Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 07:28

DIX ANS D’HISTOIRE DU CHARMOY OU LE CHARMOY POUR LES MULES ÉDITION 2018- du 19 novembre 2018 (J+3624  après le vote négatif fondateur)

      Ignorer l’histoire, c’est être condamné à la revivre. Pilonné par l’information, comme le poilu dans sa tranchée par les obus, l’homme moderne finit par perdre la mémoire et le sens de l’analyse.

    Mais si le poilu devait connaître un jour enfin l’armistice, l’homme moderne, en revanche, ne verra jamais de fin au matraquage publicitaire auquel le soumettent les lobbies marchands.

   Ajoutez à cela la pente naturelle de la paresse et de l’indifférence et vous comprendrez aisément comment certaines guerres peuvent être perdues d’avance.

        Ainsi de cette guerre du Charmoy, que déclencha un chevalier glorieux, le beau jour où, à peine adoubé dans son fauteuil, il « partit au feu », toutes affaires cessantes comme s’il y avait le feu au lac !

ALBUM-« PARTIR AU FEU ! »

 

   Faisant « cavalier seul », en champion d’une grande enseigne, investi pour une hypercroisade par un suzerain haut-saônois, 

« Il  allait conquérir le fabuleux étal

Qu’à Colmar on mûrit pour notre belle plaine ».

  

Aujourd’hui, clin d’œil à Hérédia !

Oui, c’est pour changer un peu de Proust !

https://www.youtube.com/watch?v=m1ZsA9qZzKU

       Cette hypercroisade du Charmoy, quand chevauchait Raoul « partant au feu », lance au poing, un vrai conte de fée, mes enfants !

     Il s’agissait de réveiller « la belle endormie » et le fier cavalier discret était « tout excité » à cette idée. Voilà du moins ce que contait la presse en ce temps-là….

     « La belle endormie », c’était notre cité,  selon  le bon mot consacré,  lâché en tête d’article par une  adjointe inspirée, qui ne l’avait sûrement pas trouvé toute seule.    

      Cette fougueuse passionaria de l’hyper, après avoir « sonné le réveil », et servi la soupe à son maire et aux promoteurs, s’empressa bientôt de lâcher le clairon qu’elle avait si vaillamment embouché et quitta « la belle endormie » pour s’en aller dormir ailleurs.

SOUVENIR - du 27 février 2014

     Non sans  laisser aux autochtones le fruit et l’héritage de son œuvre charmoysienne pour laquelle, aux côtés du preux chevalier, elle s’était tant démenée !

    D’aucuns murmurent qu’à présent, sa conquête ayant été assumée, notre aigle du Charmoy dont l’altimètre clignote grave au rouge, entonnerait bientôt son chant du cygne qui ne serait autre qu’un chant du départ pour un envol définitif vers le canton de Saint-Amour !          

    Quittons le monde des légendes et constatons que, pour l’heure, dix ans après ces prouesses,  il semble bien que dans notre centre-bourg charmoysien, du réveil, ce ne soit pas demain la veille…

     Notre centre-bourg tout ramolli tombe au lit et ce n‘est pas une tombola de grand-papa, mon gars, qui le réveillera !!

https://www.youtube.com/watch?v=qAYRM9qIqe0

     Il faut se rendre à l’évidence, le réveil tarde en dépit des prouesses thérapeutiques de notre revitalologue ! L’œil est trouble, et les bons réflexes abolis !

CHARMOY-CITY : QUAND L’HYPERMARCHÉ « REVITALISE » LE PETIT COMMERCE - du 22 octobre 2017

      Plus que dans le centre-bourg, désespérément flapi et assoupi, c’est au Charmoy que s’annoncent à présent des nouveaux lendemains qui chantent.

    CHARMOY-CITY : LA « REVITALISATION DE LA RUE DU CHARMOY »  EN BONNE VOIE - du 31 octobre 2018

   Avec l’émergence de nouveaux projets d’extension, et contre l’optimisme béat de notre  revitalologue Raoul, diplômé patenté de la faculté de Vesoul, le sombre pronostic  de la CNAC du 20 janvier 2010 dans sa décision de refus 317 risque bien à présent de se confirmer implacablement dans les faits :

« [le projet] aura un impact significatif sur l’activité des commerces et services traditionnels situés en centre-ville ; […] ainsi ce projet ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’AUXONNE ;

Le projet qui n’est pas desservi par les transports collectifs, est situé en limite de zone agglomérée sur des parcelles agricoles, à l’écart du centre-ville[…]  il contribuera à développer un nouveau pôle périphérique et […] il  ne participera pas ainsi, à un aménagement harmonieux du territoire de l’agglomération d’AUXONNE »

https://www.entreprises.gouv.fr/cnac/decisions-cnac

  Devant toutes ses perspectives qui s’annoncent, notre blog, qui suit l’affaire depuis bientôt dix ans, se devait de mettre à la disposition de ses lecteurs une documentation rétrospective mise à jour et complétée.

LE CHARMOY POUR LES MULES ÉDITION 2018

DOCUMENTS DISPONIBLES DANS LA PUBLICATION :

Pour un résumé des faits relatifs à la zone Charmoy (Le Petit Lavisse du Charmoy) :

De février 2005 à  février 2015 : Chantecler n° 14 version courte (paru en mars 2015)

D’octobre 2014 à novembre 2015 : Chantecler n° 14 bis version courte (paru en novembre 2015)

De novembre 2015 à novembre 2018 : Chantecler n° 15 version courte (Nouveau)

Pour le détail (non exhaustif) des faits relatifs à la zone Charmoy :

De février 2005 à  février 2015 : Chantecler n° 14 version détaillée (paru en mars 2015)

D’octobre 2014 à novembre 2015 : Chantecler n° 14 bis version détaillée (paru en mars 2015)

De novembre 2015 à novembre 2018 : Chantecler n° 15 version détaillée (Nouveau)

Pour un survol rapide de dix ans de titres de presse évoquant la question du Charmoy :

Charmoy-City : "Le Charmoy pour les mules 2018", best-seller du mois

Charmoy-City : "Le Charmoy pour les mules 2018", best-seller du mois

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 novembre 2018  (J+3624 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents