Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 13:40

SÉRÉNADE À RAOUL À CHARMOY-CITY - du 22 juillet 2017 (J+3139 après le vote négatif fondateur)

    Le site officiel de notre bonne ville annonçait, en ces termes, un spectacle musical pour la soirée du 21 juillet, au Marché Nocturne des gradins du port:  

 « Camicela, chanteuse et violoncelliste, dévoile sa vision de l’amour et des relations humaines dans [un] univers intime, profond et sincère, où chacun se reconnaîtra.

      Avec des mélodies mêlant légèreté et puissance, et une voix parfois douce, parfois déchirée, Camicela compose ses tripes et se livre sans détours. Aussi fragile qu’une brindille, sa voix faussement naïve vient s’envelopper dans des mélodies synthétiques, modernes et cousues sur mesure. »

     « Cousues sur mesure », effectivement ! On connaissait la Sonate à Kreutzer, votre serviteur vient de découvrir à cette occasion la « Sérénade à Raoul ».

    En dépit d’un ciel menaçant, le public était nombreux hier soir au Marché Nocturne des gradins du port. Par bonheur nous avons échappé à l’orage, sans échapper toutefois  à la création inédite de la soirée : la « Sérénade à Raoul ».

   Nous nommons ainsi les déchirants couplets, entre frites et saucisses, avec une nuance subtile de rosé,  que notre premier magistrat devait inspirer à Camicela, chanteuse et violoncelliste, attraction musicale de la soirée.

    Il reste à  déplorer cependant que le public n’ait pas mis plus de chaleur à reprendre le refrain roucoulant, pas plus qu’il ne s’est déchaîné à encourager l’artiste par un feu raoulant d’applaudissements.

    La part féminine de votre serviteur n’est sans doute pas assez grande pour qu’il ait pu se reconnaître dans l’ «univers intime, profond et sincère » de la chanteuse. Il salue néanmoins les prouesses électroniques étoffant substantiellement son one woman show. Une idée à creuser, sans doute, pour certains one man show édilitaires.

    Attablé au bord du talus du contre-fossé, je laissais aller mon regard vers le parement tout neuf de la Tour haute des Moulins. Les canards en contrebas s’en donnaient à cœur joie : Coin-coin !

      Deux Tours des Moulins, une haute et une basse, et dans mon assiette, pourtant, pas de truite meunière, mais une bonne saucisse-frites démocratique, sur fond de refrains déchirants.      

      Et mon oreille déchirée, inspirée par la vue apaisante des Tour des Moulins au crépuscule, appelait La belle meunière de Schubert ou plus simplement un air d’accordéon entraînant propre à nous rassurer sous ce ciel menaçant.

https://www.youtube.com/watch?v=dozmiHL9bIs

    Je fredonnais en esprit cette valse fameuse, quand je vis apparaître dans l’échancrure d’un créneau de la Tour basse, la silhouette élancée d’un photographe visant la joyeuse assemblée !

    Une chose est sûre au moins, nous aurons de bons clichés pour immortaliser cette soirée.

    En attendant, Claudi nous apporte sa contribution pour illustrer l’évènement !

Sérénade à Raoul à Charmoy-City

Sérénade à Raoul à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 juillet 2017 (J+3139 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 08:43

UNE COqUILLE AU GRAND SAINT JACQUES ? - du 18 mars 2017 - (J+3013 après le vote négatif fondateur)

L’ordre du jour du Conseil municipal d’avant-hier jeudi 16 mars comportait au point 17 ce libellé hermétique autant que sibyllin :

« Autorisation donnée au maire de défendre les intérêts de la Ville d’Auxonne devant toute juridiction dans l’affaire Frédéric Tachin/ Ville d’Auxonne »

Traduction faite, l’administré lambda devait comprendre : « le maire est engagé dans une nouvelle affaire de préemption concernant cette fois l’ex-restaurant « Au Grand Saint Jacques », situé au 2 rue Thiers et actuellement fermé ».

Encore une fois, le droit de préemption est « brandi » !

CHARMOY : QUI BLOQUE ET QUI DÉBLOQUE ? - du 29 Septembre 2016

PRÉEMPTEZ DÈS MAINTENANT VOTRE CHAMBRE À L’HÔTEL DU CHARMOY ! - du 12 décembre 2016

Aux dernières nouvelles, il semblerait pourtant cette fois que l’affaire soit plutôt mal engagée….À suivre !

Au Grand Saint Jacques, la coquille était dans l'oeuf

Au Grand Saint Jacques, la coquille était dans l'oeuf

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 mars 2017 (J+3013 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 09:30

ENTRE QUATRE MURS - du 09 février 2017 (J+2976 après le vote négatif fondateur)

Rassurez-vous, votre serviteur ne partage pas encore le triste sort de Silvio Pellico ou du Comte de Monte Cristo.

Non ! Cet article n’est pas une lettre de prison, mais un écho aux murs dans l’histoire, dans l’actualité mondiale, sans oublier la presse locale du jour.

Quels sont donc ces quatre murs choisis pour vous aujourd’hui. Laissons de côté « le mur murant Paris qui rend Paris murmurant » ou barrière des fermiers généraux édifiée sous le règne de Louis XVI, pour rejoindre en premier le mur d'argent expression créée par Édouard Herriot en 1924 pour symboliser l'hostilité des « grandes puissances d’argent » envers les gouvernements de gauche.

De là passons au mur de la honte édifié au début des années 60 et abattu en 1989. Si vous en possédez un fragment, réjouissez-vous, ça cote presqu’autant qu’un pavé des barricades de 68.

Arrivons enfin au fameux mur du gringo Trump qui résume assez bien les deux précédents.

Et le quatrième ? Pour revenir dans notre microcosme charmoysien, nous l’avons déniché dans Le Bien Public de ce matin, où nous avons découvert le mur de la rue Jean Vachon.

Vachement bath ce mur ! C’est super, depuis quelque temps nous commencions à regretter le bon vieux temps des BTP dans le BP et des fossés curés, ces inusables marronniers !

LES FOSSÉS ONT TOUJOURS LA COTE - du 14 JUIN 2016

Au pied du mur la source murmure

Au pied du mur la source murmure

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 9 février 2017 (J+2976 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 10:10

CNACS D’HIER ET D’APRÈS-DEMAIN - du 20 décembre 2016 (J+2925 après le vote négatif fondateur)

Dans l’article d’hier nous rappelions la décision de la CNAC 317 D de janvier 2010 qui caractérisait ainsi le projet Leclerc au Charmoy :

« Ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne » (2ème attendu) « Contribuera à développer un nouveau pôle périphérique et […] ne participera pas ainsi, à un aménagement harmonieux du territoire de l’agglomération d’Auxonne » (3ème attendu)

Comme nous l’avons déjà annoncé, une prochaine CNAC devrait se tenir après-demain 22 décembre à PARIS, cette dernière, suite aux recours légitimes des enseignes du centre-ville contre l’extension de près de 1000 m² de la surface de vente de l’hyper Leclerc du Charmoy, autorisée par la CDAC du 13 septembre dernier.

Lors du conseil municipal d’hier soir, notre premier édile s’est trouvé confronté à des questions pressantes relatives aux filtres-presses de la station d’épuration.

Plus à l’aise dans une affaire de préemption qui lui tient à cœur, même s’il déclare n’être pas marié avec Leclerc, il a fait voter (3 contre et 3 abstentions) la provision de 23 950 euros de dépôt et cautionnement pour la préemption de la parcelle BV 82 au Charmoy, « endroit parfait » selon notre maire pour un hôtel :

PRÉEMPTEZ DÈS MAINTENANT VOTRE CHAMBRE À L’HÔTEL DU CHARMOY ! - du 12 décembre 2016

Trou de mémoire ? Dans le feu de l’action, notre premier magistrat a pourtant oublié de mentionner la tenue de la prochaine CNAC, ainsi que son objet. Tenue qui devrait sans doute motiver, ce jeudi, sa montée à Paris, en bonne compagnie sans doute.

Il y a presque 5 ans, en bonne compagnie, nous avions accompagné les représentants de l’UCIAA à Paris lors de la CNAC du 17 janvier 2012.

Monsieur le Maire, alors empêché, n’y avait pas assisté. Dommage, car la CNAC dans sa décision 917D, avait fini par donner toute satisfaction à son grand allié.

À cette occasion, nous avions fait un petit reportage sur le vif. Nous donnons aujourd’hui le premier volet de ce reportage qui, à l’époque, n’avait pas eu l’heur de plaire à tout le monde !

ILS ÉTAIENT QUATRE – du 18 janvier 2012

Entre la Croix du Charmoy et le Réveil du Centre-bourg, Claudi a bien mérité de Chantecler ! Il s’autorise donc pour aujourd’hui à vous resservir une illustration originale du parallèle 317D /917D qui ne manquera pas de plaire aux buralistes du centre-bourg.

Pour en savoir plus sur le sens de ce dessin

LES CHARMOISES DE SCHRÖDINGER - du 28 août 2013

Les Charmoises de Schrödinger

Les Charmoises de Schrödinger

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 décembre 2016 (J+2925 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 07:30

AVANT LE CHARMOY, L'OR NOIR ET L'OR BLEU RUE ANTOINE-MASSON- du 26 octobre 2016 (J+2870 après le vote négatif fondateur)

    Deux mois après l’affichage du permis accordé, l’édification d’une clôture aux abords immédiats du rond point de l’Europe préfigurait, dès hier mardi, le démarrage imminent des travaux de construction de la station-service annoncée depuis juin dernier.

DES CAROTTES AU CHARMOY- du 24 JUIN 2016

     Curieusement, ce projet de station-service avait pourtant été abandonné dans le projet LECLERC soumis à l’enquête publique en septembre 2013.

     Le rapport du commissaire enquêteur mentionnait alors, en  page 74, les « raisons économiques » invoquées par le promoteur.

      On doit supposer que les « raisons économiques » invoquées en 2013 ne sont plus fondées à présent, car le projet de station-service a ressurgi au printemps de cette année.

     Après l’or bleu, voici donc l’or noir au Charmoy !

L’OR BLEU AU CHARMOY – du 20 octobre 2016

     Décidément, le Charmoy a le vent en poupe ! Bonjour les rois du pétrole ! Mais en bas, à Charmoy-City, dans la vieille cité qu’un projet de revitalisation est censé réanimer, le bulletin de santé reste très réservé. Patience !  Bientôt s’ouvrira, au 22 rue Thiers, un dispensaire qui devrait proposer une cure salutaire.

      Pour l’heure, par-delà la vitrine du 22, le regard du passant découvre un local désespérément vide. Le mobilier de style Abbé Pierre, récemment entrevu, a désormais disparu ! Encore une page blanche à remplir d’ici  l’inauguration qui devrait avoir lieu vers la mi-novembre !

     Résumons : le Charmoy est en pleine croissance, et ne manque pas d’appétit ! À preuve, il vient de demander 700 m²  de rab que lui a accordé notre premier édile sans problème ! 700 m² de surface commerciale au milieu des prés et des champs qui contribueront, à n’en pas douter, à revitaliser les petits commerces des vénérables rues désertées ou paupérisées du centre-bourg !

ALLEZ ! ENCORE UN PETIT COUP DE POUCE ! - du 12 Septembre 2016

     Oui, quand le Charmoy s’éclate, le centre bourg  est bien pâlot et tout patraque. Le Docteur Raoul, son médecin traitant attitré, semble avoir été jusqu’à présent impuissant à le redynamiser, plus soucieux, sans doute, qu’il a été de bichonner son poulain chéri du Charmoy ! Alors ? Alors ? Alors, le pouls est faible, le souffle court, et le pronostic plus que réservé !

     L’état de notre centre bourg fait pitié à tous les Auxonnais de cœur ! Le voilà bien malade ! Si au moins, depuis huit ans, il avait eu un docteur compétent et dévoué à son chevet ! Mais tel n’est pas le cas !

     Alors on se dit : c’est pas juste, à quand une station service rue Antoine Masson ? Une station service qui remplisse à plein bord nos réservoirs d’espoir !

     Car bien avant le Charmoy, la rue Antoine Masson avait sa station. On la voyait encore dans les années 50. L’or noir coulait en ce temps-là au centre-ville, où l’on ne se faisait pas de bile, car alors ça vivait au centre-ville. Ça vivait, sans fortifiant redynamisant, et sans nouveau plan !

     Et puis, juste à la même adresse, au 60 de l’actuelle rue Antoine-Masson, se trouvait, autour de 1810, l’officine du pharmacien d’origine beaunoise Pierre Masson-Four, père d’Antoine Masson,  né à Auxonne en 1806. En 1809 Pierre Masson-Four avait analysé l’eau de la source toute proche de Jouhe (Jura) et, dès 1811, citées dans la littérature médicale, les vertus de cette eau étaient connues jusqu’à Saint-Pétersbourg !  

    Deux siècles avant le Charmoy, un pharmacien de la rue Antoine-Masson découvrait donc les vertus de l’or bleu local !

   N’en déplaise aux novateurs ringards d’un présent déjà démodé, le passé comme l’avenir sont à chercher au cœur de ville. Comme disait, en substance, NKM : les hypers dévoreurs d’espace agricole sont démodés et déjà bons pour le musée !

FINS DE SÉRIES AU CHARMOY - du 25 OCTOBRE 2014

Charmoy-City, faites le plein de souvenirs

Charmoy-City, faites le plein de souvenirs

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 octobre 2016  (J+2870 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 07:14

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE TRIOMPHE AU CHARMOY - du 24 Septembre 2016 (J+2838 après le vote négatif fondateur)

Avant de vous en présenter sans doute ultérieurement une analyse plus détaillée, un petit mot de la CDAC du 13 septembre dernier dont le procès-verbal n’est toujours pas affiché en mairie d’Auxonne.

Tout baigne, le vote a été unanime, Monsieur Vadot et Monsieur Langlois ont marché main dans la main vers l’autel de la grande distribution unissant leurs OUIs (Non ! Pas l’Hôtel du Charmoy grand-père !!). Les aigreurs charmoysiennes des cantonales de 2011, c’est bien loin déjà ! Ces messieurs qui ont blanchi, depuis, sous le harnais ont actuellement d’autres soucis et d’autres projets en communauté !

HYPÈRE NOËL - du 25 DÉCEMBRE 2014

Le troisième motif (« considérant ») du procès-verbal de la CDAC indique en substance que, côté enveloppe architecturale, tout baigne, car notre hypermarché portait déjà dans ses cales, les 980 m² nécessaires à son extension. Au Charmoy, tout comme au Vannois sans doute, tout a été soigneusement étudié et prévu de longue date ! Ah ! Les études approfondies, y’a rien de tel !

Le cinquième motif note que « le projet renforcera le pôle de proximité d’Auxonne ». N’allez pas en conclure pour autant que les commerces de proximité du centre-bourg en voie de revitalisation verront leur attractivité augmentée. Un « pôle de proximité », c’est un terme lié au nouveau découpage administratif qui n’a pas grand chose à voir avec l’épicier du coin mais plutôt avec une autre épicerie !

Par le dixième motif, on apprend au passage l’existence de transports en commun qui – mais ceci n’est pas précisé – pour tout dire ne passent pas souvent. Il ne s’agit point sans doute du tramway de Notin, mais bien plutôt du minibus de 9h47, pour le moment sans impériale. À propos, Vittoriu et Bécanine n’ont toujours pas découvert l’impérial chapeau !

ACTUALITÉ DE COURTELINE, OU LE MINIBUS DE 9h47 - du 16 JUIN 2016

Claudi est convaincu que le « pôle éolien » du Charmoy est bien la cheville ouvrière d’un développement durable de qualité ! Président renouvelable ou président fossile ? Il est temps de sauver la planète !

Le Charmoy durable et son pôle éolien

Le Charmoy durable et son pôle éolien

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 septembre 2016 (J+2838 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 07:14

LE TAXI DE CHARMOY-CITY, UN TAXI QUI RAOULE POUR LECLERC - du 09 JUIN 2016 (J+2731 après le vote négatif fondateur)

Copie assurée pour Inf’Auxonne n° 53, dans les pages duquel on devrait enfin parler du Charmoy…et de son minibus ! Si le tramway imaginé par le cerveau d’un artiste tout chargé de titres, et maintenant de titres de presse, devra encore attendre, voilà que le minibus entre en service !

LE TRAIN A DÉRAILLÉ, VIVE LE TRAMWAY ! - du 15 JUIN 2015

Un vrai bonheur pour Arlette et Gaston qui n’auront plus mal aux ripatons ! Merci, Môsieur le maire ! Et pour le minibus, plein gratuit à la station ? Et pour le chauffeur, un petit canon ? À moins que le contribuable ne soit encore le con…, le contribuable évidemment !

Arlette et Gaston, les voilà transportés, ils m’ont confié qu’un petit goûter et un thé dansant

de temps en temps dans le cadre enchanteur d’« un des fleurons d’architecture et de l’emploi à Auxonne », seraient aussi les bienvenus et pourquoi pas un petit voyage à Vesoul ou à Colmar. Tout ça, ça permet de fidéliser la clientèle âgée, comme dirait Inès, et ça jusque dans les urnes (celles du vote, pas celles que vous pensez, esprits chagrins !) Et même si ça n’augmente pas le taux de natalité, ça peut augmenter le score aux élections !

Quel bonheur que tout cela ! En attendant, bien entendu, les ventes promotionnelles avec jeux et cadeaux, et gentil animateur dans le minibus ! Que du bonheur, ma chèèèèère ! Voilà qui va revitaliser le centre-ville, pas vrai ! Je suis sûr que rue Thiers, on se réjouit déjà !!

De la Marne à Charmoy-City, le taxi qui raoule pour Leclerc

De la Marne à Charmoy-City, le taxi qui raoule pour Leclerc

Service minibus ville Auxonne

Service minibus ville Auxonne

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 09 juin 2016 (J+2731 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 08:46

EMPLOI AU CHARMOY : GRANDE DISCRÉTION AU CONSEIL - du 03 MARS 2016 (J+2633 après le vote négatif fondateur)

Notre premier édile n’a pas fait écho, hier soir en Conseil, au « coup de gueule », sur les réseaux sociaux, de Monsieur Jacques-François Coiquil, conseiller municipal d’opposition. Il aura sans doute manqué une bonne occasion de nous démontrer, chiffres à l’appui, que « le bassin d’emploi auxonnais [s’était] enfin amélioré »

Non qu’il n’ait pas été question du Charmoy en général, puisque le volet des rentrées fiscales à prévoir a été évoqué en passant et, plus intéressant, la perspective de préemptions de la Commune sur des terrains de la zone a été mentionnée par notre premier magistrat.

Serions-nous en présence, à nouveau, comme en 2008-2009, de manœuvres foncières discrètes au Charmoy ? Cette « discrétion », dont il fut loué en 2009 par une grande enseigne, notre maire, champion et facilitateur de cette enseigne, semble pourtant la réprouver à présent !! Ironie de l’histoire !

POST TENEBRAS, LUX ! - du 12 JANVIER 2016

Ironie de l’histoire ! On doit en conclure que la « discrétion » peut être, c’est selon, la meilleure ou la pire des choses !!

DE CATIMINI EN CATERPILLAR-du 31 JUILLET 2014

Affluence de presse au Conseil hier soir, conséquence, les places étaient chères sur la passerelle, il a bien fallu se résoudre à mettre la chaloupe à l’eau….

Sur fond de climat social turbulent et de problèmes d’emploi, Claudi, un peu paresseux ce matin préconise le réemploi d’une vieille image de son célèbre feuilleton-fiction. Au fait, il semblerait que le feuilleton, le vrai, ne soit pas vraiment terminé !

Le Charmoy à contre emploi

Le Charmoy à contre emploi

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 03 mars 2016 (J+2633 après le vote négatif fondateur)

Publié dans la catégorie Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 10:41

AU CHARMOY : DISCRÉTION ENFUMAGE ET MIRAGES - du 02 MARS 2016 (J+2632 après le vote négatif fondateur)

Après son « coup de gueule » indiscret d’hier, Monsieur Jacques-François Coiquil, conseiller municipal d’opposition, résume aujourd’hui en trois lignes, sur son facebook, la saga calamiteuse du Charmoy à la narration de laquelle nous aurons consacré des dizaines de millions de caractères et des centaines d’images pas toujours très pieuses. Ces trois lignes, les voici :

« Entre "Grande discrétion" pour son installation, annonce à grand renfort de tambour de créations d'emplois de 250 à 90, feuilleton médiatique interminable avant son ouverture, des espoirs sont brisés au sein de notre commune »

Cet aperçu est assez bien vu et surtout bienvenu !

Si, comme prévu, j’édite mon grand roman illustré du Charmoy, je me demande si je n’y mettrai pas cet aperçu en épigraphe, Avec l’accord de son auteur bien entendu !

Un roman illustré ? Mazette ! En voilà encore un qui ne se mouche pas du pied ! Pourquoi pas ? Il paraît qu’il y a un créneau pour ça dans notre bonne ville, tous les distributeurs vous le diront….et particulièrement lorsque l’auteur est une personnalité locale connue, appréciée, et surtout modeste et discrète ! Et qu’il a une plume de surcroît ! Ça part comme des petits pains !

Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, nous avions déjà de vrais lecteurs, nous tenons à présent une épigraphe pour notre grand roman !

L’auteur de cette épigraphe, Monsieur Coiquil a trouvé, quant à lui, un nouveau créneau. Espérons qu’il y mènera, si nécessaire, un combat d’information persévérant et opiniâtre et que nos « espoirs » du jour ne seront pas « brisés » !

Aujourd’hui Claudi, dans une image très pieuse, met trois prophètes du nouvellisme commercial à l’honneur.

Tiens, mais où est donc passée la prophétesse ? Pour le coup, elle va louper le « réveil de la belle endormie » pour lequel elle aura tant œuvré, la povre « qui [a] donné [son] temps et un morceau de [sa] vie pour qu’Auxonne se maintienne et se développe sur le plan économique » pour reprendre les paroles immortelles du B.N.I.A. ! Pas juste !

Rassurez-vous quand même, depuis on a touché un nouveau prophète béton ! Nul doute qu’il trônera encore ce soir sur l’estrade au Conseil où la « discrétion » sera sans doute encore de mise à propos…

À propos de quoi ? Ben oui ! À propos du Charmoy !

DIGNE HÉRITIÈRE DU BLOC NOTE, VOICI L’HYPER PUB À BLOC ET EN BLOC - du 14 JANVIER 2016

Les trois prophètes du Charmoy

Les trois prophètes du Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 02 mars 2016 (J+2632 après le vote négatif fondateur)

Publié dans la catégorie Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 09:31

LE BASSIN D’EMPLOI ENFIN AMÉLIORÉ ? - du 01 MARS 2016 (J+2631 après le vote négatif fondateur)

Nous reprenons sur le mode interrogatif le titre d’un article paru sur un site multi-facettes, article dont l’audience affichée au compteur dépasse à ce jour les 10 000 visiteurs ! Comme quoi il est quand même plus facile de se créer des visiteurs au compteur que de créer des emplois !

Dans le courant du mois dernier, sous le titre « Un bassin d’emploi en souffrance », la presse locale avait fait un premier bilan des embauches au Charmoy. Les chiffres donnés par cet article permettaient d’estimer à environ 30, le nombre d’embauches effectives pour le canton d’Auxonne (ancienne version).

AU CHEVET DES CENTRES BOURGS ? - du 10 FÉVRIER 2016

Aujourd’hui, c’est un « coup de gueule » qui est publié sur le facebook de Jacques-François Coiquil, conseiller municipal d’opposition que l’on ne pourrait qualifier cependant d’opposant radical au Charmoy comme le montre l’une de ces précédentes interventions de 2012

https://www.facebook.com/jacquesfrancois.coiquil/posts/202831013176942

Il serait souhaitable que sa toute récente intervention marque, après le temps des promesses, et chez nos élus responsables, le début d’un bilan objectif sur la prétendue réalité d’une amélioration tangible du bassin d’emploi grâce à l’ouverture d’un hyper au Charmoy !

Nous transmettons, pour information, le texte de ce « coup de gueule » de Jacques-François Coiquil, conseiller municipal d’opposition, à nos fidèles lecteurs/trices.

« Qui seront véritablement les 90 emplois prévus dans l'enseigne du Charmoy?

Déjà deux cas de fin de rupture de contrat après période d'essais sans raison valable explicite.

Travaillant chacun dans deux enseignes différentes, ils choisissent de se présenter à l'embauche sur Auxonne. L'enseigne leur promet un CDI, ce qui en cette période est rassurant quand on choisit de changer d'emploi. Mais quelle déception à l'issue de la période d'essais: sans raison factuelle valable, rupture du contrat.

Dans un de ces deux cas, un emploi simultané a été réalisé sur Dijon et formé par la salariée titulaire du poste de Dijon. Une fois cette formation terminée, la titulaire est remplacée sur Dijon, et cette dernière prend ses fonctions à Auxonne, remplaçant ainsi notre salariée en période d'essai.

Le plus inhumain dans cette histoire, c'est la promesse d'un CDI par l'enseigne alors que dès le départ, l'embauche simultanée s'est faite sur Dijon.

On ne peut pas jouer ainsi avec des femmes et des hommes, avec leur avenir professionnel et familial.

Bien heureusement pour l'un de ces deux cas, l'employeur précédent a repris son salarié, preuve de sa compétence, mais aussi de la stratégie de l'enseigne du Charmoy : faire bonne figure face à la municipalité en embauchant en période d'essai pour finalement embaucher en interne des salariés déjà formés. »

Nul doute que la « municipalité » ne réagisse bientôt. Après le prometteur et disert Inf’Auxonne N° 25, de mai 2009, le « numéro du siècle », nous attendrons avec impatience Inf’Auxonne N° 52, d’avril 2016, le temps des bilans ! À moins que la proverbiale « discrétion » ne soit de mise !

Emploi au Charmoy conjectures de LURE

Emploi au Charmoy conjectures de LURE

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 01 mars février 2016 (J+2631 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves