Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 05:00

CHARMOY-CITY : LE MARQUIS A PONDU SON DERNIER RAPPORT - du 30 juin 2020 (J+4213 après le vote négatif fondateur)

    Imperturbable gloseur ou imperturbable pondeuse (l’anonymat, ça a du bon), le Marquis qui est peut-être une marquise, pondait hier sa nouvelle analyse, relayée aussitôt par l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats.

    À lire les commentaires, l’anonymat de notre Marquis, n’a toujours franchement rien pour plaire. Notre commentaire, plus approfondi, fera l’objet du présent article. Pour faire suite aux précédents…

CHARMOY-CITY : ESTHÈTE DE MARQUIS - du 24 juin 2020

     Avec un sérieux professoral qui aurait assommé le personnage dont il a usurpé l’identité, Môsieur le rapporteur du jury de désagrégation égrène encore une fois ses  banales platitudes.     

      Aux fins d’analyse anatomo-pathologique nous avons prélevé quelques échantillons de ce dernier discours dont nos lecteurs pourront d’abord découvrir la teneur, s’ils le désirent….

Passons, à présent,  aux résultats de l’analyse qui a révélé :

 Primo Un babil sentencieux parfumé à la moraline et dont les plus brillantes trouvailles sont du genre :

   « Les petites combines et arrangements divers, si longtemps ignorés, provoquent maintenant un effet de dégoût pour beaucoup d’entre nous. »

 

« Quand on pactise avec le diable, on ne va pas au paradis. »

 

Secundo Des emplois de termes, comiquement impropres :  

 

« Une équipe influait le dynamisme, une tête de liste aspirait plus l’immobilisme de notre passé. »

    Alors que c’eût été tellement plus simple de dire :

« Une équipe insufflait le dynamisme, une tête de liste aspirait plus à l’immobilisme de notre passé. »

    Et  que dire de cet emploi bizarre du terme « moiteur »

« Cependant beaucoup de projets étaient communs sur les 2 listes, mais nous relevons une certaine moiteur dans les annonces faites par la liste perdante. »

   Sondeur des cœurs et des reins, notre Marquis de fantaisie serait-il encore palpeur d’aisselles.

    Cette moiteur un peu collante et malodorante nous fait passer ainsi de la culture du moi dont le Marquis semble bien pourvu, à la moiteur du c…

    Et cet emploi au réfléchi du verbe paver, licence poétique incongrue pour un texte et un contexte qui ne l’est guère ?     

« Beaucoup de celles-ci [N.D.L.R. les annonces faites par la liste perdante] se pavaient succinctement de termes trop standards »

    Et l’adverbe « succinctement », plus lourd qu’un pavé, pour vous faire bien entrer ça dans le crâne !

    « Se paver succinctement », pour les connaisseurs, ça vous a comme un petit parfum indicible de Bloc Note Intellectuel Auxonnais ou de Notin. Échantillon pour vérification, mais Robert-Daniel n’est pas le Marquis

Tertio  Et  que dire enfin de cette conclusion pharaonique autant que mégalomaniaque :

       Pour commencer

     « Nous espérons que les choses s’apaiseront rapidement car nous avons besoin de tout le monde et de toutes les forces vives pour concrétiser les immenses chantiers que la majorité des votants a approuvés. »

     Franchement comique !

CHARMOY-CITY : LES TRAVAILLEURS DE LA MAIRIE - du 25 octobre 2018

    Qu’en dire ?

     Avec un peu d’imagination et de culture, un « bloggeur obsédé » oserait dire : « Plus proche du STO (Service du Travail Obligatoire) et du Canal de la Mer Blanche que d’une conception  démocratique moderne de la société ! »

      Et pour conclure :

 « Place à l’action et restons vigilants. »

     Cette vigilance ! Ah ! Comme ça vous sent son comité, et comme ça vous a un vilain petit parfum de salle de police…

 

   Voilà, mise à nu, la rhétorique, indigente autant qu’ampoulée, de notre Marquis, et la véritable aura de son auteur, en deux temps,  et trois mouvements,  prestement jaugée.

   Aux naïfs marcheurs qui penseraient que ces péroraisons creuses seraient de nature à appuyer leur action concrète, nous donnerons ce conseil emprunté justement (après correction), aux thèses si mal fagotées du Marquis :

« Vous savez maintenant comment faire pour faire perdre toute [] pertinence à vos idées. »

L’original étant :

« Vous savez maintenant comment faire pour perdre toute la pertinence de vos idées. »

     L’anonymat ne tue pas, mais une bonne dose de ridicule prétentieux sous le voile pudique de l’anonymat, ce mal endémique qui sévit sur facebook, il est des fois où ça ne pardonne pas. Nous venons d’en identifier un cas !

     Une distanciation prudente s’impose donc ! 

 

Chamoy-City, le Marquis fait monter les blocs.jpg

Chamoy-City, le Marquis fait monter les blocs.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30 juin 2020 (J+4213 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur