Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 00:00

REVUE DE PRESSE CHAMPAGNOLAISE (2) - du 11 OCTOBRE 2014 (J+2123 après le vote négatif fondateur)

Nous dédions cet article à la sympathique Présidente de l’UCIAA et à tous les petits chats !

       Dans le premier volet de notre « revue de presse champagnolaise », publiée le 3 octobre dernier, nous avions dégagé deux idées directrices :

Primo : « Champagnole c’est dès maintenant Leclerc au « cœur du Jura », Auxonne ce sera bientôt Leclerc aux portes du Jura et au cœur de la nouvelle région ! »

 Secundo : « Regarder Champagnole d’aujourd’hui, c’est voir Auxonne de demain ».

    De ces deux idées, la première est à présent une évidence, pour Champagnole du moins car pour Auxonne l’affaire semble plus que jamais compliquée. Le nom de Champagnole figure sans doute déjà au livre d’or des conquêtes de Scapalsace. Quant à celui d’Auxonne, on devra attendre. Combien de temps ??

     La seconde idée, bien que ne revêtant pas ce caractère de certitude factuelle inscrite dans le cadastre, peut néanmoins se révéler un outil de prédiction utile, de là notre intérêt déjà ancien pour Champagnole. Nous la mettrons donc en exergue de notre propos d’aujourd’hui.

« Regarder Champagnole d’aujourd’hui, c’est voir Auxonne de demain »

       Sous le titre « Commerce : quoi de neuf dans la Perle du Jura ?», un récent article du Progrès du 22 septembre dernier prend la température commerciale champagnolaise. La santé est bonne et le ton général de l’article résolument optimiste.

      Un optimisme d’enfer digne de satisfaire la majorité municipale champagnolaise qui s’était pourtant  récemment indignée – comme nous en avions fait mention dans notre premier volet du 3 courant – de l’attitude de la presse locale dans son « mot de la majorité » de Champa’Mag N° 54 d’août dernier en ces termes :

« Depuis plusieurs semaines, vous êtes nombreux à nous faire part de votre étonnement, de votre indignation, de votre colère, au sujet du traitement dans la presse locale de l’action municipale et associative.

Comme vous, il nous semble que depuis quelques mois ce qui faisait l’intérêt d’une information locale construite sur la bonne foi, la sincérité des propos, la prudence et l’objectivité plutôt que le parti pris agressif ou tendancieux, l’investigation sérieuse préférée aux témoignages douteux ou non représentatifs, paraît se perdre […] ».

      Il semble bien que depuis le message ait été entendu car il apparaît que cette fois  « la sincérité des propos, la prudence et l’objectivité » l’emportent sur « le parti pris agressif ou tendancieux » et que « l’investigation sérieuse » a été préférée « aux témoignages douteux ou non représentatifs ».

     L’article du Progrès du 22 septembre dernier s’ouvre d’abord sur cette évidence largement partagée et surtout démontrée par l’état florissant du  petit commerce traditionnel indépendant que l’on peut observer dans notre beau pays : « Le grand chambardement se situe en périphérie, avec les nouvelles enseignes. Un élan qui ne peut que favoriser le centre-ville ».

     Ce « chapeau » objectif planté crânement donne le ton de l’article. Place à présent aux « témoignages représentatifs ». Le nouveau président frais émoulu de l’« Union commerciale Champa-Sympa » – à tout seigneur tout honneur – commence : « Le commerce champagnolais avait un certain déficit en matières d’enseignes. Celui-ci est désormais comblé ».

     Voilà un discours « sympa » que le maire de la Perle du Jura doit apprécier et que celui de la « Capitale de l’oignon » voudrait bien entendre ! Patience ! Patience ! « Regarder Champagnole d’aujourd’hui, c’est voir Auxonne de demain »

      « Tous ensemble », c’est ce que semble prôner le président sympa qui ne nie pas toutefois certaines réticences : « Certaines grandes surfaces ont adhéré et on peut en espérer de nouvelles. Il y a encore quelques commerces petits ou grands réticents, mais plus on sera nombreux et meilleure sera la concertation ». En somme, plus on est de fous, plus on rit. Et le président d’ajouter : « Il faut profiter de cette proximité entre centre-ville et grandes surfaces pour que tous travaillent bien ». Voilà une définition originale et sympa du « commerce de proximité » !  Ce commerce de proximité n’est d’ailleurs pas oublié dans le mot d’ordre du site de l’UC rénovée « Union commerciale Champa-Sympa » : « A l’image de leur ville, chacun bouge, bouge même ensemble, pour sauvegarder leur commerce de proximité et développer l’attractivité de la ville dans un souci commun : Satisfaire le client ! ». Moralité : à Champagnole on célèbre l’union féconde de l’hyper et de l’épicerie de quartier !

    Suit le trombinoscope obligé et ses témoignages savamment dosés avec, tout de même, une dominante largement optimiste. Citons pêle-mêle : « Le centre-ville a changé et est devenu très attractif » « Je pense que les hypers ont apporté du monde de l’extérieur » « Il y a de la place pour tout le monde et je pense que ces boutiques [les hypers] apportent du monde, même au centre-ville ».

« Regarder Champagnole d’aujourd’hui, c’est voir Auxonne de demain » Un demain qui n’est peut-être pas tout à fait demain matin…À Auxonne, ils ne sont pas encore advenus les lendemains qui chantent…

     Les curieux qui voudraient en savoir plus se reporteront au PDF reproduisant l’article

COMMERCE EN PROGRÈS À CHAMPAGNOLE

     Ils y découvriront, qu’outre le centre-ville et son commerce de proximité, ce sont encore deux petits chats qui ont été sauvés à Champagnole. Tout baigne donc dans la Perle du Jura.                         

      Toutes ces bonnes nouvelles de sauvetage ont inspiré Claudi qui a transposé les bonnes nouvelles de la Perle du Jura dans la « Capitale de l’oignon ». Aux dernières nouvelles, à Auxonne, il semblerait cependant que les petits chats du centre-ville doivent patienter quelque temps avant l’arrivée de l’hyper-secours….

N.B. : Cet article compte environ 5900  caractères espaces compris

Hyper-secours 

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11 octobre 2014  (J+2123 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Revue de presse