Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 07:33

LA REVUE CONTINUE SUR LE PONT DES ARTS (4) - - du 24 MARS 2016 (J+2654 après le vote négatif fondateur)

La revue est depuis longtemps terminée dans la cour du quartier, mais sur le Pont des Arts, nos pioupious sont toujours mobilisés.

Les braves n’arrêtent pas de défiler pour faire tourner le compteur du site de « l’ancien militaire des années 60 ». Comme ils doivent être fatigués. Aucune Madelon ne vient leur servir à boire !

C’est vrai que ce matin (06h30 A) avec 2514 tours au compteur sur le Pont des Arts, ils avaient largement battu leur score officiel simultané de 1263 sur Le Bien Public. Il est vrai que l’audience au compteur faramineuse de l’indépassable chef-d’œuvre de notre artiste, intitulé Zinzin sur le radis monumental, est encore loin d’être dépassée ! Passons sur cette indigente pochade zinzinesque autant que grotesque, plus propre à nuire à son auteur qu’à son destinataire !

Cependant, devant un détournement « perso » permanent, pour le moins incongru, des images de l’Armée de tous/tes les Français(es) par l’auteur d’un blog de publicité et d’auto-encensement, Claudi récidive encore aujourd’hui. Et ce pour flétrir, tant l’inélégance du procédé que l’outrecuidance de son auteur, légionnaire de fantaisie, dont une photographie largement diffusée jadis s’ornait pompeusement d’un équivoque « gri-gri ».

BONAPARTE AU CABINET DES MÉDAILLES - du 12 MARS 2016

Pour l’occasion, Claudi, qui n’est pourtant pas du genre « caporal en képi de fantaisie » s’est acoquiné avec la Madelon !

Pour écouter cliquez sur le titre !

QUAND TOURNACHON

Pour la photo vidéo du militaire

Il est en bas du Charmoy, ce grand projet

Une boutiqu’ du côté de la rue Rosière

Connaissez-vous, c’est un truc vraiment parfait !

Qu’il pleuve ou que le soleil brille

On voit rappliquer le patron

Quand chantent du clairon les trilles

Et son Nikon et son Canon

Il en rêvait la nuit, enfin c’est le grand jour

Pour Nikon et Canon, sur la place du bourg !

 

Quand Tournachon vient nous donner à voire

Sur son site web, le compteur tourne à fond

Tournachon raconte son histoire

Une histoire à sa façon

Tournons en rond !

Nous défilons pour lui, c’est la galère,

Nous défilons sans fin pour pas un rond

Et tout ça pour la gloir’ du Pépère

Tournachon, Tournachon, Tournachon !

Tournons en rond !

Les képis rendent les honneurs chez la Rosière

Les képis rendent les honneurs chez la Rosière

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 mars 2016 (J+2654 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Chansons

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Chansons
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 08:00

LA REVUE CONTINUE SUR LE PONT DES ARTS (TER) - du 21 MARS 2016 (J+2651 après le vote négatif fondateur)

La revue est depuis longtemps terminée dans la cour du quartier, mais sur le Pont des Arts, nos pioupious sont toujours mobilisés.

Les braves n’arrêtent pas de défiler pour faire tourner le compteur du site de « l’ancien militaire des années 60 ». Comme ils doivent être fatigués. Aucune Madelon ne vient leur servir à boire !

C’est vrai que ce matin (07h30 A) avec 2207 tours au compteur sur le Pont des Arts, ils avaient largement battu leur score officiel simultané de 1243 sur Le Bien Public.

Alors, devant ce détournement incongru des images de l’Armée de tous/tes les Français(es) par l’auteur d’un blog de publicité et d’auto-encensement et pour flétrir l’inélégance du procédé et de son auteur Claudi s’est acoquiné, prêtant l’oreille à Carmen de Bizet.

Sur l’oreiller, la brune fatale lui a conseillé de mettre dans la bouche du prestigieux récipient d’air… l’air du chœur des gamins !

https://www.youtube.com/watch?v=or4mTru5rWU

Si ce morceau réjouissant vous a plu dans sa version originale, vous pourrez toujours écouter la version de Claudi intitulée Clairon et caméra, interprétée par votre serviteur.

Une version imparfaite a capella, en attendant que notre prestigieux récipient d’air l’entonne avec brio à la prochaine revue !

Pour écouter cliquez sur le titre !

CLAIRON ET CAMÉRA

Quand dans l’air le clairon chante

Moi j’arrive me voilà

Pour la revue épatante

Ta ra ta ta ta ra ta ta

 

Je m’en vais la tête haute

Filmer les petits soldats

Emportant toujours et sans faute

Ma plus belle caméra

 

Les épaules en arrière

Et la poitrine dehors

Bien campé de cette manière

Je bats toujours mes records

 

Quand dans l’air le clairon chante

Je saisis ma caméra

Pour des images éclatantes

Ta ra ta ta ta ra ta ta

 

Je rentre la tête haute

J’ai rempli ma caméra

Et mon site servira d’hôte

À ces braves petits soldats

 

Mon compteur tourne sans faute

Merci les petits soldats

Pour cette gloire encore plus haute

Ta ra ta ta ta ra ta ta

Le nouvellisme du Charmoy à la revue

Le nouvellisme du Charmoy à la revue

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 mars 2016 (J+2651 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Chansons

 

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Chansons
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 08:25

LA REVUE CONTINUE SUR LE PONT DES ARTS (BIS) - du 19 MARS 2016 (J+2649 après le vote négatif fondateur)

La revue est depuis longtemps terminée dans la cour du quartier, mais sur le Pont des Arts, nos pioupious sont toujours mobilisés.

Les braves n’arrêtent pas de défiler pour faire tourner le compteur du site de « l’ancien militaire des années 60 ». Comme ils doivent être fatigués. Aucune Madelon ne vient leur servir à boire !

C’est vrai que ce matin (07h40 A) avec 2014 tours au compteur sur le Pont des Arts, ils avaient largement battu leur score officiel simultané de 1223 sur Le Bien Public.

Alors, devant ce détournement incongru des images de l’Armée de tous/tes les Français(es) par l’auteur d’un blog de publicité et d’auto-encensement, Claudi s’est résolu à écrire un poème pour flétrir l’inélégance du procédé et de son auteur. Poème qu’il dédie à nos jeunes engagé(e)s.

Inspiré du chant allemand J’avais un camarade, composé à Tübingen en 1809, le poème peut se chanter sur le même air. D’accord, Pépère ?!

Si j’arrive à faire remarcher mon dictaphone, promis, je vous en donne DQP ma version a capella.

C'est fait cliquez sur le titre !

CHANT DU 4 MARS

(Sur le Champ de Mars)

 

J’avais des camarades

Nous marchions d’un même pas

Au défilé l’âme fière

Sous la pluie qui réfrigère

Méprisant le ciel bas.

 

Mais résonne un déclic

Nous voilà photographiés

Debout ou genou en terre

Sur un blog publicitaire

Nous devrons défiler.

 

Alors justice on demande

On n’a rien à faire ici

À visiter le Leclère

Sur ce blog publicitaire

Nous et nos beaux képis.

 

     Au fait, toujours rien de l’Assemblée de l’UCIAA dans la presse ce matin et pourtant notre inénarrable et inséparable couple de journaleux était bien présent ! Silence radio encore de Raoul sur le Leclerc et absence dudit Raoul à l’Assemblée de l’UCIAA. Vous comprendrez que notre blog s’écarte pour le moment de son sujet qui est de narrer et d’illustrer l’idylle discrète puis passionnée de Raoul et Leclerc. RAS pour l’heure… En attendant, nous continuons notre dossier sur le blog du siècle, digne successeur du B.N.I.A. (Bloc Note Intellectuel Auxonnais) et du NOTIN !

À voir ou à revoir :

VOUS ME FEREZ 5000 TOURS DE COMPTEUR ! - du 14 MARS 2016

BONAPARTE AU CABINET DES MÉDAILLES - du 12 MARS 2016

Main basse sur le défilé de Bonaparte

Main basse sur le défilé de Bonaparte

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 mars 2016 (J+2649 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Chansons

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Chansons
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 00:00

SATIN NOIR ET LAMÉ POUR UNE VALSE TRISTE - 20  janvier 2012   

  Affiche Les Nocturnes

 

        De notre dernier voyage à Paris, le 17 janvier dernier, nous n’avons pas rapporté que des doutes et des inquiétudes. Après l’épisode « bolognaise » de la CNAC, nous avons flâné dans des parages moins prosaïques. D’une escapade, imaginaire peut-être, dans un bal de la rue de Lappe,  nous avons rapporté cette image louche et un tantinet pirate, une belle robe noire pour habiller notre valse triste  « Les nocturnes ».

C.S.Rédacteur

de Chantecler,     

Auxonne le 20 janvier 2012                                                                                                         

Repost 0
Publié par C.S., Auxonnais - dans Chansons
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 00:00

 LA COMPLAINTE DU CHARMOY – du 17 janvier 2012

 

Cliquer sur le fichier audio pour écouter

 

(Sur l’air d’une célèbre complainte)

Nous étions trois ou quatre

Pour aller à la CNACque

Tous  bardés d’arguments

A la mode des vous m’entendez

Tous  bardés d’arguments

A la mode des plaidants.

 

La première argutie

Que nous avons servie

C’est la consultation

Et son succès vous m’entendez

C’est la consultation

Et son succès béton !

 

Sur la piste cyclable

C’est vraiment formidable

Nous pédal’rons gaîment

A pleins mollets vous m’entendez

Nous pédal’rons gaîment

Ah quel bel argument !

 

Les chalands quelle veine

Ne seront pas en peine

Un car les emmèn’ra

Tous au Charmoy vous m’entendez

Un car les emmèn’ra

Ça c’s’ra vraiment sympa !

 

J’entends de l’eau qui goutte

Il n’y pas de doute

Un robinet qui perd

Chez nous pas d’ça vous m’entendez

Un robinet qui perd

On lui fait son affair’ !

 

Bonjour l’Amazonie

Poumon source de vie

On te suit en tout point

On oxygèn’ vous m’entendez

On te suit en tout point

Ah quel bon air dans l’coin !

 

Chers messieurs de la CNACque

On respire sans masque

Tout l’air est purifié

Sur le papier vous m’entendez

Tout l’air est purifié

Et le centre asphyxié !

 

Et puis quel paysage

Pour les gens en voyage

Le parc du Charmoy

C’est trois cents arbr’s vous m’entendez

Le parc du Charmoy

En plus du port, c’est roi !

 

Bonjour les pipistrelles

Bonjour mes demoiselles

On a pensé à vous

On éteindra vous m’entendez

On a pensé à vous

Belles ailes à froufrous

 

On caus’on fait l’article

I’ faudrait pas qu’ça tique

On serait dans d’beaux draps

Si ça foirait vous m’entendez

On serait dans d’beaux draps

Mais on a prévu ça.

 

Normalement ça passe

Faut pas craind’la ramasse

On a de bons appuis

Qu’on nous a dit vous m’entendez

On a de bons appuis

Et puis les chauves-souris !

 

Vous connaissez l’adage

L’Hyper a l’avantage :

Tout le poids du pognon

Il gagnera vous m’entendez

Tout le poids du pognon,

Voilà la vraie raison !

 

Ce couplet de misère

Est bien plat et vulgaire

Le sort parfois sourit

Aux opposants vous m’entendez

Le sort parfois sourit

Salut les chauves-souris !

 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

à Auxonne, le  17 janvier 2012

 

Repost 0
Publié par C.S., Auxonnais - dans Chansons
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 00:00

Les Nocturnes - du 16 janvier 2012    Affiche volante 1Gif                       

 

  

                                 

Pour découvrir Les Nocturnes,

valse triste de l'ombre, par l'image et par le son,

 

 Cliquez sur le fichier audio pour écouter

 

 Cliquez sur le fichier pdf pour lire la chanson  

 

Texte et interprétation Claude Speranza  

d'après Les Nocturnes

chanson de  Raoul Peltier,  Charles Cluny et Gaston Gabaroche - 1914

 

Repost 0
Publié par C.S.Auxonnais - dans Chansons
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 00:00

 

LES VOTES ÇA S’TIENT- du 16 février 2011

 

Pour l'entendre cliquez   ici        (sur l’air des Bottes à Bastien)

 

Ah ! il y a des votes,

Il y a des votes

Ça s’tient

Il y a des votes, votes, votes

Il y a des votes

Ça s’tient (bis)

 

En décembre et en assemblée

Quand pour une zone on vota

La réponse fut non d’emblée

Non, plus de mille on n’en veut pas.

Et depuis ce jour on tripote

Pour en avoir trois mille au moins

 

Mais il y a des votes,

Il y a des votes

Pour rien

Il y a des votes, votes, votes

Il y a des votes

Pour rien (bis)

 

Des commissions et puis des sages

Jusqu’à Paris sont consultés

Leurs arguments sont sans embages

Et pour un’ fois bien raisonnés.

Mais depuis ce jour on ergote

On gesticule on fait du foin.

 

Mais il y a eu vote,

Il y a eu vote

Ça s’tient

Il y a eu vote, vote, vote

Il y a eu vote

Ça s’tient (bis)

 

Alors on clame à l’infortune

On proteste scandalisé

On colle en jaune au clair de lune

Et l’électeur est rameuté.

Et des inscrits le jour du vote

A peine un tiers vient en soutien.

 

Ah ! il y a des votes,

Il y a des votes

De rien

Il y a des votes, votes, votes

Il y a des votes

De rien (bis)

 

On veut fair’ voter quant à faire

Tout le beau pays d’alentour

Les affaires sont les affaires

Pour un projet sur le retour

Et pour Leclerc on veut qu’ils votent

Sont-ils clients ou citoyens ?

 

Oui il y a des votes,

Il y a des votes

De rien

Il y a des votes, votes, votes

Il y a des votes

De rien (bis)

 

Le grand Président d’un Conseil

Chez les él’veurs a fait merveille

En déclarant très vachement

Que Leclerc les trompait vraiment

A son protégé qui complote

De le souffler il ferait bien !

 

Ah ! il y a des vaches,

Il y a des vaches

C’est bien

Il y a des vaches, vaches, vaches

Il y a des vaches

C’est bien (bis)

 

Bientôt on vot’ra pour de bon

Partout dans notre bon canton

On n’oubliera pas la leçon

A moins vraiment qu’on soit des cons

Bientôt pour sûr y’aura des votes

Qui s’ront p’têt’ pas des votes pour rien !

 

Y’aura pas toujours

Non pas toujours

Des votes

Non pas des votes, votes, votes

Non pas des votes

Pour rien (bis)

 

(D’après Eugène Imbert)

 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

à Auxonne le 16 février 2011

 

 

 

Repost 0
Publié par C.S. - dans Chansons
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 00:00

 LA MAYONNAISE  (UN TUBE !) -  du 12 février 2011

  Pour l'entendre cliquez ici  (sur l’air de la Paimpolaise)

Quittant Landerneau et sa lande,                                  CSBlogmayo

Quand le Breton devient rupin

Et déploie sa force marchande

Voici quel est le doux refrain

Qu’il va répétant

Tout en encaissant 

« J’aime bien les prix à la baisse

Et mieux si c’est pour les patrons

J’aime surtout quand à la caisse

Le chaland laisse son pognon »

 

Dans le vert pays de Haut’-Saône

Un épicier était à l’étroit

Et guignait du côté d’Auxônne

Pour y fourguer ses petits pois

Et faire du profit

Alors il s’est dit

« J’aime Auxonne et son port balaise

Son église et puis les oignons

Je vais surtout me faire à l’aise

Au Charmoy un sacré pognon »

 

Mais les commissions qu’il affronte

Lui font parfois un sort cruel

Et lorsque le soir on compte

Bien des oui manquent à l’appel

Et le pauvre gâs

Fredonne tout bas

« Pour fair’ prendre la mayonnaise

Comme il faut plus d’un moussaillon

J’en causerai à des plus balaises

En rentrant au pays LURon »

 

Le bon patron malgré l’injure

S’est décidé à faire impression.

Des OUI qu’on fait tirer à LURE

S’affichent au pays des oignons

De bons Auxonnois

Lui donnent leurs voix

« Puisque les commissions nous baisent

Préférons la consultation

Repeignons à la mayonnaise

Tous les murs de ce beau canton »

 

Avisant une petite ligne

Bien inspiré un trublion

Voit que ce tartinage indigne

Porte la marque du pognon

Depuis ce jour-là

Il crie sur les toits

« Elle va tourner la mayonnaise

Qu’elle retourne au pays LURon

Un soir ils fil’ront à l’anglaise

On nous prendra plus pour des cons ! »       

 

                              C.S. (d’après Théodore Botrel)

 

                 C. S. Rédacteur de Chantecler,

                    à Auxonne le 12 février 2011

          

 

 

Repost 0
Publié par C.S. - dans Chansons
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 00:00

 

La Carmagnole de Lure - du 13 juillet 2010 

Pour l'entendre cliquez   ici 

 

 

La Carmagnole de Lure 

 

 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

                                                                                              à Auxonne le 13 juillet 2010

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par C.S. - dans Chansons