Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

15 décembre 2017 5 15 /12 /décembre /2017 07:46

CHARMOY-CITY : 9 ANS APRÈS LE VOTE CENTRIFUGE DE 2008, LE VOTE CENTRIPÈTE DE 2017 - du 15 décembre 2017 (J+3285 après le vote négatif fondateur)

       Une précision de vocabulaire pour commencer : centrifuge désigne ce qui éloigne du centre, centripète, ce qui en rapproche.  

       Une précision encore en ce qui concerne la nature du centre dont le vote centrifuge éloigne et dont le vote centripète  rapproche. Il s’agit, vous l’aurez deviné, de notre centre-bourg, actuellement l’objet de toutes les sollicitudes de la part de notre municipalité qui n’échappe pas à la nouvelle tendance nationale « revitalisatrice » des « territoires ».

      Dans un article en ligne du Point daté du 14 décembre et intitulé « "Délocalisé" à Cahors, Édouard Philippe s'adresse aux provinces inquiètes » on pouvait lire ainsi : « Les grandes lignes d'un plan de revitalisation des centres villes dans les villes moyennes lancé par le ministre Jacques Mézard, seront également annoncés, pour contrer la disparition des commerces et la dégradation immobilière de nombre de centre-villes. »

     Notre conseil municipal est pile au diapason, qui procédera mardi prochain 19 décembre à un vote centripète tourné, donc, vers le centre-ville. L’ordre du jour annoncé dans la convocation atteste explicitement de ce caractère centripète en son point 6 :

 « Adoption de l’opération « projet de revitalisation centre-bourg 2018-2026 » et demandes de subventions »

   Cette adoption devrait faire l’objet d’un vote dont nous ignorons les modalités mais dont on est fondé à penser qu’elles devraient se révéler moins abracadabrantesques que celles  du mémorable vote centrifuge du 17 décembre 2008 dont nous reparlerons plus loin et que vous pourrez revivre comme si vous y étiez grâce à nos documents.

    Dans l’hypothèse, même improbable, où un vote à bulletins secrets doive intervenir, nous pensons qu’il pourrait être opportun de transporter en conseil, à l’usage d’urne, la boîte à idées de la Maison du Projet, visiblement en situation de carence alimentaire…

CHARMOY-CITY : UN PROJET ET SES BORNES - du 7 décembre 2017

    L’issue du vote laisse peu de doutes. En effet, qui pourrait raisonnablement ne pas souhaiter meilleure mine au centre-bourg, à ses habitants, à ses façades, à ses monuments et à ses petits commerces !

    En regard de ces nouvelles raisons d’espérer,  le vote centrifuge du 17 décembre 2008 qui tournait résolument le dos au centre-ville au profit de la périphérie ne manquera donc pas d’apparaître comme une regrettable bévue de la municipalité toujours en place.

     En cette première décennie de notre siècle où les réflexions ne manquaient pas sur la « France moche », France des parkings et des hangars envahissant la périphérie des villes, rongeant les espaces agricoles et vidant progressivement les centres villes de leur substance, il fallait franchement être en retard d’une guerre pour ne pas trouver mieux que de planter un hypermarché en périphérie de notre ville !

   La CNAC du 20 janvier 2010 dans sa décision 317D ne s’y était pas trompée, qui déclarait que le projet « aura un impact significatif sur l’activité des commerces et services traditionnels situés en centre-ville ; qu’ainsi il  ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne ». Il est vrai que la CNAC du 17 janvier 2012 opéra par la suite une belle pirouette dans sa décision 917D

LES CHARMOISES DE SCHRÖDINGER-du 28 août 2013

      L’histoire de l’incroyable vote centrifuge du 17 décembre 2008 et de ses suites est déclinée tout au long de notre blog. Les curieux pourront en découvrir l’essentiel dans les deux articles suivants.

PATRIMOINE ET CITOYENNETÉ (1) - du 17 Septembre 2016

PATRIMOINE ET CITOYENNETÉ (2) - du 18 Septembre 2016

    Avec la meilleure bonne volonté du monde, il apparaîtra difficile de concilier le vote centrifuge de 2008 et le vote centripète de 2017. Certes la CNAC et « Les Charmoises de Schrödinger » avaient opéré en leur temps l’exploit de concilier les contraires.

    Cette conciliation des contraires entre « la rue Emile Gruet [qui] persiste à présenter l'allégresse du passé » et « la rue du Colonel Redoutey en direction de Dole [qui] sculpte le futur commercial. » un artiste l’avait lui-même dépeinte dans ces lignes inimitables :

   « À présent l'immeuble de la poste assorti de son rond-point restitue une douceur géométrique. L'amplitude qui s'en dégage met en exergue la fluidité des lignes et des volumes ; comme pour polariser une grande puissance aérienne. Sur un autre azimut, à l'extrémité du boulevard Pasteur apparaissent les formes stigmatisées du quartier Bonaparte. En projetant le regard derrière soi, la rue Emile Gruet persiste à présenter l'allégresse du passé. Puis enfin, la rue du Colonel Redoutey en direction de Dole sculpte le futur commercial. » ( Extrait de Notin N°3 de septembre 2010)

     Il est vrai que le même artiste, choyé du prince, diffusait avec enthousiasme, dans le même numéro de la même revue, la bonne parole édilitaire relative au « futur commercial » sculpté par « la rue du Colonel Redoutey en direction de Dole »

Charmoy-City 2008, 2017 deux votes pour une vision synthétique

Charmoy-City 2008, 2017 deux votes pour une vision synthétique

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 décembre 2017 (J+3285 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse