Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 12:20

CHARMOY-CITY, SON ÉCHO, SES AIGUILLES ET SES TRICOTEUSES - du 1er janvier 2022 (J+4763, après le vote négatif fondateur)

Il y a peu encore, nous marchions ravis sur un tapis d’aiguilles de sapins de Noël… et de coccinelles.

CHARMOY-CITY : DES CRÈCHES ET DES COCCINELLES - du 27 décembre 2021

Mais les aiguilles de la pendule ont tourné depuis et nous voilà aujourd’hui précipités dans une nouvelle année qui s’ouvre bizarrement sur un grand bal de rue masqué.

Alors, on aurait presque envie de les arrêter, ces aiguilles qui nous tricotent un avenir hypothétique.

Pas vrai Berthe ! Dans notre monde inquiet tu vas faire le buzz !

https://www.youtube.com/watch?v=s00n1EizX50

Et puis c’est aujourd’hui que commence le compte à rebours !

Le compte à rebours ?

Oui le compte à rebours des cent jours !

Des cent jours ?

Ben oui ! Des cent jours avant le premier tour de l’élection présidentielle !

Comme pour Napoléon, ces Cent-Jours vont tourner vite ! Et là, impossible d’arrêter les aiguilles !

En attendant, une maille à l’endroit, une maille à l’envers, à Charmoy-City on tricote au coin du feu...

CHARMOY-CITY : LA FILLE AÎNÉE DE LUCETTE SE MET AU TRICOT- du 30 décembre 2021

Un pull en cachemire pour Patrice et un passe-montagne pour Charles dans le genre de la casquette de Charles Bovary

UNE ROSE DE NOËL À CHARMOY-CITY - du 20 décembre 2021

Elles en mettent un coup les tricoteuses. Et grâce aux aiguilles industrieuses de ces furieuses, plus d’un est déjà rhabillé pour l’hiver.

En écho à leurs travaux, Claudi a brossé un petit tableau !

2022, Année zéro de L'Echo du tricot

2022, Année zéro de L'Echo du tricot

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er janvier 2022 (J+4763 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 11:00

CHARMOY-CITY : DES CRÈCHES ET DES COCCINELLES - du 27 décembre 2021 (J+4758 après le vote négatif fondateur)

Quel titre bizarre me direz-vous !

Pas plus que les temps que nous traversons !

Des veilles de Noël nous voilà à présent entrés dans « la trêve des confiseurs » cette zone de flottement, véritable cellule de dégrisement où une société inquiète se prépare à affronter une nouvelle année.

Viendront ensuite les incontournables vœux pour rythmer les semaines d’un mois de janvier d’ores et déjà embarqué entre Charybde et Scylla, entre pandémie et campagne présidentielle.

À l’approche de la Saint-Sylvestre, notre rédaction prend les devants en présentant ses meilleurs vœux à ses bons lecteurs.

Meilleurs vœux de bonne lecture surtout, car il nous faut bien avouer que, ces derniers temps, notre audience s’est raréfiée. Probablement capturée autant que captivée par les lumières de Noël et autres mairveilles !

Féérie urbaine et rurale, rencontre providentielle de la magie de Noël et de la Fée Électricité, du parvis de la mairie au pavillon illuminé perdu dans la campagne !

Pour des temps futurs il nous faudra sans doute envisager de promouvoir un Chantecler tout enguirlandé, avec un nez rouge clignotant, qui fait bravo et qui dit merci !

Mais en attendant Chantecler continue comme avant.

En deux coups de cuiller à pot, il a déniché comment concilier les contraires, partisans ou adversaires du Père Noël

CHARMOY-CITY : UN PROCHAIN RAPPEL POUR LE PÈRE NOËL ? - du 23 décembre 2021

Et encore mieux, je vous le donne en mille !

Pour concilier les coccinelles municipales du parvis de notre mairie...

CHARMOY-CITY : UN RÉVEILLON POUR COCCINELLE - du 03 décembre 2021

Et la crèche traditionnelle mise en exergue et en illustration par L’Écho de la Place d’Armes dans sa récente publication du 24.

https://www.facebook.com/Auxonne-lEcho-de-la-Place-dArmes-103459568104103

Nous l’affirmons ! Cette conciliation est à présent possible

En douteriez-vous hommes (et femmes) de peu de foi ???

Le miraculeux marché des cadeaux de Noël le permet !

Car la coccinelle-crèche existe, conciliant écologie et liturgie !

Nous l’avons rencontrée sur la toile !!!

https://www.la-boutique-des-chretiens.com/Detail.php?IDCat=510&SIDCat=511&IDArticle=15121&Tri=Clic&Limit=35&show=1

Et Claudi n’a pas voulu manquer de vous en faire profiter

 

Charmoy-City, des crèches-coccinelles sur le parvis

Charmoy-City, des crèches-coccinelles sur le parvis

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 décembre 2021 (J+4758 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
23 décembre 2021 4 23 /12 /décembre /2021 09:42

CHARMOY-CITY : UN PROCHAIN RAPPEL POUR LE PÈRE NOËL ? - du 23 décembre 2021 (J+4754 après le vote négatif fondateur)

 

Il y a tout juste 70 ans, Dijon était le théâtre d’une querelle autour de l’image du Père Noël. Cette querelle devait inspirer à l’ethnologue Claude Levi-Strauss un texte resté dans les annales des sciences humaines : Le père Noël supplicié

https://information.tv5monde.com/info/il-y-70-ans-en-france-le-clerge-brulait-le-pere-noel-dans-la-ville-de-dijon-436907

https://blogs.mediapart.fr/claude-lelievre/blog/221214/le-pere-noel-supplicie

Le Chanoine Félix Kir alors maire de Dijon répliquait aussitôt au « supplice » du Père Noël par une spectaculaire descente en rappel du Père Noël…

La recette, toujours en vogue, a depuis fait des émules, entre autres : à Évreux, Pontarlier et Saint-Dié des Vosges

Tiens ! Saint-Dié voilà qui nous fait penser à notre série CHARMOY-CITY : NOTRE-DAME ET SES OISEAUX (2), non terminée, et laissée en plan depuis un bon moment !

CHARMOY-CITY : NOTRE-DAME ET SES OISEAUX (2) - du 09 décembre 2021

Quel rapport entre Saint-Dié et les oiseaux de Notre-Dame ? Nos lecteurs l’apprendront si nous trouvons le temps de terminer notre série !

En attendant, l’idée nous vient que notre municipalité pourrait, pour l’an prochain, corser ses « mairveilles » de Noël

CHARMOY-CITY ET LES MAIRVEILLES DE NOËL - du 18 décembre 2021

Comment ? C’est très simple !

En deux mots, tentons une explication !

Chacun sait qu’on n’arrête pas le progrès et que notre premier édile est un homme de progrès.

Originaire de la métropole dijonnaise, il ne dédaigne pas, à l’occasion, de puiser son inspiration dans son berceau ducal.

DÉMOCRATIE PARTICIPATATATATIVE : DE CHARMOY-CITY À LA CITÉ DES DUCS - du 27 novembre 2021

Et ce que Félix Kir fit, rien ne l’empêche de le faire !

Imaginez le Père Noël en rappel… au-dessus d’un parterre de coccinelles !

CHARMOY-CITY : UN RÉVEILLON POUR COCCINELLE - du 03 décembre 2021

Et puis, comme dirait Claudi ; « Pour le Père Noël aussi, un rappel c’est essentiel ! »

 

Pour le Père Noël aussi, un rappel c'est essentiel

Pour le Père Noël aussi, un rappel c'est essentiel

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 décembre 2021 (J+4754 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
18 décembre 2021 6 18 /12 /décembre /2021 12:33

CHARMOY-CITY ET LES MAIRVEILLES DE NOËL - du 18 décembre 2021 (J+4749 après le vote négatif fondateur)

La planète brûle, la pandémie règne…. Foutaises que tout cela !!

Le bonheur est dans le pré !

Oui, dans le pré du parvis de la mairie !

Cours-y vite, cours-y vite, fais ficelle !

Dans le pré du parvis de la mairie, ma belle, tu verras les coccinelles !

CHARMOY-CITY : UN RÉVEILLON POUR COCCINELLE - du 03 décembre 2021

Dans le ciel serein de notre bonne ville, les missives anonymes, comme les papillons volent en escadrille.

Non, ne riez pas gens de peu de foi, nous ne plaisantons pas !

À preuve, la mairie de notre bonne ville vient de voir atterrir dans sa boîte aux lettres la missive d’un « gentil messager anonyme ». La mise en ligne de cette missive du « gentil messager anonyme », sur la page facebok officielle de notre bonne ville a d’ores et déjà déclenché une nième vague de likes et de commentaires inspirés. Ah ! Magie de Noël aux mille bougies !

Le réceptacle du gentil message est une boîte aux lettres de l’année, dont l’installation imputable à la nouvelle équipe municipale était saluée en février dernier par Le Bien Public en ces termes poétiques :

« Le courrier était jusqu’alors déposé via une fente à clapet dans la porte. Plus adaptée mais moins charmante, une boîte externe répondant aux normes en vigueur a été installée à côté de la porte. »

Adieu donc la « fente à clapet dans la porte » ! Dans notre bonne ville, le progrès est en marche ! Dès lors, comment ne pas croire au Père Noël ?

CHARMOY-CITY : COURRIER DU CŒUR (DE BOURG)-  du 22 MAI 2021

Le Père Noël existe, le Père Noël est dans nos murs, nous y croyons dur comme fer, car la page facebook officielle de notre bonne ville vient de l’annoncer ex-cathedra en ces termes  :

« Avant de débuter sa tournée, le Père Noël fait escale à Auxonne ce samedi ! »

Son apparition vient même d’y être annoncée  : « Autour de 18h00, apparition du Père Noël à la fenêtre de la mairie »

Voilà une apparition, certes un peu lourde, qu’une foule médusée ne manquera toutefois pas de venir admirer.

Mais avant, panem et circenses, tous à L’Empire !

« À 16h30, séance Ciné Noël au cinema l'empire ( 4€ pour tous ), avec le dessin animé Elfkins : Opération Pâtisserie , suivi d'un chocolat chaud en attendant l'arrivée du Père Noël. »

Il faut croire au Père Noël citoyens !

À L’Empire, cet après-midi ne manquez surtout pas de venir voir s’allumer l’ampoule du Conseil Citoyen ! Coin-Coin !

CHARMOY-CITY : DE L’AIGLON À L’EMPIRE - du 13 décembre 2021

Autour du sapin, avec leurs pulls de saison, Arlette et Gaston sont dans leurs petits souliers !

 

 

FLASH DERNIÈRE

Dans notre bonne ville, le bruit court déjà qu’il serait plus facile de voir le Père Noël qu’un médecin, même si le bon Saint-Nicolas dément le fait :

https://www.facebook.com/Auxonne-lEcho-de-la-Place-dArmes-103459568104103

 

 

DERNIERS ÈCHOS (19/12/21 13h30)

Décidément, la distribution de cadeaux n’en finit pas sur la Place d’Armes ! On retient son souffle dans l’attente du commentaire du nouveau spécialiste Serge Hameléborre !

https://www.facebook.com/Auxonne-lEcho-de-la-Place-dArmes-103459568104103

 

 

Charmoy-City, Arlette et Gaston dans leurs petits souliers

Charmoy-City, Arlette et Gaston dans leurs petits souliers

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 décembre 2021 (J+4749 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
9 décembre 2021 4 09 /12 /décembre /2021 05:00

CHARMOY-CITY : NOTRE-DAME ET SES OISEAUX (2) - du 09 décembre 2021 (J+4740 après le vote négatif fondateur)

À la fin du premier numéro de notre série « Notre-Dame et ses oiseaux », après avoir traité de « l'aigle-lutrin en bronze, habituellement niché dans notre Eglise Notre-Dame » et du coq haut perché de notre clocher, nous annoncions une suite.

CHARMOY-CITY : NOTRE-DAME ET SES OISEAUX (1) - du 06 décembre 2021

Chose promise, chose due, il va nous falloir trouver une suite !

Une solution facile consisterait à deviser sur pigeons, choucas et autres hôtes de passage familiers de Notre-Dame.

Trop facile ! Ces hôtes éphémères ne comptent pour rien, n’ayant été ni coulés dans le bronze, ni sculptés dans la pierre.

Ah ! Si comme Dijon nous avions une chouette à Notre-Dame et sous vidéo-surveillance, ce serait une chance pour notre bonne ville et pour votre serviteur !

Mais de chouette de pierre patinée par les mille mains des visiteurs de Pékin, nous n’avons point !

Encore une fois, comme en matière de démocratie participatatatative, même si pour certains, le rêve s’amène, il nous faut cesser de rêver ! Notre bourg, jadis agricole, n’est point encore une métropole. Le cul entre deux chaises en quelque sorte !

DÉMOCRATIE PARTICIPATATATATIVE : DE CHARMOY-CITY À LA CITÉ DES DUCS - du 27 novembre 2021

Et voilà votre serviteur au pied du mur et sans chouette et qui pourtant doit vous dénicher un oiseau.

Et pour cela trouver une idée ! Dénicher la bonne idée c’est le métier du chroniqueur qui veut captiver son lecteur !

Et nous l’avons finalement dénichée ! Où ça ? Je vous le donne en mille….

Dans l’ordre du jour de la séance du conseil municipal d’hier !

Vrai ! C’est en lisant l’ordre du jour de la séance du conseil municipal d’hier, celui des créations de postes, que pour votre serviteur, comme au conseil citoyen, l’ampoule s’est allumée !

DE CARCASSONNE À AUXONNE : UN TOUR DES CONSEILS CITOYENS À L’OMBRE DES TOURS (4) - du 17 novembre 2021

Dans cet ODJ, 8 alinéas, du paragraphe 9 au paragraphe 16 concernent des créations de postes. Preuve qu’il faut croire au Père Noël !

Le dernier point « Recrutement d’un vacataire pour l’orgue de l’église » a retenu notre attention et l’ampoule s’est allumée !

Voici toute l’histoire ! Dans notre jeunesse nous avons connu et apprécié un titulaire de l’orgue de l’église depuis longtemps disparu.

Un vieil Auxonnais très féru de l’histoire de notre bonne ville, très proche de la paroisse et qui tenait bénévolement avec son épouse le rayon « bonbons » du cinéma « L’Aiglon », autrefois cinéma « Familia ».

Sur le mur de la « Salle L’aiglon » on peut encore lire « Cité Sardin ». Ce cinéma, nous en devons la construction au Chanoine Sardin. Il y a bien longtemps, ma mère me parlait de ce brave chanoine d’avant-guerre, curé d’Auxonne de 1890 à 1932.

Cette salle paroissiale était son rêve généreux, il l’avait projetée et réalisée pour accueillir et réunir tous les Auxonnais(e)s. Pendant plus de trente ans, cette salle de cinéma connut un grand succès…

Mais je sens que mon histoire commence à vous ennuyer et que vous attendez l’entracte !

Claudi me permet de faire une pause en mettant Les oiseaux d’Hitchcock à l’affiche au cinéma « L’Aiglon ».

La suite au prochain numéro.

Charmoy-City, les oiseaux à l'affiche

Charmoy-City, les oiseaux à l'affiche

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 09 décembre 2021 (J+4740 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
6 décembre 2021 1 06 /12 /décembre /2021 05:00

CHARMOY-CITY : NOTRE-DAME ET SES OISEAUX (1) - du 06 décembre 2021 (J+4737 après le vote négatif fondateur)

Notre précédent article avait conduit nos fidèles lecteurs dans le monde de l’entomologie,  coccinelles, papillons et pucerons sur fond de poésie gastronomique. Un menu de saison !

CHARMOY-CITY : UN RÉVEILLON POUR COCCINELLE - du 03 décembre 2021

L’actualité locale nous fait passer aujourd’hui à l’ornithologie.

Familier des aigles impériales dans notre bonne ville qui fut en quelque sorte le nid formateur d’où le futur empereur prit son essor, nous avons découvert à la lecture de la page facebook de notre bonne ville que « l'aigle-lutrin en bronze, habituellement niché dans notre Eglise Notre-Dame » était parti pour Beaune afin d’y figurer en bonne place dans l’exposition « LE BON, LE TÉMÉRAIRE ET LE CHANCELIER - QUAND FLAMBOYAIT LA TOISON D'OR ». Exposition consacrée à « l'histoire et l'art bourguigno-flamand des XIVe et XVe siècles »

Le texte de l’annonce poursuit : «  Nous sommes très fiers de voir notre oiseau parmi ces superbes pièces venues de toute l'Europe. »

Reconnaissons, pour reprendre les termes de la page facebook de notre bonne ville, que « notre oiseau […] habituellement niché dans notre Eglise Notre-Dame » méritait dans votre blog préféré cette petite parenthèse ornithologique.

Toujours sur le thème de « Notre-Dame et ses oiseaux » mentionnons le gallinacé perché au point le plus haut de Notre-Dame : le coq du clocher.

Ce coq que votre serviteur, alors en culottes courtes, vit promener dans les rues du centre-ville des années 50 par une équipe de scouts faisant une collecte dont je ne me souviens plus du motif. Le gallinacé trimballé de boutique en boutique, elles étaient nombreuses alors, était sans doute destiné à inciter les donneurs à la générosité…

Il serait donc bien injuste de négliger ce coq !

Tel n’est pas le cas de notre Blog Chantecler dont l’animal fétiche est le coq de Jean Rostand qui « chante clair afin qu’il fasse clair »

Tel n’est pas non plus le cas de notre municipalité qui ne manqua pas début septembre 2020 de mettre le gallinacé haut perché à l’honneur…

CHARMOY-CITY : LA RENTRÉE COM, C’ÉTAIT HIER, POUR LE DOUBLON MUNICIPAL - du 1er septembre 2020

Pourquoi riez-vous, c’est pas drône !!

La suite au prochain épisode !

Charmoy-City, les oiseaux de Notre-Dame

Charmoy-City, les oiseaux de Notre-Dame

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 06 décembre 2021 (J+4737 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
3 décembre 2021 5 03 /12 /décembre /2021 17:26

CHARMOY-CITY : UN RÉVEILLON POUR COCCINELLE - du 03 décembre 2021 (J+4734 après le vote négatif fondateur)

Dans notre précédent article, nous évoquions l’arrivée du froid dans une fin d’automne manifestement beaucoup plus grise que grisante.

COUP DE FROID SUR LE PAYS ET SUR CHARMOY-CITY- du 30 novembre 2021

C’était sans compter sans l’irruption soudaine d’un microclimat dans notre paysage charmoysien !

En effet, à l’ombre des sapins givrés, là où l’on attendait, tout en retenant son haleine fumante sous le masque, les rennes et leurs nez rouges, le passant peut découvrir une surprise de taille ….

Une floraison de coccinelles et de papillons !

Qui pensent déjà au réveillon…

Pucerons en vers, et à la carte…

 

Mademoiselle Coccinelle

Croquerait bien un puceron…

Pucerons à la béchamelle,

Un vrai menu de réveillon !

 

Pour satisfaire la coccinelle.

Le papillon déploie ses ailes,

Et s’envole vers le Gabon

Pour y quérir des pucerons

 

Ne pleure pas belle coccinelle

Lui susurre le papillon

De pucerons une pleine coquelle

Te rapporterai du Gabon.

 

Nous allumerons les chandelles

Du Champagne déboucherons

Et tu savoureras ma belle

Mes pucerons au réveillon.

 

Claudi s’est contenté d’une photo pour illustrer notre poème de Noël charmoysien qui n’a pas encore obtenu l’Imprimatur.

Charmoy-City, coccinelles et papillons préparent déjà le réveillon

Charmoy-City, coccinelles et papillons préparent déjà le réveillon

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 03 décembre 2021 (J+4734 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 05:00

COUP DE FROID SUR LE PAYS ET SUR CHARMOY-CITY - du 30 novembre 2021 (J+4731 après le vote négatif fondateur)

Le mois de novembre touche à sa fin. Pour notre rédaction, il aura été largement consacré aux conseils citoyens et à la démocratie participatatatative.

À ce propos nous aurons fait un large tour d’horizon d’Auxonne à Carcassonne pour revenir dans notre Côte-d’Or.

À Beaune d’abord et, pour finir, à Dijon.

DÉMOCRATIE PARTICIPATATATATIVE : DE CHARMOY-CITY À LA CITÉ DES DUCS - du 27 novembre 2021

Un mois de voyage avec Tintin au pays des conseils citoyens, un mois au cours duquel, à pas feutrés, le général Hiver s’est installé apportant dans ses fourgons le variant omicron.

Il y a un an nos commerçants avaient trouvé un moyen original de se réchauffer et nous avions salué leur prestation dans nos colonnes

CHARMOY-CITY EN CHALEUR : DES FEUX DE L’UCIAA À L’INCENDIE DE MOSCOU - du 04 décembre 2020

Pour l’heure, dans le pays, il faut bien l’avouer, le fond de l’air est frais et le moral quelque peu dans les chaussettes !

Certes tout le monde parle de la sympathique Joséphine Baker, mais on n’a pas pour autant la banane !

Toute cette année, plus que le sourire de Joséphine, c’est l’ombre de Bonaparte qui aura plané sur notre cité à l’occasion du 150ème anniversaire de sa mort à Sainte-Hélène.

L’Aigle qui avait affronté le Général Hiver et ses chaussettes russes en 1812 aura vu finalement sa vie abrégée par les moiteurs du climat équatorial jointes aux vexations de la Perfide Albion.

En mémoire de l’Empereur et accessoirement de son parent Roland Bonaparte nous proposons en rediffusion à nos lecteurs un album de saison à lire au coin du feu.

ALBUM « NAPOLÉON CHEZ LES LAPONS »

Claudi profite de l’occasion pour vous présenter la dernière collection d’hiver !

Charmoy-City, bientôt au Musée Bonaparte

Charmoy-City, bientôt au Musée Bonaparte

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30 novembre 2021 (J+4731 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 16:19

CHARMOY-CITY : UNE NOUVELLE COMÈTE BRILLE DANS LA NUIT CITOYENNE - du 20 novembre 2021 (J+4721 après le vote négatif fondateur)

Nous revenons aujourd’hui de Carcassonne où un tour des conseils citoyens nous avait conduit.

DE CARCASSONNE À AUXONNE : UN TOUR DES CONSEILS CITOYENS À L’OMBRE DES TOURS (4)

Retour sans joie à Charmoy-City : en ce triste mois de novembre, brouillards et frimas sur fond d’actualité locale plus que languissante composent un bien sombre tableau.

Hélas, le soleil ne brille plus et les feux de la Noël ne se sont pas encore allumés sur le parvis de la mairie. Vivement les rennes et la boîte aux lettres pour ceux et celles qui croient encore au père Noël.

CHARMOY-CITY, ENTRE PÈRE NOËL ET PÈRE FOUETTARD (1) - du 12 décembre 2020

Par bonheur, dans ce ciel sans joie, une nouvelle comète vient d’apparaître qui bientôt éclairera nos nuits citoyennes et nos fêtes des voisins citoyens !

Le Savant Cosinus, astronome en titre de l’Observatoire du Charmoy en définit ainsi la typologie : « Tête d’ampoule et queue très dynamique sont les caractéristiques de cette nouvelle comète citoyenne »

Claudi a illustré la découverte qui fera date dans les annales astronomico-citoyennes !

Une petite fleur pour les amateurs d’astronomie : deux articles « astronomiques » tirés de nos archives

L’OIGNON ET L’ORANGE - du 24 février 2017

À CHARMOY-CITY, « LES TEMPS CHANGENT »…OU PRESQUE (3) - DU 13 MARS 2021

Charmoy-City, une nouvelle comète brille dans la nuit citoyenne

Charmoy-City, une nouvelle comète brille dans la nuit citoyenne

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 novembre 2021 (J+4721 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
23 octobre 2021 6 23 /10 /octobre /2021 11:01

CHARMOY-CITY : DE L’OIGNON QUE L’ON PIQUE À CELUI QUE L’ON GRATTE - du 23 octobre 2021 (J+4693 après le vote négatif fondateur)

   La rédaction de Chantecler (le poil à gratter de Charmoy-City) vient de découvrir un nouveau post gratiné(e) sur la page facebook de notre bonne ville. Vous pensez bien que ça l’a démangé de vous le faire partager chers lecteurs. En voici la substance :

« Le grand jeu de l'automne des Commerçants et Artisans d'Auxonne commence lundi ! »

« Venez découvrir notre jeu "Grattez l'oignon" à compter de lundi ! »

  Voilà pour l’oignon qu’on gratte !

   Et l’oignon qu’on pique alors ?

  Ça, c’est une vieille histoire très « SIMPA » que nous allons vous faire (re)découvrir en plongeant dans notre mémoire

   SIMPA ? tu fais des fautes à présent Chantecler ? Ça m’arrive en effet, mais jamais trois fautes à la ligne comme dans nombre de commentaires inspirés sur facebook.

   Mais là, il ne s’agit pas de faute, « SIMPA » c’est un vieux souvenir tenace comme l’odeur d’oignon quand elle planait sur notre ville.

   Car elle a disparu depuis ! Oui l’odeur d’oignon et la SIMPA aussi  au bout du Pont de France à droite en allant vers Dijon

   Un article de  Brigitte BACHELEY intitulé « Auxonne... enquête dans la capitale du Val de Saône ! » et diffusé fin 2017 dans « L’Écho des communes » en attestait, dont nous rapportons ici le best off en la matière :

« Ne soupirez pas non plus contre l’odeur de l’oignon dans toute la cité : c’est fini »

« Les agriculteurs, les maraîchers : c’est fini. La déshydratation de l’oignon aussi, même si la 33ème  fête de l’Oignon s’est déroulée à Pluvet, près de Genlis. »

    Ces citations nous avaient semblé alors comme un glas de l’oignon résonnant, en place d’angélus, sur les champs désertés !

     La déshydratation se serait donc évaporée et l’odeur avec ! Un plaisir olfactif ineffable nous aurait donc été retiré.

     Le relent s’est enfui, mais il est temps encore de préserver la mémoire !

     Par bonheur, dans notre Val-de-Saône béni,  comme le montre encore une fois  aujourd’hui cette ineffable tombola « Grattez l’oignon ! » le bulbe doré a su migrer du secteur agro-alimentaire, vers le secteur festif, patrimonial ou commercial.

    En résumé : l’oignon est passé des champs où on le repiquait et des chaînes de transformation de la SITPA (Société Industrielle de Transformation de Produits Agricoles) sur lesquelles les ouvrières piquaient les oignons épluchés qui piquaient les yeux, au rayon des mille et une kermesses costumées ludiques de tout poil qui font la joie de notre France profonde !     

      Les vieux Auxonnais ont bien connu la SITPA que le populaire prononçait d’ailleurs habituellement SIMPA, sans doute en mode d’assonance  plus douce. SIMPA c’était plus sympa et ça faisait oublier les larmes de l’oignon.

      En été 1966, j’ai même bossé à la SIMPA, dans l’usine à droite, juste à la sortie du Pont de France. J’étais fier de ma carte de sécu toute neuve !

    À la chaîne à piquer les oignons sur le tapis, entouré de bonnes dames en bonnet blanc, j’adorais leur franc-parler. Le contremaître était un homme, évidemment, grincheux parfois !  L’égalité des sexes et la langue de bois n’avaient pas encore triomphé. L’oignon faisait encore pleurer ! Et l’on savait encore rire !

À CHARMOY-CITY, LA MIXITÉ DES TÂCHES FAIT LE BUZZ EN MACHINE - du 21 octobre 2021

     Je m’enrhumais parfois dans les chambres froides, grands cimetières de poulets congelés et éviscérés, raides comme la justice et durs comme des pavés. C’était « mes universités » !  Aux p’tits oignons !

    Comme il faisait pleurer, cet oignon épluché en tâche à domicile avant de rejoindre les chaînes de la SITPA !

       Cela permettait d’arrondir les fins de mois dans les foyers modestes, quand la libéralité d’un gouvernement en campagne ne les gratifiait pas encore de 100 € pour bien voter !

    Adolescent, votre serviteur a pratiqué occasionnellement l’épluchage. Sans grand succès à vrai dire ! Mais j’ai connu des virtuoses aux yeux rougis qui sortaient vaillamment leur journée !

    À la même époque, au rayon articles de pêche, j’ai tenté le montage des hameçons en tâche à domicile pour le magasin Prévost à l'entrée du pont de France devenu à présent le P’tit Coup de Pouce. Mais pas plus que le coup de pouce je n’avais le coup de main et puis, ça me rappelait trop les lignes emmêlées à la pêche à l’ablette !

    Finalement, ça grainait plus d’aller ramasser les treuffes chez les maraîchers : longue Béa et ronde Sirtema et on ramenait gratos son sac de crottes ou de grenaille pour les patates grillées !

   

Charmoy-City, trop d'oignons à piquer, pas le temps de gratter .jpg

Charmoy-City, trop d'oignons à piquer, pas le temps de gratter .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 octobre 2021 (J+4692 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres