Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

26 décembre 2019 4 26 /12 /décembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : BALLOTIN DE DOUCEURS POUR UNE TRÊVE DES CONFISEURS (1)  - du 26 DÉCEMBRE  2019 (J+4026 après le vote négatif fondateur)

   Je vous entends déjà pester fidèles lecteurs (trices) : Chantecler, ce mauvais sujet, ne respecte même pas la sacro-sainte trêve des confiseurs !

     Détrompez-vous, j’étais à deux doigts de m’y conformer quand l’Agenda 2020 est arrivé !! L’agenda municipal !

     Je l’ai fébrilement ouvert, comme un ballotin tentant, dont on défait le beau ruban !

      Je l’ai fébrilement ouvert, le cœur battant, l’agenda municipal, sous sa couverture glacée illustrée  mélancolique. Le ruisseau du contre-fossé courant au pied des vieux remparts, image évocatrice du temps qui passe. Les murs séculaires et les hommes éphémères. De l’eau  a passé sous le pont et le sable a coulé dans le sablier.

         Comme la mode est aux citations, allons-y de notre Platon. Et allons même jusqu’à citer en abîme, sans abîmer la citation.

        Dans le Cratyle, le divin Platon, citant Héraclite, rapporte : « Héraclite dit que tout passe et rien ne demeure ; et, comparant les choses au courant d’un fleuve, il ajoute que tu ne saurais entrer deux fois dans le même fleuve. »

      Beaucoup plus prosaïquement, si notre premier magistrat a su entrer dans un deuxième mandat, il n’entrera pas dans un troisième. Cependant, de cela, il ne nous parle pas dans son dernier ÉDITO,  en page 3 de son dernier Agenda.

   ÉDITO plus long qu’à l’accoutumée et que l’on pourrait bien retrouver, du moins dans ses grandes lignes, dans le prochain (et dernier du mandat) Inf’Auxonne quoique sans doute plus étoffé, tel la dinde accompagnée de sa garniture de marrons huileux et sucrés… Attendons.

   Deux lignes évasives de social et caritatif ouvrent cet ÉDITO. Nous ne traiterons pas du sujet, non parce que nous sommes sans cœur, mais simplement parce que c’est compliqué et qu’après tout pendant la trêve des confiseurs, il faut savoir se ménager ! Nul doute cependant que La petite fille aux allumettes. sera volontiers reçue.

     Contentons-nous pour aujourd’hui de savourer le deuxième alinéa :

« Je n’oublie pas les commerces qu’ils soient du centre-ville ou en périphérie. Chacun a le droit de vivre. Ce n’est pas à la municipalité de choisir mais à vous consommateurs et contribuables. »

     Voilà des propos plein de sagesse, bien qu’on oublie un peu les citoyens. Nous sommes bien loin du vote du 17 décembre 2008,  ce vote à tirer dans les coins !

CHARMOY-CITY : UN DIPLÔME D’HONNEUR POUR LES ANCIENS DU 17 DÉCEMBRE  2008 - du 17 DÉCEMBRE  2019

        Et encore plus loin de l’inénarrable Inf’Auxonne n° 25 de mai 2009, véritable catéchisme du Charmoy du Père Langlois, qui, après le vote à tirer dans les coins, vous sort un complexe commercial périphérique clés en main, comme le magicien, de son chapeau, sort un lapin. Pour le coup, l’adage « Ce n’est pas à la municipalité de choisir mais à vous consommateurs et contribuables. » s’applique à fond mon colon !!!

Le lecteur soucieux d’appréhender plus en détail la pensée commerciale actualisée de notre premier édile telle qu’il l’a exprimée dans son discours du 27 février 2018 pourra se reporter à notre article

CHARMOY-CITY : FRAGMENTS D’UN DISCOURS SUR LA REVITALISATION (1) - du 20 mars 2018

    « Je n’oublie pas les commerces qu’ils soient du centre-ville ou en périphérie. Chacun a le droit de vivre. »

 

    Pour le plaisir de nos lecteurs, Claudi  a tenté d’illustrer ces propos inspirés de notre premier édile.

 

FLASH DERNIÈRE

    Tous les gens de bon goût, et ceux de tous les goûts connaissent Auxonne Info - Actus & Débats, le grand média charmoysien aux 100 000 commentaires. Un vrai trésor pour les pêcheurs de perles. Ah ! Comme j’aime le collier d’Amélie !

     Ce matin la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats met en vitrine « Radio Fox ». Il semblerait que ça dépote et que « Radio Fox » trotte,  comme un fox-trot sur Radio bleue….

https://www.youtube.com/watch?v=aVZNwLqp6Qk

   En attendant les commentaires des auditeurs, Chantecler vous propose en rediffusion, une petite histoire charmoysienne des ondes

CHARMOY-CITY : « LE RENARD ET LA RADIO » - du 1er NOVEMBRE  2019

Charmoy-City, sol lucet omnibus, chacun a le droit de vivre

Charmoy-City, sol lucet omnibus, chacun a le droit de vivre

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 décembre 2019 (J+4026 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions          

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
24 décembre 2019 2 24 /12 /décembre /2019 10:03

CHARMOY-CITY : IL EST NÉ LE NOUVEAU COMMERCE !  - du 24 DÉCEMBRE  2019 (J+4024 après le vote négatif fondateur)

    Il est né le nouveau commerce ! La rumeur enfle dans la rue Thiers enfin revitalisée !

      Raoul Laprâline, confiseur de renom et son équipe viennent enfin revitaliser le commerce exsangue de la rue Thiers !!

      Au Sabot de Noël ! Je trouve ça beau ! Pas vous ?

      Après l’ouverture de « La petite madeleine » l’an dernier, ce sont donc deux pâtisseries et leurs gâteries qui viennent enrichir la rue Thiers pour le plus grand bonheur des touristes !

DE COMBRAY À CHARMOY-CITY. EXERCICES D’HISTOIRE ET DE GÉOGRAPHIE LITTÉRAIRE (3)- du 23 octobre 2018

      Ils ont décidément bien bûché nos revitalisateurs ! Bonne chance à Raoul Laprâline !

            Le saviez-vous ?  Plutôt qu’un banal « Joyeux Noël », Raoul innove en  inscrivant à la poche à douille sur ses succulentes bûches : « La main dessus ! ». Un dessert animé en perspective autour de la table familiale ! Et bien arrosé !

       Pour les amateurs d’archives du commerce florissant dans la rue Thiers

CHARMOY-CITY : NOËL BIZARRE DANS LA RUE THIERS- du 29 décembre 2018

Charmoy-City, un nouveau commerce est né dans la rue Thiers

Charmoy-City, un nouveau commerce est né dans la rue Thiers

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 décembre 2019 (J+4024 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres Gastronomie
23 décembre 2019 1 23 /12 /décembre /2019 02:00

 

 

CHARMOY-CITY : « DEUX POIDS, DEUX MESURES » AU CHARMOY ? (4)  - du 23 DÉCEMBRE  2019 (J+4023 après le vote négatif fondateur)

   

      Nous publions aujourd’hui le quatrième et dernier volet de notre série  « « DEUX POIDS, DEUX MESURES » AU CHARMOY ? ». Petit cadeau de Noël à « Auxonne-passionnément », avec mention spéciale à leur leader, fana de grandes surfaces et éminence grise « discrète » de Vesoul.

CHARMOY-CITY : UN LABEL À NE PAS OUBLIER - du 25 mars 2017

    Sans oublier, bien entendu, leurs cordiaux successeurs qui ont du cœur (et des tripes) et dont la tête de gondole professa la même dévotion comme en témoignent toutes ses actions en faveur des hyper-linéaires, aux côtés de son ex-chef de rayon !

CHARMOY-CITY : « DEUX POIDS, DEUX MESURES » AU CHARMOY ? (3)  - du 21 DÉCEMBRE  2019

   Aujourd’hui ce sera un peu long !

   Le point de départ de notre argumentation s’appuiera sur l’avis défavorable de la CDPENAF (Commission Départementale de Protection des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers) concernant le projet envisagé sur la parcelle BV 84.

    Selon les termes de celle-ci, rappelons-le, le projet « conduirait à ouvrir un nouveau compartiment agricole de bonne production à l’urbanisation »

       Rappelons tout de même en passant, et encore une fois, qu’en 2009 la parcelle BV 74, appartenant à la Ville et joignant la précédente, (et dont on parle beaucoup actuellement) avait été tout bonnement, à l’initiative de Raoul Langlois et de sa majorité, proposée à la vente au profit de BOUXDIS (LECLERC) !!!

    « ouvrir un nouveau compartiment agricole de bonne production à l’urbanisation », et plus précisément y construire un hôtel telle fut pourtant, derechef, l’intention de notre premier édile, préempteur de la parcelle BV 84 cette fois pour y construire un hôtel !!

    Au vu, du moins, de sa déclaration dans la presse fin 2016.     

     Y construire un hôtel ! La bonne blague !!

     Pour remplacer sans doute celui que le promoteur de l’hyper lui avait promis en 2009 et dont on ne vit jamais la couleur, mais ça, notre futur retraité du Charmoy, se gardait bien de le préciser dans l’article !

     Un point complet sur cette rocambolesque affaire d’hôtel

ALBUM « RÊVER À L’HÔTEL DU CHARMOY »

      Plus largement, dans le plan prévisionnel (comportant un hôtel) présenté dans Inf’Auxonne n° 25, véritable catéchisme du Charmoy par questions et réponses, la parcelle BV 84, englobée dans le projet, « compartiment agricole de bonne production » était le siège d’un Centre-Auto ! Pour réviser le tracteur du bon laboureur, sans doute ! Pas vrai Daniel !!

     Relire Inf’Auxonne n° 25, ce super numéro d’intox visant à établir un hyper en périphérie d’Auxonne et pour cela, bourré d’une rhétorique et d’une dialectique inhabituelles dans ce genre de feuille, est toujours passionnant dix ans plus tard. On y trouve ce genre de bons morceaux :

« Cet hôtel sera-t-il viable ?

« OUI. Aucun investisseur n’engagerait des fonds privés dans un projet non viable. Cet équipement, de classe moyenne, comblera les manques locaux en matière de bus de passage sur l’axe Dole-Dijon, très fréquenté, et participera au développement économique de la Commune. » (Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009 page 3 début 2ème colonne)

   Plus fort que le petit livre rouge de Mao !

   On peut ainsi découvrir dans le Catéchisme du Charmoy du Père Langlois  plusieurs pages de bourrage de crâne du même tonneau !

   Voyez vous-même !

  

   Examinons à présent, à la lumière de documents officiels, les appréciations qui furent portées sur les parcelles agricoles (d’une superficie totale d’environ 4,5 ha) utilisées pour y édifier l’actuel « ensemble commercial E. LECLERC situé avenue du Général de Gaulle à AUXONNE »

    Tout d’abord selon les termes d’une décision lue en  Conseil d’État le 1er août 2013  en réponse à un recours présenté en mars 2012  par l’UCIAA et la société LAUCEL contre le projet BOUXDIS (Leclerc)

    Petite incise : à la différence de la décision du  Conseil d’État (septembre ou octobre 2019 d’après la presse BP des 13 septembre et 2 octobre derniers) évoquée récemment par notre premier magistrat dans son Édito de l’Agenda 2020, on peut trouver celle de mars 2012 sur le site du Conseil d’État

https://www.conseil-etat.fr/arianeweb/#/recherche

 

    (taper Auxonne dans le grand cadre blanc supérieur, décocher correction orthographique, cocher décisions.

   Options de recherche s’affiche en bas, taper seulement la lettre C dans code de publication

Toutes les décisions lues et concernant Auxonne s’affichent en bas. Pour les lire taper sur leurs numéros d’affaire en brun)

   Vous constaterez que, pour l’affaire numéro 357826 (décision lue le 1er août 2013),  l’attendu N° 9 précise que « si le projet se situe sur des terrains agricoles, ceux-ci sont rendus peu exploitables par la proximité de la route départementale 905, et qu'enfin, le projet sera desservi par les transports collectifs et aura un impact limité sur les flux de véhicules existants »

 

     En ce qui concerne « les transports collectifs », chacun connaît la réalité présente. Ces «transports collectifs »,  se réduisent à quelques navettes « pour mémés », de faible capacité, aux horaires très espacés, et, de fait, peu significatives.

 

       Quant aux  4 hectares agricoles sacrifiés, la D905 gênait assez peu, il faut le dire, leur exploitation car, pour la majeure partie d’entre eux, les exploitants y accédaient par le  « Vieux chemin de Dole » parallèle à la D905.

      Par ailleurs, chacun sait, que d’Auxonne à Dijon, la D905, malgré sa proximité gênante, est largement bordée de champs parfaitement exploités ! Des lieux, à vrai dire, peu fréquentés de nos conseillers d’état !

   Autre document à présent,  postérieur celui-là, émanant de la CDCEA (Commission Départementale de la Consommation des Espaces Agricoles) et datant d’octobre 2014.

      L’avis de cette commission conditionnait alors l’inscription à l’ordre du jour de la CDAC du projet BOUXDIS au Charmoy.

        Tout comme  l’avis de la CDPENAF (Commission Départementale de Protection des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers) devait conditionner aujourd’hui l’inscription à l’ordre du jour de la CDAC du 4 décembre, du projet envisagé sur la parcelle BV 84)

 

      Petit extrait de la prose :

« Demande de dérogation à l'article L122-2 III du code de l'urbanisme, conformément à l'article L122-2-1 pour la création d'un ensemble commercial à Auxonne:

D'après l'article L122-2 III du code de l'urbanisme, il ne peut être délivré d'autorisation d'exploitation commerciale dans une commune non couverte par un SCOT approuvé. Cependant, l'article L122-2-1 du même code prévoit qu'il peut être dérogé aux dispositions précédentes avec l'accord du Préfet, donné après avis de la CDCEA.

Ainsi, la demande d'autorisation commerciale relative à la création d'un ensemble commercial E. Leclerc à Auxonne nécessite cette dérogation.

A l'issue de la présentation du projet et des débats qui ont suivi, les membres de la commission ont constaté que le terrain concerné n'a plus d'usage agricole puisqu'une plate-forme a déjà été réalisée, amorçant ainsi une transformation actée au PLU de 2006 et qui ne soulève pas d'observation. Concernant les autres thématiques, les avantages du projet l'emportent sur les inconvénients, en permettant de maintenir un pôle commercial fort sur la commune d'Auxonne. Ainsi, la commission émet un avis favorable au projet présenté, à l'unanimité »

   Plus que d’une véritable décision, nous sommes ici en présence d’un constat qui ne mérite pas de commentaire !!!

    Expliquer en détail pourquoi « le terrain concerné n'[avait] plus d'usage agricole puisqu'une plate-forme [avait] déjà été réalisée, amorçant ainsi une transformation actée au PLU de 2006 » serait trop long ici et nous renvoyons le lecteur curieux à notre dossier de référence sur le Charmoy.

DIX ANS D’HISTOIRE DU CHARMOY OU LE CHARMOY POUR LES MULES ÉDITION 2018- du 19 novembre 2018

    Notons qu’au nombre des votants unanimes, on pouvait compter notre ex-adjointe à l’urbanisme !

    À ce train-là, labourage et pâturage, les deux mamelles (selon Sully) de notre belle France ne seront bientôt plus qu’un souvenir !!

     Joyeux Noël aux revitaliseurs (euses) du Charmoy !!!! Profitez bien des promotions !!

Charmoy-City agricole, de comice en commission

Charmoy-City agricole, de comice en commission

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 décembre 2019 (J+4023 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
22 décembre 2019 7 22 /12 /décembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : HOMMAGE AUX GLANEUSES DE L’INTERNET  - du 22 décembre  2019 (J+4022 après le vote négatif fondateur)

    Chacun connaît Les glaneuses de Millet (1814-1875), ce célèbre tableau réaliste de la France rurale qui, avec son pendant L’Angélus, fit le bonheur de la décoration populaire pendant plus d’un siècle tant dans l’imagerie, que dans la vaisselle en prime.

     En ce qui concerne L’Angélus, notre blog n’a pas manqué de faire écho à cette œuvre célèbre.

CHARMOY-CITY : LE PSC DE GUSTAVE ET ROSALIE - du 3 septembre 2017

     Comme nous n’avons pas manqué récemment de faire écho à Mona Lisa à propos d’une publication inspirée de la liste « Une dynamique pour Auxonne ».

CHARMOY-CITY : MONA LISA AU CHÂTEAU  - du 15 DÉCEMBRE  2019

     Il nous restait cependant, pour ne pas faire de jalouses, à faire écho aux glaneuses. L’occasion s’en présente pour nous aujourd’hui, sur un mode actualisé, celui des Glaneuses de l’internet.

    Le 20 décembre, la liste « Auxonne cœur de Région » publiait un texte accompagné d’une illustration, le tout sans mention de source. Vous pouvez retrouver cette publication en cliquant sur le lien

https://www.auxonne-coeur-de-region.fr/newpage45f17b81?fbclid=IwAR3PeyldZmSU8sp2ExCS-CiqLbe826JRhJf45Pg5xCd_uOxunayL-0Z45bE

      Avouons, pour le coup, que cette prose, arrivant sans présentation particulière, ni référence à une quelconque source, tombe pour ainsi dire, comme un cheveu sur la soupe électorale.

      Une très brève recherche sur internet nous a permis  toutefois d’en préciser l’origine, tant pour le texte que pour l’illustration !!

     Pour le texte, on pourra trouver son jumeau presque parfait en page 5 (2 du PDF) d’un document consultable en PDF et émanant du C.D.C.D.S. du Nord

     En exemple des échos innombrables à cette publication, citons ici un document du Conseil départemental de Haute-Garonne  qui reprend, en mars 2016, cette définition du C.D.C.D.S. du Nord  mais en citant scrupuleusement sa source !

   Nous vous en donnons un extrait

Venons-en à l’illustration…. Elle est à la portée de tous et pourra faire l’affaire de chacun(e) en cliquant tout bonnement sur

https://www.google.fr/search?q=le+d%C3%A9veloppement+social+local+c%27est+l%27affaire+de+tous+et+chacun+fait+l%27affaire&sxsrf=ACYBGNRBWwLRwcu4FMsxU8oUdPli2r9MmQ:1576935487369&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwi9sru87sbmAhUPD2MBHYnvB7wQ_AUoAnoECAwQBA&biw=1366&bih=619#imgrc=Dx11X0G4ItkYIM

   « Tenter de rendre plus belle la petite partie du monde dont on a choisi de s’occuper » n’exclut  donc visiblement pas de glaner quelques providentiels épis sur les blés fauchés d’internet !

    Sur fond de ruralité disparue ou dysneylandisée, Claudi illustre notre propos par une illustration qu’il n’est pas allé faucher direct  sur une  étagère d’internet !

 

P.S.

   Entre les promoteurs d’une Mona Lisa délocalisée et nos Glaneuses d’internet, la guerre de l’audience sur facebook semble être déclarée !

    Quant à la troisième liste en lice, planplan, il semble pour elle qu’il n’y ait pas le feu au lac ! À moins que comme les carabiniers, elle arrive toujours en retard. Pour le grand bonheur des pendards !

https://www.youtube.com/watch?v=c6OXcda92qU

 

 DERNIÈRE MINUTE

    L’omission de source a été réparée dans la matinée. Une première application concrète du concept de DSL !!!

    En dépit de ses détracteurs, certain(e)s reconnaissent de facto  les vertus pédagogiques de Chantecler. Nous les en remercions !

Charmoy-City, l'avenir appartient aux glaneuses du Charmoy

Charmoy-City, l'avenir appartient aux glaneuses du Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 décembre 2019 (J+4022 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
21 décembre 2019 6 21 /12 /décembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : « DEUX POIDS, DEUX MESURES » AU CHARMOY ? (3)  - du 21 DÉCEMBRE  2019 (J+4021 après le vote négatif fondateur)

      Nous publions aujourd’hui le troisième volet de notre série  « « DEUX POIDS, DEUX MESURES » AU CHARMOY ? ». Selon notre engagement, lae quetrième volet paraîtra avant Noël

CHARMOY-CITY : « DEUX POIDS, DEUX MESURES » AU CHARMOY ? (2)  - du 14 DÉCEMBRE  2019

      Rappelons que, très récemment, un projet commercial au Charmoy, sur la parcelle BV 82, se voyait, de fait, interdit d’examen à la CDAC du 4 décembre dernier ; ceci à la suite d’un avis défavorable de la CDPENAF (Commission Départementale de Protection des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers)

     « aux motifs que le projet conduirait à ouvrir un nouveau compartiment agricole de bonne production à l’urbanisation et que le développement commercial important envisagé à proximité de la route de Dole met en péril le fonctionnement du centre historique d’Auxonne, déjà en difficulté »

     Dans notre précédent article, nous déclarions ne voir aucune objection à ces arguments et nous déplorions tout au contraire, et rétrospectivement, le fait qu’ils n’aient pas été mis en pratique, plus tôt et de façon plus large, au cours des  dix dernières années au Charmoy.

    Revenir en détail sur l’histoire complexe de la zone du Charmoy est hors de question dans les limites d’un article.

   Rappelons tout de même en passant que la parcelle BV 74, appartenant à la Ville et joignant la précédente (et dont on parle beaucoup actuellement) avait été tout bonnement proposée à la vente en 2009 au profit de BOUXDIS (LECLERC) par le maire actuel et son équipe de « passionnés ». 

   Le lecteur curieux de plus de détails voudra bien se reporter à notre synthèse documentaire détaillée :

DIX ANS D’HISTOIRE DU CHARMOY OU LE CHARMOY POUR LES MULES ÉDITION 2018- du 19 novembre 2018

   Pour l’heure, nous nous contenterons simplement de remettre en perspective, à la lumière de l’histoire de la zone du Charmoy, les motifs invoqués récemment par la CDPENAF, et selon lesquels « le projet conduirait à ouvrir un nouveau compartiment agricole de bonne production à l’urbanisation et que le développement commercial important envisagé à proximité de la route de Dole met en péril le fonctionnement du centre historique d’Auxonne, déjà en difficulté »

     Réservant l’examen du premier motif à un prochain article, nous envisagerons aujourd’hui le second, qui précise : « le développement commercial important envisagé à proximité de la route de Dole met en péril le fonctionnement du centre historique d’Auxonne, déjà en difficulté »

    Notons d’abord que « le développement commercial important […] à proximité de la route de Dole » est d’ores et déjà une RÉALITÉ  EFFECTIVE qui n’est aucunement due au projet refusé.

RÉALITÉ  EFFECTIVE consacrée et amplifiée par la récente CDAC du 25 mai 2019 qui accroissait, par son avis favorable, de 2 175 m2,  la surface de vente « de l'ensemble commercial E. LECLERC situé avenue du Général de Gaulle à AUXONNE, par la création d'un magasin spécialisé dans la solderie de 1 500 m2 de surface de vente, d'un magasin spécialisé en équipement de la personne de 550 m2 de surface de vente, et d'une boutique spécialisée dans l'équipement de la maison d'une surface de vente de 125 m2[…] » portant la surface totale de vente de l'ensemble commercial à 7 155 m2 »

 

CHARMOY-CITY : QUAND LA CDAC « QUANTIQUE » FAIT TIQUER - du 7 juin 2019

         Tout cela grâce à l’action diligente de Raoul Langlois, revitalologue diplômé de la Faculté de Vesoul , et de sa très efficace assistante pour le développement économique du Charmoy, adjointe à l’urbanisme…

        Il est bien clair que les 4980 m2 actuels du Charmoy, qui seront bientôt portés, après l’accord de la CDAC du 25 mai dernier,  à 7155 m2  sont bien clairement une des causes expliquant que le « fonctionnement du centre historique d’Auxonne [soit] déjà en difficulté »

      Dans l’ « ÉDITO » de son agenda 2020, dont nous reparlerons, le maire d’Auxonne cheville ouvrière du Charmoy (assisté en cela, de façon indéfectible par ses successives adjointes à l’urbanisme) a donc beau jeu de déclarer :

« Je n’oublie pas les commerces qu’ils soient du centre-ville ou en périphérie. Chacun a le droit de vivre. Ce n’est pas à la municipalité de choisir mais à vous consommateurs et contribuables. »

«  C’est ce que nous avons toujours défendu. Un service rendu à vous  tous. Je suis heureux de la décision du Conseil d’État, de la CNAC. Vous aurez à Auxonne un choix plus important de commerces. »

   

    Promis, nous reparlerons de cette inénarrable prose de fin de règne que l’on pourrait bien nous resservir dans l’Inf’Auxonne N° 67 de janvier 2020, dernier de l’ère langloisienne.

     À propos d’Inf’Auxonne N° 67 toujours, nous attendons  avec encore plus d’impatience, l’ultime tribune libre que nous servirons nos « passionnés » explosés !

     Alors que le deuxième mandat successif de Raoul Langlois (assisté en cela, de façon indéfectible par ses successives adjointes à l’urbanisme) au service d’une grande enseigne s’achève et que l’espace de « l'ensemble commercial E. LECLERC situé avenue du Général de Gaulle à AUXONNE » sera bientôt plein comme un œuf et rempli à bloc par plus de 7000 m2 de surfaces de vente, les autorités de contrôle compétentes ont bel air, à l’égard d’autres investisseurs, d’entonner ce couplet :

    « le projet conduirait à ouvrir un nouveau compartiment agricole de bonne production à l’urbanisation et que le développement commercial important envisagé à proximité de la route de Dole met en péril le fonctionnement du centre historique d’Auxonne, déjà en difficulté »

Autrement dit, au vu de Claudi dans son illustration du jour :

   Ils ont très bien chanté nos élus dévoués, Vesoul est enchanté ! Mais maintenant  « N’EN JETEZ PLUS, LA COUR EST PLEINE ! »

 

P.S.

Le site officiel de la Ville publiait récemment :

« Le conseil municipal, réuni le 17 décembre, a décidé de baptiser la salle événementielle "l'Empire". Avec son voisin, le cinéma du même nom, ils forment dorénavant un complexe. »

Moralité : Sans complexes, sous la majorité municipale en place depuis douze ans, le complexe du Charmoy n’a fait que croître et embellir. Et pour y parvenir, quel cinéma ne nous a pas fait Raul, le revitalologue diplômé de la faculté de Vesoul en commençant par le conseil du 17 décembre 2008 ! (CLIQUEZ !)

     Conséquence, avec le complexe du Charmoy, la situation du centre-ville n’a fait qu’empirer !!!

 

 

FLASH DERNIÈRE

    Ce matin la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats n’a pas attendu dimanche pour mettre en marche la « machine à remonter le temps ». Belle photo, que nous connaissons bien, nous ne vendrons pas la mèche cependant !

    Précisons seulement qu’après le pont sur la Brizotte, en remontant vers la droite, on débouche sur un traige (passage) qui, sous le deuxième mandat Deschamps (1995-2001) suscita quelques débats au niveau municipal à propos du droit de passage.

  

Charmoy-City, n'en jetez plus, la cour est pleine

Charmoy-City, n'en jetez plus, la cour est pleine

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 décembre 2019 (J+4021 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 08:20

  

CHARMOY-CITY : L’ENTREPRISE « PASSION AIMANT » ET SA CHEMINÉE : BIENTÔT DU PASSÉ ! - du 19 DÉCEMBRE  2019 (J+4019 après le vote négatif fondateur)

    Je dédie cet article à la mémoire de ma mère disparue en 1973 et qui fêterait aujourd’hui ses 101 ans. À elle je dois cet esprit critique et frondeur qui ne se laisse ni abuser…. ni enfumer.  

    

Le Bien Public titrait hier soir en ligne

« Côte-d'Or - Urbanisme Les bâtiments du sites (sic !) des aciéries du val de Saône sont entièrement démolis

La première phase des travaux se termine, laissant le site vide. Comme prévu, seule la cheminée reste debout, en souvenir du passé industriel de la ville. »

   

    Nous avions évoqué la question dans deux de nos articles :

CHARMOY-CITY : ADIEU AUX ACIÉRIES D’AUXONNE  - du 30 OCTOBRE  2019

CHARMOY-CITY : LA CHEMINÉE DES ACIÉRIES NE SERA PAS DÉMOLIE - du 03 NOVEMBRE  2019

 

   Et comme il se doit, sur un mode humoristique, nous avions détourné le sujet pour décrire la conjoncture de la politique municipale du moment :

CHARMOY-CITY : REPARTIR OU PAS ? - du 11 NOVEMBRE  2019

CHARMOY-CITY : QUELLE NOUVELLE CHEMINÉE POUR « PASSION-AIMANT » ? - du 21 NOVEMBRE  2019

 

   Aujourd’hui la réponse à ces questions est bien claire : hormis sur les cartes postales jaunies du souvenir on ne reverra ni la fière cheminée de « Passion Aimant », ni l’entreprise elle-même dont certains éléments, il est vrai, semblent visiblement avoir été opportunément récupérés par une entreprise postulante, au moins, du nouveau PPIC (Paysage Politico Industriel Charmoysien)

   Ah ! Nostalgie ! Qu’elle était verte ma vallée !

https://www.youtube.com/watch?v=IvWPWUDFswg

 

FLASH-INFO

    Ce matin la rédaction de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats nous parle de « Cauchemar en cuisine ». Le thème inclut-il les tambouilles de la cuisine électorale ? Et les tripes en particulier ?

 

    Dans la foulée Auxonne Info - Actus & Débats revient sur la fameuse antenne de la fameuse parcelle BV 74.

    Celle-là même que notre maire, et sa majorité passionnée, voulaient vendre naguère à LECLERC !

 

Charmoy-City, Passion Aimant rejoint l'album aux souvenirs

Charmoy-City, Passion Aimant rejoint l'album aux souvenirs

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 décembre 2019 (J+4019 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Visions d’histoire

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 09:30

CHARMOY-CITY, RESTONS FUN AVEC DE FUNÈS  - du 18 DÉCEMBRE  2019 (J+4018 après le vote négatif fondateur)

    

    Ce matin, la rédaction de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats illustre un sondage sur un sujet très sensible par une image de Louis de Funès. Il y a une certaine élégance, pas toujours appréciée il est vrai, à débattre de choses graves en gardant le sourire.

      C’est du moins une tradition bien française et que nous tenons à garder. Et puisqu’une future  secrétaire d’État titrait naguère l’un de ses ouvrages, à présent collector introuvable et hors-de-prix, par cette alléchante injonction « Osez, l’amour des rondes ! », nous prenons le droit de déclarer, quant à nous, « osez l’amour des vannes ! »

     À l’appui de notre propos, nous remettons aujourd’hui en vitrine deux de nos articles mettant en scène « le gendarme de Saint-Trop » !

EN PREMIÈRE À PUSEY : LE GENDARME DE L’OASIS - du 17 mai 2018

CHARMOY-CITY : UN « GEND DRIVE » APRÈS BARZINGAULT ? - du 31 août 2018

      Claudi, pris de court, recycle. D’accord, c’est pas du jeu ! Alors essayez de faire mieux !

 

DERNIÈRE MINUTE

    Côté portrait, il semble qu’il faille encore attendre ….

CHARMOY-CITY : LE PORTRAIT RETROUVÉ - du 16 DÉCEMBRE  2019

Le Gendarme de l'Oasis (bis)

Le Gendarme de l'Oasis (bis)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 décembre 2019 (J+4018 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : UN DIPLÔME D’HONNEUR POUR LES ANCIENS DU 17 DÉCEMBRE  2008 - du 17 DÉCEMBRE  2019 (J+4017 après le vote négatif fondateur)

    Un conseil municipal doit se tenir aujourd’hui.

     Coïncidence ? Il se tient précisément à la date anniversaire du  fameux vote négatif fondateur, qui souffle aujourd’hui ses onze bougies.

    Nous avons déjà évoqué  à de multiples reprises les contradictions éhontées et les zones d’ombre que révèlent à l’examen tant ce « vote négatif fondateur » que les suites concrètes qu’il  devait entraîner sur le terrain quelques mois plus tard !!

     Nous mettons en lien notre dernière publication en date sur le sujet

CHARMOY-CITY : RETOUR SUR UN VOTE NÉGATIF FONDATEUR - du 30 NOVEMBRE  2019

     Rappelons à nouveau les termes, les circonstances, et le résultat de ce désopilant « vote négatif fondateur ». Pour cela, le mieux est de se rapporter au PV de la séance…

 

 C’est ainsi que par 21  bulletins non et un blanc, 22 votants présents, ou par procuration, répondirent  clairement NON à la question suivante mise aux voix :

« Êtes-vous favorable à l’implantation d’une grande surface supérieure à 1000m2 à dominante alimentaire sur la zone du Charmoy ? »

  La lecture de la délibération correspondante n’est d’ailleurs pas sans poser quelques questions notamment en regard de la formulation changeante de la question posée en conseil.

 

      Mais au fait, dans cette maintenant très vieille histoire, quels furent les acteurs historiques, présents, ou par procuration, de ce vote négatif apparemment sans ambiguïté.

      Et qui, quand ce vote, quelques mois plus tard fut contredit, plutôt que de s’indigner, se tinrent coi et, pour certains même, applaudirent à tout rompre ?

Pour les découvrir il suffit de consulter la liste des présents ou excusés ayant donné procuration et d’y retrancher les sept personnes ayant décidé de quitter la séance au moment du vote en raison de la décision prise à la majorité de voter à bulletins secrets (voir PDF précédent)

     Il est probable qu’un nombre non négligeable de ces votants paradoxaux « p’têt’ ben qu’oui, p’têt’ ben qu’non » devraient se retrouver sur une ou plusieurs listes pour les prochaines municipales. L’électeur(trice) informé(e) jugera…

    Claudi qui est bon prince se contente de leur remettre un diplôme qu’ils pourront télécharger gratuitement et joindre à leur profession de foi…à toutes fins utiles !

 

FLASH DERNIÈRE

   

       La rédaction de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats aborde ce matin un sujet brûlant, les violences conjugales, le fléau combattu par notre Marlène corse et bourguignonne.

     Selon, notre confrère, une guerre des sexes et de tranchées ferait rage Place de Verdun dans le foyer d’un couple posté sur le rond-point depuis plus d’un lustre. L’époux menace sa femme d’un fléau et la coruscante Marlène aurait demandé son arrestation.

    Le délinquant s’appelle Gustave, la victime c’est Rosalie. Sortons, pour nos lecteurs, le dossier du célèbre couple de  nos archives

CHARMOY-CITY : LE PSC DE GUSTAVE ET ROSALIE - du 3 septembre 2017

DU MILLET POUR LES PETITS OISEAUX - du 17 septembre 2012

 

COUP DE COEUR

     Au rayon  « cœur et tripes », le « portrait retrouvé » n’est toujours pas en tête de gondole à cette heure (17/12/19 10:00 h)

CHARMOY-CITY : LE PORTRAIT RETROUVÉ - du 16 DÉCEMBRE  2019

     Bravo sincère !! Voilà au moins une équipe en lice et en liste qui  a le talent de nous tenir en haleine sur sa page !!!

diplôme de Compagnon du NON qui dit OUI

diplôme de Compagnon du NON qui dit OUI

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 décembre 2019 (J+4017 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Anniversaire    

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire
16 décembre 2019 1 16 /12 /décembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : LE PORTRAIT RETROUVÉ - du 16 DÉCEMBRE  2019 (J+4016 après le vote négatif fondateur)

   Que voilà un titre aux intonations proustiennes !

    Ne vous y trompez pas pour autant! Et que les choses soient claires !

     Nous ne reviendrons pas en détail sur ce long feuilleton littéraire, par nous dédié à la naissance d’un ouvrage fondateur destiné à faire date dans les annales culturelles charmoysiennes.

   Les fanas proustiens locaux, qui sont légion n’en doutons pas, et dont il serait fastidieux de dresser  la liste, voudront donc bien se reporter à

CHARMOY-CITY : À LA RECHERCHE DE PROUST PERDU…  -  du 10 août 2019

   Il ne sera pas question non plus de Mona Lisa et de sa disparition en 1911.

   Merci ! Sur le sujet, nous avons déjà donné et puis, nous risquerions de lasser notre distingué autant qu’assidu lectorat, en lui resservant, réchauffé, notre civet d’hier ! Pourtant le civet réchauffé, que c’est bon, nom de nom ! Avec un bon canon !

CHARMOY-CITY : MONA LISA AU CHÂTEAU  - du 15 DÉCEMBRE  2019

    Plus modestement, et toujours à propos de portrait, nous voudrions revenir sur un fait divers relatif à un  portrait de Saint-Sébastien, supposé disparu dans la Lyste, et paru récemment dans Le Valseur de la Haute-Vienne.

DE CHARMOY-CITY À SAINT-SÉBASTIEN-SUR-LYSTE - du 09 DÉCEMBRE  2019

    Rappelons brièvement les faits à la lumière de l’article d’Adèle Silex paru dans Le Valseur de la Haute-Vienne. En deux mots, un portrait de Saint-Sébastien figurant en bonne place sur le quai d’embarquement de la Lyste aurait disparu….

  Aujourd’hui, cette disparition, pour le moins inquiétante autant que navrante, vient d’être clairement démentie dans le même journal.

    Très réjoui par cette bonne nouvelle, nous vous proposons d’en partager la lecture.

En PDF

Et en image

 

FLASH DERNIÈRE

    Le Bien public titre ce matin « Flammerans | Ces maires qui ne se représentent pas

D. Girard : « Les communes, derniers lieux de démocratie participative » »

       À propos de démocratie participative, la rédaction de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats en appelle à ses concitoyens pour des idées de sondage. Après le sondage « des reins et des cœurs », sondera-t-on aussi les cœurs et les tripes ?

     Toujours est-il que notre municipalité qui compte à rebours ses cent derniers jours a fait depuis longtemps ses preuves en matière de « démocratie participatatative » et qu’il sera difficile de faire mieux !!!

CHARMOY-CITY  2010, UN LABORATOIRE DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATATATIVE - du 22 NOVEMBRE  2019

     À propos de tripes encore, une bonne adresse de concert tripal autant que tribal qui démontre  que le jazz n’est pas « une musique pour intellos et réservée à quelques « Happy few » » mais que « Le Jazz, surtout pour les non musiciens, se ressent par les tripes, et nous fait vibrer jusqu’au plus profond de nous-mêmes. » .

    Pour résumer, et sans chichis, ni bobos, un vrai trip que l’on prend par les tripes !!

https://www.auxonne.fr/jazz-o-saone

 

DERNIÈRE MINUTE

    Abordée en deuxième rang et en cours de matinée sur la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, la question de l’incendie sur le rond-point de Soirans  semble déclencher un pugilat de commentaires.

    Par bonheur le modérateur modère, espérons qu’il réussira à calmer les belligérants et que ceux-ci ne nous ferons pas un remake des TRIPES AU SOLEIL !!

 

Le valseur de la Haute-Vienne (2)

Le valseur de la Haute-Vienne (2)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 décembre  2019 (J+4016 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Salons et cimaises
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : MONA LISA AU CHÂTEAU  - du 15 DÉCEMBRE  2019 (J+4015 après le vote négatif fondateur)

    Le bruit court dans la campagne sur les réseaux sociaux : Mona Lisa sera bientôt au Château !

 

Le Paul : Au musée du Maraîchage ?

Le Louis : Ben oui ! La Monalisa c’est une bonne variété de pomme de terre

Le Fernand : Oui, mais c’est un peu tôt quand même pour acheter des plants !

La Suzanne : Et le Musée Bonaparte ???? On en parle plus d’çui-là

CHARMOY-CITY : LE CMJ PRÉPARE DÉJÀ L’INAUGURATION DU MUSÉE - du 18 janvier 2018

La Marie : D’abord, Bonaparte, il aimait pas les patates. J’vois pas c’que la Monalisa elle irait faire au Musée Bonaparte…

La Mauricette :  Pauv’Mona Lisa, elle en a déjà vu ! Volée en 1911 ! Guillaume Apollinaire est accusé à tort et mis en cabane !

Le Jules : Pas vrai ! À Saint-Apollinaire !?

La Nicole : Au Carnaval de Nice 1912, ils font même un char sur l’évènement !

Le Camille : Et parlons pas des détournements ! Tiens le Marcel Duchamp en 1919, il en a fait de belles, il en a pondu une version avec des moustaches !!! Elle a eu chaud !! Elle a eu chaud !!

La Joséphine : Oui on a compris ! Elle a eu chaud ! OK !

Le Jacky : C’était pourtant pas encore le dérèglement climatique !

La Charlotte : Mais cette pauv’Mona Lisa, elle a eu chaud quand même et depuis c’temps-là on en finit pas de continuer à la détourner.

 

Eh oui ! Mona Lisa, elle a eu chaud, elle a eu chaud lapins, clament les petits lapins du CMJ !

 

SUPPLÉMENT (GRATUIT) DU DIMANCHE

 

La machine à remonter la culture (ce n’est pas une machine agricole !!)

    

    En 2012 déjà, plein pot sur la culture et  les Mona Lisa dans Le BP

 

Charmoy-City, Mona Lisa à la pinacothèque du Château

Charmoy-City, Mona Lisa à la pinacothèque du Château

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 décembre 2019 (J+4015 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Culture

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Culture