Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

11 mai 2018 5 11 /05 /mai /2018 06:34

CHARMOY-CITY  CINÉMATOGRAPHIQUE : UN BLOCKBUSTER ET DES RÉTROSPECTIVES - du 11 mai 2018 (J+3432 après le vote négatif fondateur)

     Avant la projection, permettez-nous de vous présenter une ébauche de scénario, ainsi que le casting. En cette période de Festival de Cannes, voilà un plat de saison !

    Pour ce faire, la consultation des pages facebook des divers groupes composant le conseil municipal peut être une source d’inspiration précieuse.

      Pour le groupe majoritaire, la chose est bien claire : vers la campagne qui se profile pour le festival 2020,  le cheval de bataille de la revitalisation a été résolument enfourché .

      Dans son Édito d’Inf’auxonne N° 60 d’avril dernier, notre premier édile déclarait, à propos de « la présence nombreuse du public lors de la réunion publique sur la revitalisation » : « C’est une réelle satisfaction pour l’équipe municipale, majorité, opposition confondues. Nous œuvrons tous ensemble pour le développement d’Auxonne ».

      Un « Édito »  rassembleur s’il en est dans lequel, pour le bien commun, les cœurs de la majorité et de l’opposition se confondraient presque… sur le tempo d’une Java bleue.

https://www.youtube.com/watch?v=ARYRs8GyNwQ

    Tous œuvrent donc d’une même voix pour le développement d’Auxonne, mais cela n’empêche que nos passionnés, pour obtenir des voix, ont déjà trouvé la bonne voie ! La voie de la revitalisation !

DES CONCOMITANCES POUR QUE CHARMOY-CITY AVANCE - du 28 avril 2018

     Conséquence, l’opposition, dans le grand cinéma de cette revitalisation se retrouve sur un strapontin, elle ne peut tout de même pas monter en croupe sur le cheval de bataille de la revitalisation qui a déjà été enfourché et bien enfourché !

    Alors, notre cavalerie de remonte, pour le coup  à court de monture, doit se rabattre sur les vieux chevaux de retour.

       À défaut de fringant cheval de bataille de la revitalisation, on ressort de l’écurie les programmes de 2014.

     C’est ainsi que l’un des groupes nous annonçait le 3 mai dernier : « Régulièrement, nous allons vous présenter la rétrospective de notre programme des élections municipales de 2014 »

       Permettez-nous de voir, dans cette annonce, le pendant d’une autre annonce faite le 9 mars dernier par le groupe majoritaire : « Suite à la réunion publique du 27 février, qui a connu un franc succès (environ 200 personnes ont suivi la présentation et participé au débat qui a suivi), nous allons vous proposer plusieurs publications concernant la Revitalisation du Centre-Bourg afin que tout un chacun puisse s’approprier ce dossier. »

      Le dossier, pour le coup, nos passionnés se le sont bien approprié !

      Accaparée la revitalisation, accaparée avec passion !

      Claudi, qui aime le cinéma, résume la situation à sa façon : aux passionnés, le formidable blockbuster (littéralement : qui fait exploser le quartier) à gros budget, Hercule et la revitalisation, pressenti Palme d’Or au Festival des Municipales 2020….

      Et pour les autres ? Rétrospective 2014 …à la cinémathèque Langlois !

https://www.youtube.com/watch?v=N6OZ3V7qrlo

Charmoy-City, le grand cinéma de la revitalisation

Charmoy-City, le grand cinéma de la revitalisation

C.S. Rédacteur de Chantecler

Auxonne, le 11 mai 2018  (J+3432 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
9 mai 2018 3 09 /05 /mai /2018 08:27

CHARMOY-CITY AMSTERDAM DU VAL DE SAÔNE ? - du 09 mai 2018 (J+3430 après le vote négatif fondateur)

     Le monde entier connaissait déjà Amsterdam, la Venise du nord, notre charmante cité charmoysienne serait-elle devenue à présent l’Amsterdam du Val de Saône ?

    Il est vrai que notre cité est portuaire, ajoutons même qu’elle a deux ports, l’ancien et le moderne : le port aux gradins et le Port Royal.

    Et dans le premier, les soirs d’été y’a des frites, beaucoup de frites, et on y chante avec entrain même si on ne peut pas dire qu’ « y’a des marins qui chantent ».

SÉRÉNADE À RAOUL À CHARMOY-CITY - du 22 juillet 2017

    Nous devons t’avouer cependant, cher lecteur, que la question de notre titre n’est pas inspirée par les considérations portuaires précédentes, mais bien plutôt par une information municipale concernant la très récente commémoration du 8 mai 1945.

    Une commémoration inédite avec une agréable petite note écossaise …Non, restons sérieux, pas de Scotch Whisky des Highlands au traditionnel vin d’honneur, mais une belle et inédite prestation des cornemuses écossaises des Owl City Pipers.

    Ne voulant pas être en retard à la manifestation, votre serviteur s’assura donc des horaires sur le site de notre bonne ville, et consultant le programme il put lire :

« 11h15 : Monument aux Morts Rhin et Danube Dépôt de gerbe, puis déplacement jusqu’au Monument aux Morts situé Boulevard Rembrandt. »

    Boulevard Rembrandt ? Nous connaissions un Boulevard Pasteur dont le plan de revitalisation veut apaiser la circulation

CHARMOY-CITY : DES MODES DE DÉPLACEMENTS DOUX POUR LA REVITALISATION - du 03 mai 2018

    Mais de Boulevard Rembrandt, ce grand peintre d’Amsterdam, à Charmoy-City, jusqu’à présent nous n’avions point.

     Et pourquoi pas aussi un Boulevard Spinoza, ce grand philosophe d’Amsterdam, universellement connu pour son concept de conatus. Petit éclaircissement : ce terme latin signifiant littéralement l'« effort » désigne, selon Spinoza, l'effort que fait toute chose pour « persévérer dans son être ». La campagne des prochaines municipales se profile à l’horizon 2020, et il est déjà instructif d’en suivre les prémices à la lumière du concept de conatus, à moins  que vous ne préfériez la lecture d’Info’tweet ! 

    Mais Amsterdam, c’est aussi les tulipes qui avec les moulins et le fromage font un résumé de Hollande. Le Marché aux Fleurs qui se tenait hier dans notre bonne ville lui donnait, avec le  nouveau Boulevard Rembrandt un petit air supplémentaire d’Amsterdam !

    Notre bourgmestre ne s’y est pas trompé, qui a conclu son bref discours par une invitation à se rendre  au Marché aux Fleurs

FLORÉAL EST VRAIMENT FORMIDABLE À CHARMOY-CITY - du 07 mai 2018

    Madame Marlène Schiappa, bien avant qu’elle eût un portefeuille, écrivait coquinement un plaisant bouquin intitulé Osez l’amour des rondes, Claudi, qui est un vrai coquin ose aujourd’hui La ronde de nuit ! Quel tableau !

Charmoy-City, quand Pasteur devient Rembrandt

Charmoy-City, quand Pasteur devient Rembrandt

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 09 mai 2018  (J+3430 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
7 mai 2018 1 07 /05 /mai /2018 07:05

FLORÉAL EST VRAIMENT FORMIDABLE À CHARMOY-CITY - du 07 mai 2018 (J+3428 après le vote négatif fondateur)

   C’est au calendrier républicain que nous devons cette belle appellation de Floréal, le mois des fleurs. Nous sommes actuellement en plein Floréal, puisque la correspondance des calendriers définit Floréal comme la période allant  du 20 avril au 19 mai.

       Selon les termes du rapport présenté à la Convention nationale le 3 brumaire an II (24 octobre 1793) par Fabre d'Églantine, le bien nommé, Floréal tire son nom « de l'épanouissement des fleurs, d'avril en mai ».

   CHARMOY-CITY : LE N° 56, UN BOUQUET, DES LAURIERS ET DES LABELS ! (1) - du 05 avril 2017

        Demain se tiendra le traditionnel marché aux fleurs du 8 mai comme nous l’annonce ce matin Le Bien Public par un titre fleuri : « CÔTE-D'OR - ÉVÉNEMENT   Auxonne : les jardins de l’hôtel de ville vont se colorer pour le marché aux fleurs »

   Notons que notre charmante cité fleurie a, depuis 2015, reçu sa deuxième fleur qu’ Inf’Auxonne N° 51 de janvier 2016 qualifiait en page 4  de « reconnaissance envers notre Ville qui témoigne des actions menées en faveur d’un patrimoine végétal et naturel propice à la qualité de la vie ».    

       Cette récompense est le fruit d’une fleur, et cette fleur est le travail « formidable » de notre équipe municipale en matière de valorisation de nos richesses patrimoniales et paysagères.

CHARMOY-CITY : DES AUTOS, DE L’AUTO-SATISFACTION ET DE FORMIDABLES TRAVAUX - du 04 mai 2018

   Il est logique de penser que le touriste, cette manne revitalisante en quête de beaux points de vue devrait être attiré par cette symphonie florale ponctuée par la valse des ronds-points à thème.

    Il se peut même que notre touriste, ayant admiré le touchant couple de vanneurs du rond-point de la place de Verdun joignant l’utile à l’agréable, et les préoccupations logistiques aux émois esthétiques, emprunte la rue de Labergement pour aller s’approvisionner chez un discounter allemand meilleur marché que l’épicier de quartier du vieux centre-ville.

   Un conseil : notre touriste sera bien inspiré de passer le saut-de-mouton qui enjambe la voie ferrée, car descendant la côte, il découvrira le quartier des pros du fleurissement, de la haie et du gazon anglais : horticulteurs et paysagistes de première bourre !! Auprès desquels il pourra trouver belles fleurs et bons conseils.

     Claudi y passait récemment et notait bouche-bée la franche émulation florale et paysagère qu’entretient la présence de ces pros jusque dans le moindre parterre de jardinet de retraité, dans le plus modeste pot de fleur ! Que c’en est vraiment émouvant !

https://www.youtube.com/watch?v=1gdQ77pgTCQ

    On imagine Madame Butterfly, en voyages de noces au bras de son Pinkerton enfin revenu ainsi que Madame Chrysanthème déambulant dans ce paradis fleuri, autant que bien loti, s’écriant en choeur : « Banzaï les bonsaï ! »

     Une attractivité supplémentaire pour le touriste en quête de « patrimoine végétal et naturel propice à la qualité de la vie » !

    Il ne manque à présent qu’une nouvelle attraction ludique et festive pour « braquer les projecteurs » sur cet éden paysager. Les petits lapins du CMJ viennent tout juste d’y penser !      « Planter un mai », voilà la bonne idée ! Et puis,  c’est tout de même plus marrant que de ramasser les papiers…sous la houlette !

 ALBUM - Et si on nettoyait la nature ?

Charmoy-City, les petits lapins du CMJ planteront-ils un mai en mai 2019

Charmoy-City, les petits lapins du CMJ planteront-ils un mai en mai 2019

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 07 mai 2018  (J+3428 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
4 mai 2018 5 04 /05 /mai /2018 10:04

CHARMOY-CITY : DES AUTOS, DE L’AUTO-SATISFACTION ET DE FORMIDABLES TRAVAUX - du 04 mai 2018 (J+3426 après le vote négatif fondateur)

    La modestie et la réserve en matière de déclarations politiques sont décidément passées de mode. Notre Président nous a  déjà donné maintes fois l’occasion de le vérifier.

   Aujourd’hui, en matière de déclarations politiques, nous nous en tiendrons plus modestement à l’échelon local et aux publications passionnantes du groupe « Auxonne-passionnément ».

   L’avant-dernière en date concernait un évènement auto et, dans l’optique de son rédacteur l’article incluait visiblement une  évidente auto-satisfaction.

CHARMOY-CITY : DES MODES DE DÉPLACEMENTS DOUX POUR LA REVITALISATION - du 03 mai 2018

    La dernière en date, relative au budget et aux projets de l’équipe en place, nous conduit tout droit dans le monde légendaire des Travaux d’Hercule. Le lecteur y découvrira en effet que :

   « Grâce au formidable travail de l’équipe municipale et particulièrement de l’adjointe à l’urbanisme et conseillère régionale, nous avons obtenu un taux de financement maximum (environ 80%) pour notre projet de Revitalisation du Centre-Bourg. »

    Formidable ! Quel grand mot ! D’aucuns en font des chansons sans prétention.

https://www.youtube.com/watch?v=S_xH7noaqTA

     D’autres vous en font une grande leçon sur la valeur de leur action. Voilà bien une propension évidente au stakhanovisme auto-laudateur qui n’est pas une nouveauté dans les publications de nos passionnés du boulot.

   Car les formidables trésors rhétoriques de notre chère feuille municipale à 330 caractères nous offrent, en matière d’auto-satisfaction, des témoignages  tant nombreux que répétés.

    Petite sélection non exhaustive à l’attention de nos lecteurs  (c’est nous qui soulignons) :

 

Inf’auxonne N° 22 juillet 2008

« Le 21 mars, une nouvelle municipalité a été mise en place. Femmes et hommes compétents, ils ont beaucoup travaillé depuis leur prise de fonction. » (p. 1)

Inf’auxonne N° 24  janvier 2009

« Voilà bientôt dix mois que la nouvelle équipe municipale est en place. Dix mois qui ont passé bien vite, tant la masse de travail qui l’attendait était importante. » (p. 6 tribune libre « Auxonne passionnément »)

Inf’auxonne N° 25 mai 2009

« Depuis notre élection, nous avons travaillé à bras le corps [sic] sur le dossier des Aciéries du Val de Saône «  (p. 1)

Inf’auxonne N° 28 mai 2010

avec opiniâtreté, nous réalisons notre programme, rien que notre programme mais tout notre programme.

Inf’auxonne N° 29 juillet 2010

Sans relâche, la municipalité continuera son travail au service de la ville d’Auxonne et de tous ses administrés.

Inf’auxonne N° 30 d’octobre 2010 « PROJET DE ZONE COMMERCIALE DU CHARMOY »

« Conformément à la volonté clairement exprimée par les Auxonnais(es) lors de la consultation du 27 juin 2010, le nouveau dossier est en préparation avec une attention et une motivation décuplées. Nous vous tiendrons informés dès qu’il sera finalisé. » (page 2)

     À ce penchant marqué pour le stakhanovisme fait pendant un talent prospectif indéniable  brillamment formulé dans la fin du dernier texte publié par nos passionnés, en ces termes :

  « C’est grâce à la projection dans l’avenir de l’équipe Auxonne Passionnément que la ville d’Auxonne connaitra un développement économique et touristique bénéficiant à ses habitants et à ses commerces du centre ville. »

   Quand on est passionné on voit loin et on fait entrer dans l’avenir ses concitoyens, comme dans un moulin. Un avenir en rose que prophétise sans complexes cette belle prose péremptoire !

   Nos promoteurs acharnés de grandes surfaces périphériques d’hier, courtisent à présent et « concomitamment » les commerces du centre-ville !  Il est vrai que les prochaines municipales se profilent et que comme nous le rappelle Le petit mémento de l’élu : l’élu doit « se projeter dans l’avenir ». L’avenir 2020, bien entendu ! 

DES CONCOMITANCES POUR QUE CHARMOY-CITY AVANCE - du 28 avril 2018

   En attendant, entre Travaux d’Hercule et énigmes proposées à nos petits Œdipes par les commerçants du centre-ville mués pour l’occasion en Sphinx, notre Olympie du Val de Saône acquiert un nouveau label, celle de cité stakhanoviste et mythologique. Un de plus !

CHARMOY-CITY : LA GRANDE ÉNIGME DE LA CHASSE AU TRÉSOR - du 07 avril 2018

   Au fait, vous connaissez certainement l’étymologie d’Œdipe : pieds gonflés. Assurément, du côté de nos passionnés, il y a des chevilles qui enflent ! En toute modestie !

    Dernière minute : nos passionnés, dans un « formidable » repentir ont manifestement édulcoré au cours des dernières 24 heures les termes de leur dernier texte dont, par bonheur, une copie d’écran judicieuse conserve l’archive !

   C’est ainsi que l’initial : « Grâce au formidable travail de l’équipe municipale et particulièrement de l’adjointe à l’urbanisme et conseillère régionale, nous avons obtenu un taux de financement maximum (environ 80%) pour notre projet de Revitalisation du Centre-Bourg. » devient :

    « Grâce au formidable travail de l’équipe municipale, nous pourrions obtenir un taux de financement maximum (environ 80%) pour notre projet de Revitalisation du Centre-Bourg. ». Pour le coup, c’est toujours « formidable », mais exit  madame la conseillère et apparition du conditionnel !

    Disparu aussi le coup de griffe à la comcom, dont nous n’avions pas fait mention, mais qui avait été néanmoins  très remarqué des milieux autorisés ! Comme dirait notre premier édile : « Ha-ha ! »

Charmoy-City, des travaux formidables pour la revitalisation

Charmoy-City, des travaux formidables pour la revitalisation

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 04 mai 2018  (J+3425 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
3 mai 2018 4 03 /05 /mai /2018 08:09

CHARMOY-CITY : DES MODES DE DÉPLACEMENTS DOUX POUR LA REVITALISATION - du 03 mai 2018 (J+3424 après le vote négatif fondateur)

    Nous avions déjà souligné, dans un précédent article, la ligne programmatique communicationnelle de la majorité municipale en matière de revitalisation.

     Rappelons qu’elle pourrait être résumée par cette citation, tirée d’Inf’Auxonne N° 60 d’avril dernier : « Concomitamment au plan de la revitalisation du Centre-bourg […] une vaste action de communication est mise en place »

DES CONCOMITANCES POUR QUE CHARMOY-CITY AVANCE - du 28 avril 2018

   C’est donc en parfaite concomitance, que le groupe majoritaire municipal publiait sur sa page facebook, à la veille du 1er mai, le compte-rendu d’une manifestation optico-automobile.  

    Avouons que le passage, dans notre charmante cité, de la cohorte vrombissante à forte empreinte médiatique autant que carbonée offrait opportunément à notre groupe de passionnés l’occasion de marquer « sa volonté de braquer les projecteurs » sur Charmoy-City. Pleins phares !!!

    Un plein succès pour les vieilles cylindrées ! C’est toujours un bonheur d’avoir un vieux moulin qui ronronne sous le capot !! Un vieux moulin dont la mélodie de mécanique bien huilée vous emporte et vous grise sur un air de valse !

https://www.youtube.com/watch?v=dozmiHL9bIs

    Et puis, ça fait toujours du grain à moudre pour « une vaste action de communication ». Avec un zeste d’oignon garçon !

CHARMOY-CITY : SPLENDEURS ET MISÈRES DE L’OIGNON - du 05 novembre 2017

    Encore une fois, à en croire nos passionnés de communication et leurs dithyrambiques violons, le public était ravi et la manifestation connaissait un plein succès :    

« De 16h30 à 20h15 ce fut un défilé ininterrompu d’automobiles prestigieuses qui a été offert au public nombreux, tant sur la Place d’Armes que tout au long du parcours dans Auxonne » 

    Voilà de la copie pour le futur Info’tweet n° 61, de la matière en plus de 330 caractères et à plus de 80km/h pour un nouvel article de fond ! À fond la caisse !

    Il faut croire aussi que la page facebook du groupe majoritaire municipal est le porte-parole officiel de la municipalité puisque son rédacteur nous donne à lire cette phrase :

« La Municipalité remercie tous les acteurs de la réussite de cet événement »

   Personne n’est oublié dans la longue liste des remerciés.

   Nous y avons noté avec plaisir la présence de la sympathique chargée de mission Revitalisation que nous saluons ici et qui, n’en doutons pas, aura pu à cette occasion approfondir sa réflexion sur les « modes de déplacements doux » et la « circulation apaisée », concepts largement abordés dans les études revitalisantes en cours dans notre bonne ville !

CHARMOY-CITY : LE CONCERT DE VIOLONS DE LA CONCERTATION  - du 28 février 2018

   Et puis voilà « un défilé ininterrompu » qui a de quoi alimenter la boîte à idées du 22 !

   La boîte à idées du 22 ?

    Oui la pauvre boîte à idées du 22  qui se morfond dans sa livrée rouge écaillée devant un trottoir rapiécé.  Son rêve secret est de se voir muée en Ferrari bien polishée, avec enfin quelque chose à se mettre sous le capot !

CHARMOY-CITY : UNE BOÎTE À MUSIQUE AU 22 RUE THIERS ? - du 26 mars 2018

Charmoy-City, des modes de déplacement doux pour la revitalisation

Charmoy-City, des modes de déplacement doux pour la revitalisation

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 03 mai 2018  (J+3424 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Culture

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Culture
1 mai 2018 2 01 /05 /mai /2018 08:31

CHARMOY-CITY : COMMÉMORER « CONCOMITAMMENT » MAI 68 EN AFFICHES - du 01 mai 2018 (J+3422 après le vote négatif fondateur)

   Nous évoquions dans un précédent article la volonté de notre majorité municipale de mettre en place « une vaste action de communication », « concomitamment au plan de revitalisation du Centre-bourg »

DES CONCOMITANCES POUR QUE CHARMOY-CITY AVANCE - du 28 avril 2018

     Le joli mois de mai qui commence aujourd’hui offre justement une idée de communication opportune autour du cinquantenaire de mai 68.

    Cinquante ans déjà ! Comme le temps passe !

    En 1968, c’était le cinquantenaire de 1918, les anciens de 14-18 étaient encore nombreux et, privilège de l’âge, j’eus la chance, au cours des années 60, d’entendre leurs nombreux témoignages d’hommes démolis.

     Le Père Chemin, ancien facteur, quand il avait copieusement rincé sa pauvre gueule cassée tenait des discours savants sur le trottoir de la rue Carnot. Il vantait en particulier les mérites de la mnémotechnie, science aujourd’hui définitivement en péril dans un siècle d’amnésie.     

     Impossible d’oublier l’étymologie très personnelle qu’il donnait du mot : « mnémotechnie : du grec mnémo, mémoire et technie, se rappeler ». Il donnait des conseils diététiques avant l’heure et prohibait en particulier la moutarde : « un poison » selon lui.

    Il ponctuait ses discours d’un mot en trois syllabes dont ma mémoire n’a gardé que le rythme et, ce faisant, du dos de la main, il faisait claquer sa mâchoire démolie par un éclat d’obus boche au Chemin des Dames.

    À l’occasion, le Père Berthaut, quand la houle était haute et que ça tanguait fort pour cet ancien de la colo, accrochait sa « rouge » au cou de son petit chien.

    Le Père Chemin et le Père Berthaut étaient des habitués du même bar-tabac Murat, tenu encore quelques années avant par un poilu unijambiste, ancien combattant pacifiste, qui m’avait conté la fameuse histoire du « pantalon ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Pantalon

       Un demi-siècle a passé depuis, les poilus ont disparu, remplacés par la cohorte chenue des soixante-huitards ! On finit toujours par devenir l’ancien de quelque chose. Mais quand je regarde mes pairs, ces anciens bien rangés et bien soignés de mai 68,  je me prends à regretter le Père Chemin du Chemin des Dames et ses divagations passionnantes !

      Soyons juste cependant, si la geste de mai 68 n’a pas la terrible ampleur de celle de 14-18, elle a marqué néanmoins notre société de son empreinte dans de nombreux domaines.

    Mai 68 s’est vu attribuer depuis la responsabilité de bien des maux. S’il est un domaine cependant où Mai 68 a brillé par sa créativité, et que personne ne peut lui dénier, c’est celui de la communication !

    Dès 2005, une grande enseigne l’avait bien compris.

    Notre majorité municipale adepte d’« une vaste action de communication » « concomitamment au plan de revitalisation du Centre-bourg » pourrait être bien inspirée de suivre l’exemple de cette grande enseigne au profit de laquelle elle a largement œuvré  en la personne de son leader.

    Une exposition d’affiches de mai 68 « concomitamment au plan de revitalisation du Centre-bourg », voilà qui serait  une bonne idée.

    Comme, vous le montre Claudi, nos petits lapins du CMJ ont déjà tout compris !

    Coller de belles affiches historiques, c’est tout de même plus sympa que ramasser canettes et papiers gras !

ALBUM  - Et si on nettoyait la nature ?

Charmoy-city, commémorer concomitamment mai 68 en affiches

Charmoy-city, commémorer concomitamment mai 68 en affiches

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 01 mai  (J+3422 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Culture

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Culture
28 avril 2018 6 28 /04 /avril /2018 07:37

DES CONCOMITANCES POUR QUE CHARMOY-CITY AVANCE - du 28 avril 2018 (J+3419 après le vote négatif fondateur)

   « Des concomitances pour que Charmoy-City avance », voilà encore un titre qui sort de l’ordinaire !

    Il n’en est pas pour autant, comme d’aucuns pourraient le prétendre, une divagation échappée d’un cerveau solitaire. Non, chers lecteurs, ce titre est une synthèse issue d’une lecture attentive de notre feuille trimestrielle municipale Inf’Auxonne N° 60 d’avril 2018

   « Auxonne avance »,  n’est-ce pas ainsi que se conclut l’Édito de notre premier édile évoquant en particulier le projet de revitalisation ?

    Et les concomitances alors ?  Vous les trouverez du côté de la Tribune libre du groupe « Auxonne passionnément », groupe majoritaire, dont notre maire est le premier signataire.  Tribune libre qui annonce d’entrée : « Concomitamment au plan de revitalisation du Centre-bourg […] une vaste action de communication est mise en place »

   La conclusion ? Évident mon cher Watson ! La voilà toute entière résumée dans notre titre    « Des concomitances pour que Charmoy-City avance ». C.Q.F.D.

    Et nous nous devons d’ajouter encore que Charmoy-City avance comme un seul homme, dans un bel ensemble, en parfaite cadence et en parfaite concomitance, derrière son guide providentiel, comme lors de l’inoubliable consultation de juin 2010.

     Si le slogan n’était déjà pris  par un autre valeureux Picard, nous oserions dire : Charmoy-City est « en marche » !

PROSES DE PICARDIE DANS UN MONDE EN CHOCOLAT - du 17 avril 2018

   Hommes de peu de foi qui osez mettre en doute mes paroles, préférez l’original à la copie, et reportez-vous plutôt à l’Édito :

    « La présence nombreuse du public lors de la réunion publique sur la revitalisation montre votre intérêt pour ce projet. C’est une réelle satisfaction pour l’équipe municipale, majorité, opposition confondues. Nous œuvrons tous ensemble pour le développement d’AUXONNE. »

CHARMOY-CITY : LE GRAND OUBLIÉ DU 27 FÉVRIER  - du 12 mars  2018

     C’est donc « tous ensemble »,  que nous avançons d’un même pas vers un futur radieux. Cependant et « concomitamment », les uns plus que les autres vont communiquant !

    En page 11, rendez-vous habituel des  tribunes libres à 330 caractères, un seul groupe (« Auxonne territoire d’Avenir ») est cette fois présent,  qui déclare :

     « Nous ne pouvons qu’encourager la concertation pour le projet de revitalisation présenté par les cabinets d’Études ; de nombreux éléments étaient déjà présents dans notre projet 2014, alors que nous étions raillés par la municipalité […] »

     Ralliés à la concertation après avoir été  « raillés par la municipalité » ! Décidément, on peut faire preuve de magnanimité, même en 330 caractères !

    Quant aux deux autres groupes ? Évaporés, mon bon monsieur !

CHARMOY-CITY : AUTOPSIE D’UN TARD-VENU - du 20 FÉVRIER 2018

    En lieu de leurs contributions absentes, avouez qu’il eût été peu seyant de laisser un blanc !

C’est que, comme disait Aristote : « la nature a horreur du vide ».  On a donc opportunément comblé ce blanc.

    Notons au passage que si Aristote avait pu mesurer la présence du public aux séances du conseil de Charmoy-city, il eût sans doute révisé son assertion « la nature a horreur du vide », du moins en ce qui concerne la nature municipale.

CHARMOY-CITY, UN BON CONSEIL : ANIMER POUR RELANCER L’ATTRACTIVITÉ - du 12 avril 2018

    Après ce détour aristotélicien, revenons-en à notre bulletin.

   En lieu et place du blanc  désolant qu’auraient laissé les 660 caractères absents, « on » a donc fort opportunément placé une rubrique « Actualités ». Thèmes abordés : « Mémoire et vieillissement » et « Report du stérage » à propos des affouages.

      « Report du stérage », par pour la majorité, qui en matière de langue de bois a fait cette fois encore, un bel affouage ! Comme dirait l’autre : « Quand on veut on peut ! »

    « Quand on veut on peut ! ». Ils ont voulu et ils ont pu !

     Claudi vous démontre en image cet adage en vous offrant un exemple de lecture intelligente et productive d’Info’tweet N° 60 par nos petits lapins du CMJ !

le petit mémento illustré de l'élu de Charmoy-City

le petit mémento illustré de l'élu de Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 avril 2018  (J+3419 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 08:05

CHARMOY-CITY : SOURIEZ À PLEINES DENTS ! - du 25 avril 2018 (J+3416 après le vote négatif fondateur)

   Sourire à pleines dents ! Même si les motifs de vous réjouir ne sont pas foule, voilà bien  le moyen d’attester de votre bonne santé bucco-dentaire !

    À Charmoy-City, le saviez-vous,  la santé bucco-dentaire, de la 2ème adjointe, c’est l’affaire, si l’on en croit du moins le long inventaire des responsabilités confiées par Monsieur le Maire à son adjointe et énoncées par le menu en page 23 du Procès-verbal du Conseil municipal du 7 novembre 2016. Nous avions évoqué la question en détail dans un précédent article.

 CHARMOY-CITY : CETTE ANNÉE, AU CŒUR DU BOURG, LA FÊTE DES VOISINS ÉTAIT DÉCIBELLE ! - du 23 mai 2017

   Les lecteurs curieux, qui ont utilisé le lien ci-dessus, auront pu constater qu’outre « la santé bucco-dentaire » les pôles d’intérêt et de responsabilité incombant à la 2ème adjointe, et énumérés dans un véritable inventaire à la Prévert, sont pour le moins aussi nombreux que les dents d’une bouche saine et bien meublée !

   On est donc fondé à penser que Madame la deuxième adjointe aura suivi avec intérêt les activités locales relatives à la « semaine de sensibilisation à la santé bucco-dentaire » et dont rendait compte en détail le gratuit Hebdo 39 dans son N° 298 du 23 avril dernier en page 9.

    Notons que dans la partie supérieure de la même page, un autre article, intitulé « FIN DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE : UNE RECONSTITUTION HISTORIQUE À DÉCOUVRIR À AUXONNE », annonçait une manifestation dont nous avons déjà fait mention dans un récent article.

CHARMOY-CITY : PLAN MARSHALL ET REVITALISATION - du 20 avril 2018

    Les évènements historiques relatés dans cette reconstitution ne sont pas totalement étrangers au large développement de l’usage du chewing-gum largement dispensé par les GI’s. En cela, il se peut qu’ils aient dans une certaine mesure contribué à l’amélioration de la santé bucco-dentaire de nos concitoyens.

    Juste retour des choses, notre jeune Président au sourire carnassier, fait aujourd’hui une double-bise au vieil Oncle Donald dont la peau de bébé est paraît-il légendaire !

 https://www.dailymotion.com/video/x6ibnvc  (Si la scène de la double-bise n’apparaît pas directement, appuyer sur la flèche « page précédente »)

    Finalement, la santé bucco-dentaire, qui est aussi un fait de civilisation et de société dépasse largement le cadre relativement étroit de la cavité buccale. Sachez que le tartre dentaire de l’homme de Neandertal nous a renseignés très récemment sur son régime alimentaire.

   Revenons à présent à notre sujet du jour et aux premières lignes du corps de l’article qui nous intéresse aujourd’hui :

« Cette semaine de sensibilisation et de prévention bucco-dentaire part du constat suivant : « Bien manger améliore favorablement le vieillissement. Sourire à pleine dents engage la relation… à condition que la bouche soit saine et indolore ». »

    «  Indolore » ? Il est vrai que l’on ne sourit guère quand on a une rage de dents.

    En référence au fameux slogan publicitaire « dents blanches, haleine fraîche » ‒ slogan qui obséda tant de jeunes gens et de jeunes filles prêts à se lancer dans le dialogue rapproché d’un slow ‒ nous sommes confus d’avouer qu’à la première lecture, nous avions lu nous-même « inodore ». Puissance des messages subliminaux !

     Nos communicants « Colgate » l’ont bien compris, qui connaissent le prix d’un beau sourire à la télé ! En son temps, Jean Lecanuet, candidat à la présidentielle en 1965, mit visiblement en œuvre le précepte « Sourire à pleine dents engage la relation ». Sans grand succès d’ailleurs. Il a depuis, fait de nombreux émules ! Nous ignorons cependant si Jean Lecanuet rêvait de faire la bise aux Johnson et autres Nixon !

Puissance de l’image ! Une photo accompagne l’article d’Hebdo 39. Cette photo peut être lue à différents niveaux : agréablement ludique, utilement pédagogique,  prophylactiquement hygiénique.

      Tentons à présent une lecture plus personnelle de cette image

. Une bonne grand-mère lisait tranquillement son journal. Mais voilà qu’un dentier gargantuesque s’est invité à belles dents à sa table de lecture et la bonne grand-mère en reste toute songeuse.

     Qui sait, la grand-mère se remémore peut-être les contes de l’Ogre, elle a peut-être même un peu peur, car comme chacun sait, les contes c’est fait pour se faire peur.

     Certes elle ne retrouvera pas pour autant ses dents d’antan, mais elle aura connu un moment de distraction.

       Alors sourions et  positivons, l’intergénérationnel a du bon !

      Claudi, quant à lui, vient de découvrir et de lire à belles dents le nouvel Info’tweet  tombé il y a peu dans sa boîte aux lettres, et dont nous reparlerons bientôt plus en détail. Promis !

      Après cette lecture passionnante, il nous  donne à son tour une interprétation originale, sinon orthodoxe, de l’image ! J’ignore si « concomitamment » ‒ c’est, comme nous le verrons l’adverbe phare du nouvel Info’tweet ! ‒ Claudi ira faire une double-bise à notre premier édile !

Charmoy-City, 32 dents et 330 caractères

Charmoy-City, 32 dents et 330 caractères

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 25 avril 2018  (J+3416 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
23 avril 2018 1 23 /04 /avril /2018 07:33

CHARMOY-CITY : RUSTINES TARDIVES AVANT LE GRAND RECHAPAGE ? - du 23 avril 2018 (J+3414 après le vote négatif fondateur)

      Avant d’éclairer le lecteur sur  les « rustines tardives », réjouissons-nous d’abord de cet été hâtif qui nous a surpris la semaine passée pour le plus grand bonheur des lézards de toute espèce.

    Le Bien Public d’hier relevait ainsi une des conséquences de cet été hâtif dans un article de fond intitulé : « CÔTE-D'OR - CONSOMMATION Le soleil amène bonne humeur et clients sur les terrasses à Auxonne »

    Une photo montrait à l’appui l’une des terrasses de la rue principale. Avec la renaissance des beaux jours, la rue Antoine Masson retrouvait ses beaux atours ou presque…

    En effet, si le touriste ébloui par ce grand soleil d’avril, abaissait son regard vers les trottoirs, il y découvrait, comme sur la face lunaire, de nombreux petits cratères, fissures, enfoncements et autres dépressions.

     Les trottoirs de Charmoy-City, s’ils n’ont pas fait, pour l’heure, couler autant d’encre que ceux de Manille, viennent défrayer à l’occasion la chronique

 INQUIÉTANTE ÉROSION À CHARMOY-CITY - du 26 novembre 2016

CHARMOY-CITY, DES PROJETS, DES DÉLAIS ET DES DÉBLAIS - du 06 FÉVRIER 2018

     De ces trottoirs, en ce qui concerne du moins la rue principale, la revitalisation est d’ores et déjà programmée, de source sûre elle devrait démarrer dès le printemps 2019 !

     Après de longues années d’abandon, il faut donc se hâter, car le temps est venu de rapiécer la voirie par de multiples rustines, avant le grand rechapage de la revitalisation. On fait c’qu’on pneu, mon bon Monsieur !

   Les nombreux repères tracés en orange apparus autour des cratères et autres petites misères sur le bitume hors d’âge et hors d’usage semblent venir confirmer notre hypothèse.

     Claudi, quant à lui,  voit une cause plus ludique à ces ébauches de tracés oranges sur les trottoirs vénérables.

    Après la fabuleuse chasse au trésor qui ranima nos trottoirs déserts l’espace d’une paire d’heures, il pressent une nouvelle animation.

TRÉSORS DE CHARMOY-CITY : LES PETITS CHASSEURS SERONT-ILS CHOCOLAT ? - du 06 avril 2018

    Une grande marelle, avec des ballotins à gagner à la pelle, ouverte aux petits comme aux grands, de 7 à 77 ans ! Un truc ouf et ludique en diable à vous revitaliser un mort !

 https://www.youtube.com/watch?v=sI4pv-EMv3U

    Mais peut être aurons-nous de plus amples explications dans le prochain Info’tweet à paraître ! Et dont nous attendons avec notre coutumière impatience la parution…Scions, scions, scions du bois, pour la mère et pour le maire. Scions, scions, scions du bois pour la mère Nicolas !

Charmoy-City, des marelles pour démarrer la revitalisation

Charmoy-City, des marelles pour démarrer la revitalisation

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 avril 2018  (J+3414 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
20 avril 2018 5 20 /04 /avril /2018 06:21

CHARMOY-CITY : PLAN MARSHALL ET REVITALISATION - du 20 avril 2018 (J+3411 après le vote négatif fondateur)

    Le 18 avril dernier, Le Bien Public titrait à la une : « AUXONNE La commune va revivre la Seconde Guerre mondiale » et renvoyait le lecteur en page 13.

     En page 13, ce nouveau titre : « AUXONNE COMMÉMORATION Une grande reconstitution pour le 8-Mai ». Sous ce titre une photo prise devant l’entrée de l’ex-Musée Bonaparte.

    Sur cette photo, un sympathique groupe de membres locaux du Souvenir français, instigateur de la manifestation, et de ses partenaires, présente l’affiche de l’évènement.

    À propos de reconstitution et de Musée Bonaparte, notons que les fans du Petit Caporal déplorent toujours que que le musée qui lui était consacré  soit en caisses et au placard, comme Napoléon à Sainte-Hélène, otage de la perfide Albion

PROSES DE PICARDIE DANS UN MONDE EN CHOCOLAT - du 17 avril 2018      Fait notoire : nous avions remarqué, qu’avant même de figurer dans la presse, l’affiche annonçant la reconstitution, était apparue dans une fameuse vitrine de la rue du Bourg.

    Une vitrine, dont nos fidèles lecteurs savent tous  qu'elle nous est chère à plus d’un titre, et dont les avatars ont d'ailleurs fait l’objet d’un de nos meilleurs albums.

ALBUM LE RÉVEIL DU CENTRE-BOURG

    Cette mise en vitrine de l’affiche annonçant la reconstitution n’a pas manqué d’inspirer Claudi pour son illustration du jour. Les méchants diront encore que Papy fait de la résistance, mais la Résistance n’est-elle pas au programme de la manifestation illustrant la  fin de la Seconde Guerre mondiale ?

   En ces moments où le grand chantier de la réforme néo-libérale fait la une de l’info, il est bon de rappeler un autre chantier, ce dernier entrepris à la  fin de la Seconde Guerre mondiale, et dont devait sortir une France reconstruite et régénérée, non seulement par le Plan Marshall, mais encore par la volonté et les luttes de ses libres citoyens.

       Un mouvement de progrès social de grande ampleur sera en effet impulsé par la Résistance. De ce mouvement devait sortir, par une loi promulguée le 19 octobre 1946, le « statut des fonctionnaires », sur lequel il est devenu de si bon ton de dauber.

     Né quelques jours après cette loi, votre serviteur assiste aujourd’hui à la casse progressive des acquis de cette époque au nom de la fameuse loi du marché.

    Le 17 avril dernier, l'Assemblée nationale adoptait ainsi, en première lecture, « la réforme de la SNCF » à une écrasante majorité (454 voix contre 80).

   Georges Simenon, dans son ouvrage autobiographique Un homme comme un autre, paru en 1975, écrit, évoquant le début des années 20 : « C’était l’époque de la Chambre bleu horizon, comme on l’appelait, une Chambre d’extrême droite et d’un patriotisme sourcilleux. Lors de la grève des employés du métro, j’ai vu, de mes yeux, les polytechniciens en grande tenue et en gants blancs conduire les rames de wagons pour faire échec aux ouvriers ».

    Dans notre actuelle  « Chambre bleu horizon », on a certes remplacé le « patriotisme sourcilleux » par les douze étoiles de l’Europe, mais, toutes proportions gardées, la politique de notre jeune Président, à l’œil  froid et céruléen, peut parfois évoquer celle de Raymond Poincaré et de son Bloc républicain à l’encontre des syndicats.

Charmoy-City, plan Marshall et revitalisation

Charmoy-City, plan Marshall et revitalisation

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 avril 2018  (J+3411 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse