Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

7 avril 2018 6 07 /04 /avril /2018 06:52

CHARMOY-CITY : LA GRANDE ÉNIGME DE LA CHASSE AU TRÉSOR - du 07 avril 2018 (J+3398 après le vote négatif fondateur)

     ‒ Aujourd’hui, chouette, « Chasse au Trésor » avec le Pirate des cars arrive !

     ‒ T’as mal entendu, il faut dire le Pirate des Caraïbes !

     Rassurez-vous petits chasseurs, on ne vous demandera sans doute pas, au cours de cette chasse, de chercher et de trouver une librairie à l’angle de la rue Marin

      ‒ Et de la rue Émile Gruet ?

      ‒ Arrête de charrier Charles-Édouard ! Toujours à faire le malin celui-là ! Graine de mauvais sujet ! Rue Émile Gruet ! Tu parles Charles ! Non, nous ne demandons pas l’impossible ! Je reprends, Charles-Édouard et d’abord, arrête un peu de distraire Clémentine avec tes mimiques !

     Je disais donc, on ne vous demandera pas de chercher et de trouver une librairie à l’angle de la rue Marin et de la Place d’Armes côté rue du Bourg, pas plus que de trouver dans la dite rue du Bourg une charmante boutique de mode féminine aux accents de balalaïka, pour la bonne raison qu’elles n’y sont plus ! À défaut d’être revitalisées, elles se sont volatilisées !

AU REVOIR KALINKA,  FUTURE ABSENTE  DE LA  RUE DU BOURG  - du 14 décembre 2016

       Charles-Édouard aura beau charrier et distraire Clémentine avec ses mimiques, j’ai confiance en notre jeunesse sous la houlette et je suis sûr que chez les commerçants participants, mués pour un après-midi, en Sphinx interrogateurs, ils résoudront comme Œdipe les énigmes…et sans complexe !

Œdipe et le Sphinx - Vikidia, l’encyclopédie des 8-13 ans

      Tout ira très bien cet après-midi, il fera beau, les énigmes seront résolues, le centre-bourg sera enfin animé et le train de ballotins ne sera plus bloqué en gare !

TRÉSORS DE CHARMOY-CITY : LES PETITS CHASSEURS SERONT-ILS CHOCOLAT ? - du 06 avril 2018

     Une énigme cependant subsistera et celle-là de taille : celle de l’absence de toute publicité (hormis la nôtre) et de la diffusion très tardive, dans les dernières 48 heures, et sur le seul  site officiel de la Ville, de l’affiche « Chasse au trésor » annonçant l’évènement et précisant dans le même temps une date limite d’inscription au 30 mars. On remarquera que cette date est bien antérieure à la publicité officielle !

   Serions-nous, à Charmoy-City, dans la république discrète du bouche à oreille, du huis clos, et de l’entre-soi ?

CHARMOY-CITY : UN LABEL À NE PAS OUBLIER - du 25 mars 2017

     La publicité viendra donc après coup au dessert, avec le ballotin de chocolats ! Et la presse de tout poil nous informera alors du succès de la chasse. Quant à la réponse à l’énigme, on risque bien d’attendre encore un peu !

    Au fait, on espère, que comme-celui des caractères, le nombre de ballotins n’est pas drastiquement contingenté !

CHARMOY-CITY : AUTOPSIE D’UN TARD-VENU - du 20 FÉVRIER 2018

    

Mythologie de la revitalisation, Oedipe à Charmoy-City

Mythologie de la revitalisation, Oedipe à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 07 avril 2018  (J+3398 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Flash info

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Flash-info
6 avril 2018 5 06 /04 /avril /2018 06:35

TRÉSORS DE CHARMOY-CITY : LES PETITS CHASSEURS SERONT-ILS CHOCOLAT ? - du 06 avril 2018 (J+3397 après le vote négatif fondateur)

      Une petite précision langagière tout d’abord car la vraie démocratie est d’abord affaire de langage. En effet, qui  maîtrise les mots ou qui les pervertit, c’est selon, entourloupe bien vite les gogos.

       Chose éminemment facile quand le trésor de notre belle langue française semble, à la lecture des réseaux sociaux, réduit à l’indigence et à la portion congrue.

      « Être chocolat », expression utilisée dans notre titre, ne signifie pas « être en chocolat ». L’expression « être chocolat » trouve son origine dans les numéros du célèbre clown Chocolat (1868-1917). Elle signifie être le dindon de la farce, être déçu, être roulé… comme le gogo par le beau parleur.

https://www.youtube.com/watch?v=MzvMYoESToU     

      De même « ballotin », ne doit pas être confondu avec « baladin ». Chocolat, le célèbre clown était un « baladin », c’est-à-dire un artiste itinérant, il n’en était pas pour autant un « ballotin », fût-ce même un « ballotin de chocolats » !

       Un « ballotin », tout particulièrement un  « ballotin de chocolats », c’est tout autre chose, c’est une petite boîte de carton contenant des chocolats et généralement ficelée par un ruban appelé bolduc.

      En matière d’annonce et de communication festive et ludique, le « ballotin de chocolat » est récemment entré en scène dans une circulaire édilitaire, qui comptait plus de 330 caractères !

      Toutefois, jusqu’à présent, il semblerait que  la conjoncture, si elle est humide, ne soit pas particulièrement cacaotée !

CHARMOY-CITY : PRINTEMPS SILENCIEUX POUR LE TRÉSOR ET POUR LES ŒUFS ? - du 03 avril 2018

     Se pourrait-il que les petits chasseurs au trésor ne soient pas près de voir la couleur du « ballotin de chocolat » pour eux amoureusement ficelé ?

     Dans une telle éventualité, c’est dès demain, qu’à défaut de « ballotin de chocolats », nos petits chasseurs pourraient bien « être chocolat ».

        Si tel devrait être malheureusement le cas, nous devrions déplorer que la revitalisation cacaotée de printemps n’ait pas connu cette année le « succès et l’engouement » suscités l’an dernier.

ALBUM DU CHOCOLAT CHARMOY

    À qui la faute ? Vous le découvrirez sans doute tôt ou tard dans le journal…

Un train de ballotins bloqué en gare de Charmoy-City

Un train de ballotins bloqué en gare de Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 06 avril 2018  (J+3397 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 08:34
Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans album
3 avril 2018 2 03 /04 /avril /2018 08:01

CHARMOY-CITY : PRINTEMPS SILENCIEUX POUR LE TRÉSOR ET POUR LES ŒUFS ? - du 03 avril 2018 (J+3394 après le vote négatif fondateur)

      Notre titre peut être d’abord lu comme un hommage à Rachel Carson et à son Printemps silencieux. Cet ouvrage précurseur célèbre (1962) décrit la chape de silence s’abattant sur une Amérique empoisonnée par les pesticides qui ruinent le trésor de la biodiversité et stérilisent dans le nid les œufs des oiseaux du ciel.

        Plus simplement et plus localement, notre titre est aussi une interrogation sur le silence pesant qui règne autour de l’ouverture des diverses chasses aux œufs et au trésor dont le projet avait été lancé dès le 28 février dernier  en conseil par le CMJ, sous la houlette de ses mentors

CHARMOY-CITY : CHASSE AUX ŒUFS ET AU TRÉSOR, À QUAND L’OUVERTURE ? - du 31 mars 2018

      Pour l’heure, toujours rien, à notre connaissance, du moins, de simple citoyen (les simples citoyens sont ceux qui ne décident de rien) !     

     Ce matin encore, rien sur le site de notre bonne Ville. La rubrique « projets » du CMJ en restait toujours à « participation au cyclotourisme ». Rappelons que c’est le seul et unique projet publié à ce jour depuis 2015 dans la rubrique « projets » du CMJ, et qu’il concernait l’année 2016 ! J’espère que depuis, ils ont graissé la chaîne !

     Les projets pédaleraient-ils dans la semoule…aux œufs. Miam-miam ! La semoule aux œufs, mon vieux, ça c’est délicieux !

     Ou encore, plus plausiblement, notre CMJ, conformément aux options de son prince protecteur, et grand veneur, aurait-il fait le choix de la « discrétion ».

CHARMOY-CITY : UN LABEL À NE PAS OUBLIER - du 25 mars 2017

    Indice de taille, capable de confirmer cette dernière option de la « discrétion » : le « huis clos » de rigueur pour certaines réunions du CMJ

CHARMOY-CITY, HUIS CLOS POUR LE NOUVEAU CMJ ? - du 14 FÉVRIER 2018

   Nous préparerait-on une chasse sans tambour ni trompette et sans petites affichettes mutines dans les jolies vitrines. Quelle misère mon bon Monsieur ! Quel manque d’animation mon colon et quel manque d’attractivité !

    Tout ça semble manquer terriblement d’un comité de pilotage inspiré en ingénierie commerciale ! Y-a-t-il un pilote dans le bus ?

      Ou alors, la presse du 6 mars dernier nous aurait-elle menti ?

 CHARMOY-CITY : DE CHASSE AUX ŒUFS EN CHASSE AU TRÉSOR - du 07 mars 2018

  . Sans plus de publicité, cette gentille manifestation festive et ludique prendra-t-elle  dès lors des allures de complot silencieux, entre chasse à l’affût et chasse au collet, peu susceptibles, à vrai dire, d’assurer une promotion pour notre commerce de centre-ville déjà fort dépité, Monsieur le Député !

      Après ça, on ne risquera pas de se bousculer pour « pousser la porte » selon le bon mot de « qui vous savez » dans l’Édito de l’Agenda Auxonne 2016 !

       Pourtant, à entendre les commerçants, « qui vous savez » ne prêche pas particulièrement par l'exemple en matière de porte qu'on pousse !

« À AUXONNE, LES PETITS COMMERÇANTS FONT DE LA RÉSISTANCE » (3) - du 13 octobre 2016 

      Mince alors !  Je sens qu’au train où vont les choses nous ne sommes pas près d’entendre le son du cor, le soir au fond des bois !

https://www.youtube.com/watch?v=4_BavGnbmKM

      Car comme dirait Claudi, avec un gros chou-fleur dans la trompe, c’est bien difficile de rameuter les foules !

    Gageons au moins que ce ne sera pas le cas de nos camarades cheminots que nous saluons ici en tant que fidèle usager du service public !

Charmoy-City, chasse aux oeufs et discrétion

Charmoy-City, chasse aux oeufs et discrétion

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 03 avril 2018  (J+3394 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 08:41

CHARMOY-CITY : CHASSE AUX ŒUFS ET AU TRÉSOR, À QUAND L’OUVERTURE ? - du 31 mars 2018 (J+3391 après le vote négatif fondateur)

      Tout est en retard cette année et particulièrement le printemps qui se fait désespérément attendre !

        Ces perturbations météorologiques auraient-elles à présent une incidence sur l’ouverture des diverses chasses aux œufs et au trésor dont le projet avait lancé dès le 28 février dernier  en conseil par le CMJ, sous la houlette de ses mentors, en ces termes :

 « Chasse au trésor : intervention de Caroline Laffage et Nicolas Labbé

La date retenue serait le samedi 7 avril 2018 après midi de 14h à 16h. La chasse aux œufs des petits se ferait de 16h à 17h dans la cours du Château … (à confirmer)

L’année dernière, la chasse au trésor tournait autour du patrimoine Auxonnais.

Cette année, on impliquerait les commerçants du Centre- ville (sauf tabacs, cafés ou tout autre lieu inadapté pour des enfants). Le but étant de faire découvrir nos boutiques et leurs spécialités.

Les enfants pourront travailler en petits groupes et proposer 1 question facile et 1 plus difficile pour que Nicolas puisse réaliser les cartes de la chasse au trésor qui seront distribuées en début de parcours. (rébus, dessin, devinette etc … »)

       Ce projet devait être d’ailleurs confirmé officiellement par une circulaire édilitaire officielle à l’adresse des « commerçants du centre-ville ».

      Pour l’heure, aucune annonce de l’évènement n’est encore intervenue, à notre connaissance du moins.

      Ce matin encore, sur le site de la ville, la rubrique projets du CMJ en restait à « participation au cyclotourisme ». Sachant que ce projet concernait l’année 2016, bonjour l’aggiornamento !

CHARMOY-CITY : ENFIN DES NOUVELLES DU CMJ ! - du 09 mars 2018

         Et pourtant les cloches reviennent de Rome, et avec elles les œufs !

         Alors on regarde dans le ciel passer les cloches et les nuages, et on se perd en conjectures. C’est que, le temps passant, les œufs risquent bien de ne plus être à la coque !

       Et pourtant, l’an dernier, n’est-ce pas dès la fête des Rameaux, qu’on avait ouvert la chasse avec une belle avance. Et de source officielle, cette chasse avait connu « succès » et « engouement ». Jusque dans notre blog d’ailleurs !

ALBUM DU CHOCOLAT CHARMOY

       Le temps presse et chacun sait que l’œuf est un produit qui se périme vite. Alors, dans la perspective où l’attente devrait se prolonger, quel débouché pour tous ces œufs !

      Une omelette ? Non, c’est trop banal !

      Banal ! Banal ! Vous en avez de bonnes !

     Oui, banal ! Requalifier les œufs en omelette, c’est banal ! Un peu d’imagination voyons ! Un grand shampoing doux et revitalisant aux œufs, voilà qui serait bath et efficace pour revitaliser la tignasse de notre pauvre centre-ville qui s’arrache les cheveux !

     Mais Claudi a trouvé mieux, des boissons fortes aux œufs ! Ça, au moins c’est plus agréable à gober que la langue de bois des grands discours ! Pas vrai, les petits lapins ?

 

Charmoy-City, des boissons fortes aux oeufs pour requinquer le centre-bourg

Charmoy-City, des boissons fortes aux oeufs pour requinquer le centre-bourg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 31 mars 2018  (J+3391 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
29 mars 2018 4 29 /03 /mars /2018 07:45

CHARMOY-CITY : FRAGMENTS D’UN DISCOURS SUR LA REVITALISATION (2) - du 29 mars 2018 (J+3389 après le vote négatif fondateur)

    Nous poursuivons aujourd’hui, dans le cadre de ce que notre premier édile nomme publiquement et charitablement nos « divagations », notre recension à la loupe du discours  revitalisateur du 27 février dernier. Cette recension avait été entamée dans un précédent article.

CHARMOY-CITY : FRAGMENTS D’UN DISCOURS SUR LA REVITALISATION (1) - du 20 mars 2018

       Afin de permettre au lecteur de se référer en permanence à l’original, nous mettons à sa disposition en PDF la copie du texte publié sur la page facebook du groupe Auxonne Passionnément 21, précédée de notre bref commentaire général.

Notre propos d’aujourd’hui portera sur la partie que nous avons caractérisée, dans notre proposition de découpage du discours, comme étant le cœur du sujet, c’est-à-dire, la présentation du projet de revitalisation proprement dit (en noir dans le PDF).

     Cette partie, la plus longue puisqu’elle compte environ 3200 caractères sur un total de 5700, semble aussi la plus juste dans son exposé et la plus consensuelle dans ses objectifs. Elle devrait donc faire l’unanimité.

    Nous ne nous attacherons donc pas à en faire une critique point par point, exercice inutile, car superflu dans le cas présent.

     Relevons seulement ce morceau savoureux :

« Vivons mieux, vivons heureux. C’est notre chance dans notre ville, rurale dans son fondement, urbaine par sa population. Une campagne à la ville, une ville à la campagne. »

    Il y a de l’Alphonse Allais dans ce passage enlevé. Rappelons le bon mot du cher Alphonse : « On devrait construire les villes à la campagne car l'air y est plus pur ! »

    À propos de « ville à la campagne » nous avons découvert une vidéo qui pourrait inspirer nos édiles

https://www.youtube.com/watch?v=ZAx5K9mQBU8 

     Pierrelaye et Charmoy-City, voilà un sujet d’étude comparative de deux « villes à la campagne » ! Tout au long de la vidéo, une sympathique collection des clichés en vogue dans notre France du premier quart du XXIème siècle, avec pour finir, un bref regard sur une campagne qui, à vrai dire, ne va pas trop bien !

    Remarque en passant : bien qu’apparemment très dynamique, Pierrelaye n’a pas de médiathèque, et se contente d’une simple bibliothèque.

     Entrevu au cours de la visite de la bibliothèque, cet ouvrage au titre intéressant Le roi en son moulin de Pierre Bordes (au temps 15 mn 33s), que l’on souhaite pouvoir consulter dans notre future médiathèque. Ce roman a d’ailleurs fait l’objet d’un film.

     À Charmoy-City, en matière de  littérature meunière, nous avons, nous aussi, du grain à moudre !

PARU À LA BIBLIOTHÈQUE IMAGINAIRE DE CHARMOY-CITY - du 13 janvier 2017

     Après cet intermezzo riche en idées et haut en couleurs, reprenons la recension du discours de notre premier édile. Celui-ci se félicite de l’« engouement unanime pour le développement de notre ville. »

     Peu importe, dès lors, que « des conseillers qui ont voté le programme, défendent le musée avant la médiathèque. […] Rien de grave à cela. L’important c’est que nous partageons ensemble la volonté de redonner une certaine vitalité à notre centre ville. »

      Un long avenir de travail consensuel et constructif s’annonce donc par la vertu rassembleuse du concept de revitalisation, ce que notre premier magistrat souligne en rapportant ces propos : « Comme l’a dit un conseiller municipal, nous avons maintenant notre programme pour les dix prochaines années. »

      Nous vivons heureux dans « une campagne à la ville, une ville à la campagne. » Rappelons à présent le caractère polysémique du mot campagne. En effet, si la campagne peut être verte et riante, elle peut être aussi à l’occasion électorale !

     Le temps passant, la campagne électorale ne manquera pas de pousser peu à peu son nez dans notre  « ville à la campagne », comme la taupe au milieu de la pelouse. Du coup, notre  « ville à la campagne », fera place à une ville en campagne.

    Et, dans cette campagne à venir, il sera sans doute intéressant d’observer les positionnements des diverses listes relativement au dossier de la revitalisation, dossier que notre « maire adjointe en charge de l’urbanisme a [d’ores et déjà] pris à bras le corps ». Et qu’elle tient‒ qui sait ? ‒ sans doute « pour les dix prochaines années. »

    Le projet de revitalisation comportait déjà deux volets : un volet  aménagement urbain à la charge d’URBICAND et un volet habitat à la charge d’URBANIS. Un troisième volet circonstanciel, relatif aux échéances électorales de 2020 pourrait s’inviter à plus ou moins longue échéance….À moins que le bel unanimisme revitalisateur  ne débouche pour finir sur une liste unique !

   

Charmoy-City, quand la campagne est à la ville

Charmoy-City, quand la campagne est à la ville

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 mars 2018  (J+3389 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 08:57

CHARMOY-CITY : UNE BOÎTE À MUSIQUE AU 22 RUE THIERS ? - du 26 mars 2018 (J+3386 après le vote négatif fondateur)

     Petite note préalable : cet article était déjà en projet quand est survenue la tragédie de Carcassonne devenue, depuis, l’objet  de commentaires nombreux et divers

    Tout en saluant la mémoire des victimes, dans ce siècle de fer où même les oiseaux désertent le ciel de nos campagnes, nous continuons nos galéjades comme, en son temps, Pierre Dac, le faisait à Radio-Londres. Pourquoi alourdirions-nous encore la chape de plomb qui pèse déjà sur le monde présent ?

     Une remarque d’ordre sociologique en passant : en ces temps d’incertitude, que la menace terroriste assombrit encore, l’actualité démontre à nouveau et de façon aussi tragique qu’inattendue, l’importance du lieu « grande surface » dans le paysage social.

     Importance que notre premier édile, inspiré évidemment par d’autres motifs beaucoup  plus optimistes, vantait encore il y a peu.

CHARMOY-CITY : FRAGMENTS D’UN DISCOURS SUR LA REVITALISATION (1) - du 20 mars 2018

       Reprenons à présent nos  libres « divagations ».  

     Petite énigme pour une chasse au trésor : « Moscou a sa Place Rouge, Paris son Moulin Rouge, et Charmoy-City alors ? »

    ‒ Eh ben … Attends ça vient !  Eh ben…  Charmoy-City a son Moulin Rose !

    ‒ T’as tout faux, Mélanine, Charmoy-City a sa boîte à idées rouge (ou presque) du 22 rue Thiers ! Moulin Rose, comment qu’tu causes ! Toi, Mélanine, je sens que t’as encore dégotté un roman rose à faire pleurer les meunières dans les chaumières !

    ‒ Soit pas méchant Pierre-Jean, soit pas le machiste primaire ! Ce bouquin super, je l’ai pas lu, bien entendu, mais je rêve de le lire un jour, car je sais qu’il  existe à la médiathèque imaginaire, car moi, j’suis pas comme toi, c’est clair, je lis Chantecler !

PARU À LA BIBLIOTHÈQUE IMAGINAIRE DE CHARMOY-CITY - du 13 janvier 2017

     ‒ Dis-moi, Pierre-Jean, t’es pas seulement machiste, paraît aussi qu’ t’es artiste et que tu vas bientôt faire la pige au peintre Soutine, le champion des rouges, en requinquant la boîte à idées rouge du 22 rue Thiers en bleu cerise et pas en vert, car moi je lis Chantecler !

http://lefildarchal.over-blog.fr/article-rouge-soutine-113326475.html

CHARMOY-CITY : UNE MISSION DE REVITALISATION POUR LE CMJ - du 23 mars 2018

    Tiens, Mélanine, pour en revenir à la Place Rouge, à Poutine et à Soutine, pas plus tard qu’hier, j’ai découvert que la boîte à idées pouvait être aussi une boîte à musique !

      ‒  Super, Pierre-Jean, alors ça va swinger, ça va changer  au 22 rue Thiers !

      ‒ Pas encore, Mélanine, mais ça vient. Tu sais qu’en France tout commence par des chansons, alors écoute un peu la cassette que j’ai dégottée dans la boîte. Tu verras, c’est pas mal comme chasse au trésor, dans la série « les voix d’or »

COMPLAINTE DE LA BOÎTE ROUGE  

        ‒  Super, Pierre-Jean, presque aussi bien que Kalinka. Dans le style de notre premier édile on pourrait dire : « Charmoy-City bouge avec la boîte rouge ! »

CHARMOY-CITY : MIGRANTE, MAIS TOUJOURS PRÉSENTE - du 27 février 2018

Charmoy-City : revitalisation en musique

Charmoy-City : revitalisation en musique

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 mars 2018  (J+3386 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 06:22

CHARMOY-CITY : UNE MISSION DE REVITALISATION POUR LE CMJ - du 23 mars 2018 (J+3383 après le vote négatif fondateur)

       Vers le milieu de ce mois, le trombinoscope du nouveau CMJ apparaissait enfin sur le site officiel de la Ville. Ce matin encore, toutefois, l’onglet  « projets » en était encore à 2016 avec ce libellé : « Participation au cyclotourisme ». Les projets pédaleraient-ils ?

     Ce retard de mise à jour de la rubrique projets n’implique pas pour autant l’absence de projets. Des projets (chasse au trésor et chasse aux œufs) existent effectivement, nous en avions d’ailleurs rendu compte dans un précédent article.

CHARMOY-CITY : ENFIN DES NOUVELLES DU CMJ ! - du 09 mars 2018

     À la bonne heure ! Ces projets ludiques et pédagogiques sont de nature à séduire la jeunesse et à animer (ou réanimer) quelques commerces du centre-ville pendant quelques heures ! On doit de toute façon les considérer comme revitalisants en ce sens que la jeunesse, c’est la vie et l’avenir !

    Cependant, au-delà de ces activités ludico-pédagogiques, pourquoi le CMJ n’envisagerait-il pas de « mettre la main à la pâte » dans des processus techniques de requalification simples, à sa portée et à son échelle. Requalification ? Kézaco ?

 On en trouve une définition possible en page 12 du procès-verbal du conseil du 19 décembre dernier

Requalification : « C’est plutôt une maîtrise d’œuvre d’aménagement des espaces publics. Cela peut être des opérations que je détaillerai dans les actions, des opérations de requalification des réseaux en profondeur, des structures de voiries et du revêtement. Une reconfiguration de l’espace, on va dire, que ce soit pour du stationnement qu’on réattribue à d’autres usages, c’est une recomposition générale d’un espace dans ses fonctions. »

 (réponse de M. Vincent DOS SANTOS à M. Fabrice VAUCHEY)

Dans le même procès-verbal, à la différence du CR sommaire, il est d’ailleurs question en page 13 d’un « volet, sur le rôle du conseil municipal jeunes ».

   Rôle consultatif bien entendu !

   Comme le confirme d’ailleurs clairement cette affirmation de Monsieur le Maire : « Oui, c’est comme on le fait avec l’union Commerciale ou les riverains et autres citoyens auxonnais. Ce n’est pas eux [N.D.L.R. Chantecler eux : les jeunes du CMJ] qui décideront, ça c’est clair »

    Si vous voulez vérifier nos dires et de plus amples informations à ce propos, le plus simple est de vous reporter, chers lecteurs, à l’extrait diffusé  en PDF à votre intention.

Venons-en maintenant à notre projet de « main à la pâte »

      Il concerne la boîte à idées ou à lettres (mais en fait, on voit  souvent le courrier glissé sous la porte), du 22 rue Thiers, ci-devant « l’Arrosoir », et actuellement « maison du Projet »

      Une boîte rouge que nos lecteurs connaissent déjà et qui a besoin d’être rafraîchie.

CHARMOY-CITY, DES PROJETS, DES DÉLAIS ET DES DÉBLAIS - du 06 FÉVRIER 2018

     À l’heure où des considérations sur la peinture et sur l’épaisseur de sa couche, rue Sainte Colette en particulier, sont présentes dans le « discours du 27 février », ne semble-t-il pas opportun, de mettre  une bonne couche de peinture rouge revitalisante sur la pauvre boîte à idées. Pourquoi dès lors, ne pas confier cette tâche concrète, utile autant que nécessaire, au CMJ ?

Charmoy-City, coup de peinture du CMJ au 22 rue Thiers

Charmoy-City, coup de peinture du CMJ au 22 rue Thiers

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 mars 2018  (J+3383 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
20 mars 2018 2 20 /03 /mars /2018 08:11

CHARMOY-CITY : FRAGMENTS D’UN DISCOURS SUR LA REVITALISATION (1) - du 20 mars 2018 (J+3380 après le vote négatif fondateur)

    Dans notre précédent article, nous avions conçu le projet de publier, dans le cadre de ce que notre premier édile nomme publiquement et charitablement nos « divagations », une recension à la loupe de son discours  revitalisateur du 27 février.

CHARMOY-CITY : AVIS DE REVITALISATION À LA POPULATION - du 17 mars 2018

     Chose promise, chose due. Nous publions aujourd’hui le premier numéro de la série « Fragments d’un discours sur la revitalisation »

     Afin de permettre au lecteur de se référer en permanence à l’original, nous mettons à sa disposition en PDF la copie du texte publié sur la page facebook du groupe Auxonne Passionnément 21, précédée de notre bref commentaire général.

          Dans ce commentaire, nous soulignons, qu’une lecture attentive met en évidence la présence conjuguée et croisée de trois discours en un :

       - Un discours d’introduction sur la revitalisation proprement dit    

       - Un discours relatif au commerce local, à son passé, et à son présent.

       - Un discours relatif aux menaces passées sur le centre-ville historique et au « respect » actuel de ce patrimoine.

     En référence à ce découpage, c’est précisément la partie « commerciale » du discours, repérée en rouge dans le PDF, que nous commenterons aujourd’hui dans le présent article. Cette partie est, en effet, à notre sens, outre que superflue, la plus éminemment critiquable.

      Pour ce faire, nous ferons alterner successivement les citations du discours original (en rouge), et notre commentaire (en noir)

     

    « Soyons clairs, je l’ai affirmé à plusieurs reprises, il ne s’agit pas pour nous de rechercher l’heureux temps supposé des années 50-60. Etait-ce d’ailleurs un heureux temps ? Pour moi oui, car le poids des années ne pesait pas sur mes épaules. Je ne souhaiterais pas revivre ce temps. Nous avons gagné depuis en qualité de vie. Le commerce a évolué […] »

Notre commentaire : On ne comprendra pas cette référence à « l’heureux temps supposé des années 50-60 », si on ne la rattache pas à ce constat final : « le commerce a évolué ». Selon nous, ce paragraphe s’adresse d’abord aux petits commerçants nostalgiques de la prospérité passée et qui ont vu leur nombre en diminution constante depuis « l’heureux temps supposé des années 50-60 ».

   Notons en passant qu’après avoir confessé que « l’heureux temps supposé des années 50-60 », avait été effectivement un temps heureux pour lui « car le poids des années ne pesait pas sur [ses] épaules », notre orateur, à l’opposé d’un Faust, déclare ne pas souhaiter le revivre sur l’air du « Non, je ne regrette rien ».

https://www.youtube.com/watch?v=Q3Kvu6Kgp88

Alors, puisqu’il faut tourner la page sans regrets, quid d’une nouvelle candidature au prochain mandat ? Poutine ou pas Poutine ?

https://www.youtube.com/watch?v=OUxg162QbDw

« Le circuit court, nous n’avons pas attendu les métropoles pour le mettre en place. Les asperges nous savons où les trouver, les choux, les ognons, carottes, pommes de terre, idem et sans difficultés. Merci Messieurs les Maraîchers. C’est cela notre ville.

https://www.youtube.com/watch?v=8BQW_JllILk

Aujourd’hui le passé est révolu. Le pot de lait au coin de la rue, l’achat de chou-fleur chez le maraîcher voisin n’existe plus. »

Notre commentaire : La référence au « métropoles » s’explique par l’aversion de notre premier édile pour la puissance hégémonique du Grand Dijon. Aversion que nous pouvons comprendre, voire partager.

     En ce qui concerne « le circuit court », maintenant, il s’avère plus difficile d’admettre à la fois ces deux assertions successives : « Les asperges nous savons où les trouver, les choux, les ognons, carottes, pommes de terre, idem et sans difficultés » et « l’achat de chou-fleur chez le maraîcher voisin n’existe plus. »

     Le chou-fleur, où va-t-on le chercher, alors ? Dans le « circuit court » du supermarché sans doute ?

   Quant à « Messieurs les maraîchers », il semble bien, à lire du moins un article promotionnel récemment diffusé en ligne et auquel participaient notre premier édile et son adjointe en charge de l’urbanisme, qu’ils n’aient pas vraiment le vent en poupe !

CHARMOY-CITY : SPLENDEURS ET MISÈRES DE L’OIGNON - du 05 novembre 2017

« Les grossistes ont laissé la place »

Notre commentaire : Les « grossistes » qui « ont laissé la place » sont sans doute ceux qu’à Auxonne on appelait plus couramment les expéditeurs.

    L’assertion peut être prise à la lettre, puisqu’actuellement, pour le bonheur de notre maire, un LIDL prospère sur l’emplacement occupé anciennement par l’entreprise d’un ex-expéditeur.

« Les petits magasins ont lutté contre l’arrivée des grandes surfaces. »

Notre commentaire : Effectivement, les petits commerçants et l’UCIAA ont lutté un temps « contre l’arrivée des grandes surfaces. » En particulier de 2009 à 2015, si l’on s’en tient au siècle présent. Pendant ce temps, notre premier édile, portait haut la bannière d’une grande enseigne après avoir préparé « discrètement » sa venue.

CHARMOY-CITY : UN LABEL À NE PAS OUBLIER - du 25 mars 2017

     Cette petite phrase laconique « Les petits magasins ont lutté contre l’arrivée des grandes surfaces. » résume à bon compte une aventure assez peu glorieuse dont les blessures sont encore ouvertes.

   Le temps de la résistance est passé, puisque notre premier édile est parvenu à ses fins au Charmoy. Les survivants n’ont plus guère le choix que de collaborer, sans trop d’illusions sans doute… Ce qui justifie, dans la suite du discours, les remerciements de notre premier édile à l’adresse de « l’Union Commerciale qui a largement participé aux discussions sur ce projet ». Pas le projet du Charmoy, bien entendu, mais le projet de revitalisation du cœur de ville !

« Les élus sont critiqués. Mais où allez-vous Mesdames et Messieurs les consommateurs faire vos emplettes ? »

Notre commentaire : Chacun va faire ses « emplettes » où il veut et  bien souvent où il peut. Le devoir d’un premier édile, dont la charge comporte aussi des obligations morales, pourrait être d’acheter d’abord chez les commerçants d’un centre-ville qu’il veut revitaliser.

        Ce qu’il fait sans doute en vertu de son inénarrable précepte, formulé dans l’Agenda Auxonne 2016 :

« Je vais, comme il se doit, remercier nos annonceurs. Grâce à eux, vous avez une nouvelle fois cet agenda entre les mains. Ils font un effort financier. Sachez les en remercier en prenant le temps de pousser la porte de ces commerces. Vous ne sortirez pas sans vous être allégé de quelques billets Vous contribuerez ainsi au dynamisme de la ville. Sans grand discours, vous aurez développé l’économie locale. Vos billets s’ajouteront à beaucoup d’autres et permettront à nos commerçants de vivre ».

     Détail navrant pour finir : lors de la soirée du 17 février, un ancien président de l’UCIAA qui avait osé intervenir au micro s’est vu reprocher par le président de séance d’avoir été vu sur le parking d’une grande surface doloise ! Où va se nicher l’inquisition !

« On me dit les grandes surfaces c’est terminé. Le e-commerce (internet) a pris le relai. Certes le commerce en ligne se développe, néanmoins lorsque je passe chaque jour devant un low-cost et une moyenne surface : je ne vois pas un fort désengagement. Il en est de même quand je prends l’avenue du Général de Gaulle et la route de Dole. »

Notre commentaire : Notre premier édile nous offre en résumé un panorama géographique local des implantations de grandes surfaces.

Ce n’est pas au consommateur de s’adapter aux commerces, mais l’inverse. Des commerçants locaux l’ont bien compris. Lorsqu’un commerçant prend de son temps pour apporter au port une livraison d’épicerie, il a tout compris.

Notre commentaire : Moralité « le client est roi ». Je pense qu’au bout du compte, à la différence du « commerçant [qui] prend de son temps pour apporter au port une livraison d’épicerie » je n’ai rien compris, c’est pour cela, sans doute que je divague.

       Alors, un de ces matins, pour m’amender, c’est décidé, j’irai porter des croissants à Monsieur le Maire, en essayant de ne pas me faire mordre…par le chien !

À suivre…

 

Charmoy-City, fragments d'un discours sur la revitalisation

Charmoy-City, fragments d'un discours sur la revitalisation

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 mars 2018  (J+3380 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions
17 mars 2018 6 17 /03 /mars /2018 07:53

CHARMOY-CITY : AVIS DE REVITALISATION À LA POPULATION - du 17 mars 2018 (J+3377 après le vote négatif fondateur)

     Le discours d’un premier édile, qui pourrait le nier, est toujours, localement, un évènement médiatique. Particulièrement lorsqu’il s’agit de revitalisation. Et c’était justement le cas du discours du 27 février dernier en notre salle événementielle.

      Un problème de diffusion et de publicité se pose toutefois, car tout un chacun ne peut participer en live à l’évènement, et les happy few effectivement présents, fussent-ils deux cents, ne représentent généralement qu’une part relativement modeste de l’ensemble des citoyens concernés.

      Comme « le pot de lait au coin de la rue » évoqué lors du discours, le temps des crieurs de rues, gardes champêtres tambourinant et autres hérauts, est passé, et l’on n’entend plus, au coin des rues, de mâles voix entonnant « Oyez bonnes gens ! » et autres « Avisse à la population ». Comment, dès lors, sera répercutée la bonne parole inspirée ?

     La presse, cela ne l’intéresse plus guère à moins qu’elle soit municipale, car la presse municipale reste une « presse de caractères ».

      Daily motion cela se peut, mais il y faut une circonstance particulièrement solennelle.

http://www.dailymotion.com/video/xhwfkq_visite-de-francois-fillon_news

     Et la télévision, alors ? Elle se déplace à l’occasion pour recueillir la bonne parole…

http://youtu.be/4PMrRymYg5s

       Restent les inconditionnels : magazines, blogs, ou pages facebook à la botte. 

      Non, pas la botte d’asperges grand-père ! Toi, t’as trop bien écouté le discours qui déclare, c’est vrai : « les asperges nous savons où les trouver ».

      Mais, il n’y a pas que les asperges qui se vendent à la botte…

      Attention ! Sous le vocable de « magazine à la botte » nous ne désignons nullement notre journal municipal, par essence et vocation revue d’information objective et d’intérêt général, mais le défunt Notin, « que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître », et qui savait si bien répercuter la bonne parole avec toujours la photo qui va bien.

 

     Mais, hélas, comme tant d’autres dans notre bonne ville, la boutique Notin appréciée et choyée de Monsieur le maire, a fini par mettre la clef sous la porte !

     Dans son dernier numéro paru  (N°6 de septembre 2013), le talentueux et coruscant rédacteur annonçait, en page 5,  une décision du maire de septembre 2012 de mettre des numéros de la revue à disposition des citoyens à l’accueil de la Mairie. À la bonne heure !

      Hélas, l’interruption de la parution suivait bientôt l’annonce de la décision prometteuse, privant irrémédiablement nos concitoyens d’une information tant précieuse qu’objective !

     Par bonheur, une page facebook vient de pallier la cruelle absence et répercute à nouveau la bonne parole de notre premier édile, prononcée le 27 février

CHARMOY-CITY : LE GRAND OUBLIÉ DU 27 FÉVRIER  - du 12 mars  2018

     Diligente autant que passionnante, cette même page facebook  avait naguère répercuté l’émouvant discours d’une adjointe qui a la pêche et qui adore la chasse aux œufs !

CMJ DE CHARMOY-CITY : DES « PETITS PROTÉGÉS », SOUS LA HOULETTE,  PASSIONNÉMENT - du 24 janvier 2018

    Claudi quant à lui, regrette le bon vieux temps des « crieur de rues » et vous en fait la preuve en image.

     Vous me direz, le point de vue de Claudi est quelque peu simpliste.

     Certes ! Mais que nos lecteurs ne désespèrent pas pour autant !

     Dans le cadre de ce que notre premier édile nomme publiquement et charitablement nos « divagations », nous entreprendrons sous peu, une recension à la loupe du discours  revitalisateur du 27 février dont la rhétorique sui generis a retenu toute notre attention. Remercions à ce propos la page facebook qui a grandement facilité notre tâche en publiant in extenso le texte de la prestation.

À suivre…

Charmoy-City : avis de revitalisation à la population

Charmoy-City : avis de revitalisation à la population

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 mars  2018 (J+3377 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions