Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 08:58

CHARMOY-CITY : DES GAZONS TOUJOURS VERTS SOUS LES LUMIÈRES DE NOËL - du 25 mai 2017 (J+3081 après le vote négatif fondateur)

Le 2 décembre dernier, date impériale s’il en est, Le Bien Public publiait un article au titre lumineux « AUXONNE Vie locale Les lumières de Noël scintillent ».

Illustrant l’article, une photo révélait un paysage nocturne suburbain banal à pleurer consistant en une haie de lampadaires routiers alignés en rang d’oignons le long d’une route à deux voies lugubrement déserte, la fameuse avenue Général-de-Gaulle (D905) conduisant au Charmoy.

La lecture de l’article nous apprenait que les gerbes de leds accrochées, à l’occasion des Fêtes, aux pieds des lampadaires, et censées être du plus bel effet, alliaient aux impératifs d’économie financière dans la réalisation, ceux d’une réelle économie d’énergie dans l’exploitation.

ENTOURLOUPES DU CHARMOY, HUIT ANS APRÈS, ON FAIT LA LUMIÈRE - du 17 décembre 2016

Le 23 mai dernier, l’avenue Général-de-Gaulle (D905) est revenue dans la presse avec un article du Bien Public intitulé cette fois : « AUXONNE URBANISME Pour ou contre le gazon synthétique ? »

Après l’émergence de la lumière artificielle festive, pourrait donc s’ouvrir, pour l’avenue Général-de-Gaulle (D905), l’ère du gazon synthétique. L’article précise : « Il faut dire que le gazon synthétique présente de nombreux avantages. D’abord celui d’être « écolo » : il est fabriqué à partir de produits recyclés. Économiquement, s’il est un peu cher à l’achat, il ne nécessite en revanche aucun coup de tondeuse, aucune main-d’œuvre… »

L’article nous apprend toutefois que la décision d’adopter ce gazon miracle est encore suspendue au « verdict » des élus du conseil municipal. Ceux-ci trancheront après avoir vu sur place. Après, pourrait-on dire, une visite de la maquette de la moquette. Au fait, il faudra prévoir des pancartes « Défense de fumer la pelouse »… Frais induits…

Il n’est pas impossible que la municipalité en place adhère aux impératifs écologiques avancés pour le gazon synthétique. Après avoir déroulé le tapis rouge aux ambitions d’implantation d’une grande enseigne, c’est donc les tapis verts qu’on déroulera avenue Général-de-Gaulle (D905) ! Des tapis toujours verts ! Sempervirens !

Verts jusqu’au cœur de l’hiver sans neige, sous la lumière féérique des leds économiques ! Et pour la chlorophylle synthétique des « produits recyclés », quel bonheur que toute cette lumière pour une vraie photosynthèse !

Pour quand, maintenant, les champs d’oignons synthétiques qui ne feront plus pleurer ?

CHARMOY-CITY : LES VIEUX MARCHÉS, C’EST DU PASSÉ, MAIS L’OIGNON FAIT ENCORE PLEURER - du 26 janvier 2017

Pour finir, le gazon synthétique présente un avantage énorme : n’ayant jamais été vivant, il ne nécessite pas de revitalisation ! Avouez quand même que ça donne moins de soucis !

Imaginez un peu que la bataille de Waterloo se soit déroulée sur un gazon synthétique déroulé par Wellington… C’eût été une aubaine pour notre musée, on aurait pu y conserver un morceau de ce gazon-bidon en guise de paillasson, sans risque de l’y voir moisir ! Chapeau ! Mais on ne va pas réécrire l’Histoire !

Et puis, pour rester dans l’actuel, on peut faire pipi dans ce gazon sans embêter les coccinelles, ni les papillons ! Ça alors, c’est vraiment é-co-lo mon coco !

Il faudrait quand même en causer un brin à Nicolas Hulot qui dans son Sahara doit, pour le coup, se languir du vrai gazon !

BONNES VACANCES AU SAHARA, MONSIEUR HULOT ! - du 21 mai 2017

Dernière minute : des affiches ludiques et revitalisantes avec des petits gugusses pleins d’astusse, viennent d’apparaître sur le site de la Ville et dans les vitrines de quelques boutiques, nous en reparlerons plus tard ! Promis !

Charmoy-City, l'Empire et le lampyre

Charmoy-City, l'Empire et le lampyre

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 25 mai 2017 (J+3081 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 07:46

CHARMOY-CITY : CETTE ANNÉE, AU CŒUR DU BOURG, LA FÊTE DES VOISINS ÉTAIT DÉCIBELLE ! - du 23 mai 2017 (J+3079 après le vote négatif fondateur)

Inf’Auxonne, organe d’information officiel de la municipalité charmoysienne annonçait dans son numéro 56 d’avril dernier, en page 7 : « La fête des voisins a été mise en place dans le but de lutter contre l’individualisme et la solitude dans les villes. […] Ce jour-là les voisins se rencontrent et partagent un repas. Musique et danse pourront agrémenter largement cette fête. Si vous souhaitez organiser une fête des voisins, n’hésitez pas à consulter votre mairie, qui est adhérente à l’association « Immeubles en fête », ce qui lui permet de vous apporter une aide matérielle pour organiser votre fête […] »

En résumé « La fête des voisins » est donc une fête prophylactique, populaire et conviviale totalement informelle et spontanée, avec toutefois une petite pincée d’encadrement municipal !

Le Procès-verbal du Conseil municipal du 7 novembre 2016 précise d’ailleurs en page 23, par la voix de Monsieur le Maire que cette tâche incombe plus particulièrement, parmi tant d’autres tâches, à la 2ème adjointe. La lecture attentive de l'extrait du PV ci-dessous vous le confirmera :

« Le rôle de la 2ème adjointe.

En résumé les objectifs vont être de penser « intergénérationnel » avec les partenaires locaux. Ce n’est pas nécessairement de faire soi-même. Il s’agit d’aider ceux qui ont besoin, faire participer, impliquer, améliorer la qualité de vie quotidienne de chacun et construire pour l’avenir un projet de ville solidaire. Ce que j’appelle « Auxonne Vie quotidienne » pour raccourcir le terme coordonnera avec des partenaires, des actions de sensibilisation, de prévention auprès des Auxonnais, notamment, quelques éléments, mais ce n’est pas limitatif, je passe tous les détails, l’alimentation, les vaccinations, les premiers secours – il y a des spécialistes, ça peut être la santé bucco-dentaire, ça peut être la santé la prévention des cancers, et c’est aussi l’interlocuteur privilégié auprès des personnes handicapées, dont on aura prochainement une commission sur le handicap. C’est aussi des informations pour améliorer la vie quotidienne des habitants. [N.D.L.R. : suit un inventaire d’une dizaine de lignes, dont nous vous ferons grâce, concernant : les changements de fenêtres, les déménagements, les vide-maisons, la surveillance, les problèmes de voisinage…]. Il peut y avoir aussi des choses plus ponctuelles comme la fête des voisins, l’accueil des nouveaux habitants lors d’une soirée…»

La rumeur publique semble indiquer que la cuvée locale 2017 de la fête conviviale et spontanée des voisins n’aurait pas été le cru du siècle, tant le nombre de participants que par l’audience et l’accueil populaire. À ce jour, la PQL, n’a toujours pas rendu compte de l’« évènement ».

Attendons toutefois, avant de juger hâtivement, de lire à ce propos le compte-rendu officiel que ne manquera pas de publier le prochain Inf’Auxonne. Ne serait-ce que pour réparer l’absence curieuse autant qu’inhabituelle d’informations sur la Fête des voisins 2016 dans les numéros d’Inf’Auxonne de l’année dernière.

Pourtant, dans le même temps, la PQL s’était révélée prolixe à propos de l’évènement. Le Bien Public du 30 mai 2016 publiait ainsi une demi-page titrée « AUXONNE LOISIRS Des voisins qui savent faire la fête »

Remarquons que l’article concluait bizarrement : « Quant au centre-ville, le calme régnait en maître ».

Chantecler n’avait pas manqué non plus de commenter l’évènement.

UN PETIT RIEN QUI FERA BEAUCOUP - du 30 MAI 2016

Si l’article du Bien Public du 30 mai 2016 concluait bizarrement : « Quant au centre-ville, le calme régnait en maître », on peut assurer qu’il n’en aura pas été de même cette année car, pour le coup, la Fête des voisins aura fait au sens propre beaucoup de bruit dans Landerneau et bien du tintouin sous les Halles.

Des tambourinaires au crépuscule pour saluer le coucher du soleil, ça c’est parfait ! Bonaparte sur son socle, a dû se croire à Marengo et, du coup, chercher son chapeau !

« QUAND ON NE CHERCHE PAS LE CHAPEAU, ON LIT LES JOURNAUX » - du 05 Septembre 2016

Mais la sono et les rengaines jusqu’au cœur de la nuit, ça c’est une autre affaire ! Passe encore pour le 14 juillet, fête nationale !

Pour les vrais voisins qui habitent le quartier, ceux qui ne sont pas les voisins de circonstance d’un jour et autres élus en représentation,, et qui auraient voulu dormir après minuit, la Fête des voisins, décibelle cette année, a bien failli tourner au vrai « problème de voisinage » ! Mais comme semble l’indiquer, ci-dessus, l’inventaire de Monsieur le Maire : les « problèmes de voisinage » ne sont-ils pas, eux aussi, du ressort de la 2ème adjointe ?

Conséquence heureuse, autant qu’imprévue, de la manœuvre : un concours de Boules QUIES en nocturne s’est donc déroulé impromptu sur les oreillers du quartier : VOI ZIN ZIN DZIM BOUM BOUM BADABOUM !!

VOI ZIN ZIN DZIM BOUM BOUM BADABOUM

VOI ZIN ZIN DZIM BOUM BOUM BADABOUM

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 mai 2017 (J+3079 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 08:50

BONNES VACANCES AU SAHARA, MONSIEUR HULOT ! - du 21 mai 2017 (J+3077 après le vote négatif fondateur)

Nous sommes en plein festival de Cannes et notre titre du jour s’en ressent quelque peu sans doute. Les cinéphiles avertis y verront peut-être l’influence de « Un thé au Sahara » de Bertolucci (1990), d’après Paul Bowles, mais plus assurément celle des « Vacances de Monsieur Hulot » de Jacques Tati (1953)

Dans un mode plus actuel, nous avons surtout retenu cette remarque d’Alexis Corbière, porte-parole de La France insoumise, à propos du casting gouvernemental de notre nouveau Président Emmanuel Macron : « Nicolas Hulot est dans ce gouvernement comme un ours polaire au milieu du Sahara, totalement perdu, il n’arrivera à rien » (déclaration du 17 mai sur franceinfo)

Confronté à cette appréciation sarcastique de la France insoumise, Nicolas pensera sans doute : « Les chiens aboient, la caravane passe ».

Il est vrai que le poste prestigieux de « Ministre d’État » que vient de se voir confier le très médiatique représentant du mouvement écologiste a de quoi impressionner. Reste tout de même à attendre un peu pour voir lequel de ces deux critères, médiatique ou écologiste, aura motivé au bout du compte le choix de Monsieur Hulot comme « Ministre d’État ».

En attendant, notre envoyé spécial Léon Dujardin a saisi l’évènement avec sa CHARMOY-BOX. Il nous envoie son témoignage argentique en exclusivité tout chaud du Sahara en espérant bien qu’il sera primé au concours !

Vous ne connaissez pas Léon Dujardin, quelle lacune ! Je l’ai chevauché dans ma petite enfance, du temps que Vincent Auriol était président et je suis heureux de lui rendre hommage aujourd’hui

« VOUS ÊTES MON LION SUPERBE ET GÉNÉREUX ! » - du 18 octobre 2013

Pour nos lecteurs que notre incursion au Sahara surprendrait, nous rappellerons que Chantecler ne dédaigne pas à l’occasion une petite méharée !

TROIS OASIS ET UN DÉSERT (1) - du 10 JUILLET 2015

Léon Dujardin de Charmoy-City, mirages argentiques

Léon Dujardin de Charmoy-City, mirages argentiques

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 mai 2017 (J+3077 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Côté cinéma

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Côté Cinéma
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 07:07

DE L’ARGENT ET DE L’ARGENTIQUE POUR CHARMOY-CITY- du 19 mai 2017 (J+3075 après le vote négatif fondateur)

Le Bien Public publiait mercredi dernier 17 mai un article sous le titre « AUXONNE CHANTIERS CONSEIL DÉPARTEMENTAL : 300 000 € de financement pour la commune ».

Sur le cliché que l’on peut sans crainte qualifier de « publicitaire » et qui illustre l’article, le contribuable honnête sera ravi de voir sa contribution généreusement offerte par un quasi Duc de Bourgogne radieux au premier édile de la « commune » qui semble, pour le coup, en rester tout pensif…

Arlette et Gaston Ducharmoy, notre couple fétiche, qui s’était investi pour le OUI en juin 2010 et pour des lendemains charmoysiens qui chantent, en sont restés, eux aussi, tout pensifs à la lecture de l’article.

Ah ! Recevoir un chèque de 300 000 euros et avoir enfin sa photo dans le journal. Bénéficier enfin dans ce monde cruel de la concurrence néolibérale d’une vraie libéralité en consolation de tous les grattages à 2 € qui au bout du compte ne nourrissent pas leur homme. Gagner, au-delà de toutes les promos prometteuses, de quoi remplir une pleine lessiveuse de biftons pour vivre enfin sa vie et acheter sans compter des bonbons !

Claudi compatissant n’a pas résisté à la tentation de réaliser sur le papier le rêve d’Arlette, « Reine d’un jour » et de son bon vieux Gaston !

Vous ne connaissez pas « Reine d’un jour » l’émission culte de Jean Nohain importée des USA qui fit rêver les années 50… Jean Nohain, dit « Jaboune », était sans doute, dans son genre et en son temps un précurseur de notre Emmanuel, un fervent partisan du bonheur par la modernité made in USA !

Ah ! Cet Emmanuel jusqu’en matière d’écologie, il en a vraiment du Hulot !

Dernière minute : Le Bien Public publie ce matin un article intitulé :

« CÔTE D’OR PHOTOGRAPHIE : Auxonne, l’argentique fait de la résistance »

On y découvre « Cyrille Cournault, le dernier photographe du coin à développer des films ». L’article ajoute « Pourtant, il demeure d’irrésistibles photographes qui, pour une raison ou une autre, continuent d’être adeptes de l’argentique. Qui sont-ils et comment font-ils ? »

Bécanine et Vittoriu sont de ceux-là, qui depuis quelque temps font des miracles dans notre charmante cité charmoysienne avec leur « CHARMOY-BOX » !

CHARMOY-CITY : L’ARGENTIQUE ET LE PORTEFEUILLE - du 10 mai 2017

De l'argent et de l'argentique pour Charmoy-City

De l'argent et de l'argentique pour Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 mai 2017 (J+3075 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 08:11

CONCOURS : N’OUBLIEZ PAS DE PHOTOGRAPHIER LE CHARMOY ! - du 16 mai 2017 (J+3072 après le vote négatif fondateur)

Sur fond de paysage électoral en voie de recomposition, comme en écho modeste du Sturm und Drang de la République en marche, la revitalisation ludique du centre-bourg de Charmoy-City mobilise depuis quelques mois toutes les énergies locales.

Cacaotées d’abord

CHARMOY-CITY : LE CARILLON CACAOTÉ DE LA REVITALISATION - du 27 mars 2017

Et à présent artistiques

CHARMOY-CITY : « À VOS BOÎTIERS ! » - du 12 mai 2017

Du sommet de l’État au chef-lieu de canton assoupi, chacun est donc aujourd’hui sommé de redessiner le futur et d’en proposer sa vision renouvelée pour des lendemains qui chantent.

La galerie de portraits d’énarques nourris dans le sérail s’enrichit de jour en jour et, peut-on supposer, l’album du concours photo charmoysien itou. On dirait qu’il faut enfin que tout change, afin que rien ne change.

Développer cette dernière proposition déborde, bien entendu, le cadre de notre court article. Nous laisserons donc cette tâche à nos politiques toujours très habiles à en développer le premier volet et qui se montrent en général plus réservés dans l’aveu du second qui constitue, bien souvent, le fond(s) de toute leur affaire.

« Cordonnier, pas plus haut que la chaussure ». Suivant prudemment cette maxime, nous resterons au ras du Charmoy, pour montrer qu’à Charmoy-City les modèles photographiques en vogue suivent eux aussi l’actualité de la mode de la « proximité ».

Souvenez-vous, il y a encore moins de deux ans, un artiste-photographe en vogue et en cour abreuvait à jet continu la presse locale de clichés du chantier du Charmoy qu’un feu vert généralisé de nos élus toujours soucieux de protéger le commerce de proximité avait enfin lancé.

Joignant au reflet de l’image, la ciselure de la phrase, notre artiste diffusait dans le même temps sur le net une prose immarcescible, dont voici un échantillon :

« Regardez mes amis, cet immense magasin. Il semble avoir été conçu sur les bases d’une architecture inspirée par une machine volante du début du 20e siècle. Il s’apprête à décoller du tarmac au Charme de la Rosière, exprime NOTIN

En effet, la façade principale de ce temple du commerce local déploie ses ailes comme le ferait gracieusement une cigogne »

Aux prouesses de ce chantre du « temple du commerce local », notre blog n’avait, bien entendu, pas manqué de faire écho en son temps

ALBUM-DÉCOUVREZ LE NOUVELLISME DU CHARMOY

Ce n’est donc que justice de rappeler aujourd’hui cette œuvre littéraire et iconographique, à l’heure, où par la volonté du Prince-président du jury photographique, tous les objectifs vont se tourner vers le patrimoine et les milieux naturels. Colombages, chauves-souris et grenouilles…

Aurait-on déjà oublié le « temple du commerce local » et son parking-tarmac, trésor de biodiversité ?

Il est à souhaiter qu’un photographe hardi répare cet oubli et que s’expose en nos vitrines de proximité, du « temple du commerce local » le cliché !

En attendant, ouvrant – si l’on peut dire – la voie vers le Charmoy, tout en joignant patrimoine et modernisme, Bécanine et Vittoriu ont photographié pour vous « La sentinelle du Charmoy », fleuron incontesté de leur musée imaginaire…

UNE HISTOIRE POUR LA RUE DU CHARMOY (4) - du 16 septembre 2016

Charmoy et patrimoine sont bien gardés

Charmoy et patrimoine sont bien gardés

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 mai 2017 (J+3072 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 08:29

LE «TROCADÉRO», RADOUBÉ, ACCOSTERA BIENTÔT À CHARMOY-CITY - du 14 mai 2017 - (J+3070 après le vote négatif fondateur)

Le 11 mars dernier, dans un précédent article, nous avions découvert, rappelez-vous, un fabuleux navire : le « TROCADERO ».

LE FUTUR TITANIC EN CROISIÈRE AU SQUARE DARCY - du 11 mars 2017

Comme le laissait pressentir notre titre, pour le moins prémonitoire, le fabuleux navire a essuyé depuis un gros grain et subi quelques avaries. En conséquence, le pilote a été débarqué.

Et le navire alors ? Selon les milieux autorisés, le voilà à présent radoubé et une nouvelle carrière s’ouvrirait pour lui le long des rives de notre paisible fleuve.

Après avoir promené l’électorat national, il embarquera donc très bientôt les toutous, les toutous, les touristes de proximité !

Voilà donc une ample moisson de photos en perspective ! Nadars en herbe : « À vos boîtiers ! »

En attendant, aujourd’hui, tous les regards seront tournés vers Paris où se tiendra la relève quinquennale. En ce jour gris d’humidité, saluons encore une fois l’ « humilité » déclarée de la jeune garde montante !

CHARMOY-CITY : L’HUMILITÉ IMMORTALISÉE PAR L’ARGENTIQUE - du 8 mai 2017

Une chose est sûre, on peut se rassurer, ce n’est pas « La jeune Garde » d’une chanson à présent oubliée, qui monte en ligne…

Que cela ne nous empêche pas de chanter quand même la France avec Ferrat !

https://www.youtube.com/watch?v=XAbbzXe8NwM

Charmoy-City, nouveau départ prévu pour le Trocadéro

Charmoy-City, nouveau départ prévu pour le Trocadéro

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 mai 2017 (J+3070 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 07:23

CHARMOY-CITY : « À VOS BOÎTIERS ! » - du 12 mai 2017 (J+3068 après le vote négatif fondateur)

« À vos boîtiers ! ». Ainsi se termine l’article du Bien Public publié hier 11 mai sous le titre « AUXONNE VIE LOCALE La Ville lance un concours photo : montrez votre vision d’Auxonne ».

Nos fidèles lecteurs auront pu constater que, jamais en reste, Chantecler n’a pas attendu cet article pour activer son « boîtier » argentique, la performante CHARMOY-BOX !

CHARMOY-CITY : L’ARGENTIQUE ET LE PORTEFEUILLE - du 10 mai 2017

Pour en revenir à l’article du Bien Public, cette initiative aurait été « mise en place dans le cadre du projet de revitalisation du centre-bourg ». Après avoir précisé les modalités de participation au concours, le rédacteur de l’article conclut fort opportunément : « Difficile d’imaginer que ce concours puisse influer sur l’étude et les réalisations futures du projet de revitalisation centre-bourg, mais l’initiative participative devrait être perçue de façon positive par la population. »

Pour un spécialiste du Charmoy, cette nouvelle « initiative participative », peu susceptible d’« influer sur l’étude et les réalisations futures du projet », rappellera immanquablement la fameuse consultation du 27 juin 2010 décidée alors que le projet avait était déjà bouclé sur le terrain et qu’il était passé en commission (CNAC) six mois plus tôt… pour y être retoqué !

Un petit coup de pouce participatatatif orchestré par « la bande des quatre » (Passionnés, Riverains, Compagnons, AAC) à grand renfort d’affiches imprimées à LURE !

ALBUM-IMPRESSIONS DE LA CONSULTATION

Claudi, notre artiste, a retenu quant à lui le début de l’article avec cette belle image de la « mise en abîme » consistant à « exposer le centre-bourg dans le bourg ».

La mise en abîme est un procédé largement utilisé sur les boîtes de Camembert (en promo ?) dont l’étiquette vous montre un gros moine exhibant une boîte portant la même étiquette sur laquelle à nouveau on voit un gros moine exhibant une boîte portant la même étiquette …etc…

La mise en abîme décline donc à l’infini la même étiquette. Tout le contraire des législatives à venir où les malins s’ingénieront à changer l’étiquette de vieux articles en voie de péremption en les passant à la remballe, remis au nouveau goût en vogue. Marketing oblige !

Et si par hasard vous n’aviez pas bien compris ce qu’est une mise en abîme, regardez notre image du jour ! En attendant, un seul mot d’ordre pour la campagne photo : « À vos boîtiers citoyens ! »

Dernière minute : un photographe-astronome amateur vient de détecter de graves perturbations dans la trajectoire de l’exoplanète ORANGE en orbite autour de la superstar…

L’OIGNON ET L’ORANGE - du 24 février 2017

Charmoy-City, le centre-bourg mis en abîme

Charmoy-City, le centre-bourg mis en abîme

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 12 mai 2017 (J+3068 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 08:30

CHARMOY-CITY : L’ARGENTIQUE ET LE PORTEFEUILLE - du 10 mai 2017 (J+3066 après le vote négatif fondateur)

Dans son ouvrage Le vieil Auxonne paru en 1932, André Pidoux de la Maduère mentionnait en page 51 « cette devise un peu sceptique » figurant au-dessus d’une porte dans la rue de la Paix : « Monnoie faict tout ».

Située à l’origine sur la maison natale de Noisot, la devise a disparu de la vue des passants avec la démolition de cette dernière au début des années 1990. Les curieux qui voudraient en apprendre plus de Claude Noisot reliront notre précédent article.

RÉVEILS EN TOUS GENRES - du 21 OCTOBRE 2015

Pour vous, chers lecteurs, Bécanine et Vittoriu se sont mis en quatre aujourd’hui. Invoquant les mânes de Claude Noisot autour d’une table tournante ils ont accompli le prodige d’obtenir avec leur « CHARMOY BOX » un cliché argentique d’un patrimoine, non seulement invisible, mais aujourd’hui disparu !

Après le retour de l’ « humilité » voilà donc celui, en force, de la finance prétendument abhorrée en 2012 par notre président sortant.

CHARMOY-CITY : L’HUMILITÉ IMMORTALISÉE PAR L’ARGENTIQUE - du 8 mai 2017

« Monnoie faict tout ». Il est bien clair que cette devise, « un peu sceptique » aux dires de Pidoux de la Maduère, n’a évidemment rien perdu de son actualité.

La récente campagne, ses « affaires » et les débats sur la monnaie viennent juste de nous le rappeler. La politique managéro-entrepreneuriale, née dans le berceau de Bercy, sans autre idée directrice que la loi d’airain des bilans chiffrés et le talon de fer de la loi du marché, et qui nous pend au nez, nous le rappellera encore.

N’en déplaise au Général de Gaulle, la politique, plus que jamais, se fera à la corbeille ! « Monnoye faict tout » ! Vieille devise, tu n’as rien perdu de son actualité ! Entonnons l’hymne à la joie !

http://www.ina.fr/video/I00013080

Charmoy-City, photographie d'une devise toujours en vogue

Charmoy-City, photographie d'une devise toujours en vogue

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 10 mai 2017 (J+3066 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 10:54

CHARMOY-CITY : L’HUMILITÉ IMMORTALISÉE PAR L’ARGENTIQUE - du 8 mai 2017 (J+3064 après le vote négatif fondateur)

Nous avions retrouvé hier Bécanine et Vittoriu et leur « boîte à savon », la « CHARMOY BOX », en quête de clichés argentiques du patrimoine invisible

CHARMOY-CITY : PHOTOGRAPHIER LE PATRIMOINE INVISIBLE - du 7 mai 2017

Le temps d’hier était à l’humidité et voilà nos deux amis, un peu ennuyés de déambuler dans des rues tristes et désertes, et qui se prennent à regretter de ne pas être restés voter à Roscoff et à Ajaccio !

Et leur regret s’accroît encore le soir quand ils apprennent qu’ils ont raté une occasion rêvée de voter pour le champion de l’HUMILITÉ déclarée.

Quelle erreur et toujours cette humidité, qui maintenant vient humecter le coin de leurs paupières sous l’empire d’amers regrets !

Rien ne sert de pleurer, mieux vaut se racheter quand on n’a pas su se vendre. Sitôt dit, sitôt fait, nos deux Nadars se sont rachetés par un superbe cliché !

Charmoy-City, l'humilité immortalisée par l'argentique

Charmoy-City, l'humilité immortalisée par l'argentique

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 8 mai 2017 (J+3064 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 09:00

CHARMOY-CITY : PHOTOGRAPHIER LE PATRIMOINE INVISIBLE - du 7 mai 2017 (J+3063 après le vote négatif fondateur)

Il y a quelques mois déjà, deux de nos héros, Bécanine et Vittoriu, déambulaient dans les rues de notre charmante cité en quête d’une belle pièce de patrimoine désespérément introuvable et, par voie de conséquence, invisible !

Lecteurs occasionnels, nouveaux fans de notre blog, vous tous et toutes qui ignorez peut-être la cause première de cette déambulation infructueuse, reportez-vous quelques mois en arrière pour connaître le début de l’aventure passionnante du tandem Bécanine-Vittoriu.

LE TOUR DES TOURS DE BÉCANINE - du 24 Août 2016

Aujourd’hui, Bécanine et Vittoriu sont à nouveau parmi nous. Aimantés par l’objet de leur inlassable quête, ils sont allés, rendez-vous compte, jusqu’à oublier les urnes qui les attendaient à Roscoff ou à Ajaccio ! En voilà de drôles de citoyens !

Il faut dire qu’aucun des deux candidats ne leur convient. Jugez vous-même, depuis décembre 1848, on n’a pas vu un Bonaparte candidat à la présidence de la République !

Pourtant, un Bonaparte à l’Élysée, ce serait notre musée ressuscité et, du même coup, le prestigieux couvre-chef de nouveau admiré !

En 1848 Louis-Napoléon Bonaparte, le Prince-Président, était fringant, il avait tout juste quarante ans, beaucoup d’entregent, et malgré son fort accent allemand, il avait fait aux présidentielles de la IIème République, les premières de l’Histoire, un score épatant : 74%. Il est certain qu’aujourd’hui un tel score ne sera pas atteint !

Mais quand même, à force de le regarder, ne trouvez-vous pas que notre grand gamin d’Amiens, d’un aigle a déjà le profil ? Comme dirait Victor Hugo : « Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte »

De toute façon c’est certain, y’aura pas photo !

À propos de photo, on peut prévoir que nos deux héros, Bécanine et Vittoriu, bien sûr, et pas Marine et Emmanuel qui eux ont déjà donné pour la photo. Oui, je disais, on peut prévoir que nos deux héros vont s’inscrire au grand concours photo récemment annoncé par la municipalité de Charmoy-city.

Ils sont partis pour rejoindre le bataillon des Nadars de la revitalisation. Revitalisation et photo, c’est en effet un vieux duo. Combien de visages entrés flapis dans le studio en sont sortis tout requinqués et revitalisés sur le papier !

Sûr aussi qu’ils concourront dans la catégorie Patrimoine, « Patrimoine invisible » bien entendu !

Avec leur Charmoy Box 6X9 argentique ils comptent bien trouver le chapeau, tirer le cliché et remporter le prix. Leur programme tient en une ligne : « Permettre aux touristes d’admirer enfin le chapeau dans une vitrine ».

Dans quelle vitrine ? Qu’importe, ils auront l’embarras du choix : Pâtisserie pour les gourmands, Confection pour les élégants, Pharmacie pour les souffrants, j’en passe et des meilleures, ou encore chez le petit père Thiers, pour les experts !

Qu’importe la vitrine, pourvu qu’on voie le chapeau ! Ainsi tous les chalands bigarrés de l’été, déambulant et se pressant dans nos rues et nos venelles devenues grouillantes, finiront par croire que le bibi est à vendre et finiront peut-être enfin par « pousser la porte » !

VERS DES LENDEMAINS QUI CHANTENT ? (3) - du 19 DÉCEMBRE 2015

En ce dimanche pluvieux, vous pourrez consulter enfin notre album « Le Réveil du Centre-bourg » qui s’enrichit aujourd’hui d’une nouvelle vue.

ALBUM-LE RÉVEIL DU CENTRE-BOURG

Charmoy-City, photographier le patrimoine invisible

Charmoy-City, photographier le patrimoine invisible

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 7 mai 2017 (J+3063 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres