce plan réalise une belle performance communicationnelle en matière de « divulgation » de la vérité ! 

N.D.L.R. :

       Le lecteur désireux de se divertir après la consultation austère des archives pourra goûter un moment de détente en rejoignant les « Esquisses pour un Journal du Charmoy », œuvre de pure fiction du dessinateur alsacien Claudi Hoffnung dont notre blog publie actuellement l’album dans sa rubrique « Feuilleton ».

 Couverture album C.H.

EPISODE N°6

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 janvier 2012 (J+42 après le dépôt)

 

      

Repost 0
Publié par Cl. S., Auxonnais - dans Archives
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 00:00

OÙ EST PASSÉE LA ZONE DU CHARMOY ? – du 27 janvier 2013 (J+41 après le dépôt)

 

 Inf’Auxonne N° 39 de janvier 2013 vient d’apparaître sur la toile.                

http://www.auxonne.fr/telechargements

     Il partage, avec la presse gratuite largement diffusée dans nos métropoles, cet avantage de ne provoquer ni migraines ni méningites chez le lecteur. Pour être juste, nous devons reconnaître qu’au menu de ce fast-food communicationnel plutôt insipide, figure un plat un peu plus épicé : la « Tribune libre ». A noter toutefois que le chef-cuisinier s’est réservé le privilège d’y ajouter  son ultime pincée de sel : « Ultima ratio regum »

       Une lecture en diagonale du magazine, véritable promenade enchantée à travers des parterres fleuris, des colis de fin d’année, à l’ombre de  monuments vénérables et au son de carillons tintinnabulants, sans oublier le coin prosaïque des poubelles, ne nous a pas permis d’y découvrir la moindre allusion à la zone du Charmoy.

    Mis à l’index ? ce pôle naguère tant vanté  du futur développement de notre ville sur lequel vient pourtant d’être déposée une demande de permis de construire ayant eu les honneurs de la presse, photos à l’appui (Le Bien public des 18 et 19/12/2012 et 09/01/2013). Ou plutôt « discrètement » omis pour faire oublier les circonstances plus qu’acrobatiques de la genèse d’un projet contestable au profit de « romances » caritatives ou patrimoniales apparemment plus consensuelles. De cette affaire, notre feuilleton, dont la publication vient de démarrer, s’attache tout au contraire à démonter les rouages occultes. Contre le poison des enfumeurs, nous proposons l’antidote ! Nous vous recommandons vivement la lecture régulière de ce feuilleton, seul et authentique vrai remède contre l’Alzheimer du Charmoy, syndrome d’évanescence mnésique répandu  chez nombre de nos concitoyens  trop indolents ou trop crédules !

    Et il faut bien avouer que ce dernier numéro d’Inf’Auxonne n’est certainement pas fait pour leur dessiller les yeux ! Sa première ligne donne d’emblée le ton : discret !. Permettez-nous de la citer : « 2013 vient de nous ouvrir ses portes et très discrètement, nous arrivons déjà à la fin janvier ». Oui, c’est très « discrètement » qu’on arrive, je dirai même plus : la « discrétion » est un bon moyen de parvenir,  notamment de parvenir à la « maîtrise foncière » du Charmoy !

        Coïncidence fortuite, ou autre souci de « discrétion », le blog municipal

http://auxonne.b-blog.fr/billet-12634.html  que nous recommandions à nos lecteurs dans nos « ARCHIVES » numéro 3 et 4 et qui était encore très récemment  accessible, est devenu brusquement inatteignable. Que nos lecteurs se rassurent, ils pourront  accéder à son contenu sur notre blog grâce à une copie en PDF, et apprécier le « débat riche et fructueux ». CLIQUEZ ICI

        Il fut un temps, pourtant, où les colonnes de  notre magazine municipal, alors mieux achalandées, s’adornaient crânement de déclarations en faveur de la défense et illustration du projet de la zone du Charmoy

     Le phénomène a cessé depuis deux ans déjà et le lecteur curieux devra  remonter  jusqu’au N° 32 d’avril 2011 pour trouver une mention au « projet Leclerc » en page 7, et ce, même pas dans la chronique officielle, mais dans la tribune libre de l’opposition.

      Et pourtant du numéro 25 de mai 2009 au numéro 31 de janvier 2011 une véritable « charmoymania » devait battre son plein decrescendo. Nous ne reviendrons pas ici sur la formidable tête de série (ou tête de gondole ?),  ce désormais fameux numéro 25, indépassable et génialement inspiré de main de maître, constituant pour toujours le clou de la série. Nos lecteurs  retrouveront ce morceau d’anthologie cité en bonne place dans les épisodes et les archives de notre feuilleton.

     Il serait pourtant injuste d’oublier, sous le prétexte qu’elles seraient moins brillantes, les prestations des numéros suivants. C’est pourquoi, dans le souci de préserver ce patrimoine écrit d’un injuste oubli, nous en avons réuni ici les fleurons à l’intention de nos lecteurs. Les titres de ce florilège ont été choisis par notre rédaction

« Pacific 231 »

Inf’auxonne N° 26 (octobre 2009)

p. 1 « Nous nous sommes engagés à réveiller notre ville, il est parfois dur de se réveiller. Cela bouscule les habitudes.

La municipalité s’est engagée très clairement et très fermement pour l’aménagement d’une zone commerciale. L’enseigne Leclerc est la locomotive de cet aménagement. Leclerc représente une surface de 3500 m² de surface de vente sur une zone de 200 000m² soit 20ha. Nous espérons avec cette locomotive attirer d’autres commerces ou services, notamment un hôtel. Un débat riche et fructueux a eu lieu . Nous savons qu’une majorité d’Auxonnais est favorable à cette implantation. »

N.D.L.R. Stylistiquement parlant, cette image de la locomotive est un peu ringarde, elle sent même beaucoup son Zola, même un Gallois n’oserait plus l’employer. Pourtant le promoteur semble l’affectionner tout particulièrement, comme en témoignent les articles de presse locaux. Quant à l’image du « réveil » elle a toujours émaillé régulièrement les chromos totalitaires les plus éculés.

« Une étoile est née »

Inf’auxonne N° 27 (janvier 2010)

p. 1 « La frilosité n’est pas de mise. La municipalité a ainsi décidé de s’investir pleinement dans un développement harmonieux du commerce du Centre Ville. C’est pour nous un atout majeur : le commerce local trouvera profit d’une nouvelle attractivité de notre ville ;

Auxonne doit se développer. Le commerce local est loin de répondre à l’attente des Auxonnais. Aussi, la municipalité s’est-elle engagée dans l’aménagement d’une zone commerciale au Charmoy. Nous répondons ainsi à l’attente de l’immense majorité de nos concitoyens ».

p. 2 « UNE NOUVELLE ASSOCIATION EST NÉE : AUXONNE AVENIR CONSOMMATEURS (A.A.C.)

Son but statutaire est le suivant : « expression, représentation et défense des intérêts des consommateurs d’Auxonne et des communes environnantes ». Nous sommes donc tous concernés. Son président M. Philippe MONTIAL, est à votre disposition au 0380313289 pour tous renseignements et/ou adhésion (5euros/an)

« Vox populi  1 »

Inf’auxonne N° 28 (mai 2010)

p. 1 « Le Conseil Municipal du 15 avril 2010 a décidé, à l’unanimité de vous donner la parole. Le 27 juin 2010, de 8 h 00 à 18 h 00 aura lieu une CONSULTATION des auxonnais. Vous aurez à répondre à cette question : « Êtes-vous favorable OUI ou NON au projet d’implantation d’une zone commerciale sur le site du Charmoy ? ». De votre choix dépendra l’avenir de cette zone, l’avenir d’Auxonne».

N.D.L.R. Exercice de démocratie d’appoint : maintenant que tout est bouclé, vous avez le droit d’applaudir !

 « Vox populi  2 »

Inf’auxonne N° 29 (juillet 2010)

p. 1 « La Consultation des électeurs du 27 juin a révélé la véritable implication des citoyens dans la vie de leur cité : 38,25 % de participation, taux plus élevé que pour les élections européennes et régionales. Avec près de 80 % de OUI à la question posée, les auxonnais se sont clairement déterminés pour le développement d’Auxonne et de son Canton ».

N.D.L.R. : CQFD 30,3 % des électeurs inscrits et parmi eux  presque autant de distributeurs de tracts, de propagandistes bénévoles et de colleurs d’affiches ont aimé  la pub en  jaune-fluo de LURE, il est vrai que c’est moins compliqué que l’Europe !

En cas de référendum, exigeant une participation minimum de 50% pour être validé, ils auraient été moins fiers !

« Vox populi  3 »

Inf’auxonne N° 30 (octobre 2010)

p. 2 Projet de Zone commerciale du Charmoy

« Conformément à la volonté clairement exprimée par les Auxonnais(es) lors de la consultation du 27 juin 2010, le nouveau dossier est en préparation avec une attention et une motivation décuplées. Nous vous tiendrons informés dès qu’il sera finalisé ».

N.D.L.R. En regardant la récente demande de permis de construire on comprendra après coup le sens du terme « décuplé ».

« De quoi j’me mêle ! »

Inf’auxonne N° 31 (Janvier 2011)

p. 2, éditorial « Auxonne passionnément »

« … jusqu’à présent nos appels n’ont pas reçu l’écho qu’ils méritaient. En effet, les représentants du commerce auxonnais, obnubilés par la lutte contre l’implantation d’une troisième grande surface se sont fourvoyés dans une alliance contre nature avec les grandes surfaces locales. Se mêlant ainsi d’un combat qui de toute évidence ne les concernaient [sic] pas, en scellant cette alliance de la carpe et du lapin, ils ont fait perdre de vue à leurs mandants les questions essentielles, à savoir :

- que faire pour rendre le centre ville attractif ?

- quelles réformes entreprendre pour attirer le chaland

et répondre aux besoins de la clientèle ?

- comment tirer parti d’un tourisme qui va se développer ?

En ce début 2011, notre équipe formule le voeu que la raison reprenne enfin ses droits, et qu’une interaction efficace se mette en place pour défendre réellement les intérêts du commerce auxonnais »

N.D.L.R. Une « alliance » scellée en catimini avec une enseigne extérieure serait-elle plus honorable que « l’alliance de la carpe et du lapin » dénoncée péremptoirement par le groupe « Auxonne passionnément », et celui-ci, partenaire zélé et empressé d’une autre « union » et se posant en ardent défenseur de la concurrence, détiendrait-il de surcroît le monopole de la « raison » ?

   Cette pique  mauvaise et prétentieuse décochée aux représentants du petit commerce auxonnais  devait constituer le point d’orgue de la grande campagne de propagande, aux frais du contribuable et en faveur d’une seule enseigne, dans la presse municipale.

     A partir de là et jusqu’à ce jour, le Charmoy disparaîtra totalement des colonnes d’ Inf’auxonne,  redevenu enfin, sous l’œil protecteur des caméras, un univers tranquille de bisounours, de parterres fleuris, de citoyens méritants, de clochers sonnants, de bassins écrêteurs écrêtant et d’élections approchant.

      Restons attentifs, l’approche plus imminente de ces dernières, l’acceptation  possible du permis de construire et le démarrage éventuel de travaux dans la zone pourrait bien signifier le retour fracassant du Charmoy, à l’aise dans les  spacieuses colonnes du magazine à faible densité d’occupation. On parie !    

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 janvier 2013 (J+41 après le dépôt)

 

 

 

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Revue de presse
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 00:00

 

 

ÉPISODE N° 5 : CONGRATULATIONS 1   - du 24 janvier 2013 (J+ 38 après le dépôt)
 
    Congratulations 1
  
N.D.L.R. : Cette œuvre étant de pure fiction, toute ressemblance avec des personnes existantes doit être considérée comme fortuite.
      Il est néanmoins possible que l’auteur ait jugé bon de s’inspirer librement de certains faits réels en relation avec la zone du Charmoy. A ce propos, le lecteur pourra se reporter utilement à notre rubrique ARCHIVES.
 Bouton archives                                                                                 
Couverture album C.H.
 
 
 
 

                                                                                                                                                            

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 janvier 2012 (J+38 après le dépôt)

 

 

 

Repost 0
Publié par Cl. S., Auxonnais - dans Feuilleton 1
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 00:00

ARCHIVES N° 5- du 24 janvier 2013 (J+ 38 après le dépôt)

A PROPOS DE  « RÉACTIVITÉ »

   Nous reprendrons ici certains arguments d’Archives N°3 citantInf’Auxonne  N° 25 de mai 2009 consultable sur :

http://www.auxonne.fr/telechargements

Sur ce magazine, on peut lire en page 3 :

« Un vote s’est ensuite déroulé [N.D.L.R. : lors du Conseil municipal du 17 décembre 2008] selon les modalités prévues à l’ordre du jour (à bulletins secrets). M. le Maire a soumis la question suivante à l’appréciation des élus : « êtes-vous favorable à l’implantation d’une grande surface à dominante alimentaire supérieure à 1000 m² sur la zone du Charmoy ? ».

21 élus de la majorité ont alors répondu NON, ceux de l’opposition refusant de prendre part au vote »

 « Très réactif, le Groupe LECLERC a alors modifié son projet qui, depuis 2005 et  jusqu’au vote [N.D.L.R. : ah ! cet incroyable vote !] comportait une grande surface à prédominance alimentaire [N.D.L.R. : tiens, tiens, il ne s’agit plus de « dominante »]. Après examen, l’avant-projet s’est avéré intégralement conforme aux prescriptions de différentes natures en vigueur, notamment aux restrictions votées [nous soulignons], aux orientations d’aménagement intégrées au PLU etc. »

Quid de la supposée «  réactivité » du Groupe LECLERC ?

   Quand le texte affirme  que « le Groupe LECLERC a alors modifié son projet qui, depuis 2005 et  jusqu’au vote comportait une grande surface à prédominance alimentaire » il est mensonger ou inconséquent.

      En fait, le projet comportait, et continuera à comporter, comme le démontrera d’ailleurs toute la suite de l’affaire « une grande surface à prédominance alimentaire ». 

La preuve visible en est tout bonnement donnée dans la publication elle-même qui exhibe sur papier glacé en page 3 un projet daté du « 02/04/09 » donc bien après « le vote ».

Sur ce projet figure en bleu un « HYPERMARCHÉ VENTE 4000 M² ». Et selon la NAF 2008 un HYPERMARCHÉ  est et reste une grande surface à prédominance alimentaire.

CLIQUEZ POUR VOIR    HYPERMARCHÉ VENTE 4000 M² 

 Lisons maintenant  plus loin en 3ème colonne de la même page 2 cette argumentation qui se voulait sans doute irréfragable :

« Le Maire a-t-il, comme les opposants au projet le prétendent, changé d’avis ?

NON. Sa position a évolué avec le dossier lui-même. En effet, initialement « à prédominance alimentaire», le projet a ensuite subi des adaptations majeures pour le mettre en adéquation avec le vote du 17/12/2008. »

Était-il vraiment opportun de recourir une deuxième fois à la justification grossièrement erronée que nous avons analysée plus haut ?

   Le lecteur soucieux de parfaire ses références en matière de normes et de terminologie concernant les grandes surfaces pourra se reporter utilement aux liens suivants :

http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=nomenclatures/naf2008/n4_47.11.htm

http://www.cga37.fr/upload/pagesstatiques/fichiers/fichesucaoalimentation.pdf

N.D.L.R. :

       Le lecteur désireux de se divertir après la consultation austère des archives pourra goûter un moment de détente en rejoignant les « Esquisses pour un Journal du Charmoy », œuvre de pure fiction du dessinateur alsacien Claudi Hoffnung dont notre blog publie actuellement l’album dans sa rubrique « Feuilleton ».

Couverture album C.H.

 

EPISODE N°5

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 janvier 2012 (J+38 après le dépôt)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Cl. S., Auxonnais - dans Archives
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 00:00

ÉPISODE N° 4 : LA VALSE  BRUNE - du 21 janvier 2013 (J+ 35  après le dépôt)

    La valse brune

 

N.D.L.R. : Cette œuvre étant de pure fiction, toute ressemblance avec des personnes existantes doit être considérée comme fortuite.

l est néanmoins possible que l’auteur ait jugé bon de s’inspirer librement de certains faits réels en relation avec la zone du Charmoy. A ce propos, le lecteur pourra se reporter utilement à notre rubrique ARCHIVES.

Bouton archives

 

ARCHIVES 4

 

Couverture album C.H.

FEUILLETEZ L’ALBUM

 

 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 janvier 2012 (J+35 après le dépôt)

 

 

 

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Feuilleton 1
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 00:00

ARCHIVES  N° 4- du 21 janvier 2013 (J+35 après le dépôt)

EN ARPENTANT À PAS FEUTRÉS

LE CADASTRE

Dans le cours de l’hiver 2008-2009, 19 hectares de terres agricoles furent « discrètement » conquis sur la zone du Charmoy. Cette conquête « discrète » est relatée dans Inf’Auxonne  N° 25 p. 2 colonne 3, et p. 4 pour la lettre de congratulation du promoteur au maire d’Auxonne.

http://www.auxonne.fr/telechargements

MONSIEUR LE MAIRE AU TABLEAU D’HONNEUR CADASTRAL DU GROUPE LECLERC

  La lettre en question est reproduite partiellement ci-dessous. On pourra y noter la mention de savoir-faire distingués reconnus à son destinataire : « COLLABORATION », « DISCRÉTION », ABSENCE DE « DIVULGATION », autant de vertus cardinalesnécessaires à assurer la « MAÎTRISE FONCIÈRE DE LA ZONE » à un promoteur privé mais néanmoins peu compatibles avec  la conduite d’un débat public « en toute transparence ».

Lettre Leclerc 2009

Le 26 mars 2009 la mairie a ouvert un blog,  http://auxonne.b-blog.fr/billet-12634.html

en vue de la tenue d’un « débat » sur la « zone du Charmoy ».

 Une trentaine de participants en tout s’y sont exprimés, en général sous couvert de pseudonymes, dans une cinquantaine d’interventions de qualité très inégale pour le fond. Aux défauts inhérents à ce genre de « pugilats » anonymes, dans lesquels les intervenants « se lâchent », sont venus s’ajouter des problèmes de forme liés à la transcription des caractères.

      L’intervention du 08-04-2009 23:36 antérieure à la parution d’ Inf’Auxonne  N° 25  contient quelques aperçus officieux sur les circonstances pratiques d’obtention de la « maîtrise foncière de la zone ».         

   A ce jour le blog est encore disponible. Profitez-en pour le visiter, Chers lecteurs ! La lecture rétrospective en est instructive !

 

Ce lien, encore très récemment  opérant, semble être devenu brusquement inactif. Nos lecteurs peuvent  néanmoins accéder sur notre blog au contenu correspondant grâce à une copie en PDF réalisée par nos soins  CLIQUEZ ICI

      J’y suis intervenu moi-même à visage découvert mais en juin 2010 seulement, lors de la création de Chantecler.       

MONSIEUR LE MAIRE PERSISTE ET SIGNE

Le 8 avril  2009, le maire d’AUXONNE avouera enfin sans complexe ses cachotteries, aimablement qualifiées de « discrétion » par LECLERC, en déclarant :

     « Il n’y a pas eu de concertation préalable tout simplement pour éviter qu’on nous mette des bâtons dans les roues »

     « Il n’y a qu’à voir la position de l’Union commerciale industrielle artisanale auxonnaise (UCIAA) pour s’en convaincre. Je préfère qu’on m’accuse de faire cavalier seul et qu’il y ait quelque chose plutôt que l’on me reproche qu’il n’y ait rien sur Auxonne »Raoul Langlois dixit dans Le Bien public du 08 avril 2009.

       Et comme au Charmoy, ainsi que partout en France, tout finit par des chansons, ne boudons pas le plaisir d’écouter ou de réécouter « Les nocturnes », une chanson que nous avions créée en janvier 2012 pour illustrer la part d’ombre et les conséquences crépusculaires prévisibles de la saga du Charmoy.

 « Les nocturnes »

 

N.D.L.R. :

       Le lecteur désireux de se divertir après la consultation austère des archives pourra goûter un moment de détente en rejoignant les « Esquisses pour un Journal du Charmoy », œuvre de pure fiction du dessinateur alsacien Claudi Hoffnung dont notre blog publie actuellement l’album dans sa rubrique « Feuilleton ».

 Couverture album C.H.

 

EPISODE N°4

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 janvier 2012 (J+35 après le dépôt)

 

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Archives
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 00:00

ÉPISODE N° 3 : L’URNE QUI  FAIT NON - du 19  janvier 2013 (J+ 33 après le dépôt )

 

       L'urne qui fait non

 

N.D.L.R. : Cette œuvre étant de pure fiction, toute ressemblance avec des personnes existantes doit être considérée comme fortuite.

      Il est néanmoins possible que l’auteur ait jugé bon de s’inspirer librement de certains faits réels en relation avec la zone du Charmoy. A ce propos, le lecteur pourra se reporter utilement à notre rubrique ARCHIVES.                                                                                                                                                                                                                    

ARCHIVES 3

Bouton archives 

Couverture album C.H.

  FEUILLETER L'ALBUM

 

 

 

 

 

 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 janvier 2012 (J+ 33 après le dépôt )

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Feuilleton 1
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 00:00

ARCHIVES N° 3 - du 19 janvier 2013 (J+33 après le dépôt)

LA TRANSPARENCE DU LANGAGE

RETOUR ATTENTIF SUR LE VOTE DU 17/12/2008

ET SES SUITES

 

EN PRÉAMBULE, UN RAPPEL PRÉLIMINAIRE :

(Voir ARCHIVE N° 1) 

 

« LES NORMES RELATIVES AUX SUPERMARCHÉS ET AUX   HYPERMARCHÉS  FONT MENTION UNIQUEMENT DE LA SURFACE  TOTALE  DE  VENTE.

EN AUCUN CAS, LA SURFACE CONSACRÉE À L’ALIMENTAIRE N’EST ENVISAGÉE DE FAÇON SPÉCIFIQUE.

SEULE  LA FRACTION MINIMUM DES VENTES (65% pour un supermarché OU 33,3% pour un hypermarché)  CORRESPONDANT À L’ACTIVITÉ ALIMENTAIRE EST PRÉCISÉE. »

Une consultation attentive de la littérature professionnelle, à laquelle nous ferons référence quand un besoin de confirmation se présentera dans la suite, nous a conforté dans la validité générale de ces conclusions en ce qui concerne la classe des magasins de détail à prédominance alimentaire.

 

Les faits envisagés dans cette archive

 

      Il est des cas où l’extrême confusion ne craint pas de se parer des atours de la transparence. Il en est ainsi des conditions du maintenant célèbre vote du 17 décembre 2008 et des interprétations abusives ultérieures que certains ne craignirent pas d’en faire.

    Résumons en bref les faits. Le 17 décembre 2008, une question a été mise aux voix à la fin d’une séance houleuse du Conseil municipal à Auxonne. La réponse à cette question s’est révélée négative.

       Les circonstances et les suites de ce vote méritaient une analyse à nouveaux frais. Nous nous sommes attelé à cette tâche.

         La longueur de cette analyse est justifiée par la nécessité de cerner avec précision les nombreuses ambiguïtés que nous avons décelées. En raison de cette longueur et pour des raisons techniques, nous en avons joint le texte de cette analyse ainsi que le plan la complétant en format PDF 

 ANALYSE CLIQUEZ ICI 

PLAN CLIQUEZ ICI

 Le lecteur trouvera en outre dans ce PDF les références aux sources d’archives que nous avons utilisées, et auxquelles il pourra accéder, s’il le juge nécessaire, grâce aux liens suivants :

 

http://www.auxonne.fr/conseil-municipal

http://www.auxonne.fr/telechargements

http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1407/ip1407.pdf

http://www.autoritedelaconcurrence.fr/pdf/avis/12DCC112decision_version_publication.pdf

 

http://auxonne.b-blog.fr/billet-12634.html

 

    ATTENTION  Ce lien, encore très récemment  opérant, semble être devenu brusquement inactif. Nos lecteurs peuvent  néanmoins accéder sur notre blog au contenu correspondant grâce à une copie en PDF réalisée par nos soins CLIQUEZ ICI

 N.D.L.R. :

       Le lecteur désireux de se divertir après la consultation austère des archives pourra goûter un moment de détente en rejoignant les « Esquisses pour un Journal du Charmoy », œuvre de pure fiction du dessinateur alsacien Claudi Hoffnung dont notre blog publie actuellement l’album dans sa rubrique « Feuilleton ».

 

 Couverture album C.H.  

EPISODE N°3

    Cl.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 janvier 2013 (J+ 33 après le dépôt )

    

 

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Archives