Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 09:43

HYPER-ALBUM - du 11 JUIN 2015 (J+2367 après le vote négatif fondateur)

Toutes proportions gardées, comme Le Monde a Plantu, Chantecler a Claudi. L’image est l’apéritif qui met en appétit le lecteur, ou, plus souvent, le digestif qui fait passer le texte copieux. De l’apéritif au digestif, décidément chez Chantecler, on ne sort pas du rayon alimentaire !

Au cours du temps, le capital iconique de Chantecler ne cesse de s’enrichir sur les thèmes les plus variés. Pour permettre à nos lecteurs/trices amateurs/trices de livres d’images d’accéder plus facilement à cette collection inédite, nous créons HYPER-ALBUM.

HYPER-ALBUM est un catalogue évolutif, celui des albums thématiques divers constitués à partir d’un choix d’images (photos, documents, dessins humoristiques, séries illustrées), illustrant des centaines d’articles parus dans Chantecler depuis juin 2010. Dans le cas de la série particulièrement riche des recueils du « Charmoy halluciné », vous trouverez en outre sous chaque image (il y en a près de 200 !) les références de l’article illustré par cette image.

Ouvrez HYPER - ALBUM ! Vous serez en lien avec l’ensemble du contenu des albums au fur et à mesure de leur mise en ligne.

N.B. : On peut y accéder aussi directement à partir du pavé illustré « ALBUMS » dans la marge gauche du blog ou bien dans le menu horizontal sous le bandeau

HYPER-ALBUM - du 11 JUIN 2015 (J+2367 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11 juin 2015 (J+2367 après le vote négatif fondateur)

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Annonces
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 00:00
ANNIVERSAIRE D’UN VOTE POUR RIEN - du 17 DÉCEMBRE 2014 (J+2191 après le vote négatif fondateur)
 
« Question : « Etes vous favorable à l’implantation d’une grande surface supérieure à 1000 m² à dominante alimentaire sur la zone du Charmoy ? »
Résultat du vote :
- Nombre d’électeurs : 22 ;
- Nombre d’enveloppes : 22 ;
- Nombre de suffrages exprimés : 21 ;
- 21 bulletins « non » ;
-  1 vote blanc »(Procès-verbal du Conseil du 17/12//08 page 25)
« Si l’apport de la grande surface est en confrontation directe avec l’existant (à savoir l’alimentaire) M. le Maire s’opposera à l’implantation d’une grande surface supérieure à 1000 m² à dominante alimentaire ».  (Procès-verbal du Conseil du 17/12//08 page 22)
« M. le Maire précise qu’il donnera son point de vue mais il se pliera à la décision du Conseil Municipal ».  (Procès-verbal du Conseil du 21/10/08 page 6)
 Pas de grands discours en ce jour anniversaire, le sixième, du « vote négatif fondateur » du 17 décembre 2008.
  Pas de grands discours, ce n’est pas nécessaire, il y a déjà belle lurette que ce vote a été tourné, détourné et retourné par un expert en casuistique. Aujourd’hui, encore une fois, le pauvre vote « à la décision duquel « on » devait se plier »  doit se retourner dans sa tombe ! Ce fut un vote pour rien,  un vote « plié » d’avance pour satisfaire les appétits d’un promoteur ! À reconsidérer tout cela, un seul mot vous vient à l’esprit : « Je délire !! » De ces retournements, Claudi  grave aujourd’hui la mémoire dans le marbre !
Après le devoir de mémoire, passons aux dernières nouvelles :
Lors du Conseil d’hier le maire a donc annoncé la décision positive de la  troisième CDAC « à une forte majorité ». Comme le vote du 17/12/08, comme la CNAC,  la CDAC aura fini par dire OUI.
  Nous ferons une analyse détaillée de cette décision, dès son affichage, en regard des deux décisions précédentes.   Autre annonce de notre premier magistrat (en substance et sous toute réserve, en attendant la publication du PV officiel) : l’avocat de la Ville d’Auxonne a joint le maire à propos du « recours concernant le permis » ( N.D.L.R. en fait « affaire Gilles ROCHE c/Commune d’Auxonne » (Cf.  procès-verbal du conseil du 23/04/14 page 24)) pour lui annoncer que l’audience du Tribunal Administratif prévue à ce sujet pour ce jour 17 décembre 2014 n’aurait pas lieu et que le Conseil d’État « prenait la main ».
Stèle pour l'histoire du CharmoyC.S. Rédacteur de Chantecler,
Auxonne, le 17 Décembre 2014  (J+2191 après le vote négatif fondateur)
 
Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Annonces
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 00:00

« LE CHARMOY HALLUCINÉ » : UN DEUXIÈME ALBUM  - du 1er DÉCEMBRE 2014 (J+2174 après le vote négatif fondateur)

 N.B. : En raison de la réorganisation de nos albums d’images, nous avons mis à jour cet article en  juin 2015 sans en modifier l’essentiel.

    À présent presque aussi célèbre dans notre canton, que Monalisa au Louvre, le réservoir des Granges Hautes est devenu, par la fantaisie illustrative de Claudi, le symbole et le totem consacré du Charmoy. Comparable en cela, toutes proportions gardées, à la célèbre et énigmatique Florentine, il subit, sous la patte de notre illustrateur, les métamorphoses les plus inattendues. À cette différence près, qu’à notre réservoir, il n’avait pas encore poussé de moustaches comme à Monalisa par la fantaisie de Dali !!!

     Il était grand temps de réparer cette regrettable omission. Dès son retour d’Alsace, Claudi s’y est attelé pour notre illustration d’aujourd’hui et pour votre plaisir !

« LE CHARMOY HALLUCINÉ » : UN DEUXIÈME ALBUM - du 1er DÉCEMBRE 2014 (J+2174 après le vote négatif fondateur)

Rappelons que c’est le 28 avril 2013, que nous faisions paraître le premier recueil de notre album d’images « Le Charmoy halluciné » qui comportait alors une vingtaine de fantaisies graphiques diverses sur le thème du Charmoy.

Depuis, notre collection d’images s’est considérablement enrichie. Vous pourrez accéder à la totalité des recueils parus à partir du lien suivant :

LE CHARMOY HALLUCINÉ - du 28 avril 2013

C’est au poète Émile Verhaeren que nous avons emprunté le titre de la série des recueils de trente images qui composent «Le Charmoy halluciné ».  L’illustration saisissante du contrepoint ville/campagne que nous livre le poète nous a paru conserver toute sa puissance visionnaire dans nos « campagnes hallucinées » d’aujourd’hui, rongées par le monde du profit matérialiste « tentaculaire » et défigurées par l’agriculture industrielle productiviste.   

     À ce propos, Édouard Leclerc lui-même, il y a plus de quarante ans, avec sa verve mordante, pestait déjà contre ces méfaits dans son journal Le Soleil de l’Ouest. Vous en doutez ? En voici la preuve irréfutable !

    Ouvrons Le Soleil de l’Ouest N°2 de Mai 1973. En première page, l’éditorial signé Édouard Leclerc décrit la longue genèse historique du paysage de bocage breton et s’indigne contre sa destruction et « l’acharnement du Génie Rural à remembrer en arasant les talus et les haies ». En conclusion, il interroge : « Va-t-on rendre le Finistère inhabitable pour les quelques pourcentages que reçoit Génie Rural pour l’arasement des talus au cours des remembrements ? Il est vrai qu’il faudra d’autres pourcentages pour les reconstruire. »

    Le canton d’Auxonne nous offre quelques exemples assez récents de ce genre de massacres !

    Dans l’une des pages suivantes, sous le titre « L’homme peut-il encore choisir ? » et sous le pseudonyme transparent de Jean Corrégou, il acquiesce sans illusion naïve à la prise de conscience, nouvelle encore, en ce début des années 1970, de la nécessité de protéger l’environnement :

« Il y a quelques années, il était presque malvenu de parler d’humanisme […] malvenu de parler du devenir de l’homme rebaptisé « consommateur », comme de parler de la protection de la nature et du monde paysan, malvenu, en résumé, d’avoir d’autre souci que la rentabilité »

« […] Le cycle infernal « Consommer pour produire, produire pour occuper les hommes » semblait engagé pour l’éternité. […] Il ne manquait pas de place pour cela, une fois chassés les paysans ! Le besoin que les citadins ont de la campagne, mais on y avait pensé voyons ! et l’on avait ménagé quelques parcs, aménagé, plutôt, car on n’avait pas oublié que ce serait des « consommateurs » qui s’y promèneraient. Les grandes entreprises agricoles menées par des milliardaires…entreprenants, guettaient la succession, toutes prêtes à produire à coups d’engrais super-actifs, sous la protection d’insectisides [sic] de plus en plus « efficaces », cette viande, ces légumes, ces fruits qui, ainsi que l’écrivait un savant, il y a quelque temps font cher du litre d’eau ! [N.D.L.R. Que dirait Édouard Leclerc, s’il vivait encore en 2014 de la récente polémique de « la dinde à l’eau » ?] »

    La parenthèse est éloquente, pas vrai ? Malheureusement Édouard Leclerc n’est plus là pour nous soutenir ! Contentons nous alors, de la seule caution du poète Émile Verhaeren et des hommes de bonne volonté.

    Comme nous l’avions déjà fait en avril 2013, nous rappelons que « tout en saluant la force lyrique du poète, nous avons préféré, plus modestement, égrener le sable de l’humour dans les rouages de l’implacable machine ! »

     Mécanique implacable et toute puissante, certes, mais qui, comme toute machine, peut se gripper à l’occasion en dépit de la diligence de ses servants dévoués ! 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er décembre 2014 (J+2174 après le vote négatif fondateur)

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Annonces
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 00:00

CHANTEURS  DE CHARMOY– du  20 juin 2013 (J+185  après le PREMIER dépôt)

 

     Dans le cadre de la Fête de la musique, la moindre des choses est bien d’éviter les fausses notes ; aussi ne pouvait-il être question de laisser à l’écart des trilles et des flons-flons la désormais célèbre zone du Charmoy. Et ran-tan-plan ture-LURE !

     Bien modestement, votre serviteur avait déjà apporté sa contribution musicale en composant et en interprétant quelques rengaines « charmoisiennes » ; le lecteur néophyte pourra encore les découvrir et les écouter en se rendant sur la rubrique « Chansons » du présent blog.

     Cette découverte n’est peut être pas à négliger, mais, aux vrais amateurs, nous conseillons évidemment de monter le 21 juin au soir, du côté du Rond-Point de l’Europe. C’est là, qu’au  pied du « Château-Trompette » et dans les jachères émaillées de rouges coquelicots sur les bords de la D 905, deux prestations de chant choral sont vivement attendues. Un choix éclectique devrait d’ailleurs permettre de satisfaire tous les goûts et toutes les oreilles. Chacun (e) pourra goûter à son gré Charmoy blanc ou Charmoy rouge, ou les deux à la fois !               

    C’est au pied du Château-Trompette que vous découvrirez Charmoy blanc.  La Chorale azotée, sous la direction de son chef de choeur NPK interprétera en première audition la cantate Nitrate et sulfate. Cette œuvre austère,  aux résonances ioniques et au fort goût de terroir,  devrait combler les plus exigeants.

 Chorale azotée 

   Un peu plus loin, à droite de la D 905, sur la jachère qui rougeoie, Charmoy rouge, le Chœur des Coquelicots, venu tout droit du pays des kolkhozes vous accueillera. Emotion garantie, que vous ayez le cœur à gauche ou le portefeuille à droite. Après un pot-pourri cosaque endiablé, le chef de chœur devrait diriger en primeur mondiale Zone, ma zone, une adaptation enfin mise au goût du jour du classique, devenu trop classique sans doute, Plaine, ma plaine.

Choeur des coquelicots

 

 N.B. : Venez nombreux et surtout venez tôt, car selon la volonté des organisateurs et de leurs sponsors, le spectacle sera impérativement terminé à 22 heures afin de ne pas perturber les chauves-souris. Amis des chiroptères, qui voulez en savoir plus, nous vous proposons de découvrir ou de redécouvrir notre chanson LES NOCTURNES

 

 C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 juin  2013  (J+185 après le PREMIER dépôt)

   

    

 

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Annonces
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 00:00

LE CHARMOY HALLUCINÉ - du 28 avril  2013 (J+132 après le dépôt)

« C’est un bazar, au bout des faubourgs rouges :

Etalages toujours montants, toujours  accrus , […]

C’est un bazar, avec des murs géants, […]

Et des drapeaux et des affiches

Où deux clowns noirs plument un ange […]

Lettres jusques au ciel, lettres en or qui bouge

C’est un bazar, au bout des faubourgs rouges !

La foule et ses flots noirs

S’y bousculent – oh ses désirs multipliés,

Par centaines et par milliers ! – »

                    E. Verhaeren  (Les villes tentaculaires )

    Puisque, selon l’expression inspirée et désormais consacrée, « très discrètement, nous arrivons déjà à la fin avril » (voir la première ligne d’Inf’auxonne N° 39) et que, le temps passant, un certain permis de construire un « bazar » pourrait bientôt s’afficher dans l’enthousiasme, nous voudrions apporter notre contribution iconographique à l’évènement.

       Dans l’album intitulé « Le Charmoy halluciné », nous regroupons donc aujourd’hui nos images de la « Zone du Charmoy », de ses abords et de ses accès, dont la collection ne manquera pas de s’enrichir au cours du temps.

       Le titre de cet album est inspiré d’Emile Verhaeren, dont l’illustration saisissante du contrepoint ville/campagne conserve toute sa puissance visionnaire dans notre monde halluciné par le profit matérialiste.

   Tout en saluant la force lyrique du poète, nous avons préféré, plus modestement, égrener le sable de l’humour dans les rouages de l’implacable machine !

 FEUILLETER LE RECUEIL N° 1                  

LE CHARMOY HALLUCINÉ - du 28 avril 2013 (J+132 après le dépôt)LE CHARMOY HALLUCINÉ - du 28 avril 2013 (J+132 après le dépôt)LE CHARMOY HALLUCINÉ - du 28 avril 2013 (J+132 après le dépôt)
LE CHARMOY HALLUCINÉ - du 28 avril 2013 (J+132 après le dépôt)LE CHARMOY HALLUCINÉ - du 28 avril 2013 (J+132 après le dépôt)LE CHARMOY HALLUCINÉ - du 28 avril 2013 (J+132 après le dépôt)

N.B. : En raison de la réorganisation de nos albums d’images, nous avons mis à jour cet article en  juin 2015 sans en modifier l’essentiel.

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 avril 2013 (J+132 après le dépôt)

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Annonces
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 00:00

 

IMPRESSIONS DE LA CONSULTATION 2010 - du 14 février 2013  (J+ 59  après le dépôt)

 

     Quatre au moins des prochains épisodes de l’œuvre de fiction de Claudi Hoffnung s’inspireront particulièrement de la fameuse consultation de  juin 2010. En préalable à la diffusion de cette grande fresque épico-bouffonne, notre rédaction a jugé opportun d’offrir au lecteur un catalogue d’« impressions ». Ce document photographique inédit réunit une collection quasi exhaustive d’affiches et de tracts de la période concernée. 

 

    Ainsi, tout en savourant au coin du feu les prochains épisodes, le lecteur pourra relire « dans le texte » les mots d’ordre, slogans et autres réclames de ces temps épiques.  

A- Couverture

    Notre recueil « Impressions de la consultation de juin 2010 » devrait donc constituer le complément graphique indispensable à la bonne compréhension des prochaines archives à paraître.

 

      On pourra même y découvrir, à l’occasion, des perles et des  trésors tels que ce concept local très officiel, quoique peu banal, de « supermarché à dominante non alimentaire ».

 

       Bien qu’appréciant à l’occasion l’ « oignonade », il se peut que quelques vieux sceptiques et autres mauvais esprits refusent de « gober » cette autre spécialité locale de  « supermarché à dominante non alimentaire ». Ils se montreront, par cette circonspection louable, pareils aux estomacs délicats qui dédaignent actuellement certaines lasagnes de cavalerie surgelées prétendument farcies au bœuf. Il est vrai que certaines « fantaisies » agro-alimentaires sont plutôt raides à avaler.

 

    Dieu ! que ne nous aura-t-on pas fait gober à pied, à cheval (de lasagne !) et en voiture, pour faire passer la pilule de cette zone du Charmoy !

 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 février 2013 (J+ 59 après le dépôt)

 

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Annonces
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 00:00

 MEILLEURS VŒUX POUR 2013- du 31 décembre 2012 (J+14 après le dépôt)

 

    Chantecler présente ses meilleurs vœux à toutes ses fidèles lectrices et tous ses fidèles lecteurs avides de lectures alternatives.

       Face aux discours convenus, ampoulés ou vieillots des feuilles locales quotidiennes ou trimestrielles, les moyens de diffusion modernes permettent au citoyen éduqué et responsable de s’exprimer et de s’informer. On a vanté naguère ces nouvelles technologies qui ont assuré le succès de mouvements populaires sur la rive sud de la Méditerranée. Sur la rive Nord, la vieille Europe montre souvent moins de fraîche inventivité, et sur les rives de la Saône, dans la « Belle endormie » que des politiciens locaux ont prétendu vouloir réveiller, la nullité du débat public, dans sa léthargie, confine au coma dépassé.

     Il est si confortable de se taire, de lire ou d’écouter distraitement sans y prêter la moindre foi et sans y voir le moindre espoir les discours lénifiants ou pleins d’autosatisfaction dont on nous abreuve. Il est plus fatigant et plus dérangeant de disséquer ces discours pour mettre en évidence leurs faiblesses (restons polis).

        Vous connaissez maintenant par cœur cette vieille histoire concernant un investisseur privé dont les conquêtes foncières « discrètes », suivies d’une irruption dans le débat public sous le masque jaune-fluo très discret ( !!!) d’une soi-disant consultation démocratique, me rendirent évidente en juin 2010 la nécessité de créer Chantecler. A l’heure où les tenants locaux de cette affaire sembleraient presque lâcher la bride pour « se la péter » et accomplir un galop triomphal, il a semblé opportun à notre rédaction, de publier l’œuvre naïve d’un artiste injustement méconnu qui a bien voulu nous confier ses cartons.

        Sous le titre « Esquisses pour un Journal du Charmoy », son portefeuille renferme à ce jour 20 cartons coloriés illustrant la chronique du Charmoy pour les quatre dernières années écoulées. A travers le prisme diapré de cette œuvre naïve et de pure fiction nous avons entrevu des intuitions fulgurantes surplombant de mille coudées tous les discours pompeux  et empesés des notables de comices.

        Sous la nouvelle rubrique « feuilleton », nous publierons donc très prochainement, en principe à raison de deux cartons par semaine, un album intitulé « Esquisses pour un Journal du Charmoy ». En parallèle avec la parution de cette fantaisie illustrative, et dans un souci constant de maintenir la permanence d’une information trop vite oubliée, nous avons jugé opportun de publier en deuxième édition,  sous la rubrique « Archives» le « best-off » de nos archives de Chantecler.

          Un dernier mot maintenant à destination des mécènes et autres philanthropes soucieux de  l’« intérêt général ».

          Compte-tenu de son caractère attrayant, de la richesse chromatique de sa palette, du caractère créatif de ses bulles et de la concision synthétique de ses légendes, nous pensons que l’album intitulé « Esquisses pour un Journal du Charmoy » mériterait d’être adopté dans  toutes nos écoles pour une éducation au sens critique des futurs citoyens. Auprès du mécène qui voudrait financer cette publication urgente autant que salutaire, au besoin sur papier glacé, l’auteur s’est engagé par avance à ne pas exiger de droits.

        Cet extrait  du discours de David Henry D. Thoreau intitulé « L’esprit commercial des temps modernes et son influence sur le caractère politique, moral et littéraire d’une nation » (1837) pourrait en constituer l’exergue :

       « En étudiant l’influence de l’esprit commercial sur le caractère moral d’une nation, nous devons seulement viser son principe de base. Nous devons chercher en priorité son origine, et le pouvoir qui l’anime, dans l’aveugle et lâche amour de la possession. […] Où qu’il se trouve, il est aussi certain de devenir l’esprit dominant et telle une conséquence naturelle, il induit dans toutes nos pensées et sentiments un degré de son propre égoïsme ; nous devenons égoïstes…»

        Voilà le fond du problème, et les vœux pleurnichards de tous les professionnels stipendiés de la politique n’y changeront rien. Bonne année !

 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 31décembre 2012 (J+14 après le dépôt)

 

  

 

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Annonces
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 00:00

 LE PETIT RENNE AU NEZ ROUGE- du 3 décembre 2012 (J+321 après la CNAC)

      La rédaction de Chantecler est heureuse de vous présenter une sélection de quelques créations du « Petit renne au nez rouge », jeune entreprise spécialisée dans l’édition de cartes de fin d’année. Alors qu’approche « l’horizon 2013 », tournons-nous résolument vers l’avenir et les lendemains qui chantent, faisons preuve d’à-propos  en renouvelant les thèmes de nos courriers de fin d’année et aidons de jeunes créateurs. Prix de gros aux comités d’entreprise et aux collectivités locales. On peut passer  commande à l’adresse du journal.

 Austerliste

 

                                     JO hiver 2014

Le coup de cœur de la rédaction : Nous avons choisi la carte « Austerliste » qui conjugue opportunément, dans une transversalité temporelle biséculaire, le passé napoléonien de notre cité et l’avenir qui lui est promis « à l’horizon 2013 » après la « discrète » mais néanmoins décisive victoire foncière du Charmoy.

    Quelques grincheux rétorqueront bien que deux siècles tout juste après 1812, les champs de neige, plus qu’Austerlitz, leur rappellent le goût rustique du tartare de cheval à prix coûtant et la vodka Dourakine en promo avec glaçons de la Bérésina. Ce ne sont que grognards irrécupérables ! 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 03 décembre 2012 (J+321 après la CNAC)

 

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Annonces