Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

8 août 2020 6 08 /08 /août /2020 08:58

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (6) - du 08 août 2020 (J+4252 après le vote négatif fondateur)

      Au cours d’une quinzaine estivale torride et sèche, galopant à cheval sur juillet et août, nous aurons tenté d’offrir à nos lecteurs, à travers une série de 5 épisodes, une perspective originale sur nos ronds-points.

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (1) - du 24 juillet 2020

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (2) - du 26 juillet 2020

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (3) - du 30 juillet 2020

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (4) - du 6 août 2020

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (5) - du 07 août 2020

    À la description et à la vision photographique de ces ronds-points proprement dits, à laquelle on pouvait, bien entendu s’en tenir, nous ajoutions à destination du lecteur curieux et averti, divers autres aperçus, parfois incongrus…

    Le clabaudage indigent émanant de certaines officines anonymes devait nous offrir, pour finir, l’opportunité d’élargir notre palette.

      Rappelons en particulier certaine devinette laborieuse et même pas propre, parce-que trop longue, à emballer une méchante praline bon marché dans sa papillote !

      Et que l’ « égout » s’est empressé de partager !

      À chacun son métier !

CHARMOY-CITY : « À CHACUN SON MÉTIER LES VACHES SERONT BIEN GARDÉES » - du 27 juillet 2020

      Notre tour est  terminé, il nous reste à présent, dans un souci d’objectivité, à rendre à César, ce qui est à César !

     À destination du lecteur qui souhaite lire une simple description des thèmes de nos quatre ronds-points, Claudi a réalisé une synthèse illustrée des commentaires officiels décrivant ces ronds-points.

      Il s’est inspiré pour cela des quatre panneaux officiels récemment installés aux abords des dits ronds-points.

      Pour un meilleur confort de lecture, nous vous la proposons en PDF

FIN DU TOUR DES RONDS-POINTS !

Charmoy-City, tout savoir sur nos ronds points.jpg

Charmoy-City, tout savoir sur nos ronds points.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 8 août  2020 (J+4252 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Tourisme
7 août 2020 5 07 /08 /août /2020 06:00

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (5) - du 07 août 2020 (J+4251 après le vote négatif fondateur)

     Nous voilà au cœur de l’été, nous avons bouclé le grand tour de nos ronds-points et nous avons même poussé la visite jusqu’au « Puits du trésor Public » dans notre précédent épisode.

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (4) - du 6 août 2020

    Toutefois, en bon guide qui souhaite que le touriste n’oublie ni sa visite, ni surtout le guide, nous avons résolu d’apporter, à notre prestation, ce supplément d’âme irremplaçable dont aucun dispositif audio-visuel programmé n’est capable : l’anecdote inédite !

     Pas l’anecdote réchauffée et resservie cent fois, piquée dans le paquetage réglementaire du guide basique et interchangeable, mais l’anecdote nouvelle et inédite, en prise sur les préoccupations du temps présent. En un mot, l’anecdote qui nourrit le débat.

      Oui ! Qui nourrit le débat ! Pas comme Auxonne Info - Actus & Débats qui depuis quelque temps a le débat bien bas, et le débit itou, l’inspiration dans les chaussettes, et le bagout dans l’égout !

    Ça tombe bien, voilà une anecdote qui vient de tomber à point, à propos des ronds-points !! Coincoin !!!

    Toute fraîche ou presque,  remontée hier d’une bouche d’égout, plus précisément d’ « Auxonne, l'Egout de la Place Drame »

    C’est pas vrai !

    Mais si ! Incroyable mais vrai !

    Prodiguant hier un conseil à notre Auvergnat égaré pour de bon dans l’égout et sur la toile et qui n’avait toujours pas retrouvé son latin (pas son lapin !), l’égoutier en chef nous décochait en passant ce gentil compliment :

«  Le mieux c'est de ne pas perdre trop de temps à lire ces pages et blogs qui ne mènent à rien et qui tournent en rond au point d'analyser les ronds points. »

   Bien inspiré notre égoutier, qui, en éclairant notre Auvergnat déboussolé, nous fournit le sujet de l’anecdote du jour !

     En effet, l’analyse des ronds-points, ça connaissait aussi notre égoutier, du moins quand il ne l’était pas encore, et qu’il ne s’était pas encore rangé des voitures, en bon apparatchik dynamique portant la bride au col !

CHARMOY-CITY : UN DOUBLON PATHÉTIQUE DANS LE PAYSAGE MÉDIATIQUE - du 9 juillet 2020

      Notre homme était tellement plus inspiré, et surtout, moins assommant que maintenant avec ses posts gnangnan !

   Tenez,  le 17 décembre dernier il abordait avec humour un sujet brûlant : les violences conjugales, ce fléau combattu par notre  Marlène corse et bourguignonne.

     Auxonne Info - Actus & Débats annonçait alors, en substance, qu’une guerre des sexes et de tranchées faisait rage Place de Verdun dans le foyer d’un couple posté sur le rond-point depuis plus d’un lustre. L’époux menaçait constamment sa femme vanneuse et vannée, d’un fléau, et la coruscante Marlène aurait demandé son arrestation. 

      Nous réagissions le jour même, dans notre blog « qui tourne en rond » à ce post original !

CHARMOY-CITY : UN DIPLÔME D’HONNEUR POUR LES ANCIENS DU 17 DÉCEMBRE  2008 - du 17 DÉCEMBRE  2019

     Nous en répercutons aujourd’hui la copie d’écran à destination de nos lecteur(e)s !

    Au risque d’affronter les foudres et l’opprobre de pointilleuses féministes. Ce qui ne manqua pas d’arriver à notre ci-devant facétieux amuseur, comme on pourra le constater sur le document.

     Hélas ! Sic transit !   Le facétieux amuseur, dont les fantaisies d’antan pouvaient faire l’objet de plaisantes anecdotes, a depuis radicalement changé !

     À présent qu’il siège, sérieux comme un pape, il n’amuse plus personne !    

     Charité bien ordonnée commençant d’abord par soi-même, rappelons que nous avions dénoncé, certes à notre manière, et cum grano salis, le scandale des ronds-points à thèmes inégalitaires. Sûr que Zoé avait dû apprécier !

CHARMOY-CITY : LE SCANDALE DES RONDS POINTS INÉGALITAIRES ! - du 22 Janvier  2020

    Malgré le grand chambardement,  ce scandale criant, aujourd’hui, perdure !

     Si la parité est bien respectée sur les ronds-points  (trois hommes, trois femmes) les tâches n’y sont pas toujours également  partagées! !

      Claudi vous le démontre en image.

      Au fait, rappelons que Claudi Hoffnung est notre illustrateur, notre double alsacien, notre Tomi Ungerer ou notre Hansi, si ça vous dit, Gotverdami, au petit pied !

 

LA PERLE DU JOUR

   C’est la dernière trouvée dans l’égout !

CHARMOY-CITY : « TOUT L’ÉGOUT SONT DANS LA NATURE » - du 2 août 2020

    On la doit au Marquis, toujours incognito et sans doute échaudé !

« Attention à vous, la personne qui tourne en rond est très susceptible. »

     Pas plus que nous ne sommes adeptes  de l’anonymat, nous ne sommes « susceptible », c’est une contre-vérité dont on peut aisément vérifier l’absurdité !

    Réactif sans doute, prompt à piquer les gloseurs anonymes ou à double-fond, mais « susceptible » ! Il fallait vraiment un cerveau pour trouver ça mon colon !

     Voilà qui décroche le pompon des commentaires à la c… !

 

LE MARQUIS S’EST TIRÉ UNE BALLE DANS LE PIED

    Poussive autant que lourdingue sa devinette à 2 balles, partagée par l’égoutier en chef !

   L’adjectif « grand-guignolesque » dont il affuble sa cible explicite, qui, pour le coup, en rit de bon cœur, convient beaucoup mieux au tireur rageur, à sa photo de profil sanglante et à son masque.

   En bon français « grand-guignolesque » signifie en effet : « qui a le caractère d’horreur outrée et invraisemblable des spectacles présentés autrefois par le théâtre parisien du Grand-Guignol » (Larousse)

     Circonstance aggravante, le Marquis immodeste autant que « narcissique », et qui s’écoute parler en nasillant sous son masque, ne retient pas les leçons.

CHARMOY-CITY : ESTHÈTE DE MARQUIS - du 24 juin 2020

   Bon rétablissement et longue vie au Marquis anonyme et masqué sous son profil sanglant, « grand-guignolesque », et « démodé » !

    Beau joueur, nous ne lui facturerons pas cette prestation publicitaire !

Charmoy-City, le scandale des ronds points inégalitaires perdure.jpg

Charmoy-City, le scandale des ronds points inégalitaires perdure.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 7 août 2020 (J+4251 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Tourisme
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 06:00

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (4) - du 6 août 2020 (J+4250 après le vote négatif fondateur)

   Au terme de la lecture du troisième  numéro de notre série, nombre de nos fidèles lecteurs ont dû penser, à juste titre, que la tournée des ronds-points était terminée.

   Ils avaient raison, en ce sens qu’au cours des trois articles évoqués, les 4 ronds-points à thème de notre bonne ville avaient été visités.

     À cette quadrette des ronds-points visités, nous en avions  d’ailleurs ajouté un cinquième : le rond-point de l’Europe.

    Allant jusqu’à préciser, à propos de ce cinquième  rond-point, que notre ancien maire avait annoncé  pour celui-ci, sans jamais la réaliser, une « scénographie, éclairée, à l’image des autres ronds-points de la commune ».

     Et, pour ne point faire de jaloux, ne point blesser les susceptibilités, et surtout n’oublier personne, nous avions cru bon d’ajouter, à propos du nouveau, qu’il était « naguère encore, un habitant du quartier excentré proche dudit rond-point ».

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (3) - du 30 juillet 2020

      Nous pourrions donc considérer le grand tour d’été de nos ronds-points comme ayant été largement bouclé et prendre un petit congé au congélateur en vue de la canicule qui vient, en ces temps où les réseaux sociaux de bas étage, comme la Brizotte, sont à l’étiage !

CHARMOY-CITY : « TOUT L’ÉGOUT SONT DANS LA NATURE » - du 2 août 2020

     Telle ne sera pas notre option !

      Car rien n’empêchera une plume de coq bien trempée, de prolonger le propos en l’élargissant, sur un mode anecdotique.

     N’est-ce pas là, le béaba du guide inspiré souhaitant que les touristes n’oublient ni la visite…ni le guide !

    Dans cet esprit, ce petit supplément, après visite des ronds-points proprement dite (il y en aura sans doute encore d’autres), nous conduira aujourd’hui au « Puits du Trésor Public ».

       Pour un tour de margelle, ma belle ! En voiture Simone !

      « Puits du Trésor Public » ! Une image à faire frémir tous les comptables des deniers publics. Tonneau des Danaïdes sans fond !

     « Puits du Trésor Public », pour le bon citoyen, ce pot commun, dans lequel, à point nommé, sans retard aucun, de bonne grâce et sans barguigner, on vient son écot apporter !

      Non, Monsieur l’Auvergnat, qui se reconnaîtra, nous ne parlons pas ici de l’Écho de la Place d’Armes !

      D’accord, Monsieur l’Auvergnat, plus personne n’écrit comme ça, mais ça vaut bien tous les galimatias anonymes et autres cacas  mal pondus des réseaux sociaux.

CHARMOY-CITY : À LA DÉCOUVERTE  DU SAINT DE L’ « ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » - du 10 juillet 2020

        Dans notre bonne ville, le « Puits du Trésor Public » n’est pas qu’une image, ou le symbole d’un  impérieux devoir citoyen, il existe en toute matérialité !

      Nombre de nos concitoyens l’ont déjà vérifié !

      Entreprise par les services techniques de notre bonne ville, dans la ligne et dans l’esprit de la vague d’embellissements des ronds-points à thème (2011-2015), sa réalisation fut annoncée dans Inf’Auxonne n° 44 de mai 2014

    Nous n’avions pas manqué alors d’y faire écho.

     Non, Monsieur l’Auvergnat, qui se reconnaîtra, nous ne parlons toujours pas de l’Écho de la Place d’Armes ! Mais du « Puits du Trésor Public » !

LE PUITS ET LE CHAPEAU - du 26 mai 2014

     Il appartenait à Claudi d’en  illustrer l’image, en rafraîchissant le propos. C’est vrai qu’un pot rafraîchissant, à 35 à l’ombre, ça passe mieux que les impôts 

Charmoy-City fiscal et monumental, le puits du trésor public.jpg

Charmoy-City fiscal et monumental, le puits du trésor public.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 6 août 2020 (J+4250 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Tourisme
30 juillet 2020 4 30 /07 /juillet /2020 06:00

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (3) - du 30 juillet 2020 (J+4243 après le vote négatif fondateur)

   Nous devons tout d’abord exprimer nos plates excuses aux paisibles amateurs de ronds-points pour l’interruption inopinée de notre série dès son deuxième épisode.

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (2) - du 26 juillet 2020

        Cette coupure, dont nous concevons tous les désagréments qu’elle a pu causer,  nous a semblé néanmoins nécessaire en raison d’un évènement lexical : l’émergence, dans la prose édilitaire dynamique locale, du concept d’ultracrépidarianisme.

      Ignorer cet évènement, c’était pour notre rédaction, manquer à sa vocation de faire partager en  permanence une curiosité culturelle authentique.

     De là cette interruption de nos chroniques giratoires pour un petit détour du côté de  l’art du discours.

CHARMOY-CITY : « À CHACUN SON MÉTIER LES VACHES SERONT BIEN GARDÉES » - du 27 juillet 2020

    Rester insensible aux bons mots de notre nouveau maire, c’eût encore été renier l’attention que nous avions portée, en son temps, aux bons mots de l’ancien, et donc risquer de faillir aux bonnes règles de l’égalité républicaine.

     Un exemple, parmi tant d’autres, de notre attention passée aux discours du maire, tiré de nos  archives langloisiennes.

CHARMOY-CITY : LA MAIN DESSUS, LA MAIN À LA PÂTE ET LA MAINMISE - du 10 mai 2019

    Une cause supplémentaire de notre retard aura été, comme la timbale : forestière !

     Les amateurs de bonne cuisine (électorale) comprendront

CHARMOY-CITY : LÉGENDES DE LA FORÊT CHARMOYSIENNE - du 28 juillet 2020

   

 

     Il nous faut reprendre à présent le tour de nos ronds-points, ne serait-ce qu’en raison du fait que cet aspect mineur, mais néanmoins « bien du cru » de notre patrimoine a été curieusement omis et négligé dans le grand article en double-page du Bien Public de dimanche dernier 26 juillet, intitulé « ESCAPADE A  AUXONNE Un riche patrimoine historique ».

    Les 4 ronds-points que nous avons déjà visités, celui du pêcheur, celui du faucheur multi-fonctions, celui des laveuses et celui de la place de Verdun sont situés, rappelons-le, sur la ceinture de la vieille ville.

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (1) - du 24 juillet 2020

    Il nous reste aujourd’hui  à visiter un cinquième rond-point, situé, celui-là, à environ deux kilomètres du centre-ville : le rond-point de l’Europe.

     Le visiteur s’y rendra en empruntant l’Avenue Général de Gaulle (D 905) en direction de Dole.

       Faisant le tour de ce rond-point pour revenir au centre-ville, le visiteur découvrira, en passant, le récent permis de construire affiché en tête de la rue du Charmoy.

CHARMOY-CITY : DERNIÈRES NOUVELLES DU CHARMOY - du 22 juillet 2020

       Il pourra de surcroît, constater avec étonnement l’absence effective de production décorative sur ce rond-point pourtant essentiel.

     Oui, essentiel, car  devenu, avec le temps, le point zéro d’un pôle périphérique de développement commercial, élément majeur de l’œuvre  langloisienne.

    Nonobstant son importance stratégico-économique nouvelle,  le rond-point de l’Europe attend toujours la « scénographie, éclairée, à l’image des autres ronds-points de la commune » que nous annonçait pourtant dès le 2 décembre 2016, notre ancien maire.

CHARMOY-CITY, ROND-POINT DE L’EUROPE DES LUMIÈRES  - du 3 décembre 2016

   Mais qui pourrait affirmer avec certitude qu’il n’incombera pas à notre nouveau maire, dans son projet ambitieux de développement de l’attractivité de notre bonne ville, et dans son rôle de premier vice-président en charge du développement économique (comme l’était déjà son prédécesseur), de parfaire et de compléter, au Charmoy, le brillant héritage de ce prédécesseur ?

    D’ailleurs, avant de s’établir récemment à deux pas de notre maison commune, notre nouveau maire n’était-il pas, naguère encore, un habitant du quartier excentré proche dudit rond-point ?

CHARMOY-CITY : APPARTEMENT  À RAFRAÎCHIR EN VILLE - du 26 juin 2020

    Cette proximité avec le dit rond-point lui permit, en son temps, de fustiger le gaspillage estival de l’eau destinée à l’arrosage des parterres du giratoire !

ARROSEUSES MUNICIPALES - du 17 JUILLET 2015

   (Le lecteur curieux pourra découvrir par ailleurs, dans l’article en lien ci-dessus, un projet de scénographie original, autant qu’humide !)

     Pour clore notre propos du jour, Claudi, qui a bien souvent illustré, à sa manière, l’européen rond-point, propose en rediffusion  à ses lecteurs amateurs de peinture, sa transposition inspirée, sur le fameux rond-point, d’une œuvre célèbre de Velasquez.

    Un vaillant pastiche qui mériterait d’être accroché aux cimaises de notre pinacothèque, à deux pas de la Guinguette !

   L’illustration originale est tirée de

CNACS D’HIER ET DE DEMAIN - du 21 décembre 2016

 

FLASH DERNIÈRE

 La page officielle de la Ville d’Auxonne communiquait récemment :

« Réhabilitation du réseau d'eaux usées dans la Grande Rue du 29/07 au 14/08

Pour engendrer le minimum de nuisances, nous avons choisi d’employer une technique de travaux sans tranchée, consistant à créer une nouvelle canalisation étanche dans l’ancienne [c’est nous qui soulignons] sans détruire la voirie »

    Belle technique !

    Glisser du nouveau dans l’ancien, voilà sans doute qui aura inspiré un communicant de méchants cancans en mal de communication pour ressusciter Alain Proviste !!! Tout l’égout sont dans la nature !!!

 

La clef du Charmoy.JPG

La clef du Charmoy.JPG

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30 juillet 2020 (J+4243 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Tourisme
26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 06:00

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (2) - du 26 juillet 2020 (J+4239 après le vote négatif fondateur)

    Dans un premier article nos fidèles lecteurs en vacances avaient pu découvrir, en ces heures chaudes de l’été,  les genèses successives des quatre ronds-points à thème qui ornent, pour l’heure, notre cité.

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (1) - du 24 juillet 2020

    Nous nous attarderons plus spécialement aujourd’hui sur le dernier créé, en 2015 : celui de la place du 10ème de ligne.

     Le personnage qui l’habite présente paradoxalement, en dépit de sa symbolique archaïque, deux qualités appréciées dans notre société néo-libérale : flexibilité et saisonnalité de l’emploi.

     Au gré des mois du calendrier, le personnage que vous nous permettrez de nommer Arthur peut, en effet, successivement : moissonner, trier des oignons à l’aide d’un tarare, ou plus simplement couper du bois. Et il ne compte pas ses heures !

    On retrouve là, en effet, ce vrai génie paysan qui englobait bien des métiers et que le productivisme capitaliste a remplacé par la monoculture mécanisée et chimiquée pour le plus grand bien de la Planète… pouett ! pouett !

    Dommage que ce vrai génie paysan, qui faisait beaucoup avec rien, se retrouve à présent, beaucoup moins souvent par les champs ! Et partout ailleurs encore !

    Mais au fait, qu’est-ce qu’un tarare ?

    Donnons-en une description, à peine farfelue, tirée d’un de nos anciens articles

JOURNÉES DU PATRIMOINE À CHARMOY-CITY - du 19 SEPTEMBRE 2015

      « Le tarare, objet mû par l’énergie renouvelable du bras humain, que prolonge un système bielle-manivelle actionnant simultanément un ventilateur et une grille-tamis n’est-il pas dans sa simplicité de conception et de construction un petit bijou d’efficacité, de créativité technique et d’économie d’énergie.

   Éolienne à l’envers, créant le vent qui sépare le fayot de la cosse […] engin de tri rationnel s’il en fut jamais, séparant le bon grain de l’ivraie, le tarare n’est pas démodé comme quelques crétins persifleurs le déclarent.

       Plus que jamais, et dans de nombreux domaines, ne sommes-nous pas à l’heure du tri sélectif ?

[…] Le tarare, c’est beau, on adore sa trémie jolie et son gentil petit tamis […] »

    Et comme un bon croquis vaut mieux qu’un long discours, offrons à nos lecteurs l’image du tarare, cet oiseau devenu rare, comme bien d’autres d’ailleurs par nos champs où les printemps sont devenus silencieux. (Hommage à Rachel Carson)

   Claudi a réalisé en image la synthèse des trois fonctions et des trois positions prises au fil des saisons  par Arthur, aujourd’hui, comme il se doit, à la moisson !

   Et comme les épis de parade que moissonne Arthur, pour avoir une valeur esthético-symbolique, n’en ont pas pour autant une haute valeur boulangère, nous offrons, aux vrais nostalgiques, la relecture d’un article qui leur fera venir l’eau à la bouche.

   Et leur tirera – qui sait ? – une larme…

 LES BLÉS D’OR (2) - du 26 JUIN 2015  

   Avis de recherche : Où est passée la verve du rédacteur de l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats ? Forte prime à qui la retrouvera !

 

FLASH DERNIÈRE

    À défaut de verve, notre loustic en carafe relaye ce matin en ligne Le Bien Public. Ce n’est pas très original mais ça change un peu de servir la soupe à son mentor et consorts !

   Voilà notre Auxonne Info - Actus & Débats tombé bien bas ! Oh ! Pardon Môsieur l’adjoint !

CHARMOY-CITY : LE CONSEIL DU 10 PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE - du 12 juillet 2020

Charmoy-City, Arthur fait tout par lui-même, sans directeur de cabinet.jpg

Charmoy-City, Arthur fait tout par lui-même, sans directeur de cabinet.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 juillet 2020 (J+4239 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Feuilleton 7 Tourisme
24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 06:00

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (1) - du 24 juillet 2020 (J+4237 après le vote négatif fondateur)

     Les Échos publiaient en mars 2014 un article intitulé « La charge du banquier Pigasse contre « monsieur Normal » ».

   Dans cet article, consacré à la recension de l’ouvrage-charge du banquier Matthieu Pigasse (directeur général de Lazard France), paru la même année, et intitulé Éloge de l’anormalité, le journaliste Nicolas Barré déclarait à propos de la « France normale » :

      « C'est le triomphe de la France des ronds-points, celle qui tourne en rond et se replie sur elle-même, au sens figuré comme au sens propre. Six milliards d'euros engloutis chaque année dans les ronds-points, dont près de deux sont consacrés à la seule décoration de ces magnifiques ouvrages publics : corbeilles en rotin remplies de coquillages, vaches en plastique paissant sagement sur de faux prés, sculptures abstraites, fusées, cerfs royaux en majesté, oiseaux géants prenant leur envol... »

    Rappelons qu’en 2014, il n’était pas encore question de la vague « Gilets jaunes » qui devait à son tour déferler sur les ronds-points en 2018-19 …

     Pour en revenir à notre charmante cité de Charmoy-City, nous pouvons remarquer qu’en matière de « décoration de ces magnifiques ouvrages publics », notre territoire de la France profonde entre Saône et oignon, ne devait pas faire exception à la règle.

  Fruits de la collaboration d’un adjoint aux services techniques à la vocation « florale » marquée, et d’un employé ferronnier de ces services, adroit de ses mains autant qu’imaginatif, quatre ronds-points à thème devaient naître  dans le courant d’un lustre et en plein cœur du règne Langlois.

FLORÉAL EST VRAIMENT FORMIDABLE À CHARMOY-CITY - du 07 mai 2018

  C’était d’abord en 2011  « l’embellissement du rond-point de la Poste », une grande lessive relatée en détail par notre feuille locale.

     Suivait, un an plus tard, l’aménagement du rond-point de la place de Verdun. Au programme : un rempart, un van et un fléau.

      L’été 2013 voyait, telle l’Arche de Noé sur le Mont Ararat, l’installation sur le rond-point de l’entrée nord de la ville, entre Porte Royale et Port royal, d’une barque à fond plat et de son pêcheur qui avait la gaule.

   N.B. : l’immatriculation de la barque « VJL 062013 » révèle au passant averti les initiales du ferronnier  et la date d’installation.

   2015 fut l’année d’une emblavure urbaine (Non ! Pas une bavure grand-père !), celle du faucheur moissonnant des blés d’or sur son rond-point, au beau milieu de la place du 10ème de ligne.

    Mais, sauf erreur de notre part, le fait ne fut pas relaté dans Inf’Auxonne, qui remit encore une fois le pêcheur à l’honneur, au beau milieu des fleurs.

     Le lustre des ronds-points touchait alors à sa fin, et il se murmurait que le courant passait alors moins bien entre l’adjoint et son ferronnier.

   Tiens L’adjoint et son ferronnier, quel bon titre pour une fable de La Fontaine restant à écrire !

    Par bonheur, votre serviteur avait remarqué et photographié aussitôt l’emblavure qui devait inspirer très fort Claudi

LES BLÉS D’OR - du 21 JUIN 2015

      Il  ressort aujourd’hui de ses cartons le cliché, point de départ de son illustration du 21 juin 2015.

    Les blés d’or d’une petite Beauce devant le Quartier Bonaparte !

 

FLASH DERNIÈRE : ABONNÉS ABSENTS

    En entrant dans la nouvelle municipalité, le rédacteur de l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats semble avoir déposé sa plume au vestiaire ! Le voilà gourmé et autocensuré !

    Chantecler compatit !

CHARMOY-CITY : UN DOUBLON PATHÉTIQUE DANS LE PAYSAGE MÉDIATIQUE - du 9 juillet 2020

Charmoy-City, juin 2015, le moissonneur sur son rond-point.JPG

Charmoy-City, juin 2015, le moissonneur sur son rond-point.JPG

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 juillet 2020 (J+4234 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Tourisme
13 décembre 2019 5 13 /12 /décembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : MENACES SUR LA TYROLIENNE DU CHARMOY ? - du 13 DÉCEMBRE  2019 (J+4013 après le vote négatif fondateur)

     « Faire et défaire, c’est toujours travailler », ainsi parle la sagesse populaire.

        Et comme ses leaders se plaisent si volontiers à le répéter,  nous allons encore une fois vous démontrer, à la lumière du proverbe cette fois,  que notre municipalité travaille.

CHARMOY-CITY : LES TRAVAILLEURS DE LA MAIRIE - du 25 octobre 2018

      C’est ainsi que l’ordre du jour du prochain conseil de mardi prochain 17 a mis au programme des travaux de nos édiles, en son point 25, le « Retrait de la délibération n° 2019-116 portant sur la vente d'une partie de la parcelle BV n°74 pour la création d'une infrastructure de type pylône destinée à accueillir des opérateurs de téléphonie mobile »

     « Faire et défaire, c’est toujours travailler », ainsi parle la sagesse populaire !

 

    Dégât collatéral dans cette affaire : le projet touristique ambitieux de tyrolienne imaginé par Claudi !

CHARMOY-CITY : UNE TYROLIENNE AU CHARMOY  - du 10 DÉCEMBRE  2019

   L’envolée aérienne au-dessus de l’hyper-zone du Charmoy semble à présent bien compromise !

   Qu’importe, au sol, depuis des lustres, de commission en commission, la zone prospère Yopla Boum !

CHARMOY-CITY : VERS UNE DOUZIÈME COMMISSION POUR LE CHARMOY (1) - du 5 AOÛT  2019 

    Pourtant la délibération qui fut à l’origine du projet était pour le moins contradictoire et non exempte de quelques bizarreries gênantes.

    Tu l’as lue ? 

   Boudiou ! Pour le coup, ce sont des myopes qui ont dû l’approuver sans tiquer ! Un lecteur attentif, l’aurait sans doute recalée et pour le moins retapée !!!

    Chaussez vos lunettes et asseyez-vous surtout ! Nous vous proposons de la relire. Et dire pourtant, que Jocelyne Combépine n’y a rien trouvé à  redire !

    Tu piges ?  Ce genre de prose élaborée, c’est à vous foutre le vertige !

    Du coup pas besoin de tyrolienne !!!

    Claudi est resté quand même au Tyrol, où il lui est venu une nouvelle idée !!

 

FLASH DERNIÈRE

      La rédaction de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats vous parle ce matin du prochain conseil, mais sans le voyage au Tyrol en prime !

     Dans Le Bien public on apprend que « l’ouverture du cabinet médical éphémère [sera] prolongée ». Quand l’éphémère devient permanent ! Il est vrai que notre Docteur Raoul est sur le départ !

CHARMOY-CITY : L’ART D’ÊTRE GRAND-PÈRE, TOUT UN PROGRAMME ! - du 20 NOVEMBRE  2019

Charmoy-City, un souvenir du Tyrol pour le guide du Charmoy

Charmoy-City, un souvenir du Tyrol pour le guide du Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 décembre 2019 (J+4013 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Tourisme
10 décembre 2019 2 10 /12 /décembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : UNE TYROLIENNE AU CHARMOY  - du 10 DÉCEMBRE  2019 (J+4010 après le vote négatif fondateur)

    On lisait récemment ces propos élogieux sous la plume d’un(e) journaliste : « Randonneur invétéré, c’est au bord du canal avec son chien... en laisse comme il se doit... ou dans la forêt qu’il régénère les batteries. 6h pour aller à Dijon, à pieds forcément, des parcours qu’il choisit là où il y a une gare... pour rentrer !! Rando du Club Alpin, 50km, Raoul Langlois, carte d’état-major en main, ne recule devant aucun chemin »

CHARMOY-CITY : QUAND MONSIEUR LE MAIRE S’ESCLAFFE (2) - du 2 juillet 2019

https://www.youtube.com/watch?v=41GB9BHer5I

   Le Charmoysien moyen, sans être un parfait montagnard, ni un fana des randonnées alpines carte-d’état major en main,  a sans doute éprouvé le plaisir, après une modeste ascension, de goûter les joies de la vue d’en haut. Une joie très démocratique que chacune ou chacun d’entre nous a pu se payer selon ses moyens physiques ou financiers.

   Les grands évènements ont suscité chez nous des ascensions héroïques

BONAPARTE ET LES GRIMPEURS DE LA LIBÉRATION - du 09 septembre 2017

   Plus farfelu, le Baron de Münchhausen mit à profit, raconte un aimable farceur, les compétences de l’artilleur Bonaparte pour se faire « bombarder » par-dessus nos toits et nos cheminées légendaires.

CHARMOY-CITY, UN TOURISTE DANS NOTRE CIEL - du 30 juillet 2017

    Plus classique reste l’ascension en colimaçon des 169 marches de la tour de notre église Notre-Dame

CHARMOY-CITY : LES 169 MARCHES - du 29 août 2018

    Outre une attraction touristique d’un réel intérêt, cette ascension est devenue une figure imposée du grand ballet de la revitalisation.

     De là-haut, on admire en bonne compagnie les toitures multiséculaires du centre-bourg à revitaliser, tout en lorgnant du côté du Charmoy, à une bonne demi-lieue de là, là où s’opère pour le plus grand bien du centre-bourg, l’hyper-développement d’aujourd’hui…. et de demain !!!

CHARMOY-CITY : DÉCEPTION  DANS LES URNES MAIS PAS DANS LA RUE DU CHARMOY ! - du 03 juin 2019

     Jusqu’où montera-t-on ???

     Tenez !! Lors du dernier conseil municipal, notre premier édile annonçait une érection imminente, celle d’une antenne sur la parcelle BV 47 !!!

    Claudi qui n’est pas architecte, mais qui a du goût pour la peinture a aussitôt mis à profit cette nouveauté sur le papier.

        Heureuse la liste qui saura saisir l’occasion au vol et, en contrepoint du tourisme fluvial, inscrira opportunément à son programme le tourisme alpin haut-charmoysien !

       Vous n’y croyez peut-être pas, mais au Charmoy,  on a déjà depuis longtemps des chamois !               

       On avait déjà le Vannois !

       Avec le Charmoy, bonjour la Vanoise à prix coûtant !

LES CHAMOIS DU CHARMOY - du 18 mai 2014

 

FLASH DERNIÈRE

      Alors que les Charmoysiens ne rêvent déjà que de s’envoyer en l’air avec la tyrolienne du Charmoy la rédaction de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats a remis, ce matin, la casquette de cantonnier, on va finir par remplir les urnes d’enrobé !

      Le Bien Public quant à lui coiffe la toque en titrant « Labergement-lès-Auxonne | Concours Récompensés pour leurs bonnes recettes de soupe ». Par ici la bonne soupe !!

     Au fait, connaissez-vous la truite au chou vert ? Très roboratif, après une descente en tyrolienne et quelques canons de blanc sec !

DE CHARMOY-CITY À SAINT-SÉBASTIEN-SUR-LYSTE - du 09 DÉCEMBRE  2019

Tourisme à Charmoy-City 2020, le must c'est la tyrolienne

Tourisme à Charmoy-City 2020, le must c'est la tyrolienne

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 10 décembre 2019 (J+4010 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Tourisme
9 décembre 2019 1 09 /12 /décembre /2019 02:00

DE CHARMOY-CITY À SAINT-SÉBASTIEN-SUR-LYSTE - du 09 DÉCEMBRE  2019 (J+4009 après le vote négatif fondateur)

 

N.B. : Cette publication était programmée et annoncée (confidentiellement) pour le 10, cependant l’accroissement récent d’un album de famille portant le nombre de portraits de 8 à 12 nous  engage à en avancer la diffusion !

  

   Vous ne connaissez pas Saint-Sébastien-sur-Lyste ?

     C’est un petit bourg de la Haute-Vienne, en pleine revitalisation et dont le cœur bat sur les rives de la Lyste, affluent de la rive droite de la Vienne.

       Nonobstant la taille modeste de la Lyste, un charmant petit port s’est récemment développé, qui accueille sur son embarcadère une activité florissante de louage de canoës et de kayaks faisant la joie de nombreux touristes.

       La Lyste abondant en fines truites, gros poissons et autre menu fretin, un sympathique restaurant s’est récemment ouvert à deux pas du ponton. Le propriétaire, un Viennois d’Autriche répond au nom de Franz Schubert : sa spécialité, la truite au chou vert. Et comme il convient, au dessert, c’est de la haute-viennoiserie qu’il vous sert !

      Le premier magistrat de Saint-Sébastien-sur-Lyste, dit-on, raffole de ces mets choisis que prépare si bien Chouchou. Chouchou, c’est l’amical surnom que Franz a reçu de son maire. Un Chouchou tout frais et bien vert !

     Et comment, Chantecler avez-vous découvert Saint-Sébastien-sur-Lyste en Haute-Vienne, le pays béni de la truite au chou vert. Et qu’est-ce-qui vous a conduit des rives de la paisible Saône, à celles de la bondissante Lyste.

     C’est bien simple, ce n’est pas un secret, chacun sait que je suis un adepte du chemin de fer.

      Du coup les grèves de tous ces jours m’ont interdit ma petite sortie, ma pérégrination ferroviaire hebdomadaire vers Dijon ou Besançon, c’est selon (Non ! Je ne suis ni conseiller, ni d’ailleurs conseillère).

     Sur le net, j’ai donc cherché fissa un car Macron, et j’ai trouvé une promotion qui, pour le prix d’un macaron, m’a conduit sur les rives enchantées de la Lyste à travers la France profonde  et sur la grande diagonale du vide.

      Dis donc Chantecler, vieux bouffon, tu nous ferais pas un peu du Commerson ? C’est vrai, ça m’arrive…à moi…. et parfois aussi à d’autres

CHARMOY-CITY : BLACK FRIDAY  POUR LA REVITALISATION  - du 29 NOVEMBRE  2019

     Me voici donc bien rassasié et assoupi sur les bords enchantés de la Lyste, à deux pas du port, fumant un cigare (ça je l’invente, car si selon la tradition charmoysienne je bois sec, en revanche, je ne suis pas fumeur) dans un moelleux fauteuil du fumoir de Chouchou, le Gouffé haut-viennois de la truite au chou vert. 

     Venant du vallon prochain, j’entends le murmure de la Lyste et le tic-tac de la roue du moulin….et je rêve, digère et somnole (trop d’alcool !).

      Sur un guéridon, j’avise….

      Non ! Pas un oignon !

       Mais le quotidien local qu’on lit chaque matin à Saint-Sébastien-sur-Lyste : Le valseur de la Haute-Vienne. Dans cette bourgade, où les distractions sont rares, Le valseur de la Haute-Vienne, est une mine providentielle de sujets de conversation.

   Du fait divers, comme s’il en pleuvait, à la une ! À vous en donner le tournis ! Et me voilà plongé dans la lecture d’un article palpitant d’Adèle Silex….

     « SAINT-SÉBASTIEN-SUR-LYSTE Fait divers Acte inqualifiable de vandalisme à l’embarcadère ? »

      Si la lecture vous branche, Claudi vous passe le canard, en PDF et en image.

 

     À propos de unes de journaux locaux nous en ressortons une de nos cartons, pour le plaisir de nos lecteurs, qui est assez adaptée à la conjoncture : grèves et chocolats !!

TRÉSORS DE CHARMOY-CITY : LES PETITS CHASSEURS SERONT-ILS CHOCOLAT ? - du 06 avril 2018

Et la suite de « Deux poids deux mesures au Charmoy », alors ?

CHARMOY-CITY : « DEUX POIDS, DEUX MESURES » AU CHARMOY ? (1)  - du 04 DÉCEMBRE  2019

 Y’a pas le feu à la LYSTE ! Et si  le feu y prenait, un pompier l’éteindrait bien vite ! Les trois épisodes restant à publier paraîtront, promis, juré, avant Noël !

 

 

FLASH DERNIÈRE

      Page facebook Auxonne Info - Actus & Débats ce matin : en grève, en panne, ou en rade ? La rédaction a sans doute oublié de faire son marché de Noël de l’inspiration !

      Le Bien Public : bruits d’antennes entre les deux Villers. On devrait pas tarder d’entonner le chœur des antennes !

Le valseur de la Haute-Vienne

Le valseur de la Haute-Vienne

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 09 décembre 2019 (J+4009 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Tourisme
6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 03:00

CHARMOY-CITY : DU GRAND HÔTEL DE BALBEC À L’HÔTEL DU CHARMOY - du 6 mai 2019 (J+3792 après le vote négatif fondateur)

    Les cinéphiles se souviennent sans doute du Grand Hôtel des Bains du Lido de Venise et des scènes somptueuses que Luchino Visconti y a tournées dans son film Mort à Venise, adaptation de la nouvelle de Thomas Mann publiée en 1912.

 

   Cette esthétique et cette étiquette des grands hôtels de « La belle Époque », Proust la restitue sur un mode sociologique dans la deuxième partie d’À l’ombre des jeunes filles en fleurs, intitulée Noms de pays : le pays. Son objet d’étude et d’inspiration est le Grand Hôtel de Cabourg, devenu pour les besoins de la fiction le Grand Hôtel de Balbec.

    Donnons ici quelques aperçus variés et parfois saisissants du discours proustien sur ce Grand Hôtel de Balbec.

(nos citations sont extraites de Marcel Proust À la recherche du temps perdu / À l’ombre des jeunes filles en fleurs / Noms de pays : le pays, Gallimard, Bibliothèque de La Pléïade, tome II, 1988 et non prises sur des sites de presses ou de cartes postales pour « lettrés »)

 

« Mais combien ma souffrance s’aggrava quand nous eûmes débarqué dans le hall du Grand Hôtel de Balbec, en face de l’escalier monumental qui imitait le marbre, et pendant que ma grand-mère, sans souci d’accroître l’hostilité et le mépris des étrangers au milieu desquels nous allions vivre, discutait les « conditions » avec le directeur, sorte de poussah à la figure et à la voix pleine de cicatrices […], au smoking de mondain, au regard de psychologue prenant généralement, à l’arrivée de l’« omnibus » [N.D.L.R. Chantecler : sorte de diligence conduisant les clients de la gare à l’hôtel, comme il en existait alors à Auxonne pour l’Hôtel du Grand Cerf], les grands seigneurs pour des râleux et les rats d’hôtel pour des grands seigneurs » (Op.cit., p. 23)

 

« À peine commencions nous [le narrateur (Proust) et sa grand-mère] à déjeuner qu’on vint nous faire lever sur l’ordre de M. de Stermaria, lequel venait d’arriver, et sans le moindre geste d’excuse à notre adresse, pria à haute voix le maître d’hôtel de veiller à ce qu’une pareille erreur ne se renouvelât pas, car il lui était désagréable que « des gens qu’il ne connaissait pas » eussent pris sa table » (Op.cit., p. 40)

 

« .. les sources électriques faisant sourdre à flots la lumière dans la grande salle à manger, celle-ci devenait comme un immense et merveilleux aquarium devant la paroi de verre duquel la population ouvrière de Balbec, les pêcheurs et aussi les familles de petits bourgeois, invisibles dans l’ombre, s’écrasaient au vitrage pour apercevoir, lentement balancée dans des remous d’or, la vie luxueuse de ces gens, aussi extraordinaire pour les pauvres que celle de poissons et de mollusques étranges (une grande question sociale, de savoir si la paroi de verre protégera toujours le festin des bêtes merveilleuses et si les gens obscurs qui regardent avidement dans la nuit ne viendront pas les cueillir dans leur aquarium et les manger) [N.D.L.R. : la parenthèse est bien de Proust. Troublant !]. En attendant, peut-être parmi la foule arrêtée et confondue dans la nuit y avait-il quelque écrivain, quelque amateur d’ichtyologie humaine, qui, regardant les mâchoires de vieux monstres féminins se refermer sur un morceau de nourriture engloutie, se complaisait à classer ceux-ci par race, par caractères innés et aussi par ces caractères acquis qui font qu’une vieille dame serbe dont l’appendice buccal est d’un grand poisson de mer, parce que depuis son enfance elle vit dans les eaux douces du faubourg Saint-Germain, mange la salade comme une La Rochefoucauld ». (Op.cit., p. 41-42).

   Nul doute que ces perles d’observation et leur brûlante actualité éveillent la curiosité de nos lecteurs à l’égard de l’œuvre proustienne

    En ce qui concerne maintenant les « émules » de l’immortel auteur, un ouvrage nouvellement paru faisait encore, il y a peu, la une de l’information charmoysienne.

CHARMOY-CITY : LES ÉDITIONS « RENCONTRE » À LA « LIBRAIRIE PROUSTIENNE »- du 2 mai 2019

       L’auteur de ce « roman-photo », inspiré, nous n’en doutons pas, par une lecture approfondie de La Recherche, nous transporte dans la salle à manger d’un établissement hôtelier local (pp. 65 à 68), oubliant un peu au passage le filtre fictionnel du changement de nom. Ébranlée, pour le  coup la barrière conventionnelle entre fiction et réalité. Le trouble peut alors, à l’occasion, s’installer chez le lecteur. Jusqu’à croire, pourquoi pas, qu’on y « mange la salade comme une La Rochefoucauld ».

      Dommage que l’auteur n’ait pas lu plus tôt Chantecler, il y eût découvert un hôtel et un restaurant de pure fiction, mais dont on parla cependant beaucoup il y a une dizaine d’années.    

    Dans le cadre de cet établissement, il avait toute licence de placer sans complexe les anecdotes les plus croustillantes pour la joie de notre premier édile qui laisse « carte blanche » aux artistes !

    Cet hôtel, bien que promis dur comme fer par notre maire, à la clef de son hypermarché, c’est, vous l’aurez déjà deviné, l’Hôtel du Charmoy !

CHARMOY-CITY : HÔTEL DE LA RUE DU CHARMOY. ON SOLDE !!! (2) - du 10 décembre 2018

    Si l’hôtel du Charmoy reste une fiction sur la zone commerciale du Charmoy, dernièrement un vrai hôtel de Pusey vivait une réalité peu enviable dans la luxuriante floraison locale de zones commerciales…Nous compatissons !

    Pas vrai !!! vous ne connaissez pas Pusey ??

    Pusey du côté de Vesoul, comme on peut le dire à la manière de Proust !!!!

    À l’heure où la zone du Charmoy reprendra sous peu sa place sur la scène médiatique, faisant oublier les raouts locaux soi-disant « proustiens », il est temps de (re)découvrir Pusey !!

PUSEY,  MODÈLE  DE CHARMOY-CITY ? - du 11 mars  2019

     Claudi, quant à lui,  a les idées larges, il imagine un repentir tardif et inattendu de notre homme de la Somme…

      Ce dernier avait oublié sa promesse d’hôtel comme d’autres oublient leur note d’hôtel, dix ans plus tard, il se repent et se reprend. Beau scénario !

     On attend à présent l’écrivain et l’éditeur qui vont bien pouvoir mettre en chapitres cette rédemption et cette tempête sous un crâne, évidemment de pure fiction, dans le style hugolien !

Charmoy-city hôtelier, coup de théâtre à la prochaine CDAC

Charmoy-city hôtelier, coup de théâtre à la prochaine CDAC

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 06 mai 2019 (J+3792 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Tourisme