Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 09:27

CHARMOY-CITY : DE LA BIBLIOTHÈQUE  À LA MÉDIATHÈQUE- du 15 juin 2019 (J+3832 après le vote négatif fondateur)

 

    Comme nous l’avions vu dans une précédente publication, quelques pages de La Nausée de Jean-Paul Sartre se passent dans une bibliothèque d’un bourg de Normandie : Bouville.

CHARMOY-CITY : LES PHILOSOPHES, LE POLYÈDRE ET LA MÉDIATHÈQUE- du 23 novembre 2017

    Une bonne dame m’a glissé au creux de l’oreille, que s’il avait été mieux élevé, Jean-Paul aurait pu intituler son bouquin Du côté de Bouville…

     Il faut avouer que La nausée c’est quand même un drôle de titre. À dire vrai, c’est l’éditeur Gallimard qui en a décidé en référence à la perception bizarre et comme nauséeuse du réel que l’atmosphère pesante bouvilloise induit chez le héros.

    Ce sont des choses qui arrivent…

    Atmosphère pesante bouvilloise dans La nausée et atmosphère pesante charmoysienne en ce mois de juin !

    Passons maintenant à l’actualité…

     Hier, la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, mettait en débat le projet de médiathèque actuellement à l’ordre du jour.

Sur la page, le projet a suscité une série de commentaires assez peu enthousiastes, et sa présentation par la rédaction, une profonde déception du conseiller WLG  qui déclare « JE SUIS EN COLERE de constater que des élus (forcément issus de la majorité) ou du personnel municipal puissent manquer à leur devoir de réserve ou de confidentialité ».

     Valengel conteste la direction de l’index accusateur et répond au conseiller WLG : « ça peut être une autre fuite... La commission culture a eu lieu la semaine dernière. Voir qui était présent ! Pourquoi toujours accuser le personnel ou la majorité ? »

     Où se cache le traître ? Derrière un pilier du Passage Xavier-Girault peut-être ?

     Nous laissons à nos lecteurs le soin de prendre connaissance de l’ensemble des commentaires par eux-mêmes.

    

     Nous chercherons maintenant, quant à nous, une explication possible à cette volonté de modernisation à tout prix et à tout crin d’une bibliothèque qui ne manque pourtant pas de charme. 

     Avançons une hypothèse qui en vaut bien d’autres : la faute pourrait en incomber à ce scandaleux Jean-Paul et à l’image, volontiers désuète et pas très ludique qu’il a donnée, dans son livre, de la bibliothèque de Bouville, ainsi d’ailleurs que du Musée de Bouville :

   « Nous montons l'escalier. Je n'ai pas envie de travailler. Quelqu'un a laissé Eugénie Grandet sur la table, le livre est ouvert à la page vingt-sept. Je le saisis machinalement, je me mets à lire la page vingt-sept, puis la page vingt-huit : je n'ai pas le courage de commencer par le début. L'Autodidacte s'est dirigé vers les rayons du mur d'un pas vif ; il rapporte deux volumes qu'il pose sur la table, de l'air d'un chien qui a trouvé un os. « Qu'est-ce que vous lisez ? »

[…]

     J'ai abandonné Eugénie Grandet. Je me suis mis au travail, mais sans courage. L'Autodidacte, qui voit que j'écris, m'observe avec une concupiscence respectueuse. De temps en temps je lève un peu la tête, je vois l'immense faux col droit d'où sort son cou de poulet. Il porte des vêtements râpés, mais son linge est d'une blancheur éblouissante. Sur le même rayon il vient de prendre un autre volume, dont je déchiffre le titre à l'envers : La Flèche de Caudebec, chronique normande, par Mlle Julie Lavergne. Les lectures de l'Autodidacte me déconcertent toujours ».

    Il n’est pas totalement impossible qu’un de nos décideurs, féru non seulement de Proust, mais encore de Sartre soit tombé sur ce passage.

CHARMOY-CITY : LES ÉDITIONS « RENCONTRE » À LA « LIBRAIRIE PROUSTIENNE »- du 2 mai 2019

      Non ! Il n’est pas tombé dans le passage Xavier-Girault grand-père ! Et ce n’est sans doute pas pour cela que des bruits courent qu’on voudrait fermer ce passage, comme le colportent déjà certains ! Ni parce que Roquentin, le narrateur de  La Nausée, s’y serait soulagé en catimini derrière un pilier sans vraiment se cacher…Ça c’est un coup des fafs antisartriens !!!

     Non, il faut croire que le caractère vieillot et provincial de la description de Sartre a dû tout simplement incommoder notre moderniste qui ne doit pas trop apprécier les vieilleries puisqu’il tient aussi depuis maintes années  les reliques du Musée hors de la vue du public.

CHARMOY-CITY : « BONAPARTE NOUS VOILÀ ! » - du 14 mai 2018

    En attendant Jean-Paul aimerait bien revenir parmi nous pour rafraîchir son roman en transposant certaines pages de la bibliothèque de Bouville à la médiathèque de Charmoy-City !

   On n’arrête pas le progrès !

   Vous avez vu l’illustration de Claudi !?

    Ça vous en bouche un coin, même Jean-Paul a son programme posthume de revitalisation de La Nausée ! C’est ça la France en marche !

 

Flash dernière à propos de « décision »

 

Le Bien Public publie ce matin un article intitulé

« RÉGION AUXONNAISE - Politique locale Élections : plusieurs maires ne vont pas se représenter »

    Pour Auxonne, parmi la liste des candidats potentiels, Éric Duval qui  essaie « de monter une liste de bonnes volontés mais sans couleur politique », ouvre le ban

CHARMOY-CITY : DUVAL SE RÉVEILLE ! - du 29 mai 2019

   Suivent, bien entendu comme par hasard, dans la roue de notre cycliste, des considérations du journaliste sur une possible liste RN à Auxonne…

 Viennent ensuite les « lourds » dont l’engagement est certain : Jacques-François Coiquil et  Fabrice Vauchey.

     Est mentionné par ailleurs « Wilfried Le Goff, également conseiller d’opposition, [qui] réfléchit, de son côté, à intégrer une liste, mais « ne briguera pas la place de maire ».

   Pour terminer, faisant écho à cette petite phrase déjà présente dans le chapeau de l’article et  selon laquelle « le maire d’Auxonne, Raoul Langlois, pourrait également ne pas se représenter », l’article fait un point plus détaillé sur le persistant et impénétrable imbroglio langloisien :

.   « En ce qui concerne l’actuel maire de la commune, Raoul Langlois, il entretient toujours le suspense : « Je n’ai rien annoncé pour le moment. J’ai encore quelques contacts à prendre avant de me prononcer, mais ce sera fait prochainement ». […] « Le fait que j’arrête fait partie des hypothèses, tout comme le fait que Madame Roussel mène une liste. Toutefois, cela reste des hypothèses. Je ne ferme pas encore complètement la porte », précise-t-il ».

    Chant du cygne ou prochain rempilage à la clef du cacique charmoysien ?

    Du Langlois pur sucre…de betterave… de Picardie.

CHARMOY-CITY : « CACHOTTERIES ET ATERMOIEMENTS », DERNIÈRE DÉCOUVERTE  À LA CINÉMATHÈQUE LANGLOIS - du 25 mai 2019

      De cet inventaire des candidats potentiels, il nous reste à mentionner « la grande muette », dont le cas est abordé dans la dernière phrase de l’article  

« Contactée à plusieurs reprises, Nathalie Roussel n’a pas souhaité nous répondre ».

     Comme dirait le proverbe : « Qui ne dit mot consent »

LA CONQUÊTE DE CHARMOY-CITY EN 2020 - du 11 juin 2019

De Bouville à Charmoy-City et de la bibliothèque à la médiathèque

De Bouville à Charmoy-City et de la bibliothèque à la médiathèque

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 juin 2017 (J+3832 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse