Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

13 avril 2019 6 13 /04 /avril /2019 07:00

CHARMOY-CITY : AU CMJ,  DES ŒUFS, UN TRÉSOR, MAIS PAS DE RAPPORT ! - du 13 avril 2019 (J+3769 après le vote négatif fondateur)

    Avec le printemps, l’annonce d’une chasse aux œufs et d’une chasse au trésor prévue pour aujourd’hui a fleuri, comme une pâquerette, sur le site officiel de notre bonne ville

    L’annonce s’ouvre sur ces mots : « Afin de célébrer Pâques comme il se doit ».

    Tant dans le choix de la date que dans la nature des activités proposées, vous nous permettrez d’abord de douter que cette fantaisie ludique chocolatée ait un quelconque rapport avec une « célébration » de Pâques « comme il se doit ». D’abord,  en dépit de la pyrale du buis et de ses ravages, il semble que nous soyons à la veille des Rameaux

      Et puis, Célébration ! Un bien grand mot pour une nouvelle occasion de consommer du chocolat ! Dégustation, d’accord ! Mais célébration c’est tout de même un peu solennel !

    L’annonce mentionne aussi un « partenariat avec le Conseil Municipal Jeunes de la Ville ». À la bonne heure,  encore une fois, nos petits lapins ont dû avoir l’occasion de délibérer (sous la Houlette !) à propos de l’organisation de cette manifestation et de rendre compte de leurs débats et de leurs décisions dans un rapport circonstancié.

    Car, comme le précise bien le site officiel « Le Conseil Municipal des Jeunes, comme tout conseil municipal, se réunit régulièrement ». Avec peut-être moins d’absents et de démissions cependant !

    Cherchons un peu….Mince, pas de rapport ! Le rapport de la chasse aux œufs, pour le moment, il est aux abonnés absents ! Cocotte n’a pas pondu !

    Le dernier  rapport en date sur le site officiel Ville d’Auxonne, onglet CMJ, est du 9 juin dernier

    On y prend rendez-vous pour le grand ramassage annuel de mégots et autres canettes …sous la Houlette !

CHARMOY-CITY : DES BÉNÉVOLES POUR LE GRAND NETTOYAGE QUI ONT DU CHIEN -  du 28 septembre 2018

   Mais pour le ramassage printanier des œufs et du trésor …. Mince ! Comme dirait Lacan : y’a pas de rapport !

    Et pourtant l’an dernier le rapport était au rendez-vous dès février !

C’est qu’avec Caroline et Nicolas on avait tout prévu pour organiser la chasse aux œufs et au trésor !

    Et alors ?

    Oui, mais cette année, les côpains, vous savez bien que Caroline elle est partie !!

   La sympathique et coruscante cheville ouvrière des chasses aux œufs et des concours photos a quitté l’échoppe revitalisante de la rue Thiers devenue, pour le coup, encore plus déserte !

CHARMOY-CITY : CONCERTATION, QUAND LES GILETS JAUNES FONT  L’APPOINT  - du 18 janvier 2019

    Il est vrai que, côté concours photo la désormais fameuse page facebook  Auxonne Info - Actus & Débats, sentant la sève printanière monter, occupait dès dimanche 24 mars le créneau libéré.

     Depuis, amateur avéré du changement, Auxonne Info - Actus & Débats s’est lancé dans la promotion littéraire !

    À quand le prix  Auxonne Info - Actus & Débats ?

    Fermons la parenthèse  Auxonne Info - Actus & Débats  pour retrouver Caroline.  

     De  l’échoppe revitalisante de la rue Thiers, où jadis on vendait des fleurs, Caroline  est à présent partie pour Gray-la-Jolie et ses cinquante nuances. Un seul être nous manque et tout est dépeuplé !

     Caroline a filé en douce et déserté la rue Thiers, la Cuisse de mouche n’est plus en bouche, Au Grand Saint-Jacques on sert plus la pauchouse à la louche, mais il nous reste, à la rescousse, le p’tit coup de pouce !

     Mais non, pas un p’tit couscous grand-père. Y’a plus de restaurant dans la rue Thiers !

    Il est prudent d’emporter sa gamelle et son œuf dur !  

     Trêve de plaisanterie, revenons à la chasse aux œufs et à Caroline !

     Rappelez-vous, l’an dernier, la chasse au trésor, avec Caroline, c’était un gros coup, même que nos commerçants étaient dans le coup.

     Et même que monsieur le Maire, il leur avait écrit une gentille lettre…dans laquelle il s’agissait pêle-mêle, et en vrac dans le ballotin républicain, de « célébrer Pâques » de « faire connaître vos commerces » (les marchands du Temple ?), « et votre savoir-faire aux enfants et à leurs parents ».

CHARMOY-CITY : LA GRANDE ÉNIGME DE LA CHASSE AU TRÉSOR - du 07 avril 2018

     Cette année, il semble que l’expérience revitalisante chocolatée avec les commerçants n’ait pas été renouvelée… Quel dommage pour nos commerçants qui avaient eu l’occasion de se faire, pour sûr, des c… en or avec tant de nouveaux clients qui reviendraient assurément !

     C’est que, pour remplir la caisse de nos petits commerçants, notre premier édile n’a jamais été à court d’idées

« À AUXONNE, LES PETITS COMMERÇANTS FONT DE LA RÉSISTANCE » (3) - du 13 octobre 2016 

   Patience, pour l’an prochain nos petits lapins du CMJ sont déjà plein d’idées. Avec ou sans La Houlette ils sont bien décidés à innover et à décoller pour Pâques !!

 

Chasse aux oeufs 2020 à l'Île de Pâques pour le CMJ de Charmoy-City

Chasse aux oeufs 2020 à l'Île de Pâques pour le CMJ de Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 avril 2019 (J+3769 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 07:00

CHARMOY-CITY : Inf’Auxonne n° 64 EST DANS LES BACS ! - du 11  avril 2019 (J+3767 après le vote négatif fondateur)

     Avec la nouvelle semaine il est arrivé.

       Le dernier Inf’Auxonne n° 64 d’avril 2019 vient de tomber dans nos boîtes.

     En première de couverture un mot d’ordre : « AUXONNE VILLE FESTIVE Des spectacles pour tous les goûts »

     En quatrième de couverture, l’annonce du lancement officiel du livre Du côté d’Auxonne

     Indéniablement ce dernier Inf’Auxonne n° 64 d’avril 2019 se présente sous l’angle de la culture dans l’acception de plus en plus large qu’a pris, dans les dernières décennies, ce vocable de culture !

    Une remarque en passant, le sport est le grand absent de ce numéro !?

    Hormis une seule  occurrence de chacun des vocables suivants : « associations sportives », « terrain », « match » dans l’Édito, pas un mot, pas une photo ! Pas un maillot et pas un muscle ! Tout pour la tête et rien pour les jambes !

    C’est vrai qu’on ne peut pas être à la chasse aux œufs cacaotée et au pump-track !

     Charmoy-City, pour une fois, n’est plus la nouvelle Olympie, c’est La société du spectacle. Ah ! Oui ! La société du spectacle de Guy Debord s’exclame le petit fayot intello !

       Je dirai même plus La société du spectacle de bord… de Saône !

       Car l’éditorial de notre premier édile nous rappelle, fort à propos, par la bouche de Barzingault : « Mesdames et messieurs, vous vous dites : je profite du spectacle, je n’ai rien payé. Sachez que ce spectacle n’est pas gratuit, vous ne le payez pas certes, mais la commune d’Auxonne le prend en charge »

CHARMOY-CITY : UN « GEND DRIVE » APRÈS BARZINGAULT ? - du 31 août 2018

        La tribune libre du groupe « Auxonne-Passionnément »,  datée du 15 mars dernier et coiffée de ce titre sibyllin : « Comcom suite…fin ? », après avoir rappelé sommairement quelques péripéties « comcomiques » de début d’année, et évoqué sans grand enthousiasme, les remèdes envisagés pour de meilleures relations conclut prudemment « nous verrons bien ce qu’il en sera dans les faits ».

     Laissant les bisbilles, nos tribuns abordent ensuite résolument le versant culturel plus rassembleur, en annonçant le lancement officiel du livre Du côté d’Auxonne

     L’annonce est suivie de cette appréciation élogieusement appuyée : « texte très documenté et photographies merveilleuses, un évènement culturel à ne pas manquer ».

CHARMOY-CITY  LITTÉRAIRE,  UNE RÉMINISCENCE POSSIBLE DE BENJAMIN VALLOTTON ?- du 05 avril 2019      

     Précisons quand même, comme le fait l’annonce de l’évènement sur la page facebook Ville d’Auxonne, que l’ouvrage est « issu de la rencontre de David Cesbron, Raoul Langlois, Maire d’Auxonne et Nathalie Roussel, Adjointe municipale »

   Et pour faire écho à l’Édito de notre premier édile, précisons que les deniers communaux, tout comme dans le cas des animations des marchés nocturnes, ont contribué pour une part à sa réalisation.

RÉFLEXIONS  ÉDITORIALES AUTOUR  D’UNE « NOUVELLE GALERIE CHARMOYSIENNE » - du 23 septembre 2018

   Puisque l’ouvrage fait une référence explicite à  Marcel Proust et à son œuvre, permettons-nous de dire encore que ses co-auteurs ont beaucoup plus de chance que Marcel Proust qui, en son temps, dut publier Du côté de chez Swann à compte d’auteur chez Grasset, après avoir essuyé les refus successifs des éditeurs Fasquelle (qui avait édité le Chantecler, cher à notre cœur, d’Edmond Rostand en 1910), Ollendorf, et des Éditions de la NRF, futur Gallimard ! (d’après Annick BOUILLAGUET, Publication de du côté de chez Swann de Proust dans  Recueil des Commémorations nationales 2013 )

https://francearchives.fr/commemo/recueil-2013/39060

   Qui sait ? Marcel Proust, s’il avait du talent, manquait peut-être d’un peu d’entregent !

    Restent les tribunes libres très différentes dans leurs genres respectifs : la première résolument comptable, la seconde résolument communicationnelle tous azimuts.

    Quant à la troisième notons au passage qu’elle comporte une très belle citation de Victor Hugo qui a fait l’aubaine de maints discours édilitaires, mais qu’il est diablement difficile de retrouver dans son contexte originel !

    Rappelons cette citation : « La rue est le cordon ombilical qui relie l’individu à la société ».

Il paraît que Gavroche aurait répondu à cette citation en déclarant : « Et le citoyen libre naît enfin quand la barricade vient couper le cordon ombilical ». Comme quoi, par l’art de la citation, on peut faire dire à un auteur tout et son contraire !

NAPOLÉON ET SON GAVROCHE - du 11 août 2018

Charmoy-City, clin d'oeil à Homère en spectacle gratuit

Charmoy-City, clin d'oeil à Homère en spectacle gratuit

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11 avril 2019 (J+3767 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse
9 avril 2019 2 09 /04 /avril /2019 10:36

CHARMOY-CITY : DEUX DÉVOILEMENTS TRÈS ATTENDUS… - du 09  avril 2019 (J+3765 après le vote négatif fondateur)

   

    Le 5 avril dernier, la page facebook de la Ville d’Auxonne annonçait le « lancement officiel du livre "Du côté d’Auxonne" d’Arnaud Friedmann et de David Cesbron » et précisait : « l’ouvrage sera dévoilé le samedi 27 avril 2019 à la bibliothèque municipale d’Auxonne »

    CHARMOY-CITY  LITTÉRAIRE,  UNE RÉMINISCENCE POSSIBLE DE BENJAMIN VALLOTTON ?- du 05 avril 2019

     Le lendemain, 6 avril, dans un article du Bien Public, intitulé « AUXONNE Politique Municipales : un an avant, ça bouillonne en bord de Saône », Raoul Langlois annonçait faire bientôt part de ses intentions concernant les prochaines municipales, en ces termes : « J’en ferai part dans quelque temps, avant les élections européennes (le 26 mai) » »

     Voici donc nos concitoyens dans l’attente de deux dévoilements : l’un ressortissant à la sphère artistico-culturelle, l’autre ressortissant à la sphère politique locale.

    Notons toutefois que dans le cas présent les deux sphères s’interpénètrent explicitement puisqu’il est clairement précisé, dans l’annonce concernant l’ouvrage, que celui-ci est « Issu de la rencontre de David Cesbron, Raoul Langlois, Maire d’Auxonne et Nathalie Roussel, Adjointe municipale » 

      Une belle opportunité de cliché qui place dans le champ d’un photographe chevronné un futur maire sortant et une future maire montante que d’aucuns, déjà, disent battante !

     Qui sait ? Quelque artiste a peut-être déjà pensé à saisir cette occasion. Du coup, tracts et programmes de la campagne à venir seront peut-être comme autant de « romans photos « pleins de « clins d’œil » et tous peuplés  « de personnes insolites, éveillant la curiosité, la soif de découverte et d’authenticité. » !

     Il est tout de même permis de rêver !

     En attendant  l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, sans doute un peu à court, assurait à nouveau ce matin la  couverture publicitaire de l’évènement iconographico-littéraire et bossait pour « amazon » !

       Qui sait ? Peut-être découvrirons-nous, en feuilletant l’ouvrage,  dans la galerie de portraits « de personnes insolites, éveillant la curiosité, la soif de découverte et d’authenticité. » une photo du juvénile rédacteur boisé à l’ombre des chênaies séculaires. Après les vies en bleu, une vie en vert !

LIRE LE JOURNAL À CHARMOY-CITY  - du 4 août 2018

   

      Passons à présent à la vie politique locale !

     Une question plus sérieuse se pose pour nous à propos de candidature aux prochaines municipales : Quelle bonne  raison peut bien avoir  notre premier édile de différer encore sa réponse de quelques semaines ?

      La mention de la date des élections européennes ne peut impliquer un lien entre le résultat des dites élections et la décision, étant donné que celle-ci sera prise avant ces résultats.

      Peut-on voir là seulement un certain goût du suspense ? On s’interroge….

      Alors, cherchons. Qu’est-ce qui pourrait bien se résoudre avant les élections européennes ?

      Les luttes intestines au sein de la majorité qui sont un secret de Polichinelle ? Et dont la presse parle maintenant ouvertement…

CHARMOY-CITY : NAISSANCE D’UNE NATION,  OU NAISSANCE D’UNE LISTE ? - du 08 avril 2019

      Probablement pas

       Alors, devant ces incertitudes, avançons une hypothèse.

        Que nous fonderons sur ce postulat :

 Une constante des deux mandats de Raoul Langlois reste son investissement sans faille pour le Charmoy aux côtés d’une grande enseigne.

      Rappelons maintenant que les derniers projets concernant le Charmoy ont été contrariés en CDAC le 21 décembre dernier, provoquant le caca nerveux que l’on sait !

   À cette amère déconvenue, on peut envisager logiquement une réaction, ce que nous avons déjà fait dans un précédent article

CHARMOY-CITY : SUITES RÉCENTES  ET POSSIBLEMENT  FUTURES  DE LA CDAC DU 21 DÉCEMBRE 2018 - du 5 mars 2019

    Dans cet article, nous conjecturions :

« Que le refus de la CDAC ait eu ou non une suite, il en est déjà décidé car : « La CNAC peut être saisie dans un délai d’un mois des recours formés contre les décisions ou avis des CDAC ». Si un recours a été fait, il l’a donc  été avant le 21 janvier dernier 

     Si tel est le cas, ce qui est probable, nous connaîtrons ces suites dans les trois mois qui viennent, et en principe avant le 21 mai prochain car « La CNAC se prononce dans un délai de quatre mois à compter de sa saisine ». »

    Si  recours en CNAC il y a eu, nous en connaîtrons la réponse « avant les européennes ».

[ à titre indicatif, la dernière CNAC du 4 avril tranchait entre autres, un refus en CDAC du 19 décembre dernier].  Ça vient !

     Après avoir brandi, avec au bout du compte le succès qu’on sait, son droit de préemption, notre brave « Sentinelle du Charmoy » sonnera-t-il pour finir une nouvelle charge en CNAC

CHARMOY-CITY : SUITES RÉCENTES D’UNE PRÉEMPTION SUR LA ZONE DU CHARMOY - du 07 mars  2019

     Verrons-nous un dernier baroud d’honneur de notre « Clairon du Charmoy » en CNAC, avant que tombe enfin la réponse au « Quitte ou double » ?

https://www.youtube.com/watch?v=JfrYA5JxJOc  

    Sans préjuger bien entendu de cette réponse, car on ne sait jamais avec Raoul Langlois, et nous ne sommes pas des ceusses qui sont dans le secret des Dieux !

Charmoy-City, un dernier baroud d'honneur en CNAC pour le Charmoy

Charmoy-City, un dernier baroud d'honneur en CNAC pour le Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 09 avril 2019 (J+3765 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 07:00

CHARMOY-CITY : NAISSANCE D’UNE NATION,  OU NAISSANCE D’UNE LISTE ? - du 08 avril 2019 (J+3764 après le vote négatif fondateur)

     Le poids des mots, le choc des photos. Ainsi pourrait-on qualifier la publication de l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats datée du 4 avril.

    Le texte, bien que nécessitant un décryptage, ne manque pas d’intérêt. Il a surtout le mérite de lever le voile sur de potentielles querelles de palais au sein de la majorité, dans la perspective des municipales de 2020.

    À ce propos, Le Bien Public de samedi dernier 6 avril, dans un article intitulé « AUXONNE Politique Municipales : un an avant, ça bouillonne en bord de Saône », mentionne que « la situation [les incertitudes autour de la décision du maire actuel pour la suite] aurait aiguisé certains appétits (et tensions) au sein de la majorité ». Et ajoute plus loin que : « le nom de Nathalie Roussel, qui aurait au passage, le soutien d’autres adjoints circule pour être tête de liste ».

      Une chose est sûre, les incertitudes planant autour de la décision de Raoul Langlois devraient bientôt être levées, puisque l’intéressé, selon l’article « confiait jeudi dernier : « J’en ferai part dans quelque temps, avant les élections européennes (le 26 mai) » »

CHARMOY-CITY, PASSER LE TÉMOIN EN 2020 ? - du 1er avril  2019

(Mille excuses à nos lecteurs pour la non publication de l’image de l’article en lien ci-dessus le jour du 1er avril. Le mal est réparé. Nos conditions moins souples de publication liées à l’accès difficile par Bouygues à la plateforme overblog expliquent le fait)

      Refermons cette parenthèse des dernières nouvelles du Bien Public et revenons à l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats datée du 4 avril. Le texte, bien que nécessitant un décryptage, ne manque pas d’intérêt, nous l’avons déjà dit.

    .Quant à l’illustration, son caractère sulfureux  rappelle quelques scènes du très célèbre, mais très contesté, film muet Naissance d’une nation (The birth of a Nation) de D.W. Griffith réalisé en 1915.

     [Il est vrai que dans le cours de la journée le rédacteur de la page, sur le conseil d’une belle âme, conseillait prudemment de prendre son image d’illustration au deuxième degré]

    Deuxième degré, deuxième degré….

     Ma foi ! Avec le KKKlan, le sujet reste toujours brûlant…

     Une chose est certaine, la Compagnie visée n’a strictement aucun rapport avec le KKK et la référence iconographique semble, à notre sens, pour le moins  inappropriée !      

     Et surtout, l’allusion, même modérée par le deuxième degré, reste disproportionnée !

    Car, quand le rédacteur de la page facebook de la gentille Compagnie nous parle, lui, d’Amérique, c’est seulement pour citer innocemment, à titre de talisman et de porte-bonheur sans doute, le gagneur Henry Ford, humaniste et bienfaiteur de la classe ouvrière !

      « Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite »

      Nous avions déjà mentionné cette belle citation dans une précédente publication !

CHARMOY-CITY : UNE ASCENSION TAMBOUR BATTANT - du 04 février 2019

    KKK mis à part, le texte de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats datée du 4 avril  a quand même le mérite de nuancer cette belle harmonie du « travailler ensemble »…. pour la naissance d’une liste ! Et sa réussite !

    Au fait, la page facebook de la gentille Compagnie, silencieuse depuis fin janvier, s’est soudain réveillée dans  la matinée du 4 avril, non pour répondre à la charge musclée de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, mais simplement pour partager, en toute innocence, quelques babioles culturelles actuellement dans l’air.

     Dont un évènement littéraire qui fera date et que nous n’avons pas manqué de relayer !

CHARMOY-CITY  LITTÉRAIRE,  UNE RÉMINISCENCE POSSIBLE DE BENJAMIN VALLOTTON ?- du 05 avril 2019

   

    Claudi, laissant de côté la Naissance d’une nation, s’interroge aujourd’hui à sa manière sur la naissance d’une ou…. plusieurs listes du côté de la majorité municipale charmoysienne.

 

P.S. : Laissant aussi  de côté la Naissance d’une nation, la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats faisait part samedi de ses conclusions sur les naissances de listes possibles, à la lecture de l’article du Bien Public « AUXONNE Politique Municipales : un an avant, ça bouillonne en bord de Saône ». Le rédacteur de la page mentionnait de son côté «  une équipe [qui] semble recruter à tout va en vue des municipales ». Sans plus de détails.équipe semble recruter à tout va en vue des municipales.

      Mais au bout du compte, toutes ces conjectures semblent avoir suscité moins de commentaires que les cagoules du KKK….

    Pour l’heure, attendant la déclaration promise avant les Européennes, la communauté charmoysienne, pareille à la légendaire moustache, reste pendue aux lèvres de son premier édile.

Charmoy-City, naissance d'une liste, une super-fiction à l'écran

Charmoy-City, naissance d'une liste, une super-fiction à l'écran

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 08 avril 2019 (J+3764 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 07:00

CHARMOY-CITY  LITTÉRAIRE,  UNE RÉMINISCENCE POSSIBLE DE BENJAMIN VALLOTTON ?- du 05 avril 2019 (J+3761 après le vote négatif fondateur)

     Le tout Charmoy-City littéraire est en émoi à l’annonce de la parution d’un ouvrage qui se faisait attendre et dont le photographe-illustrateur annonçait enfin, ces jours derniers, le lancement et la dédicace, relayé aussitôt par l’incontournable page facebook Auxonne Info - Actus & Débats.

     En sera-t-il bientôt question dans la presse locale, dans Inf’Auxonne n° 64 d’avril encore à paraître, ainsi qu’au prochain Conseil municipal du 11 avril prochain ?

    Depuis longtemps déjà nous avions, quant à nous, ponctué l’attente fébrile de l’évènement iconographico-littéraire, par une série de publications proustiennes originales illustrées, rassemblées à présent dans un album pour la commodité du lecteur :

ALBUM « DE L’OIGNON DE CHARMOY-CITY  À LA MADELEINE DE COMBRAY »

    Nous sommes impatient de feuilleter l’ouvrage, dont la fiche d’éditeur, publiée sur facebook nous donne dès à présent un aperçu.

    Parmi les 4 photos représentées par cette fiche, la troisième a inspiré Claudi, qui y voit un clin d’œil à l’Alsace et à Benjamin Vallotton.

    Claudi Hoffnung, notre illustrateur et Benjamin Vallotton (1877-1962), auteur suisse vaudois, ont un point commun, chacun à leur mesure, ils sont tous deux des amis déclarés de l’Alsace et des Alsacien(ne)s

    Nous publierons d’ailleurs bientôt, sous forme d’album, une chronique « alsacienne » réalisée au cours de l’été 2015 avec le concours de Claudi et de son oncle Seppi de Rouffach, intitulée Du côté de Niederziwweldorf.

   

    Citons maintenant à propos de Benjamin Vallotton quelques extraits d’un article publié par l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique

      « Depuis 1899, il a entamé une carrière d'enseignant. Il reste deux ans à Malmerspach, près de Saint-Amarin; il est nommé en 1901 à Mulhouse, où, pendant dix ans, il va pouvoir apprécier la mentalité alsacienne, à un point tel qu'il retournera vivre dans cette région en 1921.

       Le déclenchement de la première guerre mondiale blessera  profondément le pacifisme de Vallotton. Sensible à la douleur humaine sous toutes ses formes, Vallotton publie en 1921 un ouvrage sur le calvaire des aveugles de guerre, À tâtons. C'est cette année-là qu'il se réinstalle en Alsace, pour quinze ans. Dans cette région qu'il affectionne et qui vit des moments difficiles dus au rattachement à la France, une trilogie va naître (Suspects!, ...Et voici la France, Pendant la fête - 1930 à 1932). »

    Parmi l’abondante production de Benjamin Vallotton sur l’Alsace, une partie était sans doute illustrée puisque qu’une très célèbre photographie (Braun)  publiée en carte postale porte une légende de son cru, en dialecte alsacien.

    Un site régionaliste alsacien haut-rhinois discute longuement de la carte postale, de l’auteur de la photo, du lieu où elle a été prise, de l’atelier qui l’a imprimée, de Benjamin Vallotton enfin, mais ne donne pas la traduction de la légende !

https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/index.php?topic=10672.0

    Ce cliché Braun légendé par Vallotton ne vous apparaît-il pas comme un écho prémonitoire à la troisième photo de la fiche-éditeur de l’ouvrage à paraître ?

    Toujours est-il que ce « couple à la fenêtre » a fait, en son temps, un véritable tabac dans les publications touristiques et l’industrie de la carte postale !!!

   Et maintenant, que peut bien signifier la légende de Vallotton ?

    Tout simplement ceci : « Je regarde ce que je regarde »

    Ce Benjamin Vallotton, il avait vraiment du génie dans l’humour !  https://www.youtube.com/watch?v=nmqxjKNupf8

   Claudi l’alsacophile fait, à travers le temps, un petit clin d’œil au grand alsacophile humaniste, Benjamin Vallotton

Charmoy-City, clin d'oeil à Benjamin Vallotton

Charmoy-City, clin d'oeil à Benjamin Vallotton

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 05 avril 2019 (J+3761 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
3 avril 2019 3 03 /04 /avril /2019 07:00

DE CHARMOY-CITY À PARIS : BIENTÔT LA MONTÉE EN CNAC ?- du 03 avril 2019 (J+3759 après le vote négatif fondateur)

Un peu d’histoire :

    Le 20 janvier 2010 notre premier édile, accompagné de son adjointe à l’urbanisme d’alors, montaient à Paris défendre le projet qu’ils avaient mitonné pour le Charmoy, au cours de l’hiver 2008-2009 et « en toute discrétion », avec le groupe E.LECLERC.

     Le projet avait été en effet « retoqué » par la CDAC du 7 octobre précédent

     Ce refus prononcé au grand dam de l’investisseur et de nos deux supporters municipaux inconditionnels suscita aussitôt leurs réactions exprimées, dès le lendemain et les jours suivants, dans la presse locale 

    Nos deux édiles convaincus montèrent donc en CNAC à Paris le 20 janvier suivant pour plaider, aux côtés de l’investisseur, le bien-fondé du grandiose projet. Peine perdue, la CNAC, bien qu’au-dessus « des bisbilles locales » (Cf. Bien Public du 12 octobre 2009 ci-dessus) refusa à son tour, et pour de bonnes raisons, le projet.

Après publication officielle du résultat sans appel, édiles et enseigne, unis dans le même combat, remontaient au créneau dans la presse.

   Restons-en là, la suite de l’histoire est longue, les curieux pourront la découvrir dans

DIX ANS D’HISTOIRE DU CHARMOY OU LE CHARMOY POUR LES MULES ÉDITION 2018- du 19 novembre 2018

  Le temps a passé depuis, verrons-nous un de ces jeudis  notre premier édile et son adjointe à l’urbanisme monter à Paris…

   Pourquoi un jeudi mon kiki ? Tout simplement parce qu’au vu du tableau des décisions rendues par la CNAC, et hormis une coupure de vacances d’été, on peut constater que ces décisions sont prises avec une régularité d’horloge le jeudi tous les 15 jours.

   Qui sait ? C’est peut-être dès demain, que notre maire avec son adjointe à l’urbanisme en bandoulière prendra le train pour plaider en CNAC son affaire…

   Comme l’a imaginé pour nous Claudi…

   Six ans après, la Tour Eiffel revient dans notre iconographie !

ÉPISODE N° 18 : TOURISME  À  PARIS - du 4 avril 2013

 

Dernière minute :

   Relayant le site facebook du Nadar de la Région, la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats annonçait hier une séance dédicace, qui fera date dans le monde charmoyso-proustien, pour le 27 avril !

   En écho à cette nouvelle, et dans l’attente du grand jour, nous invitons nos lecteurs à feuilleter notre album dont les images ont pieusement accompagné l’attente fébrile de l’évènement iconographico-littéraire

ALBUM « DE L’OIGNON DE CHARMOY-CITY  À LA MADELEINE DE COMBRAY »

Charmoy-City, montée en CNAC à Paris après le refus en CDAC

Charmoy-City, montée en CNAC à Paris après le refus en CDAC

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 03 avril 2019 (J+3759 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
1 avril 2019 1 01 /04 /avril /2019 07:00

CHARMOY-CITY, PASSER LE TÉMOIN EN 2020 ? - du 1er avril  2019 (J+3757 après le vote négatif fondateur)

    

    Nous voilà déjà au premier avril, et la tradition nous impose de publier un article de circonstance comme il nous est jadis arrivé de le faire.

POISSONS D’AVRIL D’AUJOURD’HUI ET D’HIER… - du 01 AVRIL 2015

       Certes, nous ne sommes plus en 2015 heureux début d’un deuxième mandat ! C’est au premier avril 2019 que nous voilà déjà, le mois de mars 2019 s’est enfui et l’échéance de mars 2020 se rapproche à grands pas !

     Dans les buissons ça sent bon la violette mais dans notre maison commune ça sent plutôt la fin de règne !

     Du coup, les supputations vont bon train, sur fond de l’adage  « Jamais deux, sans trois », à propos d’un éventuel troisième mandat pour Raoul Langlois. Dans un précédent article, nous avions déjà évoqué la question sur un mode hyper-comparatif inédit.

PUSEY,  MODÈLE  DE CHARMOY-CITY ? - du 11 mars  2019

    D’aucuns nous rétorqueront, qu’eu égard à l’ancienneté respective dans la carrière municipale des édiles des deux communes-sœurs, notre comparaison ne tient pas la route.

   Nos détracteurs se trompent tout bonnement. Laissons parler l’histoire ! Les deux édiles, tous deux hyper-blanchis sous le harnais au service d’une grande enseigne, sont entrés en même temps dans la carrière municipale en 1983 ! Voilà ce qui s’appelle avoir de la bouteille !

KIOSQUE DE CHARMOY-CITY : LE CONCERT QUI N’EN FINIT PAS - du 09 novembre 2017

   Trêve à présent d’histoire et de fantaisie ! Revenons-en simplement et objectivement aux nouvelles des journaux concernant notre sujet du jour…

    Le 12 octobre 2017, dans un article du Bien Public intitulé : « Promesses prudentes pour un maire …prudent » notre premier édile, en réponse à Olivier Capron, déclarait : « Pour l’heure je ne me pose pas la question de ma succession ».

   Et de poursuivre plus loin par une de ces plaisanteries exquises dont il a seul le secret : « Vous me demandez si j’ai l’intention de mettre le pied à l’étrier à une personne en particulier ? Je vous réponds non. Elle pourrait vouloir prendre ma place avant que je ne la lui cède (rires)… ».

      Mais qui pourrait donc être cette personne susceptible de « prendre [sa] place avant qu’[il] ne la lui cède » ?!?!

    Beaucoup plus près de nous, dans un article du Bien Public (papier) du 16 février dernier intitulé : « COTE-D'OR - POLITIQUE Auxonne : la majorité et l’intercommunalité s’expriment sur le climat de tension », notre premier édile était interrogé sur un lien possible entre les actions menées par sa majorité à l’encontre de la communauté de communes CAP-Val de Saône en ces termes :

« Ces actions traduisent-elles alors des ambitions pour les élections de 2020 ?

[N.D.L.R. Chantecler : même si les élections de 2020 concerneront aussi la CC CAP-Val de Saône, la date de mars 2020, indiquée dans la question lève le doute plutôt en faveur des municipales]

  Notre premier magistrat répondait alors à la question en ces termes : « Même si ma décision est prise depuis longtemps, je ne veux pas me prononcer sur ma candidature ou non pour l’instant, car il y a encore du temps et du travail à faire jusqu’à mars 2020. La campagne a encore le temps de s’engager. »

CHARMOY-CITY : SELON QUE VOUS SEREZ BRANCHÉ OU PAPIER  - du 18 février 2019

    Moralité, nous ne sommes guère plus avancés. La version numérique du même article nous donne toutefois davantage d’éléments de réflexion :

     « Ces actions traduisent-elles des ambitions pour l’an prochain ?

Non, ça n’a rien à voir. Même si ma décision est prise depuis longtemps, je ne veux pas me prononcer sur ma candidature ou non pour l’instant, car il y a encore du temps et du travail à faire jusqu’à mars 2020. [En revanche, Jacques Combépine, 1er adjoint, Martine Lassagne, 4e adjointe, et Jean-Paul Moindrot, 5e adjoint, ne brigueront pas de nouveau mandat, NDLR.] La campagne a encore le temps de s’engager. Ce qui m’importe, c’est le mieux-être des Auxonnais et ça ne passe pas forcément par une présidence d’un élu d’Auxonne. Que la présidente soit de Pontailler-de-Saône ne nous gêne pas du tout ».

   Chacun tirera ses conclusions à partir de ces informations ouvertes et les complètera éventuellement par les potins qui commencent à courir sur le sujet.

    Quoi de plus naturel, en effet, que de courir à Charmoy-City, « ville active et sportive », une ville qui pump et qui track ! Patatrac !

   Claudi qui ne veut pas être en reste et se met au goût du jour, nous livre sa version « sport » en maillot mon coco, à propos d’un passage du témoin symbolique pour mars 2020.

     Témoin symbolique ? Oui, ce témoin symbolique, véritable totem charmoysien, qui reviendra à l’heureu/x/se successeu/r/se, n’est autre que le symbole consacré sans tabou par notre premier magistrat sous les auspices de la visite mémorable de François Fillon en janvier 2011.

 http://www.dailymotion.com/video/xhwfkq_visite-de-francois-fillon_news

CHARMOY-CITY : LES VIEUX MARCHÉS, C’EST DU PASSÉ, MAIS L’OIGNON FAIT ENCORE PLEURER - du 26 janvier 2017

    Selon certaines rumeurs, le passage du témoin-oignon ferait actuellement, au sein de la majorité municipale, l’objet d’une course à l’échalote !

    Alors ? Passera, passera pas ?

Charmoy-City sportif, passage du témoin pour mars 2020

Charmoy-City sportif, passage du témoin pour mars 2020

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er avril 2019 (J+3757 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 07:00

CHARMOY-CITY : ARCHIVE POUR ARCHIVE (2) - du 30 mars 2019 (J+3755 après le vote négatif fondateur)

      Un deuxième article à propos d’archive pouvant être considéré comme une suite au précédent…

CHARMOY-CITY : ARCHIVE POUR ARCHIVE - du 27 mars 2019

La page facebook  Auxonne Info - Actus & Débats dans sa dernière publication d’hier avait le bon goût de rappeler que  notre Chantecler, né en juin 2010, avait un ancêtre : Le Courrier de l’Arsenal paru, rappelons-le, de janvier 2004 à mars 2005.

      Auxonne Info - Actus & Débats rappelait cette filiation à propos des  « Chais Parrot » en ces termes : « les Chais Parrot […] il s’agit une affaire sacrément tordue qui a donné naissance au Courrier de l'Arsenal, devenu depuis le blog Chantecler ».

    Il serait trop long de narrer par le menu cette « affaire sacrément tordue ».

   Au siècle dernier et jusqu’en 1998, il y avait, fermant le côté sud de la « Cour des Miracles », appellation naguère familière de la partie élargie de la rue Landolphe où les bus viennent actuellement déposer ou embarquer les lycéens, une haute bâtisse de béton à usage d’entrepôt de vins communément dénommée  les « Chais Parrot ».

     De nos jours, son emplacement est occupé par un espace vert que traverse la voie d’accès au parking nouvellement nommé « Parking des Petites forges » (C.M du 22 janvier 2019)

    Construits en 1926,  désaffectés en 1970,  les « Chais Parrot » sont acquis par la Ville d’Auxonne en 1993 aux fins de mise en valeur et réhabilitation (la revitalisation, déjà) sous le premier mandat Deschamps.

      Ils sont cédés à bail emphytéotique de 65 ans à l’OPH-21, en 1995, dans le cadre d’un projet explicite de réhabilitation  (et non de reconstruction).

      Deux ans d’études menées de 1995 à 1997 ne révèlent, à notre connaissance, aucun vice particulier dans la structure de l’édifice.  Personne — commune, riverains, bénéficiaire du bail — n’envisage alors la démolition de ces chais. 

   À preuve, leur réhabilitation démarre en février 1998 pour 12 logements. Précisons bien que cette opération, concernant  la restructuration d’un bâti existant, n’a jamais rencontré aucune opposition des riverains.

      C’est peu après le début des travaux, en mars 1998, que va survenir   un coup de théâtre. En effet, de profondes excavations conduites dans le but de gagner un niveau d’habitation, vont déstabiliser irrémédiablement les fondations du bâtiment.

     Quid des  études approfondies et du suivi technique du chantier par OPH-21 ?

     Les travaux de réhabilitation sont alors inopinément et définitivement arrêtés. Il  faut démolir d’urgence. Cet incident va marquer le début de la phase problématique du projet.

    Cette phase problématique entamée sous le second mandat Deschamps se poursuivra à partir de 2001 sous le mandat Sanz avec la programmation d’un projet de construction d’un immeuble neuf d’une emprise et d’une hauteur supérieure aux « Chais Parrot » initiaux. Ce projet rencontrera une opposition des riverains et de l’Association Auxonne-Patrimoine par la voix du Courrier de l’Arsenal. Il ne verra finalement jamais le jour.

     Les curieux pourront retrouver les numéros du Courrier de l’Arsenal sur le site déjà ancien

http://auxonne.patrimoine.free.fr/actu/index.html

    Nous consacrerons bientôt un article à une publication améliorée des textes de cette publication, ancêtre de Chantecler

   L’illustration du jour, publiée pour la première fois dans Le Courrier de l’Arsenal numéro 7 du 17 juin 2004, raconte en bref la mésaventure survenue aux « Chais Parrot » en 1998 sous le mandat Deschamps, Raoul Langlois étant premier adjoint. Une belle expérience de réhabilitation du bâti urbain !

P.S. : À 18 heures toujours ni like, ni commentaire pour la publication d’hier d’Auxonne Info - Actus & Débats. À quand les vidéos de chiens et chats ?

  En revanche, depuis qu’il arbore son insigne de para Monsieur P .F. excelle dans le commentaire et saute pile sur Kolwesi  avec ce commentaire d’il y a deux jours :

« Bon c'est ok , on a tous compris que Monsieur le Maire fait de l'obstuction ! et maintenant qu'est ce que l'on fait ? Cela prouve que l'opposition n'est pas assez virulente et laisse faire la majorité. »

      La dernière phrase tient plutôt debout . Le virus est, en effet, plutôt mou du genou ! Du coup, on pardonne volontiers à P.F. d’avoir qualifié Chantecler de « daube » !

Charmoy-City, réhabilitation urbaine fin de siècle

Charmoy-City, réhabilitation urbaine fin de siècle

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30 mars 2019 (J+3755 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents
29 mars 2019 5 29 /03 /mars /2019 07:00

CHARMOY-CITY : Du côté d’Auxonne, PARUTION IMMINENTE ?- du 29 mars 2019 (J+3754 après le vote négatif fondateur)

 

     Il y a une dizaine de jours, nous nous interrogions sur la date de parution d’un ouvrage photographique agrémenté d’un texte et intitulé Du côté d’Auxonne

CHARMOY-CITY : Du côté d’Auxonne, À QUAND LE LANCEMENT DU LIVRE ?- du 20 mars 2019

    Rappelons que depuis octobre dernier, notre blog a jalonné notre impatiente attente de l’ouvrage d’un nombre non négligeable de créations « proustiennes » illustrées originales.

     Les fanas proustiens trouveront toutes les références utiles dans l’article en lien cité plus haut.

    Une récente investigation sur facebook à ce propos nous a permis de confirmer la proximité de cette parution, voire son effectivité, de découvrir la couverture de l’ouvrage, ainsi qu’un article de presse critique dont nous n’avons pu néanmoins identifier l’origine exacte.

    Par respect du droit à l’image nous nous abstenons de donner une copie de ces documents indiquant seulement aux fanas proustiens que ceux-ci ont été publiés ou partagés en date du 1er mars dernier sur les pages facebook du photographe David Cesbron, ainsi que sur celle de notre président de l’OSA.

     La publication du 1er mars de David Cesbron annonce ainsi : « Dimanche 3 mars, c’est Carnaval à Auxonne et « Du côté d’Auxonne » c’est pour très bientôt… »

    On a bien noté « Du côté d’Auxonne » c’est pour très bientôt… », c’est même peut-être déjà là !

    Nous publions le corps du texte de l’« article de presse » dont un lecteur sagace nous aidera peut-être à identifier la source non précisée :

« On lui prête un côté rustique et on lie son nom à celui de la culture des oignons. Auxonne a parfois mau­vaise presse alors qu'elle tra­vaille comme beaucoup à la revi­talisation de son centre-bourg. Pour mieux la mettre en lumiè­re et parce qu'il y a habité à son arrivée en 2001 dans la région, David Cesbron a été invité par la municipalité à la photogra­phier. «Ce projet de livre a démarré il y a une quinzaine d'années, dans la suite de ce que j'avais fait à Cholet, non loin de Nantes ». Reparti entre-temps à Annecy, il ne le concrétisera pas, mais gardera de côté les diapositives. Jusqu'à cette réunion publique sur les bourgs-centres et cet échange avec Nathalie Rous­sel, adjointe à Auxonne et conseillère régionale, qui fera ressortir le projet des cartons. « Au-delà du patrimoine, il s'agis­sait de montrer le caractère vivant et humain de la com­mune» Un exercice taillé pour le photographe, qui a souvent eu à cœur de poser un visage sur les institutions françaises. Comme dans les « Vies en bleu » ou l’exposition « Rendu public » (objet d'un autre livre en préparation).

Ici, les scènes prises sur le vif de pêcheurs, de religieuses mains sur l'épaule ou de bibliothécaires perchées sur une échelle, racontent une histoire. Celle imaginée par Arnaud Friedmann, qui nous guide dans les pas d'un voyageur de train arrêté en gare d'Auxonne, avec des clins d'œil réguliers à « À la recherche du temps perdu » de Proust. "Je devais me caler sur les photos », précise l'écrivain bisontin. « Cette contrainte a. été amusante et on se dit qu'on pourrait reprogrammer l'exercice ailleurs.»

     Les fanas proustiens pourront aussi relire l’article du Bien Public du 1er octobre 2018

 

À propos de l’illustration de Claudi : saviez-vous, comme l’indique Wikipédia se référant à Jean-Yves Tadié, que Proust devançant l'appel, avait accompli son service militaire en 1889-1890 (à 18-19 ans)  au 76e  régiment d'infanterie à Orléans  et que le « petit bleu » en gardait un souvenir heureux.

Charmoy-City, un évènement éditorial proustien imminent

Charmoy-City, un évènement éditorial proustien imminent

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29  mars 2019 (J+3754 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Coup de cœur

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Coup de coeur
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 07:00

CHARMOY-CITY : ARCHIVE POUR ARCHIVE - du 27 mars 2019 (J+3752 après le vote négatif fondateur)

     C’est un titre quasi-shakespearien que nous avons choisi pour vous aujourd’hui, chers lecteurs.

     Nul charmoysien sérieux et soucieux de s’informer n’ignore notre propension à exhumer l’archive.

      Exhumer l’archive et humer son fumet précieux vous remet bien vite les idées en place à propos des tenants et des aboutissants de certaines affaires.

CHARMOY-CITY : UN TRACTEUR POUR LE CHARMOY - du 16 février 2019

        Il semblerait bien que la page facebook  Auxonne Info - Actus & Débats partage notre goût de l’archive car hier, elle dévoilait parcimonieusement à ses lecteurs le haut d’une page d’inf’auxonne n° 11 de janvier 2005, laissant le bas dans un flou artistique Les lecteurs découvriront sans doute le bas aujourd’hui.

    Si tel est le cas, chapeau à Auxonne Info - Actus & Débats pour sa sophistication quasi-érotique dans la mise à l’air de l’archive !

     Décidément on aimerait bien connaître à visage découvert le concepteur (ou la conceptrice) de telles prouesses. Poil aux… !

     On aimerait aussi que le dévoileur (ou la dévoileuse) se dévoile !

     Imaginez qu’il (ou elle) a dernièrement brûlé la politesse à notre grand quotidien local à propos de la découverte des locaux de la nouvelle gendarmerie. Un vrai scandale !

       Dès le 20 mars, Auxonne Info - Actus & Débats  mettait à la une les locaux de la nouvelle gendarmerie et c’est seulement avant-hier soir 25 mars, que Le Bien Public mettait en ligne un diaporama de 12 photos intitulé « CÔTE-D’OR SÉCURITÉ Découvrez la nouvelle gendarmerie d’Auxonne » (située, si l’on en croit du moins le rédacteur de l’article, « à quelques mètres seulement de l'ancienne gendarmerie »)

    Décidément  Auxonne Info - Actus & Débats s’amuse volontiers à jouer aux gendarmes et aux voleurs avec notre quotidien !

    Au fait connaissez-vous le nouveau concept de gend drive dévoilé en  exclusivité par Chantecler ?

CHARMOY-CITY : UN « GEND DRIVE » APRÈS BARZINGAULT ? - du 31 août 2018

     Auxonne Info - Actus & Débats s’amuse volontiers et n’amuse pas toujours certains commentateurs grincheux qui critiquent : « Polémiques, polémiques ».

     « Polémiques, polémiques ». On connaît la chanson ! Et le tracteur du Charmoy, c’est pas de la polémique ?

     Mais revenons aux archives.

    Comme Auxonne Info - Actus & Débats,  Chantecler s’amuse volontiers au risque de défriser certaines notabilités.

       Le 12 décembre 2016, Chantecler dévoilait ainsi une archive non sans rapport avec le bas de la page que devrait dévoiler aujourd’hui la page facebook en vogue qui met en rogne. Du moins si notre hypothèse, qui n’est qu’une hypothèse, se vérifie…

   

    Non sans rapport avec l’archive exhumée par Auxonne Info - Actus & Débats, mais toutefois plus ancienne… C’est cela que l’on  appelle l’antériorité…Sans complexe !!

PRÉEMPTEZ DÈS MAINTENANT  VOTRE CHAMBRE À L’HÔTEL DU CHARMOY ! - du 12 décembre 2016

Impressions de fin de soirée (26 mars vers 18h00)

   Toujours embêté par ma bbox Bouygues réfractaire aux liaisons avec overblog je passe au Longchamp en fin de soirée d’hier pour programmer la publication de mon article pour aujourd’hui.

  Tiens, un commentaire intéressant de P.F. sur Auxonne Info - Actus & Débats :

 « Dites moi que je rêve , je viens de lire sur le panneau lumineux de la Mairie qu'une navette est mise à disposition pour amener les personnes au ....Leclerc à 9h45 et les ramener à 11h20...Mais j'ai peut être mal vu. La revalorisation du centre bourg a commencée »

Pour plus d’infos sur cette navette déjà ancienne, quelques archives

LE TAXI DE CHARMOY-CITY, UN TAXI QUI RAOULE POUR LECLERC - du 09 JUIN 2016

   C’est fou comme P.F. est au diapason avec ce vieil article de Chantecler ! Lui qui disait naguère que c’était « de la daube »

EN ATTENDANT LA MÉDIATHÈQUE : DE SAINES LECTURES À CHARMOY-CITY - du 21 février 2019

   À part ça, un commentateur patenté, affidé plus ou moins proche de la majorité, fait entendre sa réprobation habituelle sur des fondements plus que branlants.

      Aucun like n’est encore venu honorer le souci pourtant louable de mise en perspective historique tenté par Auxonne Info - Actus & Débats

  Mauvais signe, quand on commence à oublier l’Histoire pour ne penser qu’à des lendemains qui chantent, l’avenir est en grand danger.

     Aucun like, donc,  cette fois, pour Auxonne Info - Actus & Débats … Si tout de même un, à l’adresse du contradicteur de service. Beau geste sportif d’une adjointe qui a fait travailler les muscles de l’index ! Voilà au moins un sport qui ne grève pas le budget !

     À cette absence de likes on aimerait trouver une raison.

   Il manque peut-être une image. Tenez, avant-hier, le si peu sectaire conseiller WLG séduit par l’image avait laissé ce commentaire « Très belle couverture Après pour le contenu de cet Inf'Auxonne, j’espère que les sujets ne sont plus vraiment d’actualité 14 ans plus tard ».

    C’est vrai que l’aquarelle d’Alain Curé de Brazey (Non ! Pitié ! Ce n’est pas du Robert Daniel !) a de la gueule. Maintenant si les « sujets ne sont plus vraiment d’actualité 14 ans plus tard », certains protagonistes, eux, le sont toujours et leur « style » itou !

    Du coup, pour le moment l’actualité d’inf’Auxonne c’est 330 caractères pour les non-majoritaires !    

     Reprenons notre analyse des causes de l’absence de likes : première raison sans doute, l’absence d’image. Et puis les gens n’aiment pas lire. Et encore moins analyser. Quant à écrire !

    On fait 100 likes facile sur la couleur d’un confetti ou le plus gros brochet ou vice-versa. Mais sur une opinion, c’est plus coton ! Tu piges !

     La voie de la polémique est difficile et « semée d’embûches » comme dirait l’autre. Engager la polémique, c’est comme construire un hypermarché  sur sa commune, « c’est partir au feu » dirait encore un autre qui connaît bien l’autre.

      Ce n’est pas une raison, cher(e) Auxonne Info - Actus & Débats  pour baisser les bras et te lancer, en désespoir de cause à corps perdu dans les vidéos de chats (ou de chiens), nourriture intellectuelle habituelle du likeur lambda qui n’aime pas la polémique !

 

 

A charmoy-City petits et grands s'enthousiasment pour l'archive

A charmoy-City petits et grands s'enthousiasment pour l'archive

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 mars 2019 (J+3752 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents