Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 07:58

CHARMOY-CITY : DEUX ÉPHÉMÈRES POUR LA RUE THIERS - du 29 AVRIL 2021 (J+4516 après le vote négatif fondateur)

   La rue Thiers, fleuron commerçant de la « Commune libre du Pont de France » au temps des années 60, devait connaître, à la suite du développement des grandes surfaces, un long dépérissement.

CHARMOY-CITY : LE COMMERCE DE LA RUE THIERS NE SERA-T-IL BIENTÔT PLUS QU’UN SOUVENIR ? - du 16 janvier 2019

    Des cerveaux et des cabinets ont phosphoré depuis sur le remède à apporter à cette longue épidémie de COVID (commerces vides). Point de chloroquine dans ce cas mais une panacée pour remédier à cette désertification croissante : la boutique éphémère !

    Du temps où l’on pouvait encore se réunir nombreux et sans masques, ce nouveau concept a déjà été présenté à la population lors de diverses réunions.

   Hier soir encore, au cours de la dernière réunion du conseil municipal, deux boutiques éphémères ont ressurgi, qui étaient à l’ordre du jour au point 10 sous le libellé : « Acquisition de deux cellules commerciales dans le centre-ville »

    Notre municipalité est donc décidée à investir dans l’ « éphémère ». Propriétaire de boutiques éphémères, un  concept émergent de la nouvelle ère ! Ça t’en bouche un coin Pépère !

    Ces « deux cellules commerciales dans le centre-ville », que par un vote majoritaire la municipalité a décidé d’acquérir, se trouvent d’ailleurs dans la rue Thiers.

  Précisément là où le restaurant « Cuisses de mouche » connut naguère une éphémère existence.

CHARMOY-CITY : MORT D’UN PROJET DANS LA RUE THIERS (2)- du 23 août 2018

 

   Un pari optimiste et sans doute risqué pour notre nouvelle municipalité qui décide de devenir propriétaire de boutiques éphémères et qui, dans le même temps, cherche acquéreurs pour quelques éléments fatigués de son patrimoine immobilier.

    Mais après tout, dans le Val de Saône, éphémère rime (ou plutôt rimait) avec manne.

  Alors positivons, l’acquisition de ces « cellules commerciales » se révèlera peut-être, au bout du compte, une manne providentielle…pour le petit commerce !

     Claudi a recyclé pour l’occasion l’illustration de l’article ci-dessous, publié à la suite d’une réunion dont le sujet tournait justement autour des boutiques éphémères…et de la manne providentielle qu’on pouvait en attendre…

LES BOUTIQUES ÉPHÉMÉRES, UNE MANNE POUR LE COMMERCE DE CENTRE-BOURG ? - du 30 juin 2017

    Au fait, il n’aura pas été question de « changements pour les  associations »  à ce dernier conseil d’hier, pas plus  que lors des précédents d’ailleurs, comme le confirmait hier ce titre d’un article du Bien Public publié en ligne : « Auxonne Changements pour les associations, « ça n’a jamais été abordé en conseil municipal » »

CHARMOY-CITY : LE THÉÂTRE DU TRIBUNAL À LA UNE - du 27 AVRIL 2021

  Tel n’est pourtant pas le cas, comme nous l’avons vu, du projet d’achat de « deux cellules commerciales dans le centre-ville », qui a par ailleurs été l’objet d’un débat animé, tout autre qu’éphémère, suscitant de nombreuses questions et demandes de compléments d’information de la part du leader du groupe d’opposition Auxonne ville d’Avenir

AVIS DE RECHERCHE

   Une disparition inquiétante sur les rézos sociaux

A Charmoy-City, comme à Seurre, la manne des éphémères.jpg

A Charmoy-City, comme à Seurre, la manne des éphémères.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 avril 2021 (J+4516 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Commerce

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Commerce
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 09:56

CHARMOY-CITY : LE THÉÂTRE DU TRIBUNAL À LA UNE - du 27 AVRIL 2021 (J+4514 après le vote négatif fondateur)

    Nous publiions hier un court article au sujet de remous dans la sphère associative charmoysienne…

CHARMOY-CITY : TROIS COUPS AU THÉÂTRE DU TRIBUNAL - du 26 AVRIL 2021

    Notre propos visait un certain étonnement à propos de travaux à travers le plancher du Théâtre du Tribunal.

    Nos lecteurs pourront en apprendre plus à ce propos en lisant le grand article pleine page du Bien Public paru ce matin (version papier) et intitulé « AUXONNE Ambiance tendue entre les associations et la municipalité »

   Ils apprendront en particulier que les « trois coups » de notre précédent article, en lien ci-dessus, étaient liés à « la découverte, en fin de semaine dernière, par la présidente de l’office de la culture de travaux effectués dans ses locaux [N.D.L.R. le Théâtre du Tribunal] sans qu’elle ait été prévenue par la municipalité ». Des « trois coups » impromptus en quelque sorte !

    Du coup, la présidente s’offusque à juste titre : « On aurait pu nous prévenir »

    Nos lecteurs apprendront encore bien d’autres choses dans cet article très détaillé qui concerne en fait de très nombreuses associations puisque l’ « ambiance tendue entre les associations et la municipalité » concerne aussi l’office des sports.

     Nous revendiquions hier notre peu d’expertise en matière de sphère associative et la nuit ne nous a pas apporté depuis la science infuse aussi n’en dirons-nous pas plus.

      En lisant l’article avec moi, Claudi m’a poussé du coude en lisant le chapeau de l’article, qui déclare : « Plusieurs décisions récentes du conseil municipal d’Auxonne ont provoqué colère et incompréhension au sein du milieu associatif de la commune »

     C’est que Claudi qui épluche les comptes rendus du CM n’y a jamais trouvé ces prétendues « décisions ».

    Du coup, il nous a mis ça en image et en scène !

POST-SCRIPTUM (27/04/21 à 16h00)

   À destination de nos lecteurs qui auraient la mémoire courte, un petit rappel à propos de « tensions » créées et de repentir sincère.

DES ÉCHAUGUETTES  DE CHARMOY-CITY À LA CHEMINÉE DU HAUT KŒNIGSBOURG- DU 19 MARS 2021                         

Charmoy-City,  coup de théâtre au Tribunal.jpg

Charmoy-City, coup de théâtre au Tribunal.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 avril 2021 (J+4514 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
26 avril 2021 1 26 /04 /avril /2021 00:04

CHARMOY-CITY : TROIS COUPS AU THÉÂTRE DU TRIBUNAL - du 26 AVRIL 2021 (J+4513 après le vote négatif fondateur)

     Une première fois déjà, l’actualité locale nous a conduit à différer la suite annoncée aux 4 articles que nous avions consacrés au bon Docteur Bolut

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (4) - du 20 AVRIL 2021

    En cause : l’actualité de la vidéo municipale communicante

CHARMOY-CITY : SEPT VIDÉOS POUR DES VUES D’EN HAUT ? - du 23 AVRIL 2021

   À présent, ce sont les remous dans la sphère associative culturelle locale qui nous conduisent encore une fois à différer cette suite.

   Peu expert du domaine de la sphère associative, mais amoureux de la bonne culture, nous nous contenterons de témoigner cum grano salis  de l’évènement sans toutefois mettre notre grain de sel dans les problèmes y afférents.    

   En cause, le « Théâtre du tribunal » où nous avons passé naguère quelques bonnes soirées grâce à l’Office de la Culture.

     Ce dont peuvent témoigner sans peine quelques articles rédigés pour l’occasion

CHAQUE HOMME DANS SA TRANCHÉE - du 13 NOVEMBRE 2014

« QUATRE ÉTOILES »  - du 25 NOVEMBRE 2014

CHARMOY-CITY : QUAND MARIANNE RENCONTRE FEYDEAU - du 07 novembre 2017

   La suspension pour raison  sanitaire du spectacle vivant, liée à la pandémie, a maintenant rendu le Théâtre du Tribunal silencieux.

    Silencieux…ou presque, comme en atteste la rumeur…

    Ainsi que l’illustration du jour de Claudi cordialement dédiée à tous les acteurs de l’Office de la Culture en souvenir des bonnes soirées !

Charmoy-City, les Caprices de Marianne au théâtre du tribunal.jpg

Charmoy-City, les Caprices de Marianne au théâtre du tribunal.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 avril 2021 (J+4513 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Culture

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Culture
23 avril 2021 5 23 /04 /avril /2021 05:00

CHARMOY-CITY :  SEPT VIDÉOS POUR DES VUES D’EN HAUT ? - du 23 AVRIL 2021 (J+4510 après le vote négatif fondateur)

  

   Les fans du bon Docteur Bolut, ce zélé vaccinateur auxonnais du dix-neuvième siècle nous maudiront sans doute d’interrompre notre chronique. Qui sait ? Il est toujours  permis de rêver !

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (4) - du 20 AVRIL 2021

    Quoi qu’il en soit, qu’ils se rassurent, cette interruption n’est qu’un entracte car nous ne manquerons pas, c’est promis, d’ajouter tôt ou tard à cette chronique encore quelques articles.

    Mais pour l’heure, c’est le dernier post du groupe d’opposition Auxonne Ville d’avenir, daté d’avant-hier qui retiendra notre attention.

https://www.facebook.com/Auxonnevilledavenir

   Un  bon de commande de la municipalité y est diffusé en photo

    Le bon de commande en question, d’un montant de 4000 € concerne un « forfait 7 vidéos pour communication sur projets communaux » auprès d’un auto-entrepreneur dijonnais.

      Les commentaires divers qu’a suscité cette information, n’étant pas dénués d’intérêt, nous nous permettons de faire partager l’ « évènement » à nos fidèles lecteurs.  

      Tel sera donc le but principal du présent article intitulé : « Charmoy-City :  sept vidéos pour des vues d’en haut ? ».

     Un beau titre, avouez-le, beau comme un Lion d’Or à la Mostra !

     Un autre but est de saluer, dans un paysage médiatique flapi, l’annonce de sept vidéos destinées sans doute à devenir les sept piliers audio-visuels de référence de la communication municipale dynamique à venir.

   À destination maintenant des lecteurs qui s’interrogeraient sur notre titre :« Charmoy-City : vidéos pour des vues d’en haut ? » nous devons une petite explication.

.    En un mot, les vues d’en haut abondaient dans la vidéo fondatrice qui soutint l’envolée de l’équipe dynamique à la conquête du sommet du pouvoir municipal,

https://www.facebook.com/unedynamiquepourauxonne/videos/2652896234823103

    De là à penser que les prochaines vidéos nous emmèneront encore une fois au-dessus de nos vieux toits, il n’y avait qu’un pas que nous avons allègrement franchi !

   Ne riez pas, ce n’est pas drone !!

 

 

   Pour en venir au registre des commentaires au dernier post du groupe d’opposition Auxonne Ville d’avenir,  disons que ceux de Marie, que nous saluons ici, sont excellents !

  Toutefois notre Marquis, doutant visiblement de l’existence d’une ressource locale capable de faire le job, ne manque pas de mettre son grain de sel en déclarant: « À prestation égale, quel vidéaste auxonnais aurait pu faire ce travail ? ». Puis d’ajouter : « C’est un métier bien particulier avec un matériel et une créativité bien spécifiques. »

    Notre Marquis n’évoquait-il pas naguère les « immenses chantiers que la majorité des votants a approuvés. »

CHARMOY-CITY : LE MARQUIS A PONDU SON DERNIER RAPPORT - du 30 juin 2020

    C’est la communication autour de ces « immenses chantiers » qui imposait sans doute le choix d’un vidéaste « retaillé ».

   Du côté de notre premier édile s’exprimant au dernier CM du 31 mars dernier, et dont les propos sont rapportés, il faut voir dans cette commande faite à un vidéaste de la métropole dijonnaise une « solution de proximité ».

     Une solution de proximité par temps de distanciation ! Coïncidence des contraires, apothéose du « en même temps » !

        Mais avec le beau temps et la levée probable du confinement, la nuptialité devrait repartir avec ses charmants rassemblements sur le « parvis » de la mairie.

     Vive la proximité, au diable la distanciation !

     Heureux ceux qui disent oui devant Monsieur le Maire quand tant d’autres ne pensent qu’à prendre des chemins séparés !

     Ces mariages printaniers annoncés, une occasion rêvée de découvrir notre mairie dynamique d’en haut  et en vidéo !

  https://www.mariage.com/prestataire-mariage/listing/franck-georgeon-videographer

   Claudi ne s’y est pas trompé  qui vous offre aujourd’hui une vue plongeante originale sur le « parvis » de notre maison commune, haut lieu de nuptialité. Pour l’occasion, le baron de Münchhausen bombardé par les artilleurs du Polygone de Tillenay est venu admirer d’en haut une sortie de mariage.

    Avouez que pour une fois ça change un peu du drone de service et des vues « autorisées » du Marquis sur la politique dynamique.

    À propos de vidéo-culte, une vidéo « gratinée » et pas toute jeune à redécouvrir !

http://www.dailymotion.com/video/xhwfkq_visite-de-francois-fillon_news

    Il faut l’avouer, la vidéo, en matière de communication, c’est vraiment le filon !

FLASH DERNIÈRE

   Nous connaissions déjà les deux mamelles de la France selon le bon Sully, en parcourant facebook nous venons de découvrir celles de l’ « irresponsabilité » !

   Une idée directrice à suivre !

  

  

Charmoy-city, avant la vidéo, les mariages vus d'en haut.jpg

Charmoy-city, avant la vidéo, les mariages vus d'en haut.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 avril 2021 (J+4510 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
20 avril 2021 2 20 /04 /avril /2021 05:00

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (4) - du 20 AVRIL 2021 (J+4507 après le vote négatif fondateur)

     En cette période actuelle où les mots vaccin et vaccination sont sur toutes les lèvres, nous avons jugé qu’il était opportun d’offrir à la curiosité et à la réflexion de nos concitoyens, quelques aperçus sur la première vaccination désignée comme telle : la vaccination contre la variole ou petite vérole.

     Illustrer cette réflexion en rendant hommage à la mémoire de Jean-Baptiste Bolut (1798-1873), médecin auxonnais et zélé vaccinateur, nous a paru renforcer la pertinence du propos.          

        Dans le précédent épisode, nous avions dévoilé le nom de Jean-Baptiste Bolut à propos d’une récompense qu’il avait obtenue pour sa contribution locale à  l’immunisation contre la variole.

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (3) - du 17 AVRIL 2021

   Nous devons ajouter aujourd’hui que ce zèle vaccinateur devait, en fait, lui mériter au moins trois fois l’attribution de cette médaille d’argent de la vaccine au niveau du département.

   Au titre de la campagne de vaccination de 1865 comme nous l’avons signalé précédemment, mais encore au titre de celles de 1828 et de 1859, comme en attestent les documents joints en PDF

  Plus précieux encore nous a semblé un document témoignant de l’habileté et du savoir-faire du Docteur Bolut, ainsi que de son astuce imaginative dans la collecte du vaccin.

      Confrontée aux conditions actuelles d’approvisionnement du vaccin largement étendues à l’échelle mondiale, normalisées, bureaucratisées, voire politisées, la quête vaccinale du docteur Bolut pourra nous laisser rêveur….

    Cette pratique confirme l’opinion du Dr J. Rengade, médecin et vulgarisateur quant au choix du meilleur vaccin : « Le meilleur vaccin est celui que l’on recueille au bras d’un bel enfant soigneusement inoculé [c. a. d. vacciné] huit à neuf jours auparavant. Il égale, en qualité, le vrai vaccin de vache, le cowpox authentique toujours trop rare…» (Dr J. RENGADE Les grands maux et les grands remèdes, Paris, 1885).

   À travers le temps et les épidémies, la seule vraie question qui vaille subsiste donc : « Quel est le meilleur vaccin ? ».

   Du coup, pour son illustration du jour, Claudi s’est un peu emmêlé entre vaccine, Pfizer et Astrazeneca !!

    À suivre !!

Anachronisme vaccinal à Charmoy-City.jpg

Anachronisme vaccinal à Charmoy-City.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 avril 2021 (J+4507 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Lieux de mémoire

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Lieux de mémoire
17 avril 2021 6 17 /04 /avril /2021 10:13

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (3) - du 17 AVRIL 2021 (J+4504 après le vote négatif fondateur)

    Dans notre précédent épisode nous évoquions le 14 avril dernier, ce jour faste de notre première injection dont le hasard fit qu’il coïncida avec une visite préfectorale.

   Notre premier édile postait le jour-même cette déclaration :

   «  Pour le centre de vaccination d’Auxonne ce sont 2500 vaccinés à ce jour.

Nous sommes passés de 90 doses par semaine à l’ouverture du centre le 27 janvier à 426 cette semaine.

Un grand merci aux équipes médicales mobilisées et aux agents de nos collectivités mobilisés pour cet excellent fonctionnement. »

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (2) - du 15 AVRIL 2021

   Ce message encourageant autant que laudateur, s’il est parvenu jusqu’au ciel des vaccinateurs d’antan, a dû réjouir le médecin auxonnais d’autrefois dont nous dévoilerons enfin le nom aujourd’hui.

   Il s’agit de Jean-Baptiste Bolut (1798-1873), mort précisément un 14 avril, comme les recherches que nous avons entreprises à son sujet nous l’ont appris et dont c’était justement mercredi dernier le 148ème  anniversaire de la mort !

  De nos  recherches à son sujet, nous ne donnerons qu’un simple aperçu dans ce blog, réservant la publication ultérieure d’un article détaillé à un blog ami dans lequel nous avions naguère déjà publié un article à propos d’une autre médaille !

QUAND CHANTECLER CHANTE LE PATRIMOINE CANIN - du 16 septembre 2018

  L’illustration du jour complètera l’information des curieux d’histoire locale.

  À l’intention des plus motivés nous joignons un bilan chiffré des vaccinations du bon docteur pour l’année 1865

  Nous n’en avons d’ailleurs pas encore terminé avec le Docteur Jean-Baptiste Bolut, vaccinateur hors-pair que nos fidèles lecteurs retrouveront dans nos prochains articles

1865, Un vaccinateur auxonnais médaillé.jpg

1865, Un vaccinateur auxonnais médaillé.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 avril 2021 (J+4504 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Lieux de mémoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Lieux de mémoire
15 avril 2021 4 15 /04 /avril /2021 05:00

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (2) - du 15 AVRIL 2021 (J+4502 après le vote négatif fondateur)

   Nous poursuivons notre chronique vaccinale autour d’une médaille d’argent décernée à un médecin auxonnais pour le zèle vaccinateur qu’il déploya au cours de l’année 1865.

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (1) - du 12 AVRIL 2021      

    Le nom de ce médecin gravé au revers de la médaille en question ne vous sera pas encore révélé aujourd’hui.

    Il nous faut préalablement éclaircir cette phrase énigmatique de notre précédent article : « La vacca, elle a la vaccine et quand pour la traire vient Perrine, c’est au pis qu’elle se contamine ! »

   Claudi s’y est attaché dans son illustration du jour. Pédagogie par l’image !

   Une chose est claire, notre amie la vache aura contribué à délivrer les hommes du virus de la variole. Disons, en simplifiant, que la vaccination est née, à la charnière des dix-huitième et dix-neuvième siècles, de la rencontre de la vache…

— Et d’un vétérinaire ?

— Non, grand-père ! De la rencontre de la vache, de la fermière, et du Docteur Jenner (1749-1823), médecin de campagne anglais. 

    Les amateurs de détails pourront se reporter à la lecture de documents de l’époque en PDF.

    Sur la naissance et la diffusion  des mots de la vaccination au début du dix-neuvième siècle.

   Sur un aperçu des méthodes de vaccination mises en œuvre dans le courant du dix-neuvième siècle, celles même que pratiquait notre médecin auxonnais médaillé.

   Confidence : votre serviteur aura consacré sa journée d’hier aux questions vaccinales en préparant pour vous cet article et en prenant, sous une guitoune blanche et dans la bonne humeur, sa première injection de PFIZER dans le deltoïde gauche. Garanti sans douleur !

     La suite au prochain numéro !

Pour revenir à l’actualité

https://covidtracker.fr/vaccintracker/

FLASH DERNIÈRE

 

   Notre première injection de PFIZER dans le deltoïde gauche s’est déroulée quelques heures après la visite préfectorale relatée dans la presse !

https://www.bienpublic.com/sante/2021/04/14/le-prefet-en-visite-au-centre-de-vaccination?f

Au bon vieux temps on pouvait prendre le vaccin au pis d'une vache.jpg

Au bon vieux temps on pouvait prendre le vaccin au pis d'une vache.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 avril 2021 (J+4499 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Lieux de mémoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Lieux de mémoire
12 avril 2021 1 12 /04 /avril /2021 05:00

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (1) - du 12 AVRIL 2021 (J+4499 après le vote négatif fondateur)

   C’est avec un titre bizarre que nous ouvrons aujourd’hui notre chronique de la semaine.

    Précisons d’abord qu’il ne s’agit pas du titre d’une fable de La Fontaine !

    Précisons aussi que ce titre sera celui d’une série en plusieurs épisodes dont le nombre reste encore à préciser et que son thème sera médical, historique et local !

    Les gens avisés qui aiment à mettre l’histoire en perspective ne manqueront pas de faire le lien avec l’actualité.

     Vaccinateur particulièrement zélé au cours de l’année 1865, un médecin auxonnais qui nous venait du proche Jura fut pour cela récompensé d’une médaille d’argent.

     C’est l’avers (côté face) de cette médaille qui fera l’objet de notre illustration d’aujourd’hui.

    Comme chaque médaille a son revers, nous découvrirons celui-ci dans un prochain épisode, et du même coup, le nom de l’heureux récipiendaire !

    Mais avant le côté pile faisons d’abord connaissance aujourd’hui avec le côté face. Sa description suffira à justifier notre titre.

    Le « côté face » de ce type de médaille d’argent frappée pour la première fois en 1804, comme l’indique la date en chiffree romains (MDCCCIV), et qui connut de nombreuses frappes ultérieures, resta inchangé jusque vers 1880, alors que son « côté pile » connut de nombreuses variantes au cours des différents règnes ou régimes successifs..

   Le motif principal de cet avers représente deux personnages :

    Esculape, dieu gréco-romain de la médecine, reconnaissable par son bâton au serpent, et Hygée, sa fille, déesse de la santé et de l’hygiène.

    Des motifs annexes plus petits encadrent les divinités : une vache d’abord, puis une lancette, sorte de petit canif et accessoire indispensable du médecin des siècles passés, pour la saignée en particulier. Rappelons que cet instrument a donné son nom à une prestigieuse revue médicale, The Lancet !

    Enfin, la scène porte ce titre « LA VACCINE »

    La vaccine ? Kézaco ?

    C’est une maladie, une maladie des vaches !

    La vacca, elle a la vaccine et quand pour la traire vient Perrine, c’est au pis qu’elle se contamine !

     La suite et plus de détails au prochain numéro.

P.S.

   Comme il en faut pour tout le monde, un tuyau pour les gens qui suivent l’actualité.

https://covidtracker.fr/vaccintracker/

 

FLASH DERNIÈRE (12/04 à midi)

  La page facebook officielle de notre bonne ville vient d’inciter Gaston à ouvrir le dernier Inf’Auxonne, mais c’est toujours à la une que va sa préférence !

https://www.facebook.com/VilleAuxonne

CHARMOY-CITY : SOURIRE À LA UNE - du 9 AVRIL 2021

 

Esculape, Hygée, la vache et la lancette.jpg

Esculape, Hygée, la vache et la lancette.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 12 avril 2021 (J+4499 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Lieux de mémoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Lieux de mémoire
9 avril 2021 5 09 /04 /avril /2021 07:52

CHARMOY-CITY : SOURIRE À LA UNE - du 9 AVRIL 2021 (J+4496 après le vote négatif fondateur)

    C’était, hier ou avant-hier, on ne se bousculait pas au conseil communautaire, c’était dans cette première décade d’avril, en avril ne te découvre pas d’un fil !

     Et le dicton, pour le coup ne mentait pas car les matins étaient de glace. Brrrr ! Le Général Hiver était de retour, il neigeait, même, « on était vaincu par sa conquête ».

ALBUM « NAPOLÉON CHEZ LES LAPONS 

   Sous le masque, pas question de frasques, on s’inscrivait pour le vaccin, extra ou zénéka. Et les queues s’allongeaient encore rue Émile Gruet.

CHARMOY-CITY : POUR PATIENTER UN PEU DANS LES QUEUES DE LA RUE ÉMILE GRUET (2)- du 16 février 2021

   Gaston était bougon mais un petit rien lui fit retrouver le sourire en relevant sa boîte aux lettres. La boîte aux lettres a parfois de ces vertus !

CHARMOY-CITY, DYNAMIQUE RÉPUBLIQUE DES BOÎTES AUX LETTRES - du 20 février 2021

    C’est ainsi qu’hier ou avant-hier, dans cette première décade d’avril (da capo) il retrouva le sourire…en en découvrant un autre à la une !

   Oui, à la une d’Inf’Auxonne n° 70 d’avril/mai/juin 2021, le numéro de printemps que par chez nous, tout le monde attend. Comme le vaccin, mais ça pique moins !

   La première de couverture arrêta le regard de Gaston, qui soudain s’illumina, comme un sapin de Noël.

    Dieu qu’elle est belle !

   Son printemps était arrivé, il découvrait enfin Le Pays du sourire… 

    Bien en vue sur son bureau, le magazine trône depuis, qu’il n’a toujours pas ouvert !

    Arlette lui dit qu’il a bien tort de s’en tenir au plumage, sans découvrir le ramage, sans feuilleter les autres pages.

    Arlette est bonne lectrice, elle ne s’en tient pas à la couverture, même si une couverture, par ces temps, ça réchauffe. Brrrr !

    Pour convaincre son Gaston, elle égrène les citations trouvées au hasard des pages : « le conseil citoyen arrive à grand pas » (p. 2), les services techniques ont fait la toilette, « il a été mis en déchèterie et en entreprises de recyclage Plus de 9 tonnes de matériaux et déchets divers, accumulés depuis plus de 20 ans… » (p. 10), « Elle [N.D.L.R. la mutuelle] est opérationnelle depuis le 1er avril » (p. 14), « Il n’y a presque pas d’obstacles que ne puisse surmonter le génie d’un homme » (p. 15).

    En attendant, la page que Gaston préfère, c’est la première !

    Les cafés sont toujours fermés, mais une petite musique résonne maintenant dans le carafon de Gaston.

https://www.youtube.com/watch?v=UhWqBRJhYm4

FLASH DERNIÈRE du 10/03/21 fin de journée

     Beaucoup plus versé dans les problèmes de comptabilité que notre blog, L’Écho de la Place d’Armes, qui a de bonnes lectures, n’a cependant pas manquer de noter dans son Bulletin n° 31 les conséquences de la coruscante une d’Inf’Auxonne n° 70 d’avril/mai/juin 2021 sur la paix des ménages dans notre bonne ville dynamique :

   « Elle [Lucette] a voulu  parler à son amie Arlette de ses préoccupations de contribuable, malheureusement celle-ci était aux cent coups, son Gaston était tombé sous le charme de la photo de couverture et l’empêchait d’accéder au contenu de l’organe de communication  Dynamique... »

https://www.facebook.com/Auxonne-lEcho-de-la-Place-dArmes-103459568104103

Charmoy-City, retrouvez le sourire à la une.jpg

Charmoy-City, retrouvez le sourire à la une.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 9 avril 2021 (J+4496 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais
6 avril 2021 2 06 /04 /avril /2021 05:00

CHARMOY-CITY : TOPICS, COPOLS ET COVID - du 6 AVRIL 2021 (J+4493 après le vote négatif fondateur)

    Topics, Copols et Covid, un trio nickel, un peu comme Croquignol, Filochard et Ribouldingue. Un peu seulement, car le Covid, c’est pas vraiment la ribouldingue ! Sauf à Paris peut-être, et dans certains salons dorés sur tranche…

    Alors permettez-nous de passer très vite sur Covid pour nous consacrer pleinement à Topics et Copols

     Topics et copols, voilà semble-t-il les nouveaux mots à la mode dans le lexique politico-éclectique de Charmoy-City.

     Topic avec un C et pas avec un Q, car topique avec un Q, ça existe. Oui, ça existe en langage d’apothicaire. Un topique (du grec topos : lieu) est un médicament qui agit précisément à l’endroit où on l’applique. Exemple : un cautère sur une jambe de bois !

   En cette période printanière, autant que sanitaire, il y a du médicament dans l’air. Aux grands mots, les grands remèdes !

     « No parking, no business »  qui n’est pas un aphorisme de médecine hippocratique, était ainsi récemment remis à l’honneur par une sympathique apothicaire, mais prestement contré par le Marquis, à bicyclette !

CHARMOY-CITY : QUAND LE MARQUIS PRÔNE LES EMPLETTES À BICYCLETTE - du 3 AVRIL 2021

    Et voilà qu’à présent ça se complique encore et que les considérations autour des parkings et du stationnement en général font le buzz sur l’agora charmoysienne qui résonne du débat sur la question. Sonnant les cloches au « locataire », comme par hasard le jour de Pâques, L’Écho de la Place d’Armes y allait ainsi de son Bulletin n° 30 sur le sujet.

https://www.facebook.com/Auxonne-lEcho-de-la-Place-dArmes-103459568104103

   Rappelons que la limitation de la circulation et du stationnement automobile au centre-ville, ainsi que le traitement esthétique et paysager de celui-ci constituent la cure généralement en vogue pour une « revitalisation ».

    Nous avons pourtant connu jadis une Grande Rue bien vivante avec circulation à double-sens frôlant et enfumant des terrasses bondées de fumeurs, et qui pourtant  était noire de monde et respirait la bonne humeur.

    Nous nous garderons donc bien de parier sur le résultat annoncé par nos « revitalisateurs », constatant seulement que depuis près d’un lustre quelques officines et autres cabinets ont produit maintes études sur une question qui anime les débats depuis beaucoup plus longtemps encore.

REVITALISER LE CENTRE BOURG, C’EST HYPER IMPORTANT !-du 22 JUILLET 2014

     Reste à dire un mot des copols. En matière de projets, nous connaissions déjà le copil (comité de pilotage).

    Le copol (Comité politique), quant à lui semble généralement d’un usage plus restreint. Le lecteur curieux ne manquera pas d’en trouver  quelques occurrences sur le net en associant à Copol le sigle LREM.

   Nous en avons trouvé par ailleurs une occurrence locale sur un post, du 3 avril dernier, de la page facebook du groupe d’opposition  Auxonne ville d’avenir qui écrit :

« Le maire s'appuie sur des comités politiques (copol) auxquels bien sûr nous ne sommes pas invités pour échanger sur les projets, et il ne réunit pas les commissions municipales thématiques officielles installées il y a 8 mois. 

Difficile d'approuver une politique d'investissement que nous ne connaissons pas... »

https://www.facebook.com/Auxonnevilledavenir

   De source sûre, le terme copol aurait été prononcé par le maire lui-même lors des débats au dernier CM où le vote du budget investissements était à l’ordre du jour.

    Pourrait-on voir là un signe de « la contemporanéité de l’édile » évoquée par le Marquis dans un commentaire au post évoqué plus haut. Rappelons en effet, à ce propos, que la « contemporanéité », dans son acception habituelle, désigne le fait pour deux évènements de se dérouler « en même temps » !

Charmoy-city, à chaque mal son remède.jpg

Charmoy-city, à chaque mal son remède.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 06 avril 2021 (J+4493 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres