Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

3 avril 2021 6 03 /04 /avril /2021 05:00

CHARMOY-CITY : QUAND LE MARQUIS PRÔNE LES EMPLETTES À BICYCLETTE - du 3 AVRIL 2021 (J+4490 après le vote négatif fondateur)

   Nous languissions tous et toutes des commentaires avisés bien qu’anonymes du Divin Marquis et de ses oracles inspirés concernant les temps nouveaux.

   De ces temps qui changent comme nous l’a annoncé l’Édito de l’Agenda 2021. Qui changent…ou presque !

À CHARMOY-CITY, « LES TEMPS CHANGENT »…OU PRESQUE (3) - DU 13 MARS 2021

    De ces commentaires avisés bien qu’anonymes du Divin Marquis, de ses envolées superlatives, nous adorions l’ampleur et la profondeur de vues, car du haut des pyramides de leur génie nous contemplait le destin dynamique de notre ville et ses travaux pharaoniques à venir

   Échantillons gratuits à consommer sans modération…

CHARMOY-CITY : LE MARQUIS A PONDU SON DERNIER RAPPORT - du 30 juin 2020

CHARMOY-CITY VU PAR LE MARQUIS : « IMMENSES CHANTIERS » ET « RESPONSABILITÉS ÉNORMES » - du 6 juillet 2020

  Mais il semble qu’en matière de projets pharaoniques, Tréclun ait fait la nique à notre bonne ville dynamique, du moins si l’on en croit la presse

https://www.bienpublic.com/insolite/2021/04/01/un-livreur-abandonne-un-colis-xxl-au-milieu-du-village

   Alors du coup, l’homonyme de l’auteur de Justine, fait à présent dans la rustine, chausse ses pinces à vélo et se sent devenir écolo. Rien de tel que de se faire vert pour repeindre le monde en rose.

   Retour sur les faits. Le 31 mars, à l’issue d’un conseil municipal, notre premier édile communiquait sur sa page facebook à propos du vote du budget. Une vue futuriste sortie d’un cabinet d’artiste illustrait le propos.

   Une apothicaire alors s’avisa que sur la belle photo il n’y avait pas un chat et de ce désert s’étonna, non sans humour, citant l’adage « No parking…no business ».

   Le Marquis, qui passait par là, à l’apothicaire répliqua.

   De fort belle manière à dire vrai et sur un mode fort véloce

   Et sans perdre les pédales, sans même changer de braquet, en empruntant, dans la foulée, sur les rayons d’un site de cycles qui a pignon sur rue, un argument sur étagère pour répondre à l’apothicaire.

 https://www.weelz.fr/fr/supprimer-place-parking-voiture-augmente-chiffre-affaires-business

    Tout ceci, vous en conviendrez, est ma foi fort bien tourné et réjouira tous les cyclistes invétérés dont je suis !

     Votre serviteur a adoré en particulier cette critique des principes de Bernardo Trujillo :

     « C'est "grâce" à la vision d'hommes comme lui - les Edouard Leclerc, les Jacques et Denis Defforey, les Marcel Fournier - que notre territoire s'est recouvert peu à peu de gigantesques (et hideuses) zones commerciales, entraînant avec elles toujours plus d'étalement urbain, plus de bitume, plus de … parking. »

    Il convient toutefois de ne point trop rêver car comme le Père Ubu a sa chandelle verte, les disciples de Bernardo Trujillo ont su  depuis verdir leurs propos !

ALBUM  - Et si on nettoyait la nature ?  

   Des vélos rue Antoine-Masson et des espaces verts au Charmoy, !

   Pourquoi pas ? Après tout, le client est roi !

CHARMOY-CITY : CNAC DU 26 SEPTEMBRE POUR L’EXTENSION LECLERC, UNE DÉCISION « VERTE » ! - du 7 novembre  2019

FLASH DERNIÈRE

   Claudi a fait son shopping dans la boutique communale. Clique and collect !

Charmoy-City, tous les verts voient la vie en rose.jpg

Charmoy-City, tous les verts voient la vie en rose.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 3 avril 2021 (J+4490 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 05:00

CHARMOY-CITY : NAPOLÉON LE PETIT POISSON - du 1er AVRIL 2021 (J+4488 après le vote négatif fondateur)

    Un petit poisson, ça tombe à pic pour le 1er avril !

     Victor Hugo n’aimait pas beaucoup Napoléon III qu’il surnommait Napoléon le Petit.

     La passion de  Napoléon le Petit, son péché mignon, n’était pas de taquiner le goujon, ce petit poisson. Non, sa vraie passion,  son sport d’élite, c’était le plébiscite.

     Autrement dit, la voix unanime du peuple des Dindons pour sa plus grande satisfaction !

     Le grand gloussement démocratique faisant péter le score, toujours montant, de Badinguet prince-président !

     Il paraît que dans le cours de la nuit dernière du 31 mars au 1er avril un tableau d’une haute valeur artistique célébrant ce grand gloussement aurait été la cible d’énergumènes. Ces misérables n’auraient rien trouvé de mieux que d’y graffiter une bulle aussi stupide qu’incongrue, tant par sa facture grossière que par son anachronisme déplacé !

     On souhaite que les coupables de cette ignominie soient bien vite confondus et arrêtés pour la plus grande satisfaction des honnêtes likeurs du populaire empereur !

Si Badinguet avait connu facebook.jpg

Si Badinguet avait connu facebook.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er avril 2021 (J+4488 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
31 mars 2021 3 31 /03 /mars /2021 05:00

AMNÉSIE PORTUAIRE À CHARMOY-CITY ? - du 31 MARS 2021 (J+4487après le vote négatif fondateur)

  

    Cette amnésie n’est pas, comme l’anosmie, une séquelle du COVID et, Dieu le garde, ne concerne pas pour l’instant votre serviteur qui travaillait récemment à un article concernant le Port Royal, ce lieu d’agrément très apprécié des promeneurs, des canards et des plaisanciers.

    Un article ? Encore un ! Oui encore un !

     Pas un article à paraître dans Chantecler, mais un article académique archéologique et historique à paraître dans une revue sérieuse.

     Pas possible ! Mais vrai quand même !

     Je viens en effet de  passer quelques belles heures  de ce printemps-éclair à mettre en ordre et en article un dossier  de notes, photos et relevés, pris sur le terrain lors du chantier de 2010 en compagnie de mon épouse.

     Travail archéologique improvisé dans l’urgence qui, sans entrer dans le détail, arrangea bien des choses et pour lequel d’ailleurs, la municipalité alors en place nous remercia dans son Inf’Auxonne n° 30 d’octobre 2010 (page 2 colonne centrale)

    Nos lecteurs pourront le vérifier dans le PDF qui suit.

    Ce port qui est une réussite et qui fut un cheval de bataille pour l’ancienne majorité lors des municipales de 2014 n’a pas connu le même écho lors des dernières, détrôné dans les programmes, par la base nautique ou de loisirs ou les marchés nocturnes du vieux port à gradins !

   Force nous est donc de reconnaître que si le gabier est à la hune, le Port Royal n’est plus, pour l’heure à la une.

    Il fut un temps pourtant, où la presse annonçait son doublement tous les ans et Claudi s’en est souvenu !

    Comme disait le Maréchal Nouvoila : « Français, vous avez la mémoire courte ! »

FLASH DERNIÈRE

   On ignore encore quel 1er avril sanitaire nous sera réservé mais une chose est presque certaine, le Fonfonse et Ramu l’enfant-loup défileront à présent le dernier dimanche de février si l’on en croit Le Bien Public qui titrait hier en ligne :

« Côte-d'Or Carnaval d'Auxonne : la date du défilé 2022 modifiée pour éviter le mauvais temps »  

 En ajoutant : « Afin de mettre toutes les chances de leurs côtés, les organisateurs du carnaval d’Auxonne ont décidé d’avancer d’une semaine la date du défilé de l’édition 2022, qui marquera le centenaire de l’événement. Le but ? Éviter que la pluie ne vienne gâcher la fête. »

CHARMOY-CITY : 2021, UNE ANNÉE SANS CARNAVAL (2) - DU 07 MARS 2021

 

Un trésor de doublons autour du port royal.jpg

Un trésor de doublons autour du port royal.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 31 mars 2021 (J+4487 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
29 mars 2021 1 29 /03 /mars /2021 05:00

CHARMOY-CITY : PAR LE PETIT TROU DE LA LUNETTE - du 29 MARS 2021 (J+4485 après le vote négatif fondateur)

    Par quelque bout qu’on les regarde ces temps derniers les posts des pages facebook qui comptent dans le paysage médiatique charmoysien sont déprimants. Visiblement, l’inspiration est dans les chaussettes !

     Nous excepterons toutefois une plaisante histoire de « lunette »…

     Oui de lunette sans s !

     De lunette sans s, mais non sans surprise !

     Allons au fait : une consigne administrative circulait récemment à l’intention des usagers fort nombreux du « tout-à-l’égout ».

      « Tout-à-l’égout » ?! Oui, on nous excusera d’employer cette expression à présent surannée.

      Cette consigne disait : « Il est fortement recommandé pendant l’intervention de rabattre la lunette des toilettes afin d’éviter toute éventuelle projection d’eau »

     Ce conseil de prudence avisé, ne semble pas avoir eu l’effet escompté, à voir certains commentaires du moins…

     L’ « intervention » en question était un « curage dans les réseaux d’assainissement ».

     À la bonne heure ! Nos fidèles lecteurs n’ignorent pas que nous ne sommes pas de ceux qui oseraient blâmer ce genre d’interventions salutaires autant que sanitaires !

CHARMOY-CITY : IL EST CONSEILLÉ DE PASSER DIRECTEMENT PAR LE CANAL DE SUEZ - du 4 février 2021

    Jamais en reste, Claudi illustre cette sombre histoire de lunette par un audacieux raccourci !

FLASH DERNIÈRE

       L’Écho de la Place d’Armes a publié son Bulletin n° 28.

     Il n’y est pas question de lunette, mais de « ma pauv’Lucette »

      En ce lendemain de Rameaux, le propos est très éloigné de celui des plaisirs tranquilles du chœur de Castor et Pollux de Jean-Baptiste Rameau :

« Dans ces doux asiles

Par nous soyez couronné, venez.

Aux plaisirs tranquilles

Ces lieux charmants sont destinés.

Ce fleuve enchanté,

L’heureux Léthé

Coule ici parmi les fleurs :

L’on n’y voit ni douleurs,

Ni soucis, ni langueurs,

Ni pleurs. »

   À la lecture de ce n° 28, les lecteurs les plus endurcis risquent en effet  de mouiller leur mouchoir !  Aux larmes citoyens !

    Encore heureux qu’à la fin de l’article le lecteur rassuré reprenne quelque assurance en écho à ces alexandrins dynamiques de Corneille :

« Sous moi donc cette troupe s'avance,

Et porte sur le front une mâle assurance. »

     Et qu’il se dise enfin rassuré et pour le coup réassuré : «  Ah ! qu’ça va mieux ! »

CHARMOY-CITY : PAR LE PETIT TROU DE LA LUNETTE - du 29 MARS 2021 (J+4485 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 mars 2021 (J+4485 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
27 mars 2021 6 27 /03 /mars /2021 05:00

CHARMOY-CITY : UN CHÊNE POUR NOTRE-DAME- du 27 MARS 2021 (J+4483 après le vote négatif fondateur)

      Le Bien Public papier du 22 courant publiait un article en pleine page avec deux photos intitulé :   « AUXONNE Chêne pour Notre-Dame de Paris : la commune toujours dans la course »

    L’article précisait : « Auxonne, qui possède une grande richesse forestière, fait partie des communes qui s’étaient proposées pour donner des chênes pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, dévastée par un incendie les 15 et 16 avril 2019. Une proposition qui n’a pas été retenue… pour le moment. »

    Notre lecteur aura remarqué qu’entre les propositions passées et le titre concernant l’actualité, le mot chêne est passé au singulier. La proposition de don, si elle est retenue, ne concernera cette fois qu’un seul chêne.

     Rappelons que la proposition passée, officialisée  par une délibération du conseil municipal du 23 mai 2019, concernait deux chênes.

   Nous avions mentionné cette décision dans un précédent article

CHARMOY-CITY : DEUX CHÊNES POUR NOTRE-DAME - du 24 mai 2019

   De cet article foisonnant d’informations qui ont désormais perdu leur caractère d’actualité, nous ne retiendrons que l’illustration !

   Et Claudi a le plaisir et l’avantage de la rediffuser pour vous !

   Depuis, les chênes métaphoriques autant qu’euphoriques figurant sur l’illustration et qui veillaient sur notre forêt sont tombés dans les coupes électorales municipales.

    D’autres les ont remplacés depuis, qui continuent la promotion de notre forêt…

    Cette forêt n’est-elle pas en effet le poumon et la respiration de la région ?

    Du moins si l’on en croit notre ex-premier édile qui déclarait le 28 août 2018 à la salle événementielle, à l’occasion de la signature du contrat Revitalisation Centre-bourg entre la Ville d’Auxonne et la Région Bourgogne-Franche-Comté :

     « Et comme vous le savez, Auxonne est maintenant non pas le cœur de notre nouvelle région, une ville proche [N.D.L.R. Chantecler : il s’agit de Dole] revendique cette place, mais en est très certainement les poumons. Personne n'y a pensé et pourtant, les poumons c'est la respiration. Comme le cœur, ils sont indispensables. Nous pouvons revendiquer cette place qui est justifiée.

Vous savez l'importance de notre forêt, la plus importante en surface et en qualité de l'ancienne Bourgogne. Ici, nous respirons le bon air. »

     Respirer le bon air ! Dans le temps présent où la respiration s’avère un bien précieux autant que menacé, ces paroles prennent un nouveau relief !

Charmoy-City, au Conseil, deux chênes pour Notre-Dame.jpg

Charmoy-City, au Conseil, deux chênes pour Notre-Dame.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 mars 2021 (J+4483 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 05:00

CHARMOY-CITY : CAUSETTES EN « JOURNÉE » SUR LE NET - du 24 MARS 2021 (J+4480 après le vote négatif fondateur)

    Chaque jour du calendrier, ou presque, offrait naguère au bon chrétien une sainte ou un saint à qui faire brûler un cierge.

    Il est vrai,  néanmoins, que l’empreinte carbone de ces pieuses combustions n’a cessé de diminuer.

    Il y a deux siècles, le philosophe  Hegel, soulignait l’avènement d’une nouvelle dévotion et de son rite matinal.  

       Dévotion et rite nouveaux qu’il avait définis dans les termes de cette phrase prémonitoire  restée célèbre : « La lecture du journal, le matin au lever est une sorte de prière du matin réaliste. On oriente vers Dieu, ou vers ce qu’est le monde, son attitude à l’égard du monde. […] » (HEGEL, Notes et fragments Iéna 1803-1806)

       Le cierge, il faut le dire aujourd’hui, beaucoup n’en ont plus rien à cirer, et désormais ringardisé, le journal papier, s’il n’est pas encore aux oubliettes (Dieu merci !) subit la concurrence du net.

  Les temps nouveaux sont advenus, où grâce à « click and collect », Juliette achète ses chaussettes sur le net !

   On dit désormais « Belle journée ! », et  maintenant tout au long de l’année, chaque jour a aussi sa « journée ».

      « Journée » de ci, « journée » de ça, « journées » en veux-tu, en voilà !!!

      Le 21 journée des forêts, le 22 journée de l’eau, le 23 de la météo, et aujourd’hui journée contre la tuberculose. Tousse et toutes contre le bacille !

      De quoi meubler chaque jour sa page facebook, sans que bien cher il vous en coûte !!!

      La « journée de » c’est consensuel, et ça fatigue pas la cervelle !

      Et puis, pour les ceusses qui savent un peu d’histoire, on a encore la « Journée des Dupes ». Une journée qui dure deux jours les 10 et 11 novembre, même que certains disent qu’elle dure toute l’année, fût-elle bissextile !

      Consultez les pages facebook de notre bonne ville, et des tendances « dynamiques » ou « d’avenir » de ses édiles !

     Pas de surprise ! Vous y découvrirez les journées !

     Bonne lecture ! Et belle journée !

     Et pour conclure – passant des journées aux années – en cette année bicentenaire de la mort de Napoléon, empruntons à Hegel cette  phrase d’une lettre à son ami Niethammer, dans une lettre écrite à Iéna le 13 octobre 1806, veille de la bataille du même nom :

      « J'ai vu l’Empereur — cette âme du monde — sortir de la ville pour aller en reconnaissance ; c'est effectivement une sensation merveilleuse de voir un pareil individu qui, concentré ici sur un point, assis sur un cheval, s'étend sur le monde et le domine. »

CHARMOY-CITY : NAPOLÉON, DE BRONZE, DE PIERRE, ET DE FER- DU 26 FEVRIER 2021

     Claudi (le misérable !) a illustré notre propos sur les « journées » en citant le père Hugo très librement !

     Et ce n’est pas la première fois !!!

CHARMOY-CITY : L’ART D’ÊTRE GRAND-PÈRE, TOUT UN PROGRAMME ! - du 20 NOVEMBRE  2019

Causette, une gamine dynamique qui a de l'avenir.jpg

Causette, une gamine dynamique qui a de l'avenir.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 mars 2021 (J+4480 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Billet d’humeur

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 05:00

CHARMOY-CITY : POUR LA DATE ET L’HEURE, LE CHANGEMENT AUSSI EST EN MARCHE- du 22 MARS 2021 (J+4478 après le vote négatif fondateur)

   On nous l’avait annoncé dès  le Nouvel An !!

    Claquant comme une bannière au vent, en tête de l’Agenda municipal, on avait pu lire ce slogan : « Les temps changent. Ensemble portons ce changement »

CHARMOY-CITY : BOB DERRIÈRE L’ÉCHAUGUETTE (3) - du 26 janvier 2021

          Et voilà que jeudi dernier 18, dans un discours ministériel, en matière de changement, c’est le temps des horloges qui était évoqué.

       En effet, le premier ministre Jean Castex, tout en annonçant les « mesures renforcées » dans les points chauds du territoire, remettait les pendules à l’heure :

"Le dispositif de couvre-feu sera maintenu selon les mêmes règles qu’aujourd’hui. Avec une différence cependant : l’heure de début passera de 18 heures à 19 heures, et cet ajustement lié à l’arrivée prochaine de l’heure d’été s’appliquera à compter de samedi prochain (N.D.L.R. Chantecler : le 20 mars) et concernera tous les départements et pas seulement ceux soumis à des mesures renforcées."

   Quid de l’heure de fin de couvre-feu ? Visiblement, elle restera fixée à six heures.

   Samedi dernier on gagnait donc, en soirée, une heure sur le couvre-feu, et ce, dès avant le changement d’heure saisonnier devant intervenir dans la nuit de samedi à dimanche prochain 28.

   Dans notre bonne ville, où l’heure, comme chacun sait, est au changement depuis que « Les temps changent», ces changements d’heures nationaux, bien entendu, s’appliquent, comme sur toute l’étendue du territoire de la République.

    « Les temps changent» à Charmoy-City !

À CHARMOY-CITY, « LES TEMPS CHANGENT »…OU PRESQUE (3) - DU 13 MARS 2021

      Et les heures avec !

    À preuve, les changements récemment constatés dans la date et l’heure du prochain conseil municipal.

     Le compte-rendu sommaire du CM du 14 février dernier annonçait initialement un premier changement : « Le prochain conseil municipal initialement fixé au 18 mars est reporté au lundi 29 mars à 14 h »

    Changement corrigé à nouveau en ligne sur le site officiel de la Ville d’Auxonne donnant rendez-vous à présent pour le « mercredi 31 mars à 18h00 » 

     À la bonne heure ! Fini le conclave ! Ce nouvel horaire devrait permettre enfin aux citoyens d’assister aux débats de leurs élus. Oui, grand-père, les débats, avec un D comme Dynamique ! Dans le respect des mesures barrières bien entendu !

    Il n’est pas certain cependant, comme nous le suggère en image Claudi, que chaque citoyen(ne) mette à profit cette opportunité de participer, en spectateur passif et masqué, aux débats !

Charmoy-City, chacun voit midi à sa porte.jpg

Charmoy-City, chacun voit midi à sa porte.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 mars 2021 (J+4478 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 05:00

DES ÉCHAUGUETTES  DE CHARMOY-CITY À LA CHEMINÉE DU HAUT KŒNIGSBOURG- DU 19 MARS 2021 (J+4475 après le vote négatif fondateur)

      Des échauguettes  de Charmoy-City à la cheminée du Haut-Kœnigsbourg, voilà un titre prometteur !

     Les échauguettes de notre bonne ville, ne sont plus à présenter, du moins pour nos fidèles lecteurs depuis qu’elles sont devenues l’un des poncifs des illustrations de Claudi. Un souverain poncif !

     Sachez que depuis le début de cette année, elles sont déjà apparues en image… pas moins de six fois ! Ça mériterait presque un album !

    Qu’attends-tu Chantecler ? Édite ton album-compilation d’échauguettes plutôt que d’aller te chauffer au grand feu de la cheminée du Haut-Kœnigsbourg.

    Rien ne presse. Et puis, de cette escapade en Alsace nous pouvons donner au moins trois bonnes raisons, la première c’est que Claudi est nostalgique de l’Alsace où il prit son premier poste en 1969 au Lycée Technique Nationalisé Mixte de Guebwiller.

   Alsace, dont les réminiscences, viennent à l’occasion ponctuer notre blog.

CHARMOY-CITY : IDYLLE PARTICIPATATATIVE AU PAYS DES CIGOGNES - du 26 juin 2020

    La seconde, c’est que le château du Haut-Kœnigsbourg, toutes proportions gardées, partage avec nos échauguettes, bien que dans une moindre mesure, la particularité de n’être plus « dans son jus » et d’avoir été largement reconstitué.

    Reconstitution dans les années 1950 par décision des édiles de notre bonne ville dans le cas des échauguettes, et par la volonté de l’Empereur d’Allemagne Guillaume II au début du siècle dernier dans le cas du Haut-Kœnigsbourg.

    Et la troisième raison Chantecler ?

    Nous la dévoilerons un peu plus tard !

    Avant d’évoquer la Grande Guerre dont Guillaume II fut un des acteurs, petit retour sur nos petites guerres communautaires locales…

    Petites guerres communautaires locales, dont L’Écho de la Place d’Armes, dans son récent Bulletin n° 27, mis en ligne dimanche dernier, retraçait en détail la gestation ainsi que les derniers avatars en concluant :

    « Autre sommet atteint, celui de la mauvaise foi par le locataire de la Place d’Armes qui ose déclarer au journaliste du Bien Public « ce n’est pas notre volonté que ce soit tendu, je ne veux pas revivre le même scénario ».

   Laissant à L’Écho de la Place d’Armes la responsabilité de son appréciation, nous nous sommes attaché à vérifier la citation tirée de l’article du Bien Public du 6 mars dernier intitulé

« AUXONNE-PONTAILLER Un vote du budget sous tension »

   Vérification concluante !

     Notre extrait qui suit, plus étoffé, confirme l’exactitude de la citation et la remet en perspective :

    « [le journaliste à propos du « retour des tensions »] : Cela rappelle les relations tendues entre l’ancienne majorité auxonnaise (menée par Raoul Langlois) et la communauté de communes sous la précédente mandature. « Ce n’est pas notre volonté que ce soit tendu. Je ne veux pas revivre le même scénario » répond Jacques-François Coiquil. « Il faut savoir prendre de la hauteur. On souhaite travailler dans le même sens que la com’com et on espère une suite sereine, car les enjeux sont importants pour le territoire. » »

       Prenons à notre tour de la hauteur pour un retour vers le Haut-Kœnigsbourg et vers une citation, gravée dans le fer, attribuée au Kaiser Guillaume II et suivie de son chiffre W : « Ich habe es nicht gewollt ». En français : « Je n’ai pas voulu cela ».

      Cela ? La Guerre de 14-18 bien entendu !

      On connaît la fin de l’histoire, le Kaiser partit en exil en Hollande et sa forteresse d’Alsace, province reconquise, devint palais national français.

     Claudi illustre cette fable historique à partir d’une carte postale ancienne  montrant la fameuse citation gravée sur la grille pare-feu de la grande cheminée du Haut-Kœnigsbourg.

     Par bonheur, comparaison n’est pas raison, et l’Histoire n’est pas toujours un éternel recommencement !

FLASH DERNIÈRE

    Le Bien Public titre ce matin « Auxonne-bassin AUXONNE La piscine est fermée jusqu’en 2023 »

   Nous avions déjà évoqué la question dans un précédent article

CHARMOY-CITY AQUATIQUE : HORIZON 2023, PISCINE OUVERTE OU PISCINE COUVERTE ?- du 18 février 2021

  En référence à un post de la page facebook Ville d’Auxonne, renvoyant lui-même à un article d’Inf’Auxonne n° 69 de janvier dernier…

Haut-Koenigsbourg le château perdu du Kaiser.jpg

Haut-Koenigsbourg le château perdu du Kaiser.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 mars 2021  (J+4475 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Tourisme

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Tourisme
17 mars 2021 3 17 /03 /mars /2021 10:36

UNE ANNÉE EN ARRIÈRE À CHARMOY-CITY - DU 17 MARS 2021 (J+4473 après le vote négatif fondateur)

    Le 17 mars de l’an dernier, nous entrions en confinement et, selon les mots de notre Président, « en guerre ».

    Le présent article est destiné à marquer d’une bougie solitaire le premier anniversaire de l’évènement. Cette année, on commémorera avec éclat la mort de Napoléon (200 bougies), commémorons modestement à la lumière d’une seule bougie le premier anniversaire de ce qui fut notre Sainte-Hélène à domicile.

    Et laissons à d’autres le soin de conduire le changement et de tirer des plans sur la comète, ou, mieux encore, sur la planète double récemment apparue dans notre système CAP-VDS

À CHARMOY-CITY, « LES TEMPS CHANGENT »…OU PRESQUE (3) - DU 13 MARS 2021

    À chaque jour suffit sa peine ! 

    Pour aujourd’hui, contentons-nous modestement de marcher au rétroviseur en republiant notre article du 18 mars 2020 et son illustration, dont les documents, alors oubliés dans les poubelles de l’Histoire,  commençaient soudain à reprendre un sérieux coup de jeune !

   

    Voici donc, ne varietur, le texte, et l’illustration, de notre article : Auxonne 1919-2020 : élections municipales et pandémies virales (3)  du 18 mars  2020

 

   « Avant les mesures de confinement prises par le gouvernement, nous avions préparé la présente série intitulée « Auxonne 1919-1920 : élections municipales et pandémies virales » qui retraçait le déroulement des élections municipales de 1919 sur fond de grippe espagnole.

   Notre audience, pour le moment, ne semble pas s’être effondrée, et pour le moment aussi, le rédacteur est encore debout. Nous nous proposons donc pour les jours à venir de continuer la diffusion des épisodes que nous avions préparés, et dont deux ont été déjà diffusés.

AUXONNE 1919-2020 : ÉLECTIONS MUNICIPALES ET PANDÉMIES VIRALES (2) - du 16 mars  2020

    Certes l’intérêt immédiat de cette lecture pourra être jugé, à juste titre, bien mince.

   Nous pourrions aussi faire part de nos impressions personnelles, qui ne manquent pas. Au-delà du discours économico-politique tapageur des médias, viendra le temps des révisions déchirantes et nécessaires d’une société humaine devenue mortifère. Mais nous ne sommes ni expert, ni prophète, espèces devenues proliférantes.

    Dans le présent épisode, nous proposons à nos lecteurs deux articles du Bien du Peuple de Bourgogne, hebdomadaire catholique et paysan. L’un prophylactique, et le second relatif au bilan de la pandémie.

    À un siècle d’écart, ils peuvent encore nous parler…

 

 

 

   Pour l’image, Claudi a sélectionné quelques échantillons publicitaires de l’époque.

   À bientôt, peut-être… »

 

   Cher lecteur, vous avez été déçu par votre shopping d’aujourd’hui dans notre vide-grenier ???

     Des clicks et des claques dans notre bric-à-brac…

   Rassurez-vous ! Une fois n’est pas coutume !

    Notre rédaction  vous promet pour la prochaine fois un article sans COVID, sans masque,  tout à fait d’actualité, mais non dénué d’Histoire !

FLASH DERNIÈRE (18/03/21 à 08h00)

    Les cinéphiles connaissaient le film Macao, l’enfer du jeu , hier, sombre anniversaire du premier confinement, les Charmoysiens découvraient une invitation au loto sur la page facebook officielle de leur bonne ville…Charmoy-City, paradis du loto ???

Auxonne 1919-2020, élections municipales et pandémies virales(3).jpg

Auxonne 1919-2020, élections municipales et pandémies virales(3).jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 mars 2021 (J+4473 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Anniversaire

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire
15 mars 2021 1 15 /03 /mars /2021 10:09

D’ORANGE À CHARMOY-CITY : ÉMERGENCE DES COMITÉS THÉODULE - DU 15 MARS 2021 (J+4471 après le vote négatif fondateur)

     Avertissement préalable : Nous devons une précision à nos lecteurs : cet article a été rédigé hier matin et hormis cet avertissement nous n’en avons pas modifié le contenu. Depuis cette matinée grise et pluvieuse d’hier, l’écho de divers « tirs à boulets rouges » est pourtant venu résonner, tant dans la presse que sur les réseaux sociaux. Nous n’en parlerons pas plus en détail aujourd’hui, nous en  tenant à notre texte initial.

    

   Nos lecteurs nous pardonnerons un titre aussi baroque dans le paysage médiatique actuel qu’assombrissent et passionnent les sujets sanitaires

       Notre shopping sur les nouvelles locales s’étant révélé, malgré de nombreux clicks, très pauvre,  notre panier très peu garni, et notre collecte très maigre,  nous avons dû nous rabattre, en désespoir de cause, sur un sujet microscopique : « le comité Théodule ».

    On ne peut pas toujours parler des zizanies à la CAP Val de Saône !

À CHARMOY-CITY, « LES TEMPS CHANGENT »…OU PRESQUE (3) - DU 13 MARS 2021

      Les lecteurs éventuels de Auxonne, L’Écho de la Place d’Armes, qui publie ses bulletins sur facebook auront pu constater que,  depuis le début de l’année, deux références au « comité Théodule »  y ont été faites.

Référence n°1 : « Confirmation de la création du Conseil Citoyen dans le cadre d’une démocratie participative, comité Théodule cher aux socialistes des rangs desquels est issu le locataire de la Place d’Armes » ( BULLETIN n°17  du 15 janvier 2021)

 Référence n°2 : « Le locataire de la Place d'Armes a annoncé, sur Inf’Auxonne, la création d'un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance ( CLSPD).

Encore un Comité Théodule ! » (BULLETIN n°26 du 4 mars 2021)

   

    Devant cette floraison  de « Comités Théodule », notre rédaction a voulu en savoir plus sur l’origine de cette expression. Quant à sa signification, le contexte de son emploi par Auxonne, L’Écho de la Place d’Armes est assez explicite et il est bien clair qu’au lieu de « Comité Théodule », il semble que l’on pourrait tout aussi bien dire « Commission croupion ».

     Intuition qu’ont confirmée nos recherches, comme nous allons le voir plus loin…

    Toujours est-il qu’il semble bien que l’expression « Comité Théodule », ait été lancée par notre « Grand Charles », le Général de Gaulle bien entendu, lors d’un discours prononcé le 25 septembre 1963 à Orange (Vaucluse).

    Nos lecteurs pourront le vérifier dans la deuxième minute de la vidéo en lien ci-dessous :

 https://fresques.ina.fr/de-gaulel/fiche-media/Gaulle00087/voyage-dans-le-vaucluse.html

    Nous avons transcrit les paroles du Général à destination de nos fidèles lecteurs :

    « On sait bien que la politique présente les choses à sa façon, mais de cela, le Général de Gaulle ne s'est jamais beaucoup occupé. L'essentiel pour lui, ce n'est pas ce que peuvent penser le comité Gustave, le comité Théodule ou le comité Hippolyte, l'essentiel pour le Général de Gaulle, président de la République française, c'est ce qui est utile au peuple français, ce que sent, ce que veut le peuple français. J'ai conscience de l'avoir discerné depuis bientôt un quart de siècle, et je suis résolu, puisque j'en ai encore la force, à continuer de le faire. »

    Quelques remarques en passant. Ce discours d’Orange  n’a pas été retranscrit, et l’édition des Discours et messages (Paris, Plon, 1970) n’a pas conservé la trace de l’allocution prononcée le 25 septembre 1963 à Orange. En effet, dans le quatrième volume, Pour l’effort 1962-1965, on passe directement du « Toast adressé à S.A. le prince Souvanna-Phouma, Premier ministre du Laos » (12 septembre) en page 134, au « Discours prononcé à Lyon (25 septembre) en page 135.

    Mais aujourd’hui, dans notre bonne ville, le « Comité Théodule » connaît une renaissance, car comme le faisait remarquer le Général à Orange : « On sait bien que la politique présente les choses à sa façon »

    Alors, à quand le Comité Gustave et le Comité Hippolyte ?

    Et pour faire bonne mesure contre le machisme : à quand le Comité Gertrude, le Comité Aspasie et le Comité Anasthasie ?

 

 

Charmoy-City, les comités fleurissent à l'ombre de l'échauguette.jpg

Charmoy-City, les comités fleurissent à l'ombre de l'échauguette.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 mars 2021 (J+4471 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres