Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 00:00

 RETOMBÉES DISCRÈTES – du 23 mars 2011

 

     Pour reprendre le célèbre mot de Hegel, la prière matinale de l’homme moderne c’est la lecture du journal. J’y ai sacrifié ce matin et, parcourant les colonnes du Bien Public de ce jour, j’ai constaté que les retombées du premier tour des cantonales à Auxonne y étaient encore plus faibles que celles de Fukushima et pour tout dire inexistantes.

      Cette discrétion de la presse inclinerait donc à penser, qu’à Auxonne, le réacteur électoral est en voie de refroidissement. Les heures et les jours  qui viennent nous le diront sans doute. Il est évident cette fois que la bataille sera proprement locale, et que les responsables départementaux de la majorité de droite, devenus très discrets, laisseront les habitants du canton trancher.  

      Aux plus naïfs d’entre eux, on ne manquera pas de susurrer à l’oreille que « le Conseiller général doit toujours être le Maire d’Auxonne », comme on disait à Rome que « le Pape est toujours italien ».  Dictons d’un autre âge ! Ne faut-il pas au contraire « bouger », « se réveiller » et vivre avec son temps ?

     Dans ce contexte de « proximité » vraie retrouvée, Auxonnais(e)s et villageois(e)s responsables ne sauront se contenter d’appels au vote renouvelés sur la foi de seuls imprimés vantant en quelques lignes un programme prometteur appuyé de l’éloge des vertus personnelles d’un candidat.

     En ces temps d’abstention, ce dont ont soif les citoyen(ne)s authentiques qui n’ont pas encore renoncé à jouer leur rôle, c’est d’un contact libre et incarné avec les candidats, lors de réunions-débats où les questions et la contradiction soient possibles. Pour l’heure, Monsieur Langlois, embarqué en croupe derrière François Sauvadet le 16 mars dernier s’est dérobé à cet exercice dans la ville-centre. Il n’a pas oublié néanmoins d’envoyer ses partisans pour en  user jusqu’à l’outrance chez un de ses adversaires le lendemain.

     Les Auxonnais(e)s sont donc en droit d’attendre à présent qu’il use sans artifices, sans soutien extérieur et sans garde rapprochée, des talents personnels qu’on a vantés chez lui, pour défendre son point de vue devant un public auxonnais divers et libre de s’exprimer. Son concurrent Dominique Girard, lui, l’a déjà fait sans flonflons et sans tralala, on souhaite qu’il renouvelle cet exercice démocratique courageux, direct et spontané, que ne remplacera jamais aucun tract,  aucune affiche et aucun éloge lu à la cantonade.

     Au-delà de tous les clientélismes invétérés, de toutes les allégeances figées et de toutes les bunkérisations partisanes, la parole libre et toujours vulnérable exprimée devant un public sans tri et sans contrainte devrait pouvoir trancher et réveiller enfin « la belle endormie » d’un  sommeil électoral délétère.

 

 C. S. Rédacteur de Chantecler,

à Auxonne le  23 mars 2011

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par C.S. - dans Revue de presse