Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

22 août 2021 7 22 /08 /août /2021 11:13

MÉLANCOLIE MARAÎCHÈRE À CHARMOY-CITY - du 23 août 2021 (J+4632 après le vote négatif fondateur)

       Mélancolie d’un été qui touchera bientôt à sa fin dans les matins de brouillard….

       Mais aura-t-il vraiment commencé cet été pourri, trop et si mal arrosé, qui va finir presque aussi mal qu’un printemps de Prague ?

À DIJON, COMME  À CHARMOY-CITY, ON SE LA PÈTE SOUS LA PLUIE - du 15 juillet 2021

     Votre serviteur qui manie la pioche et la bêche avec autant de joie que la plume ne manque pas d’éprouver et de partager, certes  en amateur,  les joies et les peines du travail de la terre.

   Il faut le reconnaître, en matière de peines, cette année aura été particulièrement gratinée entre mildiou, grêle et bourrasques d’orage ravageuses.

  À ce propos, un article de la presse locale qui n’a rien pour apaiser cette « mélancolie maraîchère » planant comme noir corbeau sur les terres de Saône, nous engage à interrompre aujourd’hui notre studieuse série de « cahiers de vacances » et nous fait revenir de l’Espagne de Murcie au Val de Saône.

    Promis juré, nous retrouverons bientôt le docteur Anthelme Peysson dans un  cinquième et dernier cahier…

CAHIERS DE VACANCES À CHARMOY-CITY : VACCINATION ET HISTOIRE (4) - du 19 août 2021

   Pour l’heure rendons compte de l’article paru hier dans Le Bien Public sous le titre « Auxonne Hommage à Saint Fiacre, la tradition sera respectée cette année encore »

   On ne manquera pas de noter la tonalité automnale et mélancolique de l’article :

    « Malheureusement, si cette tradition saura résister cette année face à la crise sanitaire, pas sûr que celle-ci perdure encore longtemps. « Cette année sera peut-être la dernière où nous fêterons Saint Fiacre car il n’y a pas de relève et que les adhérents sont vieillissants, regrette Mauricette Miancien. Et la crise sanitaire n’arrange pas les choses ». »

     Pas plus qu’une météo désastreuse que nous avons évoquée plus haut, la crise sanitaire n’arrange en effet les choses comme le montre l’article :

   « 2021 est « une année bien particulière, confesse Mauricette Miancien, présidente de la confrérie. Tout d’abord avec le mauvais temps mais aussi en raison de la crise sanitaire, qui nous oblige à demander le pass sanitaire aux personnes qui voudront s’inscrire au repas ». »

    Précisons, ce que ne mentionne pas l’article du Bien Public, que  la confrérie de Saint Fiacre naquit le 20 janvier 1979.

   Il y a près d’un lustre, à propos des évolutions inéluctables observées dans le monde agricole,  qui depuis semblent s’être encore accentuées,  nous évoquions cette tradition de Saint-Fiacre sur un mode moins mélancolique qu’aujourd’hui :

       « Ne soyons pas inconsolables pour autant, car tous les ans, en trottinant, de charmantes répliques en miniature de ce bon vieux temps nous reviennent en Fiacre, pour la plus grande joie de la presse locale.

      Les vieux marchés aux légumes, c’est du passé, mais le Fiacre trottine encore à l’occasion pour la photo. Cahin-caha, hue, diah, hop-là ! Il nous ramène alors, armé d’une petite bêche mignonne, ses jolis paniers de légumes, ses charmantes corbeilles de fleurs, et bien entendu sa guirlande de notabilités. »

     Aujourd’hui, il nous serait difficile de plaisanter alors que  la marche inexorable du temps assombrit l’avenir pour la sympathique Confrérie de Saint-Fiacre.

     Marche inexorable du temps, vers des lendemains qui chantent, que louait naguère notre ancien maire dans son Edito d’Inf’Auxonne N° 55 en ces termes :

        « Les marchés aux asperges et aux choux-fleurs sont magnifiques sur les cartes postales du siècle précédent. Qui envisagerait de les retrouver aujourd’hui ? 

    Propos auxquels nous répondions en vers dans un article :

CHARMOY-CITY : LES VIEUX MARCHÉS, C’EST DU PASSÉ, MAIS L’OIGNON FAIT ENCORE PLEURER - du 26 janvier 2017

     À  l’égard du monde paysan, Édouard Leclerc lui-même savait se montrer plus bienveillant que nos modernistes charmoysiens. Découvrez à ce propos un morceau d’écologie bretonne insoupçonné…

AVEC ÉDOUARD À CHARMOY-CITY : RÉFLEXIONS AGRICOLES À L’OCCASION DU SALON - du 23 février 2019

    N’empêche que sur la zone du Charmoy ça fait déjà pas mal de temps que  pour Gustave et Rosalie les patates sont cuites !

    Triste histoire, en effet, que celle de Gustave et Rosalie !

    Je vous la conte en deux mots

    Un jour, Gustave et Rosalie, le brave couple de maraîchers, reçut une carte postale de ses cousins de Haute-Patate

    Ils comprirent alors que les jours de leur belle activité étaient comptés comme le montre l’illustration (recyclée) de Claudi

    Le Bon Sully disait que « labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France », mais il semble bien qu’à présent, pour le paysan comme pour l’éleveur tout aille de mal en pis !

Au Charmoy, la fin des Patates pour Gustave et Rosalie.jpg

Au Charmoy, la fin des Patates pour Gustave et Rosalie.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 août 2021 (J+4631 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

   

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
4 août 2021 3 04 /08 /août /2021 07:37

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (4) - du 04 août 2021 (J+4613 après le vote négatif fondateur)

    Une lecture attentive du numéro 40 de L’Écho de la place d’Armes nous avait  donné l’occasion de faire une incursion au rayon chaussures dans un article consacré par ailleurs à la mode locale et nationale !

CHARMOY-CITY : APRÈS LE DÉFILÉ MODE, QUESTIONS SUR UN T-SHIRT AU SOMMET - du 2 août 2021

   Aujourd’hui c’est un autre passage de la communication de Lucette sur fond de « madeleines » alternées de « gorgées de café » qui motive le présent 4ième épisode, appendice imprévu à notre série « CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE » qui devait en compter trois…

    Voici la citation de ce passage du numéro 40 de L’Écho de la place d’Armes :

« Présentement, il faut remettre tout cela dans le contexte de la péripétie du vote du budget 2021. Vous vous rappelez que notre Locataire, se croyant fin stratège, avait voté contre le budget, accompagné dans cette énorme co...rie par les conseillers communautaires de la majorité municipale auxonnaise. »

    Relevons au passage ce « présentement » et son délicieux parfum d’Afrique francophone à croire que Lucette se prend pour Senghor ! Pour le reste, laissons bien entendu la responsabilité de la forme employée à l’auteur(e) de la diatribe.

    Notons enfin qu’en matière de vote les faits relatés sont parfaitement conformes à la réalité… à ce détail près qu’un autre vice-président et maire d’une commune non négligeable s’était alors embarqué avec les mutins charmoysiens.

     Dans un précédent article, sur fond de ciel noir et de guerre des étoiles, Claudi avait illustré l’évènement. L’image étant bonne, presque autant qu’une madeleine, il nous la ressert aujourd’hui ! Vous avouerez que c’est fort de café !

    Pour un astronome communautaire averti et muni d’un bon télescope, la lecture attentive du CR du CC permet en outre de supposer qu’un autre vice-président encore, ce dernier blanchi sous le harnais et nourri dans le sérail, mais sans doute moins « gonflé » que les autres, après un petit écart de trajectoire, calmement, dans son orbe était finalement rentré !

    Mention spéciale enfin pour WLG, qui après sa longue éclipse fait écho au n° 40 par un éblouissant commentaire à propos du 11ième vice-président ! De quoi combler, à n’en pas douter, la rédaction de L’Écho de la place d’Armes !

Observatoire du Charmoy, une planète-double dans le Système CAP-VDS.jpg

Observatoire du Charmoy, une planète-double dans le Système CAP-VDS.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 4 août 2021 (J+4613 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
2 août 2021 1 02 /08 /août /2021 16:11

CHARMOY-CITY : APRÈS LE DÉFILÉ MODE, QUESTIONS SUR UN T-SHIRT AU SOMMET - du 2 août 2021 (J+4611 après le vote négatif fondateur)

     Le Bien Public du 30 juillet dernier titrait « AUXONNE Concert et défilé mode pour le « Jeudi animé » »

     Un abondant album de photos illustrait la prestation lors de laquelle d’accorts et coruscants mannequins défilaient pour le plaisir de l’assistance nombreuse et bigarrée.

    Aujourd’hui 2 août 2021, 107ème anniversaire de la mobilisation générale de 1914, l’attention est mobilisée par un T-shirt noir porté au sommet de l’État et qui fait le buzz sur instagram (voir notre illustration) .

   Kevin et Rachid ont adoré le logo dans sa  pureté géométrale !

   Un logo d’équerres et qui met les points sur les « i » mon kiki !

    Karim et Charles veulent le même à tout prix !

    Une question unanime agite à présent le tout Charmoy-City masculin: « Dans quelle boutique peut-on trouver le même à Charmoy-City ? ».

FLASH INFO ( 03/08/21 à 09H15)

« À PROPOS DE BOTTES »

    Si la France entière branchée se passionne pour un T-shirt au sommet, L’Écho de la place d’Armes, qui publiait hier soir son 40ième  numéro, s’en tient au rayon chausssures (bottes ou tennis) et ne peut donc être taxé d’ultracrépidarianisme…. 

CHARMOY-CITY : « À CHACUN SON MÉTIER LES VACHES SERONT BIEN GARDÉES » - du 27 juillet 2020

    Remarquons toutefois qu’en matière de vice-présidence, le rédacteur s’emmêle un peu les pinceaux et mélange quelque peu les pointures ! Le chausseur sachant chausser en quelque sorte !

    Nous le citons :

« Interrogé, l’adjoint aux travaux a eu cette réponse, qui a laissé pantois ses interlocuteurs :

 « C’est pas de notre faute, c’est la comcom qui gère çà » Inutile de vous dire que les habitants des zones concernées ont apprécié. Ils n’ont pas manqué de lui rappeler qui était le premier vice président de la comcom…

En plus le gars il vient visiter un quartier inondé en baskets !! Faut croire que ses indemnités de fonction ne lui permettent pas d’acheter des bottes... »

    Et le 11ième vice-président alors ? Pas de souci, il est rhabillé pour l’hiver !

Retour aux choses sérieuses !

https://www.ladepeche.fr/2021/08/02/video-demmanuel-macron-la-marque-de-son-t-shirt-noir-intrigue-les-internautes-9709981.php

 

Le logo qui fait rêver tous les gandins de Charmoy-City.jpg

Le logo qui fait rêver tous les gandins de Charmoy-City.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 2 août 2021 (J+4611 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
1 août 2021 7 01 /08 /août /2021 05:00

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (3) - du 1er août 2021 (J+4610 après le vote négatif fondateur)

     Nous en arrivons au dernier article de notre série intitulée « CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE ». Les deux précédents étaient consacrés à l’analyse du vote du 16 juillet dernier à Pontailler

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (2) - du 29 juillet 2021

        Le présent article, à caractère rétrospectif, fait écho à l’évocation, dans l’article du Bien Public du 24 juillet dernier intitulé « AUXONNE-PONTAILLER-VAL DE SAÔNE L’opposition d’Auxonne (ré)intègre l’exécutif de la com’com », de tensions passées « entre la majorité municipale d’Auxonne et la présidente de la communauté de communes » dues, « entre autres » à l’élection en janvier 2017 d’un vice-président auxonnais n’appartenant pas à la majorité municipale d’alors.

   Un paragraphe de l’article, intitulé « Bis repetita ? » s’interrogeait,  après la réélection du même élu le 16 juillet dernier, sur un retour éventuel de ces tensions, rappelant « toutefois qu’en mars [N.D.L.R. Chantecler : mars 2021 alors qu’aucun membre de l’opposition municipale ne siégeait au conseil communautaire en tant que vice-président ] tous les élus de la majorité auxonnaise avaient voté contre le budget de la com’com, en guise de « sonnette d’alarme » »

     En ce qui concerne maintenant les vives tensions survenues sous le mandat Langlois, divers articles de notre blog les ont évoquées

     À souligner que l’une des causes, et non la moindre, de ces tensions au cours de l’année 2019 fut un projet d’extension de l’emprise commerciale LECLERC au Charmoy.

TENSION ET RANCŒURS À CHARMOY-CITY : LE FOND DU PROBLÈME - du 20 février 2019

    Attribuer ces tensions passées à la seule présence, à cette période, d’un conseiller d’opposition de la municipalité charmoysienne serait une erreur.

    Quant à refuser par principe  une telle présence à l’avenir en la qualifiant d’« incompréhensible », l’argument semble plus électoral que réaliste !

CHARMOY-CITY : À L’AVENIR, PLUS DE VICE-PRÉSIDENCE HORS-MAJORITÉ À LA COM-COM ! - du 18 juin 2020

    Pour justifier la précédente remarque, il suffit de faire un retour vers un récent vote de budget qui nous a démontré que l’absence de tout vice-président appartenant à l’opposition charmoysienne parmi les vice-présidents élus à la com’com n’était pas pour autant garante de l’absence de tensions, comme nous l’avions vu plus haut.

    Leur résurgence  inopinée le 4 mars dernier, lors du vote du budget communautaire le démontre largement !

À CHARMOY-CITY, « LES TEMPS CHANGENT »…OU PRESQUE (2) - DU 11 MARS 2021

    Le lecteur attentif aura, n’en doutons pas, trouvé matière à réflexion dans les relectures proposées autour d’un problème qui subsiste (avec ou sans vice-président d’opposition !), et dont notre rédaction ne manquera pas de suivre les évolutions…

« Bis repetita ? »

    Il restait à Claudi à trouver une illustration convenant à cet article.

     Comme il y est beaucoup question de « vice-président » à la CAP Val de Saône, et comme Claudi ne souhaitait froisser aucun vice-président(e) actuel(le), il a emprunté à un ancien article une illustration qui traite d’un phénomène commun à l’école et à certain vice-président d’antan, qui n’était pourtant pas d’opposition et que chacun reconnaîtra : le décrochage !

CHARMOY-CITY : SELON QUE VOUS SEREZ BRANCHÉ OU PAPIER  - du 18 février 2019

    Mais ceci ne saurait bien évidemment concerner aucun(e) de nos nouveaux/elles vice-président(e)s à qui notre rédaction souhaite de bonnes vacances !

ELLE EST BIEN BONNE !

   Le sénateur-médecin MALHURET fait le buzz avec un récent discours où il fait référence à Courteline et au « Train de 8h47 »

    Notre rédaction, adepte à l’occasion de Courteline, salue ici le sénateur-médecin adepte, visiblement, de l’humour piquant !

ACTUALITÉ DE COURTELINE, OU LE MINIBUS DE 9h47 - du 16 JUIN 2016

 

Charmoy-City, à l'école de la démocratie.jpg

Charmoy-City, à l'école de la démocratie.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er août 2021 (J+4610 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
29 juillet 2021 4 29 /07 /juillet /2021 05:00

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (2) - du 29 juillet 2021 (J+4607 après le vote négatif fondateur)

    Nous abordons aujourd’hui le second article de notre série consacrée à l’élection d’un onzième vice-président au conseil communautaire de la CAP Val de Saône.

     Rappelons que le titre général choisi pour cette série   CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE » s’appliquait plus particulièrement au précédent article relatif au vote sur le principe de la création du nouveau poste de vice-président

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (1) - du 26 juillet 2021

   Comme convenu, nous traiterons aujourd’hui de l’élection du nouveau vice-président

 

VOTE POUR L’ÉLECTION DU NOUVEAU ET ONZIÈME VICE-PRÉSIDENT 

     À propos de ce vote, le long article du Bien Public du 24 juillet dernier sous la plume de Fabrice SIRLIN et titré « AUXONNE-PONTAILLER-VAL DE SAÔNE L’opposition d’Auxonne (ré)intègre l’exécutif de la com’com », souligne dans son chapeau que le poste « revient à Fabrice Vauchey après un vote loin d’être unanime. » et poursuit : « L’opposition retrouve donc une place dans l’exécutif, comme lors du précédent mandat, où les relations entre la ville centre et la com’com étaient tendues »

     On trouve donc dans cette introduction,  une appréciation relative au vote, suivie d’une référence au passé.

    Renvoyant au troisième article à paraître de notre série, les considérations rétrospectives relatives au « précédent mandat », nous envisagerons uniquement les résultats du récent vote.

     L’article du Bien Public du 24 juillet dernier indique que Fabrice Vauchey « seul postulant à ce siège […] a obtenu 28 des 55 suffrages ». On lit en outre que « onze votes blancs et deux nuls ont été comptabilisés »

      L’article précise par ailleurs que l’« on comptabilise quatorze voix pour Franck Deloy, maire de Magny-Montarlot, non candidat, mais qui s’était présenté face à Marie-Claire l’an passé pour la présidence de la com’com ».

     Le rappel de cette  candidature passée du maire de Magny-Montarlot lors du Conseil communautaire du 20 juillet 2020, nous amène à faire un petit retour impromptu en arrière sans remonter toutefois jusqu’au « précédent mandat ».

    À noter que le candidat avait alors obtenu 9 voix. À remarquer en outre le nombre important de bulletins blancs (12) qui n’avait pas manqué d’inspirer Claudi !

Charmoy-City, élections communautaires et dérèglement climatique.jpg

Charmoy-City, élections communautaires et dérèglement climatique.jpg

    Par ailleurs, dans l’article pleine page du Bien public du 18 juillet 2020, intitulé « AUXONNE-PONTAILLER-VAL DE SAÔNE Politique Com’com : la présidente réélue malgré une candidature surprise », un encadré donnait la parole au « candidat surprise » qui déclarait que sa candidature « était un acte de contestation ».

    Conclusion : la présidente obtenait 36 suffrages sur 57, et en perdait donc 21 (9 du fait de « la contestation » et 12 du fait des bulletins blancs)

    Revenons maintenant au présent et à l’élection du 22 juillet dernier.  À noter d’abord une constante, celle d’un nombre de bulletins blancs à peine inférieur (11) à celui du 18 juillet 2020.

    Plus surprenants sont ces 14 scrutins pour le « non-candidat » Franck Deloy, qui n’assistait d’ailleurs pas au conseil !

     Comment expliquer ce succès « introuvable »  autant qu’inopiné d’un non-candidat absent ? Sinon par l’utilisation de son nom à titre de contestation, voie ouverte par le candidat lui-même en juillet 2020.

    Une arithmétique, que nous ne tenterons pas ici, permettrait sans doute, après les 15 abstentions du premier vote sur le principe de la création d’un nouveau poste de vice-président, de proposer une hypothèse sur l’origine de ces 14 votes contestataires cocasses autant qu’improvisés !

  Au bout du compte, la majorité absolue requise étant de 23  voix relativement aux suffrages exprimés (44), sur fond de votes blancs endémiques, et en dépit de l’engouement subit manifesté pour un non-candidat absent, le nouveau vice-président obtient un score (28) qui, sans être très confortable, ne saurait être jugé problématique…

    La suite au prochain numéro qui sera consacré, comme nous l’avions annoncé, à quelques retours vers le passé.

Le vote surréaliste de Pontailler qui vous laissera sans voix.jpg

Le vote surréaliste de Pontailler qui vous laissera sans voix.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29  juillet 2021 (J+4607après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
26 juillet 2021 1 26 /07 /juillet /2021 07:44

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (1) - du 26 juillet 2021 (J+4604 après le vote négatif fondateur)

    Quelques mots d’excuse préalables à l’intention de nos fidèles lecteurs pour exprimer le regret, en ce temps de vacances, de devoir les replonger dans les arcanes de la politique locale, plutôt que de leur proposer une lecture plus légère.

CHARMOY-CITY : À L’EMPIRE, SANS PASS, ON NE PASSE PAS - du 23 juillet 2021

     Entrons à présent dans le vif du sujet !

     Samedi dernier 24 juillet, passé le coin de la rue de la Paix et le petit groom au milieu des fleurs, les habitués du dernier et unique tabac-presse de notre bonne ville, en mal de jeux, de clopes ou d’information, pouvaient découvrir, fraîche éclose sur le trottoir, la traditionnelle affichette jonquille du Bien Public annonçant la nouvelle du jour : Un nouveau vice-président élu à la com’com

    Cette annonce devait produire, sur votre serviteur, l’effet escompté. Curieux d’en apprendre plus, il fit aussitôt l’emplette du quotidien, contribuant ainsi à la survie, tant de la presse papier que de ce plaisir irremplaçable, et pourtant menacé, d’ouvrir un vrai journal.

    En page 15 « ACTU PLAINE DE SAÔNE » il  devait découvrir, un long article sous la plume de Fabrice SIRLIN, titré « AUXONNE-PONTAILLER-VAL DE SAÔNE L’opposition d’Auxonne (ré)intègre l’exécutif de la com’com »

     Remarquons tout d’abord que la lecture de ce long et intéressant article nous a vite amené à cette conclusion qu’il n’était pas de ceux que l’on peut lire en diagonale et que sa lecture devait requérir une attention toute particulière.

     Un entrefilet à la fin de l’article annonçait par ailleurs que « d’autres sujets évoqués lors du conseil communautaire seront abordés dans nos prochaines éditions ». Celui de l’avance « du projet de l’aire de covoiturage » de Soirans devait être ainsi  évoqué en ligne dès hier.

   En ce qui concerne notre rédaction, délaissant ces sujets annexes, nous avons pris l’option de consacrer  trois articles à la recension du long article cité plus haut. Pourquoi trois ?

    Tout d’abord, parce qu’au présent et à propos du  nouveau poste de vice-président, l’article rend compte de deux votes successifs : un vote sur le principe de la création de ce poste et un vote d’élection du candidat à ce poste, ce qui mérite bien deux examens.

    Ensuite, parce que sur plusieurs points et à plusieurs reprises l’article fait  mention des relations com’com /Ville d’Auxonne au cours des dernières années. Sur ce chapitre, les archives de notre blog pourraient éclairer le lecteur curieux de vieilles histoires.

    Le titre que nous avons choisi « CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAONE (1) » s’applique plus particulièrement au vote sur le principe de la création du nouveau poste de vice-président dont nous traiterons aujourd’hui. Nous aborderons ultérieurement, sous le même titre, et dans un deuxième article, le vote relatif à l’élection du candidat, concluant pour finir dans un troisième article par un libre retour sur le passé.

VOTE SUR LE PRINCIPE DE LA CRÉATION DU NOUVEAU POSTE DE VICE-PRÉSIDENT 

     L’article du Bien Public cité en référence précise à ce propos : « Jeudi, les 15 élus de la majorité auxonnaise se sont abstenus lors du vote concernant la création de cette vice-présidence supplémentaire » sans plus de précisions.

  De source digne de fois, nous pouvons compléter cette information en précisant que les 40 suffrages exprimés (présents et procurations), excluant, de fait, les 15 abstentionnistes « élus de la majorité auxonnaise », ont été favorables  au « principe de la création du nouveau poste de vice-président ». Aucun vote négatif, aucun bulletin blanc, aucun bulletin nul ne furent donc retirés de l’urne lors de ce premier vote.

    Et pourtant, sous la photographie de notre premier édile, on peut lire dans  un encadré un extrait de la déclaration de celui-ci relativement à la création du nouveau poste, faite préalablement à ce premier scrutin : « Je ne vois pas du tout l’intérêt aujourd’hui de créer un nouveau poste de vice-président »

   On peut s’interroger que cette appréciation tranchée relativement à l’objet du vote se soit traduite dans les faits par une simple abstention en bloc des « élus de la majorité auxonnaise ».

     Ces derniers devaient néanmoins prendre part au vote suivant relatif à l’élection d’un « unique postulant » au siège de onzième vice-président.

   Le deuxième volet de notre série, « CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAONE (2) », sera consacré à l’examen de ce deuxième vote…

   L’illustration de cet article n’était pas évidente pour Claudi. Par ces temps médicalisés, il a eu recours au célèbre Docteur Knock que l’on pourra découvrir en vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=xwQ4Zt6Me9s

Knock au secours des démangeaisons en Val de Saône.jpg

Knock au secours des démangeaisons en Val de Saône.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26  juillet 2021 (J+4604 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
15 juillet 2021 4 15 /07 /juillet /2021 09:07

À DIJON, COMME  À CHARMOY-CITY, ON SE LA PÈTE SOUS LA PLUIE - du 15 juillet 2021 (J+4593 après le vote négatif fondateur)

    La météo de ce début juillet restera dans les annales

CHARMOY-CITY : JUILLET SOUS LE SIGNE DES POISSONS…ET DU VERSEAU ? - du 5 juillet 2021

     Qu’importe ! Quand le vin est tiré il faut le boire ! Fût-il allongé d’eau !

      Le Bien Public en ligne publiait ainsi ce matin un article intitulé :

« Fête nationale 14 juillet : les plus belles images du feu d'artifice au lac Kir à Dijon »       

    Le lecteur pouvait y découvrir : « Parapluies en main, quelques Dijonnais ont bravé la météo capricieuse, mercredi soir, pour assister au feu d'artifice du 14 juillet, tiré au lac Kir à Dijon avec un peu d'avance »

     Et admirer quelques photos plus riches en parapluies qu’en spectateurs !

     Se la péter sous la pluie, il semble qu’à Dijon ce soit capitale ! Sous la pluie d’or le rêve s’amène !

    Et comme les petits imitent les grands ducs, dans notre bonne ville de Charmoy-City on se la pétait sous la pluie. Viens au feu, Georgette, on f’ra pas la queue et nous y verrons la belle bleue !

    Et si vous avez pris un rhume sous les platanes ne dites pas « j’y reviendrai plus, j’suis vacciné », prenez un grog et une bonne lecture, car la santé, comme Dijon, c’est capitale !

ALBUM « J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles »

FLASH DERNIÈRE(15/07/21 15h00)

  À suivre les réseaux sociaux, il semblerait que la situation actuelle liée aux fortes précipitations de ces jours puisse évoquer celle observée en  juillet 2018 dans plusieurs secteurs de notre commune.

https://www.bienpublic.com/edition-la-plaine-la-saone/2018/12/31/la-ville-frappee-par-la-vague-orageuse

  À destination des riverains de certains fossés et de tous les curieux d’hydraulique nous mettons en lien l'un des dossiers que nous avions alors constitués sur le sujet.

ALBUM EXCURSION AU BASSIN ÉCRÊTEUR NUMÉRO 4

 

Charmoy-City, grandes eaux et feu d'artifice pour happy fews.jpg

Charmoy-City, grandes eaux et feu d'artifice pour happy fews.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 juillet 2021 (J+4593 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
9 juillet 2021 5 09 /07 /juillet /2021 08:57

CHARMOY-CITY : « C’EST LE MOMENT DE VOUS MANIFESTER » - du 9 juillet 2021 (J+4587 après le vote négatif fondateur)

   « C’est le moment de vous manifester ».  Cette injonction, cet appel au peuple,  nous ne l’avons pas rêvé, nous l’avons lu en dernière page du dernier numéro de notre magazine municipal Inf’Auxonne n° 71. Dans sa forme, sinon dans son objet, elle nous incite à le faire ! Manifestons-nous, quant à faire !

    En appendice de notre dernier article, nous nous étions, d’ailleurs, déjà « manifesté » en saluant la une du magazine, tombé impromptu dans notre boîte à lettres alors que nous venions de publier.

CHARMOY-CITY : JUILLET SOUS LE SIGNE DES POISSONS…ET DU VERSEAU ? - du 5 juillet 2021

— D’accord Chantecler ! Mais tu sautes un peu légèrement de la première à la dernière page ! Voilà qui n’est pas très sage ! Est-ce une façon de lire ce magazine qui rassemble tous les citoyens et qui porte tous leurs espoirs ?!

— Détrompez-vous, chers concitoyens ! Ce magazine, qui nous rassemble sans toujours nous ressembler, nous l’avons feuilleté et parcouru, et nous serions malvenu d’en critiquer le contenu technique (éclairage et stationnement en particulier) fort bien présenté !

À l’éclairage, en veilleuse la nuit, nous proposerions seulement d’ajouter même mesure pour les tapages nocturnes, cette plaie endémique du voisinage !

— Votre civisme, Chantecler, vous honore ! Vous qui déplorez  les incivilités sonores, je suppose que vous avez adoré le « coup de balai » citoyen « 180 kg de déchets récoltés »  par 100 personnes. Soit 1,8 kg par personne ! (p.17)

 — « Adoré », cette arithmétique de la propreté satisfaite, nous semble un peu fort ! Toujours est-il qu’on ne pourrait accuser notre rédaction d’y être restée indifférente

CHARMOY-CITY : PAS D’ARMISTICE POUR LA GUERRE MÉNAGÈRE -  du 10 MAI 2021

— Parlons politique, à présent, Chantecler. La politique, du programme à sa mise en pratique « dans un esprit pragmatique et de construction », n’est-ce-pas la vocation du vrai citoyen qui s’implique pour le bien de tous ses concitoyens ?

— Parlons-en, chers concitoyens ! Avez-vous lu la page « Tribunes libres » (p. 19)

— Oui, Chantecler, et nous avons même adoré le concept d’ « été dynamique » !

— Et le dialogue opposition-majorité, chers concitoyens ? Vous ne trouvez pas que ça vous a un petit air de dialogue de sourds !

— Dialogue de sourds ! Comme vous y allez Chantecler ! Votre coup du sonotone, n’est pas vraiment de bon ton. Pas vrai Gaston ? D’accord c’est pas franchement le grand amour mais…

— Puisque vous nous parlez d’amour, soyons lourds ! Ces deux tribunes libres juxtaposées ça vous fait pas penser à « Nuit d’amour à l’hôtel du cul tourné » !

— Chantecler vous n’êtes qu’un grossier personnage et vos propos vulgaires sont à « désespérer Billancourt » et à faire pleurer aux terrasses !

— Brisons-là, chers concitoyens ! Et  surtout n’oubliez pas : « C’est le moment de vous manifester »

— Nous manifester où ça ? Aux terrasses ? Aux marchés ?

— Aux terrasses !!! Plaisantins, vous n’avez pas lu : « Le conseil citoyen va se mettre en place ! »

— On préfère être en place en terrasse cool-cool ! Et en matière de manifestations nous on kife bessif les anims !

— Vous devriez réfléchir à deux fois et regarder d’abord une petite vidéo ! Car comme le disait Hannibal : « la vidéo, comme la nuit porte conseil…municipal » !

Cette petite vidéo approuvée par la dynamique, qui aime les vidéos, vous la retrouverez dans l’article en lien ci-dessous

CHARMOY-CITY : IDYLLE PARTICIPATATATIVE AU PAYS DES CIGOGNES - du 26 juin 2020

 

Charmoy-City, bientôt plus de conseillers que d'habitants.jpg

Charmoy-City, bientôt plus de conseillers que d'habitants.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 9 juillet 2021 (J+4587 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
5 juillet 2021 1 05 /07 /juillet /2021 09:44

CHARMOY-CITY : JUILLET SOUS LE SIGNE DES POISSONS…ET DU VERSEAU ? - du 5 juillet 2021 (J+4583 après le vote négatif fondateur)

   Nous vivons actuellement dans un entre-deux, une période indéfinissable, ni chair, ni poisson, tiède et humide, et comme l’allumette sur un grattoir mouillé, les enthousiasmes ont bien de la peine à s’enflammer quand de chagrins augures nous prédisent déjà des départs de feux sanitaires et pas d’embarquement pour Cythère !

   Le temps gris et les averses  n’auront  pourtant pas découragé les pêcheurs, dimanche 4 juillet, comme en témoigne ce titre en ligne du Bien Public  d’hier : « AUXONNE  Au concours de pêche, « le plaisir de se retrouver au bord de l’eau » ».

   On y apprenait, en effet, que « Ce dimanche, sur le canal de dérivation à Auxonne, l’Union des fervents pêcheurs (UDFP 21) organisait son premier concours après de longs mois d’arrêt en raison du Covid-19 »

    Tous les pêcheurs, promeneurs et sportifs du coin connaissent et apprécient les rives du canal. Un article, parmi tant d’autres de notre blog en témoigne…par temps de pluie déjà !

PLUS BESOIN D’AUSWEIS POUR FAIRE PISSER MIRZA - du 11 MAI 2020

    Mais, chez nous, pour les amateurs de poissons, point n’est besoin depuis mai dernier d’aller jusqu’au bord du canal.

   La rue du Bourg, cette antique artère, est devenue depuis mai une véritable frayère où tout un monde piscicole flotte dans l’air, comme des poissons dans l’eau

CHARMOY-CITY : POISSONS DU BOURG -  du 15 MAI 2021

    Progrès à signaler depuis le 15 mai, les terrasses sont enfin rouvertes. Tout comme les parapluies ! Du coup, on est sûr au moins d’une chose : que le Pernod sera bien baptisé !

    Autre progrès, car, comme dirait l’autre, « on n’arrête pas le progrès ! », notre rédaction a rafraîchi et mis au goût du jour son poème du 15 mai…

 

POISSONS DU BOURG

 

Tombe la pluie, et chaque jour ses millimètres

Font briller le pavé mouillé de la rue du Bourg

Où flottent les  gentils poissons sous les fenêtres.

Le touriste mouillé qui vient y faire un tour

Lève le nez contrit dessous son parapluie

Et contemple les poissons trempés dans la pluie.

Du soleil qui reviendra, il attend le jour

Où il pourra s’asseoir au sec en   terrasse

À l’ombre des rougets en fleurs et des rascasses.

Boire au soleil enfin, le blancasse ou la Suze

Au fil de l’apéro, à deux pas des méduses !

 

    Que d’eau ! Que d’eau aurait dit Mac-Mahon ! Et plus de crues pour le moment en perspective que de cuites !

DES CRUES ET DES CUITES - du 25 FÉVRIER 2016

     

    Nos lecteurs trouveront en PDF la nouvelle pauchouse de Claudi à partager sans modération comme « le blancasse ou la Suze, au fil de l’apéro, à deux pas des méduses »

 

FLASH DERNIÈRE(05/07/21 19h00)

    Que du bonheur ! Il n’a pas plu de la journée et le n° 71 d’Inf’Auxonne est tombé dans notre boîte aux lettres !

    À la une, nous n’inventons rien : les « Poissons du Bourg » !

   Un excellent viatique pour un été dynamique ! Tout est dit sur la « une » de ce  n° 71, moins coruscante, reconnaissons-le néanmoins, que celle du n° 70.

CHARMOY-CITY : SOURIRE À LA UNE - du 9 AVRIL 2021

   De la terrasse de la une, c’est promis, nous pénétrerons cette fois à l’intérieur du magazine. Et qui sait ? Cette plongée dans la presse municipale fera peut-être pour nous, l’objet d’une prochaine revue de presse...

Charmoy-City, poissons du Bourg (bis).jpg

Charmoy-City, poissons du Bourg (bis).jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 5 juillet 2021 (J+4583 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
25 juin 2021 5 25 /06 /juin /2021 07:51

CHARMOY-CITY, PAYS DES SOVIETS : QUAND LA CHENILLE MORD SUR LE ROND-POINT - du 25 juin 2021 (J+4573 après le vote négatif fondateur)

    Comme chacun sait, depuis que nous l’a dit Lucette, Charmoy-City, c’est le Pays des Soviets

CHARMOY-CITY : LUCETTE AU PAYS DES SOVIETS - du 15 juin 2021

   Cette hypothèse, qui vaut ce qu’elle vaut, a néanmoins le mérite de constituer une grille de lecture permettant de décrypter les quelques rares évènements survenus récemment dans le paysage conjoncturel charmoysien plutôt gris et que les couleurs de l’arc-en-ciel tardent à égayer.

  Le Bien Public en ligne titrait ainsi le 22 juin dernier : « Auxonne Un parterre de fleurs écrasé par un véhicule ». Inqualifiable floricide !

   Une photographie montrait l’ampleur des dégâts, illustrant le texte qui suit : «  Ce mardi matin, sur le rond-point situé devant l’entrée du 511e Régiment du Train, à Auxonne, les passants ont pu constater des dégradations sur le parterre de fleurs tout juste plantées, et sur le système d’arrosage. Elles auraient été causées par les roues d’un véhicule. »

  Claudi, quant à lui, attribue la cause des ravages à une chenille comme le montre son illustration du jour. Non, Charlie, pas une chenille processionnaire, mais la chenille d’un blindé de la Krasnaya Armiya, l’Armée Rouge !

  Autre ravage dans la campagne, ce dernier pire encore qu’une nuée de criquets, celui des « cliqueurs » et des « virtuels » d’En Marche selon le sénateur François Patriat, qui, sur la question, semble en  connaître un rayon.

    Nous mettons en lien l’intervention du grand veneur

https://www.lefigaro.fr/elections/regionales/on-n-a-pas-des-militants-on-a-des-cliqueurs-francois-patriat-etrille-lrem-parti-trop-virtuel-

      Grand veneur à Chambord, notre sénateur a aussi quelques accointances EM cliqueuses, virtuelles et ondoyantes à Charmoy-City.

CHARMOY-CITY : FAUT-IL CLASSER DÉFINITIVEMENT LE STÉRÉOTYPE « EN MARCHE » ?- du 09 mars  2020

  La page facebook Auxonne ville d’avenir a eu la bonne idée de relayer de son côté l’intervention du vénérable sénateur.

https://www.facebook.com/Auxonnevilledavenir

  Comme il se doit, le sadien Marquis a vu rouge et n’a pas manqué de ramener sa fraise. C’est de saison ! Encore une thèse à deux balles  qui vaut son pesant de choucroute et que nous nous permettons de citer :

« Il ne faut pas tout mélanger. LREM n’est pas (encore ?) un parti politique, mais un mouvement réunissant des personnes du centre, de droite et de gauche. Il n’y a pas d’ancrage local ce qui explique d’ailleurs leurs résultats aux régionales. Il n’y a rien de surprenant là-dedans. »

   « des personnes du centre, de droite et de gauche », c’est pas un mélange tout ça !! C’est pas un melting pot mon pote ?

   Futé, notre sadien ! Et puis, les grands travaux, ça le connaît, not’Marquis ! 

CHARMOY-CITY : LE MARQUIS A PONDU SON DERNIER RAPPORT - du 30 juin 2020

   Au fait, notre Marie toujours en mal de rendez-vous auprès de notre premier édile devrait tenter sa chance du côté du sadien Marquis qui semble faire partie du premier cercle (occulte) de la dynamique !

FLASH DERNIÈRE (26 juin 08H00)

   Petit écho local à la journée des fiertés en ces temps de régionales ! Une fierté dans la diversité et qui, rouge, blanc, et même rosé, mettra tout le monde d’accord !

https://www.youtube.com/watch?v=L_y1_C3wc1I

 

Charmoy-City, pays des soviets, quand la chenille mord sur le rond-point .JPG

Charmoy-City, pays des soviets, quand la chenille mord sur le rond-point .JPG

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 25 juin 2021 (J+4573 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse