Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 07:10

« À AUXONNE, LES PETITS COMMERÇANTS FONT DE LA RÉSISTANCE » (3) - du 13 octobre 2016 (J+2857 après le vote négatif fondateur)

Avec le troisième et dernier numéro de cette série, se conclut notre commentaire du reportage de France bleu diffusé le 26 août dernier et intitulé « À Auxonne, les petits commerçants font de la résistance »

Bien que le titre soit éloigné de la réalité et qu’une résistance des petits commerçants ne semble plus d’actualité, le contenu du reportage peut révéler à l’occasion le scepticisme et l’inquiétude de ces petits commerçants indépendants qui, depuis un demi-siècle, ont été souvent les grands perdants des politiques d’aménagement commercial.

Ainsi selon le reporter Thomas Nougaillon : « Fabienne Moreau tient une épicerie rue Antoine Masson, la rue commerçante d’Auxonne, mais en tant que présidente de l’Union commerciale, elle a eu des remontées négatives de certains de ses adhérents : « Je pense surtout au niveau des chaussures, de l’électro-ménager, tout ce qui est hors alimentation. Oui, eux, ils ont plus ressenti ».

Inquiétude donc, du côté des petits commerces non alimentaires, mais aussi du côté des commerces de bouche. Ainsi, comme l’indique le reportage : « pour Jérémy Vautrin, boucher-charcutier-traiteur, l’ouverture du Leclerc, c’est sûr, est un nouveau coup dur pour le centre-ville : « on constate qu’il y a moins de monde au centre-ville. Ça, c’est sûr et certain, ça exporte un petit peu la clientèle, et une fois que les gens ont dépensé 100 euros là-bas, ils vont pas revenir en ville pour redépenser 100 euros » ». À signaler en passant, que contrairement à ce qu’indique le reportage, le centre-ville d’Auxonne compte encore deux boucheries et non une seule ! Espérons pour longtemps encore !

Jérémy Vautrin, sans doute bien au fait de la réalité commerciale, puisqu’il en est un des acteurs, met donc en doute le pari lancé par notre maire hypervisionnaire lors d’un reportage diffusé le 22 octobre 2014 sur France 3 Bourgogne :

« Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

http://youtu.be/4PMrRymYg5s

En 2009 déjà, en page 12 d’Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009, à la tête de son équipe fraîchement élue, notre maire hypervisionnaire, tout heureux d’avoir été félicité par Leclerc pour sa « collaboration » et sa « discrétion » commettait ce couplet irénique :

« [que faire] pour que les clients venant acheter dans la grande surface, dont beaucoup ne venaient jamais à Auxonne auparavant, aient envie de venir arpenter les rues du centre ville, découvrir les services proposés par les commerçants auxonnais et profiter du futur hôtel.

L’équipe d’ « Auxonne Passionnément » reste très attachée à la défense du petit commerce, mettra tout en œuvre pour l’aider, mais n’oubliera jamais que l’intérêt général des auxonnais prime sur tout intérêt particulier »

Quand on relit tout cela : le « futur hôtel », « l’équipe d’ « Auxonne Passionnément » […] très attachée à la défense du petit commerce », on se retient de rire en se tapant sur les cuisses !

Plus près de nous, dans l’Agenda AUXONNE 2016, notre maire préconisait cette idée originale pour sauver nos commerçants :

« Je vais, comme il se doit, remercier nos annonceurs. Grâce à eux, vous avez une nouvelle fois cet agenda entre les mains. Ils font un effort financier. Sachez les en remercier en prenant le temps de pousser la porte de ces commerces. Vous ne sortirez pas sans vous être allégé de quelques billets Vous contribuerez ainsi au dynamisme de la ville. Sans grand discours, vous aurez développé l’économie locale. Vos billets s’ajouteront à beaucoup d’autres et permettront à nos commerçants de vivre ».

VERS DES LENDEMAINS QUI CHANTENT ? (3) - du 19 DÉCEMBRE 2015

On sent, à n’en pas douter, chez notre conseilleur, une longue habitude et une pratique quotidienne de ces généreuses distributions dans les petits commerces du centre-ville ! Allons-nous découvrir enfin, à l’occasion de la revitalisation, notre maire transformé, déambulant à son aise dans le centre bourg, devisant au coin des rues, avec une cordiale franchise, les yeux dans les yeux avec ses administrés, et poussant allègrement les portes des petits commerçants ?

Le Bien Public du 15 septembre dernier titrait : « AUXONNE URBANISME Revitalisation du centre-bourg : on entre dans le vif du sujet ! » Dans le cours de ce long article notre maire faisait une suggestion, à première vue difficile à mettre en œuvre : « On pourrait réserver la circulation aux clients des commerces et aux habitants du centre ».

Et ceux qui ne sont habituellement ni l’un ni l’autre, Monsieur le Maire, comment feront-ils pour se rendre à la Mairie, où ils ont parfois leur fauteuil ? Ils prendront le minibus de 9h47 ?

Une idée qui a du coffre à Charmoy-City

Une idée qui a du coffre à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 octobre 2016 (J+2857 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse