Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 10:58

CHARMOY-CITY : PASSIONNÉS DE LA PETITE REINE - du 18 FÉVRIER 2018 (J+3350 après le vote négatif fondateur)

      La page facebook de la majorité municipale, pour sûr, ne connaît pas la censure. Une reporter de talent y diffuse  en exclusivité depuis quelque temps des articles susceptibles d’intéresser l’ensemble de la collectivité et pas seulement le groupe « Auxonne-Passionnément ». Faudra-t-il maintenant aller chez les passionnés pour connaître l’actualité ?

CMJ DE CHARMOY-CITY : DES « PETITS PROTÉGÉS », SOUS LA HOULETTE,  PASSIONNÉMENT - du 24 janvier 2018

         Le mois dernier, c’était l’élection du CMJ, avant-hier c’était « l’AG du Co Dep de Cyclotourisme de Côte-d’Or » sous la plume de la même reporter. Cyclotouristes, passionnés de la petite reine certes, mais pas pour autant tous passionnés au sens d’« Auxonne-Passionnément ».

       Pas de doute, on fait monter l’audience en « invitant » sur la page les sympathiques pédaleurs qui montent les côtes !

     On peut certes partager un article, mais publier en avant-première ou en exclusivité sur un sujet intéressant tout le monde, c’est un peu cavalier ! Quand la politique est dans la roue des cyclistes on s’interroge sur l’objectivité de l’information. Et le gagnant de la course risque bien d’être celle qui reçoit le bouquet qui lui va « droit au cœur » !

        Alfred Jarry, l’auteur du Père Ubu écrivait déjà en 1897 dans le Cyclo-Guide Miran : « L'homme, s'est aperçu assez tard que ses muscles pouvaient mouvoir, par pression et non plus par traction, un squelette extérieur à lui-même. Le cycle est un nouvel organe, c'est un prolongement minéral du système osseux de l'homme ».

       Paraphrasant Jarry nous pourrions ajouter que parfois : Le cycle est un nouvel organe du parti, c'est un prolongement médiatique des ténors et des divas de la politique locale.

 

Charmoy-City : hommage de Chantecler à Alfred Jarry

Charmoy-City : hommage de Chantecler à Alfred Jarry

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 février 2018  (J+3350 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
16 février 2018 5 16 /02 /février /2018 07:31

CHARMOY-CITY : TINTAMARRE  AUTOUR D’UNE « CENSURE » - du 16 FÉVRIER 2018 (J+3348 après le vote négatif fondateur)

 

   Dans notre précédent article nous évoquions la réaction d’un groupe d’opposition ayant vu  sa communication  écartée de la tribune libre du dernier numéro paru du magazine trimestriel de notre bonne ville, ceci au motif que l’article n’était pas conforme au règlement intérieur du Conseil municipal

CHARMOY-CITY, HUIS CLOS POUR LE NOUVEAU CMJ ? - du 14 FÉVRIER 2018

   Il n’est pas dans notre intention d’évoquer le dit règlement, pas plus que de démêler l’écheveau des discussions byzantines ayant présidé au vote de sa dernière mouture, lors de la séance du conseil du 27 septembre dernier. Le lecteur intéressé pourra néanmoins se reporter à l’extrait du procès-verbal correspondant, relatant le débat et le vote final. Comprenne qui pourra !

    L’intérêt que nous retenons plus généralement de ces guerres picrocholines et des réactions qu’elles induisent, c’est qu’elles viennent de remettre en lumière une grande figure négative du combat pour la liberté de presse : la censure.

      Dans le même temps que la page de tribune libre réservée à l’opposition  devenait  presque aussi déserte que l’espace réservé au public lors des séances du conseil municipal, la figure bien oubliée d’Anastasie, la mégère aux grands ciseaux  renaissait sur la page facebook d’un groupe d’opposition

     Une occasion pour nous, sans prétention, de faire un peu d’histoire en insistant sur le caractère prégnant de la censure au dix-neuvième siècle et du pouvoir inattendu qu’elle a eu d’inspirer l’imagination féconde des artistes …

       Ainsi de Léon-Charles Bienvenu, dit Touchatout (1835-1910) journaliste pamphlétaire, rédacteur du Tintamarre  et du Trombinoscope, qui publie en 1874 l’Histoire tintamarresque de Napoléon III, un recueil illustré de vignettes satiriques que le Larousse qualifie d' « impitoyable pamphlet, œuvre d'un justicier sans pitié » (Source Wikipédia).

    Après les pompeux Napoléonides, cette Histoire tintamarresque de Napoléon III, bien qu’elle ne concerne que le neveu du grand Bonaparte, mériterait par son caractère attrayant autant qu’impertinent de figurer dans notre future médiathèque, « espace qui pourra, dans le futur, constituer un pôle de référence sur Napoléon Bonaparte, selon le troisième adjoint ». (Le Bien Public du 20 novembre dernier).

CHARMOY-CITY : « LES NAPOLÉONIDES » POUR LA FUTURE MÉDIATHÈQUE ? - du 03 FÉVRIER 2018

    Dans l’Histoire tintamarresque de Napoléon III, Touchatout dépeint avec beaucoup d’humour la censure de son temps.

       Le sujet est brusquement devenu très actuel dans notre bonne cité en voie de revitalisation de son centre-bourg mais aussi… d’Anastasie.

        En conséquence, pour se mettre au diapason de l’actualité, Claudi, pour son illustration du jour, a puisé l’inspiration chez Touchatout  et son Histoire tintamarresque de Napoléon III

       Pour ceux et celles qui voudraient en savoir plus sur la censure vue par Touchatout, nous publions un extrait de l’Histoire tintamarresque de Napoléon III.

       Pour sortir un peu des pantalonnades et élever le débat, nous offrons en conclusion à nos lecteurs un exemple parmi tant d’autres de ces œuvres courageuses, mais indésirables ou inopportunes, parce-que dérangeantes et  ne tombant pas au bon moment. Elles  doivent alors affronter la réserve frileuse des gens de pouvoir, censure molle, mais au bout du compte le public a bon cœur et finit  toujours par les consacrer.

http://www.lepoint.fr/musique/vive-la-censure-nuit-et-brouillard-inopportune-25-10-2014-1875568_38.php

Charmoy-City, cité carnavalesque et tintamarresque

Charmoy-City, cité carnavalesque et tintamarresque

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 février 2018  (J+3348 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Culture

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Culture
14 février 2018 3 14 /02 /février /2018 09:14

CHARMOY-CITY, HUIS CLOS POUR LE NOUVEAU CMJ ? - du 14 FÉVRIER 2018 (J+3346 après le vote négatif fondateur)

    L’élection du maire et des adjoints du nouveau CMJ a eu lieu le 13 janvier et aucun compte rendu n’en avait été donné jusqu’à lundi dernier, tant dans la PQL que dans les gratuits.

     Le site officiel de la Ville ainsi que sa page facebook ne nous en disent d’ailleurs pas plus à ce jour. Jusqu’à lundi dernier, il fallait donc aller chercher la seule source d’information disponible sur la page facebook passionnante de la majorité municipale

CMJ DE CHARMOY-CITY : ÉLECTION DES PETITS OU PRIMAIRE POUR UNE MAIRE GRANDS ? - du 26 janvier 2018      

    Depuis lundi dernier, deux parutions gratuites tombées dans les boîtes aux lettres ont opportunément remédié à cette pénurie d’information :

     Inf’Auxonne n° 59 de février 2018  et Hebdo 39 N° 288 du 12 février 2018.

    Nous avons feuilleté avec attention Inf’Auxonne n°59, le numéro de la revitalisation du centre-bourg !

    Permettez-nous une petite digression à propos de cette parution, avant d’en revenir à notre sujet :

    Un groupe d’opposition vient de réagir, évoquant le règne d’Anastasie (la censure) dans le magazine de notre belle cité en voie de revitalisation du centre-bourg… mais pas de la liberté d’expression !

     Nous déclarons pour notre compte que la détestable censure a toutefois ceci de fécond, qu’elle peut inspirer des productions originales. Dans le genre, notre rédaction vous propose une liqueur forte dénichée sur la toile.

     N’ayez pas peur d’autoriser la vidéo dans laquelle Anastasie se mue en rasoir national. Constipés s’abstenir !

http://www.affabuloscope.fr/10-actes-affabulatoires/articles/126-anastasie-en-terre-dazile

    Revenons à notre Inf’Auxonne n°59 dont nous vous promettons, pour un autre article, une recension plus détaillée.

      Pour l’heure, restant dans notre sujet du jour, le nouveau CMJ, nous nous contenterons de noter, en page 7, la présence de ce court article :

 « Un nouveau conseil élu ! Samedi 13 janvier, un nouveau Conseil Municipal des Jeunes a été élu. Cette équipe, qui est la seconde depuis la création du CMJ, s’est vue transmettre le flambeau par ses prédécesseurs. A cette occasion des diplômes ont été remis à l’équipe sortante en remerciements des actions qu’ils ont mené [sic] » [suit la liste des maire et adjoints]

      Hormis le point d’exclamation du titre, on aura noté le ton factuel, très neutre et pas vraiment « farouchement » enthousiaste de cet article.

     Notons par ailleurs, que la partie que nous en avons citée (en omettant la liste des élus) compte précisément 321 caractères espaces compris. Vous voyez bien qu’on peut dire bien des choses en 330 caractères !

     Passons maintenant à Hebdo 39 N° 288 du 12 février dernier. En page 8, nous apprenons que « Les élections du deuxième Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) se sont déroulées récemment ». On notera au passage le prudent euphémisme que constitue ce « récemment ». Il est clair que l’annonce a tardé ! Bonjour la date de fraîcheur !

      On comprend vite, au fil de la lecture, que cet article  (photos incluses), constitue en fait une réédition, vaguement remaniée, du communiqué diffusé le 22 janvier sur la page facebook du groupe de la majorité municipale « Auxonne passionnément 21 ». Citons à l’appui ce passage de la fin de l’article : « « Les jeunes du CMJ ne sont pas des marionnettes, ni des clones de leurs aînés élus. Ils ont des projets que la Municipalité peut mettre en place et ils sont surtout les porte­paroles de leurs camarades. Ils sont donc l'avenir de notre belle Commune », a affirmé Valérie Engelhard. »

        Une information jusqu’alors inédite vient cependant conclure l’article d’Hebdo 39 :

    « Première réunion du nouveau CMJ le mardi 20 février à 10 h 30 à la salle du Conseil (à huis clos). »

     Ce « huis clos » incongru, imposé aux « porte­paroles de leurs camarades » a inspiré Claudi pour son illustration.

       Conclusion : À Charmoy-City, « huis clos » et censure seraient-elles les deux mamelles de l’ouverture ?

https://www.francetvinfo.fr/monde/chine/chine-winnie-l-ourson-censure_2287868.html

Charmoy-City, huis clos pour le nouveau CMJ

Charmoy-City, huis clos pour le nouveau CMJ

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 février 2018  (J+3346 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
12 février 2018 1 12 /02 /février /2018 10:42

CHARMOY-CITY : DES ÉTRENNES QUI TRAÎNENT - du 12 FÉVRIER 2018 (J+3344 après le vote négatif fondateur)

     Charmoy-City est dans l’expectative, Charmoy-City est inquiète. Quelle est donc la cause de cette inquiétude qui plane sur le centre-bourg ?

       La cause, la voilà :

 Le vol A 330 Info’tweet n° 59 n’a toujours pas atterri dans nos boîtes aux lettres…

 

CHARMOY-CITY : LA CITÉ AUX 330 CARACTÈRES - du 12 janvier 2018

    Depuis des années nous ne manquons jamais de saluer l’arrivée du passionnant magazine, et particulièrement celle du premier numéro inaugurant l’année toute neuve : il constitue en quelque sorte nos étrennes médiatiques municipales !

     La consultation des archives de notre blog pour les 6 dernières années écoulées nous a permis de retrouver sans peine la date approximative de distribution  du numéro de janvier pour chacune d’elles.

     Conclusion : Le retard observé actuellement pour le numéro 59 constitue un évènement sans précédent !!

        En effet, de 2012 à 2017, le magazine est bien arrivé fin janvier, exception faite pour l’année 2014 lors de laquelle il arriva dans les tout premiers jours de février !

    Mais à ce retard de 2014, il y avait sans doute une explication circonstancielle : la préparation passionnante de la campagne des municipales ! Et, malgré quelques symptômes médiatiques évocateurs, nous n’en sommes pas encore vraiment là aujourd’hui !

        Compte tenu du retard observé, on ose espérer que l’Édito de janvier 2018 ne s’ouvrira pas sur la même phrase inspirée que l’Édito de janvier 2013 : « 2013 vient de nous ouvrir ses portes et très discrètement, nous arrivons déjà à la fin janvier »

      En attendant, comme vous le découvrirez sur l’illustration de Claudi, les tribunes libres de l’opposition ont déjà quitté l’avion en parachute pour sauter sur facebook avec leur paquetage réduit. Du coup, voilà la publication déflorée avant qu’elle ne nous parvienne !

     Plus de scoop ! Les lecteurs n’auront plus qu’à découvrir sagement la bonne parole passionnée et illustrée. Il est à craindre que le classement vertical du magazine papier, au parfum pourtant inimitable, en soit accéléré dans les bacs jaunes !

    Nous ne manquerons pas, quant à nous, de faire écho à la parution et d’en archiver pieusement le numéro.

     Les archives évitent l’amnésie. En attendant la parution du 59, nous proposons à nos fidèles lecteurs de revivre en situation la parution des précédents numéros de janvier en parcourant les archives de notre médiathèque virtuelle…

 

LE CHARMOY DISCRET DE LA NOSTALGIE - du 25 janvier 2017

 

QUEL PASTIS DANS LE 51 ! (1) - du 21 JANVIER 2016

 

NAPOLÉON ET LE CRAYON (2) - du 21 JANVIER 2015

 

HYPERDISCRET– du 04 février 2014

 

OÙ EST PASSÉE LA ZONE DU CHARMOY ? – du 27 janvier 2013

 

NUMÉRO 35 – du 19 janvier 2012

 

Flash dernière : 10h30, le suspense prend fin,  le vol A 330 Info’tweet n° 59 vient d'atterrir dans ma boîte aux lettres…

Charmoy-City, les tribunes libres sautent sur facebook

Charmoy-City, les tribunes libres sautent sur facebook

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 12 février 2018  (J+3344 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents
10 février 2018 6 10 /02 /février /2018 09:13

CHARMOY-CITY, RETOUR SUR LE PSC - du 10 FÉVRIER 2018 (J+3342 après le vote négatif fondateur)

     Nous l’avions déjà signalé dans un précédent article, Le Bien Public du 6 courant de consacrait récemment une pleine page aux « projets culturels qui se mettent en place dans [notre] commune ».

  Le chapeau…

  Quel Chapeau ??

  Celui de l’article bien entendu !

   Le chapeau, disais-je, résume assez bien la teneur de l’article. Nos lecteurs nous permettrons de le citer :

« La municipalité d’Auxonne porte actuellement de nombreux projets culturels. Outre la future médiathèque, la commune vient d’adopter un contrat « territoire lecture », mais également un plan scientifique et culturel concernant le musée Bonaparte. »

     L’article ne précise pas cependant que ce CTL (Contrat Territoire Lecture ) et ce PSC (Plan Scientifique et Culturel) ont été adoptés lors de la séance du conseil municipal du 19 décembre dernier. Nos lecteurs curieux de détails pourront à ce propos consulter l’extrait du PV  de la séance (pp. 27 à 30) mis en ligne par nos soins

    La médiathèque et le musée, écriture et mémoire, ainsi devraient se décliner les grands projets culturels des années à venir.

     Écriture et mémoire. Nous l’avions déjà très bien compris et nous avions déjà, en raccourci, opéré la synthèse dans un précédent article : une stance pour un  chapeau !

CHARMOY-CITY : « LES NAPOLÉONIDES » POUR LA FUTURE MÉDIATHÈQUE ? - du 03 FÉVRIER 2018

      Sans grand  mérite d’ailleurs, car lors du grand discours des vœux du 6 janvier dernier,  ces projets culturels avaient été annoncés urbi et orbi

CHARMOY-CITY : LE MUSÉE, LE MAIRE ET LA MÉDIATHÈQUE - du 09 janvier 2018

     Mais à bien réfléchir, plutôt que la médiathèque et le musée, il serait plus juste de dire : la médiathèque, puis le musée (au fait : « musée Bonaparte » ou « centre d’interprétation muséal » comme le désigne concurremment l’article du 6 courant ?).

       Une chose est certaine, l’ouverture du musée n’est pas pour demain, et cela, notre premier édile le précise bien : « une fois la médiathèque terminée, on enchaînera avec le musée. Nous voulons prendre le temps de bien faire les choses. »

    Moralité, le  « petit chapeau », non accessible au public depuis 2013 inclus devra attendre encore quelques années avant d’être rendu à la vue des touristes ! Le retour de l’île d’Elbe n’est donc pas pour cette décennie !

    En attendant, nous proposons aux curieux notre petit musée du PSC, réalisé à partir d’écrits originaux consultables en ligne.  Car les tribulations du PSC, et de ses acteurs, j’ignore si vous le saviez, fut un long et pénible parcours entamé dès 2013. Une histoire dont nous nous sommes attaché à garder la mémoire.

    Les acteurs du PSC, ceux de la première heure comme les autres, méritent donc bien les remerciements que notre premier magistrat a exprimé aux « personnes qui ont travaillé à cette tâche qui n’était pas facile, que ce soit pour les fonctionnaires ou pour les élus » (page 29 du PV)

     On est en droit de supposer que ces remerciements incluent aussi certaine fonctionnaire retraitée qu’on « estime » !

     Entrée gratuite dans notre petit musée permanent du PSC, il suffit de passer par le lien ci-dessous

CHARMOY-CITY : POUR EN FINIR AVEC LE PSC - du 26 octobre 2017     

         Ça ne coûte pas un centime à la collectivité. Et si par hasard, vous êtes allergique au numérique, alors imprimez ! Car, comme chacun sait, « l’odeur du papier favorise plus la lecture que la tablette ». Au fait, à propos d’odeur, on n’a toujours pas vu la couleur d’Info’tweet n° 59. Bonjour les nouvelles fraîches !

Charmoy-City, une médiathèque qui fleure bon le papier

Charmoy-City, une médiathèque qui fleure bon le papier

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 10 février 2018  (J+3342 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 09:02

CHARMOY-CITY : DES RECORDS POUR LE MAGASIN DES POMPES ! - du 08 février 2018 (J+3340 après le vote négatif fondateur)

     Je sens déjà que je vais faire des déçus, mais, sachez-le bien, cet article n’est pas consacré aux sapeurs-pompiers !

   Le Bien Public  d’hier, 7 février, titrait : « AUXONNE ÉCONOMIE  Il y a un an, le magasin E.Leclerc ouvrait sa station-service…elle a dépassé les objectifs »

    Nos lecteurs auront maintenant compris de quelles pompes il s’agit. Et le « magasin des pompes » alors ?

     C’est bien simple, le chapeau de l’article donne la réponse. On y lit  l’objectif déclaré de la direction : « profiter de la station-service pour attirer de nouveaux clients dans le magasin ». 

   Plaisamment dit : la station, c’est en quelque sorte la pompe à clients du magasin des pompes !

   Pour le coup, les pompiers nostalgiques seront encore une fois déçus, car la pompe en question est tout sauf une pompe à bras.

https://www.youtube.com/watch?v=E-vAkqZmkIw

   Comme le précise en effet l’article : la pompe « fonctionne de manière entièrement automatisée, 24 heures sur 24 ».

     Voilà sans doute pourquoi aussi, elle fait automatiquement le plein du parc automobile municipal !

     Ce fonctionnement automatique, s’il permet une vente annuelle de 6ML (mégalitres) de carburant, ne semble toutefois pas de nature à permettre d’atteindre l’objectif de 250 emplois annoncé par l’enseigne et la presse en 2009, quand notre maire et ses adjoint(e)s « étaient tout aussi excité[e]s qu’impressionné[e]s par le projet » (Le Bien Public du 26 mars 2009)

L’article d’hier précise encore que : « la présence de la station-service s’est répercutée sur la fréquentation de l’hypermarché. « La première année, il nous manquait le carburant… »

    Si le carburant manquait, on se demande alors bien pourquoi la station initialement prévue dans les premiers projets, fut abandonnée en 2013, pour ressurgir ensuite….

    Pour les amateurs d’archives, quelques éclaircissements sur la question, extraits du rapport de l’enquête publique de septembre 2013. 

Charmoy-City, après le tarare, la pompe à touristes

Ce rapport est toujours disponible sur le site officiel de la Ville. Chemin à suivre : Votre mairie - urbanisme - rapport

     En cette fin d’année 2013, Chantecler n’avait pas manqué de faire déjà le point sur la question et dans plusieurs articles.

« L’EXISTENCE PRÉCÈDE L’ESSENCE » - du 26 septembre 2013

OUI À L’HYPER, NON À LA POMPE ! 07 décembre 2013

    Au fait, avez-vous senti la bonne odeur du papier d’Info’tweet n° 59 incitant à la lecture ? Moi pas, et croyez-moi, le temps me dure de jouir enfin de cette bonne lecture !

CHARMOY-CITY : DES RECORDS POUR LE MAGASIN DES POMPES ! - du 08 février 2018 (J+3340 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 08 février 2018  (J+3340 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
6 février 2018 2 06 /02 /février /2018 09:54

CHARMOY-CITY, DES PROJETS, DES DÉLAIS ET DES DÉBLAIS - du 06 FÉVRIER 2018 (J+3338 après le vote négatif fondateur)

    Avant d’entrer dans le vif de notre sujet du jour, saluons d’abord  sans délai et avec un enthousiasme sans réserve les reines du Carnaval 2018 qui viennent d’avoir les honneurs de la presse (Le Bien public de ce lundi) !

      Voilà bien un trio qui offre de notre cité une image souriante et… revitalisante !

       Ce même lundi, toujours pas d’Info’tweet n° 59, mais le gratuit Pays Dolois N° 201 de février 2018 est tombé dans notre boîte aux lettres !

       Sous le titre « Projet de revitalisation du centre-bourg Auxonne lance les gros travaux ! », le gratuit donne la parole à trois personnes, qu’en cette période de reines, on nous permettra bien d’honorer du titre de  « reines de la revitalisation ».

      Côté mairie, confortablement assises dans les fauteuils de la salle du Conseil, deux « reines » institutionnelles tout sourire, plan en main.

     Et côté Union Commerciale Industrielle et Artisanale d’Auxonne, photographiée devant sa vitrine, une  « reine » commerçante laissant percer une pointe d’inquiétude à propos des travaux annoncés et des perturbations que ceux-ci pourraient causer.

     Mais en reconnaissant toutefois leur nécessité, en ce qui concerne notamment les trottoirs, en ces termes : « Après, il faut réaliser ces travaux, c’est sûr. Avec le grand nombre de chevilles tordues et de personnes qui tombent dans la rue, les trottoirs doivent être refaits ».

       C’est un fait bien établi, que depuis de longues années, ces trottoirs, sont le talon d’Achille de notre Olympie du Val de Saône !

CHARMOY-CITY : PLUS DE DISCOBOLES QUE DE BÉNÉVOLES ? - du 27 août 2017

     Et pour finir, quand démarreront-ils donc ces travaux dans la rue principale ?

    Ça,  Pays Dolois N° 201 de février 2018 l’indique précisément !

   Toujours sous le titre « Projet de revitalisation du centre-bourg Auxonne lance les gros travaux ! », on peut lire : « La première phase va débuter début 2019, du pont de France à la rue de La Fayette »

     Un petit bémol à présent pour conclure sur la revitalisation…

      La presse gratuite, financée par la publicité, doit opérer, dans sa mise en page,  une synthèse parfois délicate entre information et publicité. Il peut en résulter des rapprochements peu opportuns. La page 12 consacrée à la revitalisation de notre centre-bourg, s’orne ainsi d’une publicité pour une entreprise de funérailles ! Alors, superstitieux, croisez les doigts !

    Passons maintenant à la page 14.  Cette fois, le lecteur pourra voir défiler des rouleaux de papier sous la photo de notre premier édile… tout comme le régiment de la Garde Preobrajenski, ressuscité par Poutine, défile à présent sous les murs du Kremlin.

https://www.youtube.com/watch?v=RdLYDgO64jQ

    Notre premier magistrat, quant à lui, ne défile pas, pas plus qu’il ne se défile, mais déroule calmement le planning de ses actions pour 2017 et 2018. Au paragraphe « Mon année 2017 », on peut lire « nous avons rénové la salle du Vannois ».

     L’emploi du passé est-il, dans le cas présent, vraiment bien choisi ?

POTEAUX DU VANNOIS : QU’ILS SOIENT DE BÉTON OU DE BOIS,  CROISONS LES DOIGTS ! - du 18 novembre 2017

     Embarquons à présent ! Sur la même page 14, sous le titre « AUXONNE À quand l’extension du port ? », un encadré revient sur « un projet d’extension prévu dès le départ ». Il semble bien que divers facteurs soient, depuis, venus contrarier ce projet. Nous n’en dirons pas plus, le lecteur curieux se reportera à l’article de Pays Dolois.

    Par son petit parfum de déjà lu, un point de cet article  a toutefois retenu notre attention….. Citons-le : « des réflexions sont en cours pour trouver le bon terrain pour déposer les 150 000 m3 de terre des travaux de ce nouveau bassin » 150 000 m3 de terre, voilà en effet un joli petit tas pas facile à caser !

UN PORT, DES REPORTS, ET DES APPORTS (DE TERRE) - du 18 MAI 2016

GALIONS ET DOUBLONS À L’OMBRE DU BASTION - du 20 MAI 2016

     En conclusion, tout ça est affaire de délais….et de déblais !

     Claudi, plus modestement, nous fait retrouver la chère boîte à idées du 22, à vrai dire un peu délaissée la pauvrette !

CHARMOY-CITY : UN PROJET ET SES BORNES - du 7 décembre 2017

Flash dernière

   Une pleine page du Bien Public d’aujourd’hui revient sur les projets culturels de notre bonne ville. On y apprend en particulier que « l’odeur du papier favorise plus la lecture que la tablette ».

    Nous ne manquerons pas d’en faire la recension ! En attendant, bien entendu, de découvrir la bonne odeur du papier d’Info’tweet n° 59 !

Charmoy-City, au 22 la boîte à idées attend les gros travaux

Charmoy-City, au 22 la boîte à idées attend les gros travaux

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 06 février 2018  (J+3338 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
3 février 2018 6 03 /02 /février /2018 09:08

CHARMOY-CITY : « LES NAPOLÉONIDES » POUR LA FUTURE MÉDIATHÈQUE ? - du 03 FÉVRIER 2018 (J+3335 après le vote négatif fondateur)

     Le Bien Public du 20 novembre dernier annonçait : « AUXONNE INFRASTRUCTURE La nouvelle médiathèque sera prête dans deux ans ».

   Depuis, d’autres annonces publiques de sources diverses ont mis un bémol à cette annonce initiale. Nous en avons fait l’inventaire détaillé dans le cours d’un récent article.

CHARMOY-CITY, VŒUX DU MAIRE, LES « PETITS PROTÉGÉS » N’ONT PAS ÉTÉ NOMINÉS- du 28 janvier 2018

        Les délais d’ouverture annoncés dans l’article du 20 novembre dernier, cité plus haut, doivent donc être revus. Pour autant, le contenu de l’article ne manque pas d’intérêt.  

          Il précise ainsi : « Pour ce qui concerne l’ancienne structure [N.D.L.R. : l’actuelle bibliothèque], elle sera transformée, en cherchant à conserver son caractère et son cadre historique, avec une salle d’étude dédiée au fonds du patrimoine local. De plus, il s’agira d’un espace qui pourra, dans le futur, constituer un pôle de référence sur Napoléon Bonaparte, selon le troisième adjoint. Il sera de forme polyédrique et permettra aux usagers d’avoir une autre perception de la culture. »

CHARMOY-CITY : LES PHILOSOPHES, LE POLYÈDRE ET LA MÉDIATHÈQUE- du 23 novembre 2017

      Notre article d’aujourd’hui est inspiré plus précisément par ces propos du « troisième adjoint » rapportés dans l’article et selon lesquels, « il s’agira d’un espace qui pourra, dans le futur, constituer un pôle de référence sur Napoléon Bonaparte »

    Chacun sait que les ouvrages relatifs à Napoléon Bonaparte ne manquent pas. Le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France compte en effet, à ce propos, plus de 40000 documents de nature diverse répondant au mot-clef « Napoléon Bonaparte ».

     Il faudra donc nécessairement sélectionner, miser sur la rareté, et sortir des sentiers battus. Parmi les « curiosités bibliographiques » relatives à l’Empereur, nous avons récemment découvert un ouvrage de la période d’entre-deux guerres intitulé Les Napoléonides. Un ouvrage rare,  que ces Napoléonides, tiré à 500 exemplaires. Tout comme les lanthanides, qui, comme chacun sait, sont les fameuses terres rares si convoitées dans la compétition mondiale pour les matières premières.

    Ces Napoléonides avaient déjà connu un précédent au singulier. En effet, en 1861,  le Docteur Paul Barbarin-Durivaud éditait à Limoges, ville d’artistes s’il en est, un long poème épique dédié à l’Empereur Napoléon III et intitulé La Napoléonide.

      Mais plus que le neveu, c’est l’oncle prestigieux qui nous intéresse, nous laisserons donc de côté La Napoléonide pour en venir  aux Napoléonides, notre sujet du jour.

     

      En 1924, Roger Farjon sénateur-maire de Boulogne-sur-Mer et patron de la fameuse entreprise de compas, plumes et crayons Baignol & Farjon, était aussi tête de liste d’une souscription pour la publication d’un ouvrage de l’un de ses concitoyens, Alfred Dubout, ouvrage intitulé Les Napoléonides.

   Un mot sur Alfred Dubout (1854-1936), poète et dramaturge boulonnais, qui ne doit pas être confondu avec le célèbre dessinateur. Une étude rapide de sa bibliographie montre qu’il pêchait habituellement l’inspiration dans des sujets historiques, de Frédégonde à Bayard en passant par Napoléon.

      Les curieux pourront le lire sur Gallica en édition numérique. Son ouvrage de jeunesse, intitulé Quelques vers,  imprimé en 1879 à Boulogne chez la Veuve AIGRE, 4, rue des Vieillards, ne manque pas, malgré l’intitulé rebutant de son lieu d’édition, d’une certaine fraîcheur.

      Sous un titre terrible emprunté à Victor Hugo, Histoire d’un crime, il relate la malencontreuse aventure d’un jeune chasseur abattant par erreur Jeannot, un lapin devenu le familier de la maison ! Et pourtant, le silencieux pour  chasseurs discrets n’avait pas encore été inventé !

         En 1924, cependant, le temps a passé, l’enflure de la pompe s’est installée, et la fraîcheur s’est envolée.

       Les Napoléonides est une œuvre sévère qui s’ouvre sur une dédicace en hommage aux combattants de la Grande Guerre. Suit la liste pompeuse des bénéficiaires auxquels ont été offerts des exemplaires en hommage : le prince Victor Napoléon, le président Poincaré, les grands vainqueurs de 14-18 de Clémenceau à Pétain, les chefs d’état des nations alliées ; une liste d’institutions et de bibliothèques prestigieuses ferme la marche.

     L’ouvrage consiste en un recueil de 134 stances de 5 vers, inspirées de paroles ou d’actions de Bonaparte et classées selon cinq  grands thèmes (Bonaparte, l’Empereur, Le Chef, Pensées diverses, Sainte-Hélène)

     À titre d’échantillon nous citerons deux de ces stances : la stance III du cycle « Bonaparte » qui en compte 26 (page 13) et la stance XXX du cycle « Pensées diverses » qui en compte aussi 26 (page 123).

    La stance III du cycle « Bonaparte » concerne un épisode du séjour auxonnais (de février 1791 à juin 1791) que nous avons déjà évoqué dans ce blog

BONAPARTE À AUXONNE ou le Promeneur Solitaire Corse (12) - du 03 janvier 2018

« J’ai vécu lieutenant et fait vivre mon frère.

Qui n’avait pas treize ans, avec trois francs par jour.

Se loger, s’habiller, se nourrir ‒ grosse affaire !

Pas de dettes pourtant, de dettes ni d’amour,

Ma première maîtresse eut pour nom la Misère. »

 

La stance XXX du cycle « Pensées diverses » a beaucoup plus mal vieilli et ne peut plus guère déclencher aujourd’hui que la moquerie ou le scandale.

      Rappelons quand même, pour replacer le livre dans son temps, que Les Napoléonides sont un ouvrage écrit par un homme, à la gloire d’un autre homme et dédié uniquement à des hommes…. si l’on excepte toutefois  « Madame Veuve Woodrow WILSON en mémoire de Monsieur Woodrow WILSON, ex-président des États-Unis »

    Voici la stance en question :

 

« En politique, Dieu nous garde de Corinne !

Qu’elle trône au théâtre, à l’église, au salon,

Soit !....Mais, dans nos Conseils, point du sexe en jupon !

Exceptons cependant la Grande Catherine,

À qui rien ne manquait que la barbe au menton ! »

 

      Il est clair qu’il est devenu impossible aujourd’hui d’écrire de tels vers, empreints d’une aussi grossière misogynie ! Tout le monde connaît évidemment la Grande Catherine, impératrice de Russie « À qui rien ne manquait que la barbe au menton ».

       Quant à « Corinne »,  pour  ceux/celles de nos lecteurs/trices qui se perdraient en improbables conjectures, précisons que le prénom désigne ici sans ambiguïté Madame de Staël, auteure du roman Corinne ou l’Italie dans lequel la fille de Necker emprunte la voix de Corinne pour exprimer ses options féministes et esthétiques.      

     Corinne ou l’Italie ainsi que De l’Allemagne font partie de ces œuvres par lesquelles Madame de Staël, fille de Necker, s’oppose à l’autoritarisme de Bonaparte, posture qui lui vaut une interdiction de séjour en France durant l’Empire. Qu’il soit petit ou qu’il soit grand, il en coûte toujours de froisser le prince !

       Même si Les Napoléonides, c’est évident, ne constituent pas un chef-d’œuvre impérissable, cette œuvre n’en reste pas moins une curiosité bibliographique non dépourvue d’intérêt, et dans laquelle le curieux peut encore dénicher quelques perles !

     Claudi me fait remarquer au passage qu’il n’y a aucune trace du fameux « chapeau » dans Les Napoléonides. Remarquez bien,  si vous cherchez à voir le « chapeau » à Charmoy-city, je vous souhaite d’avance bien du plaisir !

    En désespoir de cause, Claudi a donc décidé d’ajouter une 135ème stance inédite consacrée au chapeau !

 

Cocarde tricolore et ganse de soie noire

Chez Poupart, chapelier, c’est là que je suis né

Mon feutre fatigué tout  imprégné d’histoire

A couvert un grand chef qui aima nous porter

Moi et quarante frères que l’on garde en mémoire.

 

Charmoy-City : pour le chapeau de Napoléon, une stance inédite ajoutée aux Napoléonides

Charmoy-City : pour le chapeau de Napoléon, une stance inédite ajoutée aux Napoléonides

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 03 février 2018  (J+3335 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Culture

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Culture
1 février 2018 4 01 /02 /février /2018 08:57

CHARMOY-CITY,  « LABEL » EN ANGLAIS POUR LES PASSIONNÉS DE LANGLOIS ! - du 1er FÉVRIER 2018 (J+3333 après le vote négatif fondateur)

      Sur la page facebook du site de la majorité municipale charmoysienne « Auxonne Passionnement 21 » s’affichait, il y a quelques jours, ce « label » en anglais :

« Auxonne Passionnement reached 50 likes ! »

     Ce satisfecit « téléphoné » automatiquement par l’administration de facebook, signifiait que nos passionnés avaient atteint 50 likes. Bonnes recrues donc, que ces passionnés, pour la boutique de Zuckerberg !

      Suivaient les remerciements :

« Thanks for being a part of the Auxonne Passionnement 21 community ! Share this Page with friends to help more people learn about it »

( Merci d'avoir fait partie de la communauté auxonne passionnement 21 ! Partagez cette page avec vos amis pour aider plus de gens à en apprendre plus)

     Quel bel objectif en effet que d’« aider plus de gens à en apprendre plus ». Jugez-en ! Sans la communication de nos passionnés, la relève du CMJ serait restée confidentielle !!

CMJ DE CHARMOY-CITY : DES « PETITS PROTÉGÉS », SOUS LA HOULETTE,  PASSIONNÉMENT - du 24 janvier 2018

   Et puis ce n’est pas Info’tweet N° 59  toujours pas diffusé, avec ses tribunes libres rétrécies au lavage, qui risque d’« aider plus de gens à en apprendre plus » !

CHARMOY-CITY : LA CITÉ AUX 330 CARACTÈRES - du 12 janvier 2018

      « Aider plus de gens à en apprendre plus », tel est aussi notre objectif, selon d’autres modalités sans doute.

   N’avons-nous pas à plusieurs reprises contribué à faire découvrir la page facebook en question. Et son avatar délicieux, si judicieusement tiré des collections d’un musée, depuis plus d’un lustre, fermé.

CHARMOY-CITY : AVATAR(S) POUR UN MUSÉE (1)  - du 09 octobre 2017

      Tout compte fait, en réfléchissant, il se pourrait bien, après tout,  que l’attribution du « label » « Auxonne Passionnement reached 50 likes ! » ne soit pas totalement étrangère à la large diffusion de nos articles se rapportant à cette page facebook !

     Alors, compte-tenu de cette promotion gratuite, nous espérons bien un renvoi d’ascenseur ! Après tout, ce serait la moindre des choses !

      À propos, au moment où nous publions cet article, toujours pas de nouvelles du nouveau CMJ tant dans la presse que sur le site officiel de la Ville.

   Pour avoir de l’info sur le sujet, passage obligé par le facebook des passionnés qui ramasse ainsi au passage des likes de parents, à vrai dire surtout passionnés par leurs enfants. Bien naturel !

      Peut-être aura-t-on des nouvelles des jeunes élus  dans Info’tweet N° 59 ? Sa parution retardée serait alors expliquée par la volonté de prendre en compte l’évènement !

Waite and see !

      En attendant, un petit coup d’œil sur le CMJ d’Evron, ses initiatives, et les « petits protégés » de Sandrine.

http://galgosespoir.over-blog.fr/article-conseil-municipal-des-jeunes-ville-d-evron-66760950.html

     Certains lecteurs préféreront peut-être les « petits protégés » de Simone qui témoigne à leur propos : « des jeunes qui donnent des conseils aux adultes. Ce n’est pas courant ». Iraient-ils jusqu’à donner des conseils au premier édile ?

https://www.ladepeche.fr/article/2011/03/26/1044291-castanet-tolosan-conseil-municipal-jeunes-passe-action.html

 

FLASH DERNIÈRE

     Après l’annonce, hier, de l’installation effective de deux médecins à Villers-les-Pots sous le titre « POLITIQUE LOCALE Deux médecins se sont installés à Villers-les-Pots » Le Bien Public rectifie aujourd’hui « VILLERS-LES-POTS –RECTIFICATIF Les médecins pas encore en poste ». Comme quoi, les diagnostics hâtifs des plumitifs, peuvent être sujets à caution ! Portez-vous bien !

ALBUM REVITALOLOGIE À CHARMOY-CITY

Charmoy-City, Le CMJ se met à l'anglais chez Langlois

Charmoy-City, Le CMJ se met à l'anglais chez Langlois

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er février 2018  (J+3333 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Hommage

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Hommage
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 09:01

SPORT, PUBLICITÉ ET POLITIQUE À CHARMOY-CITY - du 31 janvier 2018 (J+3332 après le vote négatif fondateur)

     Dans un précédent article, nous avions déjà rendu compte d’une parution du Bien Public du 28 courant consistant en un diaporama ainsi légendé :

      «  Vendredi soir, l'Office des sports auxonnais (OSA), présidé par Jean-Pierre Roussel, a mis à l'honneur 55 sportifs et licenciés méritants pour leurs résultats de l'année écoulée. L'OSA compte 26 clubs et 2900 licenciés et adhérents ».

      Un diaporama a cette vertu, qu’il vous transporte visuellement dans un évènement mieux que si vous y étiez. Et particulièrement si c’est un évènement de taille, un évènement majeur.

       Tenez ! Un panorama de la bataille de Waterloo vous fait participer à la mêlée de façon plus intelligible et globale que le regard de témoin du jeune Fabrice (Del Dongo) pourtant présent physiquement, mais un peu perdu, sur le champ de bataille.

      Ayant donc fait défiler les images du diaporama, nous sommes revenu à la deuxième sur laquelle, pour finir, nous nous sommes arrêté. Nous en avons d’ailleurs emprunté une partie pour notre illustration du jour.

     Et c’est en contemplant cette illustration qui réunit des sportifs et des politiques devant une banderole publicitaire, que nous avons rédigé le texte qui suit :

 

    Sport, publicité et politique, voilà une triade dont il est difficile hélas de garantir l’indépendance de chacune des composantes ! Et c’est marrant, plus on s’élève dans la hiérarchie, plus le phénomène devient évident.

     Remarquez bien, pour parodier la chanson de Brassens : « Dans notre ville aussi l’on a un joli combinat ». Non, je vous en prie, ne me demandez pas de vous faire un dessin. Regardez seulement le diaporama. Et d’ailleurs de tout cela, je vous ai  déjà parlé.

RÉVEIL MUSCULAIRE À CHARMOY-CITY - du 03 février 2017

    Bien entendu, en conclusion, je ne vous dirai pas ce que l’on a fait dire plaisamment à Winston Churchill : « No sport ! ». Car les combinaisons ne sont pas une bonne raison pour ne pas faire de sport !  

     Le sport c’est bon pour la santé, mais le sportif de base et de bonne foi, celui qui a de bonnes jambes, ne doit cependant pas être trop naïf.

     Il doit savoir d’abord que c’est bon aussi pour la publicité. Passons pour la publicité, il en tire quelques avantages ! Comme le panier de la ménagère sans doute si l’on en croit du moins la banderole publicitaire au slogan légendaire !

http://www.europe1.fr/economie/etats-generaux-de-lalimentation-les-raisons-du-bras-de-fer-avec-leclerc-3454619

POLITIQUE ALIMENTAIRE À CHARMOY-CITY - du 29 AVRIL 2016

      Mais au bout du compte,  le sportif de base et de bonne foi, celui qui a de bonnes jambes, ne doit  pas se montrer trop naïf, et doit savoir surtout que c’est bon pour la publicité des politiques. Et là, attention, c’est le politique qui escompte une bonne marge dans les urnes et une médaille d’or de champion aux élections !

    Alors, le sportif doit faire attention à ne pas mélanger les genres.

    Attention ! Même si trois ingrédients entrent dans la composition, et qu’en politique il est conseillé de savoir nager avec de bonnes combinaisons : sport, publicité et politique, ça ne fait pas pour autant un triathlon !

A Charmoy-City, grâce au maire, vous savez que vous achetez moins cher

A Charmoy-City, grâce au maire, vous savez que vous achetez moins cher

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 31 janvier 2018  (J+3332 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse