Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 07:34

BONAPARTE À AUXONNE ou le Promeneur Solitaire Corse (1) - du 21 août 2017 (J+3169 après le vote négatif fondateur)

    Une bonne partie de nos publications du mois de juillet dernier et du début de ce mois ont été consacrées aux vicissitudes de notre ancien Musée Bonaparte, fermé en 2012,  et plus particulièrement aux avatars du PSC (Projet Scientifique et Culturel) conditionnant sa restructuration en vue de l’ouverture d’un nouveau musée dans un nouveau local.

ALBUM UN PSC POUR BONAPARTE

    L’attrait touristique du Musée Bonaparte – actuellement fermé pour une durée indéterminée, rappelons-le – tenait essentiellement à la présence matérielle de souvenirs personnels de Napoléon Bonaparte dans les collections du musée.

      Côte-d’Or magazine  N° 163 de juillet-août 2016 ne s’y trompait pas – actualisation mise à part – qui écrivait l’été dernier : « Dans l’une des tours du château, Auxonne conserve précieusement et fièrement […] le chapeau du célèbre Corse. De quoi exciter l’imagination sur le chemin du retour. »

    Après 5 ans de fermeture du musée, nous ne pouvons donc que souhaiter sa prompte réouverture !

    À ce propos, Le Bien Public du 17 juin dernier publiait un article sous le titre « AUXONNE  CULTURE Combien coûtera la musée ? ». Dans cet article, notre premier édile, rassurant, déclarait : « Ne croyez surtout pas que parce que rien n’est visible au public, le dossier n’avance pas. Au contraire, à l’heure où l’on se parle, le dossier est sur mon bureau ».

     Depuis, une lettre ouverte du 25 juin dernier, concernant les tribulations du PSC (Projet Scientifique et Culturel) et de son auteur, est arrivée sur le « bureau », où elle attend toujours une réponse.

Peu importe que la réponse tarde à venir ! L’histoire du dossier du premier PSC « non abouti » est à présent contée !  Merci en passant aux élus courageux qui ont contribué à sa diffusion.

    En attendant la suite de l’histoire, et afin que le temps passe plus vite dans la salle d’attente de la réouverture du musée, notre blog entame aujourd’hui la publication d’une nouvelle série illustrée inédite consacrée à la geste du jeune Bonaparte dans notre bonne ville.

     Nous l’avons intitulée : « BONAPARTE à AUXONNE ou le Promeneur Solitaire Corse ».    

    La consultation des biographes ayant écrit sur le séjour de Bonaparte à Auxonne montre que tous  s’accordent, ou se copient, pour attribuer les mêmes traits de caractère au jeune lieutenant en second : sa propension à la solitude, son goût de l’étude et de la promenade, sa fréquentation des œuvres de Rousseau. Il conviendrait encore d’ajouter à cela ses talents mathématiques et bien sûr, un inimitable génie !

   Comme Rousseau, son mentor de jeunesse, qui écrivit les Rêveries du promeneur solitaire, Bonaparte était donc un promeneur solitaire, et qui plus est, un Promeneur Solitaire Corse. Autrement dit un PSC !

    C’est donc encore et toujours sous le signe des trois initiales  PSC que sera placée notre évocation illustrée du séjour de Bonaparte dans nos murs.

    Cette série ne prétend pas faire œuvre d’histoire, elle vise seulement  à  revivifier, dans un libre registre, la mémoire quelque peu empaillée, de notre Promeneur Solitaire Corse !

     Le fameux « Chêne Napoléon », à l’orée de la Forêt des Crochères,  au hameau de La Cour, est l’un des piliers du Panthéon des promenades de Bonaparte à Auxonne. L’image est consacrée et immortalisée dans le bronze de l’un des bas-reliefs ornant le socle de la statue de Bonaparte sur la place. 

       Aujourd’hui, Claudi la reprend et la rafraîchit pour vous, chers lecteurs, sous le titre : « Pensées Sous le Chêne ». Toujours sous le signe des trois initiales  PSC !

    Voici donc, en exclusivité, la première image inédite de notre nouvelle fantaisie en épisodes : « BONAPARTE à AUXONNE ou le Promeneur Solitaire Corse » !

Bonaparte à Auxonne, PSC n° 1  Pensées Sous le Chêne

Bonaparte à Auxonne, PSC n° 1 Pensées Sous le Chêne

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 août 2017 (J+3169 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Feuilleton 7

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Feuilleton 7