Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

28 novembre 2019 4 28 /11 /novembre /2019 04:00

CHARMOY-CITY : LA MAISON NATALE DE CLAUDE-ANTOINE PRIEUR À LA UNE - du 28 NOVEMBRE  2019 (J+3998 après le vote négatif fondateur)

   Hier, à l’heure où le concert de pelles mécaniques de la revitalisation s’ouvrait à deux pas du kiosque à musique du Jardin de l’Hôtel-de-Ville, Le Bien Public titrait à la une, sur une grande photo : « AUXONNE Départs de feu inquiétants ».

     Aucun rapport, visiblement, entre les deux évènements, sinon le fait que l’immeuble, théâtre   des « départs de feu inquiétants »,  dont il est question dans l’article, est  justement situé dans le périmètre urbain concerné par la dite revitalisation qui fera encore l’objet d’une réunion demain à 19h30 en Salle événementielle.

   Rappelons qu’une précédente réunion, plus spécialement destinée aux propriétaires bailleurs ou occupants s’était tenue le 2 octobre dernier

CHARMOY-CITY : UN COMITÉ D’AIDE À LA DÉCISION POUR NOTRE PREMIER ÉDILE ? - du 8 OCTOBRE  2019

    Pour en revenir à l’affaire des « départs de feu inquiétants », un  fait préoccupe à présent les amis et connaisseurs du patrimoine.

     C’est justement dans l’immeuble en question, situé au 3 de l’actuelle rue Vauban (ex-rue de Saône) que naquit, le 22 décembre 1763, le conventionnel Prieur promoteur du système métrique.

    Nous avions d’ailleurs déjà mentionné ce détail, rappelé par une plaque commémorative apposée sur la façade, dans un récent article.

CHARMOY-CITY : DES KILOS ET DES LITRES - du 18 novembre 2019  

     À signaler maintenant, sur le versant sombre de Prieur, qu’il fut au nombre des 361 conventionnels « purs et durs » qui votèrent la mort du roi Louis XVI sans conditions. (J.-P. GIBOURY, Dictionnaire des régicides (1793), Paris, Perrin, 1989). On ne fait pas de réformes profondes sans casser d’œufs ! L’actualité vient nous le confirmer chaque jour !

    On aurait peine à croire cependant, dans le cadre de l’affaire actuelle des « départs de feu inquiétants », qu’il s’agisse, en l’espèce, d’une vengeance monarchiste rétroactive !

 

FLASH-DERNIÈRE !!

    Les connaisseurs des septennats de la Vème République se rappellent sans doute une réplique du candidat Giscard d’Estaing en 1974, à son adversaire François Mitterrand.

     Cette réplique, prononcée lors du débat du 10 mai 1974, la voilà : « Vous n’avez pas le monopole du cœur »

https://www.youtube.com/watch?v=Munf-V8Wqv8

    Il est vrai que c’est une démarche fort peu élégante que de s’arroger le « monopole du cœur » et cela d’autant plus en notre époque où l’affectif vient obscurcir toute réflexion en politique.

    Il semblerait cependant, à lire son tract diffusé ce matin par la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, que cette capture cardiologique n’embarrasse pas trop la candidate aux municipales qui nous ouvre son cœur avec sa liste « Auxonne cœur de région » qu’elle conduira à Auxonne, sa « ville de cœur », et « le cœur battant de notre région ».

    Haut les cœurs !!

    Pour une dame de cœur et de région, voilà un programme proprement PALPITANT !

    À conduire sans modération, et bien  évidemment… « tambour battant » !

CHARMOY-CITY : UNE ASCENSION TAMBOUR BATTANT - du 04 février 2019

Charmoy-City, inquiétudes dans la maison natale de Prieur

Charmoy-City, inquiétudes dans la maison natale de Prieur

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 novembre 2019 (J+3998 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
27 novembre 2019 3 27 /11 /novembre /2019 04:00

 

ARRIVANT À CHARMOY-CITY  PAR LA ROUTE DE FLAMMERANS (2) - du 27 NOVEMBRE  2019 (J+3997 après le vote négatif fondateur)

 

     Dans notre précédent article nous suivions un voyageur arrivant à Charmoy-City par la route de Flammerans, et qui n’y était pas revenu depuis plus de dix ans.

     À travers son œil encore neuf, nous redécouvrions des nouveautés auxquelles notre regard blasé s’est déjà accoutumé : deux gendarmeries au lieu d’une, l’ancienne où il n’y a plus de gendarmes, et la nouvelle où sont les gendarmes, une piste cyclable et un trottoir flambant neufs… et le reste. 

ARRIVANT À CHARMOY-CITY  PAR LA ROUTE DE FLAMMERANS (1) - du 24 NOVEMBRE  2019

    Notre cité étant, depuis la parution d’un ouvrage qui fera date, placée sous le signe de Marcel Proust, nous  étions partis ensuite, passée la recherche du temps présent, à la recherche du temps perdu.

ALBUM « DE L’OIGNON DE CHARMOY-CITY  À LA MADELEINE DE COMBRAY »

     Pour arriver en 1955, un temps où la gendarmerie était encore intra muros (je n’ai pas dit entre quatre murs !), précisément au 33 rue Carnot.

    En ce temps-là, le centre-ville ancien ne s’était pas encore vidé de sa population, de ses commerces, de sa richesse et de ses forces vives, et la guerre l’avait laissé intact. Mais des urbanistes inspirés cogitaient déjà pour transformer les « vieilles baraques » en barres d’immeubles normalisées.

À CHARMOY-CITY, COMME AILLEURS, UN CLOU CHASSE L’AUTRE - du 23 novembre 2016

   Tournons-nous aujourd’hui résolument vers l’avenir et tentons d’annoncer les nouveautés que pourrait découvrir, dans quelques années, un voyageur arrivant à Charmoy-City par la route de Flammerans.

   Attention ! Il ne s’agit pas pour nous de faire œuvre d’imagination, ce que nous ne dédaignons pas à l’occasion, mais de recenser les projets conçus par de vrais décideurs réels ou potentiels en allant les chercher dans les bons dossiers.

    Se faire l’archiviste de l’avenir en quelque sorte !

    Pour l’heure il nous manque une source habituellement foisonnante en projets. Laquelle me direz-vous ?

    Eh  bien ! Vous n’y êtes pas ? Ou du moins pas encore !!

   Imprimés sur papier glacé illustré (« à ne pas jeter sur la voie publique ») les programmes des listes candidates aux prochaines municipales !!!

    Accompagnés de leurs incontournables trombinoscopes !

CHARMOY-CITY : PORTRAITS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI…  - du 26 NOVEMBRE  2019

      Certes, un tract tombait récemment dans notre boîte aux lettres dont nous ne manquions pas, en bon citoyen de saluer la sortie.

CHARMOY-CITY  2010, UN LABORATOIRE DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATATATIVE - du 22 NOVEMBRE  2019

    Mais il n’y était pas question précisément de notre entrée de ville par la route de Flammerans, tout juste de « Budget participatif et  Conseil Citoyen», ce qui faisait le titre du verso.

     Lisant plus attentivement le recto, nous y découvrions toutefois l’intention de « mettre en avant [nos] atouts touristiques : la Saône et son port ». Le port est déjà là, en avant du Bastion Royal, et la vraie nouveauté consisterait à l’étendre, ce dont on a souvent parlé

GALIONS ET DOUBLONS À L’OMBRE DU BASTION - du 20 MAI 2016

 

 

    Mais ce projet n’est pas explicitement envisagé dans le tract, dont nous sommes en train de parler.

     Cette extension est d’ailleurs un projet privé ne pouvant en aucun cas être du ressort du concept « Budget participatif et  Conseil Citoyen» ;

     Un projet entrant dans le concept doit en effet « réaliser une transformation de l’espace public ou d’équipement de proximité sans engager de coûts de fonctionnement trop importants » tout en devant « être du ressort des compétences communales et pouvoir bénéficier à tous, sans nécessiter l’achat d’un terrain »

     Une réflexion approfondie nous conduit à proposer le projet suivant qui contribuerait à apporter, sans frais somptuaires, un élément de renouvellement non négligeable dans la perspective de l’entrée de notre bonne ville, en arrivant de la route de Flammerans :

    Le remplacement sur le rond-point de « Martin le pêcheur » par un sujet plus innovant, à définir bien entendu !

    Tiens, l’abeille est un insecte-phare, tout bourré de symboles depuis des temps immémoriaux et qui a actuellement la cote.

    À tel point que des sources autorisées considèrent que  sa sauvegarde s’accorde, sinon coïncide, avec le salut de la Planète.

    Une ruche qui se porte bien, toute bourdonnante de butineuses industrieuses c’est l’image d’une société délivrée des néonicotinoïdes toxiques et tournée vers un avenir régénéré. Revitalisé ! Bonjour la ruche ! Chalut la pêche !

    Claudi, à sa manière,  a déjà fait son miel de notre idée !

    À suivre, bien entendu !!! Pas l’idée, notre petit feuilleton !

 

TAÏAUT !!!

     Tandis que nous nous préoccupons de l’avenir de Martin le pêcheur, la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, dont la rédaction déclare ne pas être « chasseurs », ( ni pêcheur ???) lance un sondage sur les subventions aux chasseurs. Le Marquis, à l’affût, propose à l’appui un document fort convaincant.

   Nous ne pouvons donc pas faire moins que de ressortir un tableau de chasse de la galerie de notre blog

DE COMBRAY À CHARMOY-CITY. EXERCICES D’HISTOIRE ET DE GÉOGRAPHIE LITTÉRAIRE (8) - du 25 janvier 2019

Charmoy-City, ces rumeurs qui bourdonnent autour des ronds-points

Charmoy-City, ces rumeurs qui bourdonnent autour des ronds-points

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 novembre 2019 (J+3997 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans urbanisme
26 novembre 2019 2 26 /11 /novembre /2019 06:00

CHARMOY-CITY : PORTRAITS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI…  - du 26 NOVEMBRE  2019 (J+3996 après le vote négatif fondateur)

       Dans un article du 27 janvier 2017 nous commentions le contenu du dernier numéro, alors paru, de notre publication favorite : Inf’Auxonne N° 55 !

LE CHARMOY DISCRET DE LA NOSTALGIE - du 25 janvier 2017

      Dans ce numéro, et dans son long Edito, notre premier édile exprimait une vision d’avenir du commerce résolument volontariste : « les grandes surfaces ont aujourd’hui votre préférence, les « drive » se développent, l’e-commerce émerge ».

      Ce qui ne l’empêchait toutefois pas, dans le même texte, et sur un mode fort éclectique, de cultiver la nostalgie des images d’un passé « révolu » dans ces mots :

  «  Le travail de mémoire des membres de l’écomusée est exemplaire. Ce passé révolu, il convient d’en garder la mémoire. La parution du 3ème volume de leur collection n’en est que plus appréciable. Lors de sa présentation, je l’ai feuilleté. C’est un véritable enchantement. Cette comparaison de vues d’hier et d’aujourd’hui est remarquable »

    Eh oui ! La « comparaison de vues d’hier et d’aujourd’hui est remarquable ». Voilà ce que je me dis  chaque matin en avisant mon reflet dans le miroir !

        « Nos vingt ans nous ont quitté ! » déplore par ailleurs, toujours dans le même texte, notre premier magistrat, aujourd’hui bientôt sur le départ.

      « Nos vingt ans nous ont quitté ! » De ce fait, on peut être certain que notre maire soit aujourd’hui bien persuadé, vu qu’il a enfin confessé vouloir raccrocher l’écharpe !

CHARMOY-CITY : L’ART D’ÊTRE GRAND-PÈRE, TOUT UN PROGRAMME ! - du 20 NOVEMBRE  2019

     « Nos vingt ans nous ont quitté ! » Voilà une constatation qui aura peut-être pu sembler un peu amère, au lecteur avisant la photo-portrait, au demeurant fort présentable, qui ornait l’Edito d’ Inf’Auxonne N° 55. N’y avait-t-il  pas  dans ces mots, de la part du rédacteur, une pointe de coquetterie de senior ?

    C’est du moins ce que pouvait laisser supposer le caractère avantageux, sinon flatteur du cliché.

     Mais il est bon de préciser, qu’en vérité, ce cliché datait d’une autre décennie !

    Sûr qu’il s’agissait, en l’espèce, d’une  « vue d’hier » plus que  « d’aujourd’hui ». Et que la « comparaison » avec une « vue d’aujourd’hui » aurait pu se révéler n’être pas un « véritable enchantement ».

   Néanmoins,  au numéro 58 d’Inf’Auxonne, l’image d’archives avantageuse fut judicieusement remplacée par un cliché enfin actualisé !

 

     La vérité est dure et la flèche du temps assassine. Pour reprendre les mots de notre premier édile dans l’Edito d’ Inf’Auxonne N° 55 : « On peut le regretter et pleurer sur le passé, il ne reviendra pas ».

    Il est fort probable que nos divagations de septuagénaire, un label pas très rock’n’roll sinon pour un Donald Trump, vous auront positivement ennuyé, sinon assommé !

    Elles auront peut-être néanmoins le mérite d’inciter nos divers(e)s candidat(e)s à actualiser leurs trombinoscopes…

    Claudi a illustré le propos du jour à sa manière…

    Nous reviendrons bientôt sur la route de Flammerans, en direction d’Auxonne, bien entendu, c’est plus prudent !

 

ARRIVANT À CHARMOY-CITY  PAR LA ROUTE DE FLAMMERANS (1) - du 24 NOVEMBRE  2019

 

LE CLIN D’ŒIL DU POINTEUR

     Tandis que nous nous préoccupons de la bonne bouille des candidats, Rachel entame une partie de boules avec Patrice sur la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats.

   Subvention plus grosse ?

   Évident, mon cher Watson, les boules lyonnaises sont plus grosses que les boules de pétanque….Sans compter le cochonnet qu’il faut bien nourrir ! ! Et au jour d’aujourd’hui, le cochonnet devient difficile, il lui faut du bio !

 

 

Charmoy-City, des trombinoscopes en voie de revitalisation

Charmoy-City, des trombinoscopes en voie de revitalisation

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 novembre 2019 (J+3996 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 04:00

ARRIVANT À CHARMOY-CITY  PAR LA ROUTE DE FLAMMERANS (1) - du 24 NOVEMBRE  2019 (J+3994 après le vote négatif fondateur)

     Arrivant à Charmoy-City par la route de Flammerans, le voyageur qui n’y était pas venu depuis plus de dix ans, c’est-à-dire quand Charmoy-City était encore le bon vieil Auxonne, y découvrira plein de nouveautés, deux gendarmeries au lieu d’une, l’ancienne où il n’y a plus de gendarmes, et la nouvelle où sont les gendarmes.     

     Comme dans la Bible, l’Ancien et le Nouveau testament, mais pas dans le même ordre, la nouvelle d’abord à sa gauche, puis l’ancienne à sa droite. Entre les deux il aura découvert une piste cyclable et un trottoir flambant neufs allant du cimetière à la Croix des Sarrasins et même un peu plus loin. À sa droite, mais pas à sa gauche….

     Passée l’ancienne gendarmerie où il n’y a plus de gendarmes ni de drapeau, mais néanmoins pleins de projets de travaux il arrivera en vue des anciens remparts.

    À sa gauche il découvrira la magnifique Porte Royale, dont la toiture a, pour cause d’orage,  connu le privilège, que lui envient tant de toitures hors d’âge du vieux centre en voie de revitalisation : se voir restaurée deux fois en moins de trente ans.

   À sa droite au pied du Bastion Royal, il pourra entrevoir le Port du même nom mis en eau en 2010 et qui, depuis, doit toujours voir sa surface doublée incessamment sous peu.

GALIONS ET DOUBLONS À L’OMBRE DU BASTION - du 20 MAI 2016

    Et au milieu, Martin, le pêcheur sur son rond-point

CHARMOY-CITY : FLEURS LIVRÉES EN 4 HEURES (réédition) - du 14 novembre 2019

   Tant de nouveautés lui auront fait oublier le stade à sa gauche avec son trottoir tout lisse et tout noir bitumé de frais et néanmoins souvent encombré des voitures des dieux du stade.

    Un stade bientôt septuagénaire mais qui faisait en 1955 la surprise et l’admiration du voyageur    arrivant à Auxonne par la route de Flammerans, s’il n’y était pas venu depuis plus de dix ans !

    En 1955, le stade avait déjà ses vestiaires, mais pas encore ses tribunes

    En 1955,  les jardins ouvriers, au pied du Bastion Royal étaient encore là.

CHARMOY-CITY : DES JARDINS OUVRIERS AU PORT ROYAL  - du 13 OCTOBRE  2019

    En 1955, la route de Flammerans était encore bordée de magnifiques platanes. Sous ces platanes, je me revois soudain aujourd’hui, marchant, un ou deux ans après, vers le cimetière, avec mes camarades du Cours complémentaire, nos professeurs et pleins de compatriotes.  

    Nous accompagnions le frère  d’un de nos camarades, fils de l’éclusier, tombé en Algérie. Tous les gens de la navigation étaient là, mon oncle Jean, alors éclusier à Arc-les-gray, et qui avait travaillé à la fonderie avant la guerre, était descendu pour l’occasion.

CHARMOY-CITY : ADIEU AUX ACIÉRIES D’AUXONNE  - du 30 OCTOBRE  2019  

Quelques années plus tard, j’expérimenterais à ses côtés la manœuvre manuelle de son écluse.

LIRE LE JOURNAL À CHARMOY-CITY  - du 4 août 2018

    Depuis, de l’eau a coulé ses ponts….et de l'encre dans les journaux !!

    Dans le prochain épisode, nous regarderons l’avenir !

 

FLASH DERNIÈRE

      Des platanes ….aux pommiers  Ce matin la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats plane au-dessus des pommiers de la BV 74 qu’un expert en  matière forestière nous faisait prendre récemment pour la rue de l’Arbre sec !

   Qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage !

 CHARMOY, À COMBIEN LE MÈTRE ? - du 1er février 2017

CHARMOY-CITY : DEUX CHÊNES POUR NOTRE-DAME - du 24 mai 2019

 

Charmoy-City, arrivant par la route de Flammerans (1)

Charmoy-City, arrivant par la route de Flammerans (1)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 novembre 2019 (J+3994 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Urbanisme
22 novembre 2019 5 22 /11 /novembre /2019 04:00

CHARMOY-CITY  2010, UN LABORATOIRE DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATATATIVE - du 22 NOVEMBRE  2019 (J+3992 après le vote négatif fondateur)

   À l’heure où un tract tombé dans nos boîtes aux lettres vient nous vanter les mérites de la démocratie participative, nous ne prétendrons pas porter, dans un si court délai, un jugement argumenté sur une intention probablement louable et dont la mise en pratique, pour peu que le verdict des urnes la permette, démontrera, ou non, la faisabilité et les mérites.

    Le radotage et l’expérience faisant partie des bagages que l’on acquiert avec l’âge, nous nous contenterons seulement de mettre à profit le contenu de nos valises pour décrire encore une fois la fabuleuse expérience de démocratie participatatatative que vécut notre ville au cours du premier semestre de l’année 2010. 

      L’affaire concerne, on s’en doute, le Charmoy, la majorité municipale Auxonne-passionnément, ainsi que quelques associations satellites…

CHARMOY-CITY : UNE ASSOCE PLEINE D’AVENIR, À CONSOMMER SANS MODÉRATION ! - du 25 AOÛT  2019

    Quelques mois avant la tenue de la fameuse consultation du 27 juin, on en parlait déjà, rendez-vous compte,  jusqu’à Champagnole en conseil municipal ! Pour le coup, ça faisait du bruit dans Landerneau !

(voir en page 4 du document qui suit)

     Cette kermesse promotionnelle inédite autant que grotesque, finit par arriver et par provoquer notre décision de créer Chantecler. C’était le bon côté de la chose !

       Laissons les documents parler d’eux-mêmes

IMPRESSIONS DE LA CONSULTATION 2010 - du 14 février 2013

    Comme on pouvait s’y attendre, la consultation connut un succès pharamineux, qui fut loué par un grand discours du maire à l’issue du scrutin.

    C’était au temps où il ne disait pas encore « La main d’ssus ! ».

     La main sur les terrains, c’est le promoteur qui la mettait, remerciant par écrit son collaborateur municipal pour sa « discrétion ».

CHARMOY-CITY : UN LABEL À NE PAS OUBLIER - du 25 mars 2017

     Un échotier, à notre élu tout dévoué, et qui n’était pas très discret,  publia, grâce à Dieu, le best-off de l’héroïque laïus du 27 juin 2010 dans sa prestigieuse revue sur papier glacé. Le message est ainsi parvenu jusqu’à nous !

   Cette consultation providentielle intervenait à la suite de la panne du projet d’hyper au Charmoy. Le projet, ainsi que quelques adjoints, avait cheminé au cours de l’automne-hiver  2008-2009 par des chemins pour le moins tortueux, pour finalement fleurir en gloire au printemps 2009 dans l’inénarrable Inf’Auxonne n° 25 ainsi que dans la presse.

   Du fameux vote  des élus (de la seule majorité) du 17 décembre 2008, à celui de la population rameutée pour la consultation du 27 juin 2010, l’urne réputée démocratique ne fut-elle pas en fait utilisée, par des petits malins, comme un fusil à tirer dans les coins !

    Les faits sont têtus, et le réalisme conduit bien vite au scepticisme ! Il n’est cependant pas (encore) interdit de rêver !

 

FLASH-DERNIÈRE !!!

  

    En écho au long post publié ce matin par la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats nous mettons à disposition de nos lecteurs et à ceux de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, si son leader le juge bon,  un bel assortiment de documents relatifs au passé de la parcelle BV 74, tiré de nos valises et qui complète opportunément notre article du jour ! 

CHARMOY, À COMBIEN LE MÈTRE ? - du 1er février 2017

    Décidément inusable autant qu’inépuisable cette ténébreuse affaire du Charmoy !!

  

19 hectares...3 caractères

19 hectares...3 caractères

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 novembre 2019 (J+3991 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Légendes du Charmoy

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Légendes du Charmoy
21 novembre 2019 4 21 /11 /novembre /2019 04:00

CHARMOY-CITY : QUELLE NOUVELLE CHEMINÉE POUR « PASSION-AIMANT » ? - du 21 NOVEMBRE  2019 (J+3991 après le vote négatif fondateur)

   La démolition des anciennes Aciéries a déjà largement meublé les colonnes de ce blog.

    Rappelons que  notre rédaction a été la première à aborder le sujet :

 – sur le mode historique d’abord :

CHARMOY-CITY : ADIEU AUX ACIÉRIES D’AUXONNE  - du 30 OCTOBRE  2019

 – sur le mode patrimonial ensuite, par l’annonce d’une heureuse information : la  grande cheminée de briques symbolique sera conservée :

CHARMOY-CITY : LA CHEMINÉE DES ACIÉRIES NE SERA PAS DÉMOLIE - du 03 NOVEMBRE  2019

    Nous nous sommes alors effacés, cédant la place à d’autres intervenants qui avaient sur nous l’avantage indéniable d’avoir été des acteurs de l’histoire de l’usine.

     Notre devoir d’information étant accompli, nous pouvions laisser de côté, le ton sérieux voire académique qui s’imposait.

     Nous avons alors repris la ligne habituelle, quelque peu baroque de ce blog, regardant la cheminée avec l’œil du fumiste !

CHARMOY-CITY : REPARTIR OU PAS ? - du 11 NOVEMBRE  2019

    Dans cet article de pure fantaisie, nous nous permettions de filer la métaphore passant allégrement de la sidérurgie aux prochaines élections municipales.

    L’entreprise « Passion-Aimant » conserverait-elle ou non sa cheminée ??

     Rappelons que la question se posait encore

    Aujourd’hui chacun sait que la réponse est négative

CHARMOY-CITY : LANGLOIS TIRE SA RÉVÉRENCE À L’ANGLAISE - du 12 NOVEMBRE  2019

    Une autre question se pose donc qui n’a toujours pas trouvé de réponse à l’heure à laquelle nous publions.

    Cette question, la voici : l’entreprise « Passion-Aimant » qui semble depuis quelque temps en passe de devenir une usine à gaz, retrouvera-t-elle bientôt une nouvelle cheminée ?

 

FLASH-INFO

  Le diététicien Fernand Raynaud sera bientôt nommé sous-secrétaire d’état aux cantines scolaires. Il s’agit pas de faire l’andouille quand la Planète est en péril !

https://www.youtube.com/watch?v=En-qFphAty0

 

 

FLASH DERNIÈRE

     Très présent lors des précédentes campagnes municipale ou cantonale, l’hyper du Charmoy vient d’y entrer à nouveau par la petite porte. Laquelle ?

    Je vous le donne en mille, celle  du commentaire d’un grand habitué, posté ce matin sur  la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats !!!

       « Cela peut être bien. Mais M. […] devrait sortir de chez lui plus souvent si il veut se faire connaître un peu mieux . Quand on le voit on peut se dire qu'il va y avoir des élections. La dernière fois que je l'ai vu "en ville" c'était au.................................... Leclerc (sic) »

    Exit Raoul, mais son œuvre au Charmoy est toujours là !

    Décidément, notre bonne cité est bien devenue Charmoy-City.

    Vous venez loger en plein centre là où germe la revitalisation… Et pan ! On prétend vous avoir vu au Charmoy !

    Il nous reste à étudier la longue thèse du Marquis qui ne ménage ni ses neurones ni son encre…

 

 

Charmoy-City, l'entreprise Passion Aimant retrouvera-t-elle bientôt une cheminée

Charmoy-City, l'entreprise Passion Aimant retrouvera-t-elle bientôt une cheminée

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 novembre 2019 (J+3991 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
20 novembre 2019 3 20 /11 /novembre /2019 04:00

CHARMOY-CITY : L’ART D’ÊTRE GRAND-PÈRE, TOUT UN PROGRAMME ! - du 20 NOVEMBRE  2019 (J+3990 après le vote négatif fondateur)

 

   Le 12 novembre dernier, Le Bien Public publiait une interview de Raoul Langlois sous le titre

« AUXONNE Politique Raoul Langlois: « Il faut savoir s’arrêter » »

    Nous avions déjà évoqué la question dans un précédent article

CHARMOY-CITY : LANGLOIS TIRE SA RÉVÉRENCE À L’ANGLAISE - du 12 NOVEMBRE  2019

      Dans cet article nous faisions le point sur les candidatures aux prochaines municipales, soulignant qu’on pouvait compter ferme sur deux candidats d’opposition : Jacques-François Coiquil pour le groupe Une dynamique pour Auxonne et Fabrice Vauchey pour le groupe Auxonne territoire d’Avenir.

     En ce qui  concerne l’outsider Éric Duval, nous mentionnions qu’il semblait à la peine dans son projet, ce que ne dément pas son récent post facebook du 18 courant dont nous donnons ici quelques extraits :  

       « Ce n'est une surprise pour personne, fédérer, animer, créer une liste de 29 personnes susceptibles de s'investir pour Auxonne est une mission plus compliquée qu'il n'y paraît […] J'ai dans ces conditions beaucoup de mal à tenir la liste "Ensemble", sans étiquette, dans la course aux municipales d'Auxonne en mars 2020. Je vais donc m'y prendre autrement pour rester en phase avec mes valeurs. 35% des citoyens Auxonnais ne sont pas représentés sur Auxonne, alors je vais m'y atteler. […] »

       Quant à l’adjointe à l'urbanisme démissionnaire, et conseillère régionale Nathalie Roussel, généralement pressentie pour la succession de Raoul Langlois, elle n’a toujours pas  annoncé officiellement sa candidature.

     Une candidature pourtant très probable.

   Un certain flou plane donc toujours, de ce fait, sur  la succession du groupe majoritaire « Auxonne-passionnément » qui présida durant douze ans aux destinées de notre ville et de sa zone du Charmoy….

    Tel n’est pourtant pas le cas de son leader charismatique, qui devrait sous peu cultiver, à la manière de Victor Hugo, L’art d’être grand-père !

   Dans l’article cité plus haut, à la question « Pour quelles raisons ne serez-vous pas candidat aux prochaines élections municipales ? », il répondait en effet :

« Pour avoir plus de temps pour moi et voir davantage mes enfants et petits-enfants, qui vivent aux quatre coins de la France. C’est une décision ancienne, que j’ai prise dès 2014, quelques mois après les dernières élections. »

    Quelques mois après les élections !??!

    Donc vraiment très tôt, malgré l’annonce effective très tardive !

    Qu’est-ce qui a bien pu motiver alors une décision si précoce ?

    À peine élu, au terme d’une campagne mouvementée, et  penser déjà au départ …Voilà qui interroge…

           Chantecler ne prétend pas sonder les reins et les cœurs, mais tout de même, le démarrage effectif des travaux au Charmoy, « quelques mois après les dernières élections » n’aurait-il pas été susceptible de faire naître justement, au cœur du champion de VESOUL, un fort sentiment de L’HYPER-MISSION accomplie et de ce fait, une décision anticipée de départ….

REVITALISER LE CENTRE BOURG, C’EST HYPER IMPORTANT ! - du 22 JUILLET 2014

     Notre hypothèse est sans doute saugrenue,  mais  la très forte implication de notre premier édile dans la phase initiale du projet méritait, quand même, qu’on la pose.

CHARMOY-CITY : UN LABEL À NE PAS OUBLIER - du 25 mars 2017

    S’inspirant d’une précédente illustration de janvier 2019, Claudi a traduit nos propos du jour en image…

CHARMOY-CITY : JANVIER 2017 UN SIGNAL POUR MARS 2020 ? - du 07 janvier 2019

P.S. : Message crypté à qui saura le reconnaître : « Le beau Serge, en colère, a craché dans la soupe forestière. »

Et pour finir, un menu qui mettra tout le monde d’accord à la cantine

https://www.youtube.com/watch?v=yrMO__ZwCKo

Déserts médicaux, Charmoy-City va perdre son revitalologue

Déserts médicaux, Charmoy-City va perdre son revitalologue

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 novembre 2019 (J+3990 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
18 novembre 2019 1 18 /11 /novembre /2019 04:00

CHARMOY-CITY : DES KILOS ET DES LITRES - du 18 novembre 2019 (J+3988 après le vote négatif fondateur)

  Débordant de sa tourtière la semaine dernière, le soufflé électoral semble à présent retombé. On attend maintenant des nouvelles des deux candidats (sur quatre pressentis) n’ayant pas encore annoncé la couleur.

CHARMOY-CITY : LA CAMPAGNE SELON WILFRIED - du 15 NOVEMBRE  2019

    L’échotier n’a donc plus grand-chose à se mettre sous la dent. Alors, il cherche ce qu’il pourrait bien trouver.

    Nous n’échappons pas à cette dure loi ! D’où la minceur de notre propos du jour…sur un sujet qui recueille tous les suffrages…le ménage !

   Dans un précédent article, nous avions vu que le traditionnel « Nettoyage de la nature » placé sous les auspices d’une grande enseigne et, comme il se doit, sous la conduite de La Houlette, n’avait hélas pas eu lieu à la date prévue.

CHARMOY-CITY : LE GRAND BALAI DES CITOYEN(NE)S - du 9 novembre  2019

   Nous indiquions aussi que, par bonheur, une autre initiative devait venir pallier cette démission incongrue des « chasubles blanches ».

    Aujourd’hui c’est chose faite, le mal est réparé. La Maison Ercady annonce en vitrine 2900 litres ramassés…et la PQL rend compte en en faisant des kilos !!

 

 

 

Charmoy-City, des kilos et des litres au pays de Prieur

Charmoy-City, des kilos et des litres au pays de Prieur

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 novembre 2019 (J+3988 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
16 novembre 2019 6 16 /11 /novembre /2019 08:56

CHARMOY-CITY : CHRYSANTHÈMES (réédition) - du 16 novembre 2019 (J+3986 après le vote négatif fondateur)

    Le 02 novembre 2014, nous publiions pour la première fois cet article, en réédition  inchangée aujourd’hui (à part la dédicace qui n’est plus d’actualité et le lien de fin d’article)

     Motif de cette réédition fleurie ?

     Faire une fleur au rédacteur mystère de la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats qui nous conduit aujourd’hui dans un cimetière vu par des yeux décidément très critiques.

      Le lieu est mélancolique certes, mais pas aussi désespérant qu’il nous le suggère, nous le voyons avec d’autres yeux…

 

CHRYSANTHÈMES (article original du 02 novembre 2014)

CHRYSANTHÈMES - du 02 NOVEMBRE 2014

     Chrysanthème, étymologiquement : fleur d’or.

     LURE, patrie du Sapeur Camember et du Savant Cosinus était déjà connue pour ses belles affiches jaune-fluo, elle le sera sans doute bientôt pour les chrysanthèmes jaune d’or de son Brico Jardi Leclerc.

      En effet « La Sarl Lure Brico a reçu, le 11 janvier 2013, l'accord de la CDAC de Haute-Saône pour la création d'un Brico Jardi Leclerc à Lure. Ce point de vente aura une surface de 7500m2, dont 2285m2 extérieurs. Ces derniers seront dédiés à une pépinière et une cour des matériaux. Le magasin sera situé : rue de l'Entreprise, Zone Industrielle aux Cloyes, à Lure ».

( Source : « Rayons-brico-jardin.com»).

     Vendredi dernier, je suis allé fleurir mes tombes, l’air était printanier, j’ai garé mon vélo sur le parking du cimetière, dans le champ d’en face, le nouveau gardien du cimetière arrachait ses pommes de terre, on s’affairait derrière l’arracheuse. Il est toujours émouvant de voir des hommes récolter les fruits de la terre, j’ai repensé au 15 septembre 2012 et à l’arrachage des patates à Champagnole

DU MILLET POUR LES PETITS OISEAUX - du 17 septembre 2012

     La terre, où nous finissons tous,  dispense ainsi ses bienfaits : des pommes de terre pour les vivants, des chrysanthèmes pour les disparus. J’ai retrouvé mon vieux copain Yves au beau milieu de ses chrysanthèmes ; rassurez-vous il était bien vivant ; choisissant mes pots, j’ai échangé avec lui quelques mots ! C’est qu’il était bien occupé, notre horticulteur ! Quand je suis sorti du cimetière, je me suis d’abord réjoui à l’idée que, pour le moment,  je pouvais encore en sortir après y être entré. Sur le parking, avec mon vélo,  j’ai retrouvé Yves qui discutait avec un vieux cousin de la tradition qui se perdait … les jeunes, tout ça, ça ne les intéressait plus guère. Eh oui ! Tout change !

    À l’horizon deux mille …vingt, trente (?), quand ils auront eux aussi un  Brico Jardi Leclerc les Auxonnais(e)s ne connaîtront plus cet heureux temps. Les chrysanthèmes, pour peu que la tradition en persiste, seront peut-être moins chers, mais le plaisir de discuter à la bonne franquette avec un vieux copain du terroir travailleur indépendant aura sans doute disparu.

     En illustration, Claudi nous a dégotté une vieille photo du temps de la fameuse consultation « participatatative » de juin 2010 et des belles affiches jaune-fluo de LURE. De quoi se retourner dans sa tombe !

 

IMPRESSIONS DE LA CONSULTATION 2010 - du 14 février 2013

CHarmoy-City, afficher jusqu'au cimetière

CHarmoy-City, afficher jusqu'au cimetière

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 novembre 2019 (J+3986 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Hommage

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Hommage
15 novembre 2019 5 15 /11 /novembre /2019 04:00

CHARMOY-CITY : LA CAMPAGNE SELON WILFRIED - du 15 NOVEMBRE  2019 (J+3985 après le vote négatif fondateur)

    Le Bien Public d’avant-hier 13 novembre titrait : « AUXONNE Politique La campagne est lancée ».

    L’article faisait suite à l’annonce officielle du maire sortant Raoul Langlois de ne pas reconduire sa candidature en 2020 pour un troisième mandat. « Il faut savoir s’arrêter »…

CHARMOY-CITY : LANGLOIS TIRE SA RÉVÉRENCE À L’ANGLAISE - du 12 NOVEMBRE  2019  

    Nous n’entrerons pas dans le détail de l’article du 13 novembre cité plus haut, précisant seulement que parmi les quatre candidats déjà pressentis : Jacques-François Coiquil, Éric Duval, Nathalie Roussel et Fabrice Vauchey, le second et la troisième n’ont pas répondu aux sollicitations du journal. On n’apprendra donc rien de plus, dans cet article, sur les listes potentielles qu’entendent constituer ces deux-là, dans des positions fort diverses il est vrai.

    « Nourrie dans le sérail » de la majorité en place, Nathalie Roussel, « en connaît les détours », il n’en est pas de même du novice en politique Éric Duval, qui arrive en quelque sorte, pour reprendre une expression militaire à peine transformée qu’il reconnaîtra, et dont il nous pardonnera l’emploi dévoyé : « avec sa b[onne volonté] et son couteau ».

     Et Wilfried alors ? D’entrée d’article, il déclare, amusé : « Le suspense était intenable »

 Oui ! Mais WLG est arrivé, et du coup la p’tite Lily, elle est sauvée !

https://www.youtube.com/watch?v=WDTIjOWKG-4

    Pas bêcheur pour autant WLG !  Qui déclare, selon l’article, « sa volonté de participer à la campagne, sans toutefois briguer le poste de maire »

      Mais cachottier tout de même notre WLG qui, selon l’article,  « confirme qu’il sera sur une liste, mais entretient le mystère sur l’identité de son champion ». Ou de sa championne !

     Et de poursuivre, mentionnant « Fabrice Vauchey, Jacques-François Coiquil et Nathalie Roussel » : « J’ai travaillé avec eux pendant six ans, je connais leurs forces et leurs faiblesses. Pour moi, cela a été très facile de choisir » ».

    Sympa pour l’heureux(se) élu(e), bénéficiaire(e) d’un choix qui, pour le coup, devrait peser de tout son poids dans la mêlée !!

   Nous en avons assez fait pour WLG qui, soyons-en sûr, saura encore nous renvoyer l’ascenseur dans sa tribune libre du dernier Inf’Auxonne de l’ère langloisienne, en indiquant l’adresse de notre blog !

    Une pensée émue, enfin, pour un traditionnel candidat qui, comme l’indique un entrefilet de l’article ne se représentera pas : « Philippe Colas, candidat en 2014, nous a confirmé qu’il ne se présenterait pas en 2020 ».

 

CHARMOY-CITY : LE DOCTEUR  RATTÈLERA-T-IL POUR MARS 2020 ? (4)  -  du 17 septembre 2019

   Le Docteur ne se présentera pas ?!

   Mais alors qui sera cette fois le faiseur de roi (reine) ? Vous avez deviné !!

  

  Un merci à Claudi qui a bien travaillé !

   Et un coup de chapeau encore à WLG pour son discernement à bien séparer réel et virtuel, les vrais gens et les faux-profils anonymes, dans cette déclaration (toujours dans l’article du BP, vraiment y’en a que pour lui !) :

« Sur Facebook, c’est affligeant, les gens critiquent tout, sans savoir ce qui est du ressort de la municipalité ou pas. Et, à côté, on ne voit jamais personne dans le public aux conseils municipaux… »

    En parlant de « ressort de la municipalité » chaque candidat(e) rêve déjà du ressort providentiel qui le(a) propulsera dans le fauteuil, mais aucun(e) ne rêve sans doute de devenir le Poulidor du nouveau cycle de six ans pour lequel il(elle) postule à présent.

 

Flash-info

    Ce matin, de plus en plus fleur bleue,  le rédacteur mystère de la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats fait une fleur à Radio Fox.

CHARMOY-CITY : FLEURS LIVRÉES EN 4 HEURES (réédition) - du 14 novembre 2019

Charmoy-City, Wulysse s'interroge à la weille de son odyssée

Charmoy-City, Wulysse s'interroge à la weille de son odyssée

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 novembre 2019 (J+3985 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse