Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

13 juillet 2018 5 13 /07 /juillet /2018 06:13

CHARMOY-CITY : DÉBORDEMENTS EN TOUS GENRES (1) - du 13 juillet 2018 (J+3495 après le vote négatif fondateur)

     Le présent article, le premier d’une série, nous a été inspiré par la lecture de la « Tribune libre » (pages 10 et 11)  du dernier Inf’Auxonne  (numéro 61 de juillet 2018)

    En page 11, à droite,  du côté des groupes d’opposition, tout va bien, l’information ne risque pas de déborder et d’inonder les citoyens depuis qu’a été mise en place la nouvelle règle au compte-gouttes des 330 caractères, règle  en vigueur depuis le numéro 59.

CHARMOY-CITY : DES ÉTRENNES QUI TRAÎNENT - du 12 FÉVRIER 2018

    Il est bien clair, à la lecture de cette page 11, que le public est à l’abri de tout débordement incongru d’information venant des courants d’opposition depuis qu’Anastasie, cette anesthésie du libre jugement remplit sa mission d’écrêtage en obstruant quasi complètement les vannes de l’info.

CHARMOY-CITY : AUTOPSIE D’UN TARD-VENU - du 20 FÉVRIER 2018

       Quelle peut bien être la justification de ce contingentement arbitraire imposé récemment aux groupes d’opposition, dont l’un vient d’ailleurs de réagir avec une véhémence inaccoutumée sur sa page facebook ?

   La nécessité, sans doute, d’offrir à la majorité « passionnée » un confortable espace d’expression.

       On peut ainsi noter que, dans le présent numéro 61, l’« Édito » du maire, directeur de la publication, et le « Sommaire » occupent deux pages au lieu d’une habituellement.

    Le fait n’est pas unique, mais il convient cependant de le mentionner, car on ne l’avait observé jusqu’à présent que dans les seuls numéros 48 (avril 2015) et 53 (juillet 2016) de la nouvelle formule du « journal de tous les Auxonnais ».

     Force est de reconnaître cependant que, pour une fois,  l’« Édito » du numéro 61 présente, dans le choix de son thème, une originalité inhabituelle que nous avons déjà soulignée dans un précédent article.

 CHARMOY-CITY : EXORDE RURAL POUR INFO’TWEET  N° 61 - du 10 juillet 2018

     Mais revenons à présent à la « Tribune libre ».

    Sur la double page consacrée à cette rubrique, le lecteur  découvre ce spectacle pour le moins bancal : en regard d’une page 11 en plein étiage, s’étale une page 10…mon Dieu, plutôt bien remplie !

      C’est que les pluies de printemps ont remonté le niveau…des nappes !

   Sur cette page 10 bien remplie et sous le titre « SOLIDARITÉ », le lecteur peut lire un texte dont la première phrase semble tout droit sortie d’un article de journal à la rubrique faits divers : « Dans la nuit du 4 au 5 juin certaines maisons du Clos Minot ont vu leurs sous-sol [sic] envahi [sic] par l’eau »

     Au fil du texte, le lecteur découvre certains faits, relatés par ailleurs dans deux numéros du  Bien Public.

     Celui du 6 juin dernier d’abord, dont un article titre « AUXONNE FAITS DIVERS La commune frappée par la vague orageuse », celui du 13 juin ensuite, dont un article annonce : « AUXONNE INTEMPÉRIES Inondations : la pompe est arrivée ».

    En résumé : aux grands maux, les grands remèdes…

    La vanne du bassin de rétention avait été « sabotée et rendue inopérante par un ou des individus aussi stupides qu’inconséquents » », « du coup le bassin a débordé brutalement », inondant les sous-sols du Clos Minot, mais alors, dans un élan de solidarité, la pompe est arrivée et tout s’est arrangé. (300 caractères)

https://www.youtube.com/watch?v=WDTIjOWKG-4

 

   Rassurez-vous, le rédacteur de la « Tribune libre » du groupe Auxonne-Passionnément ne s’en tient pas à ce résumé factuel schématique et presque caricatural qu’imposerait la règle des 330 caractères qui ne s’applique pas en l’occurrence.

     Ce qui lui permet d’aborder d’autres questions, des questions, semble-t-il assez complexes, de compétences et de responsabilités. Sans oublier bien entendu, morale oblige, la question des « valeurs »  comme l’indique le titre : « SOLIDARITÉ ».

    De cela nous reparlerons dans de prochains épisodes…À suivre

Charmoy-City : la pompe du bassin et le compte-gouttes de l'info

Charmoy-City : la pompe du bassin et le compte-gouttes de l'info

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 juillet 2018  (J+3495 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse