Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

26 juillet 2018 4 26 /07 /juillet /2018 06:15

CHARMOY-CITY, FLEURON DU TOURISME ET DE LA CENSURE ? (4)  - du 26 juillet 2018 (J+3508 après le vote négatif fondateur)

   Dans nos  précédents articles, nous évoquions, sur fond de bilan de politique touristique, l’ouverture inopinée des premiers feux de la campagne municipale de mars 2020

CHARMOY-CITY, FLEURON DU TOURISME ET DE LA CENSURE ? (3)  - du 23 juillet 2018

    Il semblerait donc que la lutte pour le « fauteuil » soit déjà commencée, si l’on en croit du moins les réactions vigoureuses de l’actuel tenant du « fauteuil » et de sa fidèle équipe.  Connaitrons-nous, au cours des dix-huit mois à venir un suspense croissant digne d’une Coupe du monde ? La question est à présent posée.

    Dans ce dernier article, qui clôt notre série, nous voudrions, en conclusion, examiner quelques points, relatifs au tourisme local.

    Rappelons en effet que c’est à propos de tourisme, que notre premier magistrat a fulminé contre un adversaire potentiel, dans son texte intitulé « Légèreté quand tu nous tiens », publié le 16 courant sur la page facebook du groupe « Auxonne-Passionnément 21 ».

    Outre qu’il pose d’emblée la question de la « campagne », ce texte fait aussi le bilan de la politique touristique conduite par la majorité en place.

     Entre autres questions abordées, la question du port. Non Pépère, pas notre vieux port démocratique, là où y’a des frites, mais le Port Royal.

https://www.youtube.com/watch?v=yrMO__ZwCKo

    C’est vrai qu’en haut des gradins, même si l’on est purotin, on s’amuse bien pour presque rien, et tant pis pour l’ « apparatchik » « hors-sol » du « Président des riches » qui de visites aux frites jusqu’à présent se serait montré chiche !

  Car comme ne manque  pas le souligner le texte suivant, intitulé « CENSURE ? » de la page facebook du groupe « Auxonne-Passionnément 21 » : « Les marchés nocturnes sont un succès. A cette occasion, comme à bien d’autres, Mr Coiquil, brille une fois de plus par son absence. »

     Il est vrai qu’à lire son facebook, on découvre avec bonheur que notre « apparatchik » « hors-sol » est un amateur éclairé de Brassens, ce qui pourrait expliquer cette réticence, que ses détracteurs lui imputent, à suivre les sentiers battus et rebattus des incontournables marchés nocturnes.

CHARMOY-CITY : UN MARRONNIER SOUS LES PLATANES ? - du 18 août 2017

      Mais quittons à regret les gradins et les frites pour en revenir au Port Royal, à propos duquel on peut lire :

« La création d'un port de 150 anneaux, son extension prochaine à 300 anneaux (contrairement à ce qu’il [N.D.L.R. Chantecler : Monsieur Coiquil] claironne sur les réseaux sociaux), doit-elle être passée par pertes et profits ? »

     Décidément, pour nos passionnés, dans un port comme dans l’autre,  voilà notre « apparatchik » « hors-sol » vraiment mal embarqué !

     Pas comme nos passionnés qui aiment à poser pour la postérité, sur la rive enchantée, avant de s’embarquer (non, pas pour Cythère, grand-père !) en campagne ! Et vogue la galère !

DES REQUALIFICATIONS EN VUE POUR CHARMOY-CITY - du 26 décembre 2017

     Il est  bien vrai que le doublement du port est annoncé ! Et même que ça fait une paye !

    D’ailleurs, ça n’a pas échappé à notre blog !

GALIONS ET DOUBLONS À L’OMBRE DU BASTION - du 20 MAI 2016

    Si tout va bien du côté « royal » de notre cité, inscrit dans les noms des fleurons de son patrimoine (Porte Royale, Bastion Royal et port royal), du côté « impérial », par contre ; il semblerait que le bât blesse….

     Il n’est absolument pas question, en particulier, du Musée Bonaparte, actuellement fermé pour une durée indéterminée, et qui serait pourtant digne de constituer un pôle d’intérêt touristique.

CHARMOY-CITY : « BONAPARTE NOUS VOILÀ ! » - du 14 mai 2018     

    Il est vrai que depuis  fin 2012, date de sa fermeture, le musée, ses collections, ainsi que les projets le concernant ont connu, disons-le ainsi, des vicissitudes aussi diverses que variées, largement évoquées dans notre blog au cours du deuxième semestre 2017. 

CHARMOY-CITY : POUR EN FINIR AVEC LE PSC - du 26 octobre 2017

     Le fait n’empêche pas pour autant le groupe « Auxonne Passionnément-21 » de se parer des plumes du paon, en arborant sur sa page facebook un avatar avantageux et alléchant figurant une vue des collections du musée d’antan.

      Collections qui pour l’instant, depuis longtemps, et pour longtemps encore sans doute, ne sont plus accessibles qu’en ligne

http://portail-joconde.over-blog.com/article-bienvenue-sur-joconde-au-musee-bonaparte-a-auxonne-98432791.html   

     À défaut de mieux, les curieux pourront, lors d’une visite en ligne dans la base des musées de France, trouver au numéro 13 le mannequin du fameux avatar et son drapeau, et au numéro 175, le prestigieux chapeau.

JOCONDE

      Heureusement encore, que dans notre bonne cité, il reste d’autres merveilles à admirer !

CHARMOY-CITY : ON A DES MERVEILLES À VOUS MONTRER - du 02 novembre 2017

Charmoy-City : coups de Trafalgar sur le PSC du Musée

Charmoy-City : coups de Trafalgar sur le PSC du Musée

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 juillet 2018  (J+3508 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse