Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

8 décembre 2020 2 08 /12 /décembre /2020 05:00

SPORTS DIVERS : SUR LA PISTE DES REMONTÉES À CHARMOY-CITY - du 08 décembre 2020 (J+4374 après le vote négatif fondateur)

   Petit retour en arrière avant d’arriver au pied des remontées….

   Le 1er février 2017 Le Bien Public titrait « AUXONNE VIE LOCALE Un label pour le sport en attendant plus ». Un encadré de cet article titrait de façon prometteuse « Auxonne sera-t-elle la ville la plus sportive de Bourgogne-Franche Comté ».

    La réponse à la question ne devait pas tarder, apportée dans les foyers sur papier glacé par Inf’Auxonne n° 58 d’octobre de la même année.

    Une récente publication sportive du groupe municipal d’opposition Auxonne, Ville d’Avenir rappelait récemment cet essor olympique en ces termes :

« La démarche municipale de développement de la politique sportive et de promotion du sport ne date pas d’hier. Est-il utile de rappeler qu’Auxonne a reçu en 2017 le label VILLE ACTIVE ET SPORTIVE ? »

https://www.facebook.com/Auxonnevilledavenir

      Pour déambuler habituellement (un peu moins en ce moment) dans les rues de notre vieux bourg, votre serviteur confessera n’avoir jamais eu vraiment l’impression de circuler dans une nouvelle Olympie grouillant d’athlètes….

   Adepte de l’exercice physique naturel pris simplement et librement sans tambour ni trompette, sans publicité, sans esprit de compétition, sans grands équipements coûteux,  ni subventions, il vous avouera par ailleurs avec franchise son ignorance crasse quant aux us et coutumes du monde sportif « encarté » dont on parle tant dans les journaux.

    Ne figurant pas au firmament des stars locales des stades et des palestres, il ne mettra pas non plus son grain de sel à propos de la dernière « remontée en ligne sportive » du groupe municipal Auxonne, Ville d’Avenir.

    Domi PKK qui cache sa Kalash et le Divin Marquis, faux-profils patentés, s’en sont d’ailleurs prestement chargés !

CHARMOY-CITY : CE QUE NOUS DISENT LES FAUX-PROFILS (1) - du 12 août 2020

     À destination du charmoysien moyen, nous préciserons seulement que cette « remontée en ligne sportive » du groupe municipal Auxonne, Ville d’Avenir trouve sans doute ses origines dans le dernier CM du 26 novembre et l’écho de celui-ci dans la presse locale.

   À ce propos,  Le Bien Public diffusait en ligne, le 27 novembre dernier un article intitulé « Auxonne Conseil municipal Un nouveau poste pour structurer la politique sportive ».

L’article concluait : « Comme nous souhaitons redonner un élan au sport, il me paraît important d’avoir un service des sports, à l’image du service culturel que nous avons déjà », a souligné le maire. « Cette opportunité qui nous est imposée nous permet de mettre en place des projets, comme la base de loisirs, la piscine, etc. »

    En résumé, par la voix de Monsieur le Maire et de ses opposants les sports divers tiennent leur place dans une communication locale pourtant quelque peu en veilleuse sous les lumières d’un Noël improbable.     

      Alors plutôt que de s’aventurer sur les pentes verglacées du Mont facebook au risque de glisser dans la piscine, nos fidèles lecteurs/trices, préféreront sans doute rester au chaud à relire les bonnes pages de la Bibliothèque rose

DES ROUGEOIEMENTS DE L’INCENDIE DE MOSCOU AUX RAYONS DE LA BIBLIOTHÈQUE  ROSE - du 05 décembre 2020

  Et pour les intrépides qui voudraient s’envoyer en l’air, une solution rapide !

CHARMOY-CITY : UNE TYROLIENNE AU CHARMOY  - du 10 DÉCEMBRE  2019

   Au fait, j’entends déjà votre question : Assisterez-vous au CM du 15 ?

    Pour Claudi, une chose au moins  est certaine, Arlette et Gaston y seront !!

FLASH DERNIÈRE

   Vient de paraître sur la page facebook Ville d’Auxonne

« Sous la pluie, les plantations de chênes sessiles dans la parcelle 41 sont en cours »

   La suite d’une longue histoire…

CHARMOY-CITY : APERÇUS SUR « L’ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » D’ANTAN (2) - du 20 novembre 2020

 

Charmoy-City, Arlette et Gaston seront encore au conseil .jpg

Charmoy-City, Arlette et Gaston seront encore au conseil .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 08 décembre 2020 (J+4374 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

  

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 05:00

DES ROUGEOIEMENTS DE L’INCENDIE DE MOSCOU AUX RAYONS DE LA BIBLIOTHÈQUE  ROSE - du 05 décembre 2020 (J+4371 après le vote négatif fondateur)

      Notre précédent article nous avait conduit, sous le regard de Bonapaarte, des bouffées de chaleur commerçantes charmoysiennes au grand incendie de Moscou.

CHARMOY-CITY EN CHALEUR : DES FEUX DE L’UCIAA À L’INCENDIE DE MOSCOU - du 04 décembre 2020

      Aujourd’hui, partant de l’incendie de Moscou, nous redécouvrirons la célèbre Bibliothèque rose avant d’aller à la rencontre de la floraison tout en rose de ses succédanés actuels.

    L’incendie de Moscou, en septembre 1812, fut l’épisode le plus spectaculaire de la tactique de la terre brûlée opposée à l’avance de la Grande Armée. Le Prince Fiodor Rostopchine (1763-1826), gouverneur de Moscou planifia et organisa méthodiquement l’incendie de la ville.

     Sa fille Sofia Fiodorovna Rostopchina, alors âgée de 13 ans, assista au désastre, ce qui lui fit dire plus tard dans une de ses lettres : « J'ai vu comme une aurore boréale sur la ville » (Source Wikipédia).

    Car Sofia devait devenir sur le tard une femme de lettres, une auteure ou une autrice comme on dit aujourd’hui. Française de surcroît ! Mais d'origine russe, sac à puces !

    En effet, l’incendie de Moscou, s’il arrêta Napoléon, déclencha aussi la rancœur des sinistrés contre le Prince incendiaire qui finalement disgracié en 1814 prit le chemin de l’exil et se fixa pour un temps à Paris où sa famille vint le rejoindre en 1817.

    En 1819 Sofia Fiodorovna Rostopchina épouse Eugène de Ségur. Devenue Comtesse de Ségur, elle séjournera jusqu’à sa mort dans sa patrie d’adoption.

    Ses œuvres tardives, publiées à grand tirage par l’éditeur Louis Hachette, constitueront autant de best-sellers de la Bibliothèque rose créée en 1860 : entre autres, Les malheurs de Sophie, Mémoires d’un âne…

   Épouse trompée et délaissée, mère de huit enfants, grand-mère pieuse et un tantinet moralisatrice, la Comtesse sans être à proprement parler un modèle féministe conquiert néanmoins l’affranchissement pécuniaire par son activité littéraire.

   Dans une palette élargie des couleurs de la Bibliothèque rose des « femmes libérées » auront fait beaucoup mieux depuis.

   En témoigne une récente lecture des Monologues du Vagin, où des ministres, sur une scène en rose, ont pris la pose.

https://www.youtube.com/watch?v=lr4UXEJ3en8

      Après les Monologues du Vagin, autre grand titre anatomo-artistique de la nouvelle Bibliothèque rose : Lettres à mon utérus  (Paris, La Musardine, 2016).

              Ce recueil épistolaire, pour un curieux destinataire, et que semble nouer un charmant ruban matrimonial et gentiment familial, puisqu’il est dirigé par Madame et postfacé par Monsieur (Cédric Bruguière n’étant autre que l’époux de Madame),  constitue un petit tiroir, pas vraiment secret, et non sans Polichinelle, de correspondance utérine émanant d’auteures variées à découvrir ! Une délicieuse curiosité littéraire, ma chèèèère !

     Amateur impénitent de curiosités, je fis aussitôt l’acquisition, dès sa parution, de ce parangon de littérature gynéco-épistolaire, ma chèèèère !   Mais pour quelle secrète raison ?

    Vous la découvrirez en parcourant attentivement la couverture en rose de l’ouvrage.

     Couverture qui décline les noms de toute une palanquée d’auteures « femmes influentes et représentatives de la nouvelle vague féministe », dont l’une d’elles, précisément, partage avec votre serviteur, sinon les mêmes orientations, du moins un  patronyme italien assez présentable et dont la traduction dans notre belle langue française permet de concevoir pour qui le porte, les plus grands espoirs ! Il est entendu que votre serviteur, triste bougon hors d’âge instruit par la vie, ne s’arrête pas, en ce qui le concerne, à de telles fantaisies d’horoscope !

     Claudi a condensé en image l’évolution de la bibliothèque rose classique de la Comtesse vers une forme épistolo-gynécologico-dialectique impulsée par des auteures incontournables, « femmes influentes et représentatives de la nouvelle vague féministe »

     De quoi vous donner l’envie de vous précipiter en librairie !

    Quant aux trésors de la même veine épuisés et jamais réédités, vous les trouverez, à condition d’y mettre le prix, en occasion !

   

FLASH DERNIÈRE

    « Opération mains propres » Père Noël et gel hydroalcoolique

     Lu dans Le Bien Public

    « Auxonne  Une boîte aux lettres du Père Noël installée sur le parvis de la mairie

   La boîte aux lettres réservée au courrier adressé au Père Noël a été installée sur le parvis de la mairie d’Auxonne. Tous les enfants, comme le petit Simon, peuvent y déposer leur lettre qui sera remis en mains propres au Père Noël. »

    Après les rennes, à quand l’âne et le bœuf sur le « parvis » ?

CHARMOY-CITY : QUAND LES RENNES AVAIENT  LE NEZ ROUGE - du 28 novembre 2020

Pour Arlette et Gaston le bonheur est en rayon.jpg

Pour Arlette et Gaston le bonheur est en rayon.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 05 décembre 2020 (J+4371 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres    

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 05:00

CHARMOY-CITY EN CHALEUR : DES FEUX DE L’UCIAA À L’INCENDIE DE MOSCOU - du 04 décembre 2020 (J+4370 après le vote négatif fondateur)

     Jeudi 26 novembre, dans l’heure de midi alors que le fond de l’air est encore frisquet, je remonte à vélo la rue de la Paix, tel le livreur de pizzas, le porte-bagage bien chargé de courses à ras.

     Le confinement interdit beaucoup de choses, mais pas les courses à vélo !

    Débouchant sur la Place d’Armes j’avise alors à ma gauche, sous le regard de bronze de Bonaparte, un groupe d’une trentaine de personnes dont la plupart me sont bien connues….

    Le motif de ce rassemblement ??

    Je le découvre quelques jours plus tard, en vidéo, relayé par les réseaux sociaux

https://www.youtube.com/watch?v=JmeaTaw2RG8&feature=share&fbclid=IwAR2IgH5HP9I3Jnv4-ghV4sI-ezMqn2_5D6Fmx73zEPUDA43xWXKvq4Z6gP4Пожар Москвы 15 сентября 1812 года

     Ça chauffe Marcel ! Car parmi nos danseuses et danseurs de rue, quelques-uns, apparemment très chauds, et en polo auraient presque déstocké leurs clavicules sous le marcel des canicules !

   On savait déjà pour le réchauffement climatique, mais, à Charmoy-City, à l’ombre des sapins de Noël en fleur, le réchauffement commercial est en marche et c’est show ! Du coup, le nez rouge du renne répète : « J’suis en feu ! J’suis chaud ! »

CHARMOY-CITY : QUAND LES RENNES AVAIENT  LE NEZ ROUGE - du 28 novembre 2020

    Impassible, Bonaparte a dû regarder sans sourciller le show des « chauds » car, des Pyramides à Moscou et aux moiteurs de Sainte-Hélène, il en aura vu d’autres.

    Plus localement, il a pu repenser au réveil musculaire de septembre 2018…

    Dont le tableau ne semble pas totalement étranger au show de la vidéo vue plus haut, à en croire du moins le commentaire du Bien Public d’alors, commentant le diaporama de 89 photos  mis en ligne :

      « Ils étaient une trentaine ce matin à participer au cours de gym gratuit proposé à l'occasion de la Fête nationale du sport. Femmes, enfants ainsi que quelques hommes tout de même se sont retrouvé à sauter, faire des pompes et se muscler sur la place des Armes, à Auxonne, protégés par la bienveillance divine émanant de l'église devant eux. Le temps venteux et nuageux n'a pas empêché les sportifs de bien s'amuser et surtout de suer. »

CHARMOY-CITY : DÉROUILLAGE EN GRANDE POMPE…. AVANT LE GRAND NETTOYAGE DE LA NATURE - du 25 septembre 2018

   Bonaparte, du haut de son piédestal, en a vu de belles depuis 1857 qu’il est là.

   Tenez ! Qui se souvient à présent de ce crayon géant qu’on planta sous le nez de Bonaparte en janvier 2015 !

ALBUM NAPOLÉON ET LE CRAYON

  À propos de crayon, l’illustration du jour de Claudi rappelle qu’en matière de shows chauds, Bonaparte a eu son lot !

FLASH DERNIÈRE

    Aujourd’hui, au calendrier (et particulièrement au calendrier des Pompiers !)  c’est la Sainte-Barbe patronne des artilleurs (« Par la Sainte-Barbe, vive nos bombardes ! »), mais aussi des pompiers.

https://www.facebook.com/photo/?fbid=2727593257504193&set=a.1750798558517006

  Sainte-Barbe qui réunit l’empereur artilleur et les soldats du feu  ! C’est le jour idéal pour chanter : « J’suis en feu ! J’suis chaud ! »

 

Bonaparte, des feux de l'UCIAA à l'incendie de Moscou.jpg

Bonaparte, des feux de l'UCIAA à l'incendie de Moscou.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 04 décembre 2020 (J+4370 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres    

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
2 décembre 2020 3 02 /12 /décembre /2020 05:00

CHARMOY-CITY : APERÇUS SUR « L’ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » D’ANTAN (5) - du 02 décembre 2020 (J+4368 après le vote négatif fondateur)

        Nous terminons aujourd’hui notre série consacrée à « L’Écho de la place d’armes », version papier dactylographiée et photocopiée, par le numéro de janvier 1989, probablement le dernier de la mandature 1983-1989.

       Les vœux du Maire Jean HUGON  pour l’année 1989 publiés dans cette brochure sont intéressants à plus d’un titre, c’est pourquoi nous en proposons la relecture à nos concitoyens.

     Discours d’espoir, discours bilan d’une longue période de 4 mandats consécutifs qu’ont marqués l’avènement de nombreux équipements, réflexion aussi sur les changements intervenus dans le rôle de maire et l’émergence d’une nouvelle donne économique et sociale.

    Discours préélectoral enfin, dont l’issue viendra clore une  longue carrière municipale puisque les élections suivantes de mars 1989 marqueront un virage avec l’avènement des deux mandats Camille DESCHAMPS (1989-2001) ;

    L’usure du pouvoir, et sans doute aussi l’irruption dans le paysage commercial de la grande distribution venant concurrencer un électorat de petits commerçants alors encore nombreux et résidant, en majorité, sur place, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, auront pu faire pencher la balance.

    Car en 1989, le petit commerce local, considérablement réduit aujourd’hui, avait encore de beaux restes

     Citons à ce propos un article du JDD (Journal du Dimanche) du 20 septembre 2015, qui témoignait du fait.

     Et qui est toujours en ligne

http://www.lejdd.fr/Politique/Regionales-en-Bourgogne-Franche-Comte-un-mariage-de-raison-751981

     Nous en tirons cette citation :

« Christiane Manteau a fait le calcul : il ne reste que deux bouchers et un traiteur sur les 13 qu'elle a connus enfant. Ses parents avaient deux boucheries dans la cité et 15 employés… "Il y avait 33 cafés dans les années 1950, se souvient-elle, aujourd'hui je suis sûre qu'il n'en subsiste pas la moitié, kebabs compris." Christiane évoque un temps que les moins de 50 ans ne peuvent imaginer. Trois grandes surfaces ont sapé la vitalité de la ville. "Ils vont en ouvrir une quatrième, peste un des derniers commerçants du centre-ville, on va tous mourir. Il n'y a même plus de boutique de téléphone, c'est dire!" »

   Revenons, pour terminer, sur la conclusion de circonstance, et très républicaine, du discours de 1989 :

   « Comment l’oublier en cette année où l’on va fêter l’anniversaire de la Révolution ? Comment oublier qu’en ce temps-là des écrivains, des penseurs, des philosophes, des scientifiques ont imaginé une nouvelle forme de Société, basée sur l’égalité, la liberté, rejetant des siècles d’intolérance d’injustice, j’allais dire d’obscurantisme. Avec toutes nos connaissances, tous les progrès de la science, de la technologie, serions-nous à notre tour incapables de concevoir pour l’an 2000 une société plus humaine, plus fraternelle ?

   Voilà ce que je voulais livrer à votre réflexion en cette année 89 qui devrait être, je le souhaite, un millésime d’espoir. »

    Les vœux de cette conclusion inspirée des penseurs des Lumières restent plus que jamais à l’ordre du jour ! Il est clair que l’humanisme progressiste est aujourd’hui à la peine…

    Et dans une civilisation de masse, l’homme providentiel n’est plus à la mode, sinon dans une forme caricaturale et  totalement dégradée.

   En juin 1788, celui qui devait devenir, à sa manière unique et terrible, un homme providentiel, arrivait dans notre ville en la personne du jeune Bonaparte.

    Il était sans doute plus dans la ligne de pensée politique de Jean Hugon de célébrer 89 que de rappeler cette arrivée. Notre ville venait pourtant d’en célébrer officiellement et brillamment le bicentenaire six mois auparavant, en juin 1988.

    Diverses manifestations devaient marquer cette commémoration. Une grande exposition se tint aux halles tout l’été, accompagnée de l’impression  du Journal de l’exposition  "Bonaparte à Auxonne" disponible aujourd’hui en ligne dans une nouvelle édition.

http://www.auxonne-patrimoine.net/2017/09/bonaparte-version-2017.html

    Nous sommes aujourd’hui le 2 décembre, date napoléonienne par excellence

« VAINCU PAR SA CONQUÊTE » - du 02 DÉCEMBRE 2014

    Claudi nous rappelle en ce jour et en image que le 19 juin 1988, les grenadiers du 27ème RI défilaient dans la rue du 8ème Chasseurs à Cheval.

   Voir ses grenadiers défiler dans la rue du 8ème Chasseurs à Cheval, belle surprise pour Napoléon dont l’uniforme préféré était justement celui de colonel de Chasseurs à Cheval !

Auxonne avant Charmoy-City, le bicentenaire Bonaparte, 19 juin 1988.jpg

Auxonne avant Charmoy-City, le bicentenaire Bonaparte, 19 juin 1988.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 02 décembre 2020 (J+4368 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 05:00

CHARMOY-CITY : APERÇUS SUR « L’ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » D’ANTAN (4) - du 30 novembre 2020 (J+4366 après le vote négatif fondateur)

     Dans le précédent article de la série, nous avions abordé le budget de l’année 1985 en alexandrins

CHARMOY-CITY : APERÇUS SUR « L’ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » D’ANTAN (3) - du 27 novembre 2020

         Les années 1987 et 1988, nous ramènerons aujourd’hui à des considérations plus prosaïques, bien qu’essentielles, motivées par l’irruption d’importants remous dans les secteurs industriel et commercial de l’économie locale au cours de cette période.

        En ce qui concerne le secteur industriel, les Aciéries, entreprise implantée dès le début du siècle dernier, voient s’accentuer les sérieuses difficultés liées aux mutations de la filière sidérurgique.

CHARMOY-CITY : ADIEU AUX ACIÉRIES D’AUXONNE  - du 30 OCTOBRE  2019

      L’entreprise électronique Oréga, filiale du Groupe Thomson, implantée au début de la décennie 1970 à La Colombière, subissant, quant à elle, la concurrence du Japon et de l’Asie du sud-Est, va connaître, dans le même temps, restructuration et licenciements.

    Ces problèmes sont évoqués dans un article du Bien Public du 5 janvier 1988, au titre évocateur : « AUXONNE-VAL DE SAÔNE Vœux du maire : « En cette période pleine d’incertitudes gardons confiance et espoir en des jours meilleurs »

    Nous retiendrons de cet article le passage suivant : « Une note d’espoir dans ce pessimisme, devait-il ajouter [N.D.L.R. le maire d’Auxonne] avec la création d’une quarantaine d’emplois lors de l’ouverture d’une grande surface en février prochain, et d’un Bricomarché, sans doute en avril »

   En résumé, la mauvaise posture conjoncturelle de l’emploi industriel semblait pouvoir être alors compensée par des embauches dans la grande distribution

    « L’Écho de la place d’armes », version papier dactylographiée et photocopiée de juillet 1988 reprendra ce thème dans l’éditorial du maire dont une bonne partie sera tirée du discours d’inauguration de Bricomarché

 

   Nous donnons un extrait de ce discours qui, vingt ans avant les débats sur la zone du Charmoy, expose quelques « mérites » possibles de l’implantation de grandes surfaces : « créations d’emploi », maîtrise de l’évasion commerciale et attractivité », « adaptation du commerce traditionnel » :

     « C'est 15 emplois nouveaux aujourd'hui dans notre Ville. Ce n'est pas négligeable dans ta conjoncture économique actuelle.

     Je suis persuadé que ce nouveau magasin retiendra sur place, AUXONNE, des clients habitués des "promenade-achats" du samedi dans les Centres Commerciaux de DIJON ou DOLE. Et qu'il attirera aussi de l'extérieur un peu plus d'acheteurs dans notre Ville.

     Bien sûr, certains commerces connaîtront un peu plus de difficultés, comme beaucoup d'autres, qui les ont connues en leur temps, et comme beaucoup d'autres professions. Mais l'esprit d'initiative et d'adaptation du Commerçant l'emportera. »

    Comment ne pas rapprocher cet optimisme de celui, beaucoup plus proche de nous, de Raoul Langlois lors d’un interview mémorable en octobre 2014

http://youtu.be/4PMrRymYg5s

    « Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

    Après la publication du prochain et dernier  épisode de notre série « APERÇUS SUR « L’ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » D’ANTAN », nous reviendrons sur le débat passionnant petits commerces versus grandes surfaces en proposant une esquisse, d’après archives, du bilan « grande distribution » local des  années 1987-88.

     Rappelons que le débat petits commerces versus grandes surfaces, thème d’actualité de la fin des années 1980, fut aussi le thème récurrent de la décennie qui s’achève.

    Et qui sait ? Rien n’exclut qu’il soit encore d’actualité dans le courant de la prochaine !?

CHARMOY-CITY : RÉFLEXIONS AUTOUR D’UN AVIS DE DÉPÔT DE  PERMIS AU CHARMOY (3) - du 18 septembre 2020

  À toutes fins utiles, Claudi a joint un petit plan pour suivre les évolutions auxquelles on peut s’attendre.

Présent, avenir et passé du Charmoy.jpg

Présent, avenir et passé du Charmoy.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30  novembre 2020 (J+4366 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents
28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 05:00

CHARMOY-CITY : QUAND LES RENNES AVAIENT  LE NEZ ROUGE - du 28 novembre 2020 (J+4364 après le vote négatif fondateur)

   Dans notre article d’hier nous remarquions en conclusion : « Pour Noël, des sapins ont poussé et des rennes sont venus crécher sur la Place d’Armes. ».

CHARMOY-CITY : APERÇUS SUR « L’ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » D’ANTAN (3) - du 27 novembre 2020

    L’image diffusée depuis  officiellement en ligne municipale a même connu un beau succès !

    Un problème se pose cependant, ces rennes n’ont pas le nez rouge comme le voudrait la tradition. Ils ne l’ont même pas rose…

    Il est vrai que  nez rouge et  éternuements sont plutôt mal vus en ce moment.

https://www.youtube.com/watch?v=Qe__sP2wkB4

    Et pourtant le nez rouge du renne n’est ni plaisante légende ni fake news.

    Il existe !!

    Des scientifiques, se sont même penchés sur le problème : le phénomène serait dû aux particularités de la muqueuse nasale de Rangifer tarandus (le renne)

http://www.gurumed.org/2012/12/19/pourquoi-les-rennes-du-pre-nol-ont-ils-le-nez-rouge/

   Le nez rouge du renne et le blanc de la neige,  s’accordant avec la rouge houppelande et la barbe blanche du Père Noël voilà la carte traditionnelle de Noël qui fera toujours papilloter nos yeux d’enfants !

   Hélas ! Tout change mon bon Monsieur ! Tout fout l’camp ma bonne Dame ! Il n’y a plus d’hivers ! Donc plus de blanche neige et plus de renne au nez rouge !

    Et pourtant, en remontant le temps (à défaut de remonter les pentes à Morzine) Claudi a retrouvé de la neige et le renne au nez rouge !

PRESSE DERNIÈRE

    Le Bien Public diffusait hier en ligne un article intitulé « Auxonne Conseil municipal Un nouveau poste pour structurer la politique sportive »

   L’article concluait :

« Comme nous souhaitons redonner un élan au sport, il me paraît important d’avoir un service des sports, à l’image du service culturel que nous avons déjà », a souligné le maire. « Cette opportunité qui nous est imposée nous permet de mettre en place des projets, comme la base de loisirs, la piscine, etc. »

    Du « renne » à « l’élan », il n’y a en effet qu’un pas qu’il convenait de franchir !

   Une bonne nouvelle, en bref, pour la base de plein air !

CHARMOY-CITY : UN COMMENTAIRE PAS PIQUÉ DES VERS - du 21 octobre 2020

Renne de Noël au nez rouge et au Charmoy.JPG

Renne de Noël au nez rouge et au Charmoy.JPG

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 novembre 2020 (J+4364 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 05:00

CHARMOY-CITY : APERÇUS SUR « L’ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » D’ANTAN (3) - du 27 novembre 2020 (J+4363 après le vote négatif fondateur)

    Interrompue momentanément par l’actualité en ligne, notre série « APERÇUS SUR « L’ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » D’ANTAN », entamée  le 18 courant, reprend aujourd’hui.

CHARMOY-CITY : APERÇUS SUR « L’ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » D’ANTAN (1) - du 18 novembre 2020

    Au menu du précédent article de la série, nos fidèles lecteurs avaient pu déguster une succulente timbale forestière. 

CHARMOY-CITY : APERÇUS SUR « L’ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES » D’ANTAN (2) - du 20 novembre 2020

   À la fin de ce long article nous avions ajouté, en ce temps funeste aux libraires, un « magazine littéraire » à destination de nos fidèles lectrices.

    Pour faire suite à ce « magazine littéraire », vantant d’incontournables œuvres à mettre sous le sapin, ou dans la cheminée, nous ouvrirons aujourd’hui un numéro inédit de L’Almanach des muses : L’Almanach des muses municipal !

   En l’espèce « L’Écho de la place d’armes », version papier dactylographiée et photocopiée de mai 1985.

     Nous n’en retiendrons que la première page, celle du poète, les suivantes, plus indigestes, étant celles du comptable égrenant son budget.

    L’adjoint à l’information d’alors, sympathique instituteur, comme on les appelait alors encore, à la vieille école – celle qui n’avait pas encore été démolie par Jospin, ce Calvin assassin instigateur d’une triste réforme –  s’y révélait un versificateur fort présentable !

 

« Pour ce nouveau bulletin, je veux vous présenter,

Le budget de la Ville, bien qu'un peu simplifié,

Pour que chacun comprenne, qu'avec tout cet argent

Ce que nous pouvons faire, tout en le bien gérant.

Ce n'est pas très facile, la bonne volonté

Est toujours bien utile ; il faut savoir jongler

Avec tous les articles, avec tous les chapitres,

Et c'est Monsieur le Maire qui a le rôle d'arbitre.

Mats venons-en au fait, que je vous dise, en somme,

Les taxes augmenteront, sans que l'on vous assomme,

A neuf pour cent prévus, ce ne sera que six;

Afin de ne pas rendre l'impôt prohibitif.

Voici donc le budget, et tout son exercice,

Avec tous ses décomptes, placés à notre actif. »

 

      Une idée-force à retenir pour la présentation du prochain budget, celui de la dure année 2021 ! Une cuillerée de miel, butiné dans le Jardin des Muses, pour faire passer l’amère pilule !

     Pour l’heure, en vue d’égayer nos sombres jours et nos longues nuits, il semblerait que l’on s’active et que toutes sortes de concours soient à l’ordre du jour (dessins, guirlandes, sapins et compagnie…) !

    Alors Patrice, oublie ton spleen,  tout ça existe et c’est pas triste !

    Et si ça sent le sapin, c’est le sapin de Noël que ça sent !

    Respire bien fort, alors dans l’air tu sentiras comme un fumet de foie gras !

 

       Qui sait lire entre les lignes et respirer sous le masque, saura trouver encore un peu de poésie dans l’air.

        Claudi l’a bien senti qui n’a pas manqué d’illustrer encore aujourd’hui notre couple à la mode, qui déjà se télépode, et demain pourrait taquiner les Muses ! 

CHARMOY-CITY : LE TÉLÉPOD AU SECOURS DU CM DU 26 PROCHAIN - du 23 novembre 2020

  À bientôt pour notre prochain épisode, celui-là garanti sans poésie et sans OGM !

POST-SCRIPTUM

     Pour Noël, des sapins ont poussé et des rennes sont venus crécher sur la Place d’Armes. Claudi, pas chien, ne veut pas être en reste, il adore les rennes au nez rouge  et vous offre un petit poster des neiges d’antan que vous ne trouverez pas chez vos commerçants.

Charmoy-City, concours, une lyre pour Arlette, un pinceau pour Gaston.jpg

Charmoy-City, concours, une lyre pour Arlette, un pinceau pour Gaston.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 novembre 2020 (J+4363 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents
25 novembre 2020 3 25 /11 /novembre /2020 10:26

CHARMOY-CITY : RAYON D’ESPOIR POUR LES RAMBOS DE LA RANDO - du 25 novembre 2020 (J+4361 après le vote négatif fondateur)

   Notre Président a parlé : à partir de samedi 28, on pourra prendre l’air pendant 3 heures et dans un rayon de 20 km.

    On pourra même aller acheter un guide ou une carte, voire même un best-seller dans sa librairie de quartier, si par la boue des sentiers on se sent rebuté !

ÉCHEC SCOLAIRE ET MISE EN SCÈNE - du 13 octobre 2020

    Arlette et Gaston sont aux anges ! Ils vont pousser jusqu’à Amange !

 

ACTUALITÉ

   Aujourd’hui 25 novembre : Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes comme nous le rappelle la page facebook Ville d’Auxonne.

    Les librairies rouvriront bientôt. Alors, amateur(e)s de bonnes lectures, achetez vite les livres des grands penseurs Nietzsche et Schopenhauer, Au train où vont les choses, ils pourraient bientôt se retrouver à l’index et dans l’enfer des bibliothèques pour violences verbales inappropriées (et voies de fait pour le second) à l’égard du beau sexe, avec bien d’autres !

MAGAZINE LITTÉRAIRE

    À propos de Schopenhauer et à l’approche de la levée d’écrou des libraires, un article très littéraire, du temps où nous avions encore, à Charmoy-City, une librairie sur la Place d’Armes…

DE HOUELLEBECQ  EN  CHARMOY (2) - du 6 FÉVRIER 2015

 

POST-SCRIPTUM AJOUTÈ LE 26

 

  CM du 26 : Questions déposées pour une inscription à l'ordre du jour du conseil.

https://www.facebook.com/Auxonnevilledavenir/photos/a.105042597661042/211275360371098/

       Les heureux assistants télépodés auront sans doute le plaisir d’entendre les réponses

CHARMOY-CITY : LE TÉLÉPOD AU SECOURS DU CM DU 26 PROCHAIN - du 23 novembre 2020

 

  

Charmoy-City, le 28 feu vert pour un rayon vert de 20 km .jpg

Charmoy-City, le 28 feu vert pour un rayon vert de 20 km .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 25 novembre 2020 (J+4361 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 09:15

CHARMOY-CITY : DE L’ANTIGEL EN LIGNE POUR LE CITOYEN - du 24 novembre 2020 (J+4360 après le vote négatif fondateur)

   Du calme, il ne s’agit pas de vodka de contrebande ! Surtout au réveil !

    Ce matin, Arlette et Gaston ont un autre sujet de conversation : non, pas le conseil du 26, auquel ils se rendront en télépod.

CHARMOY-CITY : LE TÉLÉPOD AU SECOURS DU CM DU 26 PROCHAIN - du 23 novembre 2020

    Un sujet de conversation ?  Vous avez deviné ?

    Non ! Pas le discours (au coin du feu) de Macron en soirée.

    Vous donnez votre langue au chat ?

    D’accord ! Alertés par l’autorité d’une vague de froid de 7 à 8 béries ils réagissent dans l’instant.

Vous avez bien lu : du -35°C ! Ce qui fait du -31°F pour Donald ! Ça rigole pas grand papa ! Si l’on pouvait sortir on irait bientôt patiner sur la Saône !

https://www.youtube.com/watch?v=PdcKE4U9_D0

Arlette dit à Gaston : « Mets ta casquette à oreillettes mon bichon ! »

Gaston dit à Arlette : « Sors ton vison, ma jolie starlette ! »

    Et les voilà rhabillés pour l’hiver !   .

    C’est qu’il s’agit pas de rigoler avec les coups de froid !

    Raoul a vu ça début 2017 !

SCRUTIN GLACIAL À DAWSON-CITY ? - du 16 janvier 2017

    Comme dirait l’autre : « Neige en novembre, Noël en décembre ! »

    Claudi qui a oublié de mettre ses mitaines  a du coup les doigts tout engourdis !

   Ce dégourdi qui ne suit pas les conseils de facebook, le voilà bien puni !

    Mauvais sujet qui n’a pas écouté les conseils de notre mère à tous et qui a les doigts gelés !

   Il ne vous dessinera pas Gaston en casquette à oreillettes et Arlette dans son vison !   

   Vous devrez donc  vous contenter, par ces temps de frimas, d’une illustration sortie des cartons et empruntée à l’article en lien ci-dessus !

Construire un feu à Dawson-City.jpg

Construire un feu à Dawson-City.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 novembre 2020 (J+4360 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
23 novembre 2020 1 23 /11 /novembre /2020 11:29

CHARMOY-CITY : LE TÉLÉPOD AU SECOURS DU CM DU 26 PROCHAIN - du 23 novembre 2020 (J+4359après le vote négatif fondateur)

    La page facebook du groupe Auxonne ville d’avenir publiait hier un extrait du courrier de convocation envoyé aux conseillers pour la prochaine séance de jeudi 26 (voir PDF joint) qui pose le problème de l’autorisation pour le public de s’y transporter.

  

  Même info et même problème sur le site officiel Ville d’Auxonne

https://www.auxonne.fr/

 ( Cliquez sur « téléchargez l’ordre du jour » en haut et à droite de la page)

Arlette et Gaston, jamais en reste, ne resteront pas en carafe.

CHARMOY-CITY : LE CONSEIL DU 10 PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE - du 12 juillet 2020

    En fines mouches, ils ont d’ores et déjà résolu la question

Charmoy-City, Arlette et Gaston seront au conseil .jpg

Charmoy-City, Arlette et Gaston seront au conseil .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 novembre 2020 (J+4359 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves