Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 09:44

CHARMOY-CITY : LES VIEUX MARCHÉS, C’EST DU PASSÉ, MAIS L’OIGNON FAIT ENCORE PLEURER - du 26 janvier 2017 (J+2962 après le vote négatif fondateur)

Dans notre précédent article nous évoquions le modernisme résolu quoiqu’ambigu de notre premier édile qui déclarait dans son Edito d’Inf’Auxonne N° 55 : « On peut le regretter et pleurer sur le passé, il ne reviendra pas. Nos vingt ans nous ont quittés ! Les marchés aux asperges et aux choux-fleurs sont magnifiques sur les cartes postales du siècle précédent. Qui envisagerait de les retrouver aujourd’hui ? »

LE CHARMOY DISCRET DE LA NOSTALGIE - du 25 janvier 2017

« Qui envisagerait de les retrouver aujourd’hui ? ». L’arrêt est sans appel, et pourtant, il semblerait à l’examen des images des grandes heures de ses mandats, que notre premier édile ait gardé, dans son cœur un penchant nostalgique pour l’âge d’or de l’oignon doré.

UNE ÉLECTION AUX P’TITS OIGNONS - du 28 novembre 2016

Il était donc normal que nous apportions à notre tour une contribution sans tabou aux fastes de notre totem municipal : l’oignon, l’oignon mis en scène lors d’une inauguration de la LGV par Monsieur Fillon (31 janvier 2011). Lors de son odyssée ferroviaire à Charmoy-City, Monsieur Fillon ne s’attendait sans doute pas à découvrir… l’oignon !

L’Oignon du 31 janvier

Le marché de l’asperge et celui aux choux-fleurs

Ne sont plus aujourd’hui que des cartes postales

Photographies jaunies pour les collectionneurs

Bientôt l’hypermarché remplacera les halles

 

En gare le TGV a tué la vapeur

Et le piston ne fait plus marcher la machine

Sur les rails aujourd’hui, on fait deux cents à l’heure

Le ministre Fillon inaugure la ligne.

 

Devant Nathalie K, dans le salon d’honneur

Et puis devant François, le beau monde s’incline

Il fait ici plus chaud qu’en un rail extérieur

Dans la douce tiédeur on reprend bonne mine.

 

Chacun dit son discours dans le salon d’honneur

Un discours de ministre ou de premier édile

Puis l’on prend la photo immortalisant l’heure

De tels clichés en couverture sont bien utiles

 

La terre ne ment pas, disait le vieux vainqueur

De Verdun, Maréchal en son âge sénile

L’asperge s’est enfuie, il est mort le chou-fleur

Mais le vaillant oignon monte du sol fertile.

 

Il monte vers François pour la joie des rieurs

Pauvre Nathalie K, un sac on t’en refile

L’asperge s’est enfuie, il est mort le chou-fleur

Mais le vaillant oignon symbolise la ville

 

Tendre Nathalie K, tu connaîtras les pleurs

Si tu pèles ce bulbe offert dans notre ville

L’asperge s’est enfuie, il est mort le chou-fleur

Mais tu tiens les oignons et c’est ton vrai bonheur

Nous donnerons dans notre prochain article nos recensions annoncées des « Tribunes libres »

A Charmoy-City on inaugure le futur

A Charmoy-City on inaugure le futur

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 janvier 2017 (J+2962 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres