Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

2 décembre 2018 7 02 /12 /décembre /2018 08:32

CHARMOY-CITY : HÔTEL DE LA RUE DU CHARMOY. ON SOLDE !!! (1) - du 2 décembre 2018 (J+ 3637 après le vote négatif fondateur)

     Dans notre précédent article, nous évoquions les récents projets au Charmoy. Comme nous l’avions vu, ces projets consistent pour l’essentiel en la construction d’une « solderie » de 1500 m2.

CHARMOY-CITY : UN BEAU SAPIN HYPER-GÉANT POUR LE PETIT COMMERCE DE CENTRE-BOURG - du 30 novembre 2018

     Ce projet diffère donc totalement des annonces  prometteuses initiales faites par Raoul Langlois dans son Catéchisme du Charmoy de mai 2009 par questions et réponses écrit à quatre mains avec  le staff de Colmar-Vesoul.

      Vous n’y croyez pas ? Alors feuilletons ensemble le Catéchisme du Charmoy du Père Langlois !

    Oui ! J’ai cité l’impayable et inénarrable Inf’Auxonne N° 25 désormais introuvable, hormis chez Chantecler qui le met à votre disposition. Vous y trouverez en page 3 le plan d’un projet alors annoncé et tant vanté.

     Et en page 4 l’immortelle lettre, en remerciement pour  la « discrétion » !!

CHARMOY-CITY : UN LABEL À NE PAS OUBLIER - du 25 mars 2017

     Nos lecteurs seront convaincus maintenant que, sur la partie de terrain destinée actuellement à la construction d’une « solderie », un tout autre projet était annoncé en mai 2009 !

   On pourra s’en assurer aisément sur notre illustration tirée du plan du projet en page 3 (par scan de l’exemplaire papier, beaucoup plus lisible que le PDF).

    C’est « un hôtel de 40 à 50 chambres » (p. 3 dernière ligne de la 1ère colonne) qui était en effet annoncé !

    Et aux lecteurs qui, alors, auraient pu douter de la réalité d’un tel projet, le catéchisme Langlois-Leclerc opposait une conviction irréfragable et sans appel :

« Cet hôtel sera-t-il viable ?

« OUI. Aucun investisseur n’engagerait des fonds privés dans un projet non viable. Cet équipement, de classe moyenne, comblera les manques locaux en matière de bus de passage sur l’axe Dole-Dijon, très fréquenté, et participera au développement économique de la Commune. » (Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009 page 3 début 2ème colonne)

   Plus fort que le petit livre rouge de Mao !

   On peut ainsi découvrir dans le Catéchisme du Charmoy du Père Langlois  plusieurs pages de bourrage de crâne du même tonneau !

    Aujourd’hui ces grands discours sont oubliés.

    Pourtant l’argument « hôtel » fut resservi un an après dans l’appel à voter pondu par la municipalité pour inciter les charmoysiens à voter « en masse » lors d’une consultation devenue mémorable dans nos annales

IMPRESSIONS DE LA CONSULTATION 2010 - du 14 février 2013

     Vint enfin  la CNAC du 17 janvier 2012 et l’annonce du « feu vert » pour Leclerc dans Le Bien public du 20 janvier 2012

        On exultait, la « locomotive » était annoncée, devant entraîner cette fois dans son sillage, aux dires de notre édile en délire, cité entre guillemets dans l’article, non plus un, mais  « des hôtels et des restaurants » :  

     « Raoul Langlois, farouche partisan et défenseur de l’installation d’une zone commerciale et ce depuis l’origine » [déclarait] «  […] L’important pour nous est que cet investissement privé, qui a quand même coûté la bagatelle de 12 millions d’euros, devienne une véritable locomotive qui précédera l’installation d’un important aménagement touristique, avec des hôtels et des restaurants. »

     Cette multiplication des équipements touristiques confinait alors au miracle !

Avec cette annonce fracassante de notre « farouche partisan et défenseur de l’installation d’une zone commerciale » se conclut le premier épisode de notre série.

   À suivre…

 

Au fait, le « clin d’œil à Proust » dont la livraison était annoncée pour le 5 novembre dans la décision du maire n° 32-2018 du 14 mai 2018 figurant au procès-verbal du Conseil du 5 juillet dernier, n’est visiblement toujours pas livré.

    Patience….le compte-rendu sommaire du dernier conseil du 20 novembre, apporte une précision sur ce point en page 36 : « Dominique ARBELTIER demande la date de sortie du livre sur Auxonne. Nathalie ROUSSEL répond que la maquette sera normalement présentée lors du prochain conseil municipal.»

    Autrement dit, le 20 décembre.

   À la bonne heure ! Il n’y a pas encore trop de « temps perdu » ! Mais pour les petits souliers, c’est râpé ! Normal pour un produit de Comté !

     Mais au fait le 20 décembre, c’est juste la  veille de la CDAC du 21, solstice du grand hiver final du petit commerce de centre-bourg en attente de revitalisation et apothéose en solde  tant attendue de notre premier magistrat fana de son hôtel de 40 à 50 chambres pour les autocaristes !

       Avouez qu’avec son histoire d’hôtel, il nous aura bien chambré l’artiste !

       D’ici-là, toujours attentif à nos fidèles lecteurs proustiens, nous aurons publié notre septième et dernier épisode fin prêt et en attente de publication.

   Il intégrera largement le souvenir de la Grande Guerre qui a profondément marqué l’auteur de La Recherche. En particulier, nous y reparlerons longuement du fringant cavalier Robert de Saint-Loup héros de la Grande Guerre… et de sa Croix de Guerre.

DE COMBRAY À CHARMOY-CITY. EXERCICES D’HISTOIRE ET DE GÉOGRAPHIE LITTÉRAIRE (6)- du 26 novembre 2018

Charmoy-City, l'hôtel-fantôme de la rue du Charmoy

Charmoy-City, l'hôtel-fantôme de la rue du Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 02 décembre 2018  (J+3637 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents