Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

30 mai 2018 3 30 /05 /mai /2018 07:17

CHARMOY-CITY,  LA REVITALISATION « AU FIL DE L’EAU » (2)- du 30 mai 2018 (J+3451 après le vote négatif fondateur)

    Comme promis nous poursuivons nos libres considérations « au fil de l’eau »  à propos justement de la locution adverbiale « au fil de l’eau ». On a les divagations qu’on peut mon bon Monsieur !

       Avant d’entrer dans le détail, précisons que Wiktionnaire mentionne un sens figuré Ce sens, visiblement assez récent, est équivalent à l’adverbe « progressivement ». L’exemple donné est le suivant : « les incidents seront traités au fil de l’eau ». 

    C’est sans doute ce sens qu’il faut entendre dans la phrase que nous avions citée dans notre précédent article et que nous rappelons ici : « Pour l’instant, nous allons demander les subventions au fil de l’eau ». Il s’agirait donc de demander les subventions progressivement, au fur et à mesure de l’avancement des dossiers.

CHARMOY-CITY,  LA REVITALISATION  « AU FIL DE L’EAU » (1) - du 22 mai 2018

     Dans son sens habituel, la locution adverbiale « au fil de l’eau » désigne le courant naturel d’un cours d’eau. Exemple : le pêcheur laissait dériver sa barque au fil de l’eau.

Selon Littré et Larousse cette expression est synonyme de « à vau-l’eau »

Exemple : dans le flottage du bois, les troncs dérivent naturellement à vau-l’eau

À noter que, dans un sens péjoratif, « à vau-l’eau » désigne aussi une entreprise qui tourne mal.

Exemple : « Rien ne va plus, tout va à vau-l’eau ! »   

     Un sens péjoratif se retrouve encore dans l’expression «  politique du chien crevé au fil de l’eau », aimable qualificatif qu’André Tardieu aurait lancé à l’adresse d’Aristide Briand.

    André Tardieu (1876-1945), personnalité politique de la IIIème République, fut président du Conseil en novembre 1929 au lendemain du krach de Wall Street. Le personnage, brillant normalien, avait la dent aussi dure que Clemenceau et ne reculait jamais devant un bon mot ou une réponse étincelante d’insolence à la tribune de la Chambre, ce qui lui valut beaucoup d’ennemis et l’empêcha de devenir véritablement chef de parti. Moins que Briand, on suppose qu’il devait être partisan du consensus, qui depuis a repris bien du lustre.

   Sur un mode plus technique, un barrage dit "au fil de l'eau" est une centrale de basse chute qui fonctionne sans retenue d'eau artificielle en amont.

    Il en est ainsi de la plupart des moulins à eau qui sont potentiellement des petites centrales  au fil de l’eau. Des petites centrales permettant, à l’occasion, à un ancien ingénieur de préparer la transition énergétique comme le montre la vidéo qui suit.

https://www.youtube.com/watch?v=Spaklka5gb4

    Ça, c’est pour l’énergie. Mais il y a aussi la symphonie jolie des clapotis et des cliquetis. Rien de tel qu’un moulin et une belle meunière pour vous faire voir la vie en rose ! Ce cher Franz Schubert l’avait bien compris. Le moulin d’Alphonse Daudet  est charmant, mais il manque d’eau et l’on ne peut pas y pêcher au fil de l’eau…

PARU À LA BIBLIOTHÈQUE IMAGINAIRE DE CHARMOY-CITY - du 13 janvier 2017

  Pour l’illustration du jour, Claudi vous donne ses dernières nouvelles de la pêche aux « subventions au fil de l’eau » ! Pour le coup, on a envie de crier dans le langage de chez nous, un formidable : « Au r’quillou ! »

Charmoy-City : la pêche aux subventions au fil de l'eau (2)

Charmoy-City : la pêche aux subventions au fil de l'eau (2)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30 mai 2018  (J+3451 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse