Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 07:43

CHARMOY-CITY : INDÉPENDANTISME DE COUR D’ÉCOLE ? - du 12 octobre 2017 (J+3221 après le vote négatif fondateur)

       L’Histoire nous conduisait hier dans les couloirs du Château Louis XI. Louis XI qui mata les velléités d’hégémonie et d’indépendance des Bourguignons. De cette politique centralisatrice naissait en 1480  le Château Louis XI… et ses couloirs obscurs.

        Passons du passé à notre présent où l’indépendantisme est à la une de l’actualité. L’Europe entière est en haleine et tourne ses yeux vers Barcelone et Madrid.

        Les tendances centrifuges sont remises à l’ordre du jour dans un monde bahuté par la mondialisation dans lequel sévit l’individualisme social et politique. Sauve qui peut et chacun pour soi ! Mais s’affranchir et couper le cordon reste une aventure périlleuse…

       En signant, puis en suspendant dans la foulée la déclaration d’indépendance de la Catalogne, Carles Puigdemont (prononcer poutchdémonte) l’a bien compris mardi dernier. Il veut l’indépendance tout en appelant au dialogue avec Madrid. Que sortira-t-il de cette manœuvre ambiguë ?

      Nul doute que notre ancien maire et conseiller général, Antoine Sanz se préoccupe de la question, lui qui connaît bien l’histoire espagnole du dernier siècle.

      Quant à son successeur, Raoul Langlois, il semblerait qu’il se préoccupe, à une autre échelle, d’une autre déclaration d’indépendance.

     C’est du moins ce que Claudi, qui est sans doute trop imaginatif, a retenu à la lecture d’un article d’Hebdo 39 N° 272 du 9 octobre 2017.

       Dans cet article intitulé « Trois questions à Raoul Langlois, maire d’Auxonne », le journaliste interroge le maire sur son intention, déclarée « lors de la dernière réunion de la Communauté de Communes CAP Val-de-Saône » de « reprendre [pour sa commune] la compétence-jeunesse »

    En résumé, le maire répond en confirmant son intention, dont il expose les motifs, tout en restant « ouvert à la discussion ».

      Le premier magistrat veut donc ramasser la compétence enfance-jeunesse.

      Premier bénéfice prévisible de l’opération : Cornaqués  par un quarteron d’enfer (l’édile, ses deux adjointes motivées, « La Houlette » et « Couteau suisse », et son fidèle colleur d’affiches), les enfants des écoles pourront encore mieux ramasser les mégots le dimanche sous les couleurs d’une grande enseigne particulièrement choyée par le quarteron dévoué de la rue du Charmoy.      

     On n’arrête pas le progrès pédagogique, c’est magique ! Et l’adjointe multifonctions recyclée aura, n’en doutons pas, plus d’un tour dans son grand sac de 410 L !

ALBUM – ET SI ON NETTOYAIT LA NATURE ?

      N’y-a-t-il pas là, toutes proportions gardées et pédagogie citoyenne de mégot mise à part, quelques similitudes entre  l’indépendantisme catalan qui tient en haleine l’Europe et cet indépendantisme de cour d’école qui passionne à présent notre canton.

      Mais au fait, ce n’est pas la première fois que la Catalogne nous inspire. Les curieux et les amateurs pourront le vérifier !

LE CHARMOY À LA CATALANE - du 11 NOVEMBRE 2014

Flash dernière : Avalanche d’information municipale ce matin dans Le Bien Public. Double- page et trois portraits. Notre titre pour cette macédoine d’infos :

« Prudence partout, transparence nulle part ».

     Dès la troisième ligne tout, ou presque, est dit : « le style Langlois ce serait plutôt une sobriété apparente et une prudence comme on n’en fait guère »

      Ajoutons que si la « sobriété » n’est qu’« apparente », la « discrétion », elle, est toujours de mise ! 

      Un conseiller d’opposition arbore un sourire d’archives O.C. et dit OK pour « la rénovation du Château », il reconnaît pourtant : « J’en apprends parfois plus en ouvrant votre journal que dans les conseils municipaux ».

      Commentaire sans doute un peu sévère, car lors du dernier conseil, Monsieur Claude LAPOSTOLLE, Adjoint à la Culture nous en a appris de belles sur la genèse d’un PSC « non abouti ». Sa communication passionnante, déjà évoquée dans notre blog, devrait l’être à nouveau et sans faute dans un avenir proche

BONAPARTE À AUXONNE ou le Promeneur Solitaire Corse (7) - du 07 octobre 2017

        Plus perplexe sur sa photo d’archives O.C., une autre conseiller d’une autre opposition, s’interroge dubitatif  sur le rôle d’une adjointe à propos de laquelle « on n’a toujours pas compris à quoi elle était adjointe ».

     C’est clair pourtant, elle est adjointe au maire ! Lui, le maire, l’a bien compris ! On ne se prive pas d’un tel outil !

Charmoy-City  enfance-jeunesse, le putsch des mômes

Charmoy-City enfance-jeunesse, le putsch des mômes

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 12 octobre 2017 (J+3221 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse