Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 08:16

DES LAPINS ET DES MÉDAILLES AU RAYON CHOCOLATS - du 27 MARS 2016 (J+2657 après le vote négatif fondateur)

Joyeuses Pâques, fidèles lecteurs/trices ! Dans ces temps bénis où la presse locale s’attache avec zèle, objectivité, impartialité et insistance à nous informer par le menu sur l’abondance des nourritures terrestres, on en viendrait presque à regretter notre B.N.I.A. (Bloc Note Intellectuel Auxonnais) qui « constitu[ait] incontestablement un espace privilégié de liaison et de publicité pour notre petit commerce » (déclaration d’Antoine Sanz in Bloc note intellectuel auxonnais 2005 n° 6, page 43 ).

ENCORE UNE FOIS, Y’A BON B.N.I.A. !! - du 1er FÉVRIER 2016

Alors, pour les nostalgiques, Claudi a tourné une fois encore aujourd’hui, la « poignée de la porte de la connaissance » (Bloc note intellectuel auxonnais N°7 1er semestre 2006 p. 32). Vous y découvrirez une vieille connaissance et le must de son rayon chocolats !

Oui, ce sera tout pour aujourd’hui, vous n’aurez pas droit à votre « céphalée », à moins que vous ne soyez allergique au chocolat !

Les bons chocolats à l'honneur ne sont pas légion

Les bons chocolats à l'honneur ne sont pas légion

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 mars 2016 (J+2657 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 09:11

FAIRE FACE ! - du 26 MARS 2016 (J+2656 après le vote négatif fondateur)

Dans Le Bien Public d’hier vendredi 25, sous la plume de « Michèle Syriex (CLP) » paraissait un grand article intitulé « Auxonne Commerce L’union commerciale fait face »

Pour une bonne compréhension de l’article, il n’est pas inutile de préciser d’abord qu’il s’agit d’une synthèse rendant compte en fait de deux réunions successives, tenues à une semaine de distance.

Les deux premières colonnes de l’article sont relatives à l’Assemblée générale du mardi 14 courant dont devait sortir – selon les termes de l’article – un nouveau « bureau » (N.D.L.R. Chantecler : en fait un conseil d’administration) réduit à 5 membres. Le précédent en ayant compté 11, on ne peut donc que constater une fonte drastique des effectifs des dirigeant(e)s de l’Union.

Des retentissements sur la conduite et les activités futures de la nouvelle Union rétrécie sont prévisibles. On est fondé à craindre que la nouvelle Union rétrécie aura sans doute un peu de mal à « faire face » comme pourrait le laisser penser par ailleurs l’optimisme du titre.

Les deux dernières colonnes se rapportent plus particulièrement à la réunion de ce nouveau conseil d’administration réduit élisant en son sein un bureau de 4 membres : présidente, vice-président, trésorière et secrétaire. Une photo du quatuor illustre l’article.

Pour reprendre les termes, quelque peu contradictoires, de l’article retenons que même si « les commerçants sont découragés », « le nouveau bureau ne perd pas le moral ». De moral, ce « nouveau bureau » devrait en avoir en effet bien besoin.

En ce qui concerne les élus présents à l’assemblée du 14 courant, l’article ne mentionne que « Nathalie Roussel, adjointe en charge du commerce ». L’article omet d’indiquer la présence de Monsieur Dominique Girard, conseiller départemental qui était pourtant bien présent ce soir-là. L’élu sortait d’ailleurs d’une commission à la Communauté de Communes à laquelle assistaient aussi MM. Vadot, Président de la Communauté de Communes et Raoul Langlois, Maire d’Auxonne. Retenus sans doute par des activités d’importance, ces derniers, à la différence du conseiller départemental et contrairement à l’an passé, n’étaient pas présents à l’assemblée de cette année (Cf. Article du Bien Public du 09/03/15 intitulé « UNION COMMERCIALE Auxonne : une pièce maîtresse quitte l’échiquier »)

Dans un paragraphe intitulé « Une nouvelle présidente », dans le cours duquel il n’est par ailleurs nulle part question de cette nouvelle présidente, l’article évoque l’état du centre-ville. Une commerçante s’alarme : « Je voudrais savoir ce que fait la Ville pour les trottoirs ? J’ai failli me casser une jambe devant mon magasin ; il y a toujours autant de trous, c’est dangereux pour les clients ». La commerçante est rassurée par Nathalie Roussel qui répond en évoquant « le projet de revitalisation du centre-ville » qui « comprend parmi son champ d’action, la remise à niveau de la voirie, les trottoirs, la réfection des façades et des espaces de stationnement ».

On est toutefois moins rassuré en matière de délais si l’on se rapporte aux propos antécédents du maire en titre sur le même sujet. Dans un article du Bien Public du 19/09/15 intitulé « 438 000 € en moins » en référence à la baisse des dotations d’État, Raoul Langlois déclarait en effet : « Par exemple, pour le centre-ville, au lieu de 2020, ce sera sans doute plutôt pour 2025-2030 ». Le temps pour bien des commerçant(e)s de prendre leur retraite, en évitant, bien entendu, de se casser une jambe.

LE JOUR OÙ LA PLUIE VIENDRA - du 20 SEPTEMBRE 2015

In cauda venenum…Venons-en pour terminer à la fin de l’article. Une question-réponse aborde en trompe l’œil un problème de taille, celui de l’impact de l’ouverture du Leclerc sur l’activité du centre-ville. Rapportons les propos de l’article :

La question d’abord : « Quel a été l’impact de la grande surface sur les commerces du centre-ville ? ».

Par « la grande surface » nous supposerons tout d’abord qu’il faut entendre, dans cette éllipse, l’hypermarché Leclerc récemment ouvert. Remarquons maintenant le caractère abrupt et pour le moins prématuré de la question, il est en effet bien trop tôt pour faire des bilans. On comprend qu’une telle question ait embarrassé la nouvelle présidente Fabienne Moreau.

Dans Inf’Auxonne N° 50 d’octobre 2015, notre maire y avait d’ailleurs répondu péremptoirement et par anticipation : « Nous avons un projet pour le centre-ville. Il revient aux commerçants de s’engager réellement dans cette démarche. Il est facile de pleurer. Nous souffrons de nombreuses fermetures. Elles ne sont pas dues à une arrivée de grande surface. Elle n’est pas ouverte. Demain, l’excuse sera facile ».

SUR LES ÉPAULES DES GÉANTS - du 19 OCTOBRE 2015

Fabienne Moreau, qui n’est pas péremptoire, m’a confié hier que, constatant sa légitime hésitation à répondre à la question, la CLP lui aurait alors déclaré que c’est sa rédaction qui lui avait donné la consigne d’aborder la question. Un peu pressée sans doute et prise de court par l’argumentation insistante de la correspondante, Fabienne Moreau a donc fini par lui répondre de bonne grâce en ces termes :

« Globalement, les commerçants n’ont pas ressenti d’impact négatif sur leur activité, moins que pour l’ouverture du dimanche matin à Intermarché et Casino »

À propos de cette réponse, Fabienne Moreau m’a bien précisé hier qu’elle ne traduisait que son sentiment d’ « épicière du coin » et qu’elle n’engageait pas l’ensemble des commerçants qu’elle représente.

Nous faisant l’avocat du diable, nous ajouterons qu’elle m’a indiqué aussi qu’une autre membre du bureau aurait même constaté un apport de nouvelle clientèle depuis l’ouverture de Leclerc. Dommage que Monsieur le Maire n’ait pas assisté à la réunion, il aurait pu y rappeler opportunément le pari qu’il avait lancé sur son interview à France 3 Bourgogne, diffusé le 22 octobre 2014 :

« Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

Mais, pour l’heure et depuis des mois, Monsieur le Maire est à nouveau très « discret » sur le chapitre Leclerc. Tout comme Monsieur Coiquil après son éphémère « coup de gueule »…

Signalons pour finir que Madame Michèle Syriex (CLP) lors de ces reportages était, comme à l’ordinaire, immanquablement accompagnée de Monsieur que l’on doit donc supposer être pour le moins correspondant local de presse adjoint pour l’image.

Rappelons aussi que l’on doit aux bons soins du couple très médiatique une dizaine d’articles-photos sur la construction du Leclerc dans Le Bien Public.

ALBUM LE NOUVELLISME DU CHARMOY

Sur le blog privé de leur boutique une vidéo est assortie d’un article dithyrambique sur « le Centre commercial E. Leclerc d’Auxonne, un des fleurons d’architecture et de l’emploi à Auxonne ». Ce blog privé et publicitaire, fait par ailleurs défiler à bon compte et pour son compte l’armée de tous les Français(e)s ! Payez-vous des pom pom girls les copains et rendez nous notre armée et nos monuments aux morts !

Aujourd’hui, dans Le Bien Public, notre couple médiatique en vogue troque le nouvellisme et les képis pour prendre des reflets saignants de Rembrandt, de Soutine et de Bacon : exhibition de carcasses de bœuf sous un titre délicieusement pascal : « Pâques : la viande dans tous ses étals ». Dans cette image de Pâques imposée à la vue des lecteurs du journal, il y a vraiment quelque chose qui cloche ! Il est vrai que l’actualité est saignante !

https://www.youtube.com/watch?v=AhTI39LsC0c

Claudi, c’est promis, ne vous dessinera pas un gigot, il se contentera de vous resservir une image d’archive concernant la même presse bouchère et qui tentait, déjà l’an dernier, dans le temps de Pâques, de ressusciter un soupçon de spiritualité dans le monde très viandard de l’hyper-consommation !

Le Charmoy une spiritualité insoupçonnée

Le Charmoy une spiritualité insoupçonnée

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 mars 2016 (J+2656 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 07:33

LA REVUE CONTINUE SUR LE PONT DES ARTS (4) - - du 24 MARS 2016 (J+2654 après le vote négatif fondateur)

La revue est depuis longtemps terminée dans la cour du quartier, mais sur le Pont des Arts, nos pioupious sont toujours mobilisés.

Les braves n’arrêtent pas de défiler pour faire tourner le compteur du site de « l’ancien militaire des années 60 ». Comme ils doivent être fatigués. Aucune Madelon ne vient leur servir à boire !

C’est vrai que ce matin (06h30 A) avec 2514 tours au compteur sur le Pont des Arts, ils avaient largement battu leur score officiel simultané de 1263 sur Le Bien Public. Il est vrai que l’audience au compteur faramineuse de l’indépassable chef-d’œuvre de notre artiste, intitulé Zinzin sur le radis monumental, est encore loin d’être dépassée ! Passons sur cette indigente pochade zinzinesque autant que grotesque, plus propre à nuire à son auteur qu’à son destinataire !

Cependant, devant un détournement « perso » permanent, pour le moins incongru, des images de l’Armée de tous/tes les Français(es) par l’auteur d’un blog de publicité et d’auto-encensement, Claudi récidive encore aujourd’hui. Et ce pour flétrir, tant l’inélégance du procédé que l’outrecuidance de son auteur, légionnaire de fantaisie, dont une photographie largement diffusée jadis s’ornait pompeusement d’un équivoque « gri-gri ».

BONAPARTE AU CABINET DES MÉDAILLES - du 12 MARS 2016

Pour l’occasion, Claudi, qui n’est pourtant pas du genre « caporal en képi de fantaisie » s’est acoquiné avec la Madelon !

Pour écouter cliquez sur le titre !

QUAND TOURNACHON

Pour la photo vidéo du militaire

Il est en bas du Charmoy, ce grand projet

Une boutiqu’ du côté de la rue Rosière

Connaissez-vous, c’est un truc vraiment parfait !

Qu’il pleuve ou que le soleil brille

On voit rappliquer le patron

Quand chantent du clairon les trilles

Et son Nikon et son Canon

Il en rêvait la nuit, enfin c’est le grand jour

Pour Nikon et Canon, sur la place du bourg !

 

Quand Tournachon vient nous donner à voire

Sur son site web, le compteur tourne à fond

Tournachon raconte son histoire

Une histoire à sa façon

Tournons en rond !

Nous défilons pour lui, c’est la galère,

Nous défilons sans fin pour pas un rond

Et tout ça pour la gloir’ du Pépère

Tournachon, Tournachon, Tournachon !

Tournons en rond !

Les képis rendent les honneurs chez la Rosière

Les képis rendent les honneurs chez la Rosière

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 mars 2016 (J+2654 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Chansons

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Chansons
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 06:20

UNE PENSÉE POUR NOS AMIS BELGES - du 23 MARS 2016 (J+2653 après le vote négatif fondateur)

Claudi a conduit Nénette et Rintintin auprès de Tijl et Nele qui sont dans le chagrin. Tijl l’Espiègle est triste. Un attentat contre l’Espièglerie, son beau pays, c’est la pire des choses !

À cette occasion, les curieux pourront relire un ancien article, le plus belge de nos articles

POUR UN ROND-POINT DE BRUXELLES AU CHARMOY - du 20 NOVEMBRE 2015

Vous comprendrez bien qu’aujourd’hui, compte tenu de l’actualité, notre légionnaire de fantaisie soit de la revue ! Mais n’en doutez pas, le compteur breveté de l’École de guère qui tourne toujours imperturbable, on en reparlera plus tard, avec espièglerie ! Si vous le voulez bien !

Dernière minute : Un texte du collectif Citoyens de Champagnole – dont nous avons partagé le combat contre les petits arrangements entre élus et grandes surfaces – nous alerte sur la mise à l’encan du patrimoine jurassien (voir aussi Hebdo 39). Il y a une pétition urgente à signer.

PETITION FORGES DE BAUDIN

Nénette et Rintintin avec Tijl et Nele

Nénette et Rintintin avec Tijl et Nele

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 mars 2016 (J+2653 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Hommage

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Hommage
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 08:00

LA REVUE CONTINUE SUR LE PONT DES ARTS (TER) - du 21 MARS 2016 (J+2651 après le vote négatif fondateur)

La revue est depuis longtemps terminée dans la cour du quartier, mais sur le Pont des Arts, nos pioupious sont toujours mobilisés.

Les braves n’arrêtent pas de défiler pour faire tourner le compteur du site de « l’ancien militaire des années 60 ». Comme ils doivent être fatigués. Aucune Madelon ne vient leur servir à boire !

C’est vrai que ce matin (07h30 A) avec 2207 tours au compteur sur le Pont des Arts, ils avaient largement battu leur score officiel simultané de 1243 sur Le Bien Public.

Alors, devant ce détournement incongru des images de l’Armée de tous/tes les Français(es) par l’auteur d’un blog de publicité et d’auto-encensement et pour flétrir l’inélégance du procédé et de son auteur Claudi s’est acoquiné, prêtant l’oreille à Carmen de Bizet.

Sur l’oreiller, la brune fatale lui a conseillé de mettre dans la bouche du prestigieux récipient d’air… l’air du chœur des gamins !

https://www.youtube.com/watch?v=or4mTru5rWU

Si ce morceau réjouissant vous a plu dans sa version originale, vous pourrez toujours écouter la version de Claudi intitulée Clairon et caméra, interprétée par votre serviteur.

Une version imparfaite a capella, en attendant que notre prestigieux récipient d’air l’entonne avec brio à la prochaine revue !

Pour écouter cliquez sur le titre !

CLAIRON ET CAMÉRA

Quand dans l’air le clairon chante

Moi j’arrive me voilà

Pour la revue épatante

Ta ra ta ta ta ra ta ta

 

Je m’en vais la tête haute

Filmer les petits soldats

Emportant toujours et sans faute

Ma plus belle caméra

 

Les épaules en arrière

Et la poitrine dehors

Bien campé de cette manière

Je bats toujours mes records

 

Quand dans l’air le clairon chante

Je saisis ma caméra

Pour des images éclatantes

Ta ra ta ta ta ra ta ta

 

Je rentre la tête haute

J’ai rempli ma caméra

Et mon site servira d’hôte

À ces braves petits soldats

 

Mon compteur tourne sans faute

Merci les petits soldats

Pour cette gloire encore plus haute

Ta ra ta ta ta ra ta ta

Le nouvellisme du Charmoy à la revue

Le nouvellisme du Charmoy à la revue

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 mars 2016 (J+2651 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Chansons

 

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Chansons
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 08:25

LA REVUE CONTINUE SUR LE PONT DES ARTS (BIS) - du 19 MARS 2016 (J+2649 après le vote négatif fondateur)

La revue est depuis longtemps terminée dans la cour du quartier, mais sur le Pont des Arts, nos pioupious sont toujours mobilisés.

Les braves n’arrêtent pas de défiler pour faire tourner le compteur du site de « l’ancien militaire des années 60 ». Comme ils doivent être fatigués. Aucune Madelon ne vient leur servir à boire !

C’est vrai que ce matin (07h40 A) avec 2014 tours au compteur sur le Pont des Arts, ils avaient largement battu leur score officiel simultané de 1223 sur Le Bien Public.

Alors, devant ce détournement incongru des images de l’Armée de tous/tes les Français(es) par l’auteur d’un blog de publicité et d’auto-encensement, Claudi s’est résolu à écrire un poème pour flétrir l’inélégance du procédé et de son auteur. Poème qu’il dédie à nos jeunes engagé(e)s.

Inspiré du chant allemand J’avais un camarade, composé à Tübingen en 1809, le poème peut se chanter sur le même air. D’accord, Pépère ?!

Si j’arrive à faire remarcher mon dictaphone, promis, je vous en donne DQP ma version a capella.

C'est fait cliquez sur le titre !

CHANT DU 4 MARS

(Sur le Champ de Mars)

 

J’avais des camarades

Nous marchions d’un même pas

Au défilé l’âme fière

Sous la pluie qui réfrigère

Méprisant le ciel bas.

 

Mais résonne un déclic

Nous voilà photographiés

Debout ou genou en terre

Sur un blog publicitaire

Nous devrons défiler.

 

Alors justice on demande

On n’a rien à faire ici

À visiter le Leclère

Sur ce blog publicitaire

Nous et nos beaux képis.

 

     Au fait, toujours rien de l’Assemblée de l’UCIAA dans la presse ce matin et pourtant notre inénarrable et inséparable couple de journaleux était bien présent ! Silence radio encore de Raoul sur le Leclerc et absence dudit Raoul à l’Assemblée de l’UCIAA. Vous comprendrez que notre blog s’écarte pour le moment de son sujet qui est de narrer et d’illustrer l’idylle discrète puis passionnée de Raoul et Leclerc. RAS pour l’heure… En attendant, nous continuons notre dossier sur le blog du siècle, digne successeur du B.N.I.A. (Bloc Note Intellectuel Auxonnais) et du NOTIN !

À voir ou à revoir :

VOUS ME FEREZ 5000 TOURS DE COMPTEUR ! - du 14 MARS 2016

BONAPARTE AU CABINET DES MÉDAILLES - du 12 MARS 2016

Main basse sur le défilé de Bonaparte

Main basse sur le défilé de Bonaparte

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 mars 2016 (J+2649 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Chansons

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Chansons
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 08:59

LA REVUE CONTINUE SUR LE PONT DES ARTS - du 17 MARS 2016 (J+2647 après le vote négatif fondateur)

La revue est depuis longtemps terminée dans la cour du quartier, mais sur le Pont des Arts, nos pioupious sont toujours mobilisés.

Les braves n’arrêtent pas de défiler pour faire tourner le compteur du site de « l’ancien militaire des années 60 ». Comme ils doivent être fatigués. Aucune Madelon ne vient leur servir à boire !

C’est vrai que ce matin avec 1829 tours au compteur sur le Pont des Arts, ils avaient largement battu leur score officiel de 1208 sur Le Bien Public.

À voir ou à revoir :

UN HÉROS DERRIÈRE L’OBJECTIF- du 08 MARS 2016

VOUS ME FEREZ 5000 TOURS DE COMPTEUR ! - du 14 MARS 2016

La revue continue sur le Pont des Arts

La revue continue sur le Pont des Arts

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 mars 2016 (J+2647 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de Presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 14:09

LE COMPTEUR TOURNE POUR LES GAGNEURS MAIS PAS POUR LA GAGNANTE - du 16 MARS 2016 (J+2646 après le vote négatif fondateur)

Sur un site plus visité que les Champs-Élysées – si l’on en croit du moins son compteur qui  est en fait la seule attraction de ce train fantôme à la vapeur – on peut encore et toujours lire un article dithyrambique et qui vaut son pesant de choucroute.

COMBIEN DE VISITEURS AU COMPTEUR ? - du 07 MARS 2016

Cet article intitulé « Le bassin d’emploi Auxonnais enfin amélioré », publié le 12 janvier dernier, à la veille de l’ouverture du magasin Leclerc, en célèbre avec emphase les bienfaits et les mérites. Si l’on en croit l’affichage au fameux compteur, l’article aurait connu un franc succès médiatique et intéressé à ce jour plus de 11000 visiteurs !

Outre une flagornerie appuyée et dénuée de toute objectivité à l’égard de l’hypermarché désigné à bon compte comme étant « un des fleurons d’architecture et de l’emploi à Auxonne », cet article est surtout l’occasion, comme d’habitude, de donner libre cours à l’autocélébration de son auteur !

« […] à la fin des années 1980, en ma qualité de chef d’entreprise industrielle, à l’époque, il m’a été agréable de renforcer le chiffre d’affaires de plusieurs sociétés d’Auxonne et du Val de Saône.

Dès 1990 après une décentralisation partielle d’activité de fabrication de matériel thermique, depuis la région parisienne, j’ai embauché quelques dizaines de personnes à Auxonne.

[…] Ce jour, en ma qualité de chef d’entreprise industrielle (à la retraite) une de mes multiples facettes, je salue par un grand bravo, le chef d’entreprise du E. Leclerc d’Auxonne. »

Pour passer à des considérations moins ronflantes, mais beaucoup plus conformes à la réalité des faits, au début ce mois, une cliente du magasin, pompeusement désigné comme étant « un des fleurons d’architecture et de l’emploi à Auxonne » et qui est en fait un banal hypermarché, gagnait 1500 € en bons d’achats.

Bizarrement, cet heureux évènement, le couronnement du « jeu d’ouverture du magasin E. Leclerc à Auxonne » ne devait pas mériter la moindre attention du blogueur enthousiaste, ni d’ailleurs de sa diligente et toute dévouée succursale de presse.

Suite heureuse, bien qu’anecdotique, certes, d’une ouverture célébrée auparavant avec tant de pompe, cet évènement heureux concernant une mère de famille, aurait pour le moins mérité un petit clin d’œil !

Hebdo 39 N° 198 du lundi 14 mars dernier ne s’y est pas trompé lui, qui n’a pas manqué, de rapporter l’évènement dans un article un tantinet publicitaire, sous la plume de L.L. et intitulé : « Jeu d’ouverture du magasin E. Leclerc à Auxonne : une mère de famille remporte un an de courses ».

La mère de famille y « raconte avec émotion » : « Je n’y croyais pas, c’est la première fois qu’il m’arrive de gagner à un jeu ». La modestie de cette femme est émouvante. Elle est touchante cette gagnante. Et l’on comprend bien qu’elle n’ait pas inspiré notre artiste plus prompt à se mirer et à perlustrer son égo dans le miroir des gagneurs.

« La pluie, le vent, le froid n’arrêtent pas les militaires d’active du 511e RT d’Auxonne, pas plus que l’ancien militaire des années 60, que je suis. »

À lire cet extrait de son dernier article martial en diable sur la place d’armes, on comprend définitivement le peu d’intérêt porté par notre « auteur » au bonheur simple de la gagnante. Manifestement, le bonheur simple d’une brave mère de famille sans histoires et surtout beaucoup trop modeste, devait offrir trop peu de ressources d’autoglorification en miroir à notre « auteur » aux « multiples facettes » !

Claudi l’a bien compris qui encore une fois à mis Éric Von Stroheim (cette fois héros interlope du film Macao « l’enfer du jeu ») en scène afin de satisfaire les idées de grandeur du maestro.

Dernière minute : C’est notre inénarrable et indépassable Nadar qui assurait hier soir la couverture photographique de l’assemblée générale annuelle de l’union commerciale (UCIAA). À suivre…

Grand jeu pour un gagneur d'honneur au Charmoy

Grand jeu pour un gagneur d'honneur au Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 mars 2016 (J+2646 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de Presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 08:14

IL ÉTAIT UNE FOIS DES LÉGUMES… AU CHARMOY ! - du 15 MARS 2016 (J+2645 après le vote négatif fondateur)

« Il était une fois des légumes ». Voilà un titre entre nostalgie et western spaghetti ! Ce titre, c’était celui d’un article du Bien Public d’hier 14 mars. La photo de notre correspondante de presse illustre un retour salutaire à la terre. Ces enfants en train de planter, accroupis devant le cordeau avec leur maîtresse comme ils sont charmant(e)s ! J’applaudis des deux mains !

Mais rappelez-vous bien le titre : « Il était une fois des légumes ». À ces enfants charmant(e)s et plein des espoirs de leur jeune âge, il ne faudrait pas qu’on leur raconte un beau conte tout en vert que démentent à tout bout de champ les réalités du moment !

50 mètres carrés de paradis vert concédés aux enfants pour rêver et combien d’hectares cédés par ailleurs aux bétonneurs de tout poil qui eux ne rêvent que de profits !

CULTIVONS NOTRE JARDIN – 30 novembre 2013

Claudi est d’accord avec nos petits lapins. Y’en a des qui méritent vraiment pas le « poireau », cette célèbre décoration agricole ! Et pourtant…

Il était une fois des légumes au Charmoy

Il était une fois des légumes au Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 mars 2016 (J+2645 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de Presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 07:44

VOUS ME FEREZ 5000 TOURS DE COMPTEUR ! - du 14 MARS 2016 (J+2644 après le vote négatif fondateur)

Depuis qu’un Nadar bon de guerre et de première bourre les a immortalisés en les saisissant pour la postérité dans son appareil, les petits troufions n’arrêtent pas de défiler sur le Pont des Arts.

UN HÉROS DERRIÈRE L’OBJECTIF- du 08 MARS 2016

Comme ils doivent être fatigués de tourner ainsi. On craint pour eux qu’ils n’attrapent des ampoules ! Défiler ainsi sur le Pont des Arts, comme ils (elles) doivent en avoir marre !

Toutes ces ampoules réunies ça finira par faire un projecteur pour éclairer la gloire de Nadar !

Le compteur tourne, les troufions défilent et leurs ampoules rutilent. À 5000 tours au compteur, toute la région sera sans doute éblouie, mais au compteur EDF de Tournachon, ça fera 0 kWh au compteur ! C’est-y pas une idée géniale d’ingénieur ça ? Profusion de gloire et économie d’énergie réunies !

Encore une fois, voilà notre génie mis en lumière et Bonaparte subjugué

BONAPARTE AU CABINET DES MÉDAILLES - du 12 MARS 2016

Moralité : cette fois, la pile de Volta perd la face !

Il ne faut pourtant pas désespérer, c’est « Zinzin sur le radis monumental » qui vous le dit, lui qui cumule déjà plus de 31000 visites au compteur du maestro.

Rappelez-vous, selon l’expression fameuse de l’ancien rédacteur du Bloc Note Intellectuel Auxonnais, en ouvrant le magazine, réputé être « l’outil intellectuel des Auxonnais », le lecteur (supposé) tournait « la poignée de la porte de la connaissance » (Bloc note intellectuel auxonnais N°7 1er semestre 2006 pp. 32 et 36).

Eh bien, aujourd’hui, « la poignée de la porte de la connaissance » a fait place à la manivelle du compteur et selon toute vraisemblance, il apparaît que c’est l’ancien rédacteur, « ancien militaire des années 60, que je suis [et que] la pluie, le vent, le froid n’arrêtent pas » qui est à la manœuvre ! Il tourne sans fin la manivelle pour nous faire du cinéma ! Il aura bientôt un Oscar !

COMBIEN DE VISITEURS AU COMPTEUR ? - du 07 MARS 2016

Volta battu au compteur par le Nouvellisme

Volta battu au compteur par le Nouvellisme

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 mars 2016 (J+2644 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Carnaval des Sciences

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Carnaval des Sciences