Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 08:15

RÉFLEXIONS  ÉDITORIALES AUTOUR  D’UNE « NOUVELLE GALERIE CHARMOYSIENNE » - du 23 septembre 2018 (J+3567 après le vote négatif fondateur)

     Pour les novices en matière de bibliographie auxonnaise, précisons d’abord que la « Nouvelle galerie charmoysienne » fait référence à la Galerie auxonnaise de Claude-Nicolas Amanton, ancien maire d’Auxonne, ouvrage publié et imprimé à Auxonne en 1836 par X.-T. Saunié, imprimeur-libraire et éditeur.

    À propos d’édition, les lecteurs assidus des comptes rendus sommaires du Conseil municipal auront sans doute appris comme nous, à la lecture du CR du 5 juillet 2018 que la Ville d’Auxonne s’était engagée financièrement, par décision du maire N° 32-2018 du 14 mai 2018, dans l’édition de 1000 exemplaires d’un ouvrage en projet, intitulé Portraits d’Auxonne.

    La décision précisait que la Ville approuvait à cette fin le devis d’un éditeur, d’un montant de 13556,75  € TTC, et que la livraison des ouvrages était prévue pour le 5 novembre 2018.

     Nos lecteurs trouveront dans l’extrait ci-dessous du CR, les détails de la décision concernant l’édition de l’ouvrage, que nous nous permettrons de désigner, puisqu’il s’agit de « portraits », sous le vocable de Nouvelle galerie charmoysienne.

   Le compte rendu précisait en outre qu’il avait été demandé au photographe « de poursuivre le projet d’ouvrage photographique qu’il n’avait pu terminer il y a une dizaine d’années ». On ignore sur ce point, si le projet avait déjà été commandité par la Ville, ou s’il s’agissait d’un projet purement privé et personnel.

 

       Quoiqu’il en soit, l’envoi début juillet 2017, à un certain nombre de destinataires d’une lettre du maire d’Auxonne datée du 3 juillet 2017 et accréditant un photographe pour réaliser « des clichés prévus dans le cadre d’une étude locale pour la mise en valeur du patrimoine architectural, paysager et vivant », signe le caractère officiel actuel de la démarche, sans préciser davantage les critères du choix de ce photographe par la Ville.

     Parallèlement à cette lettre officielle, on pouvait lire, en page 7 du numéro 57 d’Inf’Auxonne, entre Alzheimer et la « chasse aux œufs », un appel intitulé « Dévoilez votre patrimoine caché ! », que nos lecteurs pourront lire, ou relire

    Le curieux titre de cet appel au peuple nous avait d’ailleurs alors inspiré un article :

 CHARMOY-CITY : « DÉVOILEZ VOTRE PATRIMOINE CACHÉ ! » - du 13 juillet 2017

    Peu de temps après, lors d’une charmante soirée au vieux port, nous avions observé que la couverture photographique de la fête était assurée, du haut de la Tour des Moulins, par un photographe à la silhouette élancée et qui n’appartenait donc pas, pour le coup, au groupe « Auxonne-passionnément ».

SÉRÉNADE À RAOUL À CHARMOY-CITY - du 22 juillet 2017

     Au début de l’automne suivant, il y a presque un an, le 12 octobre 2017 plus précisément, et probablement dans le même esprit de promotion de l’image de notre belle cité, et de « ceux qui la font battre », l’Écho des Communes publiait un article intitulé « Auxonne... enquête dans la capitale du Val de Saône ! »  

http://www.echodescommunes.fr/coeur_36_auxonne-enquete-dans-la-capitale-du-val-de-saone.html

Brigitte BACHELEY, son rédacteur, précisait en introduction :

« Plus de trois heures en compagnie de Raoul Langlois, originaire de la Somme, arrivé en 1979, au conseil municipal dès 1983, 1er adjoint pendant 12 ans, maire de la commune depuis 2008 et de Nathalie Roussel, adjointe chargée de l’Urbanisme et du développement économique, conseillère régionale, avant un point comptable avec Jacques Combépine, premier adjoint chargé des finances, permet de remettre les pendules à l’heure. »

     Dans un souci d’objectivité précisons quand même que les auteurs de l’ouvrage projeté dont il est question dans notre présent article, n’ont rien à voir avec cette production de’ l’Écho des Communes. En revanche, des préfaciers potentiels de l’ouvrage à paraître prirent une large part dans cette tentative de «  remettre les pendules à l’heure », apportant, tant au niveau textuel qu’iconographique une contribution qui ne manqua pas d’être alors  remarquée par notre rédaction….

CHARMOY-CITY : ON A DES MERVEILLES À VOUS MONTRER - du 02 novembre 2017

CHARMOY-CITY : SPLENDEURS ET MISÈRES DE L’OIGNON - du 05 novembre 2017

     Pour en revenir à nos moutons, et à un présent beaucoup plus proche, le site officiel de la Ville d’Auxonne vient de publier pour finir, il y a environ une semaine, l’appel suivant :

 

« Mairie d'Auxonne - Questionnaire pour un projet de livre illustré sur la Ville

Le photographe David CESBRON et l’auteur Arnaud FRIEDMANN réalisent un livre photographique sur la Ville d’Auxonne, sa vie, ses habitants, son patrimoine et tout ce qui l’anime et la fait vivre.

Apportez votre contribution à cette ouvrage en répondant aux quelques questions qui suivent.
Vos réponses leur permettront de mieux comprendre la ville et ceux qui la font battre.

N’hésitez pas à nous laisser vos coordonnées, votre témoignage peut être précieux pour le travail d’écriture de l’auteur !

Suivez l'actualité de la Ville d'Auxonne et bénéficiez d'un tarif préférentiel lors de la sortie du livre ! »

     

     Suit un questionnaire, dont nous laisserons à chacun le soin de juger de la pertinence, remarquant toutefois que pour « une livraison prévue le 5 novembre », ce questionnaire Nouvelle galerie charmoysienne  arrive, comme les carabiniers dans la chanson, sans doute avec un peu en retard.  

https://www.youtube.com/watch?v=c6OXcda92qU 

      En espérant que Chantecler, qui n’est tout de même pas rien dans l’univers éditorial charmoysien placé sous le régime des 330 caractères, sera peut-être cité, et que pour la bonne publicité qu’il a faite autour de cet évènement éditorial financé par nos deniers, Chantecler bénéficiera  d’un bon tarif préférentiel !

   Mais au fait, à quand le portrait  d’un Gend drive au Charmoy, comme à Pusey ?

CHARMOY-CITY : UN « GEND DRIVE » APRÈS BARZINGAULT ? - du 31 août 2018

P.S. : Gymnastique matinale : Non, ne me dites pas cela ! Ne me dites pas que vous avez oublié que ce matin s’ouvrait sur la première édition de la Fête du Sport ! Waouhhh ! Ne manquez pas la vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=wD4XuSsaKVc

    Voilà un nouveau grelot accroché au bonnet tout sonnant de l’Homo Festivus à la tête aussi creuse que branlante ! Décidément d’animation en réanimation, ce sera bientôt tous les jours la Fête ! À quand la Fête de la Revitalisation ! Entre la « Chasse aux œufs » de printemps et le « Nettoyage de la Nature » d’automne ?

   Dommage que Philippe Muray nous ait quitté trop tôt, lui qui dans un style somptueux savait fustiger avec talent les « festivocrates », comme il le fait sur un mode flamboyant dans la préface à la réédition de son ouvrage L'empire du Bien publiée en 1998 et dont nous vous proposons la lecture à titre de gymnastique intellectuelle matinale. Sûr que ça dérouille !

       « je dois avouer mon étonnement de n'avoir nulle part songé, en 1991, à outrager comme il se devait le plus galonné des festivocrates, je veux parler de Jack Lang ; lequel ne se contente plus d'avoir autrefois imposé ce viol protégé et moralisé qu'on appelle Fête de la Musique, mais entend s'illustrer encore par de nouveaux forfaits, à commencer par la greffe dans Paris de la Love Parade de Berlin. Je suis véritablement chagriné de n'avoir pas alors fait la moindre allusion à ce dindon suréminent de la farce festive, cette ganache dissertante pour Corso fleuri, ce Jocrisse du potlatch, cette combinaison parfaite et tartuffière de l'escroquerie du Bien et des méfaits de la Fête. L'oubli est réparé. (...) »

Philippe, si tu savais, comme tu nous manques !

Charmoy-City : portraits d'hier et d'aujourd'hui

Charmoy-City : portraits d'hier et d'aujourd'hui

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 septembre 2018  (J+3567après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions