Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 08:56

UN NOUVEAU CHAT DE SCHRÖDINGER AU CHARMOY ! - du 03 JUILLET 2016 (J+2755 après le vote négatif fondateur)

Avant d’entrer dans le vif du sujet, permettez-nous d’abord d’envoyer un petit message à un lecteur insistant.

À la suite de notre dernier article « Marchés et hypermarchés nocturnes », ce correspondant assidu qui se reconnaîtra nous a adressé un énième message. Malheureusement, ayant d’autres chats à fouetter, en l’occurrence aujourd’hui un nouveau chat de Schrödinger au Charmoy, tout en accusant bonne réception de sa prose, nous jugeons bon de ne pas nous attarder à y répondre.

Passons à présent aux choses sérieuses. Il sera question aujourd’hui de physique quantique. Bonjour les « céphalées » comme dirait notre homme !

L’univers quantique est celui des états indiscernables. Ainsi, dans l’univers quantique, on peut être à la fois dans l’Europe et hors de l’Europe, un chat peut être à la fois mort et vivant. Du vrai Romero ! Et un NON peut vous faire un OUI ! Ça, ce serait plutôt du Raoul !

On pourrait ainsi dire que bon nombre de nos politiques évoluent constamment dans des états quantiques. Remarquez bien que la physique quantique s’appliquant au domaine des particules élémentaires il faut entendre nos propos dans le sens de la métaphore !

Car si notre temps n’a plus de « grands hommes », de grands appétits subsistent cependant et la physique quantique ne pourrait s’appliquer à la cuisine qui les nourrit et qui pêche rarement par sa frugalité microscopique !

Nous avions déjà, il y a bien longtemps de cela, découvert du côté de la CNAC, un état quantique en rapport avec la zone du Charmoy et, avec cet état quantique, le fameux chat !

Il nous paraît aujourd’hui indispensable, avant de poursuivre, de proposer à nos fidèles lecteurs/trices une petite révision

LES CHARMOISES DE SCHRÖDINGER-du 28 août 2013

Il ne sera plus question aujourd’hui des « Charmoises », dont les mégots refroidis gisent dans les cendriers de l’Histoire, mais de la découverte inédite du comportement quantique d’une parcelle du cadastre au Charmoy. La parcelle AX 635 plus précisément, dont le statut ubiquitaire par rapport à une clôture récemment édifiée interroge…

LES NOUVELLES RÉFLEXIONS DU SAVANT COSINUS - du 08 JUIN 2016

À votre intention, cher(e)s lecteurs/trices, Claudi s’est inspiré aujourd’hui du célèbre Gamow et de son Monsieur Tompkins pour illustrer ce phénomène quantique inédit dans le monde macroscopique des parcelles du cadastre, bien différent à priori du monde microscopique des particules élémentaires.

Voici donc nos deux inusables héros Arlette et Gaston, en dignes émules de Monsieur Tompkins, explorant les bizarreries de la parcelle AX 635 sur lesquelles notre administration urbanistique ne semble pas avoir réagi … Qui sait ? Il y a peut-être de bonnes raisons à cela ?

Arlette et Gaston Ducharmoy-Tompkins explorent le cadastre

Arlette et Gaston Ducharmoy-Tompkins explorent le cadastre

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 03 juillet 2016 (J+2755 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Carnaval des Sciences

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Carnaval des Sciences
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 08:06

AH ! SI GAGARINE AVAIT CONNU NOTIN - du 26 AVRIL 2016 (J+2687après le vote négatif fondateur)

Aujourd’hui, 26 avril, c’est le trentième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, et du coup, promis, juré, on apprend que le décret de fermeture de Fessenheim sera signé cette année ! Le 12 avril dernier, de sombre mémoire, coïncidait avec le 55ème anniversaire du vol spatial de Youri Gagarine (1934-1968), anniversaire passé plutôt inaperçu.

Champion du premier vol humain spatial, le cosmonaute devait par la suite perdre prématurément la vie, en 1968, aux commandes d’un Mig 15. On a attribué faussement au Héros de l’Union soviétique une parole apocryphe qu’il n’a en fait jamais prononcée. Citons à ce propos Jean Kinzler :

« Gagarine se serait exclamé après ce vol autour de la terre : « J’étais dans le ciel et j’ai bien regardé partout : je n‘ai pas vu Dieu. » En réalité c’est le dirigeant communiste Nikita Khrouchtchev qui a prêté ces paroles à Youri Gagarine pour motif de propagande lors d’une réunion plénière du parti communiste Soviétique.

[en 1996 ] 28 ans  après la mort du cosmonaute, son ami le Colonel et pilote Chrétien Valentin Petrov, a démenti publiquement cette citation attribuée à Gagarine »

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=601772

Dommage que le souriant Youri nous ait quitté trop tôt et ait manqué, de ce fait, l’insigne bonheur et privilège de pouvoir découvrir NOTIN.

S’il avait connu cette joie ineffable, il aurait abandonné les Vostok (Orient) et autres Soyouz (Union), vaisseaux sans âme du matérialisme dialectique, et aurait convoqué à Baïkonour, pour un vol plus spirituel, le vaisseau spatial inédit que tous/toutes les Auxonnais(e)s peuvent admirer chaque jour sur leur place et dont NOTIN nous a fait découvrir depuis, avec son talent scientifique et son esprit d’à-propos habituel, les indubitables potentialités spatiales.

Les courts morceaux choisis qui suivent suffiront, à eux seuls, à en témoigner :

« A l’horizon, le clocher de l’église statique se dresse comme une fusée interplanétaire destinée à propulser les âmes vers le cosmos » ( « Les dessous du Pont de France » NOTIN N°6 p. 81)

« L’entrée principale de l’église Notre Dame d’Auxonne (côté ouest) est caractérisée par un ensemble de répercussions morales assorti de sensations physiques en fonction de l’élancement de l’âme vers le ciel par le canal du clocher »Notre Dame d’Auxonne » NOTIN N°5 p. 14)

« Le spectacle est saisissant, les arcatures originales tranchées par la vue de quelques gargouilles au-dessus d’un ensemble de radiations monochromatiques générées par la décomposition de la lumière complexe donnant naissance à un amas aléatoire de particules ». (« Notre Dame d’Auxonne » NOTIN N°5 p. 14)

Pauvre Youri, premier cosmonaute, tu auras donc manqué cette prose ineffable et surtout, un rendez-vous inoubliable pour un décollage avec notre « fusée interplanétaire destinée à propulser les âmes vers le cosmos » !

Une « fusée interplanétaire destinée à propulser les âmes vers le cosmos », avouez que c’est quand même d’une élévation spirituelle plus grande qu’un banal drone de paroissien !

UN DRONE DE PAROISSIEN - du 19 AVRIL 2016

Au fait, malgré le printemps hivernal qui sévit actuellement, voilà un petit rayon de soleil, « Une envie folle » est revenue à la Une du site de notre maison commune !

O TEMPORA, O MORES ! - du 12 AVRIL 2016

O TEMPORA, O MORES ! (2) - du 22 AVRIL 2016

Gagarine et fusée

Gagarine et fusée

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 avril 2016 (J+2687 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Carnaval des Sciences

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Carnaval des Sciences
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 07:44

VOUS ME FEREZ 5000 TOURS DE COMPTEUR ! - du 14 MARS 2016 (J+2644 après le vote négatif fondateur)

Depuis qu’un Nadar bon de guerre et de première bourre les a immortalisés en les saisissant pour la postérité dans son appareil, les petits troufions n’arrêtent pas de défiler sur le Pont des Arts.

UN HÉROS DERRIÈRE L’OBJECTIF- du 08 MARS 2016

Comme ils doivent être fatigués de tourner ainsi. On craint pour eux qu’ils n’attrapent des ampoules ! Défiler ainsi sur le Pont des Arts, comme ils (elles) doivent en avoir marre !

Toutes ces ampoules réunies ça finira par faire un projecteur pour éclairer la gloire de Nadar !

Le compteur tourne, les troufions défilent et leurs ampoules rutilent. À 5000 tours au compteur, toute la région sera sans doute éblouie, mais au compteur EDF de Tournachon, ça fera 0 kWh au compteur ! C’est-y pas une idée géniale d’ingénieur ça ? Profusion de gloire et économie d’énergie réunies !

Encore une fois, voilà notre génie mis en lumière et Bonaparte subjugué

BONAPARTE AU CABINET DES MÉDAILLES - du 12 MARS 2016

Moralité : cette fois, la pile de Volta perd la face !

Il ne faut pourtant pas désespérer, c’est « Zinzin sur le radis monumental » qui vous le dit, lui qui cumule déjà plus de 31000 visites au compteur du maestro.

Rappelez-vous, selon l’expression fameuse de l’ancien rédacteur du Bloc Note Intellectuel Auxonnais, en ouvrant le magazine, réputé être « l’outil intellectuel des Auxonnais », le lecteur (supposé) tournait « la poignée de la porte de la connaissance » (Bloc note intellectuel auxonnais N°7 1er semestre 2006 pp. 32 et 36).

Eh bien, aujourd’hui, « la poignée de la porte de la connaissance » a fait place à la manivelle du compteur et selon toute vraisemblance, il apparaît que c’est l’ancien rédacteur, « ancien militaire des années 60, que je suis [et que] la pluie, le vent, le froid n’arrêtent pas » qui est à la manœuvre ! Il tourne sans fin la manivelle pour nous faire du cinéma ! Il aura bientôt un Oscar !

COMBIEN DE VISITEURS AU COMPTEUR ? - du 07 MARS 2016

Volta battu au compteur par le Nouvellisme

Volta battu au compteur par le Nouvellisme

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 mars 2016 (J+2644 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Carnaval des Sciences

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Carnaval des Sciences
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 08:17

COMBIEN DE VISITEURS AU COMPTEUR ? - du 07 MARS 2016 (J+2637 après le vote négatif fondateur)

Hier, le beau temps n’était pas franchement au rendez-vous du Carnaval. Le temps capricieux de mars fait souvent de ce corso un pari courageux mais risqué. Le tenter est donc tout à l’honneur des organisateurs et des participants que nous saluons ici. Après la fête, viendra le temps des bilans, le compte des billets vendus renseignera sur le nombre de visiteurs. De tout cela la presse nous parlera sans doute.

Comme le paysan, comme le marin, le carnavalier travaille en live. Il est difficile de tricher avec les risques du métier. Regardant par ma fenêtre le ciel gris d’hier après-midi je pensais à tout cela, et je me disais que c’était quand même plus peinard d’écrire un blog au long cours, même si l’on n’a pas tous les jours des centaines de visiteurs.

Et puis Chantecler, à sa manière, c’est un peu aussi un Carnaval. Chantecler n’a-t-il pas ses fleurs en papier, son défilé de grosses têtes et même ses confettis parfois bien lourds à digérer. Qui sait ? Chantecler aura-t-il peut-être un jour son char ? Leclerc n’a-t-il pas déjà le sien ?

« Oui, mais en attendant, combien de visiteurs avez-vous? » me demande un lecteur calculateur. « Vous devriez au moins installer un compteur pour afficher la fréquentation de votre blog » ajoute un comptable pointilleux.

Je réponds : « Rien de fabuleux à déclarer : un peu plus de 100 en période de crue, un peu moins de 30 en période d’étiage. Autour de 50 en croisière. Et ceux qui m’en parlent régulièrement se comptent sur les doigts des deux mains. »

Claudi ajoute : « C’est tout de même beaucoup plus que le nombre de citoyens assistant en spectateurs aux séances du Conseil municipal ! »

Un ancien membre correspondant de l’Académie de Charmoy-City proteste : « On veut bien vous croire sur parole, mais vous devriez quand même installer un compteur. Les chiffres, eux, ne mentent pas ! Tenez, par exemple, « Zinzin sur le radis monumental », ce fleuron littéraire insurpassable, serait resté méconnu si son auteur, mon prestigieux ami, n’eût possédé un compteur recensant pour cette seule œuvre un score irréfragable de plus de 31 000 visiteurs ! Voilà une entreprise qui tourne et qui embauche des milliers de lecteurs ! »

Claudi qui ne s’en laisse pas conter rétorque : « Eurêka ! Le concepteur de ce compteur vient sans doute, après l’eau chaude, de découvrir le mouvement perpétuel et il décrochera bientôt le Prix Nobel ! C’est vrai, qu’il faut le voir pour ne plus y croire. Ce compteur n’est pas un compteur, c’est une curiosité tout droit sortie d’un musée psychonumérique, que dis-je un ancien moulin à prières réformé par le Grand Lama et déniché sur une brocante de Katmandou ! »

« Vous vous moquez jeune homme, vous qui n’êtes rien ! » rétorque une éditrice de renom.

« Détrompez-vous, Madâme, je vais monter ma petite entreprise, car moi z’aussi je macronne, ma bonne ! Eh oui ! Devant l’absence persistante de tramway pour le Charmoy, j’ai résolu d’ouvrir une ligne de taxis, pas des uber, des Bébert ! Oui ! Car je vais les équiper du Taximètre Bébert ! Avec des copains hackers on a piraté les plans du fabuleux compteur qui tourne tout seul. Alors maintenant, comprenez-vous Madâme, avec le Taximètre Bébert, à moi l’Amérique et les femmes qui fument ! »

Une course gratuite est offerte d’avance à tous les courageux carnavaleux !

Ce matin, patatrac ! Les statistiques de mon blog montrent un effondrement pour le jour du Carnaval. Une vingtaine, à peine, de visiteurs ! C’est bien normal. Mais le compteur de l’auteur de Zinzin affiche une fréquentation imperturbable. La petite entreprise B.N.I.A. & Co ne connaît pas la crise ! Pas besoin de se fendre d’un lipogramme pour l’anniversaire de Perec que Googl nous assène aujourd’hui !

On reparlera plus tard de choses sérieuses ! Promis ! En attendant, lecteurs/trices, de vous retrouver nombreux/ses. Pour de vrai et sans le secours arithmétique d’un compteur magique !

Et surtout, lisez ou relisez

LE CHARMOY ET LE LIMOUSIN - du 05 MARS 2016

Sciences et techniques à Charmoy-City

Sciences et techniques à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 07 mars 2016 (J+2637 après le vote négatif fondateur)

Publié dans catégorie Carnaval des Sciences

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Carnaval des Sciences