Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 07:00

CHARMOY-CITY : LE CLAIRON DU CHARMOY REMONTERA D’ABORD EN CDAC - du 15  avril 2019 (J+3771 après le vote négatif fondateur)

      Dès le 5 mars nous nous posions la question des suites possiblement futures de la CDAC du 21 décembre 2018.

    CHARMOY-CITY : SUITES RÉCENTES  ET POSSIBLEMENT  FUTURES  DE LA CDAC DU 21 DÉCEMBRE 2018 - du 5 mars 2019

     Dans cet article, nous conjecturions :

« Que le refus de la CDAC ait eu ou non une suite, il en est déjà décidé car : « La CNAC peut être saisie dans un délai d’un mois des recours formés contre les décisions ou avis des CDAC ». Si un recours a été fait, il l’a donc  été avant le 21 janvier dernier 

     Si tel est le cas, ce qui est probable, nous connaîtrons ces suites dans les trois mois qui viennent, et en principe avant le 21 mai prochain car « La CNAC se prononce dans un délai de quatre mois à compter de sa saisine ». »

     Très récemment, dans un nouvel article traitant, entre autres, de la même question nous envisagions à nouveau une possible, sinon probable montée en CNAC de notre champion local du Charmoy.

CHARMOY-CITY : DEUX DÉVOILEMENTS TRÈS ATTENDUS… - du 09  avril 2019

 

      Aujourd’hui, modestement, nous devons confesser notre manque de sagacité, car s’il doit y avoir une onzième commission, nous pouvons affirmer preuves à l’appui que ce sera une CDAC et non une CNAC.

      Contrairement à ce que nous avions annoncé, il n’y aura donc pas de CNAC concernant le dernier projet au Charmoy. Dans un futur proche du moins…

    

     Pourquoi maintenant, une CDAC  plutôt qu’une CNAC ?

       Tout simplement parce qu’une nouvelle demande de permis a été déposée le 8 mars dernier et que la validation d’une telle demande de permis est conditionnée  par une décision en CDAC.

     Donc, rebelote, notre clairon va remonter en ligne et les partenaires du match du 21 décembre dernier entreront à nouveau avec lui en lice.

    Avant de gloser plus tard sur l’issue de la deuxième manche prévisible et sur ses conséquences possibles en matière d’entente cordiale territoriale rappelons d’abord les données du projet initial

CHARMOY-CITY : LA « REVITALISATION DE LA RUE DU CHARMOY »  EN BONNE VOIE - du 31 octobre 2018

    Et comparons ensuite les deux demandes de permis de construire : celle du 25 octobre 2018 et la dernière du 8 mars dernier.

Moralité : Bis repetita placent

  Deuxième service !!

   On repart avec le même projet, on reprend les mêmes et on recommence. À croire que la CDAC c’est un peu comme, un peu comme, un peu comme comme une partie de dés ! Un nouveau coup et ça roule !

 

   T’es pas d’accord Raoul ?

    La présidente de la comcom, elle a plus qu’à se tenir à carreau ! On saisit mieux à présent le sens profond de la tribune libre de nos passionnés passionnants charmoysiens !

CHARMOY-CITY : Inf’Auxonne n° 64 EST DANS LES BACS ! - du 11  avril 2019

 

Encore quelques précisions :

   À ce jour l’ordre du jour de la CDAC à prévoir n’est pas encore en ligne sur le site officiel de la Préfecture 21.

    Il est probable qu’il doive ressembler peu ou prou au précédent

   Pour mémoire, rappelons la décision de la précédente CDAC du 21 décembre dernier :

    « La commission départementale d’aménagement commercial ÉMET UN AVIS DÉFAVORABLE sur la demande de permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale présentée par la SCI HPS relative à l'extension de 2 175 m2 de la surface de vente de l'ensemble commercial E. LECLERC situé avenue du Général de Gaulle à AUXONNE, par la création d'un magasin spécialisé dans la solderie de 1 500 m2 de surface de vente, d'un magasin spécialisé non alimentaire de 550 m2 de surface de vente, et d'une boutique spécialisée dans l'équipement de la maison d'une surface de vente de 125 m2, portant la surface totale de vente de l'ensemble commercial à 7 155 m2 »

     Remarquons qu’en matière d’artisanat local cet avis ne concerne que 125 m2  sur « l'extension de 2 175 m2 de la surface de vente de l'ensemble commercial E. LECLERC »

     Rappelons enfin le morceau de bravoure  que cette décision avait inspiré à nos passionnés désappointés autant qu’affabulateurs :

        « Cette C.D.A.C a rejeté ce projet à cause du vote négatif de la Présidente de la Communauté de Communes, Madame Marie-Claire BONNET-VALLET, et de Monsieur Alain BRANCOURT, Maire de Lamarche-sur-Saône représentant les maires ruraux !!! I1 y avait vingt emplois à la clé, mais ils ont été délibérément sacrifiés pour des intérêts dont on ne perçoit pas vraiment la finalité. Ce refus entraine en plus un dégât collatéral : un commerce installé dans la rue Antoine Masson comptait reprendre le local d'IZOPREMIUM pour s'agrandir. Ce commerçant envisage maintenant de quitter notre Canton ».

 

CHARMOY-CITY : « DÉSAPPOINTÉ(S) »… ET VOLEUR(S) DE BICYCLETTE(S) !!! - du 10 février 2019

 

Affaire à suivre…

Charmoy-City, le clairon du Charmoy relancera les dés en CDAC

Charmoy-City, le clairon du Charmoy relancera les dés en CDAC

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 avril 2019 (J+3771 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions