Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 05:00

CHARMOY-CITY : LE MARQUIS A PONDU SON DERNIER RAPPORT - du 30 juin 2020 (J+4213 après le vote négatif fondateur)

    Imperturbable gloseur ou imperturbable pondeuse (l’anonymat, ça a du bon), le Marquis qui est peut-être une marquise, pondait hier sa nouvelle analyse, relayée aussitôt par l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats.

    À lire les commentaires, l’anonymat de notre Marquis, n’a toujours franchement rien pour plaire. Notre commentaire, plus approfondi, fera l’objet du présent article. Pour faire suite aux précédents…

CHARMOY-CITY : ESTHÈTE DE MARQUIS - du 24 juin 2020

     Avec un sérieux professoral qui aurait assommé le personnage dont il a usurpé l’identité, Môsieur le rapporteur du jury de désagrégation égrène encore une fois ses  banales platitudes.     

      Aux fins d’analyse anatomo-pathologique nous avons prélevé quelques échantillons de ce dernier discours dont nos lecteurs pourront d’abord découvrir la teneur, s’ils le désirent….

Passons, à présent,  aux résultats de l’analyse qui a révélé :

 Primo Un babil sentencieux parfumé à la moraline et dont les plus brillantes trouvailles sont du genre :

   « Les petites combines et arrangements divers, si longtemps ignorés, provoquent maintenant un effet de dégoût pour beaucoup d’entre nous. »

 

« Quand on pactise avec le diable, on ne va pas au paradis. »

 

Secundo Des emplois de termes, comiquement impropres :  

 

« Une équipe influait le dynamisme, une tête de liste aspirait plus l’immobilisme de notre passé. »

    Alors que c’eût été tellement plus simple de dire :

« Une équipe insufflait le dynamisme, une tête de liste aspirait plus à l’immobilisme de notre passé. »

    Et  que dire de cet emploi bizarre du terme « moiteur »

« Cependant beaucoup de projets étaient communs sur les 2 listes, mais nous relevons une certaine moiteur dans les annonces faites par la liste perdante. »

   Sondeur des cœurs et des reins, notre Marquis de fantaisie serait-il encore palpeur d’aisselles.

    Cette moiteur un peu collante et malodorante nous fait passer ainsi de la culture du moi dont le Marquis semble bien pourvu, à la moiteur du c…

    Et cet emploi au réfléchi du verbe paver, licence poétique incongrue pour un texte et un contexte qui ne l’est guère ?     

« Beaucoup de celles-ci [N.D.L.R. les annonces faites par la liste perdante] se pavaient succinctement de termes trop standards »

    Et l’adverbe « succinctement », plus lourd qu’un pavé, pour vous faire bien entrer ça dans le crâne !

    « Se paver succinctement », pour les connaisseurs, ça vous a comme un petit parfum indicible de Bloc Note Intellectuel Auxonnais ou de Notin. Échantillon pour vérification, mais Robert-Daniel n’est pas le Marquis

Tertio  Et  que dire enfin de cette conclusion pharaonique autant que mégalomaniaque :

       Pour commencer

     « Nous espérons que les choses s’apaiseront rapidement car nous avons besoin de tout le monde et de toutes les forces vives pour concrétiser les immenses chantiers que la majorité des votants a approuvés. »

     Franchement comique !

CHARMOY-CITY : LES TRAVAILLEURS DE LA MAIRIE - du 25 octobre 2018

    Qu’en dire ?

     Avec un peu d’imagination et de culture, un « bloggeur obsédé » oserait dire : « Plus proche du STO (Service du Travail Obligatoire) et du Canal de la Mer Blanche que d’une conception  démocratique moderne de la société ! »

      Et pour conclure :

 « Place à l’action et restons vigilants. »

     Cette vigilance ! Ah ! Comme ça vous sent son comité, et comme ça vous a un vilain petit parfum de salle de police…

 

   Voilà, mise à nu, la rhétorique, indigente autant qu’ampoulée, de notre Marquis, et la véritable aura de son auteur, en deux temps,  et trois mouvements,  prestement jaugée.

   Aux naïfs marcheurs qui penseraient que ces péroraisons creuses seraient de nature à appuyer leur action concrète, nous donnerons ce conseil emprunté justement (après correction), aux thèses si mal fagotées du Marquis :

« Vous savez maintenant comment faire pour faire perdre toute [] pertinence à vos idées. »

L’original étant :

« Vous savez maintenant comment faire pour perdre toute la pertinence de vos idées. »

     L’anonymat ne tue pas, mais une bonne dose de ridicule prétentieux sous le voile pudique de l’anonymat, ce mal endémique qui sévit sur facebook, il est des fois où ça ne pardonne pas. Nous venons d’en identifier un cas !

     Une distanciation prudente s’impose donc ! 

 

Chamoy-City, le Marquis fait monter les blocs.jpg

Chamoy-City, le Marquis fait monter les blocs.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30 juin 2020 (J+4213 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
23 juin 2020 2 23 /06 /juin /2020 08:43

CHARMOY-CITY : LE MARQUIS POURSUIVI PAR LA POLICE… DES CARACTÈRES - du 23 juin 2020 (J+4206 après le vote négatif fondateur)

     

     Nous avions vu hier comment un commentaire innocent, mais non sans fautes, avait déclenché récemment chez notre Marquis une nouvelle crise d’urticaire !  

CHARMOY-CITY : CHANTECLER, ALLUMEUR DE RÉVERBÈRE ? - du 22 juin 2020

    Vous avouerez que la campagne n’est pas proprement passionnante. Et voilà qu’à présent une bande de jeunes (et moins jeunes) thuriféraires dynamiques chantent les louanges de leur leader charismatique, et laissant le programme au placard, nous  promettent une nouvelle mentalité !

   Non ! Je vous le garantis, ce culte n’est pas à confondre avec celui que célèbrent les sectateurs du Marquis !

       Célébrer le culte du Marquis, un culte adapté au pseudo sulfureux qu’il a choisi, c’est l’affaire de Chantecler. Sur un mode très sadien, Chantecler avait provoqué en février dernier, une première crise d’urticaire littéraire sous la forme d’une défense et illustration du pseudo !

      Aujourd’hui votre serviteur, « bloggeur hyper-obsédé » (merci Marquis !),  fait en toute libéralité la promotion gratuite de ce texte canonique du Marquis, post diffusé le 14 février 2020 sur sa page facebook :

 

« MARQUIS NE SORT PAS DU MAQUIS !

 

Pour faire suite à ce titre transformé, du 12 février dernier par un bloggeur hyper-obsédé, nous voici plongés dans l’obscurité du « pseudonymat ».

 

Mais que diable ! Pourquoi s’exprimer au travers un pseudonyme ?

 

 En fait, tout dépend des motivations.

 Si nous excluons toutes les visées malsaines, telles les insultes ou le harcèlement, celui-ci a l’avantage de vous plonger à la fois dans un espace de liberté et de sécurité.

 S’il permet plus de liberté d'expression et surtout beaucoup moins d'autocensure, il assure également de pouvoir témoigner sans craindre des répercussions sur sa vie privée ou professionnelle.

 

Qui mettrait son véritable nom sur un site de rencontres ?

 

Mais passé outre ces propos, le plus important reste avant tout le débat.

 

Ainsi prétexter l’anonymat pour réfuter tout dialogue avec un pseudonyme est une occasion inespérée pour masquer à son tour son incapacité intellectuelle d’argumenter.

 (Le greffon du cœur de région se reconnaîtra)

 

Que vous vous appelez Fabrice, Jacques ou Donatien, ce n’est uniquement que le débat qui importe.

 Le nom ne sert que de cible aux opposants de la liberté d’expression et de l’évolution intellectuelle ».

   

     Chacun (e) jugera, selon ses critères, de la pertinence du propos qui tentait de répondre à notre article du 12 février dernier.

CHARMOY-CITY : MARQUIS, SORS DU MAQUIS !  - du 12 février 2020

    Ne soyons cependant pas trop sévère, faisons preuve de largeur d’idées. Après tout, les temps et les mentalités  changent et entre un « site de rencontres » et une campagne électorale il n’y a peut-être qu’un pas !

    Avec Claudi, aujourd’hui, découvrez Justine, qui s’y entend en matière d’obsessions, et le « bloggeur hyper-obsédé ». La police des caractères s’est déjà saisie de l’affaire !

 

Charmoy-City, Justine et le bloggeur hyper-obsédé.jpg

Charmoy-City, Justine et le bloggeur hyper-obsédé.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, du 23 juin 2020 (J+4206 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 07:22

CHARMOY-CITY, UN REVITALOLOGUE POSTULANT, AUTANT QUE VIRULENT, VEUT GUÉRIR NOTRE BONNE VILLE - du 4 juin  2020 (J+4187 après le vote négatif fondateur)

   Un petit mot pour commencer : Plus encline à la satire qu’au passage de pommade et au sourire commercial, notre rédaction souhaite adresser néanmoins un cordial salut à Monsieur P.F., qui, hier, du fond de la tourbière forestière, nous envoyait par son courageux, autant que judicieux, commentaire une bouffée d’air bien salutaire.

    Passons, à présent, à notre sujet du jour, médical comme il se doit en ces temps de « guerre » sanitaire.

   Nous avons appris depuis déjà quelques mois que le Docteur Raoul, revitalologue diplômé de la Faculté de Vesoul, s’était enfin résolu à jouir d’une retraite bien méritée.

CHARMOY-CITY : L’ART D’ÊTRE GRAND-PÈRE, TOUT UN PROGRAMME ! - du 20 NOVEMBRE  2019

   Le Docteur Coivil, sauveur autoproclamé de notre bonne ville, dont il est par ailleurs résident, est depuis longtemps sur les rangs pour le remplacement. « Entre clairon et carillon », il compte les jours et à présent  les heures.

AUXONNE : DEUX SOUVENIRS DES ARNOULPH ENTRE CLAIRON ET CARILLON- du 24 février  2020

   Ardent promoteur de l’ « union communale », il en défendit le principe dans un article du 6 avril dernier, publié dans Hebdo 39. Une page de lecture opportune (des méchants diront opportuniste) dans ce triste, bien qu’ensoleillé, mois d’avril à ne pas mettre un poisson dehors !!

CHARMOY-CITY : VERS UNE LISTE UNIQUE  D’ « UNION COMMUNALE » POUR LE « JOUR D’APRÈS »- du 15 avril 2020

   Depuis ce temps d’ « union », de l’eau a coulé sous les ponts et des nez sous les masques. Enfin, le deuxième tour déconfiné a fini par pointer son nez. !

   Voici venu le temps des fusions et des effusions !

CHARMOY-CITY : FUSIONS ET EFFUSIONS DANS LES BRANCHES DU CHÊNE ÉLECTORAL - du 1er juin 2020

    À propos de fusion, la page facebook du dynamique Docteur Coivil affichait, il y a peu, une réprobation indignée à l’encontre de ses concurrents. Et un diagnostic d’enfer à propos du jeune marié de la Cité Dampierre.

     Qui sait ? La tentative de fusion ratée, en 2014, avec un cher Confrère de la Faculté, et les désordres inflammatoires qui s’ensuivirent, ont peut-être rendu le Docteur Coivil définitivement allergique aux greffes de toutes sortes !!! Avec ou sans chloroquine comme dirait certaine rouquine (c’est pour la rime !)

CHARMOY-CITY : LE DOCTEUR  RATTÈLERA-T-IL POUR MARS 2020 ? (3)  -  du 9 août 2019     

    Concomitamment au diagnostic d’enfer du Docteur Coivil,  sous les frondaisons de notre forêt-poumon, dans  l’annexe forestière de La Feuillée, son infirmier de service entamait le traitement de choc du Père Duchesne et autres massacres à la tronçonneuse. Il est bien clair, à présent, que l’ « union communale » est passée à la trappe ! Quelle farce !

    Ressortissant à cette même nébuleuse facebookine servant la soupe, dans l’arrière-boutique, au bon Docteur Coivil, Alain Proviste pense déjà à 2026….

    Claudi vous présente le Docteur Coivil, Chef de Clinique pressenti, résidant dans notre bonne ville et pressé de la servir avec passion, exhibant, dans sa future salle d’opérations,  un terrible diagnostic post-nuptial !

 

FLASH DERNIÈRE (08h15)

     L’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, lâchant la tronçonneuse (sans doute sur le conseil de son Chef de Clinique) est reparti fouiner dans les rayons de la BN. Il en a ressorti un vieux plan qui n’est pas de campagne, mais que quelques gogos ne manqueront pas néanmoins de liker !

 

CHARMOY-CITY, UN REVITALOLOGUE POSTULANT, AUTANT QUE VIRULENT, VEUT GUÉRIR NOTRE BONNE VILLE - du 4 juin  2020 (J+4187 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 4 juin 2020 (J+4187après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 08:07

CHARMOY-CITY : ILS (ELLES) VEULENT UN CENTRE DE COCOONING !!! - du 19 février  2020 (J+4081 après le vote négatif fondateur)

   Bonnes gens oyez les nouvelles de la campagne belle !!!

   Une liste very british (non, ce n’est pas celle de Monsieur Langlois !) et qui de toutes les nouveautés s’entiche, vous proposait récemment un centre de coworking.

CHARMOY-CITY : LANGLOIS TIRE SA RÉVÉRENCE À L’ANGLAISE - du 12 NOVEMBRE  2019

      Une page facebook, en mal d’inspiration, et très proche de cette liste, vous sondait récemment à propos de l’opportunité d’un débat …. La sonde a dû rester coincée ! Ouille !

      On a pêché un silure dans la Saône, mais à la différence d’Alain Proviste, il ne portait pas de cravate, et a déclaré ne pas être candidat aux municipales.

       Une petite torpille fort poussive et qu’un silure pourrait avaler sans danger est heureuse car elle vient de pêcher un papier ! Mais quelle abeille l’a piquée ?!

      De tant de nouvelles passionnantes, les Charmoysien(ne)s sont fatigué(e)s. Ils baillent à se décrocher la mâchoire quand d’autres rament pour décrocher un mandat.

     Plutôt qu’un centre de coworking, les Charmoysien(ne)s fatigué(e)s et qui n’arrêtent pas de bailler quand d’autres battent la campagne nuit et jour, veulent un centre de cocooning !

     Surprenant et surtout vite écrit, on fera mieux la prochaine fois !  Promis !

 

FLASH DERNIÈRE

      Notre liste  coworking se lance à présent dans l’installation de restaurants !

    Installation de restaurants ?  Localement, c’est évident mon cher Watson ! À Auxonne ! C’est rassurant ces restaurants !

 

LA CARTE POSTALE DU DESSERT

      Une autre liste, sur le coup de midi, nous joue l’atout « locavor »

Carte postale des vieux marchés qu’on nous ressert sans sourciller ! Les vieux marchés c’est hyper, surtout en période électorale.

Charmoy-City, municipales, vox populi, vox dei.jpg

Charmoy-City, municipales, vox populi, vox dei.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 février 2020 (J+4081 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
15 février 2020 6 15 /02 /février /2020 08:35

SAINT-VALENTIN PARISIENNE, PLUS GRIVOISE QUE GLAMOUR  - du 15 février 2020 (J+4077 après le vote négatif fondateur)

    Vous avouerez que Chantecler s’était fendu hier, d’un superbe article.

SAINT-VALENTIN : À TOUS LES AMANTS, DE VÉRONE À AUXONNE - du 14 février 2020

     En l’écrivant avant-hier, je ne soupçonnais pas ce pitoyable couac qui devait perturber le concert de la campagne parisienne….

    Oui, quoi qu’on en pense, à Paris chez les bobos montparnos, on est aussi en pleine campagne !! Et l’on peut même s’y retrouver dans les choux !

    Trêve de plaisanterie, tout cela est affligeant, et l'on se demande bien parfois si nos politiques ont la tête sur les épaules !

   Nous n’irons pas jusqu’à leur conseiller la lecture des œuvres de la Comtesse de Ségur tout imprégnée de moraline, mais quand même !

     Ce genre de lecture, en dépit de son caractère désuet et sentencieux, devait au moins inculquer aux enfants chéris de la bonne bourgeoisie de province une certaine prudence…

    Il n’est donc pas certain que le malheureux protagoniste du scoop de cette fin de semaine ait tété dans sa prime jeunesse le sein littéraire de la cruelle Comtesse.

       Ajoutons qu’en matière de réserve et de prudence élémentaire, certain ouvrage collectif édifiant de sa coruscante supporter du 14ème arrondissement, intitulé Lettres à mon utérus, pour peu qu’il l’ait feuilleté, n’était peut-être pas vraiment de nature à lui en inspirer.

    Et ce, même si la couverture dudit ouvrage est dans les tons de cette légendaire  Bibliothèque rose qui fit la gloire de la Comtesse de Ségur, et la fortune de son éditeur Hachette.

    

Trésors de la bibliothèque rose d'hier... et d'aujourd'hui.jpg

Trésors de la bibliothèque rose d'hier... et d'aujourd'hui.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 février 2020 (J+4077 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
12 février 2020 3 12 /02 /février /2020 09:55

CHARMOY-CITY : MARQUIS, SORS DU MAQUIS !  - du 12 février 2020 (J+4074 après le vote négatif fondateur)

    Ce matin Auxonne Info - Actus & Débats publiait le bilan nominatif détaillé de la composition des trois listes en lice pour les municipales.

    Dans la foulée, sous le couvert de l’anonymat et d’une objectivité revendiquée (« Que pouvons-nous constater objectivement ? ») notre Marquis émettait un avis sur chacune de ces listes. C’est son droit.

    Il est facile derrière un masque de distribuer piques ou lauriers. Chacun reconnaîtra d’ailleurs vers qui vont les piques et vers qui vont les lauriers pas toujours mérités !

   Si son modèle le Divin Marquis affectionnait la « philosophie dans le boudoir », notre présent Marquis pratique la politique à travers le judas !

    Qui plus est, notre Marquis déclarait dernièrement n’être « présent sur aucune liste électorale du fait que je suis inéligible »

CHARMOY-CITY : LA VOIX DES CHÊNES - du 05 février 2020

      D’où vient alors, à notre Marquis, cette passion pour les présentes élections ?!

    Bas le masque, Monsieur le Marquis !!! Cessez de nous enfumer sous le masque et au nom d’une prétendue objectivité. Ou alors rejoignez le Carnaval, le seul vrai lieu d’expression sous le masque !

CHARMOY-CITY  SÉCURITAIRE : BAS LES MASQUES !! - du 15 Janvier  2020

   Claudi a trouvé dans ses cartons une image qu’il offre au Marquis. Le Marquis distribue des bons points, Chantecler peut bien lui offrir une image !!!

 

 

N.B.

   Le Bien Public publie ce matin un article intitulé « AUXONNE Élections Jacques-François Coiquil dévoile sa liste »

   On notera que si un paragraphe de l’article est intitulé « pas d’étiquette », la liste est néanmoins conduite,  toujours selon l’article, sous la houlette de « l’animateur du comité local La république en marche ».

    Et la tête de liste de poursuivre sans complexe : « C’est un grand rassemblement républicain. Il n’y a pas besoin d’étiquette politique pour Auxonne »

    Les étiquettes, c’est sans doute pour les autres…

    Conclusion : ça marche, voilà « un grand rassemblement républicain » qui n’a « pas besoin d’étiquette » sous la houlette de « l’animateur du comité local La république en marche », leur premier de cordée selon la tradition des grimpeurs macroniens.

 

FLASH DERNIÈRE (13h00)

     Pour boucher celui de son actualité,  Auxonne Info - Actus & Débats vient de trouver un trou…dans la piste de skate-board.

     Le chanteur Dranem (1869-1935) faisait beaucoup plus fort quand il chantait Le trou de mon quai  (1928) !

    Un trou de mon quai, ça  doit pourtant bien se trouver sur les bords de Saône, paradis des marchés nocturnes et de la guinguette bientôt « pérennisée » à perpète !

   

 

Charmoy-City, les pseudo-marquis je les botte dit le chat !.jpg

Charmoy-City, les pseudo-marquis je les botte dit le chat !.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, du 12 février 2020 (J+4074 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
16 janvier 2020 4 16 /01 /janvier /2020 02:00

CHARMOY-CITY :  LE SALON  DE LA VIDÉOSURVEILLANCE  BAT SON PLEIN  -  du 16 Janvier  2020(J+4047 après le vote négatif fondateur)

      Nous serons brefs et discrets aujourd’hui, car bientôt, tous les murs de Charmoy-City auront des yeux et des oreilles !

     Rappelons simplement notre article d’hier

CHARMOY-CITY  SÉCURITAIRE : BAS LES MASQUES !! - du 15 Janvier  2020

     Claudi n’est pas candidat, dommage !  Car il a trouvé l’œil magique plus performant qui gagne !

 

FLASH DERNIÈRE

    Ce matin Auxonne Info - Actus & Débats nous démontre encore une fois que la crotte de chien reste encore le thème de débat le plus prisé des cercles civiques charmoysiens.

    La crotte de chien, pour les gens qui marchent tête baissée dans le champ de mines molles glissantes canin….

   Et bien entendu, les cheminées pour les Gaulois sans casque qui, craignant qu’une tuile leur tombe sur la tête ont toujours le nez levé.

ALBUM « CHEMINÉES DE CHARMOY-CITY »

    Une question se pose pour conclure : sera-t-il moins dur de cheminer à Charmoy-City sous l’œil des super caméras Vidocq 2020 ??

    Pour l’heure « À deux mois du premier tour, les trois listes avancent leurs pions » titre ce matin Le Bien Public sur une pleine page illustrée par trois photos d’archives …

    Ce qui démontre bien qu’à Charmoy-City, en dépit des crottes de chien et des cheminées, il est tout de même permis d’avancer !

Charmoy-City la campagne des caméras bat son plein.jpg

Charmoy-City la campagne des caméras bat son plein.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 janvier 2020 (J+4047 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
15 janvier 2020 3 15 /01 /janvier /2020 10:51

CHARMOY-CITY  SÉCURITAIRE : BAS LES MASQUES !! - du 15 Janvier  2020(J+4046 après le vote négatif fondateur)

    En écho aux préoccupations sécuritaires de certains de nos concitoyens, nous évoquions hier, cum grano salis,  les rondes de nuit

CHARMOY-CITY : OSEZ LES RONDES DE NUIT ! - du 14 Janvier  2020

    Notre article a connu un franc succès.

    Aujourd’hui, certaine police secrète nous en remet une couche et s’exprime sous le masque des pseudos !

    Chantecler le coq, qui aime bien qu’il fasse clair, n’apprécie pas les vidocqs en toc !

    Claudi préconise aux masques d’aller se faire voir ailleurs ! Une campagne digne de ce nom n’est pas un bal masqué !

     Bas les masques !

Charmoy-City, porte de la campagne, bas les masques.jpg

Charmoy-City, porte de la campagne, bas les masques.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 janvier 2020 (J+4046 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
14 janvier 2020 2 14 /01 /janvier /2020 10:25

CHARMOY-CITY : OSEZ LES RONDES DE NUIT ! - du 14 Janvier  2020 (J+4045 après le vote négatif fondateur)

     Ce matin les réseaux sociaux locaux, mon coco, sont résolument sé-cu-ri-taires !

       De multiples dangers rôdent dans l’ombre menaçant l’honnête citoyen(ne). Alors il faut faire quelque chose !!!

       Pourquoi ne pas s’inspirer de Rembrandt et de sa célèbre Ronde de nuit mettant en scène

la compagnie de la milice bourgeoise des mousquetaires d'Amsterdam.

       Une milice bourgeoise à Charmoy-City ! Pourquoi pas ? Osez les rondes de nuit !

       Reste à écrire le manuel de cette charmante compagnie….

       On nous rétorquera qu’il existe déjà ! Pas possible ?! Eh bien oui !

       On nous signale, qu’il y a une dizaine d’années, Madame Marlène Schiappa publiait, ça ne s’invente pas : Osez…l’amour des rondes.

       Outre que l’ouvrage est devenu, comme d’autres plus récemment, très difficile à trouver, nous rétorquerons, pour l’avoir parcouru, qu’il ne semble pas vraiment adapté à l’instruction appropriée d’une honnête milice bourgeoise appelée à opérer des rondes de nuit !

Sécurité à Charmoy-City, osez les rondes de nuit.jpg

Sécurité à Charmoy-City, osez les rondes de nuit.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 janvier 2020 (J+4045 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
16 octobre 2019 3 16 /10 /octobre /2019 09:45

CHARMOY-CITY, REVITALOLOGUE, MAIS PAS BOBOLOGUE  - du 16 OCTOBRE  2019 (J+3952 après le vote négatif fondateur)

    

    Dans notre article d’hier, nous avions relevé et souligné cette phrase de l’édilitaire Édito :   « J’ai remarqué que vous qui n’étiez pas bobo, m’apportiez votre aide, à votre façon, j’ai beaucoup apprécié votre soutien, même et surtout s’il était discret. C’est aussi et surtout pour vous que je travaille. »

   Nous en concluions : « Autrement dit, notre maire est clivant : il y a les bobos et les non-bobos »

CHARMOY-CITY : « BIEN BRAIRE ET LAISSER FAIRE » (1) - du 15 OCTOBRE  2019

       Nous avions aussi noté à propos des commentaires à attendre sur la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats après sa présentation sans indulgence du dernier Inf’Auxonne n°66 :

     « On se réjouit déjà de cette moisson d’opinions à foison dont nous ne manquerons pas de recueillir quelques échantillons du cru, bien entendu, « dans leur jus ». »

     Au bout du compte, pas de foison à l’horizon. Du peu (il y a peu de courageux) mais du bon !

    Au tableau d’honneur de Chantecler, nous avons retenu ce commentaire fort pertinent que nous publions littéralement in extenso, et dont nous préservons l’anonymat de l’auteur :

 

 

     « Ne connaissant pas particulièrement le terme de « bobo (Bourgeois-Bohême)», j’ai été me renseigner sur sa définition.

En résumé, si j’ai bien compris, cela désigne une personne plutôt cultivé, ayant des ressources financières sans qu’elles soient faramineuses et qui a une reconnaissance sociale qui l’incite à voter « à gauche » (si cela peut encore dire quelque chose).

Bref, dans mon esprit limité, cela voudrait dire en somme, une personne qui se serait donné les moyens de réussir dans la vie, qui paie sûrement beaucoup d’impôts et qui, dans un esprit ouvert, pense à son prochain.

C’est alors là que je me pose la question. Quelle connotation négative peut donc avoir ce qualificatif de « bobo » ?

Dans cet éditorial, je noterai pour ma part une phrase qui m’a tout particulièrement interloqué :

« … C’est aussi et surtout pour vous que je travaille… ». (En parlant des « non-bobos).

Je pensais qu’un élu devait être l’élu de tous ses administrés et devait travailler pour le bien de tous, sans distinction.

Mais je pense surtout que cette vision n’est pas digne et surtout irrespectueuse des personnes, qui grâce à leurs efforts, permettent à nous tous et nous toutes de vivre un peu mieux notre quotidien. »

  

     Claudi, de son côté, s’est souvenu du Docteur Raoul, revitalologue diplômé de la Faculté de Vesoul, pour illustrer le propos !

 

Charmoy -City, revitalologue mais pas bobologue

Charmoy -City, revitalologue mais pas bobologue

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 octobre 2019 (J+3955 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur