Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 07:26

ALLEZ ! ENCORE UN PETIT COUP DE POUCE ! - du 12 Septembre 2016 (J+2826 après le vote négatif fondateur)

Un petit coup de pouce dont il n’est pas permis de douter, c’est le vote positif que notre premier magistrat devrait apporter demain à la CDAC devant statuer sur les projets d’extension de l’hyper du Charmoy. Il est certain que ce vote ne devrait avoir ni l’« ambiguïté » du vote historique du 17 décembre 2008, ni la « discrétion » des manœuvres foncières de début 2009 !

ENCORE UNE COMMISSION POUR LE CHARMOY ! - du 08 Septembre 2016

Dans un article déjà ancien nous faisions état de ces « coups de pouce » et autres coups de main que la municipalité alors en place, et depuis toujours en place, prodiguait sans compter au service de LECLERC. Aujourd’hui LECLERC, lui aussi, est en place : au Charmoy d’abord et, c’est évident, jusque dans le fauteuil du maire !

COUPS DE POUCE – du 31 janvier 2012

Dérouler le tapis rouge à LECLERC, tel aura été le job principal des deux mandats Langlois

Dans Inf’Auxonne n° 30 d’octobre 2010 (à présent inaccessible en ligne…), nos stakhanovistes municipaux avouaient se dépenser sans compter au service de l’enseigne : « le nouveau dossier [du projet LECLERC] est en préparation avec une attention et une motivation décuplées » (page 2). Impressionnant ! On transpirerait presque en lisant ça ! C’est que le temps était déjà passé, de cet hiver 2008-2009, où la « discrétion » régnait en maîtresse et où rien ne transpirait !

En cette année 2010, nos stakhanovistes avaient encore bien bossé quelques mois auparavant, à pied, à cheval et en voiture, pour orchestrer la consultation, chef-d’œuvre d’affichage imprimé à LURE et de démocratie participatatatative !

Au numéro suivant (Inf’Auxonne n° 31 de janvier 2011) un « porte-plume » municipal omniscient et vengeur admonestait et tançait pour finir les représentants des petits commerçants du centre-ville en ces termes :

« … les représentants du commerce auxonnais, obnubilés par la lutte contre l’implantation d’une troisième grande surface se sont fourvoyés dans une alliance contre nature avec les grandes surfaces locales. Se mêlant ainsi d’un combat qui de toute évidence ne les concernaient [sic] pas, en scellant cette alliance de la carpe et du lapin, ils ont fait perdre de vue à leurs mandants les questions essentielles, à savoir :

- que faire pour rendre le centre ville attractif ?

- quelles réformes entreprendre pour attirer le chaland et répondre aux besoins de la clientèle ?

- comment tirer parti d’un tourisme qui va se développer ?

En ce début 2011, notre équipe formule le vœu que la raison reprenne enfin ses droits, et qu’une interaction efficace se mette en place pour défendre réellement les intérêts du commerce auxonnais ».

Ce discours moralisateur autant que creux, n’était en fait que la reprise d’un vieux couplet déjà entonné en page 12 d’Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009, couplet qui déclarait en outre :

« [que faire] pour que les clients venant acheter dans la grande surface, dont beaucoup ne venaient jamais à Auxonne auparavant, aient envie de venir arpenter les rues du centre ville [N.D.L.R. Et leurs trottoirs !], découvrir les services proposés par les commerçants auxonnais et profiter du futur hôtel [N.D.L.R. Ah ! Ce fameux hôtel-fantôme !].

L’équipe d’ « Auxonne Passionnément » reste très attachée à la défense du petit commerce, mettra tout en œuvre pour l’aider, mais n’oubliera jamais que l’intérêt général des auxonnais prime sur tout intérêt particulier [N.D.L.R. Ah ! Comme cela est bien dit !]»

On suppose que, depuis, les doctes donneurs de leçons municipaux on trouvé la solution pour dynamiser le centre-ville. Pour l’instant, on ne peut dire que le résultat crève vraiment les yeux ! Quant à l’hôtel, on sait ce qu’il en est !

Le leader en titre de nos « passionnés », quant à lui, croit toujours avoir trouvé la solution miracle dans l’installation d’un hypermarché en zone périphérique. Hypervisionnaire à retardement qui adopte les schémas périmés de l’autre siècle !

Telle aura été pourtant l’obsession majeure de ses deux mandats, censée selon lui apporter du grain à moudre et de l’eau au moulin du petit commerce de centre-ville ! Rappelons le pari qu’il fit lors d’un reportage diffusé le 22 octobre 2014 sur France 3 Bourgogne

« Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

http://youtu.be/4PMrRymYg5s

Répondons pour finir à l’inénarrable diatribe du « porte-plume » municipal contre « les représentants du commerce auxonnais, obnubilés par la lutte contre l’implantation d’une troisième grande surface »

Ah ! Comme ils avaient raison d’être « obnubilés » les pauvres ! Même si à présent ils sont un peu flapis, et on les comprend. Cette « obnubilation » supposée n’était que juste clairvoyance. En dépit de la « discrétion » de rigueur, ils avaient senti venir le coup. Et aujourd’hui, ils n’ont pas encore tout vu !

S’il y eut jamais une « alliance de la carpe et du lapin », ce fut bien celle, très étroite, que la municipalité en place et des hommes d’affaires scellèrent en catimini, début 2009, sur les champs du Charmoy. Et qui perdure, apportant de l’eau au moulin des promoteurs !!

Pour ce qui en est maintenant de la prétendue « raison » appelée à « reprendre ses droits », plus que « ses droits », ce sont ses aises qu’elle vient de prendre encore en projetant, dans la foulée, et 6 mois après l’ouverture l’extension de l’hyper du Charmoy !

Car cette « raison », c’est toujours la raison du plus fort, celle du pouvoir aux manettes et des puissances d’argent ! Politiques et financiers, main dans la main !

Et voilà notre petit commerce de plus en plus menacé d’être écrasé sans merci, comme une puce entre deux pouces, dans la guerre acharnée des concurrences qu’aura allumée pour finir cette prétendue « raison » !

Il est à présent bien clair que « L’équipe d’ « Auxonne Passionnément » reste très attachée à la défense du petit commerce, [et qu’elle] mettra tout en œuvre pour l’aider [d’Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009 page 12]» !!

Les leçons du Collège du Charmoy

Les leçons du Collège du Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 12 septembre 2016 (J+2826 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions