Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 07:48

CHARMOY-CITY : « DÉVOILEZ VOTRE PATRIMOINE CACHÉ ! » - du 13 juillet 2017 (J+3130 après le vote négatif fondateur)

    Il y a un an jour pour jour, nous saluions la parution d’Inf’Auxonne N° 53 de juillet 2016

    PLUS FORT QU’UN PORTE-AVIONS, LE PORTE-PLUME - du 13 JUILLET 2016

     Aujourd’hui nous saluons la parution d’Inf’Auxonne N° 57 de juillet 2017.

     C’est qu’en bon citoyen, nous prenons toujours la peine de lire le magazine et de saluer au passage son Directeur de publication. Nous ne sommes pas de ces Charmoysiens inconséquents qui classent verticalement la trimestrielle brochure dans la poubelle jaune avant même que de l’avoir feuilletée. Oui, j’en connais beaucoup, ça existe et c’est bien triste !

     En cette veille de 14 juillet, il ne faut surtout pas se prendre la tête mais prendre du plaisir avant tout ! Nous n’accaparerons donc pas le temps festif de nos éventuels lecteurs par un article trop long. Ce serait en effet du plus mauvais goût !

     En matière de concision, notre premier magistrat, lui-même, donne d’ailleurs le ton ! Son mini-Édito est une petite merveille de brièveté.

ANGOISSE DE LA PAGE BLANCHE  - du 25 octobre 2016  

    Sous peu, en guise d’Édito nous aurons un tweet !

    L’inusable photo-portrait vintage accompagné d’un tweet, la conjonction parfaite et  réussie des valeurs patrimoniales et de la modernité en marche !

     À la suite de cet Édito-éclair, toujours en page 2, on découvre ce titre en forme d’exclamation engageante : « Écrivez-nous ! »

     Votre serviteur connaît très bien une personne qui a répondu à l’appel, et pour un motif, qui n’avait rien de futile, de ludique ou de festif. Eh bien ! Vous me croirez si vous voulez, elle attend toujours la réponse !

CHARMOY-CITY : DÉCOUVREZ  OÙ A ABOUTI  LE PSC « NON ABOUTI » ! - du 11 juillet 2017

         Au risque de décevoir nos lecteurs, nous n’aborderons pas la « Revitalisation centre-bourg »  thème dominant, et titre d’Inf’Auxonne N° 57, retenant simplement à ce propos cette appréciation, tirée de la tribune libre du groupe majoritaire « Auxonne Passionnément » : « mais il faut bien garder à l’esprit que toutes ces évolutions [N.D.L.R. : relatives à la revitalisation] ne se feront que sur une période de dix à quinze ans, donc sans bouleversement des habitudes des uns et des autres ». Donc à l’aise Blaise, y’a pas le feu au lac !

     Ce qui n’empêche que l’on écrive une ligne plus loin : « les Auxonnais n’auront pas droit à l’échec car ce sont les générations futures qui en subiront les conséquences ». Voilà donc en résumé tout un programme : « Engager solennellement l’avenir des générations futures sans toutefois bouleverser les habitudes des uns et des autres  » !

    Un programme qui plairait au petit père Queuille, Président du Conseil de la Quatrième, resté célèbre pour cet aphorisme : « Il n'est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout ».

    Pour terminer enfin, puisque nous avons promis de faire court, relevons cette injonction originale en page 7 : « Dévoilez votre patrimoine caché ! ».

     Rassurez-vous, il ne s’agit pas des lingots d’or de la grand-mère, mais simplement, encore une fois, d’argentique. Sachez bien que si vous habitez un lieu « insolite,  remarquable ou caractéristique de votre ville  », vous intéresserez le photographe !

      C’est vrai qu’il est de par chez nous de ces cours « insolites », et de luxuriants jardins secrets qui méritent vraiment le coup d’œil et le  détour !

Charmoy-City, photographier le patrimoine caché

Charmoy-City, photographier le patrimoine caché

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 juillet 2017 (J+3130 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 06:26

DE CHARMOY-CITY À PUSEY : DÉSERT ET OASIS - du 05 juillet 2017 (J+3122 après le vote négatif fondateur)

    Tous nos lecteurs connaissent, et pour cause, Charmoy-City. Il se peut cependant que nombre d’entre eux, parmi les plus nouveaux – mais des nouveaux, y-en-a-t-il vraiment ? – ignorent le nom de Pusey.

     Pour faire bref, disons que PUSEY est un bourg limitrophe de VESOUL en Haute-Saône. Si le regretté Jacques Brel était encore parmi nous, il ne manquerait pas de vous donner ce conseil : « Si tu vas voir VESOUL, profites-en pour voir PUSEY ! »

    Car PUSEY, c’est un bourg qui vaut le détour ! En matière de grande distribution, PUSEY est un bourg qui pèse lourd ! En effet, grâce à l’œuvre de son inamovible et inlassable maire qui en a fait des tonnes, PUSEY présente la particularité de compter beaucoup plus de mètres carrés de grandes enseignes que d’habitants !  

   PUSEY c’est le COMPOSTELLE, le  lieu de pèlerinage obligé des maires de la région Est rêvant d’installer un Leclerc sur leur commune. Pas vrai Raoul ? Pas vrai Doudou ? À PUSEY, Raoul et Doudou, on les a promenés, les yeux écarquillés, dans l’hyper du « Monsieur Leclerc  de la Haute-Saône », et ils en sont revenus enchantés, « vraiment, mon cher tout est moins cher ! », nos super-managers !

LE PANIER DE LA MÉNAGÈRE - du 05 JUILLET 2014

     Moralité : Un bon maire qui veut guérir son centre-ville d’une éruption persistante de petits commerces, ne manquera donc pas de faire un pèlerinage à PUSEY pour obtenir une prompte guérison !

Pour nos lecteurs qui voudraient en savoir plus

LE POIDS DES MOTS (8) - du 12 NOVEMBRE 2015

     Voici donc présentés Charmoy-City et Pusey. Qu’en est-il maintenant du « désert » et de l’« oasis » annoncés dans notre titre ?

     Le chameau est rare dans nos contrées où les vrais déserts, sinon métaphoriques, ne se rencontrent guère. Parmi les métaphores « désertiques » actuellement en vogue, celle du « désert médical » connaît cependant un certain succès. La presse locale soulignait récemment à ce propos la désertification rampante menaçant notre charmant bourg en voie de revitalisation…

CHARMOY-CITY : L’IMAGE DES VIEUX MARCHÉS, UNE PERMANENCE… - du 28 juin 2017

     Si le désert médical menace Charmoy-City, Pusey, plus chanceux, a depuis peu sa maison médicale, place Charles-de-Gaulle, au beau milieu du village !

   Et, outre cette oasis médicale, son maire peut encore se réjouir de la prochaine création d’une troisième Oasis, commerciale, celle-là ! À la bonne heure !

Quelques extraits du grand article du 1er juin dernier paru dans La Presse de Vesoul :

« Oasis 3 à Pusey : un chantier à plus de 30 millions d’euros !

Quatre bâtiments avec des surfaces variant de 2.200 à 5.490 m2 seront construits sur la future zone commerciale Oasis 3. Pour l’heure, le nom des enseignes n’est pas encore connu.

« Après Oasis 3, je m’arrête, je ne ferai pas Oasis 4 », avait glissé René Regaudie, maire, lors de la soirée dédiée à la remise de sa médaille de vermeil régionale, départementale et communale, en septembre dernier, une distinction couronnant vingt-sept années de vie publique. Ce projet auquel il tient tout autant qu’à la prunelle de ses yeux va (enfin) voir le jour […] ».

      De cette conviction, la fougue des discours prononcés au cours des dernières années par ce premier édile puséen pour le moins impliqué, peut à elle seule témoigner. Les vrais amateurs pourront le vérifier sur pièces dans deux de nos précédents articles consacrés à cette figure exemplaire :

LE POIDS DES MOTS (3) - du 10 SEPTEMBRE 2015

LE POIDS DES MOTS (6) - du 08 NOVEMBRE 2015      

    Avec l’aménagement de cette zone commerciale de 14.320 m² voici donc le couronnement d’une longue carrière dévouée à la promotion de la grande distribution ! Et voilà de quoi faire un jaloux à Charmoy-City ! Notre Raoul avec son désert médical et sa zone du Charmoy modèle 2009 rétréci 2011 risque de faire bien pâle figure en regard du fougueux René !

Moralité : À René l’oasis, à Raoul le désert ! Avouez que c’est vraiment pas juste !

De Charmoy-City à Pusey. désert et oasis

De Charmoy-City à Pusey. désert et oasis

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 05 juillet 2017 (J+3122 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 08:09

CHANTECLER SALUE SAINTE COLETTE - du 29 juin 2017 (J+3116 après le vote négatif fondateur)

     Le Bien Public d’aujourd’hui publie un article sous le titre « Auxonne : sur les pas de Sainte Colette ». Sur les pas de sainte Colette, cela peut s’entendre d’un voyage vers les lieux qu’elle a honoré de sa présence et tel est le thème de l’article cité, ce peut être aussi la tentative de marche vers un idéal franciscain de frugalité dans notre monde hédoniste, matérialiste et consumériste, et dans ce sens, Sainte Colette est une figure qui nous est chère. Notre blog en a d’ailleurs déjà fait la preuve

UN CLIN D’OEIL FRANCISCAIN AU CHARMOY – 18 novembre 2013

    Saint François d’Assise, l’inspirateur de Sainte Colette fut aussi l’auteur des Fioretti où l’on découvre un écologiste avant l’heure, un écologiste en acte qui ne fut pas un écologiste de ministère !

    Pour complaire à nos lecteurs qui aiment aussi les images, Claudi a fouillé dans ses archives, il y a trouvé un cliché rare montrant une procession en l’honneur de Sainte Colette dans notre bonne ville en juillet 1948. Sur cette photo, la châsse de Poligny, portée par les scouts, et venant de la rue Lafayette arrive à l’angle de la Grande Rue.

     Laissons parler Joseph Goulven, auteur du Rayonnement de Sainte Colette (Paris, La Colombe, 1952), ouvrage dont est tiré le cliché :

     « La Côte d’Or avait attendu jusqu’en juillet 1948, pour ne pas gêner les grandes fêtes jurassiennes [N.D.L.R.  les grandes fêtes jurassiennes de 1947, année du Vème centenaire de la mort de Sainte Colette ]  […] La châsse une fois encore quitte Poligny pour un voyage triomphal de trois jours. Qui dira l’émotion […] quand à Auxonne, à Neublans la population entière, flambeaux en main, l’escorte et la chante […] Quand les maires, eux-mêmes, à Auxonne, à Seurre, redisent à Sainte Colette la fidélité, l’admiration de leurs villes ! »

      Le ton de Joseph Goulven est certes un peu daté mais son témoignage touchant ne pourra laisser indifférent nos concitoyens.

Charmoy-City, quand l'esprit de Sainte Colette animait le centre-bourg

Charmoy-City, quand l'esprit de Sainte Colette animait le centre-bourg

 C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29  juin 2017 (J+3116 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 07:22

À CHARMOY-CITY LES MOISSONS BATTENT LEUR PLEIN, MAIS PAS POUR ARTHUR ! - du 24 juin 2017 (J+3111 après le vote négatif fondateur)

Le Bien Public d’aujourd’hui publie, sous la plume alerte d’Olivier Capron, cet article de fond (oui, de « fond » grand-père !) « AGRICULTURE Auxonne : la saison des moissons bat son plein ».

Non ! Non ! Non ! Robert Daniel n’est pas mort, il nous captive encore par ses incontournables apports à l’information qui déflore… et qui décoiffe !

Restons sérieux, car les moissons c’est notre pain ! La saison des moissons bat son plein, mais Arthur sur son rond-point, d’épis, de faux n’a toujours point !

Vous ne connaissez pas Arthur, ce n’est pas sérieux, si vous suiviez Chantecler, vous l’auriez retrouvé avant-hier ! Avec son copain Martin le pauchoux !

LES RONDS-POINTS DE CHARMOY-CITY : REVITALISATION OU OBSOLESCENCE ? - du 22 juin 2017

Mignonne quand le soir descendra sur la terre, sur le rond-point de la caserne militaire, tu n’entendras plus chanter la chanson des blés d’or !

T’as pas compris Vivi, c’est que tu passes pas devant la caserne militaire ou que tu suis pas Chantecler, car Chantecler, il a parlé de ça depuis d’années, une paire !

LES BLÉS D’OR - du 21 JUIN 2015

LES BLÉS D’OR (2) - du 26 JUIN 2015

En attendant, toutes ces moissons qui battent leur plein, ça va faire du grain à moudre !

https://www.youtube.com/watch?v=dozmiHL9bIs

Charmoy-City, rediffusion pour la saison des moissons

Charmoy-City, rediffusion pour la saison des moissons

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 juin 2017 (J+3111 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 07:35

LES RONDS-POINTS DE CHARMOY-CITY : REVITALISATION OU OBSOLESCENCE ? - du 22 juin 2017 (J+3109 après le vote négatif fondateur)

Le Bien Public du 2 décembre dernier publiait un article au titre lumineux « AUXONNE Vie locale Les lumières de Noël scintillent ».

Outre un commentaire édilitaire enthousiaste sur une féérie lumineuse à « 2500 euros », l’article mentionnait : « l’an prochain, le rond-point de l’Europe à proximité du magasin Leclerc pourrait servir de cadre à une scénographie, éclairée, à l’image des autres ronds-points de la commune. Il faut dire que l’endroit est stratégique ».

CHARMOY-CITY, ROND-POINT DE L’EUROPE DES LUMIÈRES - du 3 décembre 2016

Pour l’heure, la scénographie tarde à se concrétiser et divers indices semblent démontrer que les héros de nos ronds-points sont fatigués, notamment Martin, le pêcheur et Arthur, le faucheur, qui trônent aux deux entrées de la rue du 8ème Chasseurs.

Sous le soleil caniculaire, leur état de surface inquiète et semble manquer d’un bon coup d’Ambre solaire !

La réunion publique de mardi dernier 20 juin au Salon d’honneur des Halles sur le thème de la revitalisation, n’a pas abordé le cas d’Arthur et de Martin.

CHARMOY-CITY : DES SIÈGES… POUR LE 20 JUIN - du 15 Juin 2017

Le Bien Public d’aujourd’hui rend compte de cette réunion sous le titre « AUXONNE URBANISME Centre-bourg : la Ville joue gros ». Après l’approche conviviale, participative et « ludique » entre « chasse au trésor » et concours photo, voilà donc que s’annonce le temps des grands paris engageant l’avenir. À propos de paris, rappelons celui de notre premier magistrat, lancé à la cantonade et à la télé en octobre 2014 :

« Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

http://youtu.be/4PMrRymYg5s

Pour le coup, on est en droit de supposer que les lunettes prospectives de notre maire préféré, avaient alors dû glisser de son nez ! Ce phénomène gênant de glissement de bésicles, ne l’a-t-il pas lui-même souligné à plusieurs reprises dans son ouverture de la chaude soirée…

Lors de cette soirée de mardi, passé l’épisode des bésicles glissantes, le débat a tourné essentiellement, non pas autour des ronds-points d’Arthur et de Martin, les oubliés de la soirée, mais plus généralement sur les problèmes de circulation et de stationnement.

Pourtant, il faut se rendre à l’évidence, Arthur et Martin ont vieilli. L’obsolescence les guette, une bonne cure de revitalisation leur ferait du bien ! Pour quelle cure opteront-ils ? Voronoff ou Bogomoletz ?

Sans une greffe revitalisante ou un sérum de longue vie, Claudi fait le pari qu’ils ne tiendront pas le coup lors du « Tour de France des ronds points » à pied pour lequel ils se sont inscrits dans le cadre d’une opération de remotivation culturelle, intellectuelle et motrice des seniors. Pour le coup, le périple risque de ne pas se révéler un « déplacement doux » pour nos deux amis.

C’est à Niederziwweldorf, notre bourg-fétiche d’Alsace, que Claudi les a retrouvés, complètement vannés sur le « Tour de France des ronds points »

HISTOIRES D’ENSEIGNES (6) - du 26 AOÛT 2015

Charmoy-City, Arthur et Martin, Nos ronpointouristes en panne

Charmoy-City, Arthur et Martin, Nos ronpointouristes en panne

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 juin 2017 (J+3109 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 07:42

CHARMOY-CITY : ÉLOGES POUR UNE CAMPAGNE DE REVITALISATION - du 14 Juin 2017 (J+3101 après le vote négatif fondateur)

Le dernier Hebdo 39 N° 258 du 12 juin dernier publie un long article intitulé « Projet de revitalisation du centre-bourg d’Auxonne : présentation et concertation »

Cet article rend compte d’« une soirée d'information [ayant] eu lieu récemment, à la Maison du projet située au 22 rue Thiers ». Précisons que cette soirée s’est déroulée le 30 mai dernier de 17h00 à 21h00. Nous l’avions d’ailleurs évoquée dans l’un de nos précédents articles. À ce propos, nous avions noté en passant la « présence de nombreux élus locaux et autres candidats aux législatives ».

CHARMOY-CITY : PROJETS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI - du 1er Juin 2017

Sur un mode plus explicite, l’article d’Hebdo 39 rend compte en détail (texte et photo à l’appui) de la présence de Monsieur Rémi Delatte, député sortant de la deuxième circonscription, actuellement opposé, dans un ballotage défavorable, au candidat LREM, François Deseille.

La visite effective de son concurrent François Deseille à la « soirée d'information » du 30 mai n’a, quant à elle, pas été mentionnée dans l’article.

Il semble bien qu’il faille rechercher la cause de cette omission dans le fait que le caractère particulièrement pénétrant et objectif d’une déclaration du député Rémi Delatte concernant les modalités de mise en œuvre du projet, ait alors retenu toute l’attention du rédacteur.

Que cette déclaration méritât une place de choix dans l’article, cela ne vous semble-t-il pas d’ailleurs, chers lecteurs, au vu de la citation ci-dessous, de l’ordre des évidences et des vérités éternelles :

« Pour le député Rémi Delatte présent lors de cette présentation du projet de revitalisation :

"Il s'agit d'un projet exemplaire, d'abord par sa méthode. La large concertation en amont a permis d'associer tous les acteurs dont les commerçants, et donc toutes les problématiques à prendre en compte. C'est ensuite un projet exemplaire sur le fond : de l'attractivité à la place des circulations douces tout en maintenant une place pour la voiture, tout est pensé de manière pragmatique et efficace. Cela montre la nécessité de maintenir les moyens de développer la ruralité ; cela montre que l'on peut encore miser sur les territoires ruraux." »

Conclusion : Tout va très bien, Madame la Marquise !

Pour finir, cet article consacré à la « soirée d'information [ayant] eu lieu récemment, à la Maison du projet située au 22 rue Thiers » concluait sur les rendez-vous à venir, en ces termes :

« Les prochaines étapes de la concertation :

- 13 juin : réunion du Comité de pilotage pour prendre connaissance de toutes les remarques.

- 20 juin : réunion publique à 20 h 30 à la salle événementielle.

- En septembre : validation par le conseil municipal. »

Notons par ailleurs que l’article mentionnait dans son paragraphe « La concertation avec les habitants » un « concours de photographie », corollaire artistique de cette concertation.

Le 13 juin, en milieu de journée, le site facebook de la ville d’Auxonne publiait d’ailleurs ce rappel à propos du « concours de photographie » « Petit rappel pour les intéressés, le concours photos de la Ville est toujours en cours ! Il est encore de temps de vous inscrire et de participer afin de gagner de nombreux lots ! C'est aussi l'occasion de faire parler votre côté artistique) »

Quant à la réunion publique du 20 juin à 20 h 30 à la salle événementielle, bien qu’annoncée sur Hebdo 39, nous n’en trouvons encore aucune mention sur les sites en ligne de la Ville à l’heure où nous concluons cet article (14 juin 07h00B), pas plus d’ailleurs que dans Le Bien Public du jour qui titre par ailleurs en page 12 : « Deuxième circonscription : Rémi Delatte peut-il sauver son siège ? ». Autrement dit : « Petit rappel pour les intéressés, le concours […] est toujours en cours ! »

Pour en revenir maintenant à notre réunion, il semblerait bien pourtant qu’elle ait été prévue de longue date…

CHARMOY-CITY : EN MAI, PLEIN DE PROJETS POUR RELOOKER LA MAISON - du 27 mai 2017

Démocratique ou argentique à Charmoy-City, les concours continuent

Démocratique ou argentique à Charmoy-City, les concours continuent

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 juin 2017 (J+3101 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 08:55

CHARMOY-CITY : PROJETS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI - du 1er Juin 2017 (J+3088 après le vote négatif fondateur)

Le Bien Public d’aujourd’hui publie un article sous le titre « AUXONNE URBANISME Le nouveau visage du centre-bourg se dessine »

Cet article, outre les nombreux thèmes qu’il aborde dans le cadre du projet de revitalisation du centre-bourg, rend compte en particulier d’une exposition de « six panneaux expos[ant] les premiers scénarios du futur centre-bourg ». Cette exposition s’est ouverte au public pour la première fois au 22 rue Thiers le 30 mai dernier, en présence de nombreux élus locaux et autres candidats aux législatives.

Préférant, quant à nous, la libre réflexion dans le calme au brouhaha des raouts, nous l’avons visitée dès le lendemain, lors d’une permanence. En regard, tant de la qualité de l’accueil que nous y avons reçu, que de l’intérêt des nombreuses questions d’urbanisme et de circulation abordées dans les panneaux thématiques, nous ne pouvons que vous en recommander la visite.

Rappelons à ce propos que le 22 rue Thiers, ci-devant « l’Arrosoir », et à présent « Maison du projet », est ouvert habituellement au public trois fois par semaine, lors de trois permanences (le lundi de 16h00 à 18h00, le mercredi de 14h à 16h00, enfin le vendredi de 10h00 à 12h00).

Nous engageons donc vivement nos concitoyens à prendre connaissance de projets d’avenir qui les concernent au premier chef.

Et comme un avenir conçu sans réflexion sur les enseignements du passé se révèle souvent un pari dangereux, nous proposons à nos lecteurs un retour vers le passé. Ils y découvriront un projet démentiel de rénovation au bulldozer de notre centre-bourg datant de 1966, et dont il est toujours facile de rire maintenant.

À CHARMOY-CITY, COMME AILLEURS, UN CLOU CHASSE L’AUTRE - du 23 novembre 2016

En 1966, l’année de ses 20 ans, votre serviteur s’était clairement engagé contre cette vésanie, aux côtés de son maître Pierre Camp et d’André Malraux. Eh ! Oui ! Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte, comme dirait ce bon Victor…

Et le projet dément finit par avorter. Vous trouverez des échos de cette lutte pour sauver l’Arsenal d’une démolition absurde dans Le Courrier de l’Arsenal, une publication riche en détails historiques et qui nous valut quelques démêlés avec le maire d’avant.

LE COURRIER DE L’ARSENAL

Enfin le Charmoy  vint et  Chantecler naquit le 18 juin 2010

CHANTECLER N° 1 du 18 juin 2010

CHANTECLER : POURQUOI et COMMENT ? du 21 janvier 2012

Dans le cadre du concours photo pour la revitalisation, et à l’heure où tant de trombines s’affichent sur des panneaux, le rédacteur de votre blog préféré vous fait hommage de la sienne en sa jeunesse, du temps qu’il veillait sur l’Arsenal, en 1966 !

Auxonne, été 1966 On veille sur l'Arsenal

Auxonne, été 1966 On veille sur l'Arsenal

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er juin 2017 (J+3088 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 08:38

CHARMOY-CITY : LES CHÈQUES, C’EST CHIC ! - du 29 mai 2017 (J+3085 après le vote négatif fondateur)

Vous n’avez sans doute pas connu le « chèque chic » qu’une célèbre marque de pâtes alimentaires dispensait, il y a un bon demi-siècle sur ses paquets et que gamins, nous découpions religieusement pour obtenir en échange de jolies pochettes d’images. C’était aussi le bon temps des desserts francOrusse : « francOrusse au dessert, c’est un régal que l’on sert ! ».

Vous n’avez pas connu le « chèque chic », alors c’est que vous êtes jeunes et donc encore bons pour l’écurie Macron.

Notre Emmanuel national, sûr, n’a pas connu, lui, le « chèque chic », même s’il rêvera peut-être de francOrusse au menu de Trianon aujourd’hui . Ce qui n’empêche, comme vient de le démontrer l’actualité, qu’il excelle dans le shake-hand appuyé, à faire pâlir les phalanges de ce vieux Donald !

Une vraie poignée de main de métallo, mon coco ! Une main de fer dans un gant de velours !

Maintenant je parierais bien que Gérard Collomb de Chalon, maire de Lyon, a, lui, connu le « chèque chic » même s’il est absolument certain qu’il n’a pas obtenu son récent portefeuille de Ministre, de l’Intérieur, avec des « chèques chics » !

Le progrès est enfin en marche, mais hélas le « chèque chic » et ses ex-collectionneurs sont définitivement has-been !

Les « chèques chics » ont disparu, le chèque bancaire est sur le déclin, cependant les numéros de notre PQL dans lesquels figurent les photos d’heureux récipiendaires de chèques semblent devenir de plus en plus fréquents.

Nous faisions référence ainsi, il y a une dizaine de jours, à la remise d’un big chèque de 300 000 €. Un gros « chèque chic ». Veinards les chéquards !

DE L'ARGENT ET DE L'ARGENTIQUE POUR CHARMOY-CITY- du 19 mai 2017

Mais ces « chèques chics » libéralement distribués, ne sont pas tous des macrochèques ! Tous ne jouent pas pour autant dans la cour des grands ! Comme aurait dit Moussorgski, il ne faut pas craindre d’être modeste ! (Celle-là, c’est Vladimir qui nous l’a soufflée !)

Cette maxime vaut aussi pour les chèques…, aurait dit amèrement Gorki quand il n’avait pas un kopek en poche ! (encore un coup de Vladimir !)

Cette maxime, disions-nous, vaut aussi pour les chèques…et pour preuve, le site du Bien Public relatait, le 21 mai dernier, la remise d’un chèque ne risquant pas de faire sauter la banque, et que n’encombraient pas les zéros, à une association charmoysienne.

Modeste il est vrai, mais de quoi animer encore et revitaliser nuitamment en musique un centre-bourg plus festif, plus ludique, et plus convivial que jamais !

CHARMOY-CITY : CETTE ANNÉE, AU CŒUR DU BOURG, LA FÊTE DES VOISINS ÉTAIT DÉCIBELLE ! - du 23 mai 2017

Chic encore un chèque ! Nos nuits dans le cœur de Charmoy-City, vont être enfin plus belles que nos jours !

Encore un chèque, comme c’est chic ! Et toujours l’argentique, son déclic et ses plaques ! Encore plus belle, grâce aux décibels et au « chèque chic », la revitalisation ludique et participatatatative, ainsi que le relookage époustouflant des façades, c’est encore plus chic, sont enfin en marche !

CHARMOY-CITY : EN MAI, PLEIN DE PROJETS POUR RELOOKER LA MAISON - du 27 mai 2017

Dernière minute ! : Sous un grand article « AUXONNE CARNAVAL Le Carnaval ça se prépare » Le Bien Public publie aujourd’hui un autre article plus succinct, mais non dénué d’intérêt, à propos du centre-bourg « AUXONNE URBANISME Le projet centre-bourg en question »

Du coup, demain soir, le 22 rue Thiers devrait être plein à craquer ! Encore une boutique en marche qui marche !

Charmoy-City, un chèque c'est chic

Charmoy-City, un chèque c'est chic

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 mai 2017 (J+3085 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 08:03

CHARMOY-CITY : EN MAI, PLEIN DE PROJETS POUR RELOOKER LA MAISON - du 27 mai 2017 (J+3083 après le vote négatif fondateur)

Dans notre précédent article, nous concluions, sans plus de détails : « Dernière minute : des affiches ludiques et revitalisantes avec des petits gugusses pleins d’astusse, viennent d’apparaître sur le site de la Ville, et dans les vitrines de quelques boutiques, nous en reparlerons plus tard ! Promis ! »

CHARMOY-CITY : DES GAZONS TOUJOURS VERTS SOUS LES LUMIÈRES DE NOËL - du 25 mai 2017

Chose promise, chose due, nous vous parlons aujourd’hui de ces « affiches ludiques et revitalisantes avec des petits gugusses pleins d’astusse ».

Notons – sympathique augure – qu’à cette volonté louable de donner une nouvelle jeunesse à notre vieux centre-bourg flapi, semble répondre la promesse d’un époustouflant relookage du trombinoscope de nos élus charmoysiens. C’est du moins ce que la lecture du Bien Public d’hier 26 mai nous amène à penser ! Les synergies de la revitalisation et des façades relookées seraient-elles pour de bon en marche ?

Encore hier, une revitalisation de boutique se mettait en marche rue La Fayette ! « La Fayette nous voilà ! ». Ils débarquent ! La [néo]libér[alis]ation du pays est en bonne voie !

Pour en revenir aux affiches, vous les découvrirez vous-même sur le site de la Ville, dans les vitrines de quelques boutiques, ainsi que dans l’illustration du jour de Claudi. Elles viennent de fleurir en ce joli mois de mai, comme en écho à nos interrogations du mois d’avril dernier relativement au silence médiatique régnant autour du projet de revitalisation du centre-bourg.

CHARMOY-CITY : « APPUYER LÀ OÙ ÇA FAIT MAL » - du 27 avril 2017

Soyons honnête ! Un article du Bien Public du 15 avril dernier, publié sous le titre « AUXONNE POLITIQUE LOCALE La Ville investira 5 554 232 € en 2017 », et dont nous parlons plus en détail dans notre article cité ci-dessus, avait, dans une certaine mesure, rompu le silence.

En effet, à cette question du journaliste posée à la fin de l’article : « Vous n’évoquez pas la revitalisation du centre-bourg ? », notre premier magistrat avait répondu :

« Si bien sûr. [N.D.L.R. Chantecler : suivent diverses informations financières ou techniques]. Une réunion publique aura lieu en juin, après les élections, à la salle événementielle. [N.D.L.R. Chantecler : c’est nous qui soulignons] »

A cette information, notre rédaction avait alors réagi par ce libre commentaire :

« Diable ! Il était temps, ce sera la première !

Cette première réunion publique sera-t-elle ludique et participatatative ? Dinatoire et récréative ? Y chassera-t-on les œufs, y élira-t-on une Miss Centre-bourg, ou y taquinera-t-on le nombre d’or ? Ou encore tout cela à la fois ?

Ses conclusions feront-elles enfin l’objet d’une ample consultation OUI ou NON sur le modèle génial de la consultation de juin 2010 dont le résultat devait apporter dans la cure de revitalisation du centre-bourg un prestigieux fortifiant sous la forme d’un hypermarché périphérique ? »

Passons sur les œufs et la Miss Centre-bourg, quoique…, changeons juin en mai, Salle événementielle par Maison du projet, OUI ou NON par YES or NO et vous verrez qu’au bout du compte nous n’étions pas totalement à côté de la plaque !

À propos de plaques, le concours photo bat son plein. Rappelons son objectif officiel :

« L’objectif de ce concours est avant tout de mettre en valeur les atouts d’Auxonne et de sensibiliser les participants à notre belle ville ! A travers le regard des artistes, les professionnels de l’urbanisme en charge du projet de revitalisation pourront appréhender la vision qu’attachent les participants du concours à Auxonne. Ceci pourra contribuer dans une certaine mesure à l’amélioration du projet urbain. »

Encore une belle soirée diapos en perspective.

Voilà donc que refleurit, au 22 rue Thiers, un commerce en bonne voie de revitalisation. Rue du Bourg, on attend cependant toujours, « Le Réveil du Centre-Bourg » !

ALBUM LE RÉVEIL DU CENTRE-BOURG

Dis moi OUI à Charmoy-City

Dis moi OUI à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 mai 2017 (J+3083 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 08:58

CHARMOY-CITY : DES GAZONS TOUJOURS VERTS SOUS LES LUMIÈRES DE NOËL - du 25 mai 2017 (J+3081 après le vote négatif fondateur)

Le 2 décembre dernier, date impériale s’il en est, Le Bien Public publiait un article au titre lumineux « AUXONNE Vie locale Les lumières de Noël scintillent ».

Illustrant l’article, une photo révélait un paysage nocturne suburbain banal à pleurer consistant en une haie de lampadaires routiers alignés en rang d’oignons le long d’une route à deux voies lugubrement déserte, la fameuse avenue Général-de-Gaulle (D905) conduisant au Charmoy.

La lecture de l’article nous apprenait que les gerbes de leds accrochées, à l’occasion des Fêtes, aux pieds des lampadaires, et censées être du plus bel effet, alliaient aux impératifs d’économie financière dans la réalisation, ceux d’une réelle économie d’énergie dans l’exploitation.

ENTOURLOUPES DU CHARMOY, HUIT ANS APRÈS, ON FAIT LA LUMIÈRE - du 17 décembre 2016

Le 23 mai dernier, l’avenue Général-de-Gaulle (D905) est revenue dans la presse avec un article du Bien Public intitulé cette fois : « AUXONNE URBANISME Pour ou contre le gazon synthétique ? »

Après l’émergence de la lumière artificielle festive, pourrait donc s’ouvrir, pour l’avenue Général-de-Gaulle (D905), l’ère du gazon synthétique. L’article précise : « Il faut dire que le gazon synthétique présente de nombreux avantages. D’abord celui d’être « écolo » : il est fabriqué à partir de produits recyclés. Économiquement, s’il est un peu cher à l’achat, il ne nécessite en revanche aucun coup de tondeuse, aucune main-d’œuvre… »

L’article nous apprend toutefois que la décision d’adopter ce gazon miracle est encore suspendue au « verdict » des élus du conseil municipal. Ceux-ci trancheront après avoir vu sur place. Après, pourrait-on dire, une visite de la maquette de la moquette. Au fait, il faudra prévoir des pancartes « Défense de fumer la pelouse »… Frais induits…

Il n’est pas impossible que la municipalité en place adhère aux impératifs écologiques avancés pour le gazon synthétique. Après avoir déroulé le tapis rouge aux ambitions d’implantation d’une grande enseigne, c’est donc les tapis verts qu’on déroulera avenue Général-de-Gaulle (D905) ! Des tapis toujours verts ! Sempervirens !

Verts jusqu’au cœur de l’hiver sans neige, sous la lumière féérique des leds économiques ! Et pour la chlorophylle synthétique des « produits recyclés », quel bonheur que toute cette lumière pour une vraie photosynthèse !

Pour quand, maintenant, les champs d’oignons synthétiques qui ne feront plus pleurer ?

CHARMOY-CITY : LES VIEUX MARCHÉS, C’EST DU PASSÉ, MAIS L’OIGNON FAIT ENCORE PLEURER - du 26 janvier 2017

Pour finir, le gazon synthétique présente un avantage énorme : n’ayant jamais été vivant, il ne nécessite pas de revitalisation ! Avouez quand même que ça donne moins de soucis !

Imaginez un peu que la bataille de Waterloo se soit déroulée sur un gazon synthétique déroulé par Wellington… C’eût été une aubaine pour notre musée, on aurait pu y conserver un morceau de ce gazon-bidon en guise de paillasson, sans risque de l’y voir moisir ! Chapeau ! Mais on ne va pas réécrire l’Histoire !

Et puis, pour rester dans l’actuel, on peut faire pipi dans ce gazon sans embêter les coccinelles, ni les papillons ! Ça alors, c’est vraiment é-co-lo mon coco !

Il faudrait quand même en causer un brin à Nicolas Hulot qui dans son Sahara doit, pour le coup, se languir du vrai gazon !

BONNES VACANCES AU SAHARA, MONSIEUR HULOT ! - du 21 mai 2017

Dernière minute : des affiches ludiques et revitalisantes avec des petits gugusses pleins d’astusse, viennent d’apparaître sur le site de la Ville et dans les vitrines de quelques boutiques, nous en reparlerons plus tard ! Promis !

Charmoy-City, l'Empire et le lampyre

Charmoy-City, l'Empire et le lampyre

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 25 mai 2017 (J+3081 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse