Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 06:00

AUXONNE : DEUX SOUVENIRS DES ARNOULPH ENTRE CLAIRON ET CARILLON- du 24 février  2020 (J+4086 après le vote négatif fondateur)

 

AVIS PRÉLIMINAIRE À NOS FIDÈLES LECTEURS : Depuis quelques jours overblog a changé de Data Center. En conséquence, cette transition occasionne des dysfonctionnements indépendants de notre volonté et propres à tous les utilisateurs d’overblog, et pour nous, un surcroît de travail très significatif dans la publication de nos articles.

   

      J’entends déjà les bougon(ne)s : « Encore un titre à la con ! »

   Chantecler vous montre aujourd’hui, que même en matière de patrimoine historique, point de passage obligé, de toute liste, on peut faire de l’humour à l’improviste sans Alain Proviste (tordant quand même !), sans Raoul, et sans son hyper ! Sans peur et sans reproche !

    Dans son ouvrage Le vieil Auxonne (1ère édition Dijon, Bernigaud & Privat 1932) André Pidoux de la Maduère donne en annexe une liste des maires d’Auxonne.

     Dans cette longue liste, on peut noter en 1692 le nom de Jean-Jérôme Arnoulph.

     Au début du dix-septième siècle, un Antoine Arnoulph,  prêtre célestin, natif d’Auxonne obtient un rescrit en cour de Rome (cité dans J. CONTAS Dictionnaire des cas de conscience, Nlle édition, Paris, 1741, tome 1, p.186).

    En raison de la consonance du patronyme, les Arnoulph ont pu être à l’origine des Arnolfi. Des « Lombards » ou Lucquois, venus d’Italie à l’image des célèbres Arnolfini immortalisés par Van Eyck. Des ritals comme aurait dit Cavanna.

     Dans son ouvrage La vie quotidienne en Bourgogne au temps des Valois (1364-1477), Charles Commeaux mentionne la présence de ces « Lombards » ou Lucquois « dans les grosses agglomérations bourguignonnes : à Dijon, Talant, Nuits, Beaune, mais aussi à Chalon et Saint-Laurent, à Seurre, Auxonne et Saint-Jean de Losne ».

   Les Arnoulph,  famille de marchands, donc,  et dont on peut affirmer qu’elle donna un maire à notre ville, un prêtre et au moins un médecin.

    Cette petite incursion dans l’histoire était nécessaire avant d’évoquer quelques traces lapidaires de la famille Arnoulph subsistant dans notre ville.

      Le nom d’Arnoulph est ainsi gravé en latin dans deux vénérables cartouches de pierre visibles dans deux cours du quartier nord de notre bonne ville.

     Ce quartier, entre clairon et carillon, récemment adopté et vanté par un candidat à la mairie, et qui est aussi le nôtre depuis pas mal de décennies.

     C’est affreux ce qu’on vieillit !

     Les fous d’histoire et de patrimoine voudront à présent savoir où se trouvent les deux fameux cartouches. Pour partir à la chasse aux cartouches !

    L’un d’eux est visible depuis la rue à travers la grille d’une cour privée de la rue Guébriant. L’inscription qu’il porte, déjà difficilement lisible, ne peut-être déchiffrée depuis la rue, surtout si l’on est en marche. Le second est sur une façade dans la cour  intérieure du logis de votre serviteur. Sa partie supérieure a malheureusement été martelée, sans doute à la Révolution. Il n’est pas visible depuis la rue.

      Ce dernier, seul, est d'ailleurs cité par l’éminent historien local Pierre Camp dans son Guide illustré d’Auxonne (Dole, Chazelle, 1969) en page 81 en ces termes : « Au même niveau social de la bourgeoisie d’offices appartenait la famille Monin, propriétaire en 1687, de la maison […] n° 4 [rue Carnot], qui avait été construite en 1607, comme le rappelle un cartouche orné d’une inscription énigmatique : « JOANNIS. ARNULPHI. ET.  SUORUM. VICISSITUDO » ».

        En 1969 la maison appartenait à la famille Parrot, négociants en vins. Pour notre part, nous avons écrit en 2004 et publié dans la presse, l’histoire, presque séculaire de cette maison de vins, à propos de la polémique des « Chais Parrot ». Promis, nous la publierons un jour sur ce blog !

    Pour le moment, amateurs de patrimoine attractif, bien décidés à préserver les petits trésors de notre centre-bourg, Claudi vous offre gracieusement l’image des deux cartouches, en photo ou en dessin.

     Il l’offre aussi, cum grano salis, à la rédaction de la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats pour sa machine à remonter le temps. Ça le changera un peu de la machine à remonter les bretelles !

 

COURRIER DES LECTEURS

   Dans un souci d’objectivité  et d’équité dans l’information, nous retransmettons un post  en réponse à l’un de nos articles

HOMMAGE CHARMOYSIEN À MICHEL CHARASSE, UN MAIRE SUPER ET SANS HYPER - du 22 Février  2020

    Ce message a été diffusé hier par le service « Messages » de la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats :

 

« Une message de Patrice FAURE, en réponse à cet article du blog Chantecler

http://www.chantecler-auxonne.com/-12 :

« Puy –Guillaume, ville sans hyper, vantée par notre blogueur qui chante tôt et clair, serait donc grâce à Michel Charasse , une ville où il fait bon vivre. Enfin ville, il ne faut pas non plus exagérer, disons village d’à peine 2800 habitants où Monsieur Charasse maire de la commune entre 1977 et 2010, refusa en son temps l’implantation de grandes surfaces. D’autres maires ont fait des choix différents😉. Le résultat de cette politique, lié ou pas, aux anciennes décisions, fait que les impôts locaux de 2002 à 2018 ont augmenté de +146.06%, la taxe sur les ordures ménagères entre 2015 et 2018 a augmenté de 21.82% et entre 2007 et 2018 la taxe foncière sur les propriétés non bâties a augmenté de 36.44%. Mais le commerce du centre ville n’est pas sauvé pour autant car pour faire face à des disparitions de commerces liées à des cessations d'activité, sans reprise et aussi face aux nouvelles habitudes de consommation, la municipalité actuelle se bat pour une « revitalisation du centre ville ». »

 

    Nous remercions Monsieur Patrice FAURE pour l’attention qu’il a bien voulu porter à nos productions !!

   Constatant nonobstant qu’il semble plus averti des problèmes comptables que du commentaire de poésie….dans l’exercice duquel il avait jadis un peu…cafouillé !

 

 

FLASH DERNIÈRE

   Ce matin, Auxonne Info - Actus & Débats  est bref, mais « saignant », pour la bonne cause évidemment !

Auxonne, deux souvenirs des Arnoulph entre clairon et carillon.jpg

Auxonne, deux souvenirs des Arnoulph entre clairon et carillon.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 février 2020 (J+4086 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Visions d’histoire

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire