Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 09:33

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (7)- du 27 mars 2022 (J+4848 après le vote négatif fondateur)

« Tous les chemins mènent à Rome » dit le proverbe, et c’est un chemin pour le moins inattendu qui nous conduit à revenir à notre série historique laissée en plan à son sixième épisode.

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (6)- du 14 mars 2022

Rappelons qu’en parallèle à l’effervescence médiatique autour des évènements d’Ukraine, notre rédaction a depuis un mois pris l’option de porter un regard anecdotique et rétrospectif sur la guerre de Crimée (1853-1855) dans laquelle la France du Second Empire s’engagea, contre l’Empire russe, aux côtés de l’Empire britannique et de l’Empire ottoman.

Une guerre bien oubliée aujourd’hui, au cours de laquelle le corps expéditionnaire français laissa 100 000 morts (dont 80 000 de maladie) et qui constitue l’objet de notre série IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES

Rappelons encore que l’actualité locale, nous avait depuis quelque temps amené à interrompre la diffusion de cette série historique.

CHARMOY-CITY : LE POINT SUR LES PERMIS (2)- du 23 mars 2022

Mais « Tous les chemins mènent à Rome » dit le proverbe et c’est justement l’évènement de la semaine, évoqué à la fin de l’article en lien cité ci-dessus, qui va nous ramener à Sébastopol et au Mamelon Vert, colline mémorable que nous avions déjà nommée dans le précédent épisode...et dont nous reparlerons !

L’évènement de la semaine, c’est bien entendu la réunion électorale tenue vendredi soir au Caveau du Château Louis XI à laquelle votre serviteur était présent comme le confirme une photo de presse mise en ligne hier.

Une veillée d’armes pour « marcheurs » convaincus, sous les voûtes d’un ouvrage casematé à l’épreuve des bombes construit dans les années 1830.

Cette réunion avait été annoncée, tant sur la page facebook de notre premier édile que dans la presse locale.

Le Bien Public avait publié en ligne à ce propos un court article intitulé « Auxonne Présidentielle : une réunion publique de la majorité présidentielle organisée ce vendredi ».

Il affichait hier soir une assistance de 70 personnes.

Livrons, pour notre compte, à nos fidèles lecteurs, quelques impressions d’un sceptique définitivement allergique aux sermons des grands messes électorales.

Dans l’assistance, hormis les membres de la liste dynamique, la gent proprement auxonnaise pouvait se compter en gros sur les doigts d’une main.

À la tribune, notre vénérable sénateur-vétérinaire était venu, de son propre aveu, chauffer la salle en attendant l’arrivée d’une jeune et fringante secrétaire d’état, et brocarder à l’occasion son homologue sénateur-vétérinaire Gérard Larcher.

Ajoutons-y deux ou trois député(e)s côte-d’oriens « marcheurs », la nouvelle référente départementale des marcheurs, le second adjoint au maire de Dijon, très « climats » et fort gastronomique, entre Macron et macarons, avec du « ville impériale » plein la bouche, sans oublier notre maire qui, c’est bien clair, a bien repris le train « en marche ».

La jeune et fringante secrétaire d’état finit par arriver, accorte et souriante, retardée, je vous le donne en mille, par un bouchon à l’entrée du pont !

Et presque ravie de l’avoir été, car ces bouchons précèdent ceux du champagne qui coulera à flots pour fêter le réveil d’une « belle endormie » enfin revitalisée et remise en marche sous un mandat dynamique !

Mais venons-en à Sébastopol et au Mamelon Vert

 

Le Mamelon Vert, je vous le donne en mille, il me revint à l’esprit quand je vis le maire de Magny-Montarlot se lever pour poser une question !

Aussi quand ce dernier, visiblement pressé se dirigea vers la sortie, comme votre serviteur, dès la fin de la réunion, je lui emboîtai le pas dans le tunnel pour lui poser à mon tour une question.

Il entrait déjà dans sa voiture, quand je l’ai rattrapé !

Je lui ai alors demandé : « Existe-t-il encore un café à Magny ? ». Il ne m’a pas semblé étonné, et m’a répondu fort gentiment et précisément qu’il y en avait eu jadis deux mais qu’ils étaient à présent fermés et transformés en maisons particulières.

On ne pouvait donc plus aujourd’hui, boire un coup à Magny, dans un débit de boissons successeur de l’auberge Au Mamelon Vert ouverte à Magny après la Guerre de Crimée.

Plus de détails dans le PDF qui suit

Dans nos prochains épisodes, nous retrouverons Sébastoplol, Léon Tolstoï, et aussi le Mamelon Vert, en Crimée et à Magny, sans oublier le patron de l’auberge !

Claudi pour l’occasion a illustré une enseigne possible qui est pure œuvre d’imagination !

La suite au prochain numéro !

Suites de la Guerre de Crimée à Magny.jpg

Suites de la Guerre de Crimée à Magny.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 mars 2022 (J+4848 après le vote négatif fondateur)

Visions d’histoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
23 mars 2022 3 23 /03 /mars /2022 09:39

CHARMOY-CITY : LE POINT SUR LES PERMIS (2)- du 23 mars 2022 (J+4844 après le vote négatif fondateur)

Avec l’arrivée du printemps, les débats budgétaires fleurissent dans la presse locale gratuite.

Hebdo 39 titrait ainsi avant-hier : « Auxonne : le Rapport d’Orientations Budgétaires fait débat »

Nous n’aborderons pas ces questions qui dépassent nos compétences et nous laisserons ces joutes comptables aux experts en la matière.

Il est clair néanmoins que, demain, personne ne rasera gratis et qu’il faudra bien trouver des « cochons de payants » !

Revenons à présent à notre point concernant les dépôts de permis au Charmoy entamé dans notre précédent article.

CHARMOY-CITY : LE POINT SUR LES PERMIS (1)- du 20 mars 2022

Comme prévu, nous apportons aujourd’hui quelques éclaircissements à propos du dernier permis PC 021 038 21 S0026 déposé le 21 décembre dernier et affiché le 11 janvier suivant. permis dont nous rappelons en lien ci-dessous l’objet et le contenu.

Une étude comparative complémentaire permettra à nos lecteurs de suivre les derniers avatars d’un permis plusieurs fois déposé.

Une question se pose à présent :

Où est passée la parcelle AX368 décidément introuvable sur la documentation cadastrale en ligne ?! (NB : opter pour recherche par référence cadastrale compléter les cases à remplir et entrer 000 dans la case préfixe)

https://www.cadastre.gouv.fr/scpc/afficherRechercherPlanCad.do?CSRF_TOKEN=J0SS-9UNG-KPDT-03SQ-6WFW-BD9O-PEVF-22XI

Nous reprendrons notre série IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES interrompue en raison d’une actualité locale torride dès notre prochain numéro !

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (6)- du 14 mars 2022

 

 

FLASH DERNIÈRE (24 mars 11h00)

Des permis de construire au permis de chasse !

Le grand-veneur de Chambord, ami politique de notre premier édile, viendra demain en notre Château Louis XI chasser les voix sur les terres dynamiques.

Pour le coup, cette chasse à courre, c’était couru !

Quelques images d’un passé proche

CHARMOY-CITY : AU CREUX DE LA VAGUE DYNAMIQUE…  - du 18 août 2020

CHARMOY-CITY : CHASSE EN FORÊT DES CROCHÈRES POUR  LE « COMTE DE CHAMBORD » ?  - du 20 août  2020

Charmoy-City, la parcelle AX 368 introuvable.jpg

Charmoy-City, la parcelle AX 368 introuvable.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 mars 2022 (J+4844 après le vote négatif fondateur)

Documents

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents
20 mars 2022 7 20 /03 /mars /2022 05:00

CHARMOY-CITY : LE POINT SUR LES PERMIS (1)- du 20 mars 2022 (J+4841 après le vote négatif fondateur)

Les fans de notre série IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES vont encore une fois devoir patienter !

Ah bon !?

Mille excuses chers lecteurs ! Dans la fièvre des jours que nous vivons depuis quelque temps, notre rédaction avait oublié sa vocation initiale de 2010

Vocation initiale de 2010 ??

Oui c’est une vieille histoire que la naissance de Chantecler en juin 2010. Chantecler naquit sur la zone du Charmoy, le terrain de jeu privilégié de ses jeunes années !

Son City-stade ?

En quelque sorte, mais un Hyper city stade, avec plein de matchs ! Redécouvrez à travers le lien ci-dessous, en gros et en détail, la saga du Charmoy !

DIX ANS D’HISTOIRE DU CHARMOY OU LE CHARMOY POUR LES MULES ÉDITION 2018- du 19 novembre 2018

Et ses derniers échos avant le basculement de notre ville dans l’ère de la dynamique et du clic...

CHARMOY-CITY : HYPER-CONFUSION SUR LA ZONE - du 17 mai 2019

En cette ère de la dynamique et du clic, le Charmoy est passé au second plan… Mais l’histoire n’est pas finie pour autant !

CHARMOY-CITY : RÉFLEXIONS AUTOUR D’UN AVIS DE DÉPÔT DE  PERMIS AU CHARMOY (3) - du 18 septembre 2020 

CHARMOY-CITY : QUOI DE NEUF SUR LA ZONE DU CHARMOY ? (2) -  du 17 MAI 2021

Il bat son plein aujourd’hui, le marché dominical des locavores ! Mais au Charmoy, là-haut, on pense à s’étendre encore !

Car voilà qu’ayant récemment consulté le panneau d’affichage de notre maison commune, nous y avons découvert que l’histoire oubliée du Charmoy s’y était à nouveau invitée en ce début d’année. Discrètement il est vrai…

Au temps pour nous ! Nous devions réparer ce loupé, cette négligence de n’avoir pas informé nos habitués de la nouvelle  ! Une nouvelle introuvable sur facebook !

Avant d’apporter un commentaire et quelques éclaircissements à ce document brut de décoffrage, notre rédaction a jugé opportun de laisser à ses fidèles lecteurs le temps de se retremper dans un bain quelque peu compliqué !

La suite au prochain numéro !

En cas d’allergie aux investigations cadastrales, carnavalez-vous, ça vaut le coup !

INTERMÈDE CARNAVALESQUE- du 17 mars 2022

Zone du Charmoy, une épidémie de permis 2022.jpg

Zone du Charmoy, une épidémie de permis 2022.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 mars 2022 (J+4841 après le vote négatif fondateur)

Documents

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents
17 mars 2022 4 17 /03 /mars /2022 11:55

INTERMÈDE CARNAVALESQUE- du 17 mars 2022 (J+4838 après le vote négatif fondateur)

La sortie de la vidéo Il était une fois le Carnaval d’Auxonne nous impose ce second intermède venant interrompre inopinément notre série IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES que nous ne manquerons pas de reprendre bientôt.

Dans un tout autre registre, rappelons notre précédent intermède « napoléonien et canin » disponible en cliquant sur le lien ci-dessous.

INTERMÈDE PATRIMONIAL NAPOLÉONIEN ET CANIN- du 15 mars 2022

Cet intermède apparaît totalement justifié, y compris dans son versant canin, alors que Le Bien Public d’aujourd’hui titre à la une « AUXONNE Déjections canines : la Ville tape du poing sur la table » et consacre au fléau une pleine page avec « micro-crottoir » sous le titre « AUXONNE Déjections canines : un arrêté municipal « excrément » dissuasif ».

En ces temps incertains, la dissuasion n’est-elle pas une composante majeure de notre défense ?!

Venons en à présent au sujet du jour, beaucoup plus passionnant !

Nous avons visionné avec le plus grand intérêt la vidéo Il était une fois le Carnaval d’Auxonne.

Elle constitue une rétrospective historique abondamment documentée de cette tradition aujourd’hui centenaire qu’est devenue notre Carnaval.

Nous engageons nos fidèles lecteurs à visionner ce document particulièrement riche et réussi (en lien ci-dessous) !

https://www.youtube.com/watch?v=e16nPCyAxoY

Beaucoup plus modestement, nous avions publié il y a un an quelques souvenirs sur un carnaval d’antan.

Nous les proposons de nouveau à nos lecteurs

CHARMOY-CITY : 2021, UNE ANNÉE SANS CARNAVAL (2) - DU 07 MARS 2021

Claudi réinvestit aujourd’hui l’illustration qui accompagnait l'article en lien ci-dessus.

La prochaine fois nous retrouverons un habitant de notre canton en 1855 au Mamelon vert

près de Sébastopol

CARNAVAL D'AUXONNE 1954, Ramu l'enfant-loup en vedette.jpg

CARNAVAL D'AUXONNE 1954, Ramu l'enfant-loup en vedette.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 mars 2022 (J+4838 après le vote négatif fondateur)

Visions d’histoire

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais
15 mars 2022 2 15 /03 /mars /2022 10:25

INTERMÈDE PATRIMONIAL NAPOLÉONIEN ET CANIN- du 15 mars 2022 (J+4836 après le vote négatif fondateur)

Quittons à nouveau l’histoire et la Guerre de Crimée pour un retour au présent dans notre bonne ville, loin des horreurs de la guerre.

La fièvre communicante de notre municipalité offrait hier, 14 mars, sur les rézosocios, deux thèmes de réflexion fort divers aux commentateurs.

Nos lecteurs pourront les redécouvrir dans notre précédent article

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (6)- du 14 mars 2022

Et bien entendu sur le facebook officiel de notre bonne ville !

 

L’un de ces thèmes était canin,

Et l’autre napoléonien

Le premier fit un vrai tabac

Mais le second n’en parlons pas

Le premier fit un Marengo

Mais le second un Waterloo …

 

Il y a quelques années de cela notre blog, jamais en reste, offrait une réflexion illustrée destinée tant aux amis des chiens qu’aux amateurs napoléoniens.

Les curieux et les vrais amateurs pourront la retrouver à partir du lien ci-dessous

QUAND CHANTECLER CHANTE LE PATRIMOINE CANIN - du 16 septembre 2018

Moustache, un chien napoléonien et décoré.jpg

Moustache, un chien napoléonien et décoré.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 mars 2022 (J+4836 après le vote négatif fondateur)

Visions d’histoire

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
14 mars 2022 1 14 /03 /mars /2022 13:22

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (6)- du 14 mars 2022 (J+4835 après le vote négatif fondateur)

Quittons un instant l’histoire et la Guerre de Crimée pour un retour au présent dans notre bonne ville, loin des horreurs de la guerre.

Le printemps arrive et voilà à présent une semaine, qu’au cœur de notre bonne ville, la gestation de la nouvelle Grande rue est en route et que « 9 mois de travaux afin de rendre notre centre-ville plus attractif pour les commerçants, les habitants et les touristes » ont été entamés.

CHARMOY-CITY : L’IMAGINATION AU POUVOIR ?- du 25 janvier 2022

Par bonheur, dans notre bonne ville, le danger ne vient pas du ciel et des rockets. Il semble pourtant qu’un fléau nauséabond, récurent autant que glissant, subsiste qui vient du sol et des roquets.

RELENTS PARFUMÉS DU PASSÉ DE CHARMOY-CITY - du 23 MAI 2021

Au temps du masque et du pass vaccinal qui touche à sa fin, il semble que, dans notre bonne ville, qui n’est pourtant pas Dogville, doive succéder celui de l’ausweis canin.

Mais tout ça, me direz-vous n’a rien de bien napoléonien ni de bien franco-russe !

Nous nous sommes en effet égaré, et c’est un article de presse du journal La Croix qui nous permettra de reprendre le fil rouge, tant napoléonien que franco-russe, de la présente série.

Le 6 octobre 2020, ce quotidien diffusait sous le titre « En Crimée, les funérailles très politiques des soldats français » un reportage historico-politique ainsi présenté :

« À Sébastopol, les autorités russes ont enterré 155 soldats français morts pendant la guerre de Crimée. Un siècle et demi après le conflit, des fouilles ont été lancées pour trouver d’autres corps. Entre hommage aux combattants du passé et tensions géopolitiques franco-russes. »

https://www.la-croix.com/Monde/En-Crimee-funerailles-tres-politiques-soldats-francais-2020-10-06-1201117892

La lecture de cet article ne manque pas d’intérêt tant politique qu’historique. Sur le plan historique, qui nous intéresse plus particulièrement, il souligne le caractère meurtrier de la Guerre de Crimée (1853-1856) pour le corps expéditionnaire français.

Nous aurons l’occasion de revenir sur ce point dans nos prochains épisodes.

Comme toutes les guerres des derniers siècles, la guerre de Crimée aura tué beaucoup d’hommes et fait beaucoup vendre de papier.

On peut s’imaginer qu’au début de l’année 1856 les Auxonnais devaient s’arracher L’almanach de Napoléon pour l’année 1856 à la librairie-imprimerie Saunié pour y découvrir en gravure double-page la prise de Sébastopol et celle du Mamelon vert de laquelle nous aurons l’occasion de reparler plus en détail.

Claudi a choisi le prospectus de cet almanach pour son illustration du jour .

Nos fidèles lecteurs pourront retrouver les précédents épisodes de notre série en suivant le lien ci-dessous.

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (5)- du 11 mars 2022

La suite au prochain numéro...

FLASH DERNIÈRE (14 mars 16h00)

La fièvre communicante de notre municipalité sur les rézosocios vient de mettre nos amis les chiens à la niche pour nous replonger dans le monde de bronze de la statuaire impériale ! S’en sont suivis des commentaires relatifs à la main dans le gilet et aux maux d’estomac de l’Empereur.

À la bonne heure !

À quand la main de ma sœur, s’interroge le zouave du Pont de l’Alma !

Notre rédaction ne pouvait évidemment rester indifférente à ces débats passionnants.

CHARMOY-CITY : NAPOLÉON, DE BRONZE, DE PIERRE, ET DE FER- DU 26 FEVRIER 2021

Un succès de librairie auxonnais en 1856.jpg

Un succès de librairie auxonnais en 1856.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 mars 2022 (J+4835 après le vote négatif fondateur)

Visions d’histoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
11 mars 2022 5 11 /03 /mars /2022 08:29

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (5)- du 11 mars 2022 (J+4832 après le vote négatif fondateur)

Après la remise de médaille de l’épisode précédent, fermons le ban !

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (4)- du 07 mars 2022

Fermons le ban et revenons à notre commentaire de l’« Histoire de la Sainte Russie » de l’illustre dessinateur Gustave Doré parue, comme nous l’avons déjà indiqué, en pleine guerre de Crimée.

Passé leur contexte immédiat, les caricatures, comme la rose éclose, vieillissent très vite. Tel est le cas des deux dernières gravures qui terminent le recueil « Histoire de la Sainte Russie ».

Tentons quand même l’exercice !

À notre sens et à bien y regarder il se pourrait que le thème qu’elles semblent aborder, ait gardé un soupçon d’actualité.

Dans ces deux gravures, un personnage semble avoir la vedette.

Un certain « Champavert  », dont le nom, pour tout dire, ne nous parle guère.

Il devait cependant parler à Gustave Doré et à ses contemporains. C’est en effet le nom d’emprunt de Petrus Borel un romantique échevelé tout en contrastes et difficile à cerner.

Le rêve de « Champavert » tel que semblent nous le dessiner à grands traits les deux gravures pourrait être défini comme un interventionnisme light sans douleur

Gageons que des « Champavert  » ̶ bien entendus actualisés ̶ existent encore dans notre paysage politico-médiatique.

Quittons ces réflexions nébuleuses pour retrouver plus concrètement le 14ème bataillon de Chasseurs à pied avec lequel nous avions fait connaissance dans notre précédent épisode.

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (4)- du 07 mars 2022

Si l’on se réfère aux différentes éditions de l’« Annuaire militaire de l’Empire français » pour les différentes années 1854, 1855, 1856, on constate que sa présence dans la garnison d’Auxonne se limite à quelques mois de l’année 1854 et que c’est Toulouse qu’il rejoindra à son retour de la Guerre de Crimée en 1856.

Claudi, en bon citoyen de notre « ville impériale », se devait d’apporter une contribution au bref passage du 14ème Bataillon de Chasseurs à pied dans nos murs.

Il offre à ses lecteurs une composition originale « napoléonienne et franco-russe ».

La suite au prochain numéro…

FLASH DERNIÈRE

Contrairement à une rumeur insistante, les houppiers de chêne proposés par notre bonne ville "impériale" ne sont pas des houppiers de chêne Napoléon !

 Pas plus que les violettes qui bientôt fleuriront sous la ramée ne seront des violettes impériales

Auxonne 1854 chasseurs à pied pour la Crimée.jpg

Auxonne 1854 chasseurs à pied pour la Crimée.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11 mars 2022 (J+4832 après le vote négatif fondateur)

Visions d’histoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
7 mars 2022 1 07 /03 /mars /2022 13:19

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (4)- du 07 mars 2022 (J+4828 après le vote négatif fondateur)

Notre rédaction tient le pari de poursuivre ses investigations historiques tant napoléoniennes que franco-russes.

En référence à la Guerre de Crimée (1853-1855) notre précédent épisode avait lancé cette question :

« La statue du grenadier du Pont de l’Alma qui s’ennuie au bord du Lac Kir ne trouverait-elle pas une place de choix aux rives de notre Saône où elle pourrait jouer, au gré des crues, le même rôle que son frère d’armes, le zouave, regardant la Seine au Pont de l’Alma ? »

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (3)- du 04 mars 2022

Dans le présent épisode, il nous incombait de rechercher plus précisément quelle contribution avait apporté la garnison d’Auxonne au corps expéditionnaire de l’armée d’Orient, embarqué pour la Crimée au printemps 1854 sous les ordres du Maréchal de Saint-Arnaud, un personnage que ne semblaient pas embarrasser les préoccupations humanitaires.

L’Annuaire militaire de l’Empire français pour l’année 1854 nous renseigne sur les troupes en garnison à Auxonne à cette date.

Deux escadrons de cavalerie : le 4ème escadron du 6ème Régiment de cuirassiers, et le 5ème escadron du 4ème Régiment de dragons.

Un bataillon de Chasseurs à pied, le 14ème.

Ce bataillon formé en 1853 était sans doute logé à la Caserne Napoléon (actuel Quartier Bonaparte) et ses chasseurs empruntaient la rue Louis-Napoléon Bonaparte (actuelle rue Carnot) pour se rendre en ville.

L’historique du 14ème bataillon de Chasseurs à pied mentionne : « Guerre de Crimée 1854-56 : le 14e bataillon combat à côté des Britanniques. Certains de ses Chasseurs (dont Pascal Bouyer) reçoivent la médaille de la Reine Victoria, Crimée (avec barrette "Sebastopol") gravée de leur nom et du 14e bataillon. »

Nous terminerons aujourd’hui sur ce fait d’armes, renvoyant à un prochain épisode la suite de notre commentaire de l’« Histoire de la Sainte Russie » de l’illustre dessinateur Gustave Doré entamé dans nos précédents épisodes.

Saluons pour finir l’ouverture des travaux de requalification de notre grande rue qui commencent aujourd’hui au bout de la rue Thiers, du nom d’Adolphe Thiers, un grand humaniste versaillais !

Le lecteur avisé trouvera une abondante documentation historique sur la grande rue en suivant le lien ci-dessous

CHARMOY-CITY : PROJETS ET SOUVENIRS DANS LA GRANDE RUE (4) - du 09 février 2022

 

FLASH DERNIÈRE (8 mars 2022 11h15)

Dans le cadre de notre série IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES nous ne pouvions nous dispenser de saluer à notre manière la journée de la femme 2022

Une médaille rapportée de la Guerre de Crimée.jpg

Une médaille rapportée de la Guerre de Crimée.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 07 mars 2022 (J+4828 après le vote négatif fondateur)

Visions d’histoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 05:00

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (3)- du 04 mars 2022 (J+4825 après le vote négatif fondateur)

Notre précédent article ne constituait qu’un intermède humoristique

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (2)- du 01 mars 2022

Nous reprenons aujourd’hui notre série historique d’analyse par l’image des relations franco-russes au dix-neuvième siècle.

Rappelons notre intention affichée dans le premier numéro de la série :

« Heureux citoyens d’une cité napoléonienne, nous sommes bien placés pour savoir que les règnes de l’oncle Napoléon Ier et du neveu Napoléon III ne furent pas une partie de plaisir pour le Kremlin !

Le célèbre et tragique incendie de Moscou en 1812 viendra donc aujourd’hui illustrer à point nommé notre article.

Voilà pour l’oncle Napoléon Ier !

Et le neveu alors ?

Il ne fut pas en reste lui non plus avec la Guerre de Crimée (1853-1855) qui vit trois empires : le français, le britannique et l’ottoman, unis contre l’empire russe. »

Depuis que nous avons écrit ces lignes, de l’eau à coulé sous le Pont de France et sous le Pont de l’Alma !

Et surtout, un scoop napoléonien de taille est venu s’afficher sur le facebook de notre premier édile.

https://www.facebook.com/jacquesfrancois.coiquil

Nous voilà à présent heureux citoyens d’une « ville impériale »... et dynamique !

Cette bonne nouvelle vient d’inspirer Claudi pour l’illustration du jour.

Une illustration qui pose tout bonnement cette question :

« La statue du grenadier du Pont de l’Alma qui s’ennuie au bord du Lac Kir ne trouverait-elle pas une place de choix aux rives de notre Saône où elle pourrait jouer, au gré des crues, le même rôle que son frère d’armes, le zouave, regardant la Seine au Pont de l’Alma ? »

Ajoutons que les deux statues ont un même père artistique, le sculpteur dijonnais Diebolt, et que notre premier édile est lui-même un enfant de la Cité des Ducs ! Entre Dijonnais on devrait pouvoir s’entendre !

Pour notre compte, loin des ors et des lauriers impériaux, reprenons notre examen de l’histoire par le petit bout de notre lorgnette en retrouvant Gustave Doré et son impertinente « Histoire de la Sainte Russie », parue en 1854 en pleine Guerre de Crimée (1853-1855).

Une bande dessinée libre et originale, un peu datée sans doute, mais qui pourrait bien encore nous parler !

La suite au prochain numéro

Post scriptum

Une vidéo fort indiquée pour l’album dynamique de notre cité impériale berceau de l'oignonade !

https://www.youtube.com/watch?v=YE70jrhOrjk

Charmoy-City, du Pont de l'alma aux rives de Saône.jpg

Charmoy-City, du Pont de l'alma aux rives de Saône.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 04 mars 2022 (J+4825 après le vote négatif fondateur)

Visions d’histoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
1 mars 2022 2 01 /03 /mars /2022 11:48

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (2)- du 01 mars 2022 (J+4822 après le vote négatif fondateur)

Le présent article constitue un intermède humoristique indispensable dans notre série historique d’analyse par l’image des relations franco-russes au dix-neuvième siècle.

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (1) - du 26 février 2022

Passons au vingtième ! Le vingtième siècle et l’avènement des soviets devait inspirer le dessinateur Hergé, auteur de Tintin aux pays des soviets.

Plus près de nous, dans l’incontournable Écho de la place d’Armes (n° 37 du 13 juin 2021), c’est Lucette que nous retrouvions aux pays des soviets !

L’article s’ouvrait en effet sur cette question : « Bientôt la réouverture du goulag ? » et se terminait par cette annonce prometteuse : « A bientôt pour de nouvelles aventures au pays du Soviet Suprême Dynamique ! »

Nous n’avions pas manqué d’y faire écho ( de la place d’Armes!) dans deux de nos articles des 25 et 15 juin 2021 que nos lecteurs pourront retrouver en lien

CHARMOY-CITY, PAYS DES SOVIETS : QUAND LA CHENILLE MORD SUR LE ROND-POINT - du 25 juin 2021

Claudi avait illustré notre propos par des images dont il nous a semblé qu’elles prenaient un nouveau relief avec la présente actualité….

Chers lecteurs, pardon pour cet abandon momentané de Gustave Doré, nous ne résistons pas à la tentation de repasser l’une d’elles en remballe !

Promis ! À la prochaine on retrouve l’« Histoire de la Sainte Russie » et Gustave Doré !

 

Charmoy-City, pays des soviets, quand la chenille mord sur le rond-point .JPG

Charmoy-City, pays des soviets, quand la chenille mord sur le rond-point .JPG

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 01 mars 2022 (J+4822 après le vote négatif fondateur)

Visions d’histoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire