Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 08:59

CHARMOY-CITY, POUR LE MEILLEUR OU POUR LE PIRE ? - du 29 juillet 2017 (J+3146 après le vote négatif fondateur)

    Le présent article ne traitera pas des joies et des peines du mariage que nous avons évoquées par ailleurs dans des articles précédents, le plus récent étant

CHARMOY-CITY : LES JOIES DU MARIAGE - du 23 janvier 2017

     Notre intention du jour est seulement de poursuivre notre commentaire de l’article du Bien Public d’hier intitulé  « AUXONNE IMMOBILIER Quels sont les commerces à vendre au centre-ville ? »

CHARMOY-CITY, CENTRE-BOURG RÉVEILLE-TOI ! - du 28 juillet 2017

    Si notre  bref commentaire nous faisait revenir sur une question passée, celle de la fermeture regrettable autant que symbolique d’une sympathique boutique, il présentait l’énorme défaut de ne pas envisager l’avenir.

    Une question posée par le rédacteur à la fin de l’article nous semble une piste intéressante pour une réflexion sur l’avenir : « Reste malgré tout à savoir dans quelle mesure les travaux à venir du projet de revitalisation centre-bourg toucheront – positivement ou négativement –  les velléités de reprises [en matière d’immobilier commercial] ».

    Il semble aussi selon nous et à entendre un certain nombre de commerçants, qu’au-delà  de la question des « reprises », cette question du facteur positif ou négatif des « travaux à venir » liés à la « revitalisation » puisse être étendue à l’impact de ces travaux et des modifications induites sur la fréquentation des commerces de centre-ville.

    La réponse n’est pas évidente, et comme conclut l’article : « Seul l’avenir le dira ».

   En attendant, notre bonne ville pourra toujours bénéficier du bon résultat du pari lancé le 22 octobre 2014 par son maire sur les ondes :

« Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

http://youtu.be/4PMrRymYg5s

      Et notre puzzle alors ? Patience, la suite arrive…

Charmoy-City, avec la revitalisation, le retour des cigognes

Charmoy-City, avec la revitalisation, le retour des cigognes

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 juillet 2017 (J+3146 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 06:57

CHARMOY-CITY, CENTRE-BOURG RÉVEILLE-TOI ! - du 28 juillet 2017 (J+3145 après le vote négatif fondateur)

    Kalinka est de retour, du moins la coquille vide de Kalinka !

    Dans un article intitulé  « AUXONNE IMMOBILIER Quels sont les commerces à vendre au centre-ville ? », Le Bien Public de ce jour présente une photo de la rue du Bourg et de la regrettée boutique du « Réveil ».

      À propos de cette boutique, l’article signale : « Mais il existe, hélas, actuellement quelques autres boutiques commerciales à reprendre vacantes, à la suite d’une fermeture. À l’image de l’ancienne boutique Kalinka, qui fait l’objet d’une vente en liquidation »

      En hommage à Kalinka, et à sa courageuse affiche-culte, toujours collée sur la porte close nous rediffusons notre album « Le réveil du centre-bourg » en version actualisée.

ALBUM LE RÉVEIL DU CENTRE-BOURG

Charmoy-City, l'affiche de Kalinka est toujours là

Charmoy-City, l'affiche de Kalinka est toujours là

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 juillet 2017 (J+3145 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 07:36

CHARMOY-CITY : UN PSC POUR BONAPARTE ! (ÉPISODE N°4) - du 27 juillet 2017 (J+3144 après le vote négatif fondateur)

   Chaque nouvel épisode apporte sa pièce au puzzle…et une lettre à la boîte…

   Côté puzzle, c’est à présent certain : l’Empereur est en visite dans notre bonne ville. Visiblement, les ans ont alourdi la silhouette du jeune Lieutenant Bonaparte. Que nous vaut ce retour tardif sur les lieux de jeunesse ?

    Retour tardif, en effet, car sur l’image, le corps, même encore dépourvu de visage, marque un tassement et une lassitude.

    C’est que l’Empereur a connu des revers et des trahisons, lui qui ne manquait jamais de répondre en reconnaissance aux services rendus.

    Sous le vent mauvais, les « girouettes » se sont mises à tourner. L’une des plus célèbres d’entre ces « girouettes »  fut le très raffiné et très fluctuant Talleyrand, Grand Chambellan et Prince de Bénévent. Il avait l’estomac solide, car il digéra apparemment sans trop de peine l’épithète peu flatteuse que lui décerna l’Empereur le 28 janvier 1809, lors d’un Conseil au château des Tuileries.

    Le mot est trop célèbre et trop cru pour qu’il soit nécessaire de le rappeler ici.

    Quand vient l’adversité les vrais soutiens se font rares.

    C’est que l’on oublie bien vite ceux qu’ont avait encensés lorsqu’on en tirait prestige et avantage.

     L’Empereur expérimenta cette ingratitude universelle avec la grandeur tragique qui lui seyait.

     Le temps des héros n’est plus, l’éternelle ingratitude subsiste. Le vrai héros de notre temps, c’est à présent l’homme ordinaire en son chemin précaire. Mais de la tragédie d’un Empereur, aux désillusions d’un employé, il n’y après tout, qu’une différence d’échelle.

     Ainsi va le monde, on finit par s’y faire…

    Ce n’est pas pour autant une raison de laisser faire et encore moins de se taire …

    LETTRE M.SPERANZA - LAPOSTOLLE 28 JUIN 2016

Charmoy-City, un PSC pour Bonaparte, épisode 4

Charmoy-City, un PSC pour Bonaparte, épisode 4

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 juillet 2017 (J+3144 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Jeux

 

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Jeux
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 08:40

CHARMOY-CITY : UN PSC POUR BONAPARTE ! (ÉPISODE N°3) - du 24 juillet 2017 (J+3141 après le vote négatif fondateur)

     Chaque nouvel épisode apporte une pièce à notre puzzle. Aujourd’hui nos petits lapins découvrent deux grands classiques de l’imagerie napoléonienne : la main dans le gilet et la Légion d’Honneur de l’Empereur. À la bonne heure !

      La légende napoléonienne rapporte souvent de ces anecdotes dans lesquelles l’Empereur décrochait de sa poitrine la prestigieuse décoration au ruban rouge pour l’épingler sur celle d’un « brave » qui avait bien mérité.

       L’Empereur savait reconnaître les vrais mérites ! Il avait beaucoup de charisme et savait en user – et en abuser à l’occasion – à l’égard de ses personnels.

     Il était plein d’attentions pour ses « vieux de la Vieille », c’est-à-dire les vétérans et retraités de la Vieille Garde, aux sollicitations desquels il ne manquait jamais de répondre fidèlement en reconnaissance aux vrais services rendus.

     Autres temps, autres mœurs, me direz-vous…

     Mais passons, il ne faudrait pas que nos fidèles lecteurs s’imaginent que nous marchons au rétroviseur et que nous comblons un quelconque manque d’inspiration et de copie par un déballage facile de vieux poncifs consacrés et d’images d’Épinal jaunies, bien que toujours hautes en couleurs.

     Non ! Nous avons des informations plus inédites à leur proposer ! Et beaucoup plus actuelles !

    Même si celles-ci nous ramènent encore à la mémoire de Napoléon Bonaparte ! Plus précisément sur le versant muséal de cette mémoire.   

    Ainsi de cette lettre encore inédite jusqu’à ce jour…

LETTRE M.SPERANZA - LAPOSTOLLE 19 MAI 2016

... qui n’a obtenu pour toute réponse jusqu’à ce jour que la suivante, déjà publiée, et qui mérite, pour le moins, une relecture !

LETTRE MAIRE D’AUXONNE - M.SPERANZA 22 JUIN 2016

Dernière minute : À propos d’images (d’Épinal et autres), Le Bien Public de ce matin publie un article sous le titre « AUXONNE CULTURE Auxonne dans l’objectif de David Cesbron ».

    Selon le rédacteur de l’article, il s’agit pour le photographe  de publier « en 2018 », un « livre loin des clichés ».

    L’incontournable oignon y trouvera-t-il encore sa place ?

    À chacun son métier, Chantecler souhaite donc une pleine réussite à Monsieur David Cesbron dans son dévoilement original des visages méconnus de notre bonne ville.

    La conclusion de l’article a retenu toute notre attention :

« C’est un très beau projet pour la Ville », confirme le maire Raoul Langlois. « Les textes seront écrits par des bénévoles et l’on verra une ville qui nous échappe au quotidien »

    Après tout, des textes écrits bénévolement où l’on voit une Ville qui nous échappe au quotidien, n’est-ce pas aussi le projet que poursuit inlassablement, et depuis sept ans, Chantecler ?

    Bas les masques !

DU SILENCE ET DES OMBRES À CHARMOY-CITY - du 19 MAI 2016

Charmoy-City, un PSC pour Bonaparte, épisode 3

Charmoy-City, un PSC pour Bonaparte, épisode 3

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 juillet 2017 (J+3141 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Jeux

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Jeux
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 13:40

SÉRÉNADE À RAOUL À CHARMOY-CITY - du 22 juillet 2017 (J+3139 après le vote négatif fondateur)

    Le site officiel de notre bonne ville annonçait, en ces termes, un spectacle musical pour la soirée du 21 juillet, au Marché Nocturne des gradins du port:  

 « Camicela, chanteuse et violoncelliste, dévoile sa vision de l’amour et des relations humaines dans [un] univers intime, profond et sincère, où chacun se reconnaîtra.

      Avec des mélodies mêlant légèreté et puissance, et une voix parfois douce, parfois déchirée, Camicela compose ses tripes et se livre sans détours. Aussi fragile qu’une brindille, sa voix faussement naïve vient s’envelopper dans des mélodies synthétiques, modernes et cousues sur mesure. »

     « Cousues sur mesure », effectivement ! On connaissait la Sonate à Kreutzer, votre serviteur vient de découvrir à cette occasion la « Sérénade à Raoul ».

    En dépit d’un ciel menaçant, le public était nombreux hier soir au Marché Nocturne des gradins du port. Par bonheur nous avons échappé à l’orage, sans échapper toutefois  à la création inédite de la soirée : la « Sérénade à Raoul ».

   Nous nommons ainsi les déchirants couplets, entre frites et saucisses, avec une nuance subtile de rosé,  que notre premier magistrat devait inspirer à Camicela, chanteuse et violoncelliste, attraction musicale de la soirée.

    Il reste à  déplorer cependant que le public n’ait pas mis plus de chaleur à reprendre le refrain roucoulant, pas plus qu’il ne s’est déchaîné à encourager l’artiste par un feu raoulant d’applaudissements.

    La part féminine de votre serviteur n’est sans doute pas assez grande pour qu’il ait pu se reconnaître dans l’ «univers intime, profond et sincère » de la chanteuse. Il salue néanmoins les prouesses électroniques étoffant substantiellement son one woman show. Une idée à creuser, sans doute, pour certains one man show édilitaires.

    Attablé au bord du talus du contre-fossé, je laissais aller mon regard vers le parement tout neuf de la Tour haute des Moulins. Les canards en contrebas s’en donnaient à cœur joie : Coin-coin !

      Deux Tours des Moulins, une haute et une basse, et dans mon assiette, pourtant, pas de truite meunière, mais une bonne saucisse-frites démocratique, sur fond de refrains déchirants.      

      Et mon oreille déchirée, inspirée par la vue apaisante des Tour des Moulins au crépuscule, appelait La belle meunière de Schubert ou plus simplement un air d’accordéon entraînant propre à nous rassurer sous ce ciel menaçant.

https://www.youtube.com/watch?v=dozmiHL9bIs

    Je fredonnais en esprit cette valse fameuse, quand je vis apparaître dans l’échancrure d’un créneau de la Tour basse, la silhouette élancée d’un photographe visant la joyeuse assemblée !

    Une chose est sûre au moins, nous aurons de bons clichés pour immortaliser cette soirée.

    En attendant, Claudi nous apporte sa contribution pour illustrer l’évènement !

Sérénade à Raoul à Charmoy-City

Sérénade à Raoul à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 juillet 2017 (J+3139 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 07:13

CHARMOY-CITY : UN PSC POUR BONAPARTE ! (ÉPISODE N°2) - du 21 juillet 2017 (J+3138 après le vote négatif fondateur)

    Aujourd’hui nos petits lapins du CMJ ont posé la deuxième pièce du puzzle. Ils sont délurés et mignons ces enfants. Dommage qu’ils n’aient pas, comme le jeune Heinrich Heine un bon Tambour Legrand, ou comme votre serviteur, un bon Monsieur Badaroux, pour leur raconter, avec cœur ‒ et non par cœur ‒ les souvenirs de l’Empereur !

       Faisons confiance à la jeunesse ! Même si le légendaire chapeau reste pour le moment invisible, ils sentent bien qu’il y a du Napoléon dans l’air ! La jeunesse a besoin de rêver ! En ces temps gris de gestionnaires pépères,  et de banquiers terre à terre !

CHARMOY-CITY : DÉCOUVREZ  OÙ A ABOUTI  LE PSC « NON ABOUTI » ! - du 11 juillet 2017     

    Tandis que nos petits lapins ont posé la deuxième pièce du puzzle, les plus sagaces et les plus curieux de nos grands lecteurs tiennent aussi deux pièces en PDF de  leur puzzle épistolaire qu’ils ont découvertes dans nos précédents articles ! Ils les auront sans nul doute déjà lues attentivement, et fait connaître ! Ces documents ne sont pas pour le tiroir !

CHARMOY-CITY : LA RETRAITE ET LE MUSÉE ! - du 15 juillet 2017  

     Mais il leur en manque encore quatre que nous ne manquerons pas de leur communiquer.

     En attendant, deux  précautions valant mieux qu’une, nous leur remettons en mémoire les deux pièces précédemment diffusées.

LETTRE OUVERTE M.SPERANZA - MAIRE D’AUXONNE 25 JUIN 2017

LETTRE MAIRE D’AUXONNE - M.SPERANZA 22 JUIN 2016

Du déjà vu diront les vrais pros !

Patience, il y aura du nouveau au prochain épisode ! Et encore dans les trois suivants ! C’est promis !

Bonjour au décryptage à la plage !!

Charmoy-City, un PSC pour Bonaparte, épisode 2

Charmoy-City, un PSC pour Bonaparte, épisode 2

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 juillet 2017 (J+3138 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Jeux

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Jeux
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 06:42

LES SOIRÉES-MOUSSE DE CHARMOY-CITY BIENTÔT DÉCLARÉES D’INTÉRÊT LUDIQUE ? - du 19 juillet 2017 (J+3136 après le vote négatif fondateur)

      La jeunesse de notre France rurale ou suburbaine apparaît souvent comme défavorisée en regard d’une certaine jeunesse dorée des grandes métropoles où l’offre événementielle et culturelle est sans commune mesure avec celle des cantons de notre France profonde.

     À ce propos, on doit regarder comme une bénédiction toute initiative visant à compenser cette inégalité en matière de calendrier culturel.

     Ne serait-il donc pas opportun qu’un comité de pilotage interassociatif et intergénérationnel se penche sur le dossier des Soirées-mousse de Charmoy-City qui ont connu, au propre comme au figuré, un véritable écho dans le Landerneau du Quartier des Halles       

    AVEC KOPAKABANA-CLUB, VOS NUITS SERONT PLUS BELLES À DÉCIBELS-SUR-SAÔNE - du 07 juillet 2017

      Une déclaration d’intérêt ludique en bonne et due forme permettrait de consolider et qui sait, peut-être, de pérenniser un évènement très original dans sa conception, et qui plus est, d’une haute valeur culturelle et éducative.

     Évidemment, il y aura toujours des grincheux pour prétendre que la mousse tache.

     La mousse tache, la mousse tache, tu parles ! Ils feraient mieux ces grincheux, de se mettre à la tâche pour que ça mousse ! Les grincheux à la tâche-mousse, tel doit être le slogan d’une France en marche qui avance et qui mousse !

     Des soirées œufs en neige pour faire la beringue, des soirées Chantilly pour faire la course, et des soirées-mousse pour que ça tousse !

     Ah ! Qu’ainsi notre France deviendra douce !

https://www.youtube.com/watch?v=6EbBbezVtUQ

Pas de souci les amis, vous retrouverez bientôt notre PSC pour Bonaparte !

En attendant, Claudi vous remet une tournée de bonne mousse !

Les Soirées-mousse  de Charmoy-City bientôt déclarées d'intérêt ludique

Les Soirées-mousse de Charmoy-City bientôt déclarées d'intérêt ludique

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 juillet 2017 (J+3136 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Jeux

 

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Jeux
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 06:36

CHARMOY-CITY : UN PSC POUR BONAPARTE ! (ÉPISODE N°1) - du 18 juillet 2017 (J+3135 après le vote négatif fondateur)

    Nos précédents articles relatifs au PSC ont suscité quelques échos de nos fidèles lecteurs, mais jusqu’à ce jour, nous n’avons noté aucune réaction tangible des principaux destinataires de la lettre ouverte publiée à cette occasion.

       L’injonction « Écrivez-nous ! » relevée en page 2  dans le dernier numéro d’Inf’Auxonne ne serait-elle donc qu’un vœu pieux de pure forme ? On peut incliner à le croire !

CHARMOY-CITY : LA RETRAITE ET LE MUSÉE ! - du 15 juillet 2017

      Pour répondre à la demande des non initiés, qui sont la majorité de nos concitoyens, nous avons décidé d’adopter sur le sujet une ligne plus explicite, et dans le même temps ludique et pédagogique pour complaire au goût du jour.

     Nos spin doctors experts en communication nous ont fait remarquer, en effet, qu’un PSC (Projet Scientifique et Culturel) est un exercice de spécialiste. Et un exercice de spécialiste, ça n’accroche ni le lecteur de prospectus publicitaires, ni celui de la PQL nouveau genre qui n’est en fait qu’un prospectus publicitaire payant qui se paye votre tête en prime.

      Ces messieurs-dames nous ont donc vivement conseillé d’agrémenter nos austères débats d’un versant ludique intitulé de même PSC, mais dans un tout autre registre sémantique.

     Nous passons donc dès aujourd’hui du PSC, Projet Scientifique et Culturel au PSC relooké, Puzzle Super Cool ! Waouhh ! Ça mousse dans ma cambrousse !

      De quoi passionner nos petits lapins du CMJ, mais aussi leurs aînés !

     Ça, c’est pour le côté images ! Et nous sommes certains que nos lecteurs plus exigeants – mais existent-ils vraiment – ne dédaigneront sans doute pas les illustrations de Claudi qui s’est attaché à enrichir le patrimoine iconique local d’une contribution digne de figurer dans les annales.  Cette contribution, qui n’a rien d’indirect, ils la découvriront dès aujourd’hui et au cours des 5 prochains épisodes.

      Les plus sagaces et les plus curieux parmi les plus exigeants, ceux qui savent encore lire et  ne se contentent pas des seules images, ne seront pas non plus déçus, car la construction du PSC, Puzzle Super Cool  s’accompagnera, dès le troisième épisode de notre série, de la publication en exclusivité de documents épistolaires inédits relatifs à la saga du PSC, Projet Scientifique et Culturel. Un sérieux p’tit coup de pouce pour la connaissance de l’actualité muséologique locale de ces dernières années et de ses acteurs zélés !

      Et de quoi reconstituer, à la fin de la série, le puzzle épistolaire de toute l’affaire ! Afin d’y voir un peu plus clair ! Ce qui est bien nécessaire ! N’est-ce-pas Môsieur le Maire ?

Charmoy-City, un PSC pour Bonaparte, épisode 1

Charmoy-City, un PSC pour Bonaparte, épisode 1

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 juillet 2017 (J+3135 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Jeux

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Jeux
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 06:55

CHARMOY-CITY : LA RETRAITE ET LE MUSÉE ! - du 15 juillet 2017 (J+3132 après le vote négatif fondateur)

   Pour un lecteur jeune, la retraite et le musée c’est la même chose. Pour la génération qui monte, vous aurez beau prétendre être cet oxymore que l’on nomme un jeune senior, si l’âge de la retraite approche, vous ne serez qu’un dinosaure en puissance !

    Aux vrais grands dinosaures reptiliens les honneurs du musée,  aux autres dinosaures communs les joies de la retraite !

      Pour voir les vrais grands dinosaures reptiliens on se bouscule pour avoir le ticket d’entrée au muséum ou pour Jurassic Park. Les autres dinosaures communs, eux, peuvent toujours aller se faire voir ! Pour se consoler, ils paieront bientôt la CSG !

     Napoléon, lui, ne prit jamais sa retraite, et quand, en 1812,  le Général Hiver l’obligea à en prendre le chemin, il ne le fit pas de gaîté de cœur !

     Sainte-Hélène ne fut même pas, quoi qu’on en pense, pour l’Empereur, une exotique retraite, mais le placard étouffant et vexatoire où finit par le reléguer la perfide Albion.

    À Charmoy-City, nous avions un petit musée. Quand j’étais enfant, ne pensant pas encore qu’un jour je serais retraité, j’adorais le visiter.

      Modestement installé au premier étage de la « Salle d’Asile » – le bâtiment de l’actuelle perception – il était gardé par de paisibles retraités qui veillaient sur quelques souvenirs de l’Empereur. Accueilli avec bonhomie par ces vétérans, je vivais l’Histoire en direct !

    Les temps changent, on n’arrête pas le progrès. De la « Salle d’Asile », le musée fut transporté, au cours des années 70, dans la grosse tour du Château où l’on pouvait le visiter jusqu’en mai 2012. Il a pris depuis une retraite provisoire avant restructuration. Pour l’heure, il attend son PSC dont l’histoire méritait d’être contée. Ce que nous avons fait.

CHARMOY-CITY : DÉCOUVREZ  OÙ A ABOUTI  LE PSC « NON ABOUTI » ! - du 15 juillet 2017

    Les hommes écrivent l’histoire, mais les objets d’un musée en parlent de façon concrète et irremplaçable.

      Témoin cette lettre, que nous publions aujourd’hui, et que nous qualifierons poliment de surprenante ! Elle mériterait bien de figurer dans les annales du futur musée !  C’est pourquoi, son heureuse destinataire, une retraitée, ex-responsable dudit musée, vient de nous en  confier la publication

Précisons qu’au cours des dernières années de sa carrière, cette personne s’est impliquée sans compter pour le musée.  À partir de 2012, elle entame le travail de documentation autour du PSC et la rédaction de celui-ci. Parallèlement elle assure la mise en ligne sur Joconde de l’inventaire des collections, condition indispensable pour conserver le statut de Musée de France.

BLOG JOCONDE

     Dans le même but,  elle remplit l’obligation de récolement décennal. Pour finir, après une infestation inopinée du musée par les moisissures, elle doit intervenir au cours du premier semestre 2014 dans la décontamination  des collections, puis leur transfert. Fin de carrière, pour le moins mouvementée  avant une mise à la retraite intervenue le 3 août 2014. 

       Revenons maintenant au petit musée de la « Salle d’Asile ». Ce musée, gardé par de paisibles retraités veillant sur quelques souvenirs de l’Empereur a marqué l’enfant que je fus d’une profonde impression.

       Je me souviens encore aujourd’hui du nom du  plus ancien de ces retraités que j’aie connu, Monsieur Raymond Badaroux. Le petit musée de la « Salle d’Asile » ayant été agrandi sur place,  la mémoire de Monsieur Raymond Badaroux  fut honorée et l’une des deux salles créées porta son nom.

    Retraités et musée faisaient alors bon ménage, les vétérans contribuaient à la découverte du passé par  les enfants.

    Aujourd’hui « l’intergénérationel » n’a jamais été autant invoqué ! Dans les discours et les revues sur papier glacé ! Il semble pourtant que les temps aient bien changé !

   En attendant Claudi a vu grand aujourd’hui ! Il nous emmène dans la galerie du Louvre à la rencontre de Vivant Denon (1747-1825) le génial muséologue, père du Louvre, né à Chalon, sur les rives de la Saône.

      Explication de l’illustration : Automne 1812, Vivant Denon a enfin bouclé son génial PSC. Il ignore encore que l’Empereur vient de quitter Moscou incendiée,  et qu’il est en retraite…

    Sale temps, car chacun sait maintenant que PSC et retraite ne font pas bon ménage !

    Une nouvelle pièce à verser à la geste napoléonienne et muséographique locale !

Charmoy-City, la muséologie revisitée

Charmoy-City, la muséologie revisitée

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 juillet 2017 (J+3132 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 07:48

CHARMOY-CITY : « DÉVOILEZ VOTRE PATRIMOINE CACHÉ ! » - du 13 juillet 2017 (J+3130 après le vote négatif fondateur)

    Il y a un an jour pour jour, nous saluions la parution d’Inf’Auxonne N° 53 de juillet 2016

    PLUS FORT QU’UN PORTE-AVIONS, LE PORTE-PLUME - du 13 JUILLET 2016

     Aujourd’hui nous saluons la parution d’Inf’Auxonne N° 57 de juillet 2017.

     C’est qu’en bon citoyen, nous prenons toujours la peine de lire le magazine et de saluer au passage son Directeur de publication. Nous ne sommes pas de ces Charmoysiens inconséquents qui classent verticalement la trimestrielle brochure dans la poubelle jaune avant même que de l’avoir feuilletée. Oui, j’en connais beaucoup, ça existe et c’est bien triste !

     En cette veille de 14 juillet, il ne faut surtout pas se prendre la tête mais prendre du plaisir avant tout ! Nous n’accaparerons donc pas le temps festif de nos éventuels lecteurs par un article trop long. Ce serait en effet du plus mauvais goût !

     En matière de concision, notre premier magistrat, lui-même, donne d’ailleurs le ton ! Son mini-Édito est une petite merveille de brièveté.

ANGOISSE DE LA PAGE BLANCHE  - du 25 octobre 2016  

    Sous peu, en guise d’Édito nous aurons un tweet !

    L’inusable photo-portrait vintage accompagné d’un tweet, la conjonction parfaite et  réussie des valeurs patrimoniales et de la modernité en marche !

     À la suite de cet Édito-éclair, toujours en page 2, on découvre ce titre en forme d’exclamation engageante : « Écrivez-nous ! »

     Votre serviteur connaît très bien une personne qui a répondu à l’appel, et pour un motif, qui n’avait rien de futile, de ludique ou de festif. Eh bien ! Vous me croirez si vous voulez, elle attend toujours la réponse !

CHARMOY-CITY : DÉCOUVREZ  OÙ A ABOUTI  LE PSC « NON ABOUTI » ! - du 11 juillet 2017

         Au risque de décevoir nos lecteurs, nous n’aborderons pas la « Revitalisation centre-bourg »  thème dominant, et titre d’Inf’Auxonne N° 57, retenant simplement à ce propos cette appréciation, tirée de la tribune libre du groupe majoritaire « Auxonne Passionnément » : « mais il faut bien garder à l’esprit que toutes ces évolutions [N.D.L.R. : relatives à la revitalisation] ne se feront que sur une période de dix à quinze ans, donc sans bouleversement des habitudes des uns et des autres ». Donc à l’aise Blaise, y’a pas le feu au lac !

     Ce qui n’empêche que l’on écrive une ligne plus loin : « les Auxonnais n’auront pas droit à l’échec car ce sont les générations futures qui en subiront les conséquences ». Voilà donc en résumé tout un programme : « Engager solennellement l’avenir des générations futures sans toutefois bouleverser les habitudes des uns et des autres  » !

    Un programme qui plairait au petit père Queuille, Président du Conseil de la Quatrième, resté célèbre pour cet aphorisme : « Il n'est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout ».

    Pour terminer enfin, puisque nous avons promis de faire court, relevons cette injonction originale en page 7 : « Dévoilez votre patrimoine caché ! ».

     Rassurez-vous, il ne s’agit pas des lingots d’or de la grand-mère, mais simplement, encore une fois, d’argentique. Sachez bien que si vous habitez un lieu « insolite,  remarquable ou caractéristique de votre ville  », vous intéresserez le photographe !

      C’est vrai qu’il est de par chez nous de ces cours « insolites », et de luxuriants jardins secrets qui méritent vraiment le coup d’œil et le  détour !

Charmoy-City, photographier le patrimoine caché

Charmoy-City, photographier le patrimoine caché

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 juillet 2017 (J+3130 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse