Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

9 juillet 2021 5 09 /07 /juillet /2021 08:57

CHARMOY-CITY : « C’EST LE MOMENT DE VOUS MANIFESTER » - du 9 juillet 2021 (J+4587 après le vote négatif fondateur)

   « C’est le moment de vous manifester ».  Cette injonction, cet appel au peuple,  nous ne l’avons pas rêvé, nous l’avons lu en dernière page du dernier numéro de notre magazine municipal Inf’Auxonne n° 71. Dans sa forme, sinon dans son objet, elle nous incite à le faire ! Manifestons-nous, quant à faire !

    En appendice de notre dernier article, nous nous étions, d’ailleurs, déjà « manifesté » en saluant la une du magazine, tombé impromptu dans notre boîte à lettres alors que nous venions de publier.

CHARMOY-CITY : JUILLET SOUS LE SIGNE DES POISSONS…ET DU VERSEAU ? - du 5 juillet 2021

— D’accord Chantecler ! Mais tu sautes un peu légèrement de la première à la dernière page ! Voilà qui n’est pas très sage ! Est-ce une façon de lire ce magazine qui rassemble tous les citoyens et qui porte tous leurs espoirs ?!

— Détrompez-vous, chers concitoyens ! Ce magazine, qui nous rassemble sans toujours nous ressembler, nous l’avons feuilleté et parcouru, et nous serions malvenu d’en critiquer le contenu technique (éclairage et stationnement en particulier) fort bien présenté !

À l’éclairage, en veilleuse la nuit, nous proposerions seulement d’ajouter même mesure pour les tapages nocturnes, cette plaie endémique du voisinage !

— Votre civisme, Chantecler, vous honore ! Vous qui déplorez  les incivilités sonores, je suppose que vous avez adoré le « coup de balai » citoyen « 180 kg de déchets récoltés »  par 100 personnes. Soit 1,8 kg par personne ! (p.17)

 — « Adoré », cette arithmétique de la propreté satisfaite, nous semble un peu fort ! Toujours est-il qu’on ne pourrait accuser notre rédaction d’y être restée indifférente

CHARMOY-CITY : PAS D’ARMISTICE POUR LA GUERRE MÉNAGÈRE -  du 10 MAI 2021

— Parlons politique, à présent, Chantecler. La politique, du programme à sa mise en pratique « dans un esprit pragmatique et de construction », n’est-ce-pas la vocation du vrai citoyen qui s’implique pour le bien de tous ses concitoyens ?

— Parlons-en, chers concitoyens ! Avez-vous lu la page « Tribunes libres » (p. 19)

— Oui, Chantecler, et nous avons même adoré le concept d’ « été dynamique » !

— Et le dialogue opposition-majorité, chers concitoyens ? Vous ne trouvez pas que ça vous a un petit air de dialogue de sourds !

— Dialogue de sourds ! Comme vous y allez Chantecler ! Votre coup du sonotone, n’est pas vraiment de bon ton. Pas vrai Gaston ? D’accord c’est pas franchement le grand amour mais…

— Puisque vous nous parlez d’amour, soyons lourds ! Ces deux tribunes libres juxtaposées ça vous fait pas penser à « Nuit d’amour à l’hôtel du cul tourné » !

— Chantecler vous n’êtes qu’un grossier personnage et vos propos vulgaires sont à « désespérer Billancourt » et à faire pleurer aux terrasses !

— Brisons-là, chers concitoyens ! Et  surtout n’oubliez pas : « C’est le moment de vous manifester »

— Nous manifester où ça ? Aux terrasses ? Aux marchés ?

— Aux terrasses !!! Plaisantins, vous n’avez pas lu : « Le conseil citoyen va se mettre en place ! »

— On préfère être en place en terrasse cool-cool ! Et en matière de manifestations nous on kife bessif les anims !

— Vous devriez réfléchir à deux fois et regarder d’abord une petite vidéo ! Car comme le disait Hannibal : « la vidéo, comme la nuit porte conseil…municipal » !

Cette petite vidéo approuvée par la dynamique, qui aime les vidéos, vous la retrouverez dans l’article en lien ci-dessous

CHARMOY-CITY : IDYLLE PARTICIPATATATIVE AU PAYS DES CIGOGNES - du 26 juin 2020

 

Charmoy-City, bientôt plus de conseillers que d'habitants.jpg

Charmoy-City, bientôt plus de conseillers que d'habitants.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 9 juillet 2021 (J+4587 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
5 juillet 2021 1 05 /07 /juillet /2021 09:44

CHARMOY-CITY : JUILLET SOUS LE SIGNE DES POISSONS…ET DU VERSEAU ? - du 5 juillet 2021 (J+4583 après le vote négatif fondateur)

   Nous vivons actuellement dans un entre-deux, une période indéfinissable, ni chair, ni poisson, tiède et humide, et comme l’allumette sur un grattoir mouillé, les enthousiasmes ont bien de la peine à s’enflammer quand de chagrins augures nous prédisent déjà des départs de feux sanitaires et pas d’embarquement pour Cythère !

   Le temps gris et les averses  n’auront  pourtant pas découragé les pêcheurs, dimanche 4 juillet, comme en témoigne ce titre en ligne du Bien Public  d’hier : « AUXONNE  Au concours de pêche, « le plaisir de se retrouver au bord de l’eau » ».

   On y apprenait, en effet, que « Ce dimanche, sur le canal de dérivation à Auxonne, l’Union des fervents pêcheurs (UDFP 21) organisait son premier concours après de longs mois d’arrêt en raison du Covid-19 »

    Tous les pêcheurs, promeneurs et sportifs du coin connaissent et apprécient les rives du canal. Un article, parmi tant d’autres de notre blog en témoigne…par temps de pluie déjà !

PLUS BESOIN D’AUSWEIS POUR FAIRE PISSER MIRZA - du 11 MAI 2020

    Mais, chez nous, pour les amateurs de poissons, point n’est besoin depuis mai dernier d’aller jusqu’au bord du canal.

   La rue du Bourg, cette antique artère, est devenue depuis mai une véritable frayère où tout un monde piscicole flotte dans l’air, comme des poissons dans l’eau

CHARMOY-CITY : POISSONS DU BOURG -  du 15 MAI 2021

    Progrès à signaler depuis le 15 mai, les terrasses sont enfin rouvertes. Tout comme les parapluies ! Du coup, on est sûr au moins d’une chose : que le Pernod sera bien baptisé !

    Autre progrès, car, comme dirait l’autre, « on n’arrête pas le progrès ! », notre rédaction a rafraîchi et mis au goût du jour son poème du 15 mai…

 

POISSONS DU BOURG

 

Tombe la pluie, et chaque jour ses millimètres

Font briller le pavé mouillé de la rue du Bourg

Où flottent les  gentils poissons sous les fenêtres.

Le touriste mouillé qui vient y faire un tour

Lève le nez contrit dessous son parapluie

Et contemple les poissons trempés dans la pluie.

Du soleil qui reviendra, il attend le jour

Où il pourra s’asseoir au sec en   terrasse

À l’ombre des rougets en fleurs et des rascasses.

Boire au soleil enfin, le blancasse ou la Suze

Au fil de l’apéro, à deux pas des méduses !

 

    Que d’eau ! Que d’eau aurait dit Mac-Mahon ! Et plus de crues pour le moment en perspective que de cuites !

DES CRUES ET DES CUITES - du 25 FÉVRIER 2016

     

    Nos lecteurs trouveront en PDF la nouvelle pauchouse de Claudi à partager sans modération comme « le blancasse ou la Suze, au fil de l’apéro, à deux pas des méduses »

 

FLASH DERNIÈRE(05/07/21 19h00)

    Que du bonheur ! Il n’a pas plu de la journée et le n° 71 d’Inf’Auxonne est tombé dans notre boîte aux lettres !

    À la une, nous n’inventons rien : les « Poissons du Bourg » !

   Un excellent viatique pour un été dynamique ! Tout est dit sur la « une » de ce  n° 71, moins coruscante, reconnaissons-le néanmoins, que celle du n° 70.

CHARMOY-CITY : SOURIRE À LA UNE - du 9 AVRIL 2021

   De la terrasse de la une, c’est promis, nous pénétrerons cette fois à l’intérieur du magazine. Et qui sait ? Cette plongée dans la presse municipale fera peut-être pour nous, l’objet d’une prochaine revue de presse...

Charmoy-City, poissons du Bourg (bis).jpg

Charmoy-City, poissons du Bourg (bis).jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 5 juillet 2021 (J+4583 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
1 juillet 2021 4 01 /07 /juillet /2021 09:17

CHARMOY-CITY : CHANTECLER À L’ASSAUT DES BASTIONS D’AUXONNE - du 1er juillet 2021 (J+4579 après le vote négatif fondateur)

    J’entends déjà les méchants persifler : « Il va encore nous jouer Don Quichotte et les moulins à vent ! »

    Qu’importe ! Se ressourcer dans l’étude du passé et des témoins patrimoniaux qu’il nous a laissés est une occupation réconfortante et salutaire quand le présent se met à bafouiller et à marcher à l’aveuglette.

    Nous avions déjà tenté l’exercice en 2018, sur un sujet microscopique, en collaborant avec le très sérieux blog de Martine SPERANZA, auxonne-patrimoine.net

QUAND CHANTECLER CHANTE LE PATRIMOINE CANIN - du 16 septembre 2018

   Aujourd’hui, notre sujet sera de taille, puisqu’il s’agit rien moins que de partir à l’assaut des bastions d’Auxonne. Un assaut studieux, sans canons et sans mines, qui se conclut par le baptême d’un demi-bastion jusqu’à présent resté sans nom !

   À découvrir en lien, pour vrais les amateurs et les curieux, sur le blog de Martine SPERANZA, auxonne-patrimoine.net

http://www.auxonne-patrimoine.net/2021/06/a-propos-des-bastions-d-auxonne-et-de-leurs-noms.html

   Pour l’illustration du jour, Claudi ne s’est pas foulé en reprenant une célèbre carte postale ancienne qu’il avait déjà utilisée dans un article « patrimonial ».

CHARMOY-CITY : 50 ANS AVANT LE ¨PROJET DE REVITALISATION DOUCE, UN PROJET DE RÉNOVATION DURE  - du 03 mars 2018

 

Auxonne 1900, démolition d'un bastion.jpg

Auxonne 1900, démolition d'un bastion.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er juillet 2021 (J+4579 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Visions d’histoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
29 juin 2021 2 29 /06 /juin /2021 07:44

CHARMOY-CITY : EXTINCTION DE VOIX POUR TÉNORS EN MARCHE - du 29 juin 2021 (J+4577 après le vote négatif fondateur)

    La liste LREM conduite, pour la région Bourgogne-Franche-Comté, par monsieur Denis Thuriot, comptait en son sein, quoiqu’assez loin placés, un vénérable sénateur ainsi que notre premier édile, deux bons amis, le premier chasse à Chambord et le second dynamise à Charmoy-City.

CHARMOY-CITY : CHASSE EN FORÊT DES CROCHÈRES POUR  LE « COMTE DE CHAMBORD » ?  - du 20 août  2020

    La flûte à Champagne ne devait pourtant pas vibrer en soirée, au son de leurs voix réunies dans les urnes auxonnaises…

    Et ce, tant au premier tour (179 voix, 3,80% des inscrits), qu’au second (162 voix, 3,44% des inscrits).

    La faute sans doute aux « cliqueurs » et autres « virtuels » vitupérés par notre vénérable sénateur

https://www.lefigaro.fr/elections/regionales/on-n-a-pas-des-militants-on-a-des-cliqueurs-francois-patriat-etrille-lrem-parti-trop-virtuel-

  Mais comme dirait le Marquis : « Il ne faut pas tout mélanger. LREM n’est pas (encore ?) un parti politique, mais un mouvement réunissant des personnes du centre, de droite et de gauche. Il n’y a pas d’ancrage local ce qui explique d’ailleurs leurs résultats aux régionales. Il n’y a rien de surprenant là-dedans. »

   LREM, parti ou pas parti, Claudi a tout de même  pris, selon Pierre Dac, le meilleur parti, celui d’en rire !

   Gaston et Arlette,  sont de fervents adeptes d’art lyrique, ça les change un peu des cancans de la Lucette de L’Écho de la Place d’Armes.

   À l’opéra de Charmoy-City, ils échangent leurs impressions après la belle prestation de dimanche dernier, un bis qui n’a pas marché !

 

Opéra de Charmoy-City, le duo des ténors a manqué de voix.jpg

Opéra de Charmoy-City, le duo des ténors a manqué de voix.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 juin 2021 (J+4577 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Propos de campagne

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Propos de campagne
25 juin 2021 5 25 /06 /juin /2021 07:51

CHARMOY-CITY, PAYS DES SOVIETS : QUAND LA CHENILLE MORD SUR LE ROND-POINT - du 25 juin 2021 (J+4573 après le vote négatif fondateur)

    Comme chacun sait, depuis que nous l’a dit Lucette, Charmoy-City, c’est le Pays des Soviets

CHARMOY-CITY : LUCETTE AU PAYS DES SOVIETS - du 15 juin 2021

   Cette hypothèse, qui vaut ce qu’elle vaut, a néanmoins le mérite de constituer une grille de lecture permettant de décrypter les quelques rares évènements survenus récemment dans le paysage conjoncturel charmoysien plutôt gris et que les couleurs de l’arc-en-ciel tardent à égayer.

  Le Bien Public en ligne titrait ainsi le 22 juin dernier : « Auxonne Un parterre de fleurs écrasé par un véhicule ». Inqualifiable floricide !

   Une photographie montrait l’ampleur des dégâts, illustrant le texte qui suit : «  Ce mardi matin, sur le rond-point situé devant l’entrée du 511e Régiment du Train, à Auxonne, les passants ont pu constater des dégradations sur le parterre de fleurs tout juste plantées, et sur le système d’arrosage. Elles auraient été causées par les roues d’un véhicule. »

  Claudi, quant à lui, attribue la cause des ravages à une chenille comme le montre son illustration du jour. Non, Charlie, pas une chenille processionnaire, mais la chenille d’un blindé de la Krasnaya Armiya, l’Armée Rouge !

  Autre ravage dans la campagne, ce dernier pire encore qu’une nuée de criquets, celui des « cliqueurs » et des « virtuels » d’En Marche selon le sénateur François Patriat, qui, sur la question, semble en  connaître un rayon.

    Nous mettons en lien l’intervention du grand veneur

https://www.lefigaro.fr/elections/regionales/on-n-a-pas-des-militants-on-a-des-cliqueurs-francois-patriat-etrille-lrem-parti-trop-virtuel-

      Grand veneur à Chambord, notre sénateur a aussi quelques accointances EM cliqueuses, virtuelles et ondoyantes à Charmoy-City.

CHARMOY-CITY : FAUT-IL CLASSER DÉFINITIVEMENT LE STÉRÉOTYPE « EN MARCHE » ?- du 09 mars  2020

  La page facebook Auxonne ville d’avenir a eu la bonne idée de relayer de son côté l’intervention du vénérable sénateur.

https://www.facebook.com/Auxonnevilledavenir

  Comme il se doit, le sadien Marquis a vu rouge et n’a pas manqué de ramener sa fraise. C’est de saison ! Encore une thèse à deux balles  qui vaut son pesant de choucroute et que nous nous permettons de citer :

« Il ne faut pas tout mélanger. LREM n’est pas (encore ?) un parti politique, mais un mouvement réunissant des personnes du centre, de droite et de gauche. Il n’y a pas d’ancrage local ce qui explique d’ailleurs leurs résultats aux régionales. Il n’y a rien de surprenant là-dedans. »

   « des personnes du centre, de droite et de gauche », c’est pas un mélange tout ça !! C’est pas un melting pot mon pote ?

   Futé, notre sadien ! Et puis, les grands travaux, ça le connaît, not’Marquis ! 

CHARMOY-CITY : LE MARQUIS A PONDU SON DERNIER RAPPORT - du 30 juin 2020

   Au fait, notre Marie toujours en mal de rendez-vous auprès de notre premier édile devrait tenter sa chance du côté du sadien Marquis qui semble faire partie du premier cercle (occulte) de la dynamique !

FLASH DERNIÈRE (26 juin 08H00)

   Petit écho local à la journée des fiertés en ces temps de régionales ! Une fierté dans la diversité et qui, rouge, blanc, et même rosé, mettra tout le monde d’accord !

https://www.youtube.com/watch?v=L_y1_C3wc1I

 

Charmoy-City, pays des soviets, quand la chenille mord sur le rond-point .JPG

Charmoy-City, pays des soviets, quand la chenille mord sur le rond-point .JPG

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 25 juin 2021 (J+4573 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 08:53

CHARMOY-CITY : DE LA PALETTE  AUX ANCIENS ABATTOIRS - du 22 juin 2021 (J+4570 après le vote négatif fondateur)

   La météo s’est mise au goût du jour colorant d’un ciel gris cet entre-deux-tours qui l’est tout autant.

   Par bonheur, la page facebook de la Ville d’Auxonne nous annonçait hier, et pour  un bel été, toute une palette de couleurs :

« Du 25 juin au 29 août, les Chevalets Auxonnais organisent des expositions peintures et photos, les samedis et dimanches de 10h à 12h et de 14h à 21h, et certains vendredis, de 17h à 21h, aux anciens Abattoirs (sauf le 15 août aux Halles) ».

  De la palette aux anciens Abattoirs, comme le montre l’illustration jointe à l’annonce ci-dessus et qui nous a inspiré notre titre, il n’y a là rien pour surprendre !

     À signaler toutefois que la délicieuse peinture de Boucher ne semble pas, hélas, être au programme.

    Des mignardises de Boucher à la peinture de Soutine, il n’y a qu’un très grand pas que Claudi n’a pas hésité à franchir en rediffusant une illustration qui ne manque pas de couleurs et qui tranchera, n’en doutons pas, avec la grisaille ambiante.

   Pour les fanas de la gamme des rouges plus ou moins dégradés, un petit bijou à redécouvrir

CHARMOY-CITY : LUCETTE AU PAYS DES SOVIETS - du 15 juin 2021

 

Charmoy-City, bientôt Soutine aux anciens abbatoirs.jpg

Charmoy-City, bientôt Soutine aux anciens abbatoirs.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 juin 2021 (J+4570 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
18 juin 2021 5 18 /06 /juin /2021 08:57

CHARMOY-CITY : CHANTECLER FÊTE AUJOURD’HUI SES 11 ANS - du 18 juin 2021 (J+4566 après le vote négatif fondateur)

    Restons sérieux aujourd’hui, jour anniversaire du 18 juin, laissons Lucette et le Pays des Soviets !!

CHARMOY-CITY : LUCETTE AU PAYS DES SOVIETS - du 15 juin 2021

      L’Appel du 18 juin 1940 a aujourd’hui 81 ans et Chantecler 11 ans pile. Le rapprochement est sans doute audacieux mais chacun sait qu’en matière de récupérations posthumes de tout poil et de tous bords notre grand Général a le dos large !!!

    Hormis cette coïncidence de date nous ne développerons pas le parallèle entre notre modeste feuille et le grand homme…

     Pour marquer le coup et vous replonger dans l’ambiance charmoysienne d’il y a juste onze ans, nous vous proposons la relecture de notre « appel du 18 juin 2010 », document fondateur tiré et diffusé initialement sur papier avec l’aide matérielle bienveillante des commerçants du centre-ville. C’était le bon temps !!!

    Pour illustrer cet article de notre onzième anniversaire Claudi a trouvé dans ses archives une image intéressante qui n’est pas de lui mais qui a cependant le mérite de réunir le Général, la tante Yvonne, et Édouard Leclerc, le fameux rédacteur du Soleil de l’Ouest, genre de Chantecler breton.

    C’est en effet dans les colonnes du Soleil de l’Ouest qu’Édouard publia cette image empruntée au Canard enchaîné ! C’était le bon temps !!!

   Quelques mots, maintenant, à propos de ce Soleil de l’Ouest. Il en est fait mention dans Wikipédia ainsi que dans la notice nécrologique « officielle » d’Édouard Leclerc en ces termes : « il lance, en 1973, un magazine, le Soleil de l’Ouest, diffusé dans la région brestoise ». Des journalistes ayant écrit sur le mouvement Leclerc qualifient ce magazine de « feuille de chou » (L. Chavane  dans Le phénomène Leclerc p. 31 ; F. Carluer-Lossouarn dans Leclerc : Enquête sur un système p. 122).

     Nous  avons, quant à nous, consulté avec beaucoup d’intérêt la collection incomplète du dépôt légal de ce magazine conservée à la Bibliothèque de Rennes. Il s’agit certes d’une presse atypique et originale (et introuvable à présent !) avec un caractère pamphlétaire marqué mais, à l’occasion, très roborative, une presse à laquelle le qualificatif de « feuille de chou » ne nous semble vraiment pas adapté !

     Contre toute attente, et toutes proportions gardées, nous avons trouvé dans Le Soleil de l’Ouest un aîné inattendu de Chantecler, car Édouard Leclerc, avec quarante ans d’avance, aborde déjà précisément certains problèmes auxquels nous avons été confrontés dans notre Chantecler et il ne dédaigne pas, non plus, à l’occasion, d’illustrer ses propos acerbes de quelques croquis bien sentis et même de quelques vers !

    DANS CES TEMPS D’ÉCOLOGISME AFFICHÉ, IL NOUS A SEMBLÉ INDISPENSABLE DE FAIRE PARTAGER LES PROPOS DÉCOIFFANTS ET PRÉCURSEURS  DU SOLEIL DE L’OUEST ÉCRITS IL YA UN DEMI-SIÈCLE !

     Ouvrons Le Soleil de l’Ouest N°2 de Mai 1973. En première page, l’éditorial signé Édouard Leclerc décrit la longue genèse historique du paysage de bocage breton et s’indigne contre sa destruction et « l’acharnement du Génie Rural à remembrer en arasant les talus et les haies ». En conclusion, il interroge : « Va-t-on rendre le Finistère inhabitable pour les quelques pourcentages que reçoit Génie Rural pour l’arasement des talus au cours des remembrements ? Il est vrai qu’il faudra d’autres pourcentages pour les reconstruire. »

    Dans l’une des pages suivantes, sous le titre « L’homme peut-il encore choisir ? » et sous le pseudonyme transparent de Jean Corrégou, il acquiesce sans illusion naïve à la prise de conscience, nouvelle encore, en ce début des années 1970, de la nécessité de protéger l’environnement :

« Il y a quelques années, il était presque malvenu de parler d’humanisme […] malvenu de parler du devenir de l’homme rebaptisé « consommateur », comme de parler de la protection de la nature et du monde paysan, malvenu, en résumé, d’avoir d’autre souci que la rentabilité »

« […] Le cycle infernal « Consommer pour produire, produire pour occuper les hommes » semblait engagé pour l’éternité. […] Il ne manquait pas de place pour cela, une fois chassés les paysans ! Le besoin que les citadins ont de la campagne, mais on y avait pensé voyons ! et l’on avait ménagé quelques parcs, aménagé, plutôt, car on n’avait pas oublié que ce serait des « consommateurs » qui s’y promèneraient. Les grandes entreprises agricoles menées par des milliardaires…entreprenants, guettaient la succession, toutes prêtes à produire à coups d’engrais super-actifs, sous la protection d’insectisides [sic] de plus en plus  efficaces »

« […] Lorsqu’autour de nous, il nous arrivait d’aborder ce sujet, que de sourires amusés nous répondaient, que de thèses hâtivement construites sur l’impossibilité de renverser la vapeur ! Il est vrai que nos arguments naissaient du seul bon sens, de cette réflexion parfois lente, mais si féconde, mais si sûre, qui caractérise le monde rural et celui des marins »

 « […] le Maire de Brest, par exemple, peut mentir à ses administrés et leur affirmer que leur ville est la plus verdoyante de toutes (mais sans doute parle-t-il du Bois d’Amour et de la jolie campagne de la Cavale Blanche qu’il s’apprête à détruire ?), il ne peut tricher avec le soleil, ni donc avec la vie et ses allées macadamisées et ses tristes zones de jeux gravillonnés sont bien incapables de photosynthèse… À ceux qui comme nous, connaissent Rotterdam ou Kiel, il ose pourtant parler de « politique audacieuse des jardins et des espaces verts . Nous aurons donc à nous méfier de ceux qui, méprisant l’homme en général, croient encore possible de lui mentir, de l’étourdir de bonnes paroles. »

    Oser prétendre qu’un maire « peut mentir à ses administrés  et leur affirmer que leur ville est la plus verdoyante de toutes ». Quel culot !

     Vraiment ce Soleil de l’Ouest, proprement visionnaire, il savait bien éclairer là où ça faisait mal !

    Un peu comme ce mauvais sujet de Chantecler, pour les ceusses qui nous promettent tout en vert !

CHARMOY-CITY DÉCROCHERA-T-ELLE BIENTÔT SA CEINTURE VERTE DYNAMIQUE ? (2) - du 22 août 2020

   

Charmoy-City, pour ses 11 ans, Chanteclervous offre ce document.jpg

Charmoy-City, pour ses 11 ans, Chanteclervous offre ce document.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 juin 2021 (J+4556 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Anniversaire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Anniversaire
15 juin 2021 2 15 /06 /juin /2021 08:50

CHARMOY-CITY : LUCETTE AU PAYS DES SOVIETS - du 15 juin 2021 (J+4563 après le vote négatif fondateur)

    Le numéro 37 de L’Écho de la Place d’Armes vient de paraître et avec lui, l’incontournable Lucette cette fois « hors d’haleine et toute décoiffée ».

   Lucette aurait-elle échappé à un viol ? Il semble bien que non, son émoi semble avoir une toute autre cause

   Lucette goûtait en terrasse le printemps enfin retrouvé au seuil d’un été torride quand ses « copines Dynamiques » ont levé  pour elle un  coin du voile ! Alors, Le cauchemar a commencé !

    Nous laissons à nos lecteurs le soin d’aller découvrir eux-mêmes les révélations du numéro 37 de L’Écho de la Place d’Armes, ils y découvriront le cauchemar de Lucette transportée au Pays des Soviets !!

    

Le cauchemar de lucette au pays des soviets.jpg

Le cauchemar de lucette au pays des soviets.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15  juin 2021 (J+4563 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Libres propos

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Libres propos
13 juin 2021 7 13 /06 /juin /2021 05:00

CHARMOY-CITY : PHÉNIX, REVITALISATION ET RÉGÉNÉRATION - du 13 juin 2021 (J+4561 après le vote négatif fondateur)

    Inspiré par un article de presse, nous parlions récemment, à propos de notre bonne ville, de peau neuve et de mue, en un mot de lifting

CHARMOY-CITY FAIT PEAU NEUVE : MUE ANNONCÉE POUR LA RENTRÉE - du 08 juin 2021

    Aujourd’hui, c’est un ouvrage récemment publié qui nous a inspiré le choix de notre titre.       

   Découverte sur la toile, la quatrième de couverture de l’ouvrage nous a littéralement scotché !

. Impatient de pénétrer plus avant dans le contenu de l’ouvrage nous l’avons aussitôt commandé. Et, dès vendredi dernier, nous en prenions  livraison dans une sympathique épicerie de la rue Antoine-Masson.

   L’ouvrage en question est un ouvrage collectif sous la direction d’une universitaire. Il a pour titre  La résurrection des villes face à la Covid-19 les opportunités de la revitalisation et la régénération urbaines. Il est publié aux éditions L’Harmattan dans la collection GRALE.

    Le texte de la  quatrième de couverture s’ouvre sur ces mots :

    « Tel un Phénix, les villes renaîtront de leurs cendres ! Plongées en sédation profonde par les confinements, les couvre-feux et les règles de distanciation sociale, toutes les villes de France - quelle que soit leur taille - sont en capacité de transformer leurs faiblesses en forces si elles saisissent les opportunités de la revitalisation et la régénération urbaines. »

     Mais rendons à César ce qui est à César, et laissons son directeur le présenter plus amplement :

https://www.youtube.com/watch?v=1Sv4NjOY9dk

    Nous ne doutons pas que cette publication très sérieuse viendra meubler la table de chevet de plus d’un membre de notre équipe municipale en quête de revitalisation et de régénération.     

  En matière d’animation, concept localement très en vogue, entre show, buvette et terrasses, on pourrait même envisager l’émergence d’un groupe de réflexion et de travail municipal sur le sujet.

   Comme il est encore permis de rêver, nous ne désespérons pas que, fruit des ébats de ce groupe, naisse prochainement, aux Éditions de Charmoy-City, une plaquette collective artistiquement illustrée et intitulée L’après COVID, entre réanimation et animation, réflexions en terrasse. Dans la version numérique de l’ouvrage le champ de ces réflexions pourrait s’étendre à loisir à tous les consommateurs en terrasse, de l’habitué du petit-noir du matin au touriste de passage. Démocratie participatatative oblige ! Brain-trust à l’ombre des poissons en fleurs…

CHARMOY-CITY : POISSONS DU BOURG -  du 15 MAI 2021

    Pour l’heure, revenons-en à l’ouvrage de bonne tenue qui a très récemment pris place sur notre table de chevet en précisant que son directeur est elle-même conseillère municipale de la ville de Lourdes, ce qui ne gâche rien, tant en matière d’expérience du terrain que de « résurrection » !

     Claudi nous donne en illustration une vision, certes moins académique de notre bonne ville-Phénix en voie de résurrection de revitalisation et de  régénération

     Et les élections alors ?

    Le constat est sans appel : les panneaux électoraux attirent beaucoup moins de monde que les terrasses. Le temps est chaud et altérant et les terrasses désaltérantes, quant à la soif de démocratie, on ne peut parler de pépie !

FLASH DERNIÈRE (13 juin 19h00)

    La page facebook Ville d’Auxonne communiquait en fin de matinée : « Un cochon vietnamien se promène actuellement du côté des 3 Maisons / Bois de Chardenot.

Nous recherchons son propriétaire afin qu'il le récupère au plus vite, compte tenu des risques d'hybridation avec les sangliers sauvages. »

   En voilà un qui a bien choisi son jour ! Juste le jour de la Saint-Antoine de Padoue dont chacun sait que le cochon est son animal fétiche !!!

Charmoy-City, un Bar éphémère pour se régénérer.jpg

Charmoy-City, un Bar éphémère pour se régénérer.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 juin 2021 (J+4561 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Recension

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Recension
11 juin 2021 5 11 /06 /juin /2021 05:00

11 JUIN 1899, LE PRÉSIDENT LOUBET À LA UNE DE L’ÉCHO BOURGUIGNON - du 11 juin 2021 (J+4559 après le vote négatif fondateur)

   Un regrettable évènement survenu le 8 juin dernier a suscité de nombreux commentaires dans les médias.

    Le dimanche 4 juin 1899 un évènement de même nature, quoique d’une plus grande ampleur, défrayait la chronique. Le haut-de-forme du Président Loubet était sérieusement cabossé à Auteuil par la canne plombée du Baron de Christiani proche des milieux monarchistes et antidreyfusards.

    L’Écho Bourguignon, hebdomadaire paraissant le dimanche, en rendait compte le dimanche suivant, il y a 122 ans, jour pour jour.

     Sans nous livrer à une analyse, nécessairement complexe, de la situation politique de la France à la charnière des XIXe et XXe siècles, et sans tenter d’établir un parallèle avec la nôtre, nous proposons à nos fidèles lecteurs une relecture de la une de L’Écho Bourguignon du 11 juin 1899 imprimé à Auxonne.

    Avec un peu d’imagination, nos lecteurs pourront se retrouver à la terrasse du Café Brochet pour lire l’article tout en sirotant une absinthe. Avec ou sans animation.

CHARMOY-CITY D’ANTAN : SÉRÉNADE AU CAFÉ DU COMMERCE - du 03 juin 2021

   Comme le montre l’illustration de Claudi, ce n’est qu’une semaine plus tard, le 18 juin 1899, que le célèbre Supplément Illustré du Petit Journal publiait la version en image de l’évènement.

   Je suis sûr que vous voulez connaître la suite mouvementée de l’histoire…

   Cinq ans après l’affaire d’Auteuil,  le haut-de-forme cabossé  est resté dans les mémoires. C’est alors qu’éclate le scandale de l’« affaire des fiches ». Petit échantillon d’un temps (1904) où la caricature politique était dans son âge d’or.

   Petit échantillon ci-dessous …

   La scène représente le Président Loubet et son Ministre de la Guerre le Général André, bête noire des milieux monarchistes de l’Armée. Une histoire de chapeau… et de claque…

Il y a 122 ans, le haut-de-forme cabossé du Président Loubet.jpg

Il y a 122 ans, le haut-de-forme cabossé du Président Loubet.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11 juin 2021 (J+4559 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Visions d’histoire
 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire