Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 00:00

OÙ EST PASSÉE LA ZONE DU CHARMOY ? – du 27 janvier 2013 (J+41 après le dépôt)

 

 Inf’Auxonne N° 39 de janvier 2013 vient d’apparaître sur la toile.                

http://www.auxonne.fr/telechargements

     Il partage, avec la presse gratuite largement diffusée dans nos métropoles, cet avantage de ne provoquer ni migraines ni méningites chez le lecteur. Pour être juste, nous devons reconnaître qu’au menu de ce fast-food communicationnel plutôt insipide, figure un plat un peu plus épicé : la « Tribune libre ». A noter toutefois que le chef-cuisinier s’est réservé le privilège d’y ajouter  son ultime pincée de sel : « Ultima ratio regum »

       Une lecture en diagonale du magazine, véritable promenade enchantée à travers des parterres fleuris, des colis de fin d’année, à l’ombre de  monuments vénérables et au son de carillons tintinnabulants, sans oublier le coin prosaïque des poubelles, ne nous a pas permis d’y découvrir la moindre allusion à la zone du Charmoy.

    Mis à l’index ? ce pôle naguère tant vanté  du futur développement de notre ville sur lequel vient pourtant d’être déposée une demande de permis de construire ayant eu les honneurs de la presse, photos à l’appui (Le Bien public des 18 et 19/12/2012 et 09/01/2013). Ou plutôt « discrètement » omis pour faire oublier les circonstances plus qu’acrobatiques de la genèse d’un projet contestable au profit de « romances » caritatives ou patrimoniales apparemment plus consensuelles. De cette affaire, notre feuilleton, dont la publication vient de démarrer, s’attache tout au contraire à démonter les rouages occultes. Contre le poison des enfumeurs, nous proposons l’antidote ! Nous vous recommandons vivement la lecture régulière de ce feuilleton, seul et authentique vrai remède contre l’Alzheimer du Charmoy, syndrome d’évanescence mnésique répandu  chez nombre de nos concitoyens  trop indolents ou trop crédules !

    Et il faut bien avouer que ce dernier numéro d’Inf’Auxonne n’est certainement pas fait pour leur dessiller les yeux ! Sa première ligne donne d’emblée le ton : discret !. Permettez-nous de la citer : « 2013 vient de nous ouvrir ses portes et très discrètement, nous arrivons déjà à la fin janvier ». Oui, c’est très « discrètement » qu’on arrive, je dirai même plus : la « discrétion » est un bon moyen de parvenir,  notamment de parvenir à la « maîtrise foncière » du Charmoy !

        Coïncidence fortuite, ou autre souci de « discrétion », le blog municipal

http://auxonne.b-blog.fr/billet-12634.html  que nous recommandions à nos lecteurs dans nos « ARCHIVES » numéro 3 et 4 et qui était encore très récemment  accessible, est devenu brusquement inatteignable. Que nos lecteurs se rassurent, ils pourront  accéder à son contenu sur notre blog grâce à une copie en PDF, et apprécier le « débat riche et fructueux ». CLIQUEZ ICI

        Il fut un temps, pourtant, où les colonnes de  notre magazine municipal, alors mieux achalandées, s’adornaient crânement de déclarations en faveur de la défense et illustration du projet de la zone du Charmoy

     Le phénomène a cessé depuis deux ans déjà et le lecteur curieux devra  remonter  jusqu’au N° 32 d’avril 2011 pour trouver une mention au « projet Leclerc » en page 7, et ce, même pas dans la chronique officielle, mais dans la tribune libre de l’opposition.

      Et pourtant du numéro 25 de mai 2009 au numéro 31 de janvier 2011 une véritable « charmoymania » devait battre son plein decrescendo. Nous ne reviendrons pas ici sur la formidable tête de série (ou tête de gondole ?),  ce désormais fameux numéro 25, indépassable et génialement inspiré de main de maître, constituant pour toujours le clou de la série. Nos lecteurs  retrouveront ce morceau d’anthologie cité en bonne place dans les épisodes et les archives de notre feuilleton.

     Il serait pourtant injuste d’oublier, sous le prétexte qu’elles seraient moins brillantes, les prestations des numéros suivants. C’est pourquoi, dans le souci de préserver ce patrimoine écrit d’un injuste oubli, nous en avons réuni ici les fleurons à l’intention de nos lecteurs. Les titres de ce florilège ont été choisis par notre rédaction

« Pacific 231 »

Inf’auxonne N° 26 (octobre 2009)

p. 1 « Nous nous sommes engagés à réveiller notre ville, il est parfois dur de se réveiller. Cela bouscule les habitudes.

La municipalité s’est engagée très clairement et très fermement pour l’aménagement d’une zone commerciale. L’enseigne Leclerc est la locomotive de cet aménagement. Leclerc représente une surface de 3500 m² de surface de vente sur une zone de 200 000m² soit 20ha. Nous espérons avec cette locomotive attirer d’autres commerces ou services, notamment un hôtel. Un débat riche et fructueux a eu lieu . Nous savons qu’une majorité d’Auxonnais est favorable à cette implantation. »

N.D.L.R. Stylistiquement parlant, cette image de la locomotive est un peu ringarde, elle sent même beaucoup son Zola, même un Gallois n’oserait plus l’employer. Pourtant le promoteur semble l’affectionner tout particulièrement, comme en témoignent les articles de presse locaux. Quant à l’image du « réveil » elle a toujours émaillé régulièrement les chromos totalitaires les plus éculés.

« Une étoile est née »

Inf’auxonne N° 27 (janvier 2010)

p. 1 « La frilosité n’est pas de mise. La municipalité a ainsi décidé de s’investir pleinement dans un développement harmonieux du commerce du Centre Ville. C’est pour nous un atout majeur : le commerce local trouvera profit d’une nouvelle attractivité de notre ville ;

Auxonne doit se développer. Le commerce local est loin de répondre à l’attente des Auxonnais. Aussi, la municipalité s’est-elle engagée dans l’aménagement d’une zone commerciale au Charmoy. Nous répondons ainsi à l’attente de l’immense majorité de nos concitoyens ».

p. 2 « UNE NOUVELLE ASSOCIATION EST NÉE : AUXONNE AVENIR CONSOMMATEURS (A.A.C.)

Son but statutaire est le suivant : « expression, représentation et défense des intérêts des consommateurs d’Auxonne et des communes environnantes ». Nous sommes donc tous concernés. Son président M. Philippe MONTIAL, est à votre disposition au 0380313289 pour tous renseignements et/ou adhésion (5euros/an)

« Vox populi  1 »

Inf’auxonne N° 28 (mai 2010)

p. 1 « Le Conseil Municipal du 15 avril 2010 a décidé, à l’unanimité de vous donner la parole. Le 27 juin 2010, de 8 h 00 à 18 h 00 aura lieu une CONSULTATION des auxonnais. Vous aurez à répondre à cette question : « Êtes-vous favorable OUI ou NON au projet d’implantation d’une zone commerciale sur le site du Charmoy ? ». De votre choix dépendra l’avenir de cette zone, l’avenir d’Auxonne».

N.D.L.R. Exercice de démocratie d’appoint : maintenant que tout est bouclé, vous avez le droit d’applaudir !

 « Vox populi  2 »

Inf’auxonne N° 29 (juillet 2010)

p. 1 « La Consultation des électeurs du 27 juin a révélé la véritable implication des citoyens dans la vie de leur cité : 38,25 % de participation, taux plus élevé que pour les élections européennes et régionales. Avec près de 80 % de OUI à la question posée, les auxonnais se sont clairement déterminés pour le développement d’Auxonne et de son Canton ».

N.D.L.R. : CQFD 30,3 % des électeurs inscrits et parmi eux  presque autant de distributeurs de tracts, de propagandistes bénévoles et de colleurs d’affiches ont aimé  la pub en  jaune-fluo de LURE, il est vrai que c’est moins compliqué que l’Europe !

En cas de référendum, exigeant une participation minimum de 50% pour être validé, ils auraient été moins fiers !

« Vox populi  3 »

Inf’auxonne N° 30 (octobre 2010)

p. 2 Projet de Zone commerciale du Charmoy

« Conformément à la volonté clairement exprimée par les Auxonnais(es) lors de la consultation du 27 juin 2010, le nouveau dossier est en préparation avec une attention et une motivation décuplées. Nous vous tiendrons informés dès qu’il sera finalisé ».

N.D.L.R. En regardant la récente demande de permis de construire on comprendra après coup le sens du terme « décuplé ».

« De quoi j’me mêle ! »

Inf’auxonne N° 31 (Janvier 2011)

p. 2, éditorial « Auxonne passionnément »

« … jusqu’à présent nos appels n’ont pas reçu l’écho qu’ils méritaient. En effet, les représentants du commerce auxonnais, obnubilés par la lutte contre l’implantation d’une troisième grande surface se sont fourvoyés dans une alliance contre nature avec les grandes surfaces locales. Se mêlant ainsi d’un combat qui de toute évidence ne les concernaient [sic] pas, en scellant cette alliance de la carpe et du lapin, ils ont fait perdre de vue à leurs mandants les questions essentielles, à savoir :

- que faire pour rendre le centre ville attractif ?

- quelles réformes entreprendre pour attirer le chaland

et répondre aux besoins de la clientèle ?

- comment tirer parti d’un tourisme qui va se développer ?

En ce début 2011, notre équipe formule le voeu que la raison reprenne enfin ses droits, et qu’une interaction efficace se mette en place pour défendre réellement les intérêts du commerce auxonnais »

N.D.L.R. Une « alliance » scellée en catimini avec une enseigne extérieure serait-elle plus honorable que « l’alliance de la carpe et du lapin » dénoncée péremptoirement par le groupe « Auxonne passionnément », et celui-ci, partenaire zélé et empressé d’une autre « union » et se posant en ardent défenseur de la concurrence, détiendrait-il de surcroît le monopole de la « raison » ?

   Cette pique  mauvaise et prétentieuse décochée aux représentants du petit commerce auxonnais  devait constituer le point d’orgue de la grande campagne de propagande, aux frais du contribuable et en faveur d’une seule enseigne, dans la presse municipale.

     A partir de là et jusqu’à ce jour, le Charmoy disparaîtra totalement des colonnes d’ Inf’auxonne,  redevenu enfin, sous l’œil protecteur des caméras, un univers tranquille de bisounours, de parterres fleuris, de citoyens méritants, de clochers sonnants, de bassins écrêteurs écrêtant et d’élections approchant.

      Restons attentifs, l’approche plus imminente de ces dernières, l’acceptation  possible du permis de construire et le démarrage éventuel de travaux dans la zone pourrait bien signifier le retour fracassant du Charmoy, à l’aise dans les  spacieuses colonnes du magazine à faible densité d’occupation. On parie !    

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 janvier 2013 (J+41 après le dépôt)

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Revue de presse