Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 00:00

LES CHARMOISES DE SCHRÖDINGER-du 28 août 2013 (J+1715 après le vote négatif fondateur)

 

       Si l’Auxonnais moyen a oublié tout cela, les vrais passionnés du Charmoy ont toujours en mémoire deux décisions de la CNAC :  la 317 D du 20 janvier 2010  et  la 917 D du 17 janvier 2012, selon lesquelles un projet d’hypermarché LECLERC situé sur la zone du Charmoy à la sortie sud d’Auxonne par la D905 reçut successivement un avis négatif puis positif.

     Il est vrai qu’entre temps le projet avait été légèrement déplacé et qu’il avait été allégé du BRICO.

On peut s’étonner néanmoins des appréciations successives mais opposées d’une même commission, présidée par le même président, en ce qui concerne notamment l’impact sur l’animation du centre ville d’Auxonne de deux  projets somme toute assez comparables. En effet si la deuxième version a été « allégée », elle conserve le même « cœur de projet » et reste toujours susceptible d’extension comme le démontre abondamment la pratique courante.

 Par le lien ci-dessous, nous renvoyons le lecteur curieux à l’un de nos précédents articles donnant davantage de détails ainsi que la possibilité d’accéder sur notre site aux textes des deux décisions. Il se trouve, en effet, que la première de ces décisions (317D du 20 janvier 2010) se trouve actuellement inaccessible (?) sur le site officiel

 

 CNAC, UNE NOUVELLE ENTRÉE AU « DICTIONNAIRE DES GIROUETTES » ? – du 22 février 2012 (édition du soir)

 

La décision 317 D du 20 janvier 2010 stipulait dans ses attendus que le projet « aura un impact significatif sur l’activité des commerces et services traditionnels situés en centre-ville ; qu’ainsi il  ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne »

 

La décision 917 D du 17 janvier 2012 vante au contraire les capacités d’animation d’un projet dont le cœur (HYPER plus boutiques), rappelons-le, restait inchangé,  en ces termes : « cette nouvelle implantation contribuera, en complétant l'offre existante, à renforcer l'attractivité commerciale d'Auxonne et des communes rurales environnantes; qu'elle participera ainsi à l'animation de la vie urbaine et rurale »

 

Notre commission a l’art de concilier les contraires « nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne » et « participer ainsi à l'animation de la vie urbaine et rurale »

Nous rejoignons ici les paradoxes de la physique quantique. C’est presque aussi fort que le  célèbre Chat de Schrödinger à la fois mort et vivant !

Et cette prouesse logique de conciliation des contraires méritait bien un dessin de Claudi !

Les Charmoises de SchrödingerC. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 août 2013  (J+1715 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Figures libres