Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 05:00

CHARMOY-CITY : DES MANAGERS POUR DES RUES ENCORE PLUS PROPRES ? - du 06 mars  2020 (J+4097 après le vote négatif fondateur)

      Nos lecteurs se souviendront peut-être du Chalonnais Benjamin Griveaux et de sa descente impromptue du train « en marche » lancé à toute vapeur dans la campagne électorale pour la mairie de la Capitale.

     Après cette descente imprévue du train, pour notre Benjamin, Paris c’était plus Capitale !

SAINT-VALENTIN PARISIENNE, PLUS GRIVOISE QUE GLAMOUR  - du 15 février 2020

        Notons que jusqu’à ce débarquement imprévu, le candidat à la mairie de Paris avait bénéficié, dans le XIVème arrondissement d’un atout de poids, le soutien pugnace autant qu’efficace de Marlène Schiappa, une personnalité qui n’est plus à présenter.

     Notons, à l’actif de l’abondante production littéraire de la pugnace autant qu’efficace supportère, ce tabac de librairie : Lettres à mon utérus (Paris, La Musardine, 2016).

    Cet ouvrage collectif, autant que de ménage, car dirigé par Madame et postfacé par Monsieur, embarquait les productions épistolaires originales d’une palanquée « de 16 femmes influentes et représentatives de la nouvelle vague féministe (4ème de couverture).

CHARMOY-CITY : EN MARCHE, DE BOBINO À L’EMPIRE ? - du 30 Janvier  2020

       Mais je sens que mes digressions gynécologico-hystéro-littéraires sont de mauvais goût et qu’elles commencent à lasser mes lecteurs qui vont bientôt m’adresser leurs  «poèmes à ma prostate » (la parité mon bon seigneur !)  et sans doute encore plus mes lectrices que je sais pourtant nombreuses et passionnées !

     

Venons-en donc au fait, et au sujet annoncé : la propreté des rues ! 

 

             Une  interview au Parisien de Benjamin Griveaux était publiée le 1er février dernier, sous le titre : « Benjamin Griveaux dévoile son programme pour Paris : «La Ville n’a pas été gérée sérieusement»»

        Cette  interview dans laquelle « Benjamin Griveaux révél[ait] son plan pour la capitale » nous a inspiré le présent propos.

   Notre rédaction s’est penchée plus particulièrement sur le volet propreté du programme et, dans ce volet, sur le projet de création d’un nouveau métier « le manager de rue ».

     Citons Le Parisien :

« Comment comptez-vous améliorer la propreté, un des principaux sujets de préoccupation des Parisiens ?

         Par des mesures très concrètes et une nouvelle organisation. […] Je veux aussi créer un nouveau métier : celui de manager de rue. Ils seront 1000, par redéploiement interne. Chacun aura en charge un pâté de maison de cinq ou six rues et aidera à régler les problèmes de l'espace public : un trottoir endommagé, un trou dans la chaussée, un lampadaire cassé… Facilement identifiables, ils seront en contact direct avec les maires d'arrondissements […] »

 

     Chacun sait le caractère récurrent de la question de l’état des trottoirs dans notre bonne ville de Charmoy-City.

      C’est un chapitre inusable, dont le sous-chapitre des déjections canines a fait couler beaucoup d’encre depuis beaucoup d’années !

CHARMOY-CITY : UN FANTASME CHARMOYSIEN PERMANENT : LA CROTTE DE CHIEN - du 04 février  2020

      La création d’une demi-douzaine d’emplois de « managers de rue » ayant chacun « en charge un pâté de maison de cinq ou six rues », comme Monsieur Griveaux précise leur rayon d’action, ne serait-il pas de nature à résoudre le problème ?

      Plus de pâtés à la pâtée Canigou sur nos trottoirs partout !

      Il nous semble pourtant, pour l’instant, n’avoir aperçu ce projet dans aucun des programmes… Regrettable !

      La question fera-t-elle l’objet d’un scoop dans l’une des  quatre  réunions annoncées ?

      Si tel pouvait être le cas, la « navette » pourrait alors révéler son rôle crucial !

CHARMOY-CITY : RÉUNIONS ÉLECTORALES CONCOMITANTES, QUELLE SOLUTION ? - du 3 mars  2020

      En attendant Claudi vous présente nos 6 candidats, managers de rue, pleins d’ardeur.

       Et pour ceux et celles qui aiment les choses sérieuses, nous leur proposons un petit cours d’arithmétique municipale qui a connu un beau succès

CHARMOY-CITY : CITOYENS, À VOS CALCULETTES ! - du 04 mars  2020

    La  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats l’avait gentiment mis en lien avant-hier, mais après le passage des « managers de page », le lien est passé à la trappe, avec le reste !!! Dommage !

FLASH DERNIÈRE

   Le Bien Public titrait ce matin (édition numérique) :

« Auxonne | Municipales

Municipales : les bulletins d’une liste invalidés

     Une liste candidate à la mairie d’Auxonne a vu ses bulletins de vote refusés par la commission de propagande. Les papiers n’ont donc pas pu être envoyés avec les professions de foi de l’ensemble des candidats par courrier. »

   La liste en question a réagi par le communiqué suivant (le titre du PDF est de notre cru)

 

Charmoy-City,des managers pour des rues encore plus propres.jpg

Charmoy-City,des managers pour des rues encore plus propres.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 6 mars 2020 (J+4097 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Urbanisme
21 février 2020 5 21 /02 /février /2020 06:00

CHARMOY-CITY : UN HYPER POUR REVITALISER LA RUE THIERS !- du 21 février  2020 (J+4083 après le vote négatif fondateur)

    Il sera question d’abord, dans cet article, de la réunion à laquelle la municipalité avait convié, avant-hier soir 19 février, les « commerçants du centre-ville » au Salon des Halles à 19h30.

     De cette réunion, nous avions déjà donné un premier aperçu, en appendice de notre article d’hier consacré, il est vrai, à un autre sujet.

CHARMOY-CITY : À L’OMBRE DU TILLEUL EN ZINC - du 20 février 2020

     Mais après-tout, qui sait si des chênes en zinc en mobilier urbain, sur le modèle du tilleul en zinc de Villers-Rotin, ne seraient pas se nature à renforcer l’attractivité de notre artère principale. Des chênes en zinc et les glands qui vont bien !

      Il sera question ensuite de la mise en perspective sommaire de cette réunion en tant que point d’orgue de la saga commerciale langloisienne de ces douze dernières années, vaste fresque héroïco-comique dont nous fûmes en quelque sorte le barde et le chantre, et dont nous avons contribué à garder la mémoire !

 

La réunion du 19 février dernier

     Lieu et heure :  Auxonne Salon d’honneur des Halles 19 février 19H30

      Objet : réunion de présentation d’étude d’avant-projet [requalification Grande Rue]

      Destinataires : « commerçants du centre-ville » invités par voie de courrier.

     Autorités présentes : le maire et son premier adjoint

       Professionnels présents : chargée de mission recrutée par la Ville, représentant(e)s du bureau d’études PMM

      Assistance :

         Dix-sept commerçant(e)s, au nombre desquel(le)s la Présidente de l’union commerciale.

          Une conseillère municipale d’opposition

          Deux particuliers s’étaient en outre invités, au nombre desquels il ne faut pas me compter car, non invité, je ne m’étais pas déplacé.

 

          Le bruit court de source bien informée qu’Alain Proviste, grimpé dans la charpente, n’a rien manqué du conclave, malheureusement, nous n’avons pas réussi à le joindre.

      Cet Alain Proviste, voilà un Philibert Besson pour farces et attrapes et cotillons, qui vous dilate la rate, pas un taiseux ni un scrongneugneu !

CHARMOY-CITY : INF’AUXONNE D’AUJOURD’HUI ET D’HIER - du 20 Janvier  2020

 

     Le compte-rendu très sommaire et impressionniste que nous livrons ici, n’est donc pas celui d’un témoin direct, mais il s’appuie sur le témoignage d’une bonne moitié des présents rencontrés le lendemain de la réunion.

      En aucun cas, il ne prétend se substituer à un compte rendu public officiel que nos concitoyen(ne)s devraient être en droit d’attendre.

     On retiendra que si nombre des témoins se sont interrogés sur l’opportunité de tenir cette réunion en pleine campagne électorale, aux veilles d’un changement de municipalité, la plupart ont souligné l’utilité et le caractère constructif des échanges entre usagers et concepteurs.

      D’aucuns ont sans doute pu ressentir, dans l’attitude du maire sortant un « après moi le déluge », mais ce n’était sans doute qu’une impression.

      À propos de trajets à pied imposés par le relatif éloignement des parkings, notre premier adjoint a témoigné d’un trajet d’un kilomètre à pied pour se rendre chez son cardiologue…dijonnais ! Mais là, on s’éloignait peut-être un peu du sujet. Pas vrai ?

   Oui, je sais, CHANTECLER est un sans cœur !!

  

   Petit interlude à propos de marche à pied…

CHARMOY-CITY : QUAND MONSIEUR LE MAIRE S’ESCLAFFE (2) - du 2 juillet 2019

  Pas de doute, si notre premier édile n’est pas En Marche, il est néanmoins un adepte fervent de la marche et c’est tout à son honneur !

    Sur ses douze ans de mandats, onze auront été consacrés essentiellement à une marche indéfectible aux côtés d’une grande enseigne.

    Marche indéfectible du « cavalier seul » bravant les « embûches » et « partant au feu » au service du développement commercial périurbain, et ce, entre le « vote fondateur » du 17 décembre 2009 et la signature le 20 décembre dernier du permis de construire (PC 021 038 19 S0007) autorisant une extension de 2577 m2 de la surface commerciale périphérique du Charmoy.

   Pour les curieux…L’intégrale de la saga !

DIX ANS D’HISTOIRE DU CHARMOY OU LE CHARMOY POUR LES MULES ÉDITION 2018- du 19 novembre 2018

    Claudi rend hommage aujourd’hui à la petite entreprise Raoul et Philippe. Recommandée et très compétente pour vous poser 8000 m2 de commerces périurbain, elle ne s’installera malheureusement pas dans un local au Charmoy !

    Encore un dégât collatéral !

CHARMOY-CITY : « DÉSAPPOINTÉ(S) »… ET VOLEUR(S) DE BICYCLETTE(S) !!! - du 10 février 2019

 

P.S.

Rendons à César ce qui est à César !

La Ville d’Auxonne a publié dans un temps record la version officielle du CR attendu de la réunion du 19 avec un cliché plein de bonne humeur !

À la bonne heure !

Nos lecteurs le trouveront en cliquant sur

https://www.auxonne.fr/news/194474

    Si le CR est à présent diffusé, il ne nous semble pas, en revanche, que la réunion ait été publiquement annoncée….

    Le CR officiel annonce en outre : «Cette présentation aux commerçants du centre-ville marquait la première phase de concertation. D'autres seront programmées (réunion publique...) ».

     Programmées sans doute, espérons-le, après la campagne des municipales !

 

Charmoy-City, quand Raoul et Philippe déroulent .jpg

Charmoy-City, quand Raoul et Philippe déroulent .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 février 2020 (J+4083 après le vote négatif fondateur)

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Urbanisme
11 février 2020 2 11 /02 /février /2020 03:00

AUXONNE : UN PATRIMOINE TOUJOURS À PROTÉGER  - du 11 février 2020 (J+4073 après le vote négatif fondateur)

      Auxonne ?! Tiens donc ! Oui, pour une fois nous parlons d’Auxonne du temps qu’Auxonne n’était pas encore Charmoy-City !

        La réunion concernant « Le Site patrimonial remarquable d’Auxonne » qui s’est tenue hier soir en  salle événementielle sous la présidence du maire d’Auxonne est loin d’avoir déplacé les foules. Tout au plus une bonne vingtaine de personnes.

     Cette rareté traduirait-elle une indifférence des habitants quant à l’avenir et à la protection d’un patrimoine local pourtant riche et qui, au-delà des monuments inscrits ou classés, comprend aussi les maisons des rues et des places du centre-bourg ?

     Pour avoir défendu ce patrimoine, et œuvré aux côtés de mon épouse à sa connaissance, j’avoue ressentir une certaine déception car il faut avouer que ce vieil Auxonne, que certains ne regardent même plus, hors des Journées du Patrimoine, a eu chaud.

     Dans un article du Bien Public du 18 novembre 2016. intitulé « AUXONNE CENTRE-BOURG La revitalisation prend forme » notre premier édile déclarait en effet à propos du patrimoine bâti local :

     « Auxonne a frôlé la catastrophe. Nous avons retrouvé, dans un grenier, un projet daté des années soixante qui prévoyait de raser la totalité du centre-ville pour y construire des HLM »      

       Il ne s’agit pas, pour une fois, d’une de ces galéjades, dont notre Raoul est volontiers coutumier !!

     Dans notre jeunesse, nous avons bien connu ce projet que nous avons contribué à barrer. Par bonheur, le projet avorta et  alla finir dans le seul lieu qui lui convenait : les poubelles de l’Histoire !

     Au milieu des années 1960, notre professeur de philosophie du Lycée Prieur, Pierre Camp intervint avec succès auprès d’André Malraux pour sauver l’Arsenal qui devait constituer la première victime du projet bulldozer. J’étais à ses côtés.

     Au début des années 2000, je reprenais la défense de l’Arsenal, alors restauré mais menacé, dans ses perspectives, pat un projet immobilier dans son voisinage immédiat.

      La sauvegarde du patrimoine ne va jamais de soi. La sensibilisation à sa beauté est une tâche permanente d’éducation. Le roman Notre-Dame de Paris de Victor Hugo contribua à sa manière à la restauration du monument-symbole aujourd’hui sinistré. Je sens que mon sérieux vous ennuie et vous étonne. Petite pause satirique à propos de Notre-Dame.

CHARMOY-CITY : DEUX CHÊNES POUR NOTRE-DAME - du 24 mai 2019

       Les curieux du patrimoine auxonnais, fussent-ils rares, retrouveront une foule de détails sur les deux défenses de l’Arsenal, celle des années 1960 et celle des années 2000, ainsi que sur sa construction, ses fonctions, ses productions et plein d’anecdotes curieuses… dans les numéros en ligne du Courrier de l’Arsenal (onglet en haut sur la page d’accueil)

http://auxonne.patrimoine.free.fr/actu/index.html

   Claudi a repris une illustration montrant le plan démentiel de mise aux normes béton du centre-bourg d’Auxonne

 

 

FLASH DERNIÈRE

     

      Ce matin Auxonne Info - Actus & Débats va au fossé.

     Rien de cassé au moins ? Non le pronostic vital ne semble pas engagé….

     On attend les commentaires des spécialistes du retaillage de fossés antichars… et autres batraciens choyés par  ce genre d’entretien au lézard, pardon au laser !

     Et puisqu’il est question d’hydraulique ou pour dire de façon savante que Hic jacet lepus (non c’est pas pour les chasseurs) Chantecler ressort son luxueux catalogue de « vannes »

    Faut le voir pour y croire !

ALBUM EXCURSION AU BASSIN ÉCRÊTEUR NUMÉRO 4

ALBUM CHARMOY-CITY : DÉBORDEMENTS EN TOUS GENRES 

        Au fait, "Xavier de Ligonnes" a définitivement disparu, on l’avait pourtant aperçu la dernière fois chez Auxonne Info - Actus & Débats  et sur le front de Saône. Il est peut-être tombé depuis dans un fossé !!

 

Un projet moisi dans le grenier de Charmoy-City.jpg

Un projet moisi dans le grenier de Charmoy-City.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11 février 2020 (J+4073 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans urbanisme
17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 02:00

CHARMOY-CITY : BLACK-OUT DANS LA CAMPAGNE SUR LA ZONE DU CHARMOY ? - du 17 Janvier  2020 (J+4048 après le vote négatif fondateur)

    Il y a six ans de cela, nous écrivions dans les débuts de la campagne municipale 2014 :

    «…. la question LECLERC sera-t-elle présente dans la campagne comme lors des cantonales de 2011 ?

    Pour l’heure, un consensus de discrétion semble régner sur le sujet (mais la discrétion n’avait-elle pas déjà présidé au démarrage de l’affaire ?). Rien de nouveau donc, hormis cette déclaration du docteur Philippe Colas dans HEBDO 39 du 16 décembre dernier, à propos du projet LECLERC : « Ce n’était pas le moment ! Il y a déjà d’autres grandes surfaces... Cela va concourir à l’appauvrissement de la population qui n’en a vraiment pas besoin, surtout en ce moment... ». Certes, il ne s’agit pas là d’une analyse fouillée et conséquente, mais cette prise de position sur un problème crucial a au moins le mérite d’exister quand d’autres épiloguent sur les crottes de chiens, les trous dans les trottoirs et les cheminées du centre-ville et, pourquoi pas, bientôt sur le sexe des anges !

   Que « LECLERC se précise », ne signifie pourtant pas la fin du problème. La présente municipalité a livré le meilleur de la Zone du Charmoy au promoteur dont le solide appétit immobilier est bien capable d’absorber le reste. Une opposition digne de ce nom ne pourra pas éluder la question d’un endigage nécessaire de l’expansionnisme LECLERC sur la zone et devra donc préciser clairement ses engagements dans ce sens. »

ÇA SE PRÉCISE ! – du 06 janvier 2014

   Le problème est toujours d’actualité, et le  maire sortant, dont on connaît le dévouement proverbial à la cause LECLERC jubilait encore récemment sur les nouvelles extensions obtenues par le promoteur.

CHARMOY-CITY : BALLOTIN DE DOUCEURS POUR UNE TRÊVE DES CONFISEURS (2)  - du 30 DÉCEMBRE  2019

    À l’heure où chaque liste entonne peu ou prou le couplet d’un commerce de centre-ville enfin revitalisé, il pourrait intéresser les électeurs que chaque groupe précise ses positions sur des extensions commerciales futures au Charmoy, dont certaines  d’ailleurs, ont été refusées en fin d’année dernière.

CHARMOY-CITY : « DEUX POIDS, DEUX MESURES » AU CHARMOY ? (4)  - du 23 DÉCEMBRE  2019

    La sécurité ne doit pas faire oublier d’autres questions !

CHARMOY-CITY :  LE SALON  DE LA VIDÉOSURVEILLANCE  BAT SON PLEIN  -  du 16 Janvier  2020

     Claudi repasse en remballe une illustration récente sur la question du Charmoy.  

FLASH DERNIÈRE

    Ce matin Auxonne Info - Actus & Débats nous annonce « D'ici quelques jours, les distributions de tracts vont s'intensifier »     

      Verra-t-on l’animateur du blog, tel le léopard au coin du bois guettant sa gazelle, en embuscade à la sortie des deux seules boulangeries qui subsistent au centre-ville, guettant sa proie-électeur ?

       Une  autre question se pose en lien avec notre article du jour : « Tracteura-t-on sur la zone du Charmoy ? »

     

       

Nous avons rencontré au moins un maire heureux.jpg

Nous avons rencontré au moins un maire heureux.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 janvier 2020 (J+4048 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans urbanisme
13 janvier 2020 1 13 /01 /janvier /2020 03:00

CHARMOY-CITY : UN INVENTAIRE ET DES HORIZONS (2) - du 13 Janvier  2020 (J+4044 après le vote négatif fondateur)

      Nous rendions compte, la semaine passée, d’un article du Bien Public du 6 courant, titré « AUXONNE Politique Raoul Langlois adresse ses vœux pour la dernière fois ».

CHARMOY-CITY : UN INVENTAIRE ET DES HORIZONS (1) - du 07Janvier  2020

       Et nous remarquions, sans toutefois entrer dans le détail, que deux traits assassins avaient été décochés par l’orateur à destination de deux têtes de listes pour les prochaines municipales (sur trois) présentes dans la salle.

   Nous notions par ailleurs que l’un de ces traits n’avait pas échappé à la journaliste, qui en rapportait la teneur dans un  encadré, placé sous l’immanquable photo, et intitulé « Peu de références aux municipales ».

     Dans un souci d’exactitude, rapportons littéralement les termes de la journaliste : « Il [N.D.L.R. Chantecler : le maire] n’évoque pas non plus la campagne en cours. Il fera seulement allusion à un logo d’un projet de la municipalité [N.D.L.R. Chantecler : la skyline du projet de revitalisation « Auxonne 2025 » actuellement mise à toutes les sauces de la communication sur papier glacé] ».

     La journaliste rapporte ensuite  les propos du maire concernant le dit logo : « [un logo] qui a dû plaire, puisque certains l’ont repris pour leur campagne ».

    Il nous semble que notre édile ait encore ajouté : « sans nous en demander l’autorisation ».

    L’amertume du propos s’explique sans doute par la défection inattendue d’une adjointe naguère très impliquée dans le « projet de la municipalité » qu’illustre justement le logo.         

    L’hypothèse est encore renforcée par le fait que cette ex-adjointe se trouve aujourd’hui précisément à la tête de « certains » qui auraient repris le logo pour leur campagne…

     Gardons la tête froide et soyons objectifs. Symbolisant le même lieu, les skyline ont inévitablement un petit air de famille. Le contraire serait troublant, elles ne sont pas pour autant identiques ! Un petit air de famille qui ravive néanmoins une querelle passionnée de famille !!

  

     Un deuxième trait assassin, tiré du carquois narquois de notre premier édile est une référence énigmatique au MONOPOLY à propos de la réalisation achevée de cabinets médicaux rue Denis Gaillard. Cette fois, l’allusion n’a pas été évoquée dans la presse.

    La mise en situation de cette référence au MONOPOLY à partir de documents originaux, permettra à nos lecteurs curieux de reconnaître l’heureux destinataire du trait, qui n’est pas, cette fois, de la famille !

   Cette allusion au Monopoly avait  par ailleurs connu un détournement humoristique opportun sur notre blog

CHARMOY-CITY : HÔTEL DE LA RUE DU CHARMOY. ON SOLDE !!! (3) - du 20 décembre 2018

    En conclusion de cette recension de l’ultime discours de vœux de notre premier édile, nous aurons noté, pour notre compte, une absence criante, mais qui  sans doute n’aura même pas été remarquée….

     Laquelle ? Me direz-vous

    Celle de la zone du Charmoy qui restera pourtant, à la fin des fins, la seule grande réalisation effective à mettre entièrement au compte du sortant.

     Omission ? Amnésie ? Lassitude ? L’homme s’en réjouissait encore il y a peu dans son ÉDITO de l’Agenda 2020…

CHARMOY-CITY : BALLOTIN DE DOUCEURS POUR UNE TRÊVE DES CONFISEURS (2)  - du 30 DÉCEMBRE  2019

    L’image étant toute puissante dans notre « société du spectacle », Claudi nous présente en exclusivité la seule véritable skyline digne de l’ère langloisienne !

     Celle-là, plus personne ne se risquera à la copier, à présent que le futur retraité, très dévoué, a fait le job, appuyé indéfectiblement par son ami et Doppelgänger charmoysien, l’éminent président de l’AAC !!

CHARMOY-CITY : BALLOTIN DE DOUCEURS POUR UNE TRÊVE DES CONFISEURS (3)  - du 02 Janvier  2020

 

FLASH DERNIÈRE

    À l’eau ! À l’eau ! Ce matin Auxonne Info - Actus & Débats plonge dans la baignoire d’Élodie et touche vraiment le fond !

   Un papier vraiment extraordinaire pour un lendemain d’anniversaire !! C’est le Marquis de Sade qui va kifer et nous écrire « Élodie ou les infortunes du robinet » !

Charmoy-City, à chacun sa skyline.jpg

Charmoy-City, à chacun sa skyline.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 janvier 2020 (J+4044 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans urbanisme
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 09:49

CHARMOY-CITY : UN INVENTAIRE ET DES HORIZONS (1) - du 07Janvier  2020 (J+4038 après le vote négatif fondateur)

      Avec une petite pointe de mélancolie, Le Bien Public titrait hier « AUXONNE Politique Raoul Langlois adresse ses vœux pour la dernière fois ».

    Si le titre de l’article insiste sur la caractère ultime de cette réunion, l’orateur, quant à lui, ne l’a pas souligné.

     Le ton du discours, que la journaliste juge dans l’article d’ « une liberté […] peut-être plus grande que d’ordinaire », nous a semblé, quant à nous, égal à lui-même.

    Ponctué de cet habituel « humour » sui generis, si propre à notre premier édile, il ne nous semble pas que le propos ait  jamais laissé percer à un quelconque moment, l’émotion retenue qui convient aux discours d’adieux.

   L’homme est connu pour sa discrétion…. Et en lançant encore une fois, pour conclure son discours, et inviter aux libations, son désormais célèbre « La main dessus ! », injonction empruntée à l’homme des casernes, notre élu plutôt que de passer la main,  nous paraissait encore la garder….

CHARMOY-CITY : LA MAIN DESSUS, LA MAIN À LA PÂTE ET LA MAINMISE - du 10 mai 2019

      À propos de ces libations, le buffet était bien servi et si d’autres « habitants », sans dignité particulière, avaient osé s’inviter, à l’image de votre serviteur et de quelques autres hurluberlus hauts en couleur, sans invitation, on eût vu moins de dizaines de chaises vides et moins de restes rejoindre les frigos.

    Comme le buffet, l’inventaire des réalisations prévues pour 2020 devait se montrer bien garni, du pump track, à l’aire de fitness, en passant par le caniparc (« pas pour les crottes »). Quant à la piscine, il semblerait qu’elle doive être indisponible pour la prochaine canicule.             

      Une utilisation « intelligente » de l’ancienne gendarmerie serait enfin envisagée. À terme le bâtiment pourrait « accueillir des agents de la DGFIP », la ville a du moins candidaté dans cette perspective…

    Il nous semblait pourtant qu’il y a quelques  années, nos édiles aient envisagé d’offrir, en liaison avec le port situé à proximité, des opportunités d’hébergement pour les touristes en lieu et place de cette ex-gendarmerie.

    Mais chacun connaît la complexité de la question hôtelière dans notre bonne ville de Charmoy-City

ALBUM « RÊVER À L’HÔTEL DU CHARMOY »

   Un encadré de l’article, sous l’immanquable photo, titre « Peu de références aux municipales ». Jugement que nous partageons.

    Toutefois, l’orateur devait tirer de son carquois narquois deux traits assassins à destination de deux têtes de listes pour les prochaines municipales (sur trois) présentes dans la salle. L’un de ces traits a d’ailleurs échappé à notre journaliste. Il est vrai, à la décharge de la jeune Éloïse, que l’affaire est déjà ancienne

   Nous reparlerons plus en détail de ces deux « traits assassins tirés du carquois narquois» dans un prochain épisode.

    À suivre….

Bonne année revitalisante à Charmoy-City

Bonne année revitalisante à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 07 janvier 2020 (J+4038 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans urbanisme
2 décembre 2019 1 02 /12 /décembre /2019 03:00

CHARMOY-CITY : ÉDILES ET RÉSEAUX, LE RENOUVELLEMENT EST DANS LES TUYAUX  - du 02 DÉCEMBRE  2019 (J+4002 après le vote négatif fondateur)

    Nous sommes aujourd’hui le 2 décembre, une date fétiche pour les bonapartiches !

      2 décembre 1804,   sacre en grande pompe, sacrément riche !

      2 décembre 1805, Austerliche, la pâtée à domicile pour l’Autriche

      2 décembre 1851, le coup d’état du neveu à barbiche

      2 décembre 1852, proclamation du Second Empire, le neveu à barbiche devient Napoléon III, et pour Victor Hugo, Napoléon le petiche.

   En prime, une paire de 2 décembre tirés de nos archives !

NAPOLÉONS, PETITS ET GRANDS - du 02 DÉCEMBRE 2015

« VAINCU PAR SA CONQUÊTE » - du 02 DÉCEMBRE 2014

    Dans notre paisible cité, pas de sacre, pas de couronnement (sinon celui de la Reine du CCEA), pas de glorieuse bataille, ni de coup d’état en vue.

     À peine, au début de l’été dernier, une tempête dans le verre d’eau de nos passionnés.

CHARMOY-CITY : LES MUTINS DU SCRUTIN - du 12 juillet 2019

     À Charmoy-City, on ne parle plus à présent que de tuyaux d’eau potable, de gaz ou  d’eaux usées.

      Pour ces derniers, je me souviens les avoir vu poser, dans ma lointaine adolescence, par les soins de l’entreprise Zancarini d’Arc-les-Gray. Il semblerait que, depuis, il y ait quelque obsolescence.

     Alors on va les conforter grâce à l’intervention de petits robots très rigolos qui feront leur coronarographie et viendront ensuite y dérouler, « comme des chaussettes », des chemises en guise de stents.

        Nous avons appris tout ça à la réunion du 29 novembre que nous évoquions dans notre avant-dernier article

CHARMOY-CITY : RETOUR SUR UN VOTE NÉGATIF FONDATEUR - du 30 NOVEMBRE  2019     

     Coronarographie ? Stent ? Nous voici en pleine cardiologie !

     C’est bien normal à Auxonne Cœur de Région !

     Nous ne laisserons cependant pas au seul groupe « Auxonne Cœur de Région »  le monopole du cœur

    La métaphore du cœur, ça nous connaît, et nous en avons donné quelques bons échantillons. De bon cœur, nous vous proposons la relecture de l’un d’eux.

CHARMOY-CITY : MORT D’UN PROJET DANS LA RUE THIERS (3)- du 20 septembre 2018

   En attendant, comme vous pourrez bientôt le constater, le renouvellement est en marche dans notre cité dont on va renouveler en sous-sol et en douceur les artères des réseaux, dans l’artère principale en trois tranches successives :

Rues Thiers et Noblemaire/ Rue Antoine-Masson/Rue Émile Gruet

     Dans le même temps une campagne municipale que nous augurons cordiale avec WLG, visera à renouveler (en douceur ?) nos édiles, probablement en trois listes (par ordre alphabétique) :

Auxonne Cœur de Région/Auxonne-Territoire d’Avenir /Une dynamique pour Auxonne 

    Ces deux opérations simultanées devraient donc largement occuper le trimestre qui vient, tant en surface qu’en sous-sol.

  

    Dans un souci d’économie circulaire et de respect de l’environnement, de nombreux éléments du groupe Auxonne-passionnément, et non des moindres, seront intégrés en réemploi dans le  « nouveau » groupe Auxonne Cœur de Région.

     Ce dernier vient de faire son apparition sur la toile et les réseaux sociaux. La candidature de Nathalie Roussel  vient par ailleurs de faire l’objet d’un court article dans Le Bien Public de vendredi dernier 29 novembre (p. 16)

    Et l’unique représentant du groupe monoclonal « Une alternative pour Auxonne », que devient-il dans l’affaire ?

     Ne me dites pas qu’en si bon chemin, il sera laissé au bord du chemin !!!

     Bien au contraire ! Pour lui, ça gaze plein pot, et il a d’excellents réseaux, puisque de nombreuses photos démontrent sans ambiguïté qu’il sera intégré à la constellation de l’étoile montante régionale et municipale au firmament électoral charmoysien : Auxonne Cœur de Région ! (voir aussi Le Bien Public de vendredi dernier 29 novembre (p. 16))

CHARMOY-CITY : LA CAMPAGNE SELON WILFRIED - du 15 NOVEMBRE  2019

 

Charmoy-City, zéro souci pour le Carnaval et les municipales

Charmoy-City, zéro souci pour le Carnaval et les municipales

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 02 décembre 2019 (J+4002 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans urbanisme
29 novembre 2019 5 29 /11 /novembre /2019 04:00

CHARMOY-CITY : BLACK FRIDAY  POUR LA REVITALISATION  - du 29 NOVEMBRE  2019 (J+3999 après le vote négatif fondateur)

       C’est dans le concert de pelles mécaniques ouvrant la revitalisation, à deux pas du kiosque à musique du Jardin de l’Hôtel-de-Ville, que tombait avant-hier le tract de la liste « Auxonne cœur de région ».

        Un véritable coup de cœur  que ce démarrage en campagne (à la ville) pour Nathalie Roussel, conseillère en Région (du cœur) dans sa « ville de cœur », comme elle aime à le déclarer dans son tract.

https://www.youtube.com/watch?v=Munf-V8Wqv8

    On comprend qu’il lui tienne à cœur, après sa sortie impromptue de l’été, clôturant douze ans de bons et loyaux services aux côtés de Raoul Langlois et de son Charmoy, d’opérer une rentrée en force et en tête au conseil municipal en mars.

CHARMOY-CITY : QUELLE PORTE POUSSER À PRÉSENT ?  - du 3 juillet 2019

   Afin qu’ « au cœur de l’expérience, [naisse] le renouveau » !

    À propos de renouveau, précisons que ce soir, se tiendra justement une réunion concernant le renouvellement des réseaux  dans la rue principale.

    Par un subtil phénomène de synergie,  viendront donc converger en cette soirée, sous les lambris de la salle événementielle : renouvellement des réseaux et renouvellement des mandats. Ce concours de circonstances exceptionnel pourrait susciter, espérons-le, des échanges fructueux et animés !!!

     Échanges fructueux et animés  capables de faire oublier l’indigence des précédentes réunions en la matière.

CHARMOY-CITY : POUR REVITALISER, MONSIEUR LE MAIRE N’EST PLUS AIDÉ - du 4 OCTOBRE  2019

CHARMOY-CITY : EXCELLENT COMPTE-RENDU D’UNE RÉUNION MANQUÉE - du 19 janvier 2019

   Claudi se pose à présent une question à propos des premières lignes du tract de la liste « Auxonne cœur de région ».

   La candidate ouvre en effet son discours sur ces mots :

   « Il y a une vingtaine d'années, j'ai fait le choix de m'installer avec ma famille à Auxonne : une ville alliant les atouts de l'urbain et du rural. Une ville à la campagne. »

       Claudi est volontiers d’humeur bouffonne, et ces lignes lui ont rappelé Commerson qui, il y a bien longtemps, disait à peu près la même chose !

    Cette plaisanterie sur le concept de « ville à la campagne »,  ne devrait pas, pour autant, nous faire oublier la FAMILLE, « socle du programme » de notre liste de cœur.

Avec, qui sait, en mars prochain, une ample CANADIENNE DES FAMILLES à la clef ???

CHARMOY-CITY : QUAND LES CANADIENNES ONT DE LA MÉMOIRE - du 20 avril 2017

 

 

FLASH DERNIÈRE !!!

   Un  Black Friday parfaitement huilé. On ne s’étonnera donc pas que le site officiel de la ville vienne de titrer :

 

« Conformément à l’arrêté n°177/2019

Du 2 au 15 décembre 2019

et du 20 janvier au 14 février 2020 :

- les rues Thiers et Noblemaire seront interdites à la circulation et au stationnement

- la rue Gaston Roussel verra son sens de circulation et son sens de stationnement inversés »

 

Le Bien Public emboîte le pas, en titrant ce matin en première page :

 « Auxonne  Chantiers dans la Grande Rue : des perturbations dès lundi. » 

 

Conclusion : « au cœur de l’expérience, naît le renouveau » et Au cœur de la campagne, naît la revitalisation !

  

À QUI PROFITERA CETTE NAISSANCE OPPORTUNE,  QUI VIENT JUSTE À POINT AGRANDIR LA « FAMILLE » ?

 

« la rue […] Roussel verra [-t-elle] son sens de circulation et son sens de stationnement inversés [ ?] »

 

 

 

CHarmoy-City, une ville à la campagne

CHarmoy-City, une ville à la campagne

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 novembre 2019 (J+3999 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans urbanisme
27 novembre 2019 3 27 /11 /novembre /2019 04:00

 

ARRIVANT À CHARMOY-CITY  PAR LA ROUTE DE FLAMMERANS (2) - du 27 NOVEMBRE  2019 (J+3997 après le vote négatif fondateur)

 

     Dans notre précédent article nous suivions un voyageur arrivant à Charmoy-City par la route de Flammerans, et qui n’y était pas revenu depuis plus de dix ans.

     À travers son œil encore neuf, nous redécouvrions des nouveautés auxquelles notre regard blasé s’est déjà accoutumé : deux gendarmeries au lieu d’une, l’ancienne où il n’y a plus de gendarmes, et la nouvelle où sont les gendarmes, une piste cyclable et un trottoir flambant neufs… et le reste. 

ARRIVANT À CHARMOY-CITY  PAR LA ROUTE DE FLAMMERANS (1) - du 24 NOVEMBRE  2019

    Notre cité étant, depuis la parution d’un ouvrage qui fera date, placée sous le signe de Marcel Proust, nous  étions partis ensuite, passée la recherche du temps présent, à la recherche du temps perdu.

ALBUM « DE L’OIGNON DE CHARMOY-CITY  À LA MADELEINE DE COMBRAY »

     Pour arriver en 1955, un temps où la gendarmerie était encore intra muros (je n’ai pas dit entre quatre murs !), précisément au 33 rue Carnot.

    En ce temps-là, le centre-ville ancien ne s’était pas encore vidé de sa population, de ses commerces, de sa richesse et de ses forces vives, et la guerre l’avait laissé intact. Mais des urbanistes inspirés cogitaient déjà pour transformer les « vieilles baraques » en barres d’immeubles normalisées.

À CHARMOY-CITY, COMME AILLEURS, UN CLOU CHASSE L’AUTRE - du 23 novembre 2016

   Tournons-nous aujourd’hui résolument vers l’avenir et tentons d’annoncer les nouveautés que pourrait découvrir, dans quelques années, un voyageur arrivant à Charmoy-City par la route de Flammerans.

   Attention ! Il ne s’agit pas pour nous de faire œuvre d’imagination, ce que nous ne dédaignons pas à l’occasion, mais de recenser les projets conçus par de vrais décideurs réels ou potentiels en allant les chercher dans les bons dossiers.

    Se faire l’archiviste de l’avenir en quelque sorte !

    Pour l’heure il nous manque une source habituellement foisonnante en projets. Laquelle me direz-vous ?

    Eh  bien ! Vous n’y êtes pas ? Ou du moins pas encore !!

   Imprimés sur papier glacé illustré (« à ne pas jeter sur la voie publique ») les programmes des listes candidates aux prochaines municipales !!!

    Accompagnés de leurs incontournables trombinoscopes !

CHARMOY-CITY : PORTRAITS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI…  - du 26 NOVEMBRE  2019

      Certes, un tract tombait récemment dans notre boîte aux lettres dont nous ne manquions pas, en bon citoyen de saluer la sortie.

CHARMOY-CITY  2010, UN LABORATOIRE DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATATATIVE - du 22 NOVEMBRE  2019

    Mais il n’y était pas question précisément de notre entrée de ville par la route de Flammerans, tout juste de « Budget participatif et  Conseil Citoyen», ce qui faisait le titre du verso.

     Lisant plus attentivement le recto, nous y découvrions toutefois l’intention de « mettre en avant [nos] atouts touristiques : la Saône et son port ». Le port est déjà là, en avant du Bastion Royal, et la vraie nouveauté consisterait à l’étendre, ce dont on a souvent parlé

GALIONS ET DOUBLONS À L’OMBRE DU BASTION - du 20 MAI 2016

 

 

    Mais ce projet n’est pas explicitement envisagé dans le tract, dont nous sommes en train de parler.

     Cette extension est d’ailleurs un projet privé ne pouvant en aucun cas être du ressort du concept « Budget participatif et  Conseil Citoyen» ;

     Un projet entrant dans le concept doit en effet « réaliser une transformation de l’espace public ou d’équipement de proximité sans engager de coûts de fonctionnement trop importants » tout en devant « être du ressort des compétences communales et pouvoir bénéficier à tous, sans nécessiter l’achat d’un terrain »

     Une réflexion approfondie nous conduit à proposer le projet suivant qui contribuerait à apporter, sans frais somptuaires, un élément de renouvellement non négligeable dans la perspective de l’entrée de notre bonne ville, en arrivant de la route de Flammerans :

    Le remplacement sur le rond-point de « Martin le pêcheur » par un sujet plus innovant, à définir bien entendu !

    Tiens, l’abeille est un insecte-phare, tout bourré de symboles depuis des temps immémoriaux et qui a actuellement la cote.

    À tel point que des sources autorisées considèrent que  sa sauvegarde s’accorde, sinon coïncide, avec le salut de la Planète.

    Une ruche qui se porte bien, toute bourdonnante de butineuses industrieuses c’est l’image d’une société délivrée des néonicotinoïdes toxiques et tournée vers un avenir régénéré. Revitalisé ! Bonjour la ruche ! Chalut la pêche !

    Claudi, à sa manière,  a déjà fait son miel de notre idée !

    À suivre, bien entendu !!! Pas l’idée, notre petit feuilleton !

 

TAÏAUT !!!

     Tandis que nous nous préoccupons de l’avenir de Martin le pêcheur, la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, dont la rédaction déclare ne pas être « chasseurs », ( ni pêcheur ???) lance un sondage sur les subventions aux chasseurs. Le Marquis, à l’affût, propose à l’appui un document fort convaincant.

   Nous ne pouvons donc pas faire moins que de ressortir un tableau de chasse de la galerie de notre blog

DE COMBRAY À CHARMOY-CITY. EXERCICES D’HISTOIRE ET DE GÉOGRAPHIE LITTÉRAIRE (8) - du 25 janvier 2019

Charmoy-City, ces rumeurs qui bourdonnent autour des ronds-points

Charmoy-City, ces rumeurs qui bourdonnent autour des ronds-points

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 novembre 2019 (J+3997 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans urbanisme
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 04:00

ARRIVANT À CHARMOY-CITY  PAR LA ROUTE DE FLAMMERANS (1) - du 24 NOVEMBRE  2019 (J+3994 après le vote négatif fondateur)

     Arrivant à Charmoy-City par la route de Flammerans, le voyageur qui n’y était pas venu depuis plus de dix ans, c’est-à-dire quand Charmoy-City était encore le bon vieil Auxonne, y découvrira plein de nouveautés, deux gendarmeries au lieu d’une, l’ancienne où il n’y a plus de gendarmes, et la nouvelle où sont les gendarmes.     

     Comme dans la Bible, l’Ancien et le Nouveau testament, mais pas dans le même ordre, la nouvelle d’abord à sa gauche, puis l’ancienne à sa droite. Entre les deux il aura découvert une piste cyclable et un trottoir flambant neufs allant du cimetière à la Croix des Sarrasins et même un peu plus loin. À sa droite, mais pas à sa gauche….

     Passée l’ancienne gendarmerie où il n’y a plus de gendarmes ni de drapeau, mais néanmoins pleins de projets de travaux il arrivera en vue des anciens remparts.

    À sa gauche il découvrira la magnifique Porte Royale, dont la toiture a, pour cause d’orage,  connu le privilège, que lui envient tant de toitures hors d’âge du vieux centre en voie de revitalisation : se voir restaurée deux fois en moins de trente ans.

   À sa droite au pied du Bastion Royal, il pourra entrevoir le Port du même nom mis en eau en 2010 et qui, depuis, doit toujours voir sa surface doublée incessamment sous peu.

GALIONS ET DOUBLONS À L’OMBRE DU BASTION - du 20 MAI 2016

    Et au milieu, Martin, le pêcheur sur son rond-point

CHARMOY-CITY : FLEURS LIVRÉES EN 4 HEURES (réédition) - du 14 novembre 2019

   Tant de nouveautés lui auront fait oublier le stade à sa gauche avec son trottoir tout lisse et tout noir bitumé de frais et néanmoins souvent encombré des voitures des dieux du stade.

    Un stade bientôt septuagénaire mais qui faisait en 1955 la surprise et l’admiration du voyageur    arrivant à Auxonne par la route de Flammerans, s’il n’y était pas venu depuis plus de dix ans !

    En 1955, le stade avait déjà ses vestiaires, mais pas encore ses tribunes

    En 1955,  les jardins ouvriers, au pied du Bastion Royal étaient encore là.

CHARMOY-CITY : DES JARDINS OUVRIERS AU PORT ROYAL  - du 13 OCTOBRE  2019

    En 1955, la route de Flammerans était encore bordée de magnifiques platanes. Sous ces platanes, je me revois soudain aujourd’hui, marchant, un ou deux ans après, vers le cimetière, avec mes camarades du Cours complémentaire, nos professeurs et pleins de compatriotes.  

    Nous accompagnions le frère  d’un de nos camarades, fils de l’éclusier, tombé en Algérie. Tous les gens de la navigation étaient là, mon oncle Jean, alors éclusier à Arc-les-gray, et qui avait travaillé à la fonderie avant la guerre, était descendu pour l’occasion.

CHARMOY-CITY : ADIEU AUX ACIÉRIES D’AUXONNE  - du 30 OCTOBRE  2019  

Quelques années plus tard, j’expérimenterais à ses côtés la manœuvre manuelle de son écluse.

LIRE LE JOURNAL À CHARMOY-CITY  - du 4 août 2018

    Depuis, de l’eau a coulé ses ponts….et de l'encre dans les journaux !!

    Dans le prochain épisode, nous regarderons l’avenir !

 

FLASH DERNIÈRE

      Des platanes ….aux pommiers  Ce matin la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats plane au-dessus des pommiers de la BV 74 qu’un expert en  matière forestière nous faisait prendre récemment pour la rue de l’Arbre sec !

   Qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage !

 CHARMOY, À COMBIEN LE MÈTRE ? - du 1er février 2017

CHARMOY-CITY : DEUX CHÊNES POUR NOTRE-DAME - du 24 mai 2019

 

Charmoy-City, arrivant par la route de Flammerans (1)

Charmoy-City, arrivant par la route de Flammerans (1)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 novembre 2019 (J+3994 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Urbanisme