Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

9 octobre 2019 3 09 /10 /octobre /2019 01:00

CHARMOY-CITY : UN COMITÉ D’AIDE À LA DÉCISION POUR NOTRE PREMIER ÉDILE ? - du 8 OCTOBRE  2019 (J+3947 après le vote négatif fondateur)

     Chacun connaît, à Charmoy-City, ce vieux serpent de mer, qu’est la « décision », depuis si longtemps attendue, de notre bon maire !

     Hier, la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats prétendait la connaître en annonçant clairement : « NON, IL NE SERA PAS CANDIDAT À SA RÉÉLECTION ».

    Force est de reconnaître que les commentaires sur le sujet ne se sont pas vraiment bousculés. Il se peut que la question n’intéresse plus personne et qu’une page d’histoire municipale soit définitivement tournée.

    Nous serons quant à nous plus prudent sur le sujet, nous contentant seulement de proposer à nos lecteurs de relire un bilan médiatique fouillé de la question, publié dans l’un de nos précédents articles.

CHARMOY-CITY : UNE « DÉCISION »  TOUJOURS  ATTENDUE - du 12 AOÛT  2019

          Dernière information officielle à ajouter à l’inventaire de notre article ci-dessus, cette information plus récente, visiblement la dernière en date, lue dans l’article du Bien Public du 14 courant intitulé « AUXONNE Politique locale Environ 300 000 € de travaux de voirie prévus l’an prochain ».

    À la fin de l’article, un pavé sous-titré « Une rentrée bien calme au conseil municipal » se conclut par ce morceau choisi :

    « Autre point, qui est particulièrement sur toutes les lèvres ces derniers mois, la décision du maire Raoul Langlois de se représenter ou pas. Et bien, de ce côté-là encore, rien de… nouveau. Questionné par nos soins sur cette question, juste avant le conseil, le maire nous a d’ailleurs confié, non sans une pointe d’humour : « Vous serez au courant de ma décision d’ici fin mars ». »

    Conclusion : Si l’intéressé, par une coquetterie incongrue, tarde de son côté à divulguer cette décision, il semble bien qu’un petit comité de fidèles ex-coéquipiers tout  dévoués et « passionnés », œuvre à présent à ne plus lui en laisser vraiment le choix.

    Rien de plus évocateur, à ce sujet, que certaines images de la réunion OPAH-RU du 2 octobre dernier !

CHARMOY-CITY : POUR REVITALISER, MONSIEUR LE MAIRE N’EST PLUS AIDÉ - du 4 OCTOBRE  2019

 

Charmoy-City, un comité d'aide à la décision très décidé

Charmoy-City, un comité d'aide à la décision très décidé

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 8 octobre 2019 (J+3947 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 01:00

CHARMOY-CITY : LA NATURE N’AURA PAS ÉTÉ NETTOYÉE CETTE ANNÉE - du 7 OCTOBRE  2019 (J+3946 après le vote négatif fondateur)

     Où sont passés nos édiles en chasubles et gants verts conduisant naguère notre jeunesse sur les chemins de l’écologie publicitaire ?

ALBUM  Et si on nettoyait la nature ?

     Cette charmante tradition qui faisait les joies de la presse locale semble bien avoir été abandonnée cette année.

     Pas d’appel au peuple, comme l’an dernier, sur le site officiel de la ville

     L’opération  aurait dû pourtant se tenir cette année le 28 ou 29 septembre, mais jusqu’ici, nous n’en avons rien vu.

    La question que nous nous posions en août trouve donc aujourd’hui sa réponse.

CHARMOY-CITY : LA NATURE SERA-T-ELLE NETTOYÉE CETTE ANNÉE ? - du 1er AOÛT  2019

    Le grand nettoyage de printemps qui s’annonce aura sans doute pris le pas sur le nettoyage de la nature.

   Pourtant, une mauvaise langue prétend avoir aperçu notre premier édile enchasublé et ganté de vert s’activer très récemment au cœur des verdoyants massifs de sa propriété.

 

P.S.

     À propos d’écologie, la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats proposait hier une analyse très originale de l’évolution des zones agricoles de notre commune en considérant qu’en 1953 « le territoire est un véritable désert comme désinfecté ».  le territoire est un véritable désert 🐫, comme désinfecté

     Nous penserions plutôt qu’en matière de biodiversité et de présence humaine visible dans les champs, il faille appliquer ce jugement à la « campagne » de notre temps. Un paysage verdoyant n’est pas nécessairement un gage de richesse en faune et en flore sauvage.

    Retrouvons à présent une autre  expertise originale en matière d’environnement, celle de notre premier édile  « nettoyeur de nature ».

LE GLYPHOSATE BIENTÔT BANNI  À CHARMOY-CITY ?- du 18 SEPTEMBRE  2019

 

Flash dernière

   Le compte-rendu de presse de la réunion de mercredi dernier 2 octobre est enfin  paru hier dimanche 6  octobre, en cours d’après-midi, en édition numérique sous le titre «  Auxonne | Urbanisme    2,5 M€ pour rendre les logements du centre-ville attractifs »

     Cet article est particulièrement bien documenté en ce qui concerne les conditions à remplir par les propriétaires (occupants ou bailleurs) pour être éligibles à l’obtention d’une aide à la rénovation. La présentation faite lors de la réunion y est restituée très fidèlement.

     Le diaporama de cette édition numérique donne par ailleurs un aperçu quant au nombre d’assistants. Plutôt faible…Nous avions  précédemment souligné la faiblesse évidente de ce nombre. Et la position délicate du maire seul élu présent à la tribune, en vis-à-vis de son adjointe à l’urbanisme démissionnaire, placée elle, au premier rang de l’assistance, et flanquée d’un imposant sigisbée.

CHARMOY-CITY : POUR REVITALISER, MONSIEUR LE MAIRE N’EST PLUS AIDÉ - du 4 OCTOBRE  2019

     Le diaporama permettra aisément de vérifier nos propos.

 

   Ce matin, dans l’édition papier, grande photo de la rue Marin à la une, grand article pleine page en page 12 avec vue plongeante sur la Place d’Armes. Quant aux photos de l’assistance, macache, elles sont restées sur l’édition en ligne !

    Dommage, les lecteurs auront été privés d’une vue plongeante plutôt édifiante en ce qui concerne l’état d’une municipalité finissante sinon vétuste et peu attractive !

Retour en illustration au sujet du jour !

 

Charmoy-City, pas de nettoyage de la nature, on attend

Charmoy-City, pas de nettoyage de la nature, on attend

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 7 octobre 2019 (J+3946 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
5 octobre 2019 6 05 /10 /octobre /2019 10:43

CHARMOY-CITY : DANS LE BP, LE COMMERCE A LA FRITE, MAIS TOUJOURS RIEN SUR LA RÉUNION - du 5 OCTOBRE  2019 (J+3944 après le vote négatif fondateur)

 

       Le Bien Public titrait ce matin à propos d’une nouvelle offre de restauration dans notre bonne ville : « Côte-d'Or - Commerce Auxonne : des frites fraîches dans la tradition du Nord »

     De vraies frites fraîches, et qui plus est, dans la tradition de ch’Nord, voilà un mets qui ne court plus les rues à l’ère de la congélation. La nouvelle est franchement alléchante !

      Il semble toutefois que le compte-rendu relatif à la réunion de mardi dernier 2 octobre  qui n’est déjà plus une nouvelle vraiment fraîche,  s’il n’a pas été mis au congélateur, ait été mis en attente au frigo…

CHARMOY-CITY : RÉUNION OPAH-RU, PLUS DE CONSEILLERS QUE DE PROPRIÉTAIRES ? - du 3 OCTOBRE  2019

CHARMOY-CITY : POUR REVITALISER, MONSIEUR LE MAIRE N’EST PLUS AIDÉ - du 4 OCTOBRE  2019

       En attendant, lors de la prochaine réunion, on pourrait utilement prévoir un petit point restauration, avec de bonnes frites « à la graisse de bœuf ». Une recette simple pour accroître la fréquentation. Sans oublier une bonne bière pression !

https://www.youtube.com/watch?v=yrMO__ZwCKo

Charmoy-City, pour revitaliser on a la frite

Charmoy-City, pour revitaliser on a la frite

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
4 octobre 2019 5 04 /10 /octobre /2019 06:57

CHARMOY-CITY : POUR REVITALISER, MONSIEUR LE MAIRE N’EST PLUS AIDÉ - du 4 OCTOBRE  2019 (J+3943 après le vote négatif fondateur)

    Nous rendions compte hier de la présentation, à la salle événementielle,  de l’opération OPAH-RU, inscrite dans le projet de revitalisation « Auxonne 2025 ». et placée sous le mot d’ordre « pour rénover, c’est mieux d’être aidé ».

CHARMOY-CITY : RÉUNION OPAH-RU, PLUS DE CONSEILLERS QUE DE PROPRIÉTAIRES ? - du 3 OCTOBRE  2019

    Rappelons à ce propos que  Monsieur le Maire, pour le moins peu disert, n’était pas assisté  à la tribune par son indéfectible adjointe à l’urbanisme.

    Et pour cause…

    Madame l’adjointe démissionnaire était néanmoins au premier rang dans la Salle, elle ne s’est cependant pas exprimée lors de la réunion.

    On suppose que cette présence silencieuse de Madame l’adjointe et de son petit état-major a  dû largement aider notre premier édile rénovateur à animer cette réunion !

    Le compte-rendu de celle-ci n’était pas encore dans la presse ce matin. On attend l’article….et les photos.

     Claudi  surbooké repasse une illustration de l’été.

Charmoy-City, quand l'accordéon expire sous le balcon de Shakespeare

Charmoy-City, quand l'accordéon expire sous le balcon de Shakespeare

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 4 octobre 2019 (J+3943 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais
3 octobre 2019 4 03 /10 /octobre /2019 01:00

CHARMOY-CITY : RÉUNION OPAH-RU, PLUS DE CONSEILLERS QUE DE PROPRIÉTAIRES ? - du 3 OCTOBRE  2019 (J+3942 après le vote négatif fondateur)

    Telle est la question qu’aurait pu se poser, hier soir, un connaisseur des sphères charmoysiennes, en embrassant du regard la petite assistance rare, quoique choisie, présente dans l’espace surdimensionné de notre salle événementielle.

    Monsieur le maire qui présidait la réunion, et dont les mots furent parcimonieusement comptés, énonça une parfaite vérité en déclarant qu’il y avait « un peu moins de monde » qu’à la précédente réunion de revitalisation. Celle du 17 janvier dernier dont nous avions rendu compte

CHARMOY-CITY : EXCELLENT COMPTE-RENDU D’UNE RÉUNION MANQUÉE - du 19 janvier 2019

   En effet, un nombre d’assistant(e)s peinant visiblement à atteindre la trentaine (le nombre, pas les assistants !) était présent à la réunion d’information d’hier soir, relative à l’OPAH-RU (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat de Renouvellement Urbain).

    Cette présentation  de l’opération OPAH-RU, inscrite dans le projet de revitalisation « Auxonne 2025 ». et placée sous le mot d’ordre « pour rénover, c’est mieux d’être aidé »,  était animée par une délégation de URBAM.

    Une présentation claire et synthétique, complétée par des réponses  précises aux questions que posèrent  un certain nombre d’assistant(e)s.

    Une « diapo » précisait que la Maison du Projet, actuellement fermée depuis de nombreux mois, accueillerait à nouveau le public lors des permanences URBAM le vendredi de 10h à 13h et sur rendez-vous. À la bonne heure ! Les réouvertures dans la rue Thiers sont tellement rares !

CHARMOY-CITY : QUELLE PORTE POUSSER À PRÉSENT ?  - du 3 juillet 2019

    Je dois vous confesser, pour finir, deux impressions qui me sont venues en parcourant du regard l’assistance clairsemée peuplant les trois rangs de chaises. 

    La première, c’est que le pourcentage de chaises vacantes devait largement dépasser celui des logements vacants au centre-ville.

    La seconde plus prégnante, et qui me vint très vite, c’est celle d’assister à une réunion du conseil municipal.

     Dans l’assistance, le nombre de conseillers municipaux en exercice (ou récemment démissionnaire) atteignait le tiers de l’effectif. En y ajoutant les postulants déclarés ou non aux prochaines municipales, on arrivait presque à la moitié.

      Quant aux propriétaires d’un bien immobilier à usage d’habitation dans le périmètre historique, je puis vous garantir qu’il y en avait au moins quelques-un(e)s, au nombre desquels je me compte. Mais je doute qu’il ait atteint la moitié de l’effectif !

     Claudi, quant à lui se réjouit de la réouverture de la maison du projet. On pourra de nouveau « pousser la porte » !!!

 

Info dernière

        Le Bien Public titrait ce matin :

« Auxonne Les Compagnons de saint Fiacre ont offert des offrandes à leur patron »

À la bonne heure ! Rien de plus normal que d’ « offrir des offrandes à son patron »

Charmoy-City, réouverture dans la rue Thiers

Charmoy-City, réouverture dans la rue Thiers

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 3 octobre 2019 (J+3942 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Flash info

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Flash-info
2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 10:46

CHARMOY-CITY : « LE RENFORT DE LA « VIEILLE GARDE »» - du 2 OCTOBRE  2019 (J+3941 après le vote négatif fondateur)

    Les bonapartistes vont être déçus, la  « Vieille garde » dont il sera question dans ce bref article ne concerne pas les grognards dont l’Empereur tirait familièrement l’oreille.

    Il s’agira plutôt des déserts médicaux engendrés, semble-t-il par le fait que certains jeunes  médecins hésiteraient à s’installer dans les zones rurales, parfois jusqu’à se faire tirer l’oreille par les élus en charge des zones désertées.

   D’où le recours nécessaire à la  « Vieille garde » que constituent les médecins retraités.

   En effet, si à Charmoy-City on n’a plus de médecin de garde, on a le renfort de la « Vieille Garde ».

    La preuve ? On la lira dans un article intitulé « Des médecins retraités au secours des déserts »  paru dans le quotidien  national La Croix le 20 août dernier et dans lequel notre bonne ville et son maire étaient cités en conclusion de l’article.

      Le chapeau de l’article présentait ainsi le traitement palliatif contre la désertification généralisée et chronique :

     « De plus en plus de généralistes, partis à la retraite, reprennent une activité salariée dans des communes sous-dotées. Pour aider la population ou pour ne pas se couper complètement avec la médecine.

   À Laval ou Saumur, des centres de santé fonctionnent uniquement avec des médecins de plus de 65 ans. »

     Notre bonne ville, son maire et son « cabinet éphémère » faisaient la conclusion de l’article

     « Mais si, dans ces communes, le renfort de la « vieille garde » s’avère précieux, médecins et élus s’accordent pour dire qu’il ne s’agit là que d’une mesure transitoire.

      « Cet été, on a ouvert au sein de l’hôpital un cabinet éphémère avec un généraliste retraité qui vient un jour par semaine, confie Raoul Langlois, le maire d’Auxonne, une petite commune de Côte d’Or. Mais on est bien conscient que la seule solution pérenne, c’est d’arriver à faire venir des jeunes médecins. »

https://www.la-croix.com/France/medecins-retraites-secours-deserts-2019-08-20-1201041926

        Et la solution pérenne, nous l’évoquions hier !

CHARMOY-CITY : BIENTÔT UNE MAISON DE SANTÉ AVENUE GÉNÉRAL DE GAULLE ? - du 1er OCTOBRE  2019

Charmoy-City, la vieille garde à la rescousse quand on tousse

Charmoy-City, la vieille garde à la rescousse quand on tousse

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 2 octobre 2019 (J+3941 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
1 octobre 2019 2 01 /10 /octobre /2019 01:00

CHARMOY-CITY : BIENTÔT UNE MAISON DE SANTÉ AVENUE GÉNÉRAL DE GAULLE ? - du 1er OCTOBRE  2019 (J+3940 après le vote négatif fondateur)

            Georges Clémenceau (1841-1929), le Tigre, le Père la Victoire, fils et petit-fils de médecin, fut aussi lui-même médecin. Le Docteur Clémenceau présenta sa thèse en 1865. Celle-ci est disponible sur Gallica

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6354203g/f49.image

         Par la suite, une carrière politique fougueuse devait l’emporter sur la pratique médicale, mais la démarche intellectuelle de Clémenceau devait rester marquée au coin d’Hippocrate.

     Clémenceau, par ailleurs fin lettré, était amateur de bons mots. Et il ne les mâchait pas, ses mots !

      On lui attribue, entre autres, cette saillie : « La tolérance, il y a des maisons pour ça ! ». Les maisons de tolérance ont disparu après 1945, rappelons qu’il s’agissait d’établissements de plaisirs tarifés sous contrôle de police et sous contrôle médical. Auxonne avait aussi la sienne : le « 24 » (rue Courtois).  

       Nul doute que si le Docteur Clémenceau, très attentif aux questions sociales de santé et d’hygiène, était encore parmi nous il remplacerait son bon mot douteux par ce mot d’ordre : « La santé, il y a des maisons pour ça ! ».

    En fin politique, il  ne manquerait pas ainsi de faire sien un débat à l’ordre du jour dans plus d’un gros bourg touché par la désertification médicale.

     Ainsi de Charmoy-City, où, à l’approche des municipales,  le fameux slogan « la santé, ça n’a pas de prix ! » devient visiblement, sur les médias et les réseaux sociaux, très porteur.

     Peu disert, tout comme d’ailleurs ses concurrents potentiels, en ce qui concerne les municipales à venir, un ex-candidat aux dernières municipales exhibait très récemment une vénérable archive : un paragraphe de son programme de 2014 concernant la création  d’« une maison de santé ».

    Notre rédaction propose de son côté une solution plus originale et plus novatrice pour la réalisation d’une maison de santé, et qui plus est, sans bourse délier.

    Où ? Mais tout simplement  sur les terres d’implantation d’une grande enseigne, chère à notre maire, et située Avenue du Général de Gaulle comme en témoignent les nombreuses décisions des commissions la concernant, commissions dont la douzième et dernière en date s’est tenue très récemment.

CHARMOY-CITY : LA CNAC DONNE SON FEU VERT POUR L’EXTENSION LECLERC - du 28 SEPTEMBRE  2019

    Exposons à présent notre projet :

     Nos lecteurs assidus n’ignorent sans doute pas, que Charmoy-City et son maire, à deux mandats et douze commissions, ont un modèle haut-saônois, toujours imité, mais encore jamais égalé.

PUSEY,  MODÈLE  DE CHARMOY-CITY ? - du 11 mars  2019

    Nous avions déjà noté, qu’à l’occasion d’une nouvelle extension commerciale sur le territoire de Pusey, la Gendarmerie devait recevoir du promoteur un cadeau immobilier inédit. C’est du moins ce que rapportait la presse locale

EN PREMIÈRE À PUSEY : LE GENDARME DE L’OASIS - du 17 mai 2018   

     Chose promise, chose due, il y a un mois, le projet devenait opérationnel. Dans le nouvel article, le local qui devait, dans le précédent article, être mis à disposition gratuitement par le promoteur, l’est à présent par la mairie…Il est sans doute un peu difficile de faire la différence entre les deux !!!

     Inimitable et indépassable dynamisme puséen, derrière lequel court poussivement Charmoy-City, jusque sur  les bosses du pumptrack !!!

    Alors, pourquoi la municipalité de Charmoy-City, timide émule de son homologue puséenne, ne se ferait-elle pas offrir au Charmoy, une maison de santé toute construite et mise à disposition par un généreux promoteur ???

   Une oasis de santé dans le désert médical !

     Moyennant, bien entendu une nouvelle extension sur la zone du Charmoy !!

     Un projet à inscrire d’urgence au programme de nos « passionnés » sous le slogan : « Nous revitaliserons le petit commerce de centre-bourg par une nouvelle extension au Charmoy, et offrirons sans bourse délier à nos administrés une maison de santé ». Pas con !! Et puis la navette existe déjà !

    Claudi recycle une illustration qui n’a pas vraiment vieilli !!

 

Flash dernière

 

     La  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats abordait ce matin, sur un tout autre mode que notre rédaction, la question médicale.

    Les commentaires font le buzz, mais nos politiques ne se risquent pas dans l’arène !

    Compte-tenu du climat ambiant, la candidature d’un homme de l’art aux municipales semblerait tout à fait pertinente.

CHARMOY-CITY : LE DOCTEUR  RATTÈLERA-T-IL POUR MARS 2020 ? (4)  -  du 17 septembre 2019

  

Charmoy-City,  Docteur Raoul et Mr Bourg

Charmoy-City, Docteur Raoul et Mr Bourg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er octobre 2019 (J+3940 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
29 septembre 2019 7 29 /09 /septembre /2019 00:30

UNE PLAGE OUBLIÉE  À CHARMOY-CITY - du 29 SEPTEMBRE  2019 (J+3938 après le vote négatif fondateur)

   Je dédie ce texte à la mémoire d’André Malandain et de René Roy,  pionniers des sports nautiques à Auxonne.   

    Retrouvons le temps où Auxonne n’était pas encore devenu, sous le règne de Raoul Langlois, Charmoy-City.

    Le promeneur empruntant le chemin de droite en allant vers l’Écluse d’Auxonne sur le talus du canal, pourra découvrir au quart du trajet, et sur sa droite en contrebas du talus, un ensemble de ruines enfouies dans les ronces et les fourrés. Ces ruines faisaient partie, vers le milieu du siècle dernier, d’un complexe nautique modeste, mais très apprécié.

     C’est André Malandain, un Normand, installé à Auxonne et fana de sport nautique, qui créa la plage de l’Ermitage en 1941. La plage comportait 3 bassins (grand, moyen, petit). Au bout du ponton du grand bassin, se trouvait le formidable plongeoir construit par l’entreprise Saunié.

  Baigneurs et baigneuses se changeaient dans des cabines en bois, de l’autre côté du chemin en face de la plage, contre la butte du canal (non visibles sur notre illustration). Un peu plus loin en aval, on consommait sur une terrasse en plein air et on pouvait aussi se restaurer dans la petite guinguette en dur visible sur notre illustration (son pignon est caché par le plongeoir).     

      Jusqu’en 1945, Madame Malandain tenait les fourneaux  et servait aux clients une cuisine simple, souvent d’inspiration normande. Monsieur et Madame Malandain étaient en effet tous deux normands. Il n’est pas donné à tout le monde d’être picard !

        À cette date, le grand bâtiment à gauche de cette guinguette sur notre illustration n’était pas encore construit.

      En 1945, pour des raisons familiales, André Malandain céda son établissement à René Roy qui travaillait avec son père, Jules Roy, dans l’entreprise familiale de scierie située route de Dole à l’emplacement actuel du Comptoir des matériaux.

     C’est René Roy qui fit construire vers 1947-48 le bâtiment situé au centre de notre illustration. Des prisonniers allemands de la deuxième guerre mondiale, encore présents à cette époque furent employés à la construction du bâtiment dont la partie charpente et menuiserie fut particulièrement soignée, on le comprend.

    On conserve dans la famille Roy le lustre en bois de la grande salle, réalisé par un ébéniste allemand.

 Une vingtaine d’années plus tard, gardant sans doute un bon souvenir de son séjour, notre ébéniste revint  visiter Auxonne, et la famille Roy.

    La grande salle d’environ 150 m2 était construite en surélévation hors-niveau des crues, on y accédait par un escalier central en façade.

   Elle s’ouvrait sur une terrasse découverte d’une trentaine de mètres carrés à l'avant du bâtiment.

   Bar,  restaurant, dancing tels étaient les usages de cette magnifique salle.

   On se baignait, on pagayait, on se restaurait, on dansait à la Plage de l’Ermitage

   À partir de 1955 la fatalité devait priver les Auxonnais, et les Dijonnais, de ces agréables distractions.

   Au cours de l’année 1955, René Roy trouvait la mort avec son épouse dans un terrible accident sur la RN5, laissant deux enfants.

   La famille voulant racheter l’établissement, il se révéla que, probablement en vertu d’un accord à l’amiable, le terrain sur lequel il avait été construit n’avait pas fait l’objet d’un acte de vente notarié.

    La propriétaire légale refusa alors de le vendre le terrain et, le fonds l’emportant sur le bâti, le bâtiment, qui avait en outre perdu son promoteur et avec lui son âme, fut vidé, par la famille, d’une partie de son mobilier, fermé, abandonné et progressivement pillé puis  ruiné.

  

  Quant à la petite guinguette Malandain, elle aussi aujourd’hui en ruine, elle était située sur une autre parcelle contiguë acquise par acte.

    Elle hébergea jusque vers le milieu des années 70, une petite dame seule, la Marie, qui élevait des poules, vendait ses œufs et surtout, n’avait pas froid aux yeux, de vivre seule en un tel lieu.

 

    Petites anecdotes personnelles : je me rappelle enfant avoir vu André Malandain, un homme souriant, ranger ses canoés et kayaks dans un garage qu’il avait dans l’actuelle rue d’Heidesheim (actuelle rue Prieur). Nous habitions alors au 13 rue de l’Hôpital (actuelle rue Gaston Roussel), dans la « maison Olive » et la cour de l’immeuble débouchait sur la rue Prieur. J’étais toujours étonné de voir deux des esquifs porter les noms  Speranza I et Speranza II. J’appris plus tard que cette appellation est prisée des navigateurs.

   À peu près à la même époque, je n’étais pas encore devenu, par les soins d’Henri Berger qui dispensait ses leçons de natation au bas des gradins du port, un nageur confirmé.

   Je me souviens alors m’être aventuré dans le grand bassin de la plage Malandain, et avoir perdu pied.

     Je revois encore les bulles dans l’eau verte monter en grappe au-dessus de moi. Seule la proximité du ponton auquel je me suis raccroché – mais aussi un petit travail d’enquête – me permet, plus de soixante ans après, de vous conter ces souvenirs.

 

N.B. : La reconstruction des ruines sur l’illustration de Claudi a été réalisée d’après nos mesures faites sur le terrain et à partir d’une photo publiée dans l’ouvrage collectif : AUXONNE VOYAGE DANS LE TEMPS…édité en 2015 par L’Association Écomusée du Maraîchage et des Traditions populaires du Val de Saône.

 

 

 

Charmoy-City, revitalisation rêvée d'une plage oubliée

Charmoy-City, revitalisation rêvée d'une plage oubliée

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 septembre 2019 (J+3938 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Visions d’histoire

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
28 septembre 2019 6 28 /09 /septembre /2019 01:00

CHARMOY-CITY : LA CNAC DONNE SON FEU VERT POUR L’EXTENSION LECLERC - du 28 SEPTEMBRE  2019 (J+3937 après le vote négatif fondateur)

 

        L’« extension de 2 175 m2 de la surface de vente de l'ensemble commercial E. LECLERC situé avenue du Général de Gaulle à AUXONNE, par la création d'un magasin spécialisé dans la solderie de 1 500 m2 de surface de vente, d'un magasin spécialisé non alimentaire de 550 m2 de surface de vente, et d'une boutique spécialisée dans l'équipement de la maison d'une surface de vente de 125 m2, portant la surface totale de vente de l'ensemble commercial à 7 155 m2 » avait été successivement  refusée par la CDAC du 21 décembre dernier, puis acceptée par la CDAC du 27 mai dernier

      Cette extension vient finalement d’être confirmée par la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) de jeudi dernier 26 septembre

    On remarquera, dans le PDF ci-dessus qu’à la différence des 2 précédentes CDAC précisant « extension de 2 175 m2 de la surface de vente de l'ensemble commercial E. LECLERC »,  le nom de la grande enseigne n’est pas précisé.

        Dans un article mis en ligne hier dans le courant de l’après-midi, Le Bien Public titre toutefois : « Côte-d'Or - Commerces Auxonne : Un nouvel avis favorable rendu pour l’extension du Leclerc »

   L’histoire du Charmoy, qui est un peu celle des deux mandats de l’équipe Langlois, est riche de ces jeux de cache-cache d’une enseigne qui ne dit pas toujours son nom, en particulier au moment de la fameuse consultation de juin de 2010 !!

   Revenons au présent

      À la CNAC d'avant-hier 26 septembre à Paris, la Ville d’Auxonne n’était représentée  ni par son maire, ni par l’adjointe à l’urbanisme (démissionnaire) de celui-ci.

     C’est en effet un vieux compagnon de route, fidèle adjoint de notre premier édile qui représentait la Ville.

    À la différence de la CNAC « historique » du 17 janvier 2012, Monsieur le président de l’AAC n’était pas, lui non plus, présent.

ILS ÉTAIENT QUATRE – du 18 janvier 2012

LA CNAC AIME LA BONNE CUISINE – du 18 janvier 2012 (midi)

         On attend à présent l’avis détaillé de la CNAC qui risque bien, encore une fois, d’être conforme à la panoplie argumentaire du parfait petit commissionnaire

CHARMOY-CITY : VERS UNE DOUZIÈME COMMISSION POUR LE CHARMOY (2) - du 9 SEPTEMBRE  2019

       Ce dernier succès au Charmoy vient couronner l’action entreprise par Raoul Langlois au profit d’une grande enseigne au cours de ses deux mandats. Sur ce point, au moins,  notre premier édile aura bien mérité.

      On peut donc dire que la douzième commission vient de donner son feu vert à Leclerc et du même coup au départ de notre maire, sa cheville ouvrière, pour une retraite bien méritée dans un verdoyant vallon.

      Rien ne semble plus s’opposer à présent à l’annonce d’une « décision » dont on murmure qu’elle pourrait officialiser un départ très attendu, tant par l’intéressé, que par ses administrés.

CHARMOY-CITY : UNE « DÉCISION »  TOUJOURS  ATTENDUE - du 12 AOÛT  2019

 

FLASH DERNIÈRE

 

UNE AMBIGUÏTÉ LUE DANS LA PRESSE

    Une lecture attentive de l’article du Bien Public cité plus haut et titré « Côte-d'Or - Commerces Auxonne : Un nouvel avis favorable rendu pour l’extension du Leclerc » nous amène à relever la phrase suivante :

 

« Face au dossier remanié [N.D.L.R. Chantecler : c’est nous qui soulignons ] présenté par les promoteurs du projet en mai dernier, la CDAC [N.D.L.R. Chantecler : CDAC du 27/05/19 ] avait estimé que le projet cadrait avec le PLU (Plan local d’urbanisme) de la ville d’Auxonne et qu’il contribuerait à diversifier l’offre commerciale de la ville « en complémentarité avec les commerces du centre-ville ».

  

   

Ce remaniement du dossier pourrait laisser penser que le projet aurait pu évoluer dans son contenu entre les deux CDAC. La comparaison des deux avis successifs et contradictoires des deux CDAC montre qu’il n’en est rien.             

       Seule la défense du projet, resté par ailleurs strictement égal à lui-même, a évolué grâce à un choix d’arguments adhoc puisés dans la panoplie du bon petit commissionnaire.

Charmoy-City, le paysan du Charmoy

Charmoy-City, le paysan du Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 septembre 2019 (J+3937 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Flash info

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Flash-info
27 septembre 2019 5 27 /09 /septembre /2019 01:00

CHARMOY-CITY : LA NATURE SERA-T-ELLE NETTOYÉE CETTE ANNÉE ? (4) - du 27 SEPTEMBRE  2019 (J+3936 après le vote négatif fondateur)

   Nous sommes bien conscient que notre question n’aura pas l’audience internationale des déclarations de Greta Thunberg la petite Suédoise… Jeanne d’Arc scandinave du climat, adepte déclarée de l’école buissonnière, Vikingue des temps nouveaux dont les vents poussent le drakkar sans empreinte carbone vers le Nouveau monde et qui fait entendre sa voix dans tous les médias

    Cependant, devant le silence de nos institutions locales compétentes en la matière, nous nous la posions, cette question, dès le 1er août dernier.

CHARMOY-CITY : LA NATURE SERA-T-ELLE NETTOYÉE CETTE ANNÉE ? - du 1er AOÛT  2019

    L’annonce sur les réseaux sociaux d’une initiative originale nous amenait, à deux reprises, à réitérer la question

CHARMOY-CITY : LA NATURE SERA-T-ELLE NETTOYÉE CETTE ANNÉE ? (2) - du 3 AOÛT  2019

CHARMOY-CITY : LA NATURE SERA-T-ELLE NETTOYÉE CETTE ANNÉE ? (3) - du 7 AOÛT  2019

      Mais l’initiative en question, sinon dans ses buts affichés, n’avait rien à voir avec la grand’messe verte annuelle orchestrée depuis deux décennies par une grande enseigne.

    Aujourd’hui, nous voilà parvenus à la première des dates prévues pour cette grand’messe verte annuelle orchestrée depuis deux décennies par une grande enseigne bien représentée localement et qui jouit de toutes les faveurs de notre premier édile

https://www.mouvement.leclerc/operation-nettoyons-la-nature-2019-les-inscriptions-demarrent-le-1er-mai

   Et toujours rien de nouveau à ce propos, à notre connaissance du moins, sur les divers sites d’information   de nos institutions locales compétentes en la matière ainsi que dans la presse qui n’avait pas manqué d’annoncer l’évènement l’an dernier !!!!

https://c.bienpublic.com/edition-la-plaine-la-saone/2018/09/14/le-conseil-municipal-des-jeunes-d-auxonne-va-nettoyer-la-ville

    Tout cela est vraiment fou !!! Mais que fait La Houlette ???

     On exigerait presque des explications !

     Nous proposons la nôtre : outre qu’ils sont cruellement divisés par des luttes intestines, nos « passionnés » ont dû être très occupés à préparer  la  CNAC qui se tenait hier à Paris ! 

CHARMOY-CITY : DANS 10 JOURS, PLAIDOYER DÉCISIF EN CNAC  POUR UN MAIRE « INDÉCIS » - du 16 SEPTEMBRE  2019

   Se peut-il que la nature ne soit pas nettoyée cette année à Charmoy-City ???

   On n’ose y croire !!

   Passe encore que l’Amazone flambe, mais que mégots et papiers gras se prélassent impunément sur nos légendaires trottoirs et nos pelouses reverdies, voilà un désastre écologique à vous donner des frissons dans le dos !!

   La nature c’est fait pour être nettoyé ! Réagissons ! Diffusons largement le tract qui suit !

 

FLASH DERNIÈRE

   Le Compte-rendu sommaire du dernier conseil municipal vient enfin d’être mis en ligne. Nous n’avons pas eu le temps de le lire en détail. Une chose frappe cependant : le nombre des absents !!!

       Tentons une explication à cela. Depuis le printemps dernier les milieux littéraires de notre bonne ville, plongés dans la lecture d’un best-seller ont connu une forte imprégnation proustienne (tout comme, Du côté d’Auxonne la serpillère du « Petit Bistrot » a connu la sienne sui generis) ! Nous l’affirmons incontinent !

CHARMOY-CITY : FLACHE RIMBALDIENNE ET FLAQUES PROUSTIENNES - du 4 mai 2019

     Et plus d’une lectrice sans doute, absorbée dans la lecture de Proust, le vrai,  aura pu y découvrir cette citation :

« L'absence n'est-elle pas, pour qui aime, la plus certaine, la plus efficace, la plus vivace, la plus indestructible, la plus fidèle des présences ? »

     Et la mettre en pratique !!!

     Quelques précisions au sujet cette citation, elle est tirée de Les Plaisirs et les Jours, Paris, Calmann Lévy, 1896, page 142 (édition originale illustrée), et plus précisément d’un fragment intitulé La confession d’une jeune fille.

Charmoy-City, grand nettoyage à la mairie

Charmoy-City, grand nettoyage à la mairie

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27  septembre 2019 (J+3936 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres