Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 06:00

SAINT-VALENTIN : À TOUS LES AMANTS, DE VÉRONE À AUXONNE - du 14 février 2020 (J+4076 après le vote négatif fondateur)

 

    Comme disait Roger Hanin, il n’est pas permis de déroger à la tradition de la Saint Valentin.

    Et rien de tel qu’un vrai poème pour ravir celle(celui) qu’on aime.

    À tous les amoureux engagés dans la campagne auxonnaise, Chantecler dédie ce poème…

 

 

De Vérone à Auxonne

 

Le printemps venait à Auxonne

Le scrutin déjà approchait

Qui opposait comme à Vérone

Montaigus contre Capulets.

 

L’image est hardie dira-t-on

Qui confond listes et familles

Mais je vous répondrai qu’au fond

Une liste est aussi famille.

 

Deux familles en lice à Vérone

Contre trois listes à Auxonne.

Mais qu’on se batte à deux ou trois

Un tournoi ça reste un tournoi.

 

Famille ou liste, en matière d’âge

Du jouvenceau jusqu’au barbon

Vin pétillant ou vieux Mâcon

Les années plus ou moins s’étagent.

 

Mais venons au fait à présent

Jeunes filles et jeunes gens

Comme Juliette et Roméo

Des listes ornaient le tableau.

 

Fraîches roses et fleurs séchées

Dans trois bouquets entremêlées

Par la main de savants fleuristes

Ainsi se présentaient nos listes.

 

Sur l’une se trouvait Carlos

Et  puis sur une autre Amélie

Et chacun d’eux avait son bos

Pour conquérir notre mairie.

 

Amour est un grand facétieux

Qui des liens subtils parfois lie

À Carlos, il lia Amélie

En le rendant fol amoureux.

 

Carlos négligea la campagne

Trop occupé de sa compagne

Et qu’en advint-il pensez-vous ?

Je ne peux rien vous dire du tout.

 

Comme Juliette et Roméo

Finiront-ils ? C’est peu probable

Dans le temps nouveau du portable

Ça finira par un texto !

 

Irrésistible !!

La superbe musique de Nino Rota sur les images de Franco Zeffirelli. Amoureux(se) ou pas, s’il vous reste un peu de cœur dans la poitrine, vous serez conquis(e).

https://www.youtube.com/watch?v=4FHpmn-KYec

 

 Voilà pour le poème, revenons à présent dans un monde plus prosaïque.

   Les trois listes en lice sont engagées sur la toile, dans un combat de com aussi  comac que comique !

    Et chaque matin, chacun fait les pieds au mur pour vous en mettre plein la vue ! Avec ou sans IONOS….

   Vous avez pas pigé ?

     Comac ça veut dire balèze et faire les pieds au mur, c’est en faire des tonnes pour épater le gogo. Et IONOS alors ?

   Je réfléchis IONOS, ionien, Ionie… Eurêka, j’ai trouvé, Léonie, ça doit être un peu grec cette affaire !!

    IONOS, on trouve ça sur « La Petite Torpille 2 le retour » qui distribue des notes à  nos trois listes.

    Extrait de son  classement provisoire des 3 listes :

«  1er Auxonne Cœur de Région (agréable et fluide) »

     « agréable et fluide », comme l’eau à la torpille. Une chose fluide qui coule, et qui finira par couler ! Couler (dans l’emploi transitif) n’est-ce pas, en effet, la vocation d’une torpille !

   Après « La petite torpille 2 le retour », laborieuse resucée de 2014, voilà que vient de se mettre en marche, plus « dynamique » : « Auxonne, plus forte avec vous ».

    « Auxonne, plus forte avec vous »  qui  semble voir Raoul partout et Macron nulle part.

   

    Mais laissons ces torpilles de pacotille et autres broutilles.

  

    Une autre question, plus profonde nous tracasse. Aurons-nous droit, en ce soir de Saint-Valentin, à L’EMPIRE,  à cette lecture que nous appelions de nos vœux dans un précédent article

CHARMOY-CITY : EN MARCHE, DE BOBINO À L’EMPIRE ? - du 30 Janvier  2020

    Oui, rappelez-vous mes loulous, la lecture  de « Ce recueil épistolaire, pour un curieux destinataire, et que semble nouer un charmant ruban matrimonial et gentiment familial, puisqu’il est dirigé par Madame et postfacé par Monsieur » :

Lettres à mon utérus (Paris, La Musardine, 2016).

    Imaginez un peu Juliette Capulet, sur son balcon de Vérone, écrivant une « lettre à son utérus » et Roméo…. chez les bobos !

     Au train où vont les choses, mon gars, ce sera peut-être la prochaine version cinématographique du superbe drame shakespearien !

 

FLASH DERNIÈRE (13h00)

     Pour le coup, Auxonne Info - Actus & Débats n’est pas très romantique avec le compte-rendu sommaire du dernier CM ! Pas de quoi faire battre les cœurs !

     Chantecler est plus glamour, la sérénade à Vérone ça l'inspire !

CHARMOY-CITY : QUAND MONSIEUR LE MAIRE S’ESCLAFFE (3) -  du 9 juillet 2019

Saint-Valentin de Vérone à Auxonne .jpg

Saint-Valentin de Vérone à Auxonne .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 février 2020 (J+4076 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres