Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

16 janvier 2019 3 16 /01 /janvier /2019 06:42

CHARMOY-CITY : LE COMMERCE DE LA RUE THIERS NE SERA-T-IL BIENTÔT PLUS QU’UN SOUVENIR ? - du 16 janvier 2019 (J+3682 après le vote négatif fondateur)

   

   Une photo circulant sur la toile montre une boutique de la rue Thiers, dont la vitrine opacifiée par du papier porte une affiche « LIQUIDATION TOTALE ». L’image est ainsi légendée :

«  Voilà une page d'un livre qui se tourne et une belle aventure pour moi à vos côtés pendant six belles années, une conjoncture très difficile me force à arrêter pour limiter les dégâts. je pense que vous avez compris »

    C’est clair, chacun aura compris, et le triste évènement était prévisible. Nous le redoutions déjà.

CHARMOY-CITY : NOËL BIZARRE DANS LA RUE THIERS- du 29 décembre 2018

    Voilà bien de quoi faire douter de tous les beaux discours sur la revitalisation !

    Tout comme on ne peut être au four et au moulin, la prospérité commerciale ne peut être au centre-ville et au Charmoy !

    J’en pleurerais presque, moi qui ai plein de vieux souvenirs dans la rue Thiers et en premier lieu l’Épicerie parisienne Raison-Mougin où mes parents, jeunes employés du magasin, se connurent au seuil de la  deuxième guerre.

     Ma mère quitta ensuite l’épicerie pour travailler un temps …à la Mairie, mais  mon père y resta jusqu’en 1961 à faire les tournées en campagne, jusqu’à ce que s’annoncent les premiers signes du déclin du petit commerce… Entre temps, j’avais chipé pas mal de bonbons dans les rayons. Mais ça n’a pas suffi à couler l’épicerie !

       La petite madeleine de Proust, que j’ai découverte plus tard , suffit peut-être à raviver les souvenirs. Elle ne suffira pas à revitaliser la rue Thiers. Cliquez et vous comprendrez !

DE COMBRAY À CHARMOY-CITY. EXERCICES D’HISTOIRE ET DE GÉOGRAPHIE LITTÉRAIRE (3)- du 23 octobre 2018

    Et l’on repense à Kalinka et à son affiche

ALBUM LE RÉVEIL DU CENTRE-BOURG

 

Flash dernière    

    Réveil de la page facebook des passionnés, ensommeillée depuis début septembre dernier !

Il semblerait bien que notre premier édile ait pris quelque ombrage des Cahiers de l’Avenue, comme nous les avions nommés dans notre article, du moins à lire sa publication sur la page  facebook « Auxonne-passionnément 21 » revitalisée !

CHARMOY-CITY : « LES CAHIERS DE L’AVENUE » - du 14 janvier 2019

     Les Compagnons ont promptement relayé

 

Ce matin, le site du Bien Public titrait :

 

« Côte-d'or - politique

Région dijonnaise : des cahiers de doléances au cœur du débat »

     Sous ce titre on pouvait lire :    

« Le maire d’Auxonne, Raoul Langlois, avait indiqué vendredi, par le biais de son adjoint Jacques Combépine, ne pas vouloir ouvrir de cahiers de doléances en mairie, à la suite de la manifestation des gilets jaunes devant l’hôtel de ville ce jour-ci. Le conseiller municipal d’opposition Jacques-François Coiquil (LREM) a alors décidé de créer lui-même un cahier de doléances. Celui-ci sera accessible les samedis 19 et 26 janvier, de 10 à 13 heures au 84, avenue du Général-de-Gaulle à Auxonne. »

 

Une affaire à suivre…

 

Mais en attendant, en conformité avec notre titre,  place aux souvenirs !

La rue Thiers avant Charmoy-City

La rue Thiers avant Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16  janvier 2019 (J+3682 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves