Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

5 septembre 2020 6 05 /09 /septembre /2020 08:55

CHARMOY-CITY : SOUTINE  À L’ABATTOIR - du 5 septembre 2020 (J+4280 après le vote négatif fondateur)

     Aujourd’hui, c’est la publication du numéro d’Hebdo 39 du 31 août dernier qui occupera notre revue de presse, et qui nous ouvrira de nouvelles perspectives iconographiques.

    Dans deux articles de ce dernier numéro d’Hebdo 39, et à propos de la vie culturelle de notre bonne ville, il est en effet question de peinture et de photo sous deux titres : « La peinture aux Abattoirs ! » et « Une boutique éphémère pour une expo photos pendant 2 jours ».

    Sous l’œil bienveillant du coq du clocher – confrère d’altitude du coq Chantecler –la page facebook « Ville d’Auxonne » annonce avoir comptabilisé « 1335 visiteurs » pour ces deux manifestations

     En béotien parfait, nous confesserons sans vergogne ne pas avoir été au nombre de ces « 1335 visiteurs ».

    Il ne faudrait pas pour autant en conclure, de notre part, une indifférence quelconque à l’égard du monde de la culture, tant dans le domaine  patrimonial que dans celui des arts plastiques. Tout juste une certaine réserve à l’égard d’une certaine « culture officielle » locale, cerise sur le gâteau des politiques. Je préfère, quant à faire, les cerises à l’eau-de-vie !

      Nous laisserons de côté  la « boutique éphémère pour une expo photos pendant 2 jours », renvoyant les curieux  et les amateurs de boutique éphémère à un grand classique de notre blog.

LES BOUTIQUES ÉPHÉMÉRES, UNE MANNE POUR LE COMMERCE DE CENTRE-BOURG ? - du 30 juin 2017

   Ceci pour nous consacrer pleinement à « La peinture aux Abattoirs ! ».

   Un titre, dans son genre, assez gore  et saignant et qui viendra faire un pendant passable à l’un de nos précédents articles.

CHARMOY-CITY : CE QUE NOUS DISENT LES FAUX-PROFILS (2) - du 3 septembre 2020

  « La peinture aux Abattoirs ! ».  Un titre à vous faire ressusciter le peintre Soutine universellement connu pour ses rouges.

      Passons sur Soutine et ses rouges, qui n’était d’ailleurs pas présent à l’exposition, sinon dans image du jour de Claudi, et  revenons-en au texte l’article qui précise :

 « les touristes via les bateaux et vélos ont franchi les portes de ce monument classé et ont pu admirer toiles et dessins.

 Les Abattoirs ont refermé leurs portes le 30 Août, en attendant d’autres manifestations dans ses murs chargés d’histoire. »

   Permettons-nous un petit commentaire qui ne sera pas d’ordre pictural : s’il est bien vrai que les visiteurs « ont pu admirer toiles et dessins », ils ne l’ont pas fait dans le cadre d’un « monument classé ».

    En effet si ce bâtiment des années 1840, est un témoignage intéressant de l’architecture publique du temps, il n’est néanmoins, ni classé, ni même inscrit.

 

 

     Ses murs ne sont donc pas, à proprement parler, « chargés d’histoire », mais il est vrai, en revanche, que ses crochets furent jusqu’au début des années 1980, chargés de carcasses bovines ou porcines. Ce que montre l’illustration du jour de Claudi qui a convié pour l’occasion, rien moins que le peintre Soutine !

 

FLASH DERNIÈRE

    Chacun sait, ce qui peut paraître paradoxal pour une petite boutique indépendante de centre-bourg, que la zone du Charmoy, fleuron périphérique de Charmoy-City, constitue le « fonds de commerce » de Chantecler.

    En la matière,  les archives de Chantecler, comme le riz, sont  incollables !

DIX ANS D’HISTOIRE DU CHARMOY OU LE CHARMOY POUR LES MULES ÉDITION 2018- du 19 novembre 2018

   Il semble justement que le sujet revienne à la une. Du moins, c’est ce que semble révéler le dernier post du groupe d’opposition Auxonne ville d’avenir qui exhibe un nouveau dépôt de permis de construire récemment affiché et concernant la zone du Charmoy.

     Un dépôt de permis dans la ligne de cohérence de bien d’autres à cet endroit !

      Dégât collatéral pour l’imprudent  rédacteur, il s’est fait aussitôt aligner par de courageux faux-profils porte-flingue à la gâchette sensible dont on situe assez bien d’où ils tirent….

     Comme à l’abattoir !

https://www.youtube.com/watch?v=fKXOZYJZgiQ

      En temps voulu (rien ne presse), Chantecler fera un point documentaire, mis en perspective historique, concernant ce nième dépôt de permis.

Charmoy-City, Soutine à l'Abattoir.jpg

Charmoy-City, Soutine à l'Abattoir.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 5 septembre 2020 (J+4280 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse