Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 07:53

CHARMOY-CITY : LE N° 56, UN BOUQUET, DES LAURIERS ET DES LABELS ! (1) - du 05 avril 2017 (J+3031 après le vote négatif fondateur)

Décidément, c’est vraiment le retour du printemps ! Dans une liasse improbable de prospectus et de presse gratuite, nous avons découvert hier notre trimestriel préféré ! J’ai nommé Inf’Auxonne N° 56 d’avril 2017. Un vrai bouquet printanier !

Après lecture en diagonale, nous avons estimé que la recension du charmant opuscule nécessiterait plusieurs articles. Voici donc, pour aujourd’hui, le premier !

En première de couverture, pas de surprise. Comme il est maintenant de tradition pour le numéro de printemps, le Carnaval ouvre la marche. Sur la photo, un groupe haut en couleurs vient trancher sur la grisaille du ciel. Brochant sur le tout, on peut lire cette légende volontariste : « Des carnavaliers toujours présents malgré le mauvais temps ».

Depuis 2012, les carnavaliers sont fidèles au rendez-vous en première de couverture du numéro de printemps de notre cher Inf’Auxonne.

Une exception cependant, 2014, l’année des dernières municipales… Ce printemps-là, la photo montrait un jeune rocker outrageusement cambré grattant fébrilement sa guitare. De façon totalement incongrue, il semblait appuyer son postérieur sur cette déclaration très rock’n’roll : « Le 30 mars, les Auxonnais nous ont renouvelé leur confiance pour que nous puissions poursuivre le travail engagé en 2008 ».

44, UNE POINTURE ! - du 19 mai 2014

Les curieux d’histoire locale, je le sens, aimeraient remonter jusqu’en 2009 pour découvrir des « unes » de printemps à présent introuvables. N’hésitons donc pas à leur offrir ce plaisir !

La une de mai 2009, tout d’abord : sous la photo du groupe « OESTROGENA ORCHESTRA », un édito de notre premier magistrat qui s’évertue à faire passer la pilule du Charmoy après le vote négatif du 17 décembre 2008 !

Celle de mai 2010, maintenant. La photo montre un panel de fées bonasses, regardant, avec des sourires attendris, le député couper le cordon tricolore pour l’inauguration de l’« Épicerie sociale ». Pour le coup, le représentant du Peuple aurait presque crié : « Vive la Sociale ! ». Ah ! Quel métier ! Le pauvre ! Sous la photo, sur un bandeau bleu, l’annonce de la fameuse et inénarrable « Consultation » de juin 2010, le p’tit coup de pouce de démocratie participatatatative à Leclerc !

En avril 2011, enfin, c’est l’inoubliable photo avec François Fillon : le futur candidat tout sourire, pose avec son futur parrain !

http://www.dailymotion.com/video/xhwfkq_visite-de-francois-fillon_news

Revenons à présent au dernier numéro paru, le 56. Tournée la première de couverture, on tombe sur l’édito avec l’incontournable photo portrait vintage. On nous dit que tout bouge à « Auxonne, ville sportive, culturelle et festive » (Cf. N° 50 d’octobre 2015), la photo, quant à elle, reste immuable ! Le temps n’a pas de prise sur le portrait officiel de notre premier édile. Il en était ainsi de celui du Petit Père des Peuples.

Entrons à présent dans l’Édito. Il se révèle cette fois être un hymne vibrant aux associations, une louange à l’harmonieuse symbiose entre ces associations et la Ville. La Ville est un bon jardinier et sur le terreau des subventions, s’épanouissent les fleurs associatives : « Vous êtes chacun une fleur, ensemble vous formez un magnifique bouquet. Quoi de plus beau ? »

En un mot, pour finir, voilà la moralité de L’Édito : c’est au « bouquet » « que reviennent les lauriers », car c’est grâce aux fleurs industrieuses qui le composent « qu’Auxonne récolte des lauriers ».

Du côté de l’office, où l’on s’active à la cuisine, il arrive aussi que ce bouquet garni et tout ce laurier rende plus succulent le pot-au-feu électoral ! Sans oublier un bel oignon piqué de clous de girofle !

CHARMOY-CITY : LES VIEUX MARCHÉS, C’EST DU PASSÉ, MAIS L’OIGNON FAIT ENCORE PLEURER - du 26 janvier 2017

En attendant, nos petits lapins du CMJ, jamais à cours d’idées insufflées par leur sportive cheftaine, se sentent déjà inspirés par le bel Édito.

Ils ont d’ores et déjà pris l’initiative d’une nouvelle festivité fleurie pour Floréal : « Le Bouquet des Assoces ». Charmoy-City, c’est la fête ! Encore des lauriers et des labels en perspective !

Charmoy-City, le bouquet des Assoces

Charmoy-City, le bouquet des Assoces

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 05 avril 2017 (J+3031 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse