Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 00:00

 

CADDIE  MONSIEUR MONTIAL ? - du 24 mars 2011  (24 mars -Troisième article)

           

      Monsieur Montial, le commis dévoué de LECLERC/Langlois s’affichait et affichait en jaune-fluo pour LECLERC de LURE en juin dernier.

       Aujourd’hui, il met LECLERC en veilleuse et remet Langlois en tête de gondole (R. LANGLOIS : POUR le projet) dans un tract demi A4 distribué ces jours-ci… Il est vrai que l’article en question a besoin de publicité, il pourrait même se vendre assez mal dimanche prochain.

        A la rescousse du consommateur, Monsieur Montial en appelle à l’objectivité du Bien public qui aurait déclaré en substance: D. GIRARD : CONTRE le projet. Cette objectivité n’est elle pas légendaire dans toute la région ?

        L’autorité de Monsieur Montial appuyée sur l’objectivité du Bien public, voilà bien une caution propre à assurer la défense du consommateur d’Auxonne et de son canton ! !

Du consommateur de LECLERC/Langlois au moins !

Quel est le fondement de l’analyse de Monsieur Montial, ou de son mentor ? Une citation d’un article de Catherine Vachon, sous le titre « AUXONNE Duel à droite » paru dans Le Bien public du 21 mars dernier.

        Or, dans cet article, Madame Vachon ne cite Dominique Girard entre guillemets que sur un point : « un développement harmonieux du canton ». Pour le reste, elle ne fait que rapporter, sans guillemets et donc sous sa seule responsabilité une prétendue position non favorable de Dominique Girard au sujet de l’installation de cette grande surface.

Le schématisme sans doute hâtif du jugement de Madame Vachon ne résiste pas à la lecture du long texte argumenté que Dominique Girard a pris la peine d’écrire dans son blog sous le titre « Ma position par rapport à la zone du Charmoy »

        Par ailleurs, malgré tout le dévouement mis par  Monsieur Montial au service du consommateur de LECLERC/Langlois, on  cherchera en vain, sur le net ou sur le papier, d’autres traces tangibles et pertinentes des actions et des réflexions de ce Monsieur au profit d’une action réelle pour l’intérêt général du consommateur à Auxonne. Monsieur Montial est un saisonnier hyperactif en période  d’élections ou de consultation.

     Monsieur Montial est un manichéen, il ne sait distinguer que

le souverain bien : R. LANGLOIS : POUR le projet

ou le mal absolu : D. GIRARD : CONTRE le projet.

     Voilà tout son verdict et son  jugement dernier pour le second tour.

      Monsieur Montial ne connaît que ces « deux positions », il n’est guère imaginatif et devrait lire le Kama-Soutra. Le choix de sa boutique est pauvre et sa défense du consommateur, monotone. Monsieur Montial se répète et se vend mal. Selon le concept langloisien, il se "trivialise". Pour se ressourcer, nous lui suggérons un stage « force de vente » chez LECLERC ou la lecture plus assidue de  Chantecler.

 

C. S. Rédacteur de Chantecler

à Auxonne le  24 mars 2011

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par C.S. - dans Billets d'humeur