Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

10 juin 2022 5 10 /06 /juin /2022 12:13

AUXONNE, RÉUNIONS ÉLECTORALES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI - du 10 juin 2022 (J+4923 après le vote négatif fondateur)

Dans nos précédents articles nous évoquions certaines tensions au sein de la droite républicaine locale.

AUXONNE : VERS UN DUEL BIBLIQUE ET RÉPUBLICAIN ? - du 7 juin 2022

Les attentes se tournent à présent vers la dernière réunion électorale pour le premier tour des législatives. Elle se tiendra ce soir vendredi 10 juin à 19 heures, sous les halles de notre bonne ville.

Pour l’heure, nous voudrions à nouveau évoquer une autre réunion tenue elle aussi un vendredi soir, mais dans le cadre des présidentielles. Plus précisément le vendredi 25 mars dernier. Elle avait été organisée par qui vous savez...

Nous emprunterons l’essentiel de cette évocation au texte de l’un de nos précédents articles…

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (7)- du 27 mars 2022

Retour sur un passé encore proche :

« L’évènement de la semaine, aura été la réunion électorale tenue vendredi soir au Caveau du Château Louis XI. Votre serviteur y était présent comme le confirme une photo de presse mise en ligne hier [samedi 26 mars].

Une veillée d’armes pour « marcheurs » convaincus, sous les voûtes d’un ouvrage casematé à l’épreuve des bombes construit dans les années 1830.

Cette réunion avait été annoncée, tant sur la page facebook de notre premier édile que dans la presse locale.

Le Bien Public avait publié en ligne à ce propos un court article intitulé « Auxonne Présidentielle : une réunion publique de la majorité présidentielle organisée ce vendredi ».

Il affichait hier soir [samedi 26 mars] une assistance de 70 personnes.

Livrons, pour notre compte, à nos fidèles lecteurs, quelques impressions d’un sceptique définitivement allergique aux sermons des grands messes électorales.

Dans l’assistance, hormis les membres de la liste dynamique, la gent proprement auxonnaise pouvait se compter en gros sur les doigts d’une main.

À la tribune, notre vénérable sénateur-vétérinaire était venu, de son propre aveu, chauffer la salle en attendant l’arrivée d’une jeune et fringante secrétaire d’état, et brocarder à l’occasion son homologue sénateur-vétérinaire Gérard Larcher.

Ajoutons-y deux ou trois député(e)s côte-d’oriens « marcheurs », la nouvelle référente départementale des marcheurs, le second adjoint au maire de Dijon, très « climats » et fort gastronomique, entre Macron et macarons, avec du « ville impériale » plein la bouche, sans oublier notre maire qui, c’est bien clair, a bien repris le train « en marche ».

La jeune et fringante secrétaire d’état finit par arriver, accorte et souriante, retardée, je vous le donne en mille, par un bouchon à l’entrée du pont !

Et presque ravie de l’avoir été, car ces bouchons précèdent ceux du champagne qui coulera à flots pour fêter le réveil d’une « belle endormie » enfin revitalisée et remise en marche sous un mandat dynamique ! »

 

Il est bien clair que toute cette affaire appartient déjà au passé et que le regard des électeurs motivés se tourne à présent vers les législatives et la dernière réunion pour leur premier tour. Elle se tiendra, rappelons-le, ce soir, vendredi 10 juin à 19 heures, sous les halles de notre bonne ville.

Comme dirait l’autre, un clou chasse l’autre !

Claudi, en mal d’illustration, a repris sa girouette-canon sous laquelle, ce soir passeront, les assistants à la réunion...

Ainsi font, font, font...

 

AUXONNE, RÉUNIONS ÉLECTORALES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI - du 10 juin 2022 (J+4923 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 10 juin 2022 (J+4923 après le vote négatif fondateur)

Visions d’histoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 09:52

AUXONNE : VERS UN DUEL BIBLIQUE ET RÉPUBLICAIN ? - du 7 juin 2022 (J+4920 après le vote négatif fondateur)

Avec son numéro 55, L’Écho de la Place d’Armes réapparaissait récemment dans le paysage facebookien.

AUXONNE : ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES, LE RETOUR - du 6 juin 2022

Et voilà qu’après un long silence, sa cadence de publication atteint à présent la haute fréquence !

En effet tirant, pour le coup, plus vite que son ombre L’Écho de la Place d’Armes récidivait dès hier en fin de matinée en publiant son numéro 56.

Selon Hegel, qui écrivait que « la lecture du journal le matin au lever est une sorte de prière réaliste » (G.W.F. Hegel, Notes et Fragments (Iéna, 1803-1806), Fragment N° 32), aurons-nous droit bientôt à notre Écho quotidien ?!

En tout cas, ce numéro 56 confirme bien les attentes exprimées dans notre précédent article : «  Nourrie dans le sérail républicain local, et en connaissant sans doute les détours, la rédaction supposée de L’Écho de la Place d’Armes nous semble en effet bien placée pour commenter l’affaire. »

Impayables, les éclairages portés par la rédaction de L’Écho de la Place d’Armes sur ce qu’elle qualifie de « magouilles dijonno-épleumiennes » !!

« Magouilles dijonno-épleumiennes » dont on voit fleurir les effets jusque dans notre cité impériale et ses girouettes canon !

CHARMOY-CITY, CITÉ IMPÉRIALE ET CAPITALE DE LA CUISINE ÉLECTORALE - du 17 mai 2022

AUXONNE : TRACTAGE AU MARCHÉ ET DYNAMIQUE EN MARCHE - du 4 juin 2022

Illustrant cette affaire, Claudi a voulu y mettre une note biblique : un combat entre David et Goliath, au pied de la statue de Napoléon Bonaparte, que les initiés aux « magouilles dijonno-épleumiennes » apprécieront sans doute.

Pour plus de visibilité nous diffusons aussi cette illustration en PDF

 

POST-SCRIPTUM

L’arbre qui cache la forêt

Fastoche de deviner qui se cache derrière « Pierre Vd » ce faux profil transparent, thuriféraire de notre maire, et ex-rédacteur d’INFOS AUXONNE !!

https://www.facebook.com/pierre.vd.3

 

FLASH DERNIÈRE ( 8 juin 09h20)

                    Nous avons pensé utile de faire un retour sur la page de L’Écho de la Place d’Armes dont le numéro 56 a suscité en matière de commentaires une série de réactions très inégales tant dans leur forme que leur contenu, mais néanmoins d’une lecture édifiante pour un lecteur averti.

Nous en proposons le PDF à nos lecteurs.

David contre le Goliath épleumien.jpg

David contre le Goliath épleumien.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 7 juin 2022 (J+4920 après le vote négatif fondateur)

Libres propos

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Libres propos
6 juin 2022 1 06 /06 /juin /2022 09:38

AUXONNE : ÉCHO DE LA PLACE D’ARMES, LE RETOUR - du 6 juin 2022 (J+4919 après le vote négatif fondateur)

Comme nous le signalions à la fin de notre précédent article : après un long silence, L’Écho de la Place d’Armes est de retour.

AUXONNE : TRACTAGE AU MARCHÉ ET DYNAMIQUE EN MARCHE - du 4 juin 2022

Oui, L’Écho de la Place d’Armes revient avec Lucette et Gaston, et leur paquet-cadeau de griefs.

Du cimetière au City-stade, en passant par la Grande rue, du désespoir supposé des commerçants à la disparition-désertion des édiles de nos rues, notre échotier enfin retrouvé brosse un tableau pour le moins affligeant.

Nos édiles de la dynamique ont tous droit à un gentil petit mot. Ainsi de l’adjointe à l’urbanisme dont il est dit : « l’adjointe à l’urbanisme ne traîne plus trop sur les trottoirs ».

Dans un long commentaire où elle réfute énergiquement les termes de L’Écho de la Place d’Armes, une « happycultrice », qui semble très bien la connaître, défend à ce propos « l’adjointe à l’urbanisme » !

Quelque peu désobligeant dans la forme, en effet, ce propos ! Si j’avoue n’avoir jamais passé Ma nuit chez Maud, notre « happycultrice » en question, il me souvient, en revanche, de longues heures de conversations passionnantes dans la boutique de l’adjointe à l’urbanisme. Il est vrai que c’était avant la dynamique...

Suivant l’exemple de l’abeille industrieuse qui, délaissant les nectars insipides, sait butiner les bonnes fleurs, laissons à présent de côté ces écarts un peu faciles de L’Écho de la Place d’Armes pour en retenir ce propos final de Lucette, qui comme un bon miel d’acacia, fait venir l’eau à la bouche et l’impatience fébrile au cœur :

« Mais je reviens demain, je vais voir ce soir mes copines Dynamiques. Elles m’ont promis du lourd à propos des élections. Je ne vais pas rater çà quand même !!! »

« Du lourd à propos des élections »... À la bonne heure !

Et peut-être un scoop sur les entrechats électoraux locaux dans le ballet des législatives de la deuxième circonscription.

Entrechats électoraux que nous dépeignions ainsi dans notre précédent article : « Sous les heureux auspices des Dieux de la politique, le rapprochement du « bras droit un peu gauche » de notre député et de notre premier édile politiquement ambidextre pouvait enfin s’accomplir ! »

Nourrie dans le sérail républicain local, et en connaissant sans doute les détours, la rédaction supposée de L’Écho de la Place d’Armes nous semble en effet bien placée pour commenter l’affaire.

On retient déjà son souffle !

 

Mais au fait, on est aujourd’hui le 6 juin, jour du débarquement allié en Normandie.

Le 6 juin 2014, Chantecler commémorait à sa façon les 70 ans de l’évènement                                                

CHARMOY-BEACH - du 6 juin 2014

Le débarquement de l’hyper au Charmoy était imminent.

Aujourd’hui, l’investissement de la zone se poursuit, dans un silence médiatique assourdissant !

BLACK-OUT MÉDIATIQUE SUR LA ZONE DU CHARMOY - du 2 juin 2022

Charmoy-City, un duo remarqué dans le paysage du carnaval électoral.jpg

Charmoy-City, un duo remarqué dans le paysage du carnaval électoral.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 6 juin 2022 (J+4919 après le vote négatif fondateur)

Libres propos

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Libres propos
4 juin 2022 6 04 /06 /juin /2022 05:00

AUXONNE : TRACTAGE AU MARCHÉ ET DYNAMIQUE EN MARCHE - du 4 juin 2022 (J+4917 après le vote négatif fondateur)

Quittons aujourd’hui la zone du Charmoy et son hypermarché que nous retrouverons

pour nous plonger dans la magie et l’authenticité des vieux marchés de notre France profonde.

BLACK-OUT MÉDIATIQUE SUR LA ZONE DU CHARMOY - du 2 juin 2022

Quand nos élus locaux, départementaux ou régionaux commencent à hanter les marchés, ce n’est pas pour faire la soupe aux poireaux, mais bien plutôt parce qu’approchent les scrutins électoraux ! Pas vrai mon coco ?!

En juin 2017 déjà, lors des précédentes législatives, le tractage républicain allait bon train…

Et nous en rendions compte dans un article

CHARMOY-CITY : L’IMAGE DES VIEUX MARCHÉS, UNE PERMANENCE… - du 28 juin 2017

Remontant notre rue du Bourg hier, à l’heure de l’apéro, nous avons eu la joie de constater que la tradition républicaine avait été conservée.

Au revers d’un tract qu’un jeune et fringant candidat, suivi de près par notre premier édile, venait de nous remettre, nous avons pu lire ces mots sonnant comme un Bulletin de la Grande Armée :

« Déjà plus de 50 maires de la circonscription sur 76, 6 conseillers départementaux sur 8, de nombreux élus, chefs d’entreprises et présidents d’associations ont déjà rejoint la dynamique ! »

Notons au passage la répétition du « déjà » qui évoque immanquablement, en nos terres impériales, ce vers hugolien : « Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte ! »

À la faveur de ce mouvement irrépressible, on peut à présent, sans trop de risques de se tromper, affirmer que, pour le coup, la « dynamique pour Auxonne » a elle aussi « rejoint la dynamique » en la personne de son leader charismatique, notre premier édile versicolor !

Un vrai film en technicolor qui pourrait faire l’objet d’une vidéo (la « dynamique pour Auxonne » affectionne les vidéos !) intitulée : Oser les métamorphoses dans le changement en marche

Il est vrai que le vent avait tourné depuis quelque temps

LÉGISLATIVES : UN ÉCOLO EN MARCHE POUR LA 2ème CIRCONSCRIPTION - du 10 mai 2022

Et que l’affaire était dans l’air !

CHARMOY-CITY, CITÉ IMPÉRIALE ET CAPITALE DE LA CUISINE ÉLECTORALE - du 17 mai 2022

Sous les heureux auspices des Dieux de la politique, le rapprochement du « bras droit un peu gauche » de notre député et de notre premier édile politiquement ambidextre pouvait enfin s’accomplir !

 

FLASH INFO (5 juin 10h00) Après un silence de plusieurs mois L’Écho de la Place d’Armes a refait surface hier soir…

Nous y lisons ce commentaire : « Le Locataire ne parade plus dans les rues ».

Commentaire pour le moins sujet à caution et qui semble indiquer de la part de la rédaction de L’Écho de la Place d’Armes une méconnaissance de notre présent article qui indique clairement que notre premier édile fait campagne dans la rue du Bourg, comme à la parade ! 

Charmoy-City, marchés d'hier et d'avant-hier.jpg

Charmoy-City, marchés d'hier et d'avant-hier.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 4 juin 2022 (J+4917 après le vote négatif fondateur)

Libres propos

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Libres propos
2 juin 2022 4 02 /06 /juin /2022 10:52

BLACK-OUT MÉDIATIQUE SUR LA ZONE DU CHARMOY - du 2 juin 2022 (J+4915 après le vote négatif fondateur)

Dans la presse ou les rézosocio, impossible de trouver le moindre mot concernant la récente reprise de travaux sur la zone du Charmoy.

Et pourtant la perspective, maintenant certaine, d’une croissance de ce pôle périurbain apparu au cours de la dernière décennie, pourrait bien, en matière de fréquentation, faire une concurrence sévère à la grande rue « meublée » et arborée qu’on nous concocte. 

AUXONNE : UN CONCEPT INÉDIT DE MOBILIER URBAIN MALIN ET NAPOLÉONIEN - du 31 mai 2022

Le sujet serait-il tabou ?

Ou sans intérêt ?

Sans doute !

À tel point, qu’au cours du mois dernier, notre rédaction semble ainsi avoir été la seule à consacrer deux articles à la reprise des travaux d’extension commerciale au Charmoy.

CHARMOY-CITY, DERNIÈRES NOUVELLES DE LA ZONE- du 07 mai 2022

CHARMOY-CITY, GADGETS ENTOMOLOGIQUES ET RÉALITÉS DE TERRAIN- du 21 mai 2022

Il est vrai que ces temps-ci, élections, « animations », « Nettoyage de la ville » et autres bienpensances en tous genres, mobilisent la presse et les rézosocio !!

En d’autres temps (octobre 2014), alors que le chantier de l’hypermarché venait de démarrer, l’affaire du Charmoy suscitait pourtant un véritable écho médiatique !

France 3 Bourgogne diffusait ainsi, le 22 octobre 2014, un reportage qui n’a pas perdu de son intérêt et de son actualité.

Dans ce reportage de Michel Gillot et Cécile Claveaux, le maire d’Auxonne s’était exprimé sur la question du Charmoy.

http://youtu.be/4PMrRymYg5s

Dans le cours de ce reportage digne de figurer dans les annales des podcasts, Raoul Langlois, alors maire d’Auxonne, jurait ses grands dieux que l’ouverture de l’hypermarché ne nuirait pas, bien au contraire, à l’activité commerciale du centre-ville. Nous rapportons ici ses propos :

  « Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

Se pourrait-il que le silence assourdissant de la municipalité actuelle (et de l’union commerciale) sur la question vaille caution des propos de notre ancien maire rapportés ci-dessus ?

L’extension qui s’annonce au Charmoy pourrait-elle donc contribuer à animer la grande rue relookée et à « meubler » son mobilier urbain ? Rien n’est moins sûr !

En 2014, la municipalité et l’union commerciale donnaient au moins leurs avis contradictoires sur ce point. Leur mutisme présent de mai-juin 2022 a de quoi interroger…

Faut-il en conclure que la trépidante animation de notre cité ne leur a pas encore laissé le loisir d’y penser !!

Ami de l’archive, Claudi rediffuse aujourd’hui une image tirée du reportage FR3 évoqué plus haut et qui montre nos ex-édiles planchant, inspirés, sur les cartes. Sans oublier, bien entendu...Napoléon Bonaparte !

Les fans de l’Empereur apprécieront encore l’illustration d’un vieil article montrant deux conquérants, chacun dans leur rayon, batifolant sur le chantier du Charmoy en 2015

Ô CORSE ÎLE D’AMOUR - du 08 AVRIL 2015

Charmoy-City, le grand état-major planche sur les cartes.jpg

Charmoy-City, le grand état-major planche sur les cartes.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 2 juin 2022 (J+4915 après le vote négatif fondateur)

Billet d’humeur

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur
31 mai 2022 2 31 /05 /mai /2022 05:00

AUXONNE : UN CONCEPT INÉDIT DE MOBILIER URBAIN MALIN ET NAPOLÉONIEN - du 31 mai 2022 (J+4913 après le vote négatif fondateur)

Dans notre précédent article, consacré à un aperçu du mobilier urbain de notre Grande rue, nous évoquions le rêve, caressé par plus d’un(e) député(e), d’être élu(e) grâce aux suffrages des citoyen(ne)s auxonnais(es)...comme dans un fauteuil !

ÉLU DANS UN FAUTEUIL À AUXONNE - du 28 mai 2022

La campagne des législatives est à présent ouverte et les panneaux électoraux de tôle galvanisée attendent, au vent frisquet d’un printemps sec et soudain rafraîchi, leur floraison d’affiches.

Pas de quoi pourtant galvaniser les foules plus tentées par les animations de tout poil que par les péroraisons électorales !

Sans relâche pourtant, à l’ombre des clochers et des mémés en fleur, de vide-grenier en fête à la patate, plus d’un député s’active…

CHARMOY-CITY, CITÉ IMPÉRIALE ET CAPITALE DE LA CUISINE ÉLECTORALE - du 17 mai 2022

Mais pas plus que les biefs asséchés, il ne semble que les urnes risquent de déborder !

En attendant revenons à notre mobilier urbain.

Le temps est à la mobilité et le fauteuil boulonné sera bientôt démodé !

Un fauteuil boulonné, c’est comme un député obligé, ça finit par ennuyer en ces temps changeants de déboulonnage !

L’homme nomade est à l’ordre du jour. Grand nomade guerrier, Napoléon Bonaparte le fut en son temps, toujours en campagne et toujours en chemin !

Son mobilier de campagne, modèle de commodité et de mobilité, vient d’inspirer Claudi pour un nouveau concept de mobilier urbain : le mobilier urbain napoléonien et malin.

 

Auxonne, un concept inédit de mobilier urbain malin et napoléonien.jpg

Auxonne, un concept inédit de mobilier urbain malin et napoléonien.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 31 mai 2022 (J+4913 après le vote négatif fondateur)

Fantaisie

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Fantaisie
28 mai 2022 6 28 /05 /mai /2022 10:16

ÉLU DANS UN FAUTEUIL À AUXONNE - du 28 mai 2022 (J+4910 après le vote négatif fondateur)

Un article très bref en guise d’intermède.

Nous ne nous étendrons pas aujourd’hui sur les histoires de grillage qui défrayaient hier la chronique du Bien Public (papier), ni sur les jeux interdits derrière le City-stade.

Nous ne parlerons pas, pour l’instant, de l’impérial jumelage annoncé en encart dans le même Bien Public (papier) d’hier au milieu de la pleine page des histoires de grillage, comme un trou au milieu d’un grillage...

Nous ne donnerons pas non plus, pour l’instant, la suite annoncée à notre précédent article, qui visiblement n’a pas déplacé les foules !

AUXONNE, CARNAVALS ET CONSCRITS, D’HIER ET D’AUJOURD’HUI (1) - du 24 mai 2022

Sur la page facebook de notre bonne ville une photo nous a cependant inspiré autant qu’elle a suscité de likes et de commentaires…

Non, pas le nettoyage de la Ville qui semble-t-il cette année, du moins pour l’instant, ne fait pas le buzz

CHARMOY-CITY : PAS D’ARMISTICE POUR LA GUERRE MÉNAGÈRE -  du 10 MAI 2021 

Ouvrez bien l’œil, il s’agit de trois fauteuils dans la grande rue en voie de réhabilitation !

Rêvons un peu !! Place à la fantaisie !

Parmi les candidat(e)s à la députation, dans notre deuxième circonscription, qui tous/toutes briguent un fauteuil, il se peut que d’aucun(e), doué(e) d’imagination, en contemplant cette photo ait pu y entrevoir un instant le présage d’être élu à Auxonne... comme dans un fauteuil !

 

Elu dans un fauteuil  à Auxonne.jpg

Elu dans un fauteuil à Auxonne.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 mai 2022 (J+4910 après le vote négatif fondateur)

Fantaisie

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 mai 2022 (J+4910 après le vote négatif fondateur)

Fantaisie

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais
24 mai 2022 2 24 /05 /mai /2022 11:04

AUXONNE, CARNAVALS ET CONSCRITS, D’HIER ET D’AUJOURD’HUI (1) - du 24 mai 2022 (J+4906 après le vote négatif fondateur)

Alors que les girouettes n’en finissent pas de tourner au vent mauvais d’un climat dangereusement détraqué, nos politiques n’en finissent pas de se piquer de vertus écologiques d’opérette à la peinture verte !

Voilà notre Chantecler qui radote à présent !

Ne vont pas manquer pas de remarquer nos fidèles lecteurs en lisant notre introduction du jour déjà lue dans notre précédent article !!

CHARMOY-CITY, GADGETS ENTOMOLOGIQUES ET RÉALITÉS DE TERRAIN- du 21 mai 2022

Pourquoi pas ? Il est bien permis de radoter quand d’autres battent la campagne ou lancent des appels réitérés à « Nettoyer la Ville » ! Quand d’autres mises au net seraient plus que nécessaires !

CHARMOY-CITY : PAS D’ARMISTICE POUR LA GUERRE MÉNAGÈRE -  du 10 MAI 2021 

Assez peu passionnants par ces temps, les réseaux sociaux locaux mon coco !

Un évènement tout de même, notre divin Marquis, devenu rare, s’est fendu d’un commentaire à faire tourner les girouettes :

« Si tu n’es pas de gauche à 20 ans, c’est que tu n’as pas de cœur. Si tu y es toujours à 40 ans, c’est que tu n’as pas de tête. »

Et à 60 ? T’es au conseil citoyen pardi !

Et à 75 piges alors ?

Tu raconte ses souvenirs ! C’est ce que fait d’ailleurs entre autres Gérard, un mien conscrit que je salue ici, dans un podcast disponible sur la page facebook de notre bonne ville

https://www.facebook.com/VilleAuxonne

Et que je n’ai pas manqué d’écouter !

Il y parlait entre autres de carnaval et de conscrits

Carnaval, tout le monde connaît ! On connaît même le carnaval électoral !

Mais conscrit ?

Kézaco vont dire les jeunots !

Conscrit, dans les vignes de Bourgogne c’est un raisin pas mûr qu’on trouve à la vendange, acide à souhait, et qui sert à faire le verjus, ou qu’on laisse aux zozios !

Conscrit c’est aussi un jeune homme assez mûr pour porter les armes et partir faire son service militaire, pour entendre tous les matins : « Au jus là-d’dans ! ». C’était comme çà, du moins, dans l’temps !

Marchant résolument au rétroviseur, quand d’autres marchent au doigt mouillé, notre rédaction, pour saluer Carnaval et Conscrits, tire aujourd’hui de ses tiroirs quelques bons morceaux …

Carnaval d’abord ! Chaque chose en son temps, on verra pour les conscrits dans un autre épisode.

En route, donc, vers le 7 mars 1954 dans notre machine à remonter le temps !

C’était le Carnaval ce jour-là, un des premiers carnavals auxquels, gamin en culotte courte, je devais assister, et c’est le seul de mes carnavals d’enfance, dont j’aie gardé le souvenir d’un détail particulièrement précis et disons-le, assez cru, comme nous le verrons plus tard.

Ce détail, en effet je m’en suis toujours souvenu ! Je n’aurais pu cependant jurer de l’année précise… Si, par bonheur, un vieux numéro jauni du Bien Public n’était venu récemment à mon secours !

Par la vertu de l’archive je vous propose de découvrir, sans les bruits, les odeurs et les couleurs, hélas, le défilé du 7 mars 1954 

 

Vous y découvrirez en photo le « Fonfonse » juché sur le char des Sioux, et peut-être d’autres souvenirs, si vous avez de la bouteille !

Les enfants et les jeunes-loups, car chez Chantecler il n’y en a pas que pour les croulants, pourront découvrir dans le texte, un nom de char propre à les faire rêver: « Ramu enfant-loup ».

Avec « Ramu enfant-loup » ou mieux, « Ramu l’enfant-loup », nous entrons, c’est le cas de le dire, dans le vif du sujet…

Voilà l’histoire….

Un communiqué Associated press relayé à la une par Le Bien Public du 10 février 1954 relatait la découverte, en Inde, d’un enfant-loup.

Au bout du compte, ce soi-disant « enfant-loup » devait se révéler n’être qu’un malheureux enfant hémiplégique abandonné.

Mais la nouvelle était lancée, elle devait défrayer la chronique et, surtout, inspirer nos carnavaliers !!

D’où le char, saignant, de « Ramu l’enfant-loup », dont j’ai gardé le souvenir.

Revenons en cette fin d’hiver 1954, un hiver particulièrement rigoureux, celui de l’appel de l’Abbé Pierre au profit des sans-logis. Imaginez une France pauvre et tristounette à peine sortie des restrictions de la guerre, sur fond de guerre d’Indochine, de tractions-avant, de grands pardessus, de gabardines, de canadiennes, de bérets et de chapeaux mous.

Et dans ce décor, sur un trottoir bondé de la rue Thiers, un gamin de sept ans un peu palot venu avec papa maman et le petit frère regarder le carnaval.

Il fait encore frisquet, le gamin n’a pas bien chaud, les grosses têtes en carton chalonnaises qui dominent les assistants lui paraissent effrayantes, les grosses caisses des fanfares l’assourdissent et vibrent dans sa poitrine, et voilà que dans le défilé il voit venir le char de Ramu !

Ramu, pour le coup, c’est le Popol Larue, qui n’a plus rien d’un enfant, sinon la petite taille qu’accentue encore un dos voûté. Je le reconnais aussitôt, c’est une des vedettes du jeu de boules de l’Iliotte que fréquente assidument mon père, lui aussi fana de la « lyonnaise », tout comme le Colonel Maurice et tant d’autres…

Le populaire Popol était aussi un fameux pêcheur, qui savait à point nommé récolter la manne, du temps que le Père Darche, avec maître Taupenot, faisait des pêches miraculeuses au carrelet dans le contre-fossé. C’étaient des temps bibliques que l’on peut à peine imaginer.

Ce jour-là, juché sur son char, le petit Popol ne pointe pas le cochonnet, n’embrasse pas la Fanny, et ne ferre pas le gros poisson, mais le nez sous une guirlande d’authentiques lambeaux de bidoche, il fait mine de les mâchonner, visiblement avec plaisir.

Imaginez l’effet produit sur un enfant qui n’aime pas la viande, et la mâche sans fin jusqu’à la recracher, ce qui lui vaut la vindicte paternelle et la compassion maternelle qui lui mouline son steak pour le mêler à la purée !

Claudi n’a pas trouvé de photo du char pour s’en inspirer. Il s’est rabattu sur la couverture du numéro 263 du 21 février 1954 du magazine à sensation Radar

 

Post-scriptum

Une jumelle polonaise pour Auxonne ?

Au risque d’être taxé d’impénitent pisseur de copie nous offrons à nos lecteurs la relecture de deux de nos anciens articles « impériaux » qui permettront sans doute à ceux-ci de mieux saisir le sens et l’opportunité du point 28 de l’ordre du jour du conseil municipal de ce soir 24 mai :

« Autorisation de procédure de jumelage avec la ville d’Ostróda (Pologne) »

BONAPARTE, D’EYLAU À OSTERODE - du 16 AVRIL 2016

DU QUARTIER BONAPARTE AUX INVALIDES - du 20 AVRIL 2016

Auxonne,  carnaval 1954, pas de repas végane pour Ramu.jpg

Auxonne, carnaval 1954, pas de repas végane pour Ramu.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 24 mai 2022 (J+4906 après le vote négatif fondateur)

Lieux de mémoire

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Lieux de mémoire
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 11:09

CHARMOY-CITY, GADGETS ENTOMOLOGIQUES ET RÉALITÉS DE TERRAIN- du 21 mai 2022 (J+4903 après le vote négatif fondateur)

Alors que les girouettes n’en finissent pas de tourner au vent mauvais d’un climat dangereusement détraqué, nos politiques n’en finissent pas de se piquer de vertus écologiques d’opérette à la peinture verte !

Comme le Père UBU avec sa chandelle verte !

Le jeudi 20 mai dernier, Le Bien Public titrait ainsi en ligne : « Auxonne Un hôtel à insectes a été inauguré »

Aperçu du contenu mirobolant l’article :

"Mercredi 11 mai, un hôtel à insectes a été installé dans la partie arborée située aux abords des locaux du centre communal d’action sociale, CCAS, de la ville d’Auxonne. À cette occasion, une petite réception avait été organisée. "

Encore une occasion pour notre premier édile de prendre la pose, comme le montre la photo accompagnant l’article !!

De l’hôtel à insectes à l’Hôtel du Corbeau, il n’y a, il est vrai, que quelques pas vite franchis !

CHARMOY-CITY, CITÉ IMPÉRIALE ET CAPITALE DE LA CUISINE ÉLECTORALE - du 17 mai 2022

  Dans la campagne française arrosée de pesticides, plus d’un édile, à grand renfort de clichés villageois et fleuris, semble ainsi vouloir rivaliser avec la reine Marie-Antoinette et son célèbre Hameau des jardins de Trianon.

Peine perdue ! Car si le petit domaine de Trianon, effectivement exploité tenait lieu de pédagogie concrète pour les enfants royaux, il n’en est pas de même des gadgets à la mode que de « belles âmes », pour se donner bonne conscience, surimposent sur fond d’une campagne Fly Tox chimiquée, cimetière de la biodiversité et garantie de Printemps silencieux

« PRINTEMPS SILENCIEUX » À CHARMOY-CITY  - du 25 mars 2020

En nos temps de déracinement hors-sol, trop d’enfants croient que les poireaux poussent dans les hypermarchés, et que les poissons sont carrés.

Ce n’est pas en les faisant ramasser des papiers gras et des mégots en ville qu’on leur apprendra le nom des plantes, des oiseaux et des insectes.

Et pourtant, entre mille réjouissances printanières, le facebook de notre bonne ville annonce une opération « Nettoyons la Ville » pour le 26 mai.

Remake de mai 2021 avec photo assurée dans le journal et bonne conscience écologique à prix  cassés!

Youpi ! Plus de mégots en ville ! La nature va enfin être sauvée !

CHARMOY-CITY : PAS D’ARMISTICE POUR LA GUERRE MÉNAGÈRE -  du 10 MAI 2021 

Petit retour en arrière à propos d’hôtels en tous genres….

Il fut un temps qui s’éloigne à présent, où plus que d’« hôtel à insectes » on parlait d’hôtel au Charmoy. Une affaire très compliquée !

Un hôtel, produit d’appel qui ne vit jamais le jour ! Pochette-surprise vide et attrape-nigauds pour les gogos !

Pour en revenir à l’actualité, depuis quelques semaines, des engins s’activent au Charmoy. Pas une ligne dans la presse !

CHARMOY-CITY, DERNIÈRES NOUVELLES DE LA ZONE- du 07 mai 2022

On scrappe pourtant à l’emplacement où devait se trouver le fameux hôtel !

Repentir tardif du promoteur prometteur ?

Et si un hôtel allait enfin s’élever ? Et si c’était un hôtel à insectes ???

Il est toujours permis de rêver !

Après que la faune entomologique ait été chassée de la zone défoncée. Voilà qui serait une très bonne idée !

En attendant, les rares rescapés pourront toujours aller crécher à l’hôtel à insectes à deux pas de notre mairie impériale verte et de tant d’autres couleurs !

Crécher à l’hôtel à insectes à deux pas de notre mairie impériale verte  ? Mais oui ! Avec les coccinelles pardi !

CHARMOY-CITY : UN RÉVEILLON POUR COCCINELLE - du 03 décembre 2021

 

Charmoy-City, on n'arrête pas l'écologie en marche.JPG

Charmoy-City, on n'arrête pas l'écologie en marche.JPG

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 mai 2022 (J+4903 après le vote négatif fondateur)

Libres propos

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Libres propos
17 mai 2022 2 17 /05 /mai /2022 16:23

CHARMOY-CITY, CITÉ IMPÉRIALE ET CAPITALE DE LA CUISINE ÉLECTORALE - du 17 mai 2022 (J+4899 après le vote négatif fondateur)

Notre bonne ville était déjà, comme nous savons (de Marseille !), la Capitale de l’Oignon.

CHARMOY-CITY : LES VIEUX MARCHÉS, C’EST DU PASSÉ, MAIS L’OIGNON FAIT ENCORE PLEURER - du 26 janvier 2017

Mais comme le montre notre titre d’aujourd’hui, elle peut prétendre à présent, à bien d’autres titres encore !

En cette période électorale plane dans nos rues et sur nos places un fumet corsé de cuisine électorale dynamique à vous faire pâlir la grande métropole gastronomique voisine, où nos édiles vont à l’occasion prendre leurs recettes. Quand le rêve s’amène, mieux vaut s’aligner sur François...

HEUREUX COMME EMMANUEL À AUXONNE- du 11 avril 2022

Ou sur Fanfan, le grand veneur de Chambord

CHARMOY-CITY : UN PARRAINAGE SANS SURPRISE - du 12 février 2022 

Fanfan l’insurpassable chauffeur de réunions au Caveau du Château Louis XI !

IMAGES NAPOLÉONIENNES ET FRANCO-RUSSES (7)- du 27 mars 2022

Mais il arrive que, comme la mayonnaise, le vent tourne…

LÉGISLATIVES : UN ÉCOLO EN MARCHE POUR LA 2ème CIRCONSCRIPTION - du 10 mai 2022 

Tourne le vent, tourne la mayonnaise, et tournent les girouettes !

Grincent au vent les girouettes de fer qui couronnent les deux portails monumentaux de l’Arsenal qui jouxtent l’Hôtel du Corbeau devant lequel on prend la pose à la sauce républicaine et dynamique.

Tourne la mayonnaise et tournent au vent électoral les girouettes bien huilées (garanties sans huile de palme...académique !) ! Politique de la dynamique au doigt mouillé !!! De quoi rendre jaloux un Fouché ou un Talleyrand !

Une idée de projet éditorial : recenser les plus belles girouettes de notre contrée sur le mode du célèbre dictionnaire des girouettes où figuraient les précédents.

https://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2007/06/02/01006-20070602ARTMAG90051-le_dictionnaire_des_girouettes_paru_en_demeure_une_arme_pour_comprendre_notre_temps.php

Le gourou de la dynamique auxonnaise bien placé ?!

FLASH DERNIÈRE (19/05/22 10H00)

On murmure dans les milieux bien informés que la Société Girofar ferronnerie d’art aurait offert à notre municipalité la réalisation et la pose d’une super-girouette républicaine sur notre mairie. Une affaire qui tourne !!

Au pays de Napoléon, on a des girouettes canon .jpg

Au pays de Napoléon, on a des girouettes canon .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 mai 2022 (J+4899 après le vote négatif fondateur)

L’air du temps

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans L'air du temps