Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 07:31

AVEC KOPABANA-CLUB, VOS NUITS SERONT PLUS BELLES À DÉCIBELS-SUR-SAÔNE du 07 juillet 2017 (J+3124 après le vote négatif fondateur)

    Dans nos belles campagnes, il paraît qu’il y a de plus en plus de vieux grincheux qui se plaignent du cri matinal du coq et particulièrement du Coq Chantecler, le héros d’Edmond Rostand qui « chante clair, afin qu’il fasse clair » !

    Il paraît même encore, qu’il y a dans nos villages, des mal lunés qui voudraient faire taire le son des cloches. Avouez que tout ça, c’est bien moche ! Dans notre beau pays en marche, modèle d’humanisme, il y a quelque chose qui cloche !

      Ces grincheux et ces mal lunés rêvent d’envoyer le coq au vin et les cloches au fondeur. Plus de coq, plus de cloches, plus de cocorico et plus de ding-dong pour nous dire l’heure ! Quel grand malheur !

     À Décibels-sur-Saône, on n’a pas ce problème, la cloche se tait la nuit et si le coq Chantecler chante dressé sur le grand tas de fumier, c’est sur overblog, ça risque pas de réveiller les bouledogues ! Et surtout pas le meunier qui dort !

https://www.youtube.com/watch?v=Pc5sKezQi0I

     Il paraît pourtant que samedi dernier, à Décibels-sur-Saône, des touristes effarés se sont dressés, sur leur couche, épouvantés ! Ils entendaient les murs trembler, par les basses boumboumés !

CHARMOY-CITY : QUAND LE MARCHÉ NOCTURNE AUX DÉCIBELS BAT SON PLEIN SOUS LES HALLES- du 02 juillet 2017

       Non, ne prend pas peur voyageur ! Non, la terre ne tremble pas voyageur ! De Kopakabana-Club c’est l’heure ! Debout les damnés de la terre, boum-boum ! La raison tonne en son cratère, boum-boum ! C’est la mousse finale, boum-boum-badaboum !

     Pousse le bouton de ton ampli mon kiki et fais bien mousser les manettes, il faut surtout qu’ils entendent bien que tu fais ta fête ! La nuit est décibelle, un vrai régal pour les oreilles !

     La revitalisation touristique est en marche à Décibels-sur-Saône ! Qu’on se le dise ! Gentil touriste, tu passes une nuit à Décibels-sur-Saône, et te voilà bon pour le Sonotone (Non, pas l’Auxonnotone grand-père !) et les cernes sous les yeux !

     Si t’en a pas pris plein les yeux au musée, t’en prendras au moins plein les oreilles dans ta chambre ! À une plombe du matin, boum-boum,  ça réveille ! Pour le sommeil réparateur, boum-boum,  c’est une merveille !

    Quoi ? T’es pas contente la vieille ? Alors, tu s’ras jamais Miss Décibelle ! Miss Décibelle, la piou belle, qui s’trémousse dans la bonne mousse !

    T’es qu’une empêcheuse d’amplifier à fond, la vieille ! C’est pas vrai qu’tu comptais roupiller pendant qu’nous on s’défonçait les tympans pour animer le centre-bourg boum-boum ! Un devoir civique vraiment très urgent et un passe-temps très amusant boum-boum pan-pan !

   Dis, t’aimes pas la bonne culture la vieille ? Une soirée mousse, avec une bonne bière, tu crois pas qu’ça vaut bien Wagner et surtout qu’c’est bien moins cher ! Alors rengaine ta rengaine la vieille et arrête de nous saoûler !

       Nous, on est là pour s’amuser ! Alors, basta la vieille ! Arrête ton char et dis plutôt merci à Kopakabana-Club le promoteur patenté du tapage nocturne subventionné dans notre belle cité !

   Claudi l’a bien compris et les gens sensés avec lui, les gentils petits lapins du CMJ bien sages n’apprécient pas ce bruit pour rien, tout ce tapage (nocturne subventionné) qui pourrait nuire à leur image.

      Claudi pense même que les gentils petits lapins du CMJ sont en rogne et en verve et qu’ils pourraient bientôt déposer en grande pompe (à mousse) une gerbe en mémoire des blessés et des mutilés des oreilles de la soirée-mousse du 1er juillet !

    C’est que, c’est bien connu, selon l’éthique des petits lapins, on ne touche pas aux oreilles. Car les oreilles, c’est sacré ! Alors, capito gros, c’est plus le moment de nous les casser !

Dernière minute : Nos gentils zanimateurs n’auront pas moussé en vain ! Champagne ! Décibels-sur-Saône vient de se voir remettre le prix du Challenge de la commune la plus mousseuse et tapageuse du département dans la catégorie 3000 à 9000 habitants ! Encore un grand bravo pour nos gentils zanimateurs de Kopakabana-Club, le promoteur patenté du tapage nocturne subventionné dans notre belle cité ! 

https://www.youtube.com/watch?v=N9S4kYhVCrg

Avec Kopakabana Club,  vos nuits seront plus  belles à Décibels-sur-Saône

Avec Kopakabana Club, vos nuits seront plus belles à Décibels-sur-Saône

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 07  juillet 2017 (J+3124 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

    

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 10:20

CHARMOY-CITY : QUAND LE MARCHÉ NOCTURNE AUX DÉCIBELS BAT SON PLEIN SOUS LES HALLES- du 02 juillet 2017 (J+3119 après le vote négatif fondateur)

    Décidément la revitalisation sonore est en marche à Charmoy-City ! Point besoin de tendre l’oreille pour s’en rendre compte !

     À Charmoy-City sous les vénérables Halles, les étals se font rares mais les décibels s’étalent !

CHARMOY-CITY : L’IMAGE DES VIEUX MARCHÉS, UNE PERMANENCE… - du 28 juin 2017

    Oui, hélas ! Les étals se font rares sous les vénérables Halles, mais les décibels s’étalent  À leur aise, et avec la bénédiction municipale… Non ! Pas la bénédiction nuptiale grand-père !

     C’est vrai qu’avec tout ce boucan sous les Halles, avec tout ce tapage nocturne subventionné, ton sonotone, grand-père, c’est pas étonnant qu’il déconne !

CHARMOY-CITY : CETTE ANNÉE, AU CŒUR DU BOURG, LA FÊTE DES VOISINS ÉTAIT DÉCIBELLE ! - du 23 mai 2017

      Oui, grand-père, on connaissait déjà les bésicles glissantes, bonjour à présent au sonotone déconnant ! Ça vaut pas les arts florissants, mais sacrebleu, mon vieux, que c’est bandant !

      T’es mal entendant ? C’est pas grave, le bel Emmanuel nous a promis l’optique et l’auditif remboursés à 100 %. Les yeux et les oreilles !

     Et puis, à Charmoy-City, on n’est jamais à court d’idées. Charmoy-City c’est le think tank du Val-de-Saône ! Non pas le Big-Bang, grand-père, t’as encore rien compris ! Un think tank ! Un lieu béni où souffle l’esprit et où des gens pleins d’idées savent faire mousser les décibels avec la bénédiction municipale !

     Faites mousser les décibels en neige avant d’incorporer la purée d’oignons. Voilà un plat local choisi pour le touriste de passage… avant une  bonne nuit d’insomnie ! Encore un qu’on ne reverra plus ! Mais qui sait ? Peut-être qu’un jour il reviendra, à l’Hôtel du Charmoy !

PRÉEMPTEZ DÈS MAINTENANT  VOTRE CHAMBRE À L’HÔTEL DU CHARMOY ! - du 12 décembre 2016

N.B. : Les gens qui n’aiment pas qu’on leur casse les oreilles (avec la bénédiction municipale)  apprécieront cette observation judicieuse de madame Claire BOUCHIN dans le Livre d’or du Carnaval d’Auxonne : « De nos jours, quand on sait que le risque auditif est lié à l’intensité de l’exposition sonore, il est déplacé de faire subir de tels niveaux lors de parade ».

   Ajoutons : et encore plus déplacé d’imposer un tel tapage nocturne subventionné à tout un quartier !

 

 

A Charmoy-City, nos nuits sont si belles

A Charmoy-City, nos nuits sont si belles

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 02 juillet 2017 (J+3119 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 07:46

CHARMOY-CITY : CETTE ANNÉE, AU CŒUR DU BOURG, LA FÊTE DES VOISINS ÉTAIT DÉCIBELLE ! - du 23 mai 2017 (J+3079 après le vote négatif fondateur)

Inf’Auxonne, organe d’information officiel de la municipalité charmoysienne annonçait dans son numéro 56 d’avril dernier, en page 7 : « La fête des voisins a été mise en place dans le but de lutter contre l’individualisme et la solitude dans les villes. […] Ce jour-là les voisins se rencontrent et partagent un repas. Musique et danse pourront agrémenter largement cette fête. Si vous souhaitez organiser une fête des voisins, n’hésitez pas à consulter votre mairie, qui est adhérente à l’association « Immeubles en fête », ce qui lui permet de vous apporter une aide matérielle pour organiser votre fête […] »

En résumé « La fête des voisins » est donc une fête prophylactique, populaire et conviviale totalement informelle et spontanée, avec toutefois une petite pincée d’encadrement municipal !

Le Procès-verbal du Conseil municipal du 7 novembre 2016 précise d’ailleurs en page 23, par la voix de Monsieur le Maire que cette tâche incombe plus particulièrement, parmi tant d’autres tâches, à la 2ème adjointe. La lecture attentive de l'extrait du PV ci-dessous vous le confirmera :

« Le rôle de la 2ème adjointe.

En résumé les objectifs vont être de penser « intergénérationnel » avec les partenaires locaux. Ce n’est pas nécessairement de faire soi-même. Il s’agit d’aider ceux qui ont besoin, faire participer, impliquer, améliorer la qualité de vie quotidienne de chacun et construire pour l’avenir un projet de ville solidaire. Ce que j’appelle « Auxonne Vie quotidienne » pour raccourcir le terme coordonnera avec des partenaires, des actions de sensibilisation, de prévention auprès des Auxonnais, notamment, quelques éléments, mais ce n’est pas limitatif, je passe tous les détails, l’alimentation, les vaccinations, les premiers secours – il y a des spécialistes, ça peut être la santé bucco-dentaire, ça peut être la santé la prévention des cancers, et c’est aussi l’interlocuteur privilégié auprès des personnes handicapées, dont on aura prochainement une commission sur le handicap. C’est aussi des informations pour améliorer la vie quotidienne des habitants. [N.D.L.R. : suit un inventaire d’une dizaine de lignes, dont nous vous ferons grâce, concernant : les changements de fenêtres, les déménagements, les vide-maisons, la surveillance, les problèmes de voisinage…]. Il peut y avoir aussi des choses plus ponctuelles comme la fête des voisins, l’accueil des nouveaux habitants lors d’une soirée…»

La rumeur publique semble indiquer que la cuvée locale 2017 de la fête conviviale et spontanée des voisins n’aurait pas été le cru du siècle, tant le nombre de participants que par l’audience et l’accueil populaire. À ce jour, la PQL, n’a toujours pas rendu compte de l’« évènement ».

Attendons toutefois, avant de juger hâtivement, de lire à ce propos le compte-rendu officiel que ne manquera pas de publier le prochain Inf’Auxonne. Ne serait-ce que pour réparer l’absence curieuse autant qu’inhabituelle d’informations sur la Fête des voisins 2016 dans les numéros d’Inf’Auxonne de l’année dernière.

Pourtant, dans le même temps, la PQL s’était révélée prolixe à propos de l’évènement. Le Bien Public du 30 mai 2016 publiait ainsi une demi-page titrée « AUXONNE LOISIRS Des voisins qui savent faire la fête »

Remarquons que l’article concluait bizarrement : « Quant au centre-ville, le calme régnait en maître ».

Chantecler n’avait pas manqué non plus de commenter l’évènement.

UN PETIT RIEN QUI FERA BEAUCOUP - du 30 MAI 2016

Si l’article du Bien Public du 30 mai 2016 concluait bizarrement : « Quant au centre-ville, le calme régnait en maître », on peut assurer qu’il n’en aura pas été de même cette année car, pour le coup, la Fête des voisins aura fait au sens propre beaucoup de bruit dans Landerneau et bien du tintouin sous les Halles.

Des tambourinaires au crépuscule pour saluer le coucher du soleil, ça c’est parfait ! Bonaparte sur son socle, a dû se croire à Marengo et, du coup, chercher son chapeau !

« QUAND ON NE CHERCHE PAS LE CHAPEAU, ON LIT LES JOURNAUX » - du 05 Septembre 2016

Mais la sono et les rengaines jusqu’au cœur de la nuit, ça c’est une autre affaire ! Passe encore pour le 14 juillet, fête nationale !

Pour les vrais voisins qui habitent le quartier, ceux qui ne sont pas les voisins de circonstance d’un jour et autres élus en représentation,, et qui auraient voulu dormir après minuit, la Fête des voisins, décibelle cette année, a bien failli tourner au vrai « problème de voisinage » ! Mais comme semble l’indiquer, ci-dessus, l’inventaire de Monsieur le Maire : les « problèmes de voisinage » ne sont-ils pas, eux aussi, du ressort de la 2ème adjointe ?

Conséquence heureuse, autant qu’imprévue, de la manœuvre : un concours de Boules QUIES en nocturne s’est donc déroulé impromptu sur les oreillers du quartier : VOI ZIN ZIN DZIM BOUM BOUM BADABOUM !!

VOI ZIN ZIN DZIM BOUM BOUM BADABOUM

VOI ZIN ZIN DZIM BOUM BOUM BADABOUM

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 mai 2017 (J+3079 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 11:42

OPTIQUE, AUDITIF ET DENTAIRE - du 4 MAI 2017 (J+3060 après le vote négatif fondateur)

Optique, auditif et dentaire remboursés à 100% telle est sans doute la mesure la moins contestable du programme d’Emmanuel Macron.

LE TUBE DE LA SEMAINE : "MARINE EST LÀ" - du 1er MAI 2017

Envisagé sous cet angle des prothèses en tout genre, le « débat » télévisé d’hier soir a donné raison au candidat d’ « En marche » en matière de prothèse auditive notamment.

Dans ce dialogue de sourds affligeant, la candidate FN a révélé en effet une presbyacousie sévère nécessitant un appareillage, mais il est vrai qu’elle se déclare contre les appareils et le système.

Côté dentaire, au contraire tout va bien, tant pour le jeune loup que pour sa protagoniste ! Ça mord ! Ça mord tellement qu’on aurait presque envie d’aller à la pêche.

Et les lunettes alors ? Les candidats n’en portaient pas hier soir. Pas d’œillades non plus entre Marine et Emmanuel et pour cause (la cause du peuple !) : selon Marine, Emmanuel en pincerait pour Madame Merkel !

Pas d’œillades du tout, donc, entre Marine et Emmanuel. Il est vrai que faire des œillades avec des œillères, c’est pas facile !

De cette empoignade électorale, on sort le cœur tout chaviré et à l’heure où le cœur artificiel en est à son bilan on se dit que, s’il nous lève souvent le cœur, notre paysage politique en manque terriblement.

Entre rictus et technocratie, le cœur ne bat plus dans ces débats ! En tout cas, il ne bat plus à gauche ! On en viendrait presque à regretter Giscard et son « monopole du cœur », mais tout ça c’est bien loin !

Le bulletin de vote, comme le bulletin de santé, risque donc d’être un peu pâle !

Optique, auditif et dentaire

Optique, auditif et dentaire

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 4 mai 2017 (J+3060 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 08:04

CHARMOY-CITY : UN LABEL À NE PAS OUBLIER - du 25 mars 2017 (J+3020 après le vote négatif fondateur)

Depuis quelques jours, la presse locale et les sites municipaux ne tarissent pas sur des remises de label de la CCI à des commerces auxonnais.

SEPT LABELS (PLUS UN) POUR « LA BELLE ENDORMIE » - du 20 mars 2017

Chantecler de son côté n’avait d’ailleurs pas manqué de féliciter de vive voix, et les yeux dans les yeux, 4 d’entre eux – ceux/celles qu’il connaît le mieux – et ce, sans tapage médiatique avec humour, réalisme et discrétion.

Aujourd’hui, constatant le battage médiatique indécent des nouveaux amis du petit commerce, dont nombre furent des partisans acharnés du projet d’hypermarché Leclerc, Chantecler apporte sa note personnelle au concert d’élus et d’éloges pour féliciter les heureux lauréats.

La chose est claire, des officiels, dont la plupart n’ont qu’un rapport très lointain avec l’attribution de ce label, ont montré récemment une propension franchement appuyée à poser pour la photo aux côtés de « nos petits commerçants », la nouvelle expression de bon ton que l’on entend dans les salons !

Et du coup, comme il était de bon ton pour la marraine de guerre d’avoir son poilu au front, l’élu(e) local(e) en pointe veut à présent son petit commerçant… et sa pointe de gruyère chez la petite épicière !

« Avec moi mes petits commerçants ! ». Voilà le cri de ralliement de la marraine de guerre qui veut choyer ses poilus à elle et les prendre sous son aile auguste pour les protéger sans doute du pilonnage et du marmitage concurrentiel de la grande distribution !

Le petit commerçant, héros moderne est devenu à la mode.

UN HÉROS DE NOTRE TEMPS – du 26 mars 2011

Rappelez-vous, naguère encore, pour ces belles dames et ces beaux messieurs le boutiquier était grincheux, voire arriéré et ne voulant pas s’adapter, et puis toujours trop tôt fermé, trop cher enfin !

https://www.youtube.com/watch?v=beCrojxf8To

Aujourd’hui le voilà paré de toutes les vertus. Alors, du coup, plus question de consacrer un Inf’Auxonne à la zone du Charmoy, c’est démodé !

Je vous fiche mon billet que le prochain Inf’Auxonne sera tout grouillant de petits commerçants charmants. Voyez donc comme ils sont mignons et polis et souriants, et servisants ! Merci papa ! Merci maman !

Ils ont bien progressé ! Tout le monde il est content ! Tout le monde il veut son petit commerçant ! Et photogéniques avec çà ! Joignons nous vite au groupe, cher conseiller, Très Chèèère Conseillère, le petit oiseau va sortir ! Et puis, se mettre quelques petits commerçants dans la poche, c’est du bon biscuit et du nanan pour 2020 !

https://www.youtube.com/watch?v=8BQW_JllILk

Du coup, notre premier édile tout sourire pourrait bien oublier le label qu’il décrocha dans sa conquête du Charmoy au service de l’ex-petit épicier de Landerneau. Étant le plus grand parmi les élus, il se devait en effet parmi les petits commerçants de choisir le plus grand ! C’est clair !

D’un penchant naturel à la discrétion, il avait dû pourtant bien bosser pour décrocher son label de « discrétion » et de collaboration ». Il serait aujourd’hui fâcheux et injuste d’oublier ce prestigieux label. Rendons donc à César, ce qui est à César. Ce label-là, au moins, il l’aura bien mérité !

N’aura-t-il pas été la cheville ouvrière dévouée d’un projet que la CNAC 317D du 20 Janvier 2010 qui le refusa à juste titre notait :

« …la réalisation du projet […] aura un impact significatif sur l’activité des commerces et services traditionnels situés en centre-ville ; […] ainsi ce projet ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne ;

Le projet […] situé en limite de zone agglomérée sur des parcelles agricoles, à l’écart du centre ville […] contribuera à développer un nouveau pôle périphérique et […] ne participera pas, ainsi, à un aménagement harmonieux de l’agglomération d’AUXONNE »

Alors, pour renvoyer l’ascenseur au valeureux porteur du projet, les plus lucides d’entre nous ne manquerons pas de juger que l’heureux et récent mariage de raison dont les photos s’étalent dans nos journaux pourrait bien être au bout du compte… celui de la carpe et du lapin !

CHARMOY : LE PÉROU POUR LES PÊCHEURS ! - du 23 juin 2013

Charmoy-City, un label à ne pas oublier

Charmoy-City, un label à ne pas oublier

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 25 mars 2017 (J+3020 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 08:09

À CHARMOY-CITY, ON POUSSE LA PORTE DE L’ANNÉE NOUVELLE- du 29 décembre 2016 (J+2934 après le vote négatif fondateur)

L’année 2016 touche à son terme, et si d’aventure nous l’avions oublié, l’arrivée de l’Agenda AUXONNE 2017 dans notre boîte aux lettres nous le rappelle opportunément !

Dans son Édito, notre premier magistrat lui-même caractérise ainsi le nouveau numéro en quelques mots :

« Source d’informations locales, il lui arrive aussi de servir d’agenda ! Je le vois sortir des sacs pour noter une date, une information, il a toujours son utilité. »

Voilà donc un agenda dans l’air du temps, un agenda multifonctions et qui peut même « servir d’agenda ». En un mot vient d’être inventé le couteau suisse des agendas, un agenda qui « a toujours son utilité » !

Cet agenda à tout faire, conservez-le précieusement, il sera l’adjoint incontournable de votre vie trépidante à Charmoy-city ! Vous y noterez vos vaccinations, vos soins bucco-dentaires, les concerts et vos dépistages du cancer, vos rendez-vous avec m’sieur l’maire et du minibus les horaires !

LE COUTEAU SUISSE DU CHARMOY- du 18 novembre 2016

Tiens, à propos d’infos bien à jour, vous y découvrirez aussi que David Moreau est toujours président de L’UCIAA. Ça, c’est le bouquet !

Maintenant, si l’on ne vous y dit pas que la Papeterie Deux Dés a fermé, c’est que l’on suppose que vous le découvrirez bien tout seul en vous promenant sur notre place très animée, sur laquelle le grand sapin s’ennuie devant la mairie. Ou bien encore en ne trouvant plus la publicité de la libraire qui figurait pourtant dans la version 2016 en haut de la quatrième de couverture.

L’Agenda AUXONNE 2017 « a [pourtant] toujours son utilité » même s’il a perdu un annonceur, et le centre-ville, un commerce apprécié.

La faute encore à tous ceux qui n’ont pas suivi les conseils de Monsieur le Maire dans son Édito de l’Agenda AUXONNE 2016. Rappelez-vous pourtant son conseil éclairé :

« Je vais, comme il se doit, remercier nos annonceurs. Grâce à eux, vous avez une nouvelle fois cet agenda entre les mains. Ils font un effort financier. Sachez les en remercier en prenant le temps de pousser la porte de ces commerces. Vous ne sortirez pas sans vous être allégé de quelques billets Vous contribuerez ainsi au dynamisme de la ville. Sans grand discours, vous aurez développé l’économie locale. Vos billets s’ajouteront à beaucoup d’autres et permettront à nos commerçants de vivre ».

Oui, mais les conseilleurs ne sont pas toujours les payeurs !

Et pourtant, nous l’apprend encore l’Édito 2017, « la revitalisation du centre-ville est lancée ». À la bonne heure !

CHARMOY-CITY : EMBELLIR LA « BELLE ENDORMIE » ? - du 26 Septembre 2016

Inutile cependant de « pousser la porte » de la Papeterie Deux Dés, puisque celle-ci a fermé.

N’essayez pas non plus de pousser la porte de Kalinka, que nous avons déjà saluée, puisque celle-ci vient de fermer. Et pour comble de malheur, ils sont tombés dans la Mer Noire ceux qui poussaient la chanson du même nom. Hommage à ceux, dont le chœur savait si bien pousser la porte de nos cœurs !

https://www.youtube.com/watch?v=lOfvkmJ7AR0

Cette année, dans l’Édito de l’Agenda AUXONNE 2017, c’est une autre porte que l’on vous demande de pousser, la porte d’un défibrillateur censé faire repartir notre cœur de ville :

« La revitalisation du centre-ville est lancée […] un local, 22 rue Thiers, y est dédié. N’hésitez pas à pousser la porte »

AU SECOURS DU COMMERCE DE CENTRE-VILLE ? - du 04 JANVIER 2016

En attendant, au centre-ville, on n’en finit pas de baisser les rideaux. Et quand le rideau est baissé, plus question de pousser la porte.

Au Charmoy, comme chacun sait, Monsieur le Maire a son jardin secret où poussent les hypers. Quand au centre-ville, il n’y aura plus de porte à pousser, nous pourrons toujours aller pousser nos caddies au Charmoy…

MARCHE NUPTIALE AU CHARMOY - du 10 décembre 2016

Charmoy-City, la ville qui pousse

Charmoy-City, la ville qui pousse

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 décembre 2016 (J+2934 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 07:56

L’HYPER-CADEAU DU PÈRE NOËL - du 24 décembre 2016 (J+2929 après le vote négatif fondateur)

Dans un récent article nous évoquions la CNAC d’avant-hier 22 en ces termes : « l’objet de cette CNAC n’est pas vraiment crucial. Quant à son motif, il faut le chercher dans les recours légitimes des enseignes locales du centre-ville contre l’extension éclair de l’hyper du Charmoy, extension embarquée d’avance dans les cales du bâtiment, et approuvée comme par un seul homme par la CDAC du 13 septembre »

CNACS D’HIER ET DE DEMAIN - du 21 décembre 2016

L’objet de cette CNAC n’a pas dû sembler crucial, non plus, à nos édiles, puisque, de source sûre, aucun d’entre eux n’est monté à Paris pour l’occasion. Un avis favorable écrit du maire tenait lieu, pour cette fois, de représentation.

Après l’unanimité de la CDAC du 13 septembre, l’avis favorable de la CNAC confirmant l’extension n’a rien pour nous surprendre, sauf en regard de la décision CNAC 317 D du 20 janvier 2010 qui caractérisait ainsi le projet Leclerc au Charmoy :

« Ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne » (2ème attendu) « Contribuera à développer un nouveau pôle périphérique et […] ne participera pas ainsi, à un aménagement harmonieux du territoire de l’agglomération d’Auxonne » (3ème attendu).

Mais la mode est à l’amnésie !! Comme disait le vieux Maréchal Pétain : « Français vous avez la mémoire courte ». Pour le coup, la CNAC au Charmoy, c’est carrément Alzheimer !!

Cet acquiescement de la CNAC, voici donc, pour sûr, un cadeau de Noël qui vient à point, et surtout, propre à revitaliser le centre-bourg et son « animation urbaine » !!!

Bourg et bourg et ratatatam, Amstramgram !!

Encore une bonne surprise dans la belle boîte à idées rouge et bien remplie du 22 rue Thiers.

En parlant de Thiers, non, pas celui de la rue du même nom, ce vieil Adolphe au bedon prospère, coqueluche versaillaise des propriétaires prospères, mais du Thiers d’Auvergne, cette Mecque de la coutellerie, une idée pour ceux et celles qui sont en panne d’idées cadeaux : un article grand luxe de la maison Prosper Moulin qui a d’ores et déjà conquis les promoteurs d’hypermarchés : Charmoy Knife

LE COUTEAU SUISSE DU CHARMOY- du 18 novembre 2016

Ou alors, plus classique, le traditionnel et « cher couteau suisse » à tout faire

https://www.facebook.com/Auxonne.territoire.d.avenir/?fref=ts

Bonnes fêtes !!!

Un p'tit coup d'pouce pour le centre-bourg

Un p'tit coup d'pouce pour le centre-bourg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 décembre 2016 (J+2929 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 10:47

AU CHARMOY, JEANNOT S’HABILLE LARGE - du 22 décembre 2016 (J+2927 après le vote négatif fondateur)

En relisant les attendus de la décision de la CDAC du 13 septembre dernier, Claudi a trouvé le troisième particulièrement savoureux :

« CONSIDERANT que l’extension sollicitée sera réalisée dans l’enveloppe du bâtiment existant, et qu’elle ne consommera donc aucun espace supplémentaire […] »

Cette prose croquignolesque lui a rappelé le bon temps où des mères prévoyantes accomplissaient l’exploit d’acheter à leur garçon un costume de communion qui pourrait lui resservir pour son mariage !

C’était le bon temps des vraies valeurs et la mode en a perduré au Charmoy. À propos de mode, salut Kalinka ! Si tu en as le cœur, ris avec moi, car il y a de quoi !

LES RENDEZ-VOUS MANQUÉS DU CENTRE-BOURG - du 19 décembre 2016

Pas vrai Mister Langlois qui regrettez sans doute le bon temps des vraies valeurs !

Au Charmoy on  prévoit large

Au Charmoy on prévoit large

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 décembre 2016 (J+2927 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billets d’humeur

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 09:20

LES RENDEZ-VOUS MANQUÉS DU CENTRE-BOURG - du 19 décembre 2016 (J+2924 après le vote négatif fondateur)

Je ne m’habillais pas chez Kalinka et, d’ailleurs, même si c’était le cas, je ne vous le dirais pas.

Dans un centre-ville de plus en plus triste, pousser la porte de sa boutique était toujours un moment de bonne humeur. C’est que les yeux rieurs se font de plus en plus rares, tout comme la bonne humeur ! On me rétorquera que notre ville a maintenant deux fleurs dont elle est fière, n’empêche que certains soirs d’hiver, elle ressemble à un cimetière…

Et pour tout remède à cette maladie de langueur, notre premier édile et ses amis d’une grande enseigne n’ont rien trouvé de mieux que de réaliser un projet de centre-commercial que la CNAC 317 D de janvier 2010, qui n’avait pas encore tourné sa veste, jugeait sévèrement en ces termes :

« Ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne » (2ème attendu) « Contribuera à développer un nouveau pôle périphérique et […] ne participera pas ainsi, à un aménagement harmonieux du territoire de l’agglomération d’Auxonne » (3ème attendu)

Depuis cette CNAC de janvier 2010, pour le Charmoy, on n’arrête pas de faire des commissions. Lors de la dernière en date, la CDAC du 13 septembre dernier, Messieurs Langlois et Vadot ont voté OUI, comme un seul homme, pour une extension du projet du Charmoy de près de 1000 m².

En voilà une bonne louche bien servie qui ne risque pas de réconforter le petit commerce du centre-bourg ! Pour nos commerçants, bonjour la portion congrue, on distribue le gâteau ailleurs, ils pourront toujours aller aux restaus du cœur… de ville ! Merci de ce p’tit coup de pouce aux patrons les plus démunis !

Conjugaison subtiles de deux énergies nouvelles : Monsieur Langlois apporte sans cesse de l’eau claire au moulin de Leclerc et Monsieur Vadot, dans ses prises de positions en commission par rapport à Leclerc, tourne au gré du vent comme une éolienne ! Voilà deux énergies nouvelles sans doute, mais espérons-le bien, point trop longtemps renouvelables….

ENCORE UNE COMMISSION POUR LE CHARMOY ! - du 08 Septembre 2016

Il nous est toujours loisible d’imaginer que nos deux compères édilitaires comptaient bien rendre visite aux commerçants valétudinaires. S’ils ne l’ont pas fait, nous devons les en excuser, c’est que la gestion de leurs fauteuils leur prend ces temps-ci bien du temps. Ils ne sont pas aux 35 heures eux, pour cet investissement, ils ne comptent pas leur temps ! Quand on aime, on ne compte pas !

Et puis, apprenez que Monsieur Langlois peaufine son chapeau-claque (de prestidigitateur) et son discours en CNAC. Il se pourrait en effet qu’il monte à Paris le 22 pour siéger encore une fois en CNAC. À nous deux Paris ! Comme dirait Rastignac !

Tout réjoui, il fera peut-être part de son escapade parisienne au conseil municipal ce soir…à moins qu’il ne brandisse son droit de préemption !!

L’IMMOBILIER AU CHARMOY (3) - du 29 octobre 2016

Alors on comprend bien, qu’entre fauteuil en comcom élargie (la comcom, pas le fauteuil !) et CNAC, toujours à la bourre, il ait autre chose à faire que de pousser les portes du centre-bourg dans la rue du Bourg !!

Encore une fois, la sentinelle du Charmoy « va partir au feu » dans l’intérêt général ! Il poussera les portes plus tard !

UNE HISTOIRE POUR LA RUE DU CHARMOY (4) - du 16 septembre 2016

Laissons partir pour Paris notre beau conquérant d’illusions, Don Quichotte patenté de la grande distribution, et écoutons plutôt Fréhel qui nous rend si bien la nostalgie du moment !

https://www.youtube.com/watch?v=7ypsfxGX00I

Rendez-vous manqué à Charmoy-city

Rendez-vous manqué à Charmoy-city

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 décembre 2016 (J+2924 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 09:15

AU MARCHÉ, LES CULOTTES PAVOISENT - du 28 NOVEMBRE 2015 (J+2537après le vote négatif fondateur)

Précisons tout d’abord, pour éviter toute ambiguïté, qu’il est question dans notre titre de marché et non d’hypermarché. On ne sait jamais, une lecture rapide, transformant le mot marché en hypermarché et lui associant l’action solennelle de pavoiser, pourrait suggérer une inauguration que d’aucuns attendent avec impatience. À ce propos, Le Bien Public de ce matin nous présente le cliché artistique d’un « parking flambant neuf ». Serions-nous entrés, avec ce dixième scoop en moins d’un mois et demi, dans l’ère du nouvellisme du parking ?

Quittant le bitume encore tout chaud de ce juvénile parking comme on quitte la couette d’une belle, revenons-en à notre titre. S’il a quelque chose de déplacé, il n’a cependant rien d’une élucubration liée aux « libations chaotiques » que nous prête un brillant polygraphe et publicitaire dans son œuvre-phare « Zinzin sur le radis monumental ».

En effet, sans libations ni chichon, n’importe quel internaute pouvait découvrir hier, sur le site de notre quotidien régional, outre un « selfie » de Monsieur le préfet, un trio de culottes auxonnaises déclinant les couleurs nationales ; trio couronné par un coussin brodé « Joyeuses Fêtes ». La caution d’un site d’information reconnu, jointe au caractère pour le moins curieux du document nous ont incité à en faire profiter nos fidèles lecteurs/trices.

Précisons bien, pour éviter tout amalgame, que cette photo émane d’un particulier et non du correspondant local dont l’objectif est toujours de mitrailler avec son objectif très objectif, non des culottes, mais les travaux de l’hypermarché que l’on va bientôt terminer au Charmoy, ainsi que divers ronds points dont l’ « embellissement » se poursuit.

POUR UN ROND-POINT DE BRUXELLES AU CHARMOY - du 20 NOVEMBRE 2015

Rappelons ici que la construction de cet hypermarché, commerce de détail à prédominance alimentaire, a été décidée, en réponse, très naturelle et très adaptée sans doute, au vote négatif fondateur du 17 décembre 2008, dont on fêtera bientôt le septième anniversaire. Qui sait, « on » choisira peut-être cette date symbolique pour l’ouverture, voire l’inauguration ? Cette année, le 17 décembre tombe un jeudi. Jeudi au Champagne pour de « chaotiques libations » ? À suivre ! Du boulot en perspective pour l’objectif très objectif !

ANNIVERSAIRE D’UN VOTE POUR RIEN - du 17 DÉCEMBRE 2014

À propos de culottes, il fallait sans doute en avoir…dans la culotte pour atteindre ce but. Je n’invente rien, je ne fais qu’inférer cela du célèbre et martial adage « Faire un hypermarché sur sa commune, c’est partir au feu ».

Cette formule guerrière, c’est Monsieur Rodolphe Quinonero, responsable LECLERC, qui l’adressait dans Le Bien Public du 12 octobre 2009, à son champion, le « maire [d’Auxonne] audacieux de soutenir le projet ».

Je ne sais si notre héros qui « partit au feu », et a fini aujourd’hui par y arriver, à l’issue d’une « guerre de sept ans », aura apprécié les culottes auxonnaises du Bien Public d’hier. Ce dont je suis sûr, c’est qu’il arriva qu’il fût, dans une publication très largement diffusée et qui jouissait de son soutien, l’acteur bienveillant d’une mise en scène facétieuse des trois couleurs. Dans cette mise en scène, les trois couleurs se retrouvèrent, si l’on peut dire, prises en écharpe, et en photo par un expert des cérémonies patriotiques et autres remises de décorations. Un peu culotté pour le coup ! Pas vrai ?

L’ÉCHARPE RETROUVÉE - du 21 mars 2014

L'histoire vue du Charmoy

L'histoire vue du Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 novembre 2015 (J+2537 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur