Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

13 mai 2020 3 13 /05 /mai /2020 03:00

CHARMOY-CITY : CERISE SUR LE GÂTEAU POUR UN JOYEUX ANNIVERSAIRE - du 13 mai 2020 (J+4165 après le vote négatif fondateur)

     Nous sommes aujourd’hui le 13 mai. Bon anniversaire donc à tous ceux et celles qui sont nés un 13 mai !

     Les 13 mai des années 1958 et 1968 resteront pour l’Histoire des jours marquants : en 1958 le putsch d’Alger, en 1968 la grande grève !

     En revanche, le présent 13 mai, troisième jour du déconfinement, rejoindra sans doute la cohorte des 13 mai obscurs… dans les poubelles de l’Histoire…

     Entre travaux et pandémie, le réveil commercial de notre centre-ville se fait très timidement et pas vraiment en fanfare.

     Certes la pluie a bien lavé les trottoirs  mais le soleil a parfois du mal à lever le masque sur un centre-bourg qui, pour le coup, crie un sacré besoin d’être revitalisé !!

     Le 13 mai de l’an dernier, nous publiions un long article à propos d’un projet d’extension périphérique, à notre sens, pas vraiment propre à atteindre ce but.

       À l’heure où les acteurs de notre vie publique locale semblent tout autant fatigués qu’en mal d’inspiration, nous proposons à nos lecteurs, pour fêter son anniversaire,  la relecture d’un article substantiel, publié justement le 13 mai 2019, et évoquant ce fameux projet miracle, d’extension périphérique.

CHARMOY-CITY : PLAIDOYERS POUR LECLERC  À CHAMPDÔTRE - du 13 mai 2019

     Nul doute que le vibrant plaidoyer des deux avocats visiblement convaincus de l’intérêt de ce projet prenne un relief bizarre autant qu’étrange au regard des péripéties et des avanies survenues dans le courant des 365 jours écoulés depuis la publication de notre article….Sic transit…

    En souvenir des jours d’avant à jamais disparus, Claudi a sorti de ses cartons une image pleine de nostalgie. Avec le port du masque, duos et grands airs nous semblent à présent si loin….

 

FLASH DERNIÈRE

     Coîncidence ? La page facebook  Auxonne-Infos Actus & Débats revient ce matin sur l’évolution, au cours du temps, du nombre de commerçants au centre-ville….

    Joignons à ce propos un article du JDD (Journal du Dimanche) du 20 septembre 2015, évoqué dans l’un de nos articles

KOLOSSAL ! - du 02 OCTOBRE 2015

Et toujours en ligne

http://www.lejdd.fr/Politique/Regionales-en-Bourgogne-Franche-Comte-un-mariage-de-raison-751981

     Nous en tirons cette citation :

« Christiane Manteau a fait le calcul : il ne reste que deux bouchers et un traiteur sur les 13 qu'elle a connus enfant. Ses parents avaient deux boucheries dans la cité et 15 employés… "Il y avait 33 cafés dans les années 1950, se souvient-elle, aujourd'hui je suis sûre qu'il n'en subsiste pas la moitié, kebabs compris." Christiane évoque un temps que les moins de 50 ans ne peuvent imaginer. Trois grandes surfaces ont sapé la vitalité de la ville. "Ils vont en ouvrir une quatrième, peste un des derniers commerçants du centre-ville, on va tous mourir. Il n'y a même plus de boutique de téléphone, c'est dire!" »

Le Charmoy lyrique, un duo sans fausse note.jpg

Le Charmoy lyrique, un duo sans fausse note.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 mai 2020 (J+4165 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Anniversaire

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire
17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : UN DIPLÔME D’HONNEUR POUR LES ANCIENS DU 17 DÉCEMBRE  2008 - du 17 DÉCEMBRE  2019 (J+4017 après le vote négatif fondateur)

    Un conseil municipal doit se tenir aujourd’hui.

     Coïncidence ? Il se tient précisément à la date anniversaire du  fameux vote négatif fondateur, qui souffle aujourd’hui ses onze bougies.

    Nous avons déjà évoqué  à de multiples reprises les contradictions éhontées et les zones d’ombre que révèlent à l’examen tant ce « vote négatif fondateur » que les suites concrètes qu’il  devait entraîner sur le terrain quelques mois plus tard !!

     Nous mettons en lien notre dernière publication en date sur le sujet

CHARMOY-CITY : RETOUR SUR UN VOTE NÉGATIF FONDATEUR - du 30 NOVEMBRE  2019

     Rappelons à nouveau les termes, les circonstances, et le résultat de ce désopilant « vote négatif fondateur ». Pour cela, le mieux est de se rapporter au PV de la séance…

 

 C’est ainsi que par 21  bulletins non et un blanc, 22 votants présents, ou par procuration, répondirent  clairement NON à la question suivante mise aux voix :

« Êtes-vous favorable à l’implantation d’une grande surface supérieure à 1000m2 à dominante alimentaire sur la zone du Charmoy ? »

  La lecture de la délibération correspondante n’est d’ailleurs pas sans poser quelques questions notamment en regard de la formulation changeante de la question posée en conseil.

 

      Mais au fait, dans cette maintenant très vieille histoire, quels furent les acteurs historiques, présents, ou par procuration, de ce vote négatif apparemment sans ambiguïté.

      Et qui, quand ce vote, quelques mois plus tard fut contredit, plutôt que de s’indigner, se tinrent coi et, pour certains même, applaudirent à tout rompre ?

Pour les découvrir il suffit de consulter la liste des présents ou excusés ayant donné procuration et d’y retrancher les sept personnes ayant décidé de quitter la séance au moment du vote en raison de la décision prise à la majorité de voter à bulletins secrets (voir PDF précédent)

     Il est probable qu’un nombre non négligeable de ces votants paradoxaux « p’têt’ ben qu’oui, p’têt’ ben qu’non » devraient se retrouver sur une ou plusieurs listes pour les prochaines municipales. L’électeur(trice) informé(e) jugera…

    Claudi qui est bon prince se contente de leur remettre un diplôme qu’ils pourront télécharger gratuitement et joindre à leur profession de foi…à toutes fins utiles !

 

FLASH DERNIÈRE

   

       La rédaction de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats aborde ce matin un sujet brûlant, les violences conjugales, le fléau combattu par notre Marlène corse et bourguignonne.

     Selon, notre confrère, une guerre des sexes et de tranchées ferait rage Place de Verdun dans le foyer d’un couple posté sur le rond-point depuis plus d’un lustre. L’époux menace sa femme d’un fléau et la coruscante Marlène aurait demandé son arrestation.

    Le délinquant s’appelle Gustave, la victime c’est Rosalie. Sortons, pour nos lecteurs, le dossier du célèbre couple de  nos archives

CHARMOY-CITY : LE PSC DE GUSTAVE ET ROSALIE - du 3 septembre 2017

DU MILLET POUR LES PETITS OISEAUX - du 17 septembre 2012

 

COUP DE COEUR

     Au rayon  « cœur et tripes », le « portrait retrouvé » n’est toujours pas en tête de gondole à cette heure (17/12/19 10:00 h)

CHARMOY-CITY : LE PORTRAIT RETROUVÉ - du 16 DÉCEMBRE  2019

     Bravo sincère !! Voilà au moins une équipe en lice et en liste qui  a le talent de nous tenir en haleine sur sa page !!!

diplôme de Compagnon du NON qui dit OUI

diplôme de Compagnon du NON qui dit OUI

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 décembre 2019 (J+4017 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Anniversaire    

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 07:00

CHARMOY-CITY : FOIRES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI - du 24 OCTOBRE  2019 (J+3963 après le vote négatif fondateur)

 

    La Grande Foire traditionnelle du dernier lundi d’octobre arrive à grands pas. Mais comme disaient les vieux : « Lai fouaire d’aujd’eû, çâ peu lai fouaire du temps ! »

     Dans une certaine mesure, cette manifestation n’est plus guère, en réalité, qu’une survivance d’antan, qu’un rite commémoratif festif et symbolique de ce qui fut, jusqu’aux années 50 du dernier siècle, un véritable évènement commercial.

     Le  déclin du petit commerce et des foires est un phénomène général dans notre pays. La réalité effective et le caractère nécessaire de ces modes d’échanges commerciaux traditionnels font de plus en plus place à des « animations » festives vidées de leur destination première, recréations artificielles a posteriori largement « disneylandisées », oripeaux médiatiques dont on affuble des bourgs-dortoirs déclassés et banalisés qui ont perdu leur âme.

     N’empêche que notre Grande Foire traditionnelle du dernier lundi d’octobre, on la retrouve quand même fidèlement tous les ans, comme une vieille parente que l’on va visiter. Et à qui l’on dit avec indulgence qu’elle a encore rajeuni.

     Il est vrai que cette année la bonne vieille fêtera ses 700 ans ! Bon Anniversaire !

     Quand le temps est beau, beaucoup de badauds se bagu’naudent, on revoit plein de têtes connues qui ont pris encore un p’tit coup de vieux et si l’on n’a pas grand-chose à se dire, la phrase d’usage s’impose : « Beaucoup de badauds, pas beaucoup d’acheteurs ! »

   Eh ! Oui ! Le passé revient comme les vieilles douleurs avec les brumes d’automne. Et comme bientôt, les chrysanthèmes au cimetière !

    À propos de chrysanthèmes, ne manquons pas l’inauguration !

    Le matin du grand jour de la foire on peut  voir ainsi  la cohorte grise du gratin des personnalités emboîter le pas derrière une avant-garde de fraîche jeunesse écharpée de tricolore, de tricolore avec des glands, d’or ou d’argent.

     Les pimpant(e)s petit(e)s tambour(e)s du CMJ, suivi(e)s de la vieille garde !

     Et dire que notre premier édile, moderniste de première bourre et facilitateur d’hypermarchés, déclarait dans son Edito d’Inf’Auxonne N° 55 : « On peut le regretter et pleurer sur le passé, il ne reviendra pas. Nos vingt ans nous ont quittés ! Les marchés aux asperges et aux choux-fleurs sont magnifiques sur les cartes postales du siècle précédent. Qui envisagerait de les retrouver aujourd’hui ? ».

    Il faut bien reconnaître que les grands champs de foire quotidiens d’aujourd’hui sont les parkings des hypermarchés de la grande distribution. Grande distribution qui a capturé la clientèle à son profit, avec la complicité des élus locaux, et mis en coupe réglée les producteurs ruraux.

      Jusqu’aux grandes fêtes religieuses, à présent instrumentalisées et marchandisées, et qui sont devenues de bons prétextes à consommer, vidés de toute spiritualité, aptes à  booster les rayons jouets, boucherie volailles et poisson, vins fins, confiserie et chocolat pendant des semaines.

     Saint-Frugal n’est pas à la fête de la grande distribution et de la consommation ! Bonjour la planète !

     Tout cela n’empêche que l’on peut parier que l’on retrouvera sous peu notre premier édile moderniste en photo sur la foire, entre les marrons chauds et notre député !

CHARMOY-CITY : L’IMAGE DES VIEUX MARCHÉS, UNE PERMANENCE… - du 28 juin 2017

     Et qui sait si d’aventure on ne le verra pas partager un cornet de frites sur le bout du pouce avec son adjointe démissionnaire, car la Foire peut être aussi un lieu de retrouvailles et de réconciliation !

CHARMOY-CITY : DANS LE BP, LE COMMERCE A LA FRITE, MAIS TOUJOURS RIEN SUR LA RÉUNION - du 5 OCTOBRE  2019

   Et même, en ce jour de retrouvailles et de réconciliation,  qui oserait parier que notre premier édile et son ex-adjointe ne se retrouveront pas pour boire un pot au Cactus  comme ils se sont retrouvés, il y a peu, unis dans une même revendication devant la Trésorerie !

CHARMOY-CITY : L’AVENIR APPARTIENT-IL AUX CACTUS ?  - du 22 OCTOBRE  2019

CHARMOY-CITY : L’OIGNON FAIT LA SOUPE ET L’UNION FAIT LA FORCE - du 7 SEPTEMBRE  2019

    Pour les amateurs de documents animés qui ne dédaigneraient pas se replonger dans l’ambiance des vraies foires rurales de  « l’heureux temps supposé des années 50-60 », nous avons sélectionné un petit reportage sur  la foire de la Saint-André de Chartres en 1956.

     Mais pourquoi Chartres ? Parce qu’hormis dans notre mémoire, nous n’avons pas trouvé de documents locaux équivalents.

http://memoire.ciclic.fr/5099-foire-de-la-saint-andre-a-chartres

     Un document local enfin avant de vous quitter en vous souhaitant « Bonne Foire ! »

     Un document de 1950, du temps où le petit commerce local avait toute sa place dans la foire !

     On y trouvera, comme dans le document vidéo de Chartres, une « importante foire aux bestiaux » ainsi que des « services de cars spéciaux ainsi que des navettes supplémentaires », mais pas pour Leclerc !

Charmoy-City, grande foire 1950, des canadiennes à profiter

Charmoy-City, grande foire 1950, des canadiennes à profiter

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 octobre 2019 (J+3963 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Anniversaire

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire
16 août 2019 5 16 /08 /août /2019 06:40

CHARMOY-CITY : À L’OMBRE DES MARAÎCHERS SOURIANTS - du 16 AOÛT  2019 (J+3894 après le vote négatif fondateur)    

    Notre titre est emprunté en partie à un ouvrage proustien dont la publication  aura fait date dans les sphères culturelles de  notre bonne ville

CHARMOY-CITY : À LA RECHERCHE DE PROUST PERDU…  -  du 10 août 2019

     Une sympathique famille maraîchère est actuellement sous les feux de l’actualité !

     En hommage à ces pros qui gardent le sourire, nous rediffusons une petite archive d’il y a  trois ans et publiée la première fois le 8 août 2016 :

       Sous le titre « Activité maraîchère à l’ancienne », Le Bien Public du 27 juillet 2016 publiait un article illustré d’une photo représentant une pompe qui, si l’on en croit la légende, « ne date pas d’aujourd’hui ».

       Sous la photo de l’engin, un court texte informait le lecteur qu’ « un des derniers exploitants maraîchers d’Auxonne [avait] sorti de ses granges [cet] ancien équipement de pompage thermique ». On apprenait aussi que l’engin « quelque peu fumant et bruyant » pompait « l’eau d’un très vieux puits ».

   

 À la lecture de ces commentaires, je concluais déjà que le  musée du maraîchage en plein air était à présent dans nos champs – tel le tarare sur son rond-point – et je m’efforçais d’imaginer ce dernier des Mohicans de la tribu de Saint Fiacre  qui « [avait] sorti de ses granges [cet] ancien équipement de pompage thermique ».

      Je l’imaginais, comme son puits, « très vieux », courbé, avec de gros sabots et de grandes moustaches gauloises !

      Il aura suffit, pour dissiper cette image mélancolique et passéiste, que je rencontre par hasard, sur leur stand très actif et très fréquenté du marché des Halles de Dijon la souriante épouse de l’exploitant en question qui avait vu l’article et en avait bien ri ! Du coup, la carte postale en sépia de nos vieilles Granges d’Auxonne a repris de belles couleurs d’été !

Arrosage en grande pompe au Potager du Roy

Arrosage en grande pompe au Potager du Roy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 août 2019  (J+3894 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Archives

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire Archives
27 juin 2019 4 27 /06 /juin /2019 01:00

CHARMOY-CITY : CANICULAIRE ANNIVERSAIRE - du 27 juin 2019 (J+3844 après le vote négatif fondateur)

     Cette semaine, à peine digérées les conséquences de la super-sécheresse de l’an dernier, on ne parle déjà plus que du thermomètre. Il semblerait qu’un demi-siècle de matérialisme effréné commence à produire ses effets. Le placement vénéneux commence à distribuer ses dividendes !

     Un demi-siècle  d’artificialisation des sols à outrance, d’arasement des haies, d’inflation de la consommation et du gaspillage, érigés en véritable culte !

    Culte de la bagnole, du confort moderne, des zones périurbaines avec leurs hypermarchés, des autoroutes, et de l’agriculture productiviste à grands coups de chimie.

        L’hypermarché met le producteur en coupe réglée et ce dernier, pour satisfaire les exigences met à son tour le vivant en coupe réglée ! Immense leurre d’une course à l’échalote idiote censée apporter une illusoire abondance pour tous !

    Mais voilà qu’à présent sonne l’heure des bilans, et voilà que maintenant on commence à montrer du doigt le veau d’or que naguère on adora !

    Tout cela n’est encore qu’une mode, le bobo mange bio sans trop se préoccuper d’une réelle baisse de son empreinte carbone.

    On prend des engagements solennels d’empreinte carbone zéro à l’horizon de la Saint-Glinglin. Ça mange pas de pain !!

     Le green-washing rhabille de vert la grande entreprise de destruction qui ne peut s’arrêter qu’au prix de révisions déchirantes. Une bureaucratie tatillonne et les discours moralisateurs entament leur chasse aux sorcières, stigmatisant le quidam irresponsable qui jette négligemment son mégot sur la voie publique.

       Comme d’habitude, on désigne à la vindicte l’arbre qui cache la forêt ! Mais dans la forêt profonde des bonnes affaires, les vrais grands loups du profit ont encore de l’avenir !

NETTOYONS LA PUB DE LURE (3) – du 17 janvier 2014

   Propos amers que tout cela, direz-vous, le soleil a dû taper sur la calebasse fêlée à Chantecler !

    Sans doute !

    Alors, sous un soleil de plomb, il n’a rien trouvé de mieux à faire pour aujourd’hui que de fêter un anniversaire, le neuvième anniversaire de la fameuse consultation du 27 juin 2010 !!

    Une petite sélection de documents pour revivre tout ça, volets fermés et brumisateur en main.

   La consultation, nous en reparlions il n'y a pas longtemps, en la personne de deux de ses meilleurs artisans, dans un article très documenté !

CHARMOY-CITY : DES AFFICHES JAUNE-FLUO AU CARNET BLEU - du 21 juin 2019

   Et puis, il est toujours intéressant de relire les documents du temps… volets fermés et brumisateur en main.

    La production municipale tout d’abord…à tout seigneur tout honneur !

La presse locale ensuite

Et pour faire bonne mesure, celle de notre rédaction, les « incunables » de Chantecler

   Claudi a réalisé pour vous le poster « spécial anniversaire caniculaire » en ce jour qu’un pur hasard fait coïncider avec la date limite d’un  recours possible contre la décision de la CDAC « retournée ».

CHARMOY-CITY : QUAND LA CDAC « QUANTIQUE » FAIT TIQUER - du 7 juin 2019

   De cela, nous reparlerons peut-être plus tard…

   En attendant, buvez bien frais, à notre santé !!!

 

 

Flash dernière

    La page facebook Auxonne Info - Actus & Débats revient aujourd’hui sur la base de plein air et le vote ubuesque du dernier conseil municipal à ce sujet.

    Un vote dont le caractère surréaliste n’égale toutefois pas le fabuleux « vote négatif fondateur »  du 17 décembre 2008 !!!

 

Charmoy-City, caniculaire anniversaire

Charmoy-City, caniculaire anniversaire

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 juin 2019 (J+3844 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Anniversaire

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire
18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 01:00

CHARMOY-CITY : CHANTECLER FÊTE AUJOURD’HUI SES 9 ANS- du 18 juin 2019 (J+3835 après le vote négatif fondateur)

      L’Appel du 18 juin 1940 a aujourd’hui 79 ans et Chantecler 9 ans pile. Le rapprochement est sans doute audacieux mais chacun sait qu’en matière de récupérations posthumes de tout poil et de tous bords notre grand Général a le dos large !!!

    Hormis cette coïncidence de date nous ne développerons pas le parallèle entre notre modeste feuille et le grand homme…

     Pour marquer le coup et vous replonger dans l’ambiance charmoysienne d’il y a juste neuf ans, nous vous proposons la relecture de notre « appel du 18 juin 2010 », document fondateur tiré et diffusé initialement sur papier avec l’aide matérielle bienveillante des commerçants du centre-ville. C’était le bon temps !!!

Mais nous savons bien que parmi nos fidèles, il y a ceux qui lisent, celles qui impriment et ceux et celles qui se contentent de regarder les images.

     Quelle image, donc, leur offrir aujourd’hui en leur épargnant celle du  traditionnel gâteau et de ses  bougies piqué sur le net ?

    Claudi a cherché dans ses archives et a retrouvé une image intéressante qui n’est pas de lui mais qui a cependant le mérite de réunir le Général, la tante Yvonne (non, ce n’est pas qui vous croyez !), et Édouard Leclerc, le fameux rédacteur du Soleil de l’Ouest, genre de Chantecler breton.

    C’est dans les colonnes du Soleil de l’Ouest qu’Édouard publia cette image empruntée au Canard enchaîné ! C’était le bon temps !!!

INAUGURATIONS (1) - du 03 FÉVRIER 2016

    Pour les curieux de la prose musclée d’Édouard, un petit échantillon. Vous verrez qu’il avait son Raoul à lui en la personne du maire de Brest.

     Du Tonnerre de Brest ! Voilà qui est à mille pieds au-dessus du coulis mielleux et aseptisé du fiston !!

AVEC ÉDOUARD À CHARMOY-CITY : RÉFLEXIONS AGRICOLES À L’OCCASION DU SALON - du 23 février 2019

 

Charmoy-City, Chantecler,  Edouard, de Gaulle et le Canard

Charmoy-City, Chantecler, Edouard, de Gaulle et le Canard

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 juin 2019 (J+3835 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Anniversaire

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 09:37

CHANTECLER A SEPT ANS AUJOURD’HUI - du 18 Juin 2017 (J+3105 après le vote négatif fondateur)

Ah ! Dieu que l’on vieillit vite ! Chantecler a sept ans aujourd’hui ! Et il y a deux ans, il avait cinq ans !

CHANTECLER A CINQ ANS - du 18 JUIN 2015

Chantecler a sept ans aujourd’hui, Chantecler a donc l’âge de raison, mais surtout l’âge de ses artères.

Alors aujourd’hui, pour vous complaire et pour fêter cet anniversaire, Claudi vous offre un joli poster !

Après les Confréries gourmandes, la Confrérie des Super Gastronomes est en marche !

GASTRONOMIE ET DÉMOCRATIE À CHARMOY-CITY- du 13 Juin 2017

Gastronomie en marche à Charmoy-City

Gastronomie en marche à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 juin 2017 (J+3105 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Anniversaire

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 07:24

ENTOURLOUPES DU CHARMOY, HUIT ANS APRÈS, ON FAIT LA LUMIÈRE - du 17 décembre 2016 (J+2922 après le vote négatif fondateur)

Ce matin, dans l’article du Bien Public « Auxonne. Les enfants du personnel municipal au pied du grand sapin », on pouvait lire : « Les enfants ont ainsi été transportés dans le monde de l’illusion ».

Il y a juste huit ans, c’est un autre illusionniste au service d’une grande enseigne qui présidait un Conseil municipal.

Triste anniversaire, en effet, que celui du fameux vote négatif fondateur du 17 décembre 2008. De cette pantalonnade, nous avons déjà tout dit, aussi ne perdrons-nous pas notre temps à décortiquer encore une fois cette filandreuse affaire qui n’honore guère notre monde édilitaire local.

Cette année, c’est en illuminant la D 905, que notre illusionniste commémore à sa manière ses travaux de l’ombre de l’hiver 2008-2009 au Charmoy. Que la lumière soit ! Post tenebras, lux !!

« Une demande pressante des riverains ? « Non, une demande du maire, tout simplement », répond malicieusement l’intéressé Raoul Langlois ». C’est ce que l’on pouvait lire du moins dans les colonnes du Bien Public du 2 décembre dernier, dans un article au titre lumineux « AUXONNE Vie locale Les lumières de Noël scintillent » !! Fiat lux !! Au Charmoy, la lumière est en promo ! C’est qu’il s’agit d’attirer les lucioles vers l’hyper-consommation !

CHARMOY-CITY, ROND-POINT DE L’EUROPE DES LUMIÈRES - du 3 décembre 2016

La « scénographie » projetée dans l’article n’est pas encore réalisée. Cependant, selon des témoignages concordants et dignes de foi, une scénographie improvisée décorait hier au soir les vestiges de la Ferme aux Radis qu’une main anonyme avait couronnés d’une croix. Une croix sur les décombres mais, comme à Palmyre, toujours pas de permis de démolir. Après la rue du Charmoy, voici maintenant la Croix du Charmoy.

Mais j’y pense, la Croix du Charmoy, ce pourrait être aussi la décoration bien méritée de celui qui « partit au feu » au service d’une grande enseigne. Une décoration bien méritée, en somme !! On a les guerres qu’on peut, mon bon monsieur ! Le moulin de Valmy, il était déjà pris ! Fermez le ban !

ALBUM « PARTIR AU FEU »

En parlant de « partir au feu », à une semaine de la trêve des confiseurs et à trois semaines du 7 janvier, jour des élections pour la nouvelle communauté de communes élargie, notre audacieux guerrier n’a toujours pas déployé la bannière de sa potentielle candidature. Du moins la presse est-elle toujours silencieuse à ce propos qui, après avoir traité hier de boules nonagénaires et d’accueil d’une fournée de nouveaux arrivants, nous parle aujourd’hui de sapin et de gaule ….

En guise de papillottes et à l’occasion du huitième anniversaire du fameux vote négatif fondateur du 17 décembre 2008 à défaut de vous « transporter dans le monde de l’illusion », nous vous proposons, quant à nous, une relecture studieuse de nos travaux de synthèse les plus récents sur une bien ténébreuse affaire. À la lumière des leds économiques de la D 905 bien entendu !

PATRIMOINE ET CITOYENNETÉ (1) - du 17 Septembre 2016

PATRIMOINE ET CITOYENNETÉ (2) - du 18 Septembre 2016

Fiat lux à Charmoy-City

Fiat lux à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 décembre 2016 (J+2922 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Anniversaire

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire