Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

1 août 2021 7 01 /08 /août /2021 05:00

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (3) - du 1er août 2021 (J+4610 après le vote négatif fondateur)

     Nous en arrivons au dernier article de notre série intitulée « CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE ». Les deux précédents étaient consacrés à l’analyse du vote du 16 juillet dernier à Pontailler

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (2) - du 29 juillet 2021

        Le présent article, à caractère rétrospectif, fait écho à l’évocation, dans l’article du Bien Public du 24 juillet dernier intitulé « AUXONNE-PONTAILLER-VAL DE SAÔNE L’opposition d’Auxonne (ré)intègre l’exécutif de la com’com », de tensions passées « entre la majorité municipale d’Auxonne et la présidente de la communauté de communes » dues, « entre autres » à l’élection en janvier 2017 d’un vice-président auxonnais n’appartenant pas à la majorité municipale d’alors.

   Un paragraphe de l’article, intitulé « Bis repetita ? » s’interrogeait,  après la réélection du même élu le 16 juillet dernier, sur un retour éventuel de ces tensions, rappelant « toutefois qu’en mars [N.D.L.R. Chantecler : mars 2021 alors qu’aucun membre de l’opposition municipale ne siégeait au conseil communautaire en tant que vice-président ] tous les élus de la majorité auxonnaise avaient voté contre le budget de la com’com, en guise de « sonnette d’alarme » »

     En ce qui concerne maintenant les vives tensions survenues sous le mandat Langlois, divers articles de notre blog les ont évoquées

     À souligner que l’une des causes, et non la moindre, de ces tensions au cours de l’année 2019 fut un projet d’extension de l’emprise commerciale LECLERC au Charmoy.

TENSION ET RANCŒURS À CHARMOY-CITY : LE FOND DU PROBLÈME - du 20 février 2019

    Attribuer ces tensions passées à la seule présence, à cette période, d’un conseiller d’opposition de la municipalité charmoysienne serait une erreur.

    Quant à refuser par principe  une telle présence à l’avenir en la qualifiant d’« incompréhensible », l’argument semble plus électoral que réaliste !

CHARMOY-CITY : À L’AVENIR, PLUS DE VICE-PRÉSIDENCE HORS-MAJORITÉ À LA COM-COM ! - du 18 juin 2020

    Pour justifier la précédente remarque, il suffit de faire un retour vers un récent vote de budget qui nous a démontré que l’absence de tout vice-président appartenant à l’opposition charmoysienne parmi les vice-présidents élus à la com’com n’était pas pour autant garante de l’absence de tensions, comme nous l’avions vu plus haut.

    Leur résurgence  inopinée le 4 mars dernier, lors du vote du budget communautaire le démontre largement !

À CHARMOY-CITY, « LES TEMPS CHANGENT »…OU PRESQUE (2) - DU 11 MARS 2021

    Le lecteur attentif aura, n’en doutons pas, trouvé matière à réflexion dans les relectures proposées autour d’un problème qui subsiste (avec ou sans vice-président d’opposition !), et dont notre rédaction ne manquera pas de suivre les évolutions…

« Bis repetita ? »

    Il restait à Claudi à trouver une illustration convenant à cet article.

     Comme il y est beaucoup question de « vice-président » à la CAP Val de Saône, et comme Claudi ne souhaitait froisser aucun vice-président(e) actuel(le), il a emprunté à un ancien article une illustration qui traite d’un phénomène commun à l’école et à certain vice-président d’antan, qui n’était pourtant pas d’opposition et que chacun reconnaîtra : le décrochage !

CHARMOY-CITY : SELON QUE VOUS SEREZ BRANCHÉ OU PAPIER  - du 18 février 2019

    Mais ceci ne saurait bien évidemment concerner aucun(e) de nos nouveaux/elles vice-président(e)s à qui notre rédaction souhaite de bonnes vacances !

ELLE EST BIEN BONNE !

   Le sénateur-médecin MALHURET fait le buzz avec un récent discours où il fait référence à Courteline et au « Train de 8h47 »

    Notre rédaction, adepte à l’occasion de Courteline, salue ici le sénateur-médecin adepte, visiblement, de l’humour piquant !

ACTUALITÉ DE COURTELINE, OU LE MINIBUS DE 9h47 - du 16 JUIN 2016

 

Charmoy-City, à l'école de la démocratie.jpg

Charmoy-City, à l'école de la démocratie.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er août 2021 (J+4610 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
29 juillet 2021 4 29 /07 /juillet /2021 05:00

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (2) - du 29 juillet 2021 (J+4607 après le vote négatif fondateur)

    Nous abordons aujourd’hui le second article de notre série consacrée à l’élection d’un onzième vice-président au conseil communautaire de la CAP Val de Saône.

     Rappelons que le titre général choisi pour cette série   CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE » s’appliquait plus particulièrement au précédent article relatif au vote sur le principe de la création du nouveau poste de vice-président

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (1) - du 26 juillet 2021

   Comme convenu, nous traiterons aujourd’hui de l’élection du nouveau vice-président

 

VOTE POUR L’ÉLECTION DU NOUVEAU ET ONZIÈME VICE-PRÉSIDENT 

     À propos de ce vote, le long article du Bien Public du 24 juillet dernier sous la plume de Fabrice SIRLIN et titré « AUXONNE-PONTAILLER-VAL DE SAÔNE L’opposition d’Auxonne (ré)intègre l’exécutif de la com’com », souligne dans son chapeau que le poste « revient à Fabrice Vauchey après un vote loin d’être unanime. » et poursuit : « L’opposition retrouve donc une place dans l’exécutif, comme lors du précédent mandat, où les relations entre la ville centre et la com’com étaient tendues »

     On trouve donc dans cette introduction,  une appréciation relative au vote, suivie d’une référence au passé.

    Renvoyant au troisième article à paraître de notre série, les considérations rétrospectives relatives au « précédent mandat », nous envisagerons uniquement les résultats du récent vote.

     L’article du Bien Public du 24 juillet dernier indique que Fabrice Vauchey « seul postulant à ce siège […] a obtenu 28 des 55 suffrages ». On lit en outre que « onze votes blancs et deux nuls ont été comptabilisés »

      L’article précise par ailleurs que l’« on comptabilise quatorze voix pour Franck Deloy, maire de Magny-Montarlot, non candidat, mais qui s’était présenté face à Marie-Claire l’an passé pour la présidence de la com’com ».

     Le rappel de cette  candidature passée du maire de Magny-Montarlot lors du Conseil communautaire du 20 juillet 2020, nous amène à faire un petit retour impromptu en arrière sans remonter toutefois jusqu’au « précédent mandat ».

    À noter que le candidat avait alors obtenu 9 voix. À remarquer en outre le nombre important de bulletins blancs (12) qui n’avait pas manqué d’inspirer Claudi !

Charmoy-City, élections communautaires et dérèglement climatique.jpg

Charmoy-City, élections communautaires et dérèglement climatique.jpg

    Par ailleurs, dans l’article pleine page du Bien public du 18 juillet 2020, intitulé « AUXONNE-PONTAILLER-VAL DE SAÔNE Politique Com’com : la présidente réélue malgré une candidature surprise », un encadré donnait la parole au « candidat surprise » qui déclarait que sa candidature « était un acte de contestation ».

    Conclusion : la présidente obtenait 36 suffrages sur 57, et en perdait donc 21 (9 du fait de « la contestation » et 12 du fait des bulletins blancs)

    Revenons maintenant au présent et à l’élection du 22 juillet dernier.  À noter d’abord une constante, celle d’un nombre de bulletins blancs à peine inférieur (11) à celui du 18 juillet 2020.

    Plus surprenants sont ces 14 scrutins pour le « non-candidat » Franck Deloy, qui n’assistait d’ailleurs pas au conseil !

     Comment expliquer ce succès « introuvable »  autant qu’inopiné d’un non-candidat absent ? Sinon par l’utilisation de son nom à titre de contestation, voie ouverte par le candidat lui-même en juillet 2020.

    Une arithmétique, que nous ne tenterons pas ici, permettrait sans doute, après les 15 abstentions du premier vote sur le principe de la création d’un nouveau poste de vice-président, de proposer une hypothèse sur l’origine de ces 14 votes contestataires cocasses autant qu’improvisés !

  Au bout du compte, la majorité absolue requise étant de 23  voix relativement aux suffrages exprimés (44), sur fond de votes blancs endémiques, et en dépit de l’engouement subit manifesté pour un non-candidat absent, le nouveau vice-président obtient un score (28) qui, sans être très confortable, ne saurait être jugé problématique…

    La suite au prochain numéro qui sera consacré, comme nous l’avions annoncé, à quelques retours vers le passé.

Le vote surréaliste de Pontailler qui vous laissera sans voix.jpg

Le vote surréaliste de Pontailler qui vous laissera sans voix.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29  juillet 2021 (J+4607après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
26 juillet 2021 1 26 /07 /juillet /2021 07:44

CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAÔNE (1) - du 26 juillet 2021 (J+4604 après le vote négatif fondateur)

    Quelques mots d’excuse préalables à l’intention de nos fidèles lecteurs pour exprimer le regret, en ce temps de vacances, de devoir les replonger dans les arcanes de la politique locale, plutôt que de leur proposer une lecture plus légère.

CHARMOY-CITY : À L’EMPIRE, SANS PASS, ON NE PASSE PAS - du 23 juillet 2021

     Entrons à présent dans le vif du sujet !

     Samedi dernier 24 juillet, passé le coin de la rue de la Paix et le petit groom au milieu des fleurs, les habitués du dernier et unique tabac-presse de notre bonne ville, en mal de jeux, de clopes ou d’information, pouvaient découvrir, fraîche éclose sur le trottoir, la traditionnelle affichette jonquille du Bien Public annonçant la nouvelle du jour : Un nouveau vice-président élu à la com’com

    Cette annonce devait produire, sur votre serviteur, l’effet escompté. Curieux d’en apprendre plus, il fit aussitôt l’emplette du quotidien, contribuant ainsi à la survie, tant de la presse papier que de ce plaisir irremplaçable, et pourtant menacé, d’ouvrir un vrai journal.

    En page 15 « ACTU PLAINE DE SAÔNE » il  devait découvrir, un long article sous la plume de Fabrice SIRLIN, titré « AUXONNE-PONTAILLER-VAL DE SAÔNE L’opposition d’Auxonne (ré)intègre l’exécutif de la com’com »

     Remarquons tout d’abord que la lecture de ce long et intéressant article nous a vite amené à cette conclusion qu’il n’était pas de ceux que l’on peut lire en diagonale et que sa lecture devait requérir une attention toute particulière.

     Un entrefilet à la fin de l’article annonçait par ailleurs que « d’autres sujets évoqués lors du conseil communautaire seront abordés dans nos prochaines éditions ». Celui de l’avance « du projet de l’aire de covoiturage » de Soirans devait être ainsi  évoqué en ligne dès hier.

   En ce qui concerne notre rédaction, délaissant ces sujets annexes, nous avons pris l’option de consacrer  trois articles à la recension du long article cité plus haut. Pourquoi trois ?

    Tout d’abord, parce qu’au présent et à propos du  nouveau poste de vice-président, l’article rend compte de deux votes successifs : un vote sur le principe de la création de ce poste et un vote d’élection du candidat à ce poste, ce qui mérite bien deux examens.

    Ensuite, parce que sur plusieurs points et à plusieurs reprises l’article fait  mention des relations com’com /Ville d’Auxonne au cours des dernières années. Sur ce chapitre, les archives de notre blog pourraient éclairer le lecteur curieux de vieilles histoires.

    Le titre que nous avons choisi « CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAONE (1) » s’applique plus particulièrement au vote sur le principe de la création du nouveau poste de vice-président dont nous traiterons aujourd’hui. Nous aborderons ultérieurement, sous le même titre, et dans un deuxième article, le vote relatif à l’élection du candidat, concluant pour finir dans un troisième article par un libre retour sur le passé.

VOTE SUR LE PRINCIPE DE LA CRÉATION DU NOUVEAU POSTE DE VICE-PRÉSIDENT 

     L’article du Bien Public cité en référence précise à ce propos : « Jeudi, les 15 élus de la majorité auxonnaise se sont abstenus lors du vote concernant la création de cette vice-présidence supplémentaire » sans plus de précisions.

  De source digne de fois, nous pouvons compléter cette information en précisant que les 40 suffrages exprimés (présents et procurations), excluant, de fait, les 15 abstentionnistes « élus de la majorité auxonnaise », ont été favorables  au « principe de la création du nouveau poste de vice-président ». Aucun vote négatif, aucun bulletin blanc, aucun bulletin nul ne furent donc retirés de l’urne lors de ce premier vote.

    Et pourtant, sous la photographie de notre premier édile, on peut lire dans  un encadré un extrait de la déclaration de celui-ci relativement à la création du nouveau poste, faite préalablement à ce premier scrutin : « Je ne vois pas du tout l’intérêt aujourd’hui de créer un nouveau poste de vice-président »

   On peut s’interroger que cette appréciation tranchée relativement à l’objet du vote se soit traduite dans les faits par une simple abstention en bloc des « élus de la majorité auxonnaise ».

     Ces derniers devaient néanmoins prendre part au vote suivant relatif à l’élection d’un « unique postulant » au siège de onzième vice-président.

   Le deuxième volet de notre série, « CHARMOY-CITY : 15 ABSTENTIONS « DYNAMIQUES » À LA CAP VAL DE SAONE (2) », sera consacré à l’examen de ce deuxième vote…

   L’illustration de cet article n’était pas évidente pour Claudi. Par ces temps médicalisés, il a eu recours au célèbre Docteur Knock que l’on pourra découvrir en vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=xwQ4Zt6Me9s

Knock au secours des démangeaisons en Val de Saône.jpg

Knock au secours des démangeaisons en Val de Saône.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26  juillet 2021 (J+4604 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
23 juillet 2021 5 23 /07 /juillet /2021 09:00

CHARMOY-CITY : À L’EMPIRE, SANS PASS, ON NE PASSE PAS - du 23 juillet 2021 (J+4601 après le vote négatif fondateur)

 

       La nouvelle tombait hier sur la page facebook « Ville d’Auxonne », suscitant au passage divers commentaires :

 « Suite aux nouvelles directives gouvernementales, la mise en place du passe sanitaire est obligatoire dans les établissements accueillant plus de 50 personnes en termes de capacité, et non de personnes physiquement présentes.

Nous n’avons donc pas la possibilité d’instaurer une jauge à moins de 50 personnes au Cinéma l'Empire Auxonne, comme nous l’avions envisagé.

La présentation du passe sanitaire* est obligatoire à chaque séance à partir de ce soir.

* certificat de vaccination OU test négatif de moins de 48h OU certificat de rétablissement de la Covid-19 datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois »

   En cette année du bicentenaire de la mort de l’Empereur, Claudi ne pouvait manquer d’illustrer l’évènement à partir de l’imagerie populaire du temps qui montre l’Empereur en butte à une sentinelle intraitable qu’il félicitera par ailleurs pour son zèle….

   À l’intention des curieux et des fans de l’Empereur, rappelons un précédent détournement de cette image populaire, à propos d’une tout autre affaire

UNE HISTOIRE POUR LA RUE DU CHARMOY (4) - du 16 septembre 2016

FLASH DERNIÈRE(22/07/21 à 17H30)

  La page facebook « Ville d’Auxonne » publiait finalement en début d’après-midi :

   « L'Assemblée nationale a adopté cette nuit le projet de loi sur la 2e étape de l'extension du passe sanitaire au mois d'août.

Contrairement aux annonces de la Direction Générale de la Santé d'hier, la jauge de 50 personnes, retenue comme seuil d'application du passe sanitaire, n'est plus déterminée en fonction de la capacité d'accueil de l'établissement, mais en fonction de l'occupation réelle des lieux.

Nous avons donc la possibilité, dès aujourd'hui, de mettre en place le système de jauge que nous avions envisagé.

Ainsi, toutes les séances seront limitées à 49 personnes, et le passe sanitaire ne sera pas obligatoire dans notre cinéma. »

   À la bonne heure ! Et Vive l’Empereur !

 P.S. : la sentinelle zélée sera décorée ! Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles !

Charmoy-City  à l’Empire, sans pass, on ne passe pas .jpg

Charmoy-City à l’Empire, sans pass, on ne passe pas .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23  juillet 2021 (J+4601 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Côté cinéma

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Côté Cinéma
19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 09:07

ENTRE DOUCHE CLIMATIQUE ET DOUCHE PRÉSIDENTIELLE (2) - du 19 juillet 2021 (J+4597 après le vote négatif fondateur)

        Comme nous l’avions remarqué dans notre précédent épisode, la semaine passée aura été marquée, pour beaucoup de Français, par au moins deux évènements : l’un climatique, l’autre médico-politique ou biopolitique

      Dans ce précédent épisode nous avions parlé de la douche climatique, à présent derrière nous, et de ses conséquences locales

ENTRE DOUCHE CLIMATIQUE ET DOUCHE PRÉSIDENTIELLE (1) - du 16 juillet 2021

     Plus délicat pour nous, sera de parler de la « douche présidentielle » qu’auront constitué certains passages du discours de lundi 12 juillet dernier.

   Les médias se sont longuement exprimés à propos d’une vaccination obligatoire pour la population qui ne dit pas son nom, et qui par le biais d’un pass sanitaire réduirait les non vaccinés à l’état de « sans-papiers » auxquels de nombreux accès ou emplois seraient refusés. Cette perspective peu enviable aura eu l’effet attendu : un enthousiasme vaccinal « spontané » !

    Notre président et ses spins-doctors, et ceci au moins est rassurant, connaissent les moteurs de l’âme humaine !

   Nous nous en tiendrons là, fuyant le vacarme communicationnel actuel.

    Nos fidèles lecteurs n’ignorent pas toutefois, qu’en contrepoint d’évènements présents, nous aimons à l’occasion convoquer le passé.

    Le procédé n’a rien d’original, il peut être jugé ringard, mais il est à l’occasion plaisant, voire instructif, et permet de réagir en plus de 3 mots mal ficelés à l’écart de la meute des likers inconditionnels ou des foudroyeurs masqués, le petit doigt toujours collé sur la couture du smartphone !

    Nous ne nous  étions pas privé de ce retour vers le passé à l’occasion du confinement du printemps 2020

2020-1940, MASQUES, ZONES ET AUSWEIS, D’UNE GUERRE À L’AUTRE (2) - du 9 MAI 2020

   Et plus récemment à l’occasion du développement de la campagne vaccinale

ALBUM « J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles »

          Pour en revenir au discours du président de la République du 12 juillet dernier, plus d’un aura conservé en mémoire ce passage incitatif : « Vous l’avez compris, la vaccination n’est pas tout de suite obligatoire pour tout le monde, mais nous allons étendre au maximum le pass sanitaire pour pousser le maximum d’entre vous à aller vous faire vacciner. »

      Après deux secondes de réflexion, maint citoyen, fût-il adepte de la vaccination, aura senti dans cette injonction un relent de carotte et de bâton.

     Mais, nous rétorquera-t-on, qu’aurait pu dire d’autre notre Président dans la situation d’urgence actuelle, lui qui sur le versant préélectoral du même discours promet à chacun, après la « table rase », la reprise du contrôle de sa vie comme citoyen : « La seule solution est de continuer à bousculer le système et les positions établies, les rentes, les statuts. C’est ainsi que nous reprendrons le contrôle de notre destin comme Nation. C’est ainsi que nous reprendrons chacun le contrôle de nos vies comme citoyens. »

    Qu’aurait-il pu dire ?

    Bien qu’apparemment, il ne soit plus permis, dans le système actuel, de penser sans faire table rase du passé le nez rivé sur la calculette de la conjoncture économique, nous répondrons qu’il aurait pu, par exemple, agrémenter son discours par une citation du poète Casimir Delavigne (1793-1843)

    Ce poète, est actuellement oublié, mais son poème, L’invention de la vaccine, fut étudié et récité dans les écoles jusqu’au cœur du siècle dernier.

      On peut y lire ce vers que notre Président aurait pu déclamer : « Adopte ce bienfait, ô France, ô ma patrie ! »

   Remarquons au passage que Casimir Delavigne (1793-1843) était un contemporain de ce cher Claude Pichard (1795-1883), un maire d’Auxonne selon nous indépassable !

CHARMOY-CITY : RELIRE CLAUDE PICHARD POUR GARDER LE MORAL - du 2 novembre 2020

   L’invention de la vaccine, sera distingué par un accessit au concours de poésie de l’Académie française pour 1815. Son jeune auteur, pour s’imprégner des réalités du sujet, n’avait pas manqué d’accompagner un médecin vaccinateur lors de ses tournées dans la campagne parisienne.

   Nous avons pris connaissance de cette œuvre en feuilletant une édition de 1832 des œuvres de Casimir Delavigne illustrée de gravures (Casimir DELAVIGNE Messéniennes et poésies diverses, Paris, Dufay et Vézard, 1832, tome second).

   Nous offrons à nos lecteurs le plaisir de partager cette lecture didactique mais néanmoins touchante.

   Dans l’extrait qui suit,  reproduit en PDF, on notera comment le poète dépeint de manière vivante le revirement des sentiments des villageois réunis dans la petite église, vaccinodrome improvisé.

   Ce n’est certes pas de la grande poésie, et le sentimentalisme débordant du propos choquerait sans doute nos technocrates et décideurs au regard d’acier pensant en chiffres, cependant dans sa naïveté simple et chaleureuse le poème eut un long succès populaire, ce que l’on peut comprendre.

   Le graveur illustrant l’ouvrage ne manquait pas d’humour et Claudi, conquis, s’est résolu à adopter comme illustration du jour le cul-de-lampe terminant le poème, en l’accompagnant de la citation : « Adopte ce bienfait, ô France, ô ma patrie ! » dont le sérieux contraste avec la cocasserie de la scène !

   Conclusion impromptue : À l’heure où nous publions cette réflexion la page facebook de notre bonne ville poste à propos des déjections canines, sujet brûlant s’il en est !

1815, Casimir Delavigne publie une injonction poétique à la vaccination .jpg

1815, Casimir Delavigne publie une injonction poétique à la vaccination .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 juillet 2021 (J+4597 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
16 juillet 2021 5 16 /07 /juillet /2021 15:54

ENTRE DOUCHE CLIMATIQUE ET DOUCHE PRÉSIDENTIELLE (1) - du 16 juillet 2021 (J+4594 après le vote négatif fondateur)

     La semaine qui se termine aura été marquée, pour beaucoup de Français, par au moins deux évènements : l’un climatique, l’autre médico-politique ou biopolitique

     Nous avons déjà évoqué l’évènement climatique dans notre dernier article, entre feu d’artifice et bassin écrêteur.

À DIJON, COMME  À CHARMOY-CITY, ON SE LA PÈTE SOUS LA PLUIE - du 15 juillet 2021

   La  consultation des réseaux sociaux montrait récemment que du feu d’artifice, l’attention s’était portée sur le bassin écrêteur en lisière de notre grande forêt.

ALBUM EXCURSION AU BASSIN ÉCRÊTEUR NUMÉRO 4

    Pour celui-ci, la situation semble meilleure qu’en 2018, et il semblerait que cette fois il ait été surveillé « comme le lait sur le feu ». À la bonne heure !

   Voici pour la douche climatique !

    En ce qui concerne la « douche présidentielle », chacun aura compris que nous faisons référence au discours de lundi 12 juillet dernier.

   Ce discours a fait l’objet de nombreux commentaires et nous ne jugeons pas nécessaire d’en allonger la liste.

   Dans un second épisode prévu de cette série « Entre douche climatique et douche présidentielle » nous tenterons néanmoins d’apporter une contribution originale au débat suscité  par ce discours de lundi 12 juillet dernier.

   

Charmoy-City, bonnes nouvelles du bassin écrêteur.jpg

Charmoy-City, bonnes nouvelles du bassin écrêteur.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 juillet 2021 (J+4594 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
15 juillet 2021 4 15 /07 /juillet /2021 09:07

À DIJON, COMME  À CHARMOY-CITY, ON SE LA PÈTE SOUS LA PLUIE - du 15 juillet 2021 (J+4593 après le vote négatif fondateur)

    La météo de ce début juillet restera dans les annales

CHARMOY-CITY : JUILLET SOUS LE SIGNE DES POISSONS…ET DU VERSEAU ? - du 5 juillet 2021

     Qu’importe ! Quand le vin est tiré il faut le boire ! Fût-il allongé d’eau !

      Le Bien Public en ligne publiait ainsi ce matin un article intitulé :

« Fête nationale 14 juillet : les plus belles images du feu d'artifice au lac Kir à Dijon »       

    Le lecteur pouvait y découvrir : « Parapluies en main, quelques Dijonnais ont bravé la météo capricieuse, mercredi soir, pour assister au feu d'artifice du 14 juillet, tiré au lac Kir à Dijon avec un peu d'avance »

     Et admirer quelques photos plus riches en parapluies qu’en spectateurs !

     Se la péter sous la pluie, il semble qu’à Dijon ce soit capitale ! Sous la pluie d’or le rêve s’amène !

    Et comme les petits imitent les grands ducs, dans notre bonne ville de Charmoy-City on se la pétait sous la pluie. Viens au feu, Georgette, on f’ra pas la queue et nous y verrons la belle bleue !

    Et si vous avez pris un rhume sous les platanes ne dites pas « j’y reviendrai plus, j’suis vacciné », prenez un grog et une bonne lecture, car la santé, comme Dijon, c’est capitale !

ALBUM « J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles »

FLASH DERNIÈRE(15/07/21 15h00)

  À suivre les réseaux sociaux, il semblerait que la situation actuelle liée aux fortes précipitations de ces jours puisse évoquer celle observée en  juillet 2018 dans plusieurs secteurs de notre commune.

https://www.bienpublic.com/edition-la-plaine-la-saone/2018/12/31/la-ville-frappee-par-la-vague-orageuse

  À destination des riverains de certains fossés et de tous les curieux d’hydraulique nous mettons en lien l'un des dossiers que nous avions alors constitués sur le sujet.

ALBUM EXCURSION AU BASSIN ÉCRÊTEUR NUMÉRO 4

 

Charmoy-City, grandes eaux et feu d'artifice pour happy fews.jpg

Charmoy-City, grandes eaux et feu d'artifice pour happy fews.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 juillet 2021 (J+4593 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 08:27

ALBUM « J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles »

    En cet été pluvieux où la vaccination est devenue la troisième mamelle de la France, nous offrons au touriste et au curieux cet album en mémoire de Jean-Baptiste Bolut (1798-1873), médecin auxonnais et vaccinateur zélé.

     

      NÉ À MOISSEY DANS LE JURA

      EN NOTRE VILLE IL VACCINA.

      IL REPOSE EN PAIX SOUS LA PIERRE

      EN ENTRANT DANS LE CIMETIÈRE

      OUBLIÉ, SON ZÈLE MÉRITOIRE

      ET JUILLET PLEUT SUR SA MÉMOIRE

      TOURISTE SI CE TEMPS T’ATTRISTE

      VIENT DIRE BONJOUR À JEAN-BAPTISTE

J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles

J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles

ALBUM « J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles »
ALBUM « J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles »
ALBUM « J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles »
ALBUM « J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles »
ALBUM « J.-B. BOLUT (1798-1873), le vaccinateur auxonnais aux trois médailles »

Chaque image de cet album a été publiée dans un article dont la lecture ou la relecture pourra vous en dire plus !

CLIQUER SUR LE TITRE DE CHAQUE ARTICLE POUR LE LIRE

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (1) - du 12 AVRIL 2021

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (2) - du 15 AVRIL 2021

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (3) - du 17 AVRIL 2021

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (4) - du 20 AVRIL 2021

ESCULAPE, HYGÉE, LA VACHE ET LA VACCINE (5) - du 02 MAI 2021

 

Publié par Claude Speranza le 14 juillet 2021

dans la catégorie Album

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Album
12 juillet 2021 1 12 /07 /juillet /2021 08:40

CHARMOY-CITY 2010-2021 : LES TRÈS RICHES HEURES DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATATATATIVE (2) - du 12 juillet 2021 (J+4590 après le vote négatif fondateur)

     Nous poursuivons la série entamée dans notre précédent article à propos de l’annonce dans la presse locale de la création prochaine d’un conseil citoyen dans notre bonne ville.

CHARMOY-CITY 2010-2021 : LES TRÈS RICHES HEURES DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATATATATIVE (1) - du 10 juillet 2021

    L’annonce en soi n’est pas nouvelle puisqu’elle figurait déjà au programme de la dynamique diffusé sur dépliant A4 au début de l’année 2020.

    En effet sur ce tract, dans un décor fleuri et bucolique à souhait, un texte vantait, à destination des « déçus de la politique », un  « conseil citoyen […] fait pour vous », sinon par vous :

 

« Vous êtes déçu par la politique ?

Vous voulez que votre vote soit utile ?

Vous voulez vous investir pour votre ville ? »

 

« Le conseil citoyen est fait pour vous

Il est le moyen de partager vos idées et d’être acteur dans la

Réalisation de projets pour notre ville. »

  

 Après cette définition du « pourquoi », arrivait celle du « comment » où le rôle de l’ « acteur » était clairement balisé, une fiche de tâches en quelque sorte rédigée par l’employeur municipal :

 

« Vous préparerez et présenterez des projets d’intérêt général »

 

« Les projets seront votés au conseil municipal

Les services de la mairie vous aideront dans leurs

conceptions »

 

« Nous vous attribuerons un budget pour leurs

réalisations »

   Cette annonce de création a été périodiquement réitérée depuis, tant dans la presse locale ou municipale, que sur la toile et les réseaux sociaux.

    Citons pour mémoire cette phrase du « discours d’investiture » du nouveau maire prononcé lors de la séance du conseil municipal du 10 juillet 2020 et reprise tardivement dans Hebdo 39 du 24 août suivant :

      « Je pense à la question de la gouvernance, que nombre de citoyens souhaiteraient plus participative et à laquelle nous répondrons par le conseil citoyen. »

CHARMOY-CITY : LE CONSEIL DU 10 PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE - du 12 juillet 2020

    Rappelons maintenant avec quelle insistance, l’offre devait être rappelée successivement dans les numéros 68, 69 et à présent 71 du magazine municipal Inf’Auxonne.

   À noter, que dans le goût du jour, l’annonce est accompagnée d’un logo « à l’ampoule », synonyme sans doute de bonne idée dans le langage communicant en vogue qui sévit dans les cerveaux allumés de notre beau pays de France.

    Le montage PDF qui suit fera foi de la récurrence des bonnes idées dans notre Inf’Auxonne préféré…

   Après des mois de  campagne d’appel sous le signe de l’ampoule des bonnes idées, il peut paraître bizarre qu’aucune réponse ne soit  encore mise en lumière et à l’honneur !

     Une ampoule sans lumière, avouez que c’est pas très vendeur ! À moins qu’il faille changer l’ampoule !

     L’identité, le profil, et les projets de ces nombreux citoyen(ne)s qui n’auront pas manqué de répondre à l’appel, pourquoi ne sont-ils pas présentés ? Sont-ils conservés, qui sait,  dans quelque secret dossier. Voilà un bien singulier appel au peuple sous pli cacheté !

    Cette pratique cachottière ne peut favoriser en rien l’émulation et l’accroissement des inscriptions !  Il est temps d’allumer l’ampoule pour qu’on y voie clair dans cette affaire !

    Avant de rejoindre le bataillon des bonnes volontés et des prétendues bonnes idées le quidam est en droit de s’interroger sur sa composition et ses orientations pour savoir s’il y trouvera quelques affinités avant de s’engager pour y retrouver des copains !

   Gaston et Arlette, prêts à s’engager, mais qui n’achètent pas chat en poche, restent dans l’expectative…Ils regretteraient néanmoins que le projet à l’ampoule se barre en douille !

   Quant aux petits lapins du CMJ, de retour aujourd’hui et vus par Claudi, ils croient dur comme fer, à voir tant d’ampoules s’allumer dans notre beau pays de France en matière de com pour les conseils citoyens (pas chouette pour les petites chouettes), que Thomas Edison est l’inventeur du Conseil citoyen ! Bien vu, petits lapins malins ! Vous aurez un bon point !

   Question subsidiaire : combien d’ampoules usagées ont elles été ramassées lors du grand ménage du 8 mai dernier ?

CHARMOY-CITY : PAS D’ARMISTICE POUR LA GUERRE MÉNAGÈRE -  du 10 MAI 2021

 

FLASH DERNIÈRE(12/07/21 à 15h30)

  En début de journée un faux profil inspiré, analyste distingué, postait ce commentaire transcendant à la logique imparable sur la page facebook Auxonne ville d’avenir :

  « L'ensemble des 5 élus d'opposition ( Mmes Arbeltier et Roussel , Mrs Vauchey, Coppa et Boissière ) ont votés contre la création du conseil citoyen. Ils sont donc contre l'implication des habitants dans la vie locale. »

     Il est vrai que les « élus d’opposition » ont bien du mal, au sein d’un conseil verrouillé, à s’impliquer « dans la vie locale » !

    Les 24 élus de la majorité doivent être heureux d’être soutenus par ce courageux faux profil à la ramasse qui semble émarger à Dijon c’est capitale  !!!

   Bernard, ta courageuse contribution anonyme à deux balles, c’est Dubidon !

    Ça vaut pas un rond !

https://www.facebook.com/bernard.dub.946

    Pour les curieux signalons que « Apoio VEREADORA », inscription en portugais portée sur la photo du faux profil signifie plus ou moins « soutien à la conseillère ». À cogiter ! Qui sait si Bolsonaro lui-même ne se cache pas derrière ce faux-profil ? Pas vrai Marquis !

FLASH DERNIÈRE(13/07/21 à 22h00)

   Le Marquis a mis son grain de sel, fort nuancé à vrai dire :

« Avec 54% d'abstentions lors de notre dernière élection municipale, cela peut être une occasion de donner la parole à toutes ces personnes qui ne se retrouvaient pas dans les personnes et leurs programmes. »

   Notre Marquis  ne s’est retrouvé sans doute dans aucune des deux listes (quoiqu’on en doute !)… Auquel cas nous le retrouverons bientôt, enfin dévoilé, à la lumière de l’ampoule ! Cool ! cool !

 

Le tour de France des conseils citoyens passe par Charmoy-City.jpg

Le tour de France des conseils citoyens passe par Charmoy-City.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 12  juillet 2021 (J+4590 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
10 juillet 2021 6 10 /07 /juillet /2021 09:53

CHARMOY-CITY 2010-2021 : LES TRÈS RICHES HEURES DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATATATATIVE (1) - du 10 juillet 2021 (J+4588 après le vote négatif fondateur)

    Dans notre bonne ville, il y a du « conseil citoyen » dans l’air.

    Le Bien Public d’hier en rendait compte sous le titre « AUXONNE Un conseil citoyen va être créé ». On savait la dynamique récréative, la voilà devenue créative ! Créative autant que modeste !

      Car comme l’avoue humblement son leader charismatique cité dans l’article : « Nous sommes une nouvelle équipe et nous n’avons pas la science infuse. Il y a donc certainement des projets qui peuvent émerger de la population »

    Comme Aphrodite sortant de la mer sans doute ! Il est clair cependant que pour une Aphrodite, combien d’objets hétéroclites la mer peut laisser sur le rivage !

     Plus pragmatique, la représentante de l’opposition, groupe minoritaire condamné de facto à la modestie et à la portion congrue, rappelle : « C’est le conseil municipal qui est l’espace de propositions et d’initiatives. On est des représentants des Auxonnais »

      Nous ajouterons, ce qui n’est pas négligeable : représentants élus

    Rappelons modestement notre libre improvisation d’hier sur le sujet

CHARMOY-CITY : « C’EST LE MOMENT DE VOUS MANIFESTER » - du 9 juillet 2021

   Petit aperçu d’un conseil citoyen d’Autun, découvrez « Archive for the ‘Conseil citoyen’ tag »

    « On bouge à Saint-Pantaléon », d’accord, mais au vu des clichés, Claudi juge l’activité sédentaire, et peu propice à une bonne santé cardio-vasculaire.

https://www.autun.com/onbougeasaintpan/?tag=conseil-citoyen

   La suite au prochain numéro

   Claudi nous fait découvrir que la statuaire n’est pas insensible à l’appel édilitaire !

Charmoy-City, conseil citoyen, ça bouge autour de la mairie.jpg

Charmoy-City, conseil citoyen, ça bouge autour de la mairie.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 10  juillet 2021 (J+4588 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions