Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

1 septembre 2020 2 01 /09 /septembre /2020 05:00

 

CHARMOY-CITY : LA RENTRÉE COM, C’ÉTAIT HIER, POUR LE DOUBLON MUNICIPAL - du 1er septembre 2020 (J+4276 après le vote négatif fondateur)

 

    Nous avons publié notre article de rentrée dès hier. En deux mots, résumons notre propos.

    En bref, si comme d’aucun(e)s le prétendent, l’échec scolaire n’existe pas, le  CRPRC  (Cauchemar de Rentrée Post-Retraite Chronique) lui, existe ! Pour l’avoir rencontré, nous l’affirmions dès hier ! Et avec la COVID 19, cela n’a pas dû s’arranger !

     Pour les retardataires il est encore temps de prendre connaissance du détail.

CHARMOY-CITY : ICI COMME AILLEURS, DEMAIN C’EST LA RENTRÉE !  - du 31 août 2020

     Les grands esprits se rencontrent, dit-on, et c’est aussi avec un jour d’avance sur la  rentrée des classes que l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats rebaptisée, devant Monsieur le Maire,  Auxonne Live faisait hier sa rentrée.

   Rentrée marquée/remarquée par/pour cette déclaration dont nous donnons la transcription, (pour la copie, voir notre illustration) :

    

«  C'est la rentrée !

Et Auxonne Infos - Actus & Débats en profite pour devenir Auxonne Live !

En complémentarité de la page Ville d'Auxonne vivez en direct l'actualité, les évènements, les manifestations et les coulisses de la commune !

Sports & Sécurité

Commerce

Finances

Culture

Travaux

Scolaire

Nature

Solidarité »

   

    Il est né le charmant enfant, le papillon multicolore vient de quitter son cocon !

    

    Suivez dans les fourrés de la COM le vol diapré  du gracieux lépidoptère et vivez en direct l’actualité au prisme de la municipalité et aux couleurs de l’arc-en-ciel de ses huit adjoints, bien entendu « en complémentarité de la page Ville d'Auxonne » !

     Voici donc, pour le coup, un doublon capital dans l’information municipale !

Les commentaires de la clientèle commencent d’ailleurs à pleuvoir et chacun veut sa brouette d’enrobé pour boucher le trou devant sa porte. Un débat qui monte et s’élève jusqu'au  ras de la chaussée.

    Pour le coup l’ultracrépidarianisme n’est pas au rendez-vous

CHARMOY-CITY : « À CHACUN SON MÉTIER LES VACHES SERONT BIEN GARDÉES » - du 27 juillet 2020

      

      Ce LIVE surnuméraire serait-il un lot de consolation dynamique pour Charlot ?

     À moins, plus drone encore, que notre Charlot ne soit le technicien de l’ombre du duo Ville+Live ?

    

    Un coup d’œil à présent, sur les premières productions de LIVE.

   Après le faire-part de naissance décrit plus haut,  suivaient, dans la foulée, et dans l’ordre, deux posts : l’un sur le busage et l’autre sur la préparation des classes.

        Quelles buses mon coco et  quel tableau !

       Auxonne Live,  au bout du compte, nouvelle version en doublon, le petit doigt, sur la couture du pantalon, recyclage comique autant que pathétique de l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats ?

     De  cette incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, à présent relookée et gourmée et de moins en moins incontournable,  et qui, c’est bien certain, n’amusera plus personne !

     Nous avions pressenti ce destin depuis un bon moment déjà.

CHARMOY-CITY : UN DOUBLON PATHÉTIQUE DANS LE PAYSAGE MÉDIATIQUE - du 9 juillet 2020

 

Charmoy-City, un duo et une palette, sans couleur politique.jpg

Charmoy-City, un duo et une palette, sans couleur politique.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er septembre 2020 (J+4276 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 05:00

CHARMOY-CITY : ICI COMME AILLEURS, DEMAIN C’EST LA RENTRÉE !  - du 31 août 2020 (J+4275 après le vote négatif fondateur)

   Demain 1er septembre, un grand évènement annuel cher aux médias reviendra, un marronnier propice aux bons papiers des journalistes : la rentrée des classes. Une rentrée particulière dont l’ambiance générale devrait être marquée par la persistance de la pandémie de COVID 19.

    Un challenge de plus donc, pour des enseignants dont la mission est loin d’être simple !

    Pour quitter un instant les sujets sérieux, ce devrait être aussi la rentrée d’une institution typiquement charmoysienne : l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats  active depuis janvier 2019 et qui vient de changer de nom en devenant  Auxonne Live, comme nous l’avions déjà signalé avant-hier dans notre précédent article.

CHARMOY-CITY : « MINIMUM MINIMORUM » (CMGV-3) - du 29 août 2020

    Après ce détour par le firmament médiatique de notre belle cité, retournons pour un jour à l’école, à la veille de ce jour de rentrée !

     La rentrée… un évènement à présent un peu lointain pour votre serviteur qui a raccroché la blouse blanche depuis pas mal d’années, sans même avoir décroché les Palmes, et qui avait décroché son CAPES en…1968 ! La bonne cuvée, comme le sera sans doute la cuvée 2020 !

     N’empêche qu’il y a quelques jours,  j’ai fait un vrai cauchemar de rentrée….

    Vous savez, sans doute, de quoi je veux parler, cher(e)s jeunes collègues, un gentil cauchemar, du genre  de ceux où l’on se trompe de jour ou d’heure, où l’on trouve la salle qu’on vous avait désignée déjà occupée, ou mieux encore, bondée de sauvageons hilares campés sur les tables !

      De ceux encore où l’on parcourt la foule grouillante d’un immense préau avec un costume dont on a oublié d’enfiler le bas ou plus rarement le haut, et pour les enseignants d’aujourd’hui, dont on a oublié le masque ! Toutes ces horreurs oniro-psychiques dont on se réveille plein  de panique !

     Chaque métier laisse des séquelles. Pour l’enseignant de terrain au long cours, la sale vieille manie de pérorer, de vendre de la salive, et le cauchemar de rentrée peuvent être deux d’entre elles !

     Mais de ces deux séquelles, seule la seconde est véritablement spécifique de l’enseignant antique, blanchi sous le harnais. La première sévissant à présent dans une large fraction de la population de notre ère médiatique en toc.

    Par bonheur, Monsieur le Ministre de l’Éducation Blanquer vient d’annoncer un « Grenelle des professeurs » !

     À la bonne heure ! Je pense que c’est un bon créneau et l’occasion rêvée pour nous, de monter une association pour exiger, au profit des retraités affectés du CRPRC  (Cauchemar de Rentrée Post-Retraite Chronique), une juste indemnité !!!

    Des dollars pour nos cauchemars !

    Pourquoi se gêner en ces temps de révolution pédagogique !

    Révolution pédagogique ?

   Oui Madame ! À preuve, « L’échec scolaire n’existe pas » titre un ouvrage à paraître le 3  septembre prochain.

     Pour l’avoir bien souvent rencontré, cet échec, au cours d’une longue et obscure carrière d’enseignant titulaire du secondaire, nous nous garderons bien d’une affirmation aussi péremptoire !

    Mais une chose est sûre cependant : plus modestement le CRPRC  (Cauchemar de Rentrée Post-Retraite Chronique) existe bel et bien et nous l’avons rencontré ! Et aucune lecture de doctes pédagogues de plume et de chaire ne nous en guérira jamais ! Même s’ils nous jurent que « l’échec scolaire n’existe pas ».

     « Une fourmi de 18 mètres, ça n’existe pas », bien d’accord ! Mais la lutte contre l’échec scolaire qui existe lui, restera un travail de fourmi à charge des fantassins de terrain ! Et ne disparaîtra pas, par un coup de baguette magique du jour au lendemain. Pas vrai Albin ?

    Exceptons cependant de la prose pédagogique livresque Poème pédagogique témoignage d’Anton Makarenko, homme de terrain, ami  et disciple de Gorki.

    Ouvrage hélas bien oublié !

   Donnons en un court extrait tiré du chapitre 2 ( intitulé « Les débuts inglorieux [sic] de la colonie Gorki ») du tome 1 de l’édition en français en 3 volumes (pp.27-28) :

    « Les premiers mois de notre expérience ne furent pas seulement pour moi et mes camarades une période de désespoir et de tension impuissante, — ils furent aussi passés à la recherche de la vérité. De toute ma vie je n’ai lu autant d’ouvrages pédagogiques qu’en cet hiver de 1920. […]

     « Le principal bénéfice que je retirai de ces lectures, fut la conviction qui se mua soudain en certitude, qu’elles ne mettaient en main nulle science et nulle théorie, et qu’il fallait tirer celle-ci des phénomènes réels qui se passaient sous mes yeux. Je ne le compris même pas d’abord, mais je le vis simplement : je n’avais que faire des formules livresques, étant de toute façon incapable de les appliquer aux faits, mais j’avais besoin d’analyse immédiate et d’action immédiate. »

    Et Makarenko, poursuivit ainsi avec ténacité son cheminement pragmatique, ne réglant pas son sentiment de désespoir impuissant,  par une trop facile dérobade !

    Voilà aussi sans doute le destin de nombre d’enseignants obscurs de terrain…

L'échec scolaire n'existe pas.jpg

L'échec scolaire n'existe pas.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 31 août 2020  (J+4275 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
29 août 2020 6 29 /08 /août /2020 08:40

CHARMOY-CITY : « MINIMUM MINIMORUM » (CMGV-3) - du 29 août 2020 (J+4273 après le vote négatif fondateur)

   Cette brève (pas si brève que ça !) est la troisième de la série « CHARMOY-CITY : CMGV (CONSEIL MUNICIPAL À GRANDE VITESSE) », entamée avant-hier 27 et poursuivie hier 28.

CHARMOY-CITY : « DU PASSÉ FAISONS TABLE RASE » (CMGV-2) - du 28 août 2020    

    « minimum minimorum » Kézaco ?!?!

     Un peu de latin, mon gros lapin, ça mange pas de pain ! « minimum minimorum », c’est un peu comme le minimum vieillesse… Difficile de faire moins !

    Cette locution latine pourrait donc bien s’appliquer tant à la durée de la séance du dernier CM (une vingtaine de minutes en comptant large), qu’au nombre de sujets évoqués, et qu’au nombre des élus ayant pris la parole.

     À ce train-là, il se pourrait bientôt que nos élus se tiennent aussi coi que les citoyens spectateurs qui eux,  ont au moins l’excuse de n’avoir pas réglementairement droit à la parole.

    Une suggestion opportune en passant : indiquer dorénavant dans le compte-rendu les heures effectives de début et de fin séance…

    Des sujets, pourtant non dénués d’intérêt, n’auront pas été évoqués dans les « Informations de Monsieur le Maire ».

    Au premier chef, le premier marché dominical municipal du 23 et son succès que nous n’avions pas manqué de souligner.

CHARMOY-CITY : UN  MARCHÉ DOMINICAL, CONVIVIAL ET MUNICIPAL - du 25 août 2020

   Ajoutons à ce thème sympa la question plus délicate des nouvelles créations de postes,  chère aux échotiers d’opposition, et qui n’aura pas non plus été évoquée.

    La question a cependant  déjà été largement débattue, voilà bientôt près d’un mois, dans les colonnes du Bien Public du 1er août dernier dans un article intitulé « AUXONNE Conseil municipal Une création de poste crispe (encore) l’opposition ».

      Cet article traitait plus précisément de la création d’ « un emploi de collaborateur de cabinet faisant fonction de directeur de cabinet ». À ce propos l’article indiquait : « Le maire a également précisé que l’entretien de recrutement devrait avoir lieu courant août ».

    Le CM du 26 ne nous aura cependant rien appris de nouveau sur ce dernier point.

   

    Précisons que dans la même soirée du 26 où se tenait le CM, Le Bien Public publiait en ligne un article sous le titre « Côte-d’or-Administration Auxonne retente sa chance pour accueillir des agents de Bercy », qui, au terme d’une lecture attentive  se révélait pourtant moins discret sur le sujet.

    Dans cet article relayé par la page facebook du Groupe majoritaire « Une Dynamique pour Auxonne », il était précisé d’abord et en substance que le dossier concernant le projet « Bercy » devait être remis par Monsieur le Maire à Monsieur le Sénateur François Patriat en visite à Auxonne le 26.

    Rappelons que nous avions fait état de cette visite, cum grano salis, dans l’article

CHARMOY-CITY : CMGV (CONSEIL MUNICIPAL À GRANDE VITESSE) (1) - du 27 août 2020

   À ce dossier, précisait plus loin l’article, était jointe une lettre du Maire exposant les mérites et commodités de notre ville, présentes et à venir…

   En fin d’article, une précision digne d’attention était apportée: « De plus il [le Maire] signale qu’une directrice de cabinet va prochainement être recrutée et sera chargée, si le projet de Ville est retenu, du bon déroulement de l’accueil de l’accueil des familles »

   C’est bien clair : « une directrice de cabinet va prochainement être recrutée »

   De cette déclaration,   nous pouvons donc conclure, qu’au moment du CM, une personne était donc déjà pressentie et que « l’entretien de recrutement [devant] avoir lieu courant août », évoqué dans les colonnes du Bien Public du 1er août dernier, avait sans doute eu déjà lieu.

   Notre premier édile n’aura sans doute pas jugé utile d’en informer les membres du CM ainsi que le public  assistant à la réunion du 26 lors de laquelle, reconnaissons-le  à sa décharge, il a néanmoins signalé la réception d’une lettre adressée à la mairie par une association patriotique  en remerciement de l’attribution d’une subvention d’une centaine d’euros.

    Il est vrai, comme nous l’avons déjà vu dans un précédent article, qu’un premier édile avisé se doit de ne pas négliger les associations locales.

CHARMOY-CITY : LE « BOUQUET DES ASSOCIATIONS », UNE NOTE FLORALE DANS LA VIE MUNICIPALE (1) - du 8 juillet 2020

   C’est donc sur cette note florale, touche indispensable d’un pouvoir municipal bien senti, que Claudi conclura notre article d’aujourd’hui.

 

FLASH-INFO (29-08-20  19h00)

     L’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats vient de changer de nom en devenant  Auxonne Live.

      Autrement dit Auxonne en direct…de La Feuillée !

      Mazette ! Pour le coup, mon loulou, ça jette ! Ça va faire le buzz dans les chaumières ! Accroche-toi pépère, attention les super-commentaires !

      L’enseigne change, pas regardante, piquant toujours pour sa pomme le blason de tous les Auxonnais(e)s, mais agrafé cette fois sur un ersatz de planète charmoysienne vue par un drone           

      L’enseigne change et l’étiquette avec ! Mais pas de panique, ce sera sans doute toujours le même caviste qui  veillera à l’élaboration de la nouvelle cuvée, mais cette fois selon les normes définies par son patron.

     Il est vrai que l’ancienne commençait salement à sentir le bouchon et le vieux fût de chêne de réforme !

     À quand donc la prochaine dégustation délicatement boisée, redynamisée,  revitalisée et en live ?

 

CHARMOY-CITY : « MINIMUM MINIMORUM » (CMGV-3) - du 29 août 2020 (J+4273 après le vote négatif fondateur)

CHARMOY-CITY : « MINIMUM MINIMORUM » (CMGV-3) - du 29 août 2020 (J+4273 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 août 2020  (J+4273 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 05:00

CHARMOY-CITY : « DU PASSÉ FAISONS TABLE RASE » (CMGV-2) - du 28 août 2020 (J+4272 après le vote négatif fondateur)

   Cette brève sera la deuxième de la série « CHARMOY-CITY : CMGV (CONSEIL MUNICIPAL À GRANDE VITESSE) », entamée hier

CHARMOY-CITY : CMGV (CONSEIL MUNICIPAL À GRANDE VITESSE) (1) - du 27 août 2020

   Le mot d’ordre « Du passé faisons table rase » pourra déconcerter certain(e)s de nos lecteur(e)s. Rassurons-les !

    À défaut de  connotation révolutionnaire, il n’a qu’une valeur purement illustrative.

    Venons-en au fait.

    Les archives en ligne du site officiel de notre ville concernant les publications municipales ont été récemment drastiquement dégraissées.

     La question n’a d’ailleurs pas manqué d’être évoquée lors du conseil du 26, à la suite d’une question posée par le leader du groupe d’opposition « Auxonne ville d’avenir ».

     Ce qui justifie que nous l’évoquions aujourd’hui dans ce deuxième numéro de la série CMGV

      Le groupe d’opposition « Auxonne ville d’avenir » relayait d’ailleurs dès hier, avec une audience certaine, l’information sur sa page facebook.

https://www.facebook.com/Auxonnevilledavenir/?epa=SEARCH_BOX

     Nous ne pouvons que saluer cette réaction sur le fond, sinon dans la forme du propos.

    L’accès libre en ligne aux publications municipales des dernières années doit  rester, dans un esprit républicain de continuité, un droit et une réalité.

     Pour avoir publié plus de mille articles au cours de la dernière décennie nous avons concrètement mesuré la nécessité absolue d’une telle opportunité.

    Une véritable libre expression ne peut exister sans libre accès à l’information.

    Claudi, avec humour, et sans doute un peu désabusé, semble pourtant douter de la validité universelle de cette simple affirmation.

    Voilà ce qui ressort, du moins, de son illustration du jour.

 

Charmoy-City, du passé faisons table rase.jpg

Charmoy-City, du passé faisons table rase.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 août 2020  (J+4271 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
27 août 2020 4 27 /08 /août /2020 07:22

CHARMOY-CITY : CMGV (CONSEIL MUNICIPAL À GRANDE VITESSE) (1) - du 27 août 2020 (J+4271 après le vote négatif fondateur)

    Alors qu’Hebdo 39 de lundi dernier 24 se fait l’écho tardif du CM du 10 juillet, votre serviteur entame aujourd’hui une nouvelle série concernant le « CMVG » d’hier 26 août.

https://hebdo39.net/conseil-municipal-a-auxonne-ligne-de-conduite-et-distribution-des-roles/?

    La séance du conseil municipal d’hier 26 à 19h00, tenue à l’Empire (ex- salle événementielle), n’aura retardé ni les élus acteurs, ni les citoyens spectateurs. Il semblerait que la formule du fast conseil avec carafes commence à s’imposer et à dessiner une  tendance du nouveau mandat.

CHARMOY-CITY : AU CONSEIL, SÉANCES CHAUDES ET CARAFES FRAÎCHES - du 14 août 2020

     L’affaire, menée tambour battant, aura été bouclée, en effet,  en bien moins d’une demi-heure.

     Il est vrai qu’à 18h00, notre « Comte de Chambord » avait convié préalablement les conseillers, au nombre desquels figurent ses grands électeurs potentiels, dans l’ancienne salle du conseil.

CHARMOY-CITY : CHASSE EN FORÊT DES CROCHÈRES POUR  LE « COMTE DE CHAMBORD » ?  - du 20 août  2020

    À remarquer encore que le groupe majoritaire, à l’invitation verbale de son leader charismatique, était aussitôt convié, en fin de la séance publique du conseil, à se rendre à nouveau dans l’ancienne salle du conseil. Pour une troisième réunion dans la foulée de la deuxième.

     De là sans doute, la brièveté de la séance publique du conseil, prise en sandwich entre deux réunions « en conclave ». La transparence est résolument en marche !

     Et que se passa-t-il, alors, en « bien moins d’une demi-heure ». Votre serviteur qui était dans l’assistance vous en parlera plus en détail dans ses prochains articles.

    Pour l’heure, il s’est contenté  de demander à Claudi de figurer l’alléchant sandwich qu’auront dégusté en réunion nos heureux et dynamiques élus majoritaires.

 

Charmoy-City, nouvelle formule, fast conseil chez Dynamique Burger.jpg

Charmoy-City, nouvelle formule, fast conseil chez Dynamique Burger.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 août 2020  (J+4271 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
25 août 2020 2 25 /08 /août /2020 06:00

CHARMOY-CITY : UN  MARCHÉ DOMINICAL, CONVIVIAL ET MUNICIPAL - du 25 août 2020 (J+4269 après le vote négatif fondateur)

   Il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître que notre Grande Rue, cette salle des pas perdus sur des trottoirs improbables, d’ordinaire tristounette, était extraordinairement animée dimanche dernier à l’occasion du premier marché dominical lancé par la nouvelle municipalité.

CHARMOY-CITY : STRATÉGIE MERCATIQUE, DOMINICALE ET DYNAMIQUE - du 23 août 2020

    Le soir-même, Le Bien public relayait en ligne l’évènement en ces termes :

« Escapades estivales / Côte-d'Or

Un premier ''marché du dimanche'' à Auxonne

Ce dimanche matin, la grande rue de la ville accueillait le premier ''marché du dimanche'', organisé par la municipalité d'Auxonne. Ainsi, une vingtaine d'exposants se sont installés de part et d'autre de la rue. Et les badauds ont pu profiter des étals de produits locaux et découvrir des artisans des environs. »

   

 

     Édiles, badauds, exposants et chalands, et même un soleil tempéré par un brin de nébulosité, étaient en effet au rendez-vous.

   Postés aux trois entrées de la zone mercatique, des élu(e)s dévoué(e)s pressaient le bouton du flacon de gel hydroalcoolique, inondant les paumes des entrants.

      Nouveau rite, que cet incontournable maniluve covidien, entré dans notre quotidien, et qui remplace la poignée de main.

   Passeport prophylactique, indispensable viatique, comme ce tampon encreur dont on marquait le poignet des guincheurs à l’entrée des bals montés des Trente Glorieuses pour des slows transpirants et des blancs limés au mètre…

    Témoignage authentique de cette pratique, « que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître », recueilli dans La Nouvelle République :

« Marius Martin se souvient des queues devant l'entrée où les danseurs attendaient pour recevoir le fameux tampon encreur sur la main. Jamais le même dessin pour éviter la resquille. Et avec une encre particulière pour éviter les transferts d'une main à celle d'un copain qui, du coup, n'aurait pas payé ! »

https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/l-homme-des-parquets-n-a-rien-oublie-2

    Pas de bagarre cependant, comme à la sortie des bals montés, car l’ivresse de la danse et des blancs limés, exacerbée par les amours contrariées, ne venait heureusement pas jeter ici sa fausse-note. En tout état de cause, la danse n’était pas de la partie.

   Et, du coup, nous aurons loupé un bal masqué !

   On dansait pourtant lors des fameux marchés nocturnes des dernières années ?

   Des dernières années ? Oui, ils sont en quarantaine pour cette saison chaude et sèche de l’été 2020. Mais on en garde tout de même une image émue.

SÉRÉNADE À RAOUL À CHARMOY-CITY - du 22 juillet 2017

   Pas de guincheurs, et pas guinguette, non plus, pour ce  marché diurne, mais d’accueillantes terrasses largement investies.

    Sur le vieux port, la guinguette est toujours fidèle au poste, mais les marchés nocturnes se sont fait la malle. Petit regard nostalgique en arrière.

CHARMOY-CITY : LA GUINGUETTE FERME SES VOLETS - du 01 septembre 2018

     À remarquer, tout comme pour les marchés nocturnes, une forte présence édilitaire et municipale lors de ce marché dominical, avec un quorum de conseil sans doute atteint !

     Tel n’est pas le cas pour le marché « ordinaire » du vendredi où la présence municipale se réduit au placier.

    Notre 2ème adjointe avait effectivement vu  juste qui déclarait, faisant référence au marché du vendredi : « Ce n’est pas le même public qui est attendu les dimanches ».dans l’article du Bien Public du 22  intitulé : «  AUXONNE Vie locale Un nouveau marché dominical pour la ville ».

      Il arrive cependant, qu’en période d’élections, une présence inhabituelle d’édiles et d’élus vienne animer aussi le marché du vendredi. Oui ! Ça s’est vu !

CHARMOY-CITY : L’IMAGE DES VIEUX MARCHÉS, UNE PERMANENCE… - du 28 juin 2017

      Mais cette présence reste toutefois exceptionnelle, alors qu’elle est de règle lors des marchés ludiques, nocturnes ou diurnes, tout comme lors de la Grande Foire d’octobre. En ces occasions, la présence édilitaire s’affiche et s’affirme.

    C’est, en effet, lors de ces évènements que nos élus ont le rare privilège d’être, en quelque sorte, simultanément en vitrine et en plein air, affranchis des raideurs protocolaires des grands anniversaires de notre histoire. C’est plus cool, et surtout plus vendeur pour le client !

      Ces foires et marchés ludiques ne sont-ils-pas l’occasion rêvée pour la population, loin des amphigouris politiques, de voir des élu(e)s souriant(e)s sous un jour bon enfant, profitant comme elle, des bons moments en vrai(e)s hédonistes assumé(e)s et décoincé(e)s.

     Il se pourrait bien aussi que lors des séances du conseil municipal, entre la carafe d’eau qui s’impose et l’orateur qui glose, les citoyens curieux, qui auraient pris la peine de s’y déplacer, généralement en petit nombre, assistent  à un autre spectacle.

CHARMOY-CITY : AU CONSEIL, SÉANCES CHAUDES ET CARAFES FRAÎCHES - du 14 août 2020

    Comme si désertant la vitrine ludique, ces citoyens trop curieux, s’étaient imprudemment fourvoyés dans l’arrière-boutique où le comptable imperturbable aligne les chiffres…

   Pour illustrer notre propos du jour Claudi s’est inspiré d’une image tirée d’un précédent article

CHARMOY-CITY : À LA GRANDE FOIRE, ON NE CASSE PLUS D’ASSIETTES - du 28 OCTOBRE  2019

    Image inspirée, en fait, d’un cliché de la foire d’automne 2016.

Y’AVAIT PAS LA BOURRE DANS LA RUE DU BOURG - du 1er novembre  2016

 

P.S.

  Si nous faisons partie des heureux flâneurs des marchés du dimanche, qui sont nombreux, nous appartenons par ailleurs à la catégorie plus rare, et néanmoins méritante, du public assistant aux séances du Conseil municipal.

    Nous  serons d’ailleurs dès demain, en chair et en os et sous le masque, à la prochaine séance.

    Il y sera peut-être question, sinon de Directeur de Cabinet, du moins peut-être de DGS… Qui sait ?

    Muet par obligation, nous serons néanmoins tout ouïe…

     Et qui sait ? Sous le masque et le bâillon réglementaires, pourrons-nous saisir le best-off des débats autour des créations de postes et  d’une de  leurs conséquences possibles, découverte avec stupeur sur la page facebook du groupe « Auxonne Ville d’Avenir » auquel nous nous sommes permis d’emprunter le lien qui suit !

https://www.capital.fr/economie-politique/placardise-depuis-4-ans-lancien-dg-de-la-mairie-de-saint-marcel-coute-un-bras-au-contribuable-

Foire de Charmoy-City, une foire qui évolue, mais des élus toujours en vue.jpg

Foire de Charmoy-City, une foire qui évolue, mais des élus toujours en vue.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 25 août 2020  (J+4269 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans revue de presse
23 août 2020 7 23 /08 /août /2020 05:00

CHARMOY-CITY : STRATÉGIE MERCATIQUE, DOMINICALE ET DYNAMIQUE - du 23 août 2020 (J+4267 après le vote négatif fondateur)

    Vous l’avez peut-être déjà deviné, il sera question dans cet article…. de marché du dimanche !

     Un tel sujet, pour un dimanche, me direz-vous, voilà qui est tout indiqué.

     Mais pourquoi ce titre pompeux : « stratégie mercatique, dominicale et dynamique »

     C’est très simple. Marché du dimanche, en italien, se dit : mercato della domenica

     Mercatique et dominical, c’est donc ce qui concerne les marchés du dimanche pour ceux et celles qui n’auraient pas compris, avant ce petit exercice de linguistique comparée !

    Oui mais alors, pourquoi « stratégie » ? On n’est pas à l’École de Guerre !

    Et encore, pourquoi « dynamique » ?

    Un peu de patience nous allons tout expliquer, en commençant par « dynamique », si vous le permettez.

        Pour ce faire, il nous suffira de nous référer à l’article du Bien Public d’hier 22 (version papier) intitulé : «  AUXONNE Vie locale Un nouveau marché dominical pour la ville ».

    Pour les adeptes de facebook que la lecture de plus de trois lignes en bon français fatigue, ils trouveront sans peine la réponse dans la photo de l’article représentant deux conseillères municipales de la liste majoritaire « Une dynamique pour Auxonne », membres du staff à l’initiative du marché.

    S’aventurant dans le texte, les plus curieux pourront découvrir cette précision de l’une des conseillères, et pas la moindre : « Cela faisait partie des objectifs annoncés dans notre programme ». Programme dynamique évidemment (C.Q.F.D.)

    Dans un encadré, l’article précise par ailleurs et en substance, que ce marché du dimanche ne devrait pas concurrencer le marché traditionnel du vendredi.

     En effet selon la 2ème adjointe, s’exprimant au sujet du marché du dimanche : « Un vrai choix qualitatif [a été fait]. Nous nous sommes focalisés sur des producteurs ou artisans du secteur ». En conséquence : « Ce n’est pas le même public qui est attendu les dimanches ».

     Un public endimanché sans doute ?

     Conclusion : Un marché top budget le vendredi,  et la poule au pot bio aux bons légumes du potager de la fermière, le dimanche…

   Et la « stratégie » alors ? On trouvera au moins deux lignes directrices de la manœuvre, toujours dans l’article.

    Le but premier poursuivi dans cette initiative serait, selon la 2ème adjointe, de permettre « aux habitants » d’« aller à la rencontre de ceux qui les nourrissent », et d’ajouter « c’est une vraie demande de la population »N’appartient-il pas aux élus d’accéder aux demandes de la population ?

     Panem et circenses ! (Du pain et des jeux !). Toujours d’actualité, la dynamique de la Rome antique !

    Un but secondaire, non négligeable, et qui justifie le lieu choisi pour la manifestation, est exprimé par la rédactrice de l’article en ces termes : « organiser le marché directement dans la rue principale […] permettra d’apporter un flux de clients juste devant les boutiques des commerçants, qui sont invités à ouvrir leur magasin ce jour-là ».

   En gros, pour les commerçants, une livraison opportune de clients potentiels, et comme tombés du ciel !

    Voilà un pari de dynamisation du commerce de centre-ville qui  reste à gagner et une manifestation qui pourrait être  pérennisée comme l’indique plus loin l’article.

   

     Il est vrai, que des paris, notre commerce de centre-ville en  connut jadis de plus hardis, mais pas toujours réussis.

     Témoin ce pari de notre ancien maire tenu en octobre 2014 devant les caméras :

    « Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

   Retrouvez ces paroles visionnaires, en live, à la fin d’une interview mémorable :

https://www.youtube.com/watch?v=4PMrRymYg5s&feature=youtu.be

    Claudi, un peu fatigué et qui compte bien, en plus, ne pas manquer la première du marché, s’est contenté de rafraîchir une image d’archives illustrant le fameux pari tenu du temps où commerçants et municipalité ne marchaient pas vraiment, comme à présent,  « la mano dans la mano »  pour une dynamique de marché en marche !

 

Charmoy-City, un pari langloisien peu concluant.jpg

Charmoy-City, un pari langloisien peu concluant.jpg

 

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 août 2020  (J+4267 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans revue de presse
22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 10:01

CHARMOY-CITY DÉCROCHERA-T-ELLE BIENTÔT SA CEINTURE VERTE DYNAMIQUE ? (2) - du 22 août 2020 (J+4266 après le vote négatif fondateur)

       « Après l’écharpe tricolore, bientôt la ceinture verte dynamique ? »

       Telle est la question que nous posions dans un précédent article à propos d’un post de la page facebook du groupe majoritaire municipal Une dynamique pour Auxonne

CHARMOY-CITY DÉCROCHERA-T-ELLE BIENTÔT SA CEINTURE VERTE DYNAMIQUE ? (1) - du 17 août 2020     

     L’examen rapide du plan constituant l’illustration de notre précédent article a sans doute permis à nos lecteurs de juger de la crédibilité du projet. À toutes fins utiles nous le rediffusons en PDF avant de faire part de notre point de vue sur la question.

Quelques remarques en passant, au vu de ce plan :

   La zone 1 appartient en grande part au domaine militaire et n’est donc pas du ressort des compétences communales. Au demeurant, la reconstitution verte arborée de la ligne du Bastion du Signe passerait à travers un parking militaire, un parcours du combattant et des courts de tennis….

    La zone 2, en ce qui concerne le tronçon Nord allant jusqu’à la Porte de Comté, est de fait déjà arborée puisqu’elle correspond aux espaces verts de l’École Pasteur et du Square du Souvenir Français (dit « Jardin du Lion »). Pour la suite, la trace du front bastionné chemine entre voies publiques et espaces construits…

    La zone 3  est relative aux HLM du bord de Saône.  

   La trace du front bastionné à  figurer par une ligne d’arbres, prend ici l’actuelle Rue du Jeu de l’Arc en écharpe.

    Peine perdue puisque cette Rue du Jeu de l’Arc est déjà arborée !

    Quid à présent de l’idée dynamique : « Reproduire la ligne des anciens remparts de la ville par une ceinture d’arbres pour favoriser la biodiversité et apporter un écran de fraîcheur en ville... Une idée à développer. »

    Une idée green, certes à développer, mais, pour le coup,  pas commode à réaliser !

     Claudi qui est bon garçon, ne voudrait pas laisser ses lecteurs sur une triste impression.

    Il est allé chercher dans le passé un petit espace arboré à ressusciter sur l’actuelle place du 10ème R .I. !

      Bonne idée, mais ce grognon d’Arthur n’est pas d’accord !

CHARMOY-CITY : GRAND TOUR D’ÉTÉ DE NOS RONDS POINTS (2) - du 26 juillet 2020

P.S.

   On nous demande toujours avec insistance la suite de l’article

CHARMOY-CITY : CE QUE NOUS DISENT LES FAUX-PROFILS (1) - du 12 août 2020

    Patience, le coup est dans les tuyaux !

Charmoy-City, arborer l'emblavure et ses dorures .jpg

Charmoy-City, arborer l'emblavure et ses dorures .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 août 2020 (J+4266 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Environnement

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Environnement
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 06:00

CHARMOY-CITY : «NOUS N’IRONS PLUS AU BOIS»  - du 21 août  2020 (J+4265 après le vote négatif fondateur)

    La forêt des Crochères, sa flore, sa faune, et toute la fine fleur de  son petit monde, à pied, à cheval et en voiture ne quitte décidément pas le hit-parade de  notre actualité.

      Hier déjà, à propos de Sénat et de sénateur

CHARMOY-CITY : CHASSE EN FORÊT DES CROCHÈRES POUR  LE « COMTE DE CHAMBORD » ?  - du 20 août  2020

     Et aujourd’hui encore, depuis qu’hier, la voix inspirée des hautes futaies nous a quittés…

     Chacun(e) aura pu, en effet, le remarquer : un grand trou s’est ouvert dans le paysage médiatique charmoysien !

       Car depuis hier matin, l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats a disparu de façon inexplicable des écrans, au grand dam des vrais amateurs.

    Accident de drone, chute inopinée dans le bac de nettoyage de pinceaux des Services Techniques après une dernière visite à la pinacothèque des Anciens Abattoirs ?

   Le mystère reste entier jusqu’à présent et les likers de service s’affolent, qui n’ont plus rien à liker sur cette page dynamique de qualité !

   Disparu le petit bijou, qu’en sirotant leur café matinal, dégustaient nos enthousiastes clients du « changement c’est maintenant » !

    Notre rédaction ne pouvait rester indifférente à la disparition inopinée d’un joyau de notre faune médiatique sylvicole, signe avant-coureur du naufrage de la planète !

    Les mares des Crochères sont à sec, la canicule a tout évaporé, et l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats évaporée itou, comme les dinosaures il y a 66 millions d’années !

    Quelle météorite dynamique, quel volcan en éruption obscurcissant de ses projections le firmament aura bien pu être  la cause de cette extinction subite qui vient de causer la stupeur des enthousiastes clients du « changement c’est maintenant » !

    En attendant, voilà tout un lectorat branché  privé de son pain intellectuel quotidien à liker en ingurgitant la dernière lampée du café matinal.

       Dans la campagne charmoysienne dynamisée, un cri unanime s’élève et monte vers le ciel d’été soudain obscurci par cette disparition inopinée : « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ! ».

     Notre Marquis, du coup, en est tout contrit ! Faut-il voir dans cette regrettable éclipse, un prélude à la fin d’un grand rêve pharaonique collectif ?

CHARMOY-CITY VU PAR LE MARQUIS : « IMMENSES CHANTIERS » ET « RESPONSABILITÉS ÉNORMES » - du 6 juillet 2020

     André Malraux, s’il était encore parmi nous, aurait sans doute  tiré de la triste nouvelle, une dynamique resucée de son œuvre Les chênes qu’on abat, transposée de Colombey, à  La Feuillée.

    

     Jusqu’à preuve du contraire, nous n’irons donc plus au bois, nous n’irons plus à la glandée sous les frondaisons du grand chêne médiatique de La Feuillée, lire les pages inspirées aux fragrances boisées de l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats.

     Arlette et Gaston le déplorent, tout comme leur vieux tonton déplora, en son temps, la disparition de La Famille Duraton, son incontournable feuilleton.

      Mais le« changement c’est maintenant »  s’est mis en marche et tant pis pour les bougons !

     Et puis, surtout, il nous reste encore l’ « Égout » !

CHARMOY-CITY : L’ «ÉGOUT DE LA PLACE DRAME » BIENTÔT ASSAINI ? - du 13 août 2020

Charmoy-City, fin de l'idylle forestière dynamique.jpg

Charmoy-City, fin de l'idylle forestière dynamique.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 août 2020 (J+4265 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
20 août 2020 4 20 /08 /août /2020 06:00

CHARMOY-CITY : CHASSE EN FORÊT DES CROCHÈRES POUR  LE « COMTE DE CHAMBORD » ?  - du 20 août  2020 (J+4264 après le vote négatif fondateur)

     La forêt des Crochères, ce « poumon de la Région » n’est plus à présenter à nos lecteurs. Nous avions déjà évoqué cet ONR (Oxygénateur Naturel Régional) dans un article à présent ancien.

CHARMOY-CITY, UN DISCOURS QUI NE MANQUE PAS D’AIR - du 06 octobre 2018

      Le « Comte de Chambord », que nous évoquons par ailleurs dans notre titre, ne désigne  pas le Comte de Chambord de l’histoire, titre de courtoisie porté par Henri d’Artois (1820-1883), prétendant au trône de France sous le nom d’Henri V, et qui ne régna jamais.

        Car il n’est autre qu’un « titre de courtoisie », dont certains suggèrent qu’il pourrait convenir à Monsieur François Patriat, Président du Conseil d’orientation du Domaine national de Chambord,  personnalité du monde cynégétique en vue, et acteur du « Pacte de Chambord » évoqué , sous la plume de Bruno Jeudy, dans Paris Match du 29 octobre dernier.

https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Macron-les-chasseurs-et-le-pacte-de-Chambord-1655955

     Pour ainsi dire notre « Comte de Chambord », Grand Veneur en Macronie ! Taïaut ! Taïaut ! Sous les taillis, ou sous l’or des lambris !

 

          Ce « Comte de Chambord » à nous, n’est pas un prétendant au trône, il prétend seulement, à 77 ans, renouveler son siège de sénateur, si l’on en croit du moins publicsenat.fr du 31 juillet dernier.

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/senatoriales-2020-les-candidats-declares-en-campagne-184014

      Dans cette publication intitulée « Sénatoriales 2020 : les candidats déclarés en campagne », nous avons pu lire ainsi :

     « La pause estivale est l'occasion pour les sénateurs sortants de déclarer leur candidature et de battre campagne pour le scrutin de septembre. C'est le cas par exemple du président du groupe LR, Bruno Retailleau, ou celui du groupe LREM, François Patriat »

     .    Au paragraphe « François Patriat retente sa chance », le rédacteur de l’article poursuit :

 

   « Mais la tâche s’annonce très compliquée pour lui, pour ne pas dire impossible sur le papier. Le sénateur de Côte-d’Or a été réélu en 2014 en tant que socialiste. S’il a depuis rejoint LREM, ses grands électeurs n’ont pas suivi. »

    Et plus loin :

     « Il compte voir tous les maires de son département durant l’été. Ils sont [sic] pas moins de 700. « François Patriat vise la droite. C’est un chasseur qui chasse à droite », selon un élu socialiste, « c’est un président en campagne, il veut sauver sa peau ». »

     Virer de socialiste à LREM, voilà une politique au fusil à tirer dans les coins ! Coin-coin !

      Et de la chasse à courre à retourne-casaque !

      Soyons sûr que le postulant rabatteur n’oubliera pas de voir notre nouveau maire, autre chasseur multi-carte en politique, qui n’est pas pour lui un inconnu, comme l’attestent les photos des dossiers de presse !

CHARMOY-CITY : AU CREUX DE LA VAGUE DYNAMIQUE…  - du 18 août 2020

     Gageons donc qu’en Forêt des Crochères, notre Grand veneur, à retourne-casaque,  ne manquera pas de faire le plein de sa gibecière… pour se refaire !

 

FLASH DERNIÈRE

     L’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats est pour l’heure (ce matin à 07h30) injoignable….

     Égarée dans notre grande forêt, comme le petit Poucet ?   C’est pas drone !!!

     On ne désespère pas de retrouver ce précieux média, cheville ouvrière de l’information charmoysienne en langue de bois !

 

Charmoy-City, mieux vaut quérir des voix en voiture que de partir courir la hure.jpg

Charmoy-City, mieux vaut quérir des voix en voiture que de partir courir la hure.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 août 2020 (J+4264 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Propos de campagne

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Propos de campagne