Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 05:00

CHARMOY-CITY : LE DÉPUTÉ ET LE CHAUSSEUR - du 04 novembre 2020 (J+4340 après le vote négatif fondateur)

   Dans notre charmante cité, nous avons deux chausseurs bien embêtés parce qu’ils ne vendent pas de produits de première nécessité au sens des derniers textes régissant le confinement.

    Et pourtant, même très fauchés, les gens, chez nous, ne vont pas nus pieds !

    Et puis comme tous les Français de la République, nous avons notre député…

    Où veux-tu en venir Chantecler, avec tes gros sabots, et ton bec enfariné, avec tes histoires de chaussures et de député ???

    Aurais-tu l’intention de cirer des pompes ?

    Mais non, pas de panique, cirer des pompes, c’est pas le genre de la maison !

     La cause de mon inspiration, là voici, et je vous la livre gratis : je consultais hier soir la page facebook de notre bon maire et j’ai vu qu’avant-hier, il avait partagé à la suite deux publications :

     - une très longue de notre député

     - l’autre, beaucoup plus courte d’un chausseur de notre bonne ville.

   C’est normal, Chantecler,  tu voudrais tout de même pas qu’un chausseur fasse des discours plus longs qu’un député ! Tu connais pas le proverbe : « Cordonnier, pas plus haut que la chaussure »

    Mais si, je le connais par cœur ! Même que je me rappelle que c’est déjà notre bon maire qui m’avait  fait phosphorer l’été dernier la dessus avec son histoire d’ « ultracrépidarianisme ».

    Si vous voulez tout savoir sur cet  « ultracrépidarianisme » relisez fissa

CHARMOY-CITY : « À CHACUN SON MÉTIER LES VACHES SERONT BIEN GARDÉES » - du 27 juillet 2020

   Et vous comprendrez ! Vous constaterez aussi que depuis juillet, rien n’a vraiment changé et qu’ « Il est [toujours] vrai que les réseaux sociaux peuvent se révéler un déversoir d’insanités mal ficelées et qui plus est souvent sous couvert d’anonymat. » comme nous le constations déjà.

   

   Mais au fait, que nous disaient ces messages, relayés par notre bon maire, du chausseur et du député ?

    Que le chausseur reprenait (bien obligé) ses ventes en lignes.

    Quant au député, il publiait une longue déclaration sur fond de pandémie et de terrorisme (lecture 5 mn) intitulée : « La responsabilité engage ce que l’humilité recommande »

   En écho au discours de notre député et justement à propos d’humilité, nous avons jugé utile de mettre en lien une de nos publications du premier confinement.

CHARMOY-CITY : EN TRAVERSANT LA PLACE DÉSERTE - du 25 avril 2020

    Nous ne nous livrerons pas à une analyse détaillée du discours, nous contentant de vous en livrer la conclusion : « A la veille de l’hiver, recherchons la lumière qui éclaire et qui réchauffe. Elle sera d’autant plus éclatante que l’union nationale se manifestera dans la concorde et la fraternité de tout un peuple. »

    Plus prosaïquement, et pour complaire tant au chausseur qu’au député, votre serviteur vous conseille de garder la tête froide et de vous mettre les pieds au chaud !

     Pour conclure en image, Claudi a tenté  d’illustrer, de façon volontairement décalée, cette période où chacun voit midi à sa porte et prétend donner son avis sur tout.

 

définition de l'ultracrépidarien .jpg

définition de l'ultracrépidarien .jpg

 

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 04 novembre 2020 (J+4340 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 09:24

CHARMOY-CITY : RELIRE CLAUDE PICHARD POUR GARDER LE MORAL - du 2 novembre 2020 (J+4338 après le vote négatif fondateur)

      Les temps sont oppressants. Croyez m’en si vous le voulez, et à peine j’ose l’avouer : cette nuit j’ai fait de nouveau un CRPRC  (Cauchemar de Rentrée Post-Retraite Chronique) !

       Un syndrome onirique que j’avais déjà décrit dans un précédent article.

CHARMOY-CITY : ICI COMME AILLEURS, DEMAIN C’EST LA RENTRÉE !  - du 31 août 2020

     Mais cette fois, il s’agissait d’une forme aggravée de CRPRC car il me fallait revêtir, pour cette nouvelle rentrée, ma tenue de réserviste. Exercice peu compatible, sans compter mon état de septuagénaire, avec le catogan qui m’a poussé depuis le premier confinement. Imaginez quel « hussard noir » je pouvais faire ! Imaginez l’affreux dilemme, enfin dissipé au réveil !

    Je n’invente rien, et pour ceux et celles qui prendraient tout cela pour de la littérature, qu’ils en profitent en ces temps de librairies closes !

     Il faut dire qu’avec ce retour du confinement et tous ces vilains évènements, le moral est dans les rangers !

    J’ai donc décidé de revenir à la lecture de Claude Pichard, un personnage du cru attachant et passionnant à divers titres, et qui a laissé nombre d’écrits et d’opuscules pleins d’intérêt et de fantaisie et parfois de joyeuse malice…

   Claude PICHARD (1895-1883),  accomplit deux mandats de maire d’Auxonne durant la Monarchie de Juillet : (1832-1835) et (1843-1848). Son nom est actuellement attaché à une rue de notre bonne ville.

    Je relis toujours avec plaisir les petites brochures, pleines d’un humour sui generis, qu’il publia dans son âge mûr et sa vieillesse.

     Pour l'heure, je me contenterai  de vous donner un échantillon de l’optimisme résolu de Claude PICHARD à propos de l’épidémie de choléra de 1832.

       Cet échantillon est tiré de son opuscule intitulé Un jardin aux Granges d’Auxonne, publié à Auxonne en 1862, et qui traîne depuis le printemps sur ma table de chevet.

    Précisons que la Côte-d’Or connut deux vagues principales d’épidémie de choléra, la première en 1832, la seconde en 1854.

  Selon un article du Bien Public du 29 décembre 2012 intitulé « Il y a 180 ans, le choléra frappait la Côte-d’Or » des centaines, sinon des milliers de Côte-d’Oriens auraient été victimes de ces épidémies.

    Claude PICHARD aurait-il été un peu optimiste dans son témoignage ?

    En tout état de cause, le personnage ne devait manquer ni d’humour, ni d’un certain panache…

     N’avait-il pas été, dans ses jeunes années, Garde d’honneur de l’Empereur !

CHARMOY-CITY : UN FUTUR MAIRE D’ANTAN AU SERVICE DE L’EMPEREUR- du 20 septembre 2019

    Claude PICHARD est un peu oublié dans notre bonne ville où il a sa rue. Quant au souvenir de l’Empereur, il se porte, lui, comme un chêne !

    Claude PICHARD était un lecteur assidu du Charivari, journal de caricatures. Oui, ça existait déjà !

 

   Claudi a repris dans ses cartons une de ses  illustrations déjà publiée et très inspirée du Charivari. Elle n’aurait sans doute pas déplu à Claude Pichard !

Claude Pichard, un maire d'Auxonne optimiste, amateur de caricatures.jpg

Claude Pichard, un maire d'Auxonne optimiste, amateur de caricatures.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 2 novembre 2020 (J+4338 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 05:00

CHARMOY-CITY : DES CHRYSANTHÈMES POUR AUXONNE LIVE ?- du 31 octobre 2020 (J+4336 après le vote négatif fondateur)

    Nous faisions remarquer, à la fin de notre article d’hier, l’éclipse soudaine de la page facebook  Auxonne live.

    Nous nous posions alors – en substance – la question : Auxonne live, dead or alive ?

CE QUE TCHEKHOV ÉCRIVIT À NICE N’A PAS VIEILLI (2ème édition) - du 30 octobre 2020

    Il est probable qu’en regard de l’urgence et de la gravité des problèmes de l’heure, cette éclipse ait été  à peine remarquée.

   Une chose au moins aura donc été discrète dans l’histoire de cette page née Auxonne Info - Actus & Débats à l’aube de l’année 2019, puis devenue Auxonne live à l’été 2020 : cette éclipse soudaine dans le ciel d’automne assombri.

   Espérons de voir enfin la page facebook officielle Ville d’Auxonne définitivement allégée de ce doublon devenu objectivement inutile.

CHARMOY-CITY : LA RENTRÉE COM, C’ÉTAIT HIER, POUR LE DOUBLON MUNICIPAL - du 1er septembre 2020

 

Charmoy-City.com, quand une rentrée chasse l'autre.jpg

Charmoy-City.com, quand une rentrée chasse l'autre.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 31 octobre 2020 (J+4336 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 09:05

CE QUE TCHEKHOV ÉCRIVIT À NICE N’A PAS VIEILLI (2ème édition) - du 30 octobre 2020 (J+4335 après le vote négatif fondateur)

     Le 18 juillet 2016, à la suite de l’attentat de la Promenade des Anglais, à Nice, nous avions publié un article proposant une réflexion sur une œuvre de  l’écrivain russe Anton Tchekhov (1860-1904).

CE QUE TCHEKHOV ÉCRIVIT À NICE N’A PAS VIEILLI - du 18 JUILLET 2016

       À l’heure où la barbarie frappe une nouvelle fois à Nice, nous avons jugé opportun d’en republier aujourd’hui une deuxième édition actualisée

        Tchekhov séjourna à plusieurs reprises à Nice, en raison notamment de la tuberculose dont il était atteint, et qui devait l’emporter.

          Tchekhov, écrivain-médecin, grand clinicien de l’âme humaine, pourrait peut-être aider notre réflexion sur les racines profondes du mal qui travaille nos sociétés.

      Revenons à l’histoire.

      En septembre 1897, crachant le sang, Tchekhov arriva à la Pension russe de Nice pour y passer l’hiver. Il y écrivit en particulier une courte nouvelle « Le Pétchénègue », c’est-à-dire, le barbare.

       Les thèmes évoqués dans cette nouvelle – que nous avions découverte en juillet 2016 – nous semblent entrer en résonance avec l’évidente barbarie de notre présent. Au-delà des slogans en prêt-à-porter et des indignations de circonstance, nous proposons donc à  nos fidèles lecteurs/trices de la découvrir ou de la redécouvrir.

 

      Et si les librairies qui vont fermer aujourd’hui contenaient aussi des produits de première nécessité ?

    Nous parlons ici de Tchékhov bien sûr, et non de certains ouvrages prétendument « révolutionnaires », vantés sans modestie dans le grand barnum des  réseaux sociaux.

ÉCHEC SCOLAIRE ET MISE EN SCÈNE - du 13 octobre 2020

FLASH DERNIÈRE

   En ce jour d’Halloween très sombre et très gore, Auxonne live  semble avoir disparu de notre paysage facebookien ?! C’est pas drone !

    Il est vrai que depuis quelque temps, cette page présentait des signes d’épuisement. La sève de l’inspiration était dans les chaussettes.

    Alors ? Fini le temps du doublon, du Castor et Pollux facebookien de la com charmoysienne ?

CHARMOY-CITY : LA RENTRÉE COM, C’ÉTAIT HIER, POUR LE DOUBLON MUNICIPAL - du 1er septembre 2020

   Se pourrait-il qu’Auxonne live  s’efface aujourd’hui de nos écrans laissant dans la détresse une multitude de fans bouleversés se dressant, dans un automne lugubre, comme une forêt de saules pleureurs perdant leur feuille préférée ?

    Ou bien, refleurira-t-elle encore, après un deuxième lifting, avec les douceurs printanières de l’été de la Saint Martin ?

    L’avenir nous le dira.

Lire Le Pétchénègue de Tchekhov après Nice.jpg

Lire Le Pétchénègue de Tchekhov après Nice.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30 octobre 2020 (J+4335 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Hommage

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Hommage
28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 08:53

CHARMOY-CITY : UN MASQUE POUR BONAPARTE  (édition d’automne) - du 28 octobre 2020 (J+4333 après le vote négatif fondateur)

       Faut-il encore  ajouter à la cacophonie ambiante par une avalanche de repost inutiles ?

       À l’heure ou tant de groupes ou de particuliers se prennent pour autant de préfets, laissons aux autorités compétentes le soin de nous annoncer les mesures officielles.

      De nouvelles décisions concernant la deuxième vague nous pendent au nez (sous l masque !). Elles seront connues ce soir.

      Pour l’heure, et depuis les prodromes de la crise nous avons opté prudemment pour un regard un tant soit peu déconnecté de l’actualité brûlante. Nous ne nous joindrons pas au chœur des faux-profils voyants.

CHARMOY-CITY,  FÊTE FORAINE : DES FAUX-PROFILS VOYANTS MIS EN DÉFAUT - du 24 octobre 2020

     Y’a pas de mystère, les temps sont austères ! Chacun sait que la crise sanitaire lui vaudra, selon sa situation, l’occasion d’avaler quelques couleuvres supplémentaires.

    Pas de foire cette année, c’est pas vraiment le fête ! Tout juste, la fête à la grenouille !

CHARMOY-CITY : LA FOIRE AU BON VIEUX TEMPS DES AVALEURS DE GRENOUILLES - du 26 octobre 2020

     Aujourd’hui, dans une libre composition, nous nous permettons de resservir à nos lecteurs/trices une petite fantaisie en vers sur Bonaparte et le masque…

 

Un masque pour Bonaparte

 

Poème dédié à Gaston

 

Confiné sur mon piédestal  

En patience je prends mon mal

Et je ne peux même pas descendre,

Aux Invalides sont mes cendres.

 

Les hommes ont déserté la place,

Au vent du Nord mon sang se glace,

Si j’avais une plume là-haut

À Tissot j’écrirais un mot.

 

Vous ne connaissez pas Tissot ?

De l’Helvétie c’est un héros,

Ce grand médecin de Genève

Dont l’Avis, la santé relève !

     

Il me conseillerait sans doute

Comme Antomarchi à Longwood

Quand confiné à Sainte-Hélène

De l’Anglois je purgeais la peine.

 

Mais oublions ce triste temps

Pour en revenir au présent.

Et ne chinoisons pas sans cesse,

Il faut que l’épidémie cesse.

 

Miracle sur mon épaulette

Un pigeon s’arrête et volette

Je vais lui confier un message

Contenant ma décision sage.

 

Vole en Ardèche beau pigeon

Près d’Annonay à Vidalon

Là-bas se trouve une fabrique

D’un papier des plus magnifiques.

 

 

Voles-y, que le vent t’emporte

Prends cet écu et me rapporte

De chez Les frères Montgolfier

D’urgence des masques en papier.

 

                                          C.S.

    

    Bonaparte écrivit effectivement au célèbre Tissot. Les curieux en apprendront plus à ce sujet en relisant

BONAPARTE À AUXONNE ou le Promeneur Solitaire Corse (5) - du 17 septembre 2017

 

Bonne journée en attendant le discours à la veillée et à bientôt !

FLASH DERNIÈRE

     En ces heures difficiles, la page facebook Ville d’Auxonne  nous remontait le moral ce matin en remontant au filet du « City-stade ».

   Un projet naguère évoqué dans une vidéo de rêve d’avant l’ère COVID.

    Il sera peut-être bientôt interdit de sortir,  mais le rêve ne saurait être pris dans les filets du confinement  !

    Alors, en vidéo, encore quelques instants d’onirisme avant les réalités de 20 heures.

https://www.facebook.com/unedynamiquepourauxonne/videos/2652896234823103/

 

Charmoy-City, un masque pour Bonaparte (2ème éd.) .jpg

Charmoy-City, un masque pour Bonaparte (2ème éd.) .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 octobre 2020 (J+4333 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
26 octobre 2020 1 26 /10 /octobre /2020 05:00

CHARMOY-CITY : LA FOIRE AU BON VIEUX TEMPS DES AVALEURS DE GRENOUILLES - du 26 octobre 2020 (J+4331 après le vote négatif fondateur)

    Dans notre dernier article, nous évoquions l’interdiction de dernière  heure de la fête foraine prévue ce week-end.

CHARMOY-CITY,  FÊTE FORAINE : DES FAUX-PROFILS VOYANTS MIS EN DÉFAUT - du 24 octobre 2020

    Suppression confirmée par Le Bien Public qui titrait hier 25 (édition papier) :

« AUXONNE  Coronavirus Les forains forcés de plier bagage » en ajoutant :  « Le cœur n’est pas à la fête, sur la place d’Armes et dans le jardin de l’hôtel de ville à Auxonne. Pour cause, après les dernières annonces gouvernementales, les forains n’ont plus le droit d’exercer. Un coup dur pour ceux qui viennent tout juste de s’installer. »

    Un coup dur visiblement peu apprécié des forains si l’on se réfère au contenu l’article cité !

    Rappelons la précédente annonce faite en ligne le 22 par le quotidien :

« Côte-d'Or – Animation Auxonne : la fête foraine s’installe sur le parking de l’hôtel de ville »

    Si ce brusque revirement à propos de la fête foraine a pu surprendre, pour la foire d’automne, en revanche, les choses sont claires depuis longtemps. En effet, dès le 11 septembre dernier, Le Bien Public titrait « Côte d’or La Foire d’Auxonne est annulée ».

    Cette annonce nous avait engagé à publier, à titre de consolation, un grand article rétrospectif relatif aux foires d’antan.

CHARMOY-CITY : FAUTE DE GRANDE FOIRE 2020, QUELQUES SOUVENIRS - du 11 septembre 2020

   Les nostalgiques pourront relire aussi un article plus ancien à la mémoire des casseurs d’assiettes…

CHARMOY-CITY : À LA GRANDE FOIRE, ON NE CASSE PLUS D’ASSIETTES - du 28 OCTOBRE  2019

   Aujourd’hui, nous voudrions compléter cette évocation de types de forains aujourd’hui disparus en faisant mémoire des « avaleurs de grenouilles » !

     Avaleur de grenouilles, voilà un job impensable dans le monde d’aujourd’hui !

    Son exercice public ne manquerait pas de susciter un tollé sur les réseaux sociaux !

    À l’heure où tout un chacun, en ces temps difficiles, n’en finit pas d’« avaler des couleuvres », l’« avaleur de grenouilles »  n’a plus sa place dans notre société policée et respectueuse du vivant…

   On ne peut plus imaginer un quidam se donnant en spectacle, engloutir un seau d’eau et une douzaine de grenouilles vivantes devant les yeux ébahis des badauds, puis régurgiter dans un flot les animaux vivants, un à un dans un aquarium, au rythme de la générosité sonnante et trébuchante du public.

    En véritable fossile d’une société aujourd’hui disparue, votre serviteur, alors en culottes courtes, affirme avoir assisté à ce spectacle lors d’une foire des années 50.

    C’était dans le jardin de l’Hôtel de Ville, le docteur Guichard étant maire,  précisément à l’endroit qu’a figuré Claudi dans sa libre reconstitution de notre souvenir.

    Et j’avoue avoir été fasciné par ce spectacle rabelaisien autant que gargouillant. On disait alors couramment à celui qui buvait trop d’eau : « Ne bois pas trop, tu vas avoir des grenouilles dans le ventre ! »

    Et plouf ! Nous voilà replongés dans l’élément aqueux !

    À Charmoy-City, nous n’avons plus d’ « avaleurs de grenouilles », mais nous avons des mares et bientôt peut-être une base nautique !

CHARMOY-CITY : UN COMMENTAIRE PAS PIQUÉ DES VERS - du 21 octobre 2020

 

FLASH DERNIÈRE

    Ce matin à 08h30, après une nuit diluvienne, « il pleut, il mouille c’est la fête à la grenouille ! »

    Bon côté de l’histoire, nous aurons échappé à une foire mouillée !

CHARMOY-CITY : TOMBE LA PLUIE - du 05 octobre 2020

Charmoy-City, la Foire au temps des avaleurs de grenouilles.jpg

Charmoy-City, la Foire au temps des avaleurs de grenouilles.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 octobre 2020 (J+4331 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Visions d’histoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
24 octobre 2020 6 24 /10 /octobre /2020 05:00

CHARMOY-CITY,  FÊTE FORAINE : DES FAUX-PROFILS VOYANTS MIS EN DÉFAUT - du 24 octobre 2020 (J+4329 après le vote négatif fondateur)

     Dans la journée d’hier, quelques faux-profils locaux de première bourre, se sont mis à conjecturer sur la tenue ou non de la fête foraine dans leurs commentaires sur la page facebook de la Ville d’Auxonne.

     Avouons que ce n’est pas une mince affaire !

     Du coup, certains de ces voyants téméraires, ont vu leurs annonces démenties en fin de journée par l’autorité départementale.

https://www.bienpublic.com/sante/2020/10/23/couvre-feu-en-cote-d-or-ce-qu-il-faut-savoir-avant-ce-soir?

     Comme dans le bois, les prévisions se font de plus en plus austères !

     Et tout cela n’est pas marrant, pour tous, comme pour les faux-profils voyants  qui du coup ne seront pas à la fête !

Charmoy-City, fête foraine, des faux-profils voyants mis en défaut.jpg

Charmoy-City, fête foraine, des faux-profils voyants mis en défaut.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 octobre 2020 (J+4329 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Brèves

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Brèves
23 octobre 2020 5 23 /10 /octobre /2020 09:28

CHARMOY-CITY LYRIQUE : QUAND LE TÉNOR NE SE JOINT PAS AU CHŒUR DYNAMIQUE - du 23 octobre 2020 (J+4328 après le vote négatif fondateur)

     Une lecture plus approfondie du dernier Inf’Auxonne n° 68 nous conduit aujourd’hui à commettre un troisième article sur le sujet.

       Cet article portera précisément sur les rubriques « Édito » (page 2) et « Tribunes libres » (page 14).

       Disons d’abord qu’en ce qui concerne ces rubriques, il n’y a pas de changement quant à  leur place à l’intérieur du magazine.

     Concernant la présentation, plus de photo du maire pour l’« Édito », et une impression du texte en blanc sur fond « rose » qui ne facilite pas la lecture.

     Côté « Tribunes libres », on est passé du singulier « Tribune libre » au pluriel « Tribunes libres ».  

      Il semble, de ce côté, que la guéguerre des  330 caractères soit à présent tombée dans les poubelles de l’Histoire. À la bonne heure !

CHARMOY-CITY : TINTAMARRE  AUTOUR D’UNE « CENSURE » - du 16 FÉVRIER 2018

    La suppression du portrait de l’« Édito » évitera les problèmes d’aggiornamento  qui surviennent nécessairement en cas de mandature prolongée.

CHARMOY-CITY : PORTRAITS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI…  - du 26 NOVEMBRE  2019

    Notre précédent maire connut en effet une carrière municipale très longue de 1983 à 2020, 37 ans.

KIOSQUE DE CHARMOY-CITY : LE CONCERT QUI N’EN FINIT PAS - du 09 novembre 2017

     37 ans ! Si son successeur devait faire aussi bien, lui qui a commencé en 2014, il devrait durer jusqu’en 2051 !

    Qu’on se rassure, votre serviteur n’a vraiment aucun espoir d’être là pour y voir !

    Tu radotes et tu nous saoules Chantecler avec toutes ces vieilleries !

    C’est vrai que je vous ennuie chers lecteurs.

    En ces temps de confinement, de couvre-feu et d’hiver qui vient de tous les coins, pas facile vraiment de se distraire…

    Heureusement, Le Bien Public titrait hier en ligne  : « Côte-d'Or – Animation Auxonne : la fête foraine s’installe sur le parking de l’hôtel de ville »

     En attendant, de grands discours partout, mais de grands airs nulle part, la  saison lyrique est en berne quand le virus est dans l’air !

    Et pourtant sans réservation, sans masque, sans couvre-feu et même sans billet Claudi vous convie, dans son illustration du jour, à la première d’Opéra dynamique de  Gallo Cantachiaro.

    Chiche !

    Oui, mais suivre un opéra sans connaître le livret,  c’est coton me répondra-t-on !

    No problem ! vous répondrai-je,  le livret du 1er acte d’Opéra dynamique est déjà écrit.

    Écrit ?! Mais où ça ?

    Dans  le dernier Inf’Auxonne n° 68 pardi !

    Dans Inf’Auxonne n° 68 d’accord ! Mais où ça ?

    Vous êtes miros les gars, lisez attentivement…. 

     Vous trouverez le grand air d’ouverture du ténor  en page 2 (« Édito ») et, répondant au solo du divo,  le chœur dynamique du reste de l’équipe en page 12.

     Pour les mélomanes, une bonne occasion de relire Inf’Auxonne n° 68

Charmoy-City, soirée lyrique à l'opéra dynamique.jpg

Charmoy-City, soirée lyrique à l'opéra dynamique.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 octobre 2020 (J+4328 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 10:40

CHARMOY-CITY : UN COMMENTAIRE PAS PIQUÉ DES VERS - du 21 octobre 2020 (J+4326 après le vote négatif fondateur)

   Avec Arlette et Gaston et leurs puissants commentaires, nous saluions hier la parution en ligne d’Inf’Auxonne n° 68 !

CHARMOY-CITY : INF’AUXONNE, LA RÉVOLUTION DU 68 ! - du 20 octobre 2020

    Depuis, l’exemplaire papier est tombé fissa dans notre boîte aux lettres. À la bonne heure !

     Dans la rubrique « Vie de la commune » du magazine, en page 4, un « appel à projets » est lancé concernant la « base de loisirs » qui n’a plus, « depuis 2017 », « ni destination, ni destinataire ».

   Il est précisé dans une phrase à la syntaxe pour le moins discutable que « Fidèles à nos engagements de campagne, le projet se veut participatif ».

    Une telle figure de style, rompant la cohésion syntaxique de la phrase  porte le nom d’anacoluthe.

     Anacoluthe quand la logique discursive fait la culbute !

     Mais, foin de pédanterie, tout le monde aura compris quand même, comme nous allons le voir

     La page facebook Ville d’Auxonne relayait hier le même appel à projets concernant cette base de loisirs, nautique, précisons-le !

     Et voilà que par l’effet d’un docte commentaire, cette base de plein air qui n’a plus, « depuis 2017 », « ni destination, ni destinataire » vient de trouver ses destinataires !

     Quel(le)s destinataires ?

     Pour le savoir, il suffit de lire le commentaire  que voici :

« Il faut refaire une base de planaires comme dans le temps »

    Mais oui les enfants, les planaires sont des  vers aquatiques, et des destinataires tout indiqués pour une base nautique.

    Pour le coup la démocratie participatatatative aura encore produit un miracle !

ÉCHO PÉDAGOGIQUE

     Revenons aux choses sérieuses

     Lu, pas vraiment par hasard, sur facebook ce commentaire d’un enseignant père d’une ministre à une ex-enseignante de l’Éducation Nationale :

     «  "On" a donné aux parents (à la catégorie "parents") le droit de juger le contenu des cours. Et non pas le fait de pouvoir compter sur les enseignants qui, en retour, pouvaient compter sur les parents. Là où le dialogue devait être de mise (et la complémentarité), il a été mis en place une forme de rivalité, de contrôle des uns par les autres. La première "réforme", la vraie, serait d'appeler (de revenir) à "Instruction publique" au lieu de "Education nationale". L'instruction, c'est l'école ; l'éducation, c'est la famille. A partir du moment où les champs sont délimités, où la confusion est chassée, la complémentarité est totalement possible. »

      Combien de fois ai-je pensé la même chose de 1990 à 2005, date à laquelle j’ai quitté ma fonction d’enseignant pour un Congé de Fin d’Activité puis la retraite.

ÉCHEC SCOLAIRE ET MISE EN SCÈNE - du 13 octobre 2020

Charmoy-City, une base de planaires c'est super.jpg

Charmoy-City, une base de planaires c'est super.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 octobre 2020 (J+4326 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 10:15

CHARMOY-CITY : INF’AUXONNE, LA RÉVOLUTION DU 68 ! - du 20 octobre 2020 (J+4325 après le vote négatif fondateur)

     Dans notre article d’hier, nous évoquions, dans un propos assorti à l’atmosphère sombre des jours présents, la Révolution de 1848 à propos de laquelle l’émigré russe Alexandre Herzen écrivait : « Je ne suis pas mort, mais j’ai vieilli, je dois me remettre des journées de Juin comme d’une maladie grave ».

CHARMOY-CITY : IDYLLE PAYSANNE ET FORESTIÈRE AU COIN DU FEU (2) - du 19 octobre 2020

     Ce matin, nous serons beaucoup plus bref pour saluer avec Arlette et Gaston la parution en ligne d’Inf’Auxonne n° 68 !

    Tout frais émoulu, dans sa nouvelle mouture de la jeune mandature ! Autant dire la Révolution du 68, beaucoup plus rose que rouge !

     Nous l’avons feuilleté rapidement, comme une revue dans la salle d’attente du docteur, et, pour l’heure, nous n’avons pas ressenti la nécessité impérieuse de nous livrer à une recension détaillée…

     Nous tenions néanmoins, avec Arlette et Gaston, à saluer sa parution, comme nous ne manquions pas de saluer, en des temps langloisiens, ses prédécesseurs !!

    L’incontournable numéro 25 en particulier

LE NUMÉRO DU SIÈCLE- du 24 FÉVRIER 2015

    Il faut avouer qu’en regard du 25, le 68 est beaucoup moins ronflant et plus anodin…

    Ronflant ? Ne me faites pas dire qu’on s’endort en le lisant car tel n’est pas le cas ! Cependant, il faut avouer, que contrairement au drone, on ne décolle pas vraiment !

    Nous en dirons quand même deux mots.

    Sur la page facebook de la Ville d’Auxonne, une commentatrice identifie une « star » en couverture « au premier plan ».

    Tel n’est pas notre cas. Nous en avons cependant identifié une autre, cette dernière de première grandeur municipale dans une demi-douzaine de photos présentes dans le magazine.

    Promesse d’une mandature photogénique ?

   Nous attendons dès maintenant avec impatience, l’année nouvelle qui nous apportera en étrenne le 69 et ses bons vœux !

 

FLASH DERNIÈRE

    La page facebook Auxonne, l'Echo de la Place d'Armes publiait hier soir son « Bulletin n° 12 »,  long texte relatif aux médias et à l’information.

    Un texte ardu et parfois obscur qui pointe assez justement le malaise dans l’information et qui plane bien au-dessus du clabaudage facebookien de base.

     Nous l’avons lu avec attention sans  toutefois en saisir toutes les allusions. De deux choses l’une : Ou bien nous sommes trop con, mon colon, ou bien le texte est abscons !

    Plus modestement, nous attendrons donc le prochain « Bulletin n° 13 » dont il est annoncé :

« Notre prochain bulletin sera encore consacré à la communication, mais à celle de la commune. »

BRÈVE PÉDAGOGIQUE

    L’École républicaine et ses acteurs de terrain effectifs sont actuellement confrontés à de très graves problèmes.

     Les temps sont durs pour le pédago de base. Nourri dans ce sérail, votre serviteur, blanchi sous le harnais, compatit. Lui qui en expérimenta les embûches tout au long des décennies d’une longue et obscure carrière de terrain.

L’ÉCHEC SCOLAIRE N’EXISTE PAS, MAIS LES FABLES PÉDAGOGIQUES EXISTENT - du 7 septembre 2020

    Ne baissons pas les  bras pour autant, car d’un coup de baguette magique, maman semble nous livrer un message d’espérance !

https://www.magicmaman.com/comment-lutter-contre-l-echec-scolaire,3664506.asp

CHARMOY-CITY : INF’AUXONNE, LA RÉVOLUTION DU 68 ! - du 20 octobre 2020 (J+4325 après le vote négatif fondateur)

CHARMOY-CITY : INF’AUXONNE, LA RÉVOLUTION DU 68 ! - du 20 octobre 2020 (J+4325 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 octobre 2020 (J+4325 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse